Partagez| .

desert trip ft. charlie


Esteban Saunders
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 17
Avatar : jordy baan
Crédits : balaclava
Mes rps : charlie + pao

Bloc notes :

Afficher


desert trip ft. charlie, le Dim 21 Jan - 22:16

desert trip

aujourd'hui, le soleil est plus qu'éclatant. l'envie d'aller rouler sans retenue sur les routes paumées te tiraille depuis ce matin. au moment où les rayons du soleil atteignent leur apogée, tu fais vrombir le moteur de ta mustang. un vieux modèle de 1967, décapotable et rouge flamboyant. un de ces objets que seuls les gosses de riches possèdent, un de ces vestiges du passé que tu trouves splendide. ta mustang a toujours été un aimant à personnes. pourtant, c'est quand t'es seul dedans au milieu d'un paysage désert que tu te sens vraiment bien. tu te retrouves bientôt à la sortie d'austin, direction le presque-désert et ses larges routes vides.

alors que tu te retrouves coincé à un de ces immenses feux rouges qui peuplent les rues, tu entends un autre moteur puissant à ta droite. tu sais pas si le conducteur va au même endroit que toi, et ton côté quelque peu curieux te fait tourner la tête d'un air sûr en direction du pilote aligné à tes côtés. le pilote s'avère en fait être une pilote, une jolie brune que tu devines typée espagnole, au visage fort expressif. tu t'y attendais pas vraiment, à vrai dire. comme beaucoup de gens, ton cerveau est rempli de stéréotypes. cependant, tu profites de l'instant pour lâcher un petit clin d’œil accompagné de ton fameux sourire d'ange à la brunette dans son bolide. t'es persuadé qu'elle aussi va au même endroit que toi. de ton petit air confiant, tu articules "on se retrouve à l'arrivée", une expression de défi dans tes jolis petits yeux clairs. sur le moment, tu te dis que la victoire sera presque trop simple.

tu reposes tes mains sur ton volant et attends impatiemment que le feu devienne vert. l'attente te paraît interminable, et malheureusement pour toi il a du se passer à peine une vingtaine de secondes depuis que le feu a viré au rouge. tu ne peux t'empêcher de retourner la tête vers ta rivale du moment, et de contempler sa voiture. à voir le bolide, tu te demandes si ce n'est que de l’apparat. mais vu l'expression de la jolie brune qui conduit l'engin, tu doutes sérieusement que ce ne soit un objet de décoration.


☆☆☆ Beerus
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 143
Avatar : Levy Tran
Crédits : Frimelda
Mes rps :
MILAN - ELIJAH - PAOLA - ISABELLE - RILEY - LOIC (SMS) - ROBBIE - JAY - ESTEBAN - ANDRIA

J'SUIS COMPLETE GUYS.

Bloc notes :



Afficher


Re: desert trip ft. charlie, le Lun 22 Jan - 10:20

Charlie et Numéro 16 filaient à toute vitesse dans les rues d’Austin, elles allaient prendre du bon temps à rouler dans les vieilles routes arides du Texas, jouissant de la vitesse et manipulant la technique pour se rapprocher de plus en plus de la perfection. Charlie avait découvert le plaisir des courses automobiles à ses 18 ans, grâce à ce pauvre moniteur d’auto-école qui était tombé dans ses filets. Toutes ses années à vivre à ses côtés justes pour attendre le jour où il lui offrirait sa propre voiture. Un gars sympa mais bien trop naïf et gentil pour Charlie. Comme si une jeune fille à peine majeure allait s’enticher d’un type qui avait passé la quarantaine. Charlie avait gagné beaucoup de paris et de courses avec Numéros 16 à ses côtés, elles connurent aussi des défaites mais cela leur donnait encore plus la force de s’améliorer. Leur motivation était sans faille et leur objectif était clair : faire de Charlie la première pilote femme à gagner la coupe du monde de Nascar. Rien que ça.

Charlie attend désespérément que le feu passe au vert lorsqu’elle se sent observée par le type dans la belle Mustang rouge. Elle le connaissait son regard et elle ne pouvait pas se défiler. D’avance, elle s’avait qu’elle allait gagner, il suffisait de comparer les deux modèles. L’un avait une voiture de ville, certes magnifique mais dont le moteur n’est pas taillé pour monter aussi rapidement que Numéro 16 dans les tours. Devant eux, une belle une longue ligne droite qui débouchait dans le presque désert du Texas. La Chevrelet SS noire et verte de Charlie rugit, pendant qu’elle pousse sur l’accélérateur pour narguer ce jeune inconscient à côté d’elle. « Pas d’soucis, bébé, j’vais faire attention à pas aller trop vite pour te laisser une petite chance. » répondit-elle en lui envoyant un bisou volant plein d’insolence. Charlie a les yeux rivés sur cette longue route, elle sert le volant et l’adrénaline lui monte instantanément. Même si elle savait que c’était gagné d’avance, le pauvre garçon ne pouvait pas s’avoir à qui il avait à faire, elle ressentait cette sensation qui la sentait libre. Cette sensation, cette crispation dans le bas ventre qui lui gueulait de ne rien lâcher. Elle allait en faire qu’une bouchée, lui faire mordre la poussière. Alors qu’elle utilise sa vision périphérique pour guetter le feu vert afin de gagner du temps, elle pousse sur le champignon un dixième de seconde après que le changement de couleur eut lieu et s’élance sur l’asphalte dans un crissement de pneus. Elle s’éloigne rapidement de la Mustang rouge qui disparait dans son sillage. La route se termine bien trop rapidement et Charlie regrette déjà cette course bien trop courte. Elle tourne à gauche et s’enfonce sur la route qui vont les emmener dans le semi-désert. Elle freine et dérape sur le bas-côté pour attendre l’inconscient qui avait osé la défier.

« J’ai bien cru que tu t’étais perdu. » dit-elle sans compassion aucune. Elle s’approche de lui et fait le tour de sa voiture « T’sais, dans ce genre de courses, le perdant donne sa voiture...
» Elle se met face à lui, un poing sur la hanche l’autre main tendue vers lui et un sourire insolent sur son visage « Mais j’suis sympa, j’veux juste 400 dollars. »
Esteban Saunders
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 17
Avatar : jordy baan
Crédits : balaclava
Mes rps : charlie + pao

Bloc notes :

Afficher


Re: desert trip ft. charlie, le Mer 24 Jan - 22:32

desert trip
tout se passe très vite, malheureusement pour toi. tu n'as pas encore assimilé la phrase et ce bisou volant rempli de provocation et d'assurance que tu entends déjà le moteur de la brune vrombir. puis le feu passe au vert, et tu comprends en un dizième de seconde que tu devrais parfois la fermer et remballer tes défis. un dizième de seconde, c'est le temps qu'il faut à la chevrolet verte de ton adversaire pour te faire avaler la poussière. ta charmante mustang rouge vif, aussi authentique soit-elle, est en totale incapacité de rattraper la fameuse voiture, qui porte le numéro seize par ailleurs.

roulant aussi vite que tu le peux –comme ta dignité ne se comptait plus qu’en secondes-, tu essayes de rester digne, toi, le gars qui vient de perdre son pari. tu n’oublies pas non plus le charmant visage de la demoiselle, qui risque de t’attendre sur la ligne d’arrivée avec un sourire moqueur et fier. quand tu vois un nuage de poussière à une centaine de mètres et que tu entends le crissement des pneus, tu sens que l’heure a sonné pour toi de te faire ridiculiser. tu roules à bonnes vitesse vers ton destin, si l’on peut dire ça comme ça. ce qui t’attends à l’arrivée, c’est cette fameuse petite brune qui se tient là, fière comme tout. ce que tu remarques par-dessus tout, c’est qu’elle est sûre d’elle, et que t’écraser lui a manifestement provoqué un sacré plaisir.

voilà que tu sors de ta fidèle mustang et te retrouve à côté de la brunette. alors que t’allais ouvrir ta bouche pour sortir quelque chose du type « bien joué », ou une phrase de bon perdant –bien que l'on lit aisément sur ton visage que tu es vexé-, le charmant petit bout de femme t’envoie sur les roses en te demandant quatre-cent dollars. rien que ça. « quelle bonté de bien vouloir me laisser ma voiture », tu lâches en t’adossant sur ta mustang, l’air amusé. puis tu te redresses et viens te tenir à côté de la demoiselle, que tu dépasses de plusieurs têtes. « quatre-cent dollars, rien que ça ? » tu lâches un rire franc. bien sûr, tes parents ont sûrement quatre-cent dollars, mais tu ne comptes rien donner à celle qui se trouve en face de toi. la brune tends sa main vers toi. insolemment à ton tour, tu la lui serres et te présentes en lâchant un petit clin d’œil provocateur « esteban, ravi »


☆☆☆ Beerus
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 143
Avatar : Levy Tran
Crédits : Frimelda
Mes rps :
MILAN - ELIJAH - PAOLA - ISABELLE - RILEY - LOIC (SMS) - ROBBIE - JAY - ESTEBAN - ANDRIA

J'SUIS COMPLETE GUYS.

Bloc notes :



Afficher


Re: desert trip ft. charlie, le Lun 29 Jan - 10:47


Charlie attendait impatiemment la Mustang rouge tout en jubilant. Elle aimait remettre les petits prétentieux à leur juste place : derrière elle. Elle était persuadée qu’il était sûr de pouvoir la dépasser parce que c’est un mec, les stéréotypes avaient la vie dure et Charlie était plus que ravie de démontrer le contraire. Lorsqu’il arriva enfin, elle ne put s’empêcher de faire le tour de la belle voiture rouge qui avait un certain cachet, elle devait bien l’avouer. Elle observa les courbes de la machine et jeta un œil sur le tableau de bord et le volant, c’était vraiment une belle voiture qui avait de la gueule. Néanmoins, Charlie ne voulais pas de cette voiture, elle voulait de l’argent et c’était la règle. Alors qu’elle tendait son bras, avec son sourire insolent sur le visage, l’autre lui serra la main et se présenta avec un clin d’œil qui ne fit pas rire Charlie. Le sang de la brune ne fit qu’un tour et même s’il était bien plus grand qu’elle, cela ne l’empêcha pas de le plaquer sur la portière rouge tout en coinçant son coude sur sa gorge. Elle plongea ses yeux noirs dans ceux de ce beau caucasien, et se mordit la lèvre inférieure tout en roucoulant :

« Esteban… T’as joué et tu as perdu. Quand on ne connait pas les règles, vaut mieux calmer sa témérité, tu n’crois pas ? »

Elle lâcha son étreinte, elle ne voulait pas lui faire de mal, en tout cas, pas tout de suite. Elle voulait juste lui faire comprendre à qui il avait à faire et qu’elle n’allait pas se laisser marcher sur les pieds. Elle garda son visage proche du sien, de telle sorte à ce qu’il puisse sentir son souffle sur son visage. Charlie décala sa bouche vers son oreille alors que sur la pointe des pieds, elle fut dans l’obligation de coller son corps à celui de ce jeune impudent, mais Charlie ne s’en formalisa pas. Tout en lui chuchotant à l’oreille, elle glissa sa main dans la poche arrière du jeans d’Esteban :

« Faut jamais me sous-estimer, tu l’apprendras bien vite baby… »

D’un geste, elle retira sa main et leva la main triomphante son portefeuille à la main. Deux fois il s’était fait pigeonner par Charlie et cela l’amusait beaucoup. Elle fit quelques pas en arrière afin de rompre leur contact physique et lui lança un clin d’œil satisfait :

« Charlie te remercie » lâcha-t-elle avant de faire une référence digne de la cour de Marie-Antoinette. Allais-t-elle lui rendre après avoir fouillé le contenu de ce portefeuille qui semblait fort épais où allait-elle lui laisser une chance de récupérer tout son contenu ? Avec Charlie, Esteban pouvait s’attendre à tout, et la belle n’allait pas le quitter sans avoir eu sa compensation.
Esteban Saunders
avatar
Inscrit le : 21/01/2018
Messages : 17
Avatar : jordy baan
Crédits : balaclava
Mes rps : charlie + pao

Bloc notes :

Afficher


Re: desert trip ft. charlie, le Mar 6 Fév - 12:11

hrp:
 

desert trip
Visiblement, ton petit clin d’œil n’a fait qu’énerver la brune. loin de provoquer un rire, ou même juste une petite pointe d’humour, cela a plutôt provoqué ton humiliation. tu t’retrouves en un clin d’œil plaqué à ta propre portière, un coude sous ta gorge. clairement pas en position de force. tu commences à être persuadé que la tempétueuse brune n’hésiterai pas à planter son coude dans ta carotide si tu la défiais encore. pourtant toi, cette situation t’amuse beaucoup. tu maintiens son regard en plantant tes prunelles dans les siennes, et te contente de lui sourire d’un air insolent, comme un gosse. s’en suit une phrase, peut être deux. ça sonne à tes oreilles comme un grognement, à vrai dire t’écoutes pas vraiment. t’as hâte de voir la tournure que cette petite altercation va prendre.

quand vous vous retrouvez collés tous les deux, t’hésites pour l’énerver encore plus, à l’embrasser, comme le petit merdeux que t’aimes devenir parfois. cependant tu sais pas encore quel tour elle va te jouer, alors tu décides de pas trop la titiller. t’observes cette petite pile électrique, moqueur, et un brin de surprise passe sur ton visage l’instant d’après, lorsque la petite pilote brandit ton portefeuille d’un air victorieux. tu soupires brièvement, la prochaine fois t’y repenseras à deux fois avant de faire vrombir le moteur de ta mustang.

tu lèves les mains en signe de paix, un air boudeur sur la figure et t’écartes toi aussi de quelques pas de la petite demoiselle, bien trop aveuglée par sa victoire. quand elle te fait une révérence digne de ce nom, tu cours vite vers la fameuse numéro seize et attrape d’un geste vif les clés laissées sur le contact. le petit bout d’1m65 n’a rien pu faire, malheureusement pour elle. faire plus d’1m80 se révèle être un avantage non négligeable, en cet instant.

« mais j’apprends vite, tu sais, jolie Charlie », tu lâches en tenant les clés bien au-dessus de sa portée. t’oublies pas tes sept années de conneries dans les rues de mexico. les clés de voiture et les portefeuilles des touristes, tu connais pas mal. ça, la fameuse charlie ne le sait pas encore.

« bien sûr, si tu ne veux pas me rendre mon portefeuille je ne t’en voudrais pas, ta numéro seize fera une jolie compensation » tu te rapproches doucement de la brune, un regard malicieux fiché dans tes yeux et au coin de ta bouche. t’as p’têtre perdu une course, mais tu sais encore te démerder à peu près pour ce qui est de faire chier les autres. tu te doutes que la brune risque de prendre ce petit emprunt de clé très mal, mais la situation l’oblige, t’aimerai bien récupérer ton foutu portefeuille.


☆☆☆ Beerus
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: desert trip ft. charlie, le

desert trip ft. charlie

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Autres quartiers & reste du monde :-