AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

rencontre hasardeuse charlie x paola


Invité
Invité
avatar
Afficher


rencontre hasardeuse charlie x paola, le Sam 20 Jan - 15:06


rencontre hasardeuse
charlie x paola
Tu as enfin un logement et tu es inscrite à la fac. C’est une putain de bonne journée. Tu as déposé tes affaires sur ce sol qui t’appartient maintenant. T’es locataire d’un studio dans la résidence universitaire. Il ne te reste plus qu’à garnir le frigo et acheter les produits de bases. Bien sûre tu n’as pas de voiture, mais heureusement que des taxis existe et que tes parents avaient mis énormément d’argent derrière ce tableau. C’est sûrement la dernière fois que tu utilises cet argent, puisque toutes les bonnes choses ont une fin. Il va falloir t’activer à trouver un travail qui correspond avec ton emploi du temps. Vive la vie semi active. M’enfin là il faut que tu achètes du PQ alors on verra plus tard pour la vie active. Justement te voilà arrivée devant cette supérette du sud d’Austin. Ta petite liste de course inscrite sur ta main. Tu n’as pas l’air de te rendre compte de ce que tes parents t’ont fait. Ca fait plusieurs jours que tu dors dehors, tu as même trouvée la technique d’aller à la piscine pour prendre une douche. Ouais un tour à la piscine coûte moins cher qu’une nuit d’hôtel. T’étais plutôt fière de ton tours de filou pour prendre une simple douche, mais vous vous rendez pas compte que dormir dehors de ce temps-là c’pas une vie alors une douche ça fait plaisir. Maintenant, tu as enfin ta douche et tu vas enfin pouvoir avoir le confort du chauffage.
Ton sac à la main tu te diriges vers les pasta. Le saint graal des étudiants, tu décline cette merveille en beaucoup d’autre plat. C’est ton idéal. Maintenant vient le temps de passer au rayon frais. Bon tu n’as jamais vraiment eu le réflexe de prendre les choses fraîches en dernier pour éviter la rupture trop longue du froid. « Pardon » tu viens de te prendre quelqu’un au coin d’un rayon. Ton paquet de pâte a explosé. Tes yeux rivés sur chacune d’elle. Elle roule si vite sur le sol et tu n’arrives même pas à toute les regarder partir. Certaines d’entre elles sont partis se cachés sous les rayons avoisinant. Elles doivent avoir peur de revenir dans leur paquet. Pourquoi tant de haine. C’est vrai qu’on pense souvent aux animaux, mais les pâtes sont toutes compressées dans un sachet de plastique. C’était la première et la dernière fois que tu prends un sachet en plastique soit dit en passant. Avec un carton d’emballage ça n’aurait pas eu lieux. Ta joie d’avoir trouvé un logement retombe aussi vite que ce sont évadé toutes ces petites pattes. « Bon » Bien embêté  tu regardes autour de toi si quelqu’un ta vue puis tu regardes cette personne qui a fait que ton premier achat tombe en ruine.
Tu ne t’attendais pas à elle, pas ici. C’est vrai que c’est une fille qui voyage beaucoup, mais pourquoi ici ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi tout de suite ? Pourquoi mes pâtes ? A non, ça n’a plus d’importance maintenant. Tu la vois devant toi. Tu ne sais pas vraiment quoi lui dire alors tu lâche un simple « Charlie. Salut. » Tu remets ton blouson en place. A vrai dire il n’avait pas besoin que tu y touche, tu n’y touche jamais habituellement. Un dernier regard sur tes pâtes. C’est le bon moment pour t’enfuir prendre un nouveau sachet de pâtes, mais à la place tu restes là.


code by bat'phanie

 
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 349
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Sam 20 Jan - 20:46


rencontre hasardeuse
charlie x paola
Charlie roulait sur les routes sinueuses de la ville d’Austin la fenêtre ouverte avec Sum41 qui gueulait. Elle dodelinait de la tête à chaque son de guitare et s’attirait les foudres mamies qui la regardaient d’un air choqué lorsqu’elle s’arrêtait à un feu rouge. Elle le répondait en leur montrant le majeur avant de démarrer en faisant vrombir le moteur en rigolant comme une baleine.  Elle aimait réécouter les vieilles chansons qui avaient guidé sa douce adolescence. Le chanteur Deryck Whibley laissa la place au groupe Blink182 et Charlie se laissa chanter à tue-tête what’s my age aigain et repensa au clip vidéo où les membres du groupe courraient à poil dans la rue. Un jour, elle ferait pareil, juste pour rire de la gueule des gens. Peut-être que les mamies se dérideraient, qui sait ? Charlie gara Numero 16 dans un crissement de pneus sur le parking de la supérette. Aujourd’hui, elle était plus dynamique que jamais, de super bonne humeur même si sa rencontre d’hier avec ce type chelou à la fête foraine l’avait rendue aigrie à son paroxysme. Charlie coupa le contact et s’empara d’un caddie qui trainait désespérément seul sur le parking. Elle poussa la charrette et s’engouffra dans le magasin prête à faire ses emplettes. Elle brancha des écouteurs à son téléphone et ses oreilles furent ravies d’écouter Eminem, artiste qu’elle affectionnait particulièrement. Elle prenait le magasin pour un circuit de formule 1, manquant parfois de se manger des étagères qui surgissaient sur son chemin. Alors qu’elle s’arrêta quelques instants pour admirer toutes les sortes de pâtes qui se dressaient devant-elle, quelqu’un lui rentra dedans. Bordel, c’était une manie des gens d’Austin ou quoi ?! Un petit bruit de plastique qui explose la fit sursauter et elle regarda en se marrant toutes les pâtes rouler au sol. Elle marcha sur certaines, prenant plaisir à sentir les pâtes s’écraser sous ses pieds. Enfin, elle leva les yeux vers la personne qui l’avait bousculée et la jolie blonde lui faisait penser à quelqu’un. Elle l’avait déjà vue cette fille mais la brune ne savait plus où ni quand. Merde. L’autre se rappelle d’elle. Fuck. « Salut, toi. » lâcha Charlie sans trop quoi répondre d’autre. Elle creusa dans le fond de sa mémoire pour retrouver l’identité de cette jolie jeune femme blonde. Elle était jolie, elle était peut-être une de ses filles avec qui Charlie avait passé la nuit. OUI ! Voilà, tout lui revenait à présent. « Paola. » dit-elle en espérant qu’elle ne se trompait pas de prénom. « Laisse les pâtes là, y’a des gens qui sont payés pour les ramasser d’toute façon. » Elle se souvenait de la blonde. Elles avaient eu une relation d’une petite semaine lorsque Charlie était de passage à Portland pour une course officielle. Pour Charlie, rien n’avait été sérieux entre-elles et elle se souvenait à présent de la tronche de ses parents qui les avaient surprises au lit, à poil toutes les deux en train de dormir. En les attendant gueuler, Charlie s’était levée, exposant sa nudité aux parents de Paola et avait enfilé ses vêtements et avait déguerpi sans demander son reste après leur avoir répliqué que si c’était pour être aussi étroit d’esprit, elle s’était demandée comment était née Paola. Elle lança en riant à la jolie blonde « Ca va, tes parents se sont remis de notre nuit d’amour ? T’es en vacances à Austin ? » Charlie n'avait simplement pas remarqué que la jolie PAola était loin d'être à l'aise de se retrouver face à elle. Charlie, elle remarque pas se genre de choses, ça lui passe au dessus de la tête.

code by bat'phanie

 
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Dim 21 Jan - 12:23


rencontre hasardeuse
charlie x paola

Des clients te regardaient les yeux rivés sur ton sachet plastique, éventré par le choc, en écrasant tes pâtes jonchés au sol. La plastique, on a beau dire ce qu'on veut. C'est pas fichu de rendre service. Tout ce gâchis te rends vraiment bizarre. Cette sensation que tu viens d'affamé des centaines de personnes. La brune te salut et tu as comme une impression qu'elle ne se souvenais plus de toi. Elle réussis finalement à trouver ton nom avant de te dire de laisser les pâtes là « C'est pas une question de nettoyage, mais plutôt de gaspillage. » La plupart des gens ne se rendent pas compte que des petits gestes peuvent tout changer. Parfois tu aimerai être comme eux pour que ce monde t'écoeur moins. Parfois tu aimerai que ce soit pus simple. Que tu sois aussi coincé que tes parents et que ça ne te pose aucun problème. Tu secoues la tête. Après tout ce n'est qu'un ridicule sachet de pâtes qui n'aurai pas sauver le monde. Tes yeux reviennes sur la demoiselle face à toi. ''Notre nuit d’amour'' c'est après cette fameuse nuit d'amour que tes parents t'ont viré de ta maison. Au début tu étais bien contente. Après tout tu as 20 ans et tout tes autres amis étaient dans des appart étudiant en totale indépendance. Tu n'avais pas encore connu ça. Tu étais toujours dans les filet beaucoup trop serré de tes parents. Dans cette fichu maison il fallait se balader avec un balai dans le cul, c'était la norme. Alors quand tu déroges à la règle, tu as des problèmes. Les problèmes ont commencés après cette nuit avec Charlie. Pour finalement ne pas se finir. Tu quitte portland, là où les gens sont hyper sympathique pour te retrouver ici, à Austin où les seules personnes que tu as rencontrer pour l'instant t'ont parlés si violemment que tu te pose des question sur ta personne. « Ils pensent que j'ai un démon en moi qui m'oblige à faire des choses non conventionnelle. Du coup, ils m'ont viré de leurs maison et je pense qu'ils sont en train de bénir toutes les pièces où je suis passé » Tu rigole en les imaginant mettre toutes sortes de produit contre les 'démons'. « Du coup j'ai déménagé ici. » Quelques regret dans ta voix. Tu viens d'abandonner tout tes amis d'enfance, tout les lieux où tu adorais passer des journées et puis cette ville si respectueuse et si jolie. Une nouvelle fois, tu te demande si tu as fait les bons choix. « Et toi, Austin est encore une de ces villes de passage ? » Tu te souviens qu'elle ne restait pas longtemps à Portland. C'est une des raisons pour laquelle tu t'es lâché avec elle. Pour ta première relation avec une fille, c'était plus rassurant.

code by bat'phanie

 
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 349
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Dim 21 Jan - 14:45


rencontre hasardeuse
charlie x paola
Quelques dizaines de paires d’yeux regardaient Paola, puis les pâtes. Puis Paola, puis les pâtes. Et encore Paola, puis les pâtes comme s’ils attendaient la matérialisation du Saint-Esprit pour nettoyer ce bazar. Les paupières de Charlie frétillent et ses yeux se révulsent face à ce comportement qui l’exaspère. « Ho ! Si ça t’choque que des gens fassent tomber des trucs, tu bouges ton cul et t’viens ramasser, okay ? » Cracha-t-elle en direction d’un groupe de maman qui devaient sans doute tromper leur mari avec des petits jeunes. Elle shoota dans les pâtes vers leur direction, comme si c’était des minuscules mitraillettes. Les milfs, s’éloignent la tête haute et leurs lèvres botoxées retroussées. « Tu vois, c’pas du gaspillage comme ça, j’les transforme en p’tits fusils tes tortellinis. » Charlie fait une bulle avec le chewing gum qu’elle mâchait depuis le début de la journée, son goût s’était évaporé mais elle aimait avoir ce bout de caoutchouc dans la bouche. Elle hausse les épaules et croise ses bras sur le guidon (est-ce que ça s’appelle un guidon ?!) du caddie. Elle se souvenait parfaitement de la jolie blonde à présent et Charlie souriait à ces souvenirs forts agréables. Alors Charlie, sans aucune retenue et sans aucune empathie, demanda d’ses nouvelles depuis cette folle soirée. La brune était bien trop spontanée et sans filtre pour prendre conscience que certaines questions pouvaient troubler ses interlocuteurs, voir les blesser. Heureusement, cette-fois, ses questions à tout va, ne lui portèrent pas préjudice. Charlie est autant choquée qu’amusée en entendant la réponse de la belle Paola « Tain, et moi qui croyait que mes parents étaient étroit d’esprit… D’façon, tu verras, tu te porteras bien mieux sans eux. Bordel, sont vraiment des abruti tes vieux. T’as d’la chance d’pas avoir terminé comme eux. » Charlie se rendait compte qu’elle gueulait. Elle avait toujours Eminem dans une oreille et coupa la musique sur son téléphone. Comme elle, la blonde venait d’emménager à Austin. Peut-être qu’elles pourraient être alliées dans leurs nouvelles vies ? « Les gens ici sont… Bizarres » révéla-t-elle « mais j’suis sûre que parfois on peut tomber sur des gens cools ! » ajouta Charlie en frappant amicalement son poing sur l’épaule de Paola. Charlie s’étonnait d’avoir révélé tant de choses sur sa vie à la blonde. Faut dire qu’en une semaine de relation, si on peut appeler ça comme ça, elles avaient eu l’occasion de papoter « Nope ! J’ai décidé d’m’installer ici pendant quelques temps. Je ne sais pas encore combien de temps je vais rester mais j’avais envie de me poser, voir ce que ça faisait d’avoir une vie sédentaire comme tout le monde ». Comme tout le monde. Ça sonnait tellement faux venant de sa bouche et quiconque qui connaissait un peu Charlie savait qu’elle n’allait jamais tenir longtemps à faire comme tout l’monde. C’était encore une de ses expériences farfelues, une idée folle qui lui avait traversé l’esprit, rien de bien grave en somme. Charlie poussa l’caddie à sa hauteur tout en faisant crisser les pâtes sous ses pieds qui devaient surement être en train de passer l’arme à gauche dans d’atroces souffrances. « T’as l’air de bien t’en sortir en tout cas ! T’es toujours aussi canon et tu sens toujours aussi bon ! Tu t’en sors bien ! » Elle avait vraiment l’air de savoir ce qu’elle faisait la blonde. Peut-être qu’elle se débrouillait bien mieux que Charlie, en même temps, c’pas vraiment difficile, Charlie à autant de maturité qu’un enfant de trois ans.

code by bat'phanie

 
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Dim 21 Jan - 17:02


rencontre hasardeuse
charlie x paola
Toi et tes pâtes étaient posté là à vous faire observer comme des animaux de cirque qui viennes de bouffer leur dresseur et puis là la voix de Charlie se fait entendre dans le rayon. Les femmes étaient choquée et partaient en tenant leurs enfants par la main. Enfants qui ne nous lâchaient pas du regard. Un simple petit doigt d’honneur accompagné d'un sourire et j'entends crier « maamaaan la dame elle m'a fait un doigt » oups pauvre enfants. Tu rigoles à la transformation des pâtes faites par Charlie « Il marche super bien ton fusils ! » un petit coup de pieds dans l’amas de pâtes et elles partaient attaqués des clients. Elle te fais encore une fois rire en parlant de tes parents « Tu l'as dis » Vraiment un duo d'abruti comme on les 'aimes'. «  J'ai fini par me dire que j'ai été adopté » Faut avouer que vous avez rien en communs. A part le fait d'être aussi têtues les uns que les autres. Tu as  beau te dire que tu n'es pas comme eux, si tu aurai essayer de le devenir tu serai pleine aux as, sans problèmes apparent dans une belle maison. Là tu te retrouve à Austin, ville qui à l'air cool sur le papier, mais qui finalement ne l'ai absolument pas. En fait c'est comme le fait de faire semblant d'être quelqu'un qu'on est pas. Ça a beaucoup d'avantage, mais finalement tu ne t'épanouis pas. Quand Charlie te parle des Austiniens -à vrai dire ils ne s'appellent surement pas comme ça. Enfin tu espère pour eux- une joie monte en toi. « Je pensais être la seule à les trouver bizarre, tu me rassures tellement » Soulagée tu prends un nouveau paquet de pâte cette fois ci en emballage carton que tu mets dans ton sac. Charlie vient taper son poing sur ton épaule comme de bons amis. En fait, vous êtes pas mal sur la même longueur d'onde. Il n'y a pas eu de sentiment pendant cette semaine dernière. Uniquement de bonnes soirées agitées. « Je te souhaite bon courage pour pas tomber dans le train train d'une vie monotone ! » Ouais c'est trop nul, métro boulot dodo. C'est la pire chose du monde.  Tu souris à la brune quand elle te complimente sur ton odeur. Et ouais les gars, la piscine c'est le bon bail. « Je suis contente que tu me dise ça. C'était compliquée justement quitter ma vie sédimentaire pour venir dans un endroit dans lequel j'avais pas d'attache. » Tu hausse les sourcils, quelle idée à la con. Tu aurai pu rester à portland, mais en prenant un appart à l'autre bout de la ville. « Tu as réussis à trouver un petit chez toi ? » Il faut dire que c'est la base d'une vie sédimentaire.
code by bat'phanie

 
Charlie L. Riviera
ADMIN ∎ WILD CHILD
avatar
Inscrit le : 18/01/2018
Messages : 349
Avatar : Levy Tran
Crédits : Gamyn
Mes rps : 4/6
ROBBIE#2 - ANDRIA#5 - RACHEL - Elijah#3



Bloc notes :



Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Dim 21 Jan - 22:38


rencontre hasardeuse
charlie x paola
Elles étaient hilares de remballer ces mégères loin de ces pauvres pâtes. Rip à elles d’ailleurs. Faut qu’on se le dise, avoir une vie de pâte, ça doit pas être franchement facile à vivre tous les jours. Soit tu te fais écraser, soit tu meurs ébouillantée. Drôle de vie quand même. Charlie leur laissa une chance de changer leur destin funeste en les envoyant attaquer ces dames liftées et leurs enfants ultra moches. Charlie appréciait faire rire la blonde, elles n’avaient pas eu le temps de se dire aurevoir, Charlie ne se formalisait pas avec ça mais, il est vrai, passer du temps avec Paola avait été agréable. Elles se ressemblaient un peu, toutes deux avaient rejetées, pour des raisons différentes mais ça les rapprochait et peut-être qu’elles pourraient devenir alliées dans leur nouvelle vie. « T’as raison, j’vois pas d’autres explications » conclu la brune en rigolant une fois encore. Ses parents, tous comme les siens étaient de véritables cons, faisant preuve d’une fermeture d’esprit sans limite. A croire qu’ils s’amusaient à trouver une excuse pour rejeter leurs enfants. Qu’importe, Charlie se plaisait bien mieux depuis qu’elle ne les voyait plus. « J’sais pas si c’est vraiment rassurant, mais on s’en fou, on les emmerde » dit-elle à propos des gens d’Austin. Charlie prend elle aussi un paquet de pâtes qui connaitront une mort atroce ce soir. Pauvres petites pâtes. Adieu. Elle lâche le paquet dans le caddie avec une nonchalance habituelle. « Arf ! Merci ! Si j’tombe dedans, j’vais essayer de pas m’faire mal » Elle rit d’un rire gras, un peu beauff avant de reprendre « Si c’est la cas, j’ferais ma valise et j’irais ailleurs » dit-elle en espérant qu’elle ne s’attacherait pas à la monotonie de ces jours à Austin. Etre comme tout le monde rien qu’une fois était excitant mais juste pour quelques jours et puis, Charlie n’avait pas vraiment les épaules pour ça, c’était un cheval sauvage, impossible à dompter. « Compliqué mais pas impossible ! Faut oser rêver sa vie et pas la subir, sinon, autant se jeter d’un pont directement, t’crois pas ? » Faire ce qu’elle voulait quand elle le voulait c’était le crédo qui guidait la vie de Charlie, et ce depuis des années. « Ouaip ! J’ai trouvé un petit appart misérable avec un colloc sympa ! C’pas le luxe mais c’est bien suffisant pour mes affaires. Et toi ? T’as trouvé ? » Charlie profite de la discussion pour sortir son paquet de tabac pour rouler une clope. « Bon on s’casse ? Les gens me cassent les couilles là. Viens, j’t’offre un verre ! »
code by bat'phanie

 
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le Lun 12 Fév - 23:29


rencontre hasardeuse
charlie x paola

Vous étiez toutes les deux dans ce rayon de pates en compagnie des petits soldats de la ACLVA (l’armée qui combat la vie d’adulte) par vie d’adulte j’entends avec un foyer dans lequel tu vis toi et tes 3 gosses avec un mari qui s’occupe de remmener l’argent pour la famille ‘beurk’ c’est vraiment la petite famille typique d’Amérique et ça te fous la nausée rien que d’y penser. T’es certaine qu’il y a d’autre moyen de grandir. Tu rigole quand la demoiselle te dit qu’il n’y a pas d’autre explication pour ton adoption. En réalité tu as l’impression de les revoir partout dans cette ville. Les gens sont si occupé par leur boulot. Toujours pressé de rentrer chez eux pour trouver leur petit confort. Après tout tu n’as pas encore été à la fac alors tu ne peux pas juger les étudiants d’Austin. « Bien dis ! On les emmerdes profondément » Tu cris ça dans le magasin avec une petite pensé pour les mères qui étaient face à nous il y a quelques minutes.  Tu rigoles une nouvelle fois avec elle en admirant le détachement dont elle fait preuve. Partir d’ici dès que sa vie devient trop monotone. Tu ne sais pas si tu arriveras à faire ça. Pour toi toutes ces choses sont nouvelles et tu dois réussir à faire face à tout plein de problème tout nouveau. Trop de nouveauté font que tu ne t’ennuie pas dans cette ville. C’est juste que tu te sens beaucoup trop différente des gens qui trainent dans les rues d’Austin. Tu rigoles après qu’elle te parle de ce piège qu’est la routine « Tu as bien raison,  c’est cool de voyager  » Toi t’aimes voyager, découvrir, mais tu n’aime pas te projeter dans l’inconnu. Charlie te dis finalement qu’il faut oser rêver «  Faut juste oser comme tu dis ! » Tu souris à la demoiselle, elle a bien raison. On a qu’une vie, autant en profiter. Charlie te réponds qu’elle a trouvé son petit chez soi avec un colloc sympa « Idem ! J’ai un appart avec un colloc qui m’a l’air m’a fois sympathique ! Je pense qu’on a des bons bails» Tu rigoles, toute fière d’avoir un appart. La brune te propose finalement  de boire un verre «  Avec plaisir ! En espérant que ces gens ne nous suivent pas » Une dernière fois tu rigole avant de marcher vers la sortie.

code by bat'phanie

 
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: rencontre hasardeuse charlie x paola, le

rencontre hasardeuse charlie x paola

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-