Partagez| .

SORRY ITS YOU - Elijah


Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


SORRY ITS YOU - Elijah, le Mer 17 Jan - 22:04


sorry it's you
elijah x paola

Tu farandoles de rues en rues. Tu n’as toujours pas de logement, mais tu comptes bien en trouver un. Tu ne sais pas trop où et tu ne sais pas non plus comment tu vas le payer. Tu dois chercher un travail, un logement et ton année à la fac. GENIAL. Tu te sens un peu exclu de la société en ce moment. C’est comme si ta vie était mise en pause, mais que les minutes continués de défiler. Tu essayes tant bien que mal d’appuyer sur ce fichu bouton 'play' pour que ta vie continu, mais tu n’as aucune idée de où il se trouve. Tu n’as pas non plus idée d’où chercher. La seule chose qui te laisse penser que tu n’es pas toute seule sont tes amis à Portland. Tes parents n’ont pas résilié ton forfait téléphone, mais tu te doutes que ce n’est qu’une question de temps. Pour l'instant la 4G te permets de ne pas péter les plombs et d’arrêter tes études pour devenir jongleuse de rue.
« Vous faites sérieusement ch*** » c’est ton dernier message sur la conversation de groupe. Tes amis et toi vous avez un petit jeu qui est en train de te foutre les nerfs. C’est à ton tour de réaliser un de leurs gages puisqu’étant absente à la dernière soirée, tu as perdu le jeu. Sur ce coup tes amis ont eu beaucoup d’imagination. Il faut simplement et tout bêtement que tu détermines un gars sur lequel tu vas gueuler comme si c’était ton ex.
Tu viens d’arriver en ville. Tu ne sais pas qui sont ces gens et tu as clairement peur d’engueuler un prof de la fac d’Austin. On sait à quel point les profs de la fac sont sexys. D’ailleurs c’est une question futile qu’on oublie souvent, pourquoi soit-il si canon ? Bref, pour revenir à cette histoire du scandale tu dois bien évidement filmer le tout pour que tes amis se fende la poire de l’autre côté des états unis. Tu n’as personne à qui confier ton portable et tu flippe à l’idée de te faire voler le seul bien matériel et de grande valeur qui te reste sur toi. Du coup tu démarre la caméra et glisse ton téléphone dans une des poches de ta veste au niveau de la poitrine. Tant pis si ils ne me voient pas, ils m’entendent parler.
Bon, il faut que tu réveilles en toi tes talents d’actrice et que tu trouves une cible. Tes dans un quartier où il y a pas mal de monde dans les rues. Est-ce que tu trouves ça bien ou non ? C’est une question que tu te poses pendant ta quête de ton ex imaginaire.
Il est là. Il y a un rayon du soleil qui vient directement sur lui. Il est brun, à l’air plutôt innocent et n’est pas apte à me foutre la droite que je mériterai. Tu as sur tes épaules le petit ange et le diablotin qui se dispute pour te dissuader de ne pas aller gâcher la journée d’un type qui n’a rien demandé. Comme à chaque fois, le diablotin à raison de toi.
Tu te stoppe violement face à ce brun « Dis donc, ça me fait plasir de te voir ici.» Tu lui souris sournoisement «C'est vrai que là tu ne pourra pas t'enfuir et partir à l'autre bout du pays. Tu es toujours aussi surprenant qu'avant. C'est vrai que je ne pensais pas de toi que tu allais quitter une grande ville pour partir vivre dans un bled du texas !» C'est assez troublant cette façon dont tu lui as parler. Tu as l'impression de te faire la morale à travers lui. Tu aurai pu rester à Portland et montrer à tes parents que tu n’as jamais obéit à leurs ordres. Non, c’est une bonne chose ce que tu as fait. Tu reprends ta respiration, mais tu ne lâche pas la colère que tu as réussis à faire monter en toi et tu pousses l’épaule du pauvre jeune homme qui n'a évidement pas l'air de comprendre de quoi tu parle. « Tu me fait pitié sérieusement, ne me dis pas que tu ne te souviens pas de moi. Pour te rafraîchir un peu la mémoire. T'es le petit gars qui, après un si longue relation as osé partir sans rien me dire en me laissant comme une pauvre conne aller demander à toute la fac où tu étais passé. » Des larmes commençaient à monter, mais tu les ravales pour lui lancer un regard noir. Tu prends surement ce rôle trop à cœur. Tu te souviens du moment où ton ex t’a lâchée pour une bombe. Elle assistait aussi à tous ses matchs de foot. Tu la voyais tout le temps sur les tribunes à gigoter dans tous les sens à chaque fois qu’il passait par là. T’es pas du genre jalouse, d’ailleurs tu n’as rien dis à ce sujet et c’est peut-être ça qui l’a fait partir avec elle pendant que toi tu passais pour une simple conne aux yeux des autres.
Tu reprends tes esprits en ayant toujours l’air aussi énervée.

code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Jeu 18 Jan - 16:53

Sorry It's You
Pourquoi cette journée allait et est une journée complètement bidon et fatigante? Voici plusieurs raisons. Mon retard au Théâtre. Plus de café dans la machine. Plus de cigarettes non plus. J'ai même dû en taxer une à un passant dans la rue pour en avoir actuellement une entre mes doigts. Et maintenant ça. Une hystérique qui m'agresse pour je ne sais quelle raison. Ecouteurs dans les oreilles, je m'arrête quelques instants essayant de la contourner mais elle persiste. Je vois ses lèvres bouger mais serais incapable de distinguer un seul mot. J'hoche la tête, tire sur ma cigarette et respire profondément avant d'expirer discrètement. "Oui c'est ça chérie, faisons comme ça!" lui dis-je, un bras tendu devant moi pour l'écarter et tenter de passer mais le choc me retire l'un de mes écouteurs. Je reste bouche bée par autant de violence d'autant plus qu'elle en rajoute une couche en me bousculant. J'écoute cette fois-ci attentivement ce qu'elle a à me dire. Une longue relation? Mais de quoi elle parle? Ca se saurait si je voulais entretenir ce genre de chose avec quelqu'un. Je fronce légèrement les sourcils. "Quoi?" m'exclamais-je en la regardant droit dans les yeux. C'est une blague qu'elle tente de me faire? Si tel est le cas, nous n'avons désespérément pas le même humour. Cette femme, ce fruit du démon, je ne la connais ni d'Adam, ni d'Eve. Mais il fallait que je réagisse. Je tire sur ma cigarette une grande bouffée et la le lui recrache en pleine poire. "Très bien chérie. Si tel est ton souhait de vouloir te défouler." lui dis-je en profitant bien de la dernière latte avant de la jeter à l'aide de mon index servant de catapulte sur mon pouce. Je n'ai pas le choix. "Je ne t'ai pas laissé comme une conne ma chère, tu es conne en plus d'être une chieuse. J'espère pour toi que si tu as trouvé quelqu'un tu ne lui fais pas subir ce que je suis en train de vivre et ce que j'ai vécu avec toi. Je me suis barré oui, pour éviter d'avoir à faire face à ce genre de comportement immature et puéril dont tu as le secret. Donc maintenant, trace ta route et laisse moi tranquille. Tu n'es rien pour moi. Et tu l'as toujours été." lui dis-je sur un ton plus calme, froid et voire même un peu monotone par endroit pour lui faire part de mon indifférence la plus absolue. Je rentre les mains dans les poches et recule de quelques pas pour lui passer à côté sans la toucher, ni même la frôler. Je continue donc ma route vers chez moi en espérant qu'elle ne me suive pas.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Jeu 18 Jan - 20:38


sorry it's you
elijah x paola
Tu fronce les sourcils. Tu de demande d’où quelqu’un t’appelle chérie comme ça. C’est carrément perturbant. Il n’a pas vraiment l’air de m’entendre avec ses écouteurs et puis de toute façon je peux plus reculer il faut que je rentre dans le jeu. Un petit coup sur l’épaule et son écouteur s’en va ce qui énerve quelques peu le petit gars. Les sourcils froncé tu te demandes si vous êtes entrain de lancer le premier duel de fronçage de sourcil du siècle. Tu ravale ta salive et écoute les propos de ce petit brun. Qu’est ce qu’il va trouver à dire à une fille complémentent cinglé qui l’accoste en pleine rue. Apparemment le gars à de la ressource et dis des choses un peu vexante sur toi. Bon tu l’as cherchée. Conne en plus d’être chieuse, c’est des choses que tes proches te disait mais l’entendre de la bouche d’un inconnue ça fait bizarre. Le truc qui est encore plus bizarre avec lui c’est que soit il joue le jeu à merveille, soit tu le connais vraiment et tu ne te souviens de rien. Ton regard se noie dans l’incompréhension. « Puéril ? » Tu restes là sans bouger en pensant à ce qu’il venait tout juste de dire. Normalement c’est toi qui dis ça aux gens que tu ne veux plus voir. Cette fois on te l’a faite à toi.
Alors tu te retournes et le rattrape en courant avec tous tes sacs sur ton dos. « Attend !! Pardon, mais on se connait ? » Cette question semble bizarre suite à ce que tu viens de lui sortir, mais vu comment il ta si bien cerner c’est assez perturbant.
Tu fini par te dire que tu es débile et que tu ferai mieux d’utiliser ton temps à chercher un appartement et un job. Alors tu prends ton téléphone et éteins discrètement la caméra avant de le ranger au même endroit.

code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Sam 20 Jan - 22:15

Sorry It's You
Mon chemin se fait subitement arrêter par la folle du quartier. Quelle idée farfelue a-t-elle donc encore trouvé? Je laisse échapper un soufflement, et une fois retourné lui adresse un grand sourire qui, on se doute bien, n'est pas sincère pour un sou et c'est avec sa question que j'arque un sourcil. "Réfléchis bien chérie, réfléchis." lui répondis-je simplement sur une voix douce. Je joue encore un peu avec elle. Quitte à m'en faire baver, je lui rends bien gentiment la pareille. Je la regarde elle, son air dubitatif ainsi que tous ses faits et gestes. Un détail attire mon attention. Son portable. Elle n'a pas osé me filmer? Je rêve? Je me fais des illusions, dites-moi? Je fronce les sourcils, je me moque de montrer mon mécontentement. Je m'approche un peu plus d'elle, la bouscule une fois, puis une deuxième, juste assez pour l'énerver et lui détourner l'attention pour récupérer son cellulaire et l'allumer en toute discrétion, son écran d'accueil affichant un "Paola, alors c'est bon? T'as fait ton défi? T'as un délai quand même n'oublie pas ". C'est bien ce qu'il me semblait. Je me recule d'un ou de deux pas d'elle pour me sentir à nouveau à l'aise dans mon espace vitale. Je me sens calme et serein, comme si je l'avais été encore plus en apercevant ce message. "Je ne supporte pas cependant qu'on se foute de ma gueule, n'est-ce pas, Paola?" lui dis-je avant de balancer ce dernier le plus loin possible, le portable se brisant en mille et un morceau. "J'espère que tu n'y tenais pas trop princesse, mais je ne suis pas vraiment fan des personnes qui me prennent en photo, ou encore en vidéo si tel est vraiment ce que tu faisais avec. Si ce n'est pas le cas, tant pis, tu pourras te prendre maintenant le dernier cri." ajoutais-je en mettant les mains dans les larges poches de mon pantalon, me laissant une liberté de mouvement plutôt accessible si cette dernière tente quoique ce soit de physique envers ma personne. Je fais encore un ou deux pas et tourne les talons, poursuivant à nouveau ma route. Je sais bien qu'elle tentera de me rattraper, mon seul but étant de rentrer chez moi donc le temps que ça prendra... Je crois qu'actuellement je m'en contrefiche.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Dim 21 Jan - 13:48


sorry it's you
elijah x paola
Le petit brun te demande de réfléchir. Encore une fois il t'appelle chérie. Il n'a que ça à la bouche, un véritable emmerdeur. Un simple 'non' aurai suffit. Ou un remballage simple t'aurai éloigné de lui. Sauf que là, il te montre que des connards se cache partout autour de toi. Il te pousse pour finalement prendre ton téléphone. Tu essaye de le reprendre sans succès et il lit le message que viens de t'envoyer ta pote. « Tu te prends pour une stars connard ? »  D'un coup choquée par le geste de ce gars, tu ramasse les morceau de ton téléphone hyper énervé.
Comment quelqu'un peut faire ça ?  Un petit con qui n'a pas idée de ce qu'est un téléphone. T'a juste envie de lui lancer 'mais t'es pas net baptiste', mais tu te fais cette référence dans ta tête pour éviter de sympathiser avec l'ennemis et éviter d’appliquer tes cours de boxe en pleine rue. A pars ce désastre matériel, il viens simplement de te détruire  tes chances qu'un employeur te rappelle pour que tu trouves un job pour payer tes études et également un nouveau téléphone. Il vient simplement de te couper de tes amis. Les seuls à qui tu pouvais dire tout tes problèmes et qui t'aidaient à les résoudre. Ceux qui te soutenais et qui t’empêcher de faire des conneries. T’étais un peu dépendant d'eux. Comme d'une drogue.
Si ils n'étaient pas là tu faisaient tellement de conneries, comme par exemple ramener une fille chez toi alors que tes parents rentraient le lendemain. En plus de tout il t'annonce que tu pourras te prendre le dernier cri. Première nouvelle, tu ne savais pas qu'il t'avait versé de l'argent sur ton compte en banque. Tu mets délicatement le reste de ton téléphone dans une de tes poches et cours vers lui pour finalement le plaquer contre le mur d'un immeuble. « Tu crois que les pauvres enfants chient des téléphones tout les jours ? Non mon gars, c'est des matériaux aussi rare que les poils de ta face. Le pire dans tout ça, c'est que tu penses qu'il n'y a que tes problèmes qui existent. Tout le monde est parfait sauf toi mon petit lapin ? Alors tu te caches sous ton bonnet crasseux pour éviter qu'on vienne te voir et qu'on découvre que finalement t'es aussi normal que tout le monde ? » Tu lui cri dessus pour sortir toute ta haine. De toute façon un gars comme ça, n'est pas à respecter. « T'es vraiment un pauvre type qui pense qu'à toi. T'es dégoûtant » Tu t’éloignes de lui.Soupire avant de crier un "Fait chier !" Cette nouvelle vie commence très mal. Tu replace ton sac à dos. Il ne se rend même pas compte du mal qu'il vient de me faire. Tu n'es pas accrocs à ton téléphone, mais le simple fait de savoir que tu ne pourras plus t'adresser -pour une durée indéterminée- à tes amis te brise le cœur.

code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Dim 21 Jan - 16:59

Sorry It's You
Un sourire angélique, presque innocent se pose soudainement sur mes lèvres lorsque j'entends cette dernière m'agresser verbalement. J'ai peut-être été un peu trop loin mais au moins elle aura retenu la leçon. Mes pensées s'arrêtent lorsqu'elle décide de me plaquer contre le mur. Je suppose et suis même persuadé que personne ne viendra m'aider sous prétexte que je suis un homme, alors qu'une hystérique est en train de me prendre la tête. J'écoute ses paroles attentivement. Je lui souris une nouvelle fois avant de regarder le bonnet qui se trouve dans mon sac. "Oui enfin, actuellement je ne porte rien sur la tête. Je me considère comme une personne comme toi et l'autre là-bas et justement, une personne normale a tendance à s'énerver lorsque les choses ne vont pas dans son sens. Donc la petite fille à papa et maman, elle n'a qu'à aller demander à ses parents de lui en reprendre un à moins qu'elle n'ait plus contact avec eux. Dans ce cas, tu as intérêt à te bouger le cul pour pouvoir retrouver tes amis et continue tes défis à la con." lui répondis-je en insistant bien sur les derniers mots. Elle n'a qu'à partir oui. C'est la seule chose que j'attends, qu'elle me foute la paix pour que je puisse rentrer. Je frotte légèrement ma veste pour la dépoussiérer et reprends ma route, la même que la jeune fille, malheureusement, mon appartement se trouvant là-bas. Je ne supporte pas l'idée qu'on me prenne en photo et qu'on puisse avoir une trace de moi. Ce n'est pas ma faute après tout. J'attrape mon vieux portable dans ma veste, ce genre de vieux cellulaire que les jeunes d'aujourd'hui se moqueraient éperdument car ce n'est pas un Iphone ou un Androïd. Je prends le temps de supprimer tous les documents envoyés et reçus, les numéros et les messages puis l'éteins. Je passe à côté de cette folle dingue et marche à son rythme en lui tendant le portable. "Tu l'acceptes, ou tu l'acceptes pas, ça m'est égal, mais je veux bien te donner ça en attendant que tu apprennes qu'il y a Facebook et tout un nombre de réseaux sociaux pour rester en contact avec tes personnes. Tu avais probablement toute ta vie et les personnes qui te sont chères dans ton portable. Au moins lui, si tu le balances par énervement, il ne risque rien, tu pourras le remonter il fonctionnera toujours. La technologie d'avant, si ce n'est pas beau ça!" lui dis-je donc, ne la regardant même pas, si ce n'est qu'en coin avant de regarder devant moi.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Dim 21 Jan - 17:38


sorry it's you
elijah x paola
Ce genre de mec t’exaspère. Qu'est ce que tu as sur toi qui montre que tu es une gosse de riche ? Absolument rien. Des vêtements souillés sur toi. Un simple sac à dos de camping sur ton dos. C'est là où tu avais toute ta vie. T'es comme une petite tortue qui vient de perdre un peu de sa carapace à cause d'un petit con qui lui a shooté dedans parce qu’elle la gêné.  Rien que parce que tu dérange on te casse en mille. C'est n'importe quoi. Surtout que tu aurai gentiment supprimé la vidéo devant ses yeux si cela le gêné. Tu aurai recommencé sur un gars un peu plus gentils ou de manière plus délicate puisque les gens d'Austin n'ont pas l'air aimable. Une vague impression que tes parents ont embauché ce gars pour te pourire la vie. « Tu sais quoi ? Laisse tomber. Une personne normale aurai simplement demandé à ce que je supprime la vidéo. Ce que j'aurai fait avec plaisir parce que moi, je respecte les gens. »  T'insistes sur le 'moi' et continu « Allez comme tu connais mieux que moi ma vie je vais aller rejoindre mes amis pour encore plus de défi à la con. » Un sourire jusqu'au oreilles puis tu pars. Raz le bol de parler à un gars qui croit tout savoir. Si seulement c'était si simple. Tu vas trouver un endroit où te poser pour ce soir et réfléchir. Surement dans un endroit classique comme sous un pont. Après tout tu connais même pas les endroits où dormir dans une ville pareil. Tu cherche simplement un endroit où avoir moins froid.
D'un coup le ptit con viens te proposer un téléphone. C'est pas un smartphone, mais au moins les patrons pourrai te rappeler pour que tu ai enfin un travail. « C'est vrai que contacter son patron via facebook c'est hyper professionnel. Et figure toi que je ne suis pas aussi violente que toi. Je jette pas mon téléphone à tout va quand bon me semble. » Tu hésite vachement à prendre ce téléphone, mais accepter quelque chose de ça part c'est vraiment la pire chose. Un pas vers toi tu dois en faire un vers lui. « J'accepte merci, mais c'est vraiment parce que je peux pas faire autrement. » Tu prends ce téléphone et le mets dans ta poche « Je suis désolé que ce soit tombé sur toi, m'enfin y'a d'autre façon de réagir. » T’imagine bien ce gars  qui lance toute sorte d'objet sur les gens qui viennes sonnaient à sa porte. Le genre de personne extrémiste à l'infini

code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Dim 21 Jan - 22:47

Sorry It's You
Un petit sourire en coin s'affiche sur mon visage. C'est vrai que le respect que j'ai pour les gens est parfois au plus bas. C'est d'ailleurs pour ça que j'essaie de ne pas les côtoyer ou alors le moins possible, car ils ne m'intéresse pas ou peu. Après, je les mets juste à mon égal et vu que je ne me considère pas comme quelqu'un qui mérite d'être mis sur un piédestal. Je leur parle et réagis de la même façon que les gens ont eu l'habitude de s'adresser à moi. Cependant, c'est vrai que j'aurais pu être plus raisonnable et le lui demander gentiment, mais par sécurité, j'ai préféré m'en charger moi-même, comme dans toutes mes missions. Je la regarde partir après sa phrase qui est censée faire taire. Je laisse échapper un "Pouh" tellement cette dernière était stupide. Il en fallait bien plus pour que je ne rétorque pas, comme m'abattre à mort, en serait-elle capable? J'hausse les épaules quant à sa remarque. Je ne pouvais pas vraiment savoir au sujet des patrons, vu que j'ai toujours été directement les voir pour avoir du boulot. Je ne réponds donc rien. Lorsqu'elle accepte mon bien, je ne peux m'empêcher d'afficher un sourire sincère sur mes lèvres, ravi d'avoir pu l'aider. "Je t'en prie, c'est la moindre des choses." lui répondis-je avant de l'écouter s'excuser. J'aimerais en faire autant mais Dieu seul sait à quel point je suis fier et que je ne regrette absolument pas mon comportement. Mais s'il faut que je me plie dans cette société. "C'est vrai, mais bon. C'était plus efficace je trouvais." répondis-je simplement. Je marque une pause tout en continuant ma route. "Pas de travail, tu n'as plus de portable, enfin, ce que je t'ai passé je ne considères pas ça comme un vrai portable, il te manque autre chose encore? Bien que je sois la dernière personne à qui tu as envie de parler ou te confier, peut-être que je peux aider sur le moment." lui proposais-je pour tenter d'être gentil et de me faire pardonner, quitte à ce que par la suite, si je la recroise, je lui achète un cellulaire digne de ce nom. "Et dis moi, la fille qui t'a envoyé un message, elle est au courant de tes blagues mais ce genre de choses, souvent entre potes on a tendance à ne pas être loin pour admirer le spectacle. Tu fais des challenges avec des potes d'ailleurs, tu n'es pas d'ici? Tu viens de débarquer ou...?" demandais-je par curiosité, histoire d'avoir une occupation jusqu'à parvenir à mon appartement.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Lun 22 Jan - 13:18


sorry it's you
elijah x paola
L’énervante personne te rattrape pour te donner un téléphone. Certes il n’est pas récent, mais c’est un téléphone et c’est ce dont tu avais besoin. Quel adorable garçon. Tu lèves les yeux aux ciels quand cette tête d’ange te raconte que c’était bien plus efficace de casser mon téléphone plutôt que de parler. Le genre de gars qui réfléchit après avoir parlé. Et puis là, l’adorable personne qui était à mes côtés me demande si j’ai besoin d’autres choses. Un semestre à la fac d’Austin, un appartement, un boulot ? Plus simplement un endroit où dormir ou bien l’adresse d’une association. Tant de choses que j’aurai besoin, mais que je ne vais certainement pas demander à ce gars, simplement parce que tu ne vois pas en quoi il pourra t’être utile. « Tu as surement autre chose à faire de ta vie que de m’aider et puis ton téléphone je te le redonne dès que j’ai assez d’argent pour m’en acheter un. » Tu te sens déjà redevable envers cet homme qui a cassé ton téléphone avec tant d’indifférence que ça t’exaspère en y repensant. T’écoute les paroles du brun qui a l’air de maintenant s’intéresser à toi. Alors, comment expliquer que tu viens à peine de l’agresser, il t’agresse en retour pour ensuite devenir tout gentil. Une simple incompréhension. Là il te parle de ton amie qui t’a réclamé le gage. « Tu poses beaucoup de question dis-moi. » Tu lâche un rire. Pourquoi. Tu. As. Rigolé. Merde. « C’est une longue histoire, mais non mes amis sont à l’autre bout du pays et oui je viens d’arriver dans cette merveilleuse ville où je rencontres des gens merveilleux. » Une petite voix enjouée que tu empruntes juste le temps de dire cette phrase. Phrase qui résume ta vie et qui lui apprends des choses sur toi. Bravo Paola. « Et si on parlait de toi maintenant ? J’aimerai savoir comment tu t’appelles. J’imagine que tu as un boulot et un domicile et donc que tu habites ici depuis un moment. » Bravo pour la déduction, tu lâches un sourire comme si tu étais fière de toi. Alors que c’est quand même facile à deviner. Rien que par sa tenue, l’heure qu’il est et la direction où il va. Ta colère commence dangereusement à partir.
code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Mar 23 Jan - 21:32

Sorry It's You
Je lui fais un signe net pour qu'elle s'arrête. "Tu peux le garder, je t'assure." lui dis-je. Oui, j'ai mieux à faire que de l'aider mais tant qu'on y est, si je peux encore me rendre utile. J'hausse donc les épaules, n'insistant pas sur les faits. D'un côté si je peux régler cette histoire le plus rapidement possible pour me poser chez moi, je le fais directement. Je lui jette des petits regards jusqu'à ce que la jeunette se mette à rigoler. Un sourire en coin vient se coller sur mes lèvres. Malgré le fait que je l'ai agressé, dans le fond, elle éprouve un minimum de sympathie même si elle ne me connait pas et qu'elle ressent une grande colère et haine envers moi. Du moins, il faut croire que cette dernière s'est peu à peu dissipée. Bien. Elle confirme mes dires. Qu'est-ce que ça m'apporte? Rien. Juste la satisfaction d'avoir une fois de plus raison sur une personne que je ne connais guère. Mon regard se tourne à nouveau vers elle à sa question. Je laisse échapper un petit rire. "Wow. Tu m'impressionnes dis-moi. Comment as-tu fait pour en déduire cela?" lui demandais-je sur un ton merveilleusement sarcastique bien que rien de méchant pour une fois. Je lui souris. "Non, je m'appelle Daniel Fitzgerald. J'habite ici depuis peu, à moins que tu considères que 6 mois environ est l'équivalent d'un bon moment mais j'y ai déjà vécu il y a maintenant quelques années. J'avais envie de revenir." lui répondis-je un petit sourire aux lèvres. "Vu que tu veux aussi jouer à la déduction, dis moi rien qu'à l'aide de cet habit de pingouin que je porte, dans quand je travaille exactement." ajoutais-je. Je suis bien curieux de voir sa réponse. Je laisse planer un petit silence pour tenter de couper la discussion à mon sujet. "Bon. Comme on l'a dit, tu n'as pas de boulot. Je vais t'aider à en trouver. Suis-moi." lui dis-je en l'attrapant par le bras pour l'emmener du côté d'Austin North à l'aide de transports en commun en tout genre. Je parcours les rues en compagnie de cette dernière jusqu'à arriver à un strip club portant mon nom. Je frappe sur la porte en fer, une petite entrée s'ouvrant, ne laissant place qu'à une paire de yeux. Je fronce légèrement les sourcils. "Bonjour. Veuillez me laisser entrer je vous prie." lui demandais-je poliment. Il ne semble pas me répondre. Je baisse légèrement la tête et ricane légèrement avant de la relever. "Vous ne savez pas à qui vous vous avez affaire je crois. Vous devez être nouveau. Je me nomme Daniel Franklin Fitzgerald et je suis le propriétaire de ce lieu." ajoutais-je en insistant, espérant que ma couverture fonctionne. Je fouille dans mon sac pour attraper une pièce d'identité à ce nom-ci avec toutes les informations à savoir. Depuis que je suis ici, à Austin, ce lieu je l'ai remarqué aussi vite que j'ai pu, m'en étant servi comme une couverture en cas de besoin. En plus d'une pièce d'identité au nom d'Elijah, j'en ai aussi fait une au nom de Daniel, m'étant renseigné pendant des jours à son sujet. J'ai même décidé d'ouvrir un compte avec ce nom pour qu'une partie de ses recettes me revienne. "Excusez-moi Monsieur Fitzgerald. Je vous en prie entrez et passez une bonne journée." répondit ce dernier en nous ouvrant la porte. Je laisse passer la jeune Paola devant moi et fais une ou deux petites tapes sur l'épaule du videur en lui lançant un "Merci bien l'ami!", un sourire ravi et fier aux lèvres. Je me rapproche de la jeune femme, l'attrapant une nouvelle fois par le bras pour qu'elle me suive et c'est ainsi que nous arrivons dans les bureaux de cet homme. "Vas-y, assis toi. On va te trouver une place vite fait bien fait ici." lui dis-je en commençant à fouiller dans les tiroirs du bureau avant de tomber sur l'un d'eux qui bloque. Je cherche un trombone dans mon sac et bidouille ce dernier pour récupérer des papiers. J'ai tout le pouvoir à présent, pouvant lui donner un boulot en tant que gogo danseuse ou en tant que barmaid. "Tu te sentirais plus capable à danser, organiser des parties en tout que croupière par exemple ou au bar?" lui demandais-je prêt à écrire son contrat à la main.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Paola J. Holloway
avatar
Inscrit le : 13/01/2018
Messages : 66
Avatar : Josephine Skriver
Crédits : vava: nephilim
Mes rps :
ouverte à toute proposition
-Elijah - Charlie-


Bloc notes :
> Il faut que tu changes de forfait de téléphone achète un nouveau téléphone avec un nouveau forfait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: El Paella
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Lun 12 Fév - 23:30


sorry it's you
elijah x paola
Tu ne sais pas pourquoi, mais la tension était redescendu au plus bas. Il finit même par avoir l’air gentil. C’est une situation bizarre d’ailleurs. Tu avais envie de lui fracasser le crane il y a deux secondes et puis là tu rigole rapidement avec lui. Le jeune con te dis finalement que tu as raison pour les choses que tu viens d’énumérer à son propos. C’était si imprécis que forcement ça ne pouvait être que ça. Alors tu lui lance un sourire forcé pour répondre à son sarcasme. « Dans ce cas Daniel, je suppose que tu travailles dans des bureaux ? » Y’a tellement de bouleau qui oblige à être enfermé dans un costard que tu as peu de chance de trouver. Tu ne te mouille pas trop en parlant de bureau, c’est toujours aussi imprécis. Et puis là, d’un coup, aussi inattendu qu’un éléphant en antarctique ce fameux Daniel Fitzgerald te dis de le suivre en voulant t’aider à trouver un travail.  « C’est pa.. » Il t’attrape par le bras et me fait prendre les transports en commun « Je n’ai pas envie de te faire perdre ton temps. » Vu sa tenue il doit avoir un travail quand même assez chiant et souvent après le travail on a juste envie de se poser chez soi. Austin North, c’est là où il t’emmène. Tu as réussis à repérer un peu ce quartier depuis ton arrivée. L’homme qui t’embarquait depuis maintenant de longues minutes sans que tu trouves à dire grand-chose puisque tu le trouvais finalement assez bizarre de te vouloir d’un coup du bien.  Ce dernier t’emmène devant un strip club portant son nom. Tu fronce les sourcils et suis cet homme qui te parait de plus en plus bizarre maintenant. Il te fait entrer après un rappel à l’ordre d’un videur. « Assieds-toi » Bien sûr que tu ne t’assieds pas. Tu observes les murs du bureau et tourne dans cette pièce avant de remarquer qu’il ouvre un tiroir avec un trombone « Tu as perdu la clefs Monsieur Fitzgerald ? » Tu rigoles et t’assieds finalement sur le fauteuil présent dans la pièce. Tu l’observe et penche légèrement la tête sur le côté. Tu ne l’imaginais pas vraiment gérant d’un club de strip. « J’ai une tête de gogo danseuse ? » Ce n’était pas vraiment ton projet d’avenir de devenir danseuse dans un bar, t’imagine pas ça très proprement. Barmaid était un peu plus censé, mais rien de plus basique qu’un métier de barman et toi ce que tu veux c’est enrager tes parents. « Bon je serai prête à danser ici » merde. Tu penses vraiment que tu vas regretter ce que tu viens de dire, mais rien que de voir la tête de tes parents se décomposer te vendais du rêve. « T’es super jeune pour être gérant d’une boite comme ça, non ? Enfin, je sais que c’est bien de monter sa boite en étant jeune, mais tu voulais faire ça depuis un moment ? » Ok, bon faut que tu arrêtes de poser des questions, mais bon tu le trouve etrange ce gars et comme tu n’as rien à perdre, tu te renseigne.
code by bat'phanie

 
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 199
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : TAG (vava) astra (signa)
Mes rps :
INDISPONIBLE (11)


Meredith - Mikkel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley - Gabrielle - Caesar - Melyna

Bloc notes :


Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le Sam 17 Fév - 11:32

Sorry It's You
"J'ai la clef mais je ne sais plus vraiment où. De toute façon je ne m'en sers que peu, ce tiroir me sort par les yeux, il est plutôt capricieux." lui répondis-je pour clôturer ce sujet avant de prendre note de ce qu'elle préfère. Je commence à rédiger le contrat, notant chaque aspect. "Bon, tu travailleras de nuit du coup, de 22 à 6h. Ca te fera aux alentours des 1200 dollars." lui dis-je en notant avant de mettre un point final. "Tu commences dès lundi prochain." ajoutais-je un petit sourire aux lèvres, redressant ainsi le regard vers elle. Oui, je pourrais la payer si c'est la question que vous vous posez. J'ai déjoué un peu les revenus de ce cher monsieur au point qu'il n'y verra rien tellement c'est minime. La presque arnaque peut se faire comme il faut et si ça peut la dépanner. "Je viendrais voir si tu fais bien ton boulot une fois de temps en temps. J'aime me faire discret ici et suivre mes affaires de loin." lui annonçais-je avant de me racler la gorge. "Et bien il manquait d'un petit quelque chose ici je trouvais. On a déjà un lieu de la débauche mais pas vraiment un endroit où l'on peut voir des stip teaseuses à tout va alors que là, c'est spécialisé pour ça. J'ai eu l'idée, je l'ai fait. L'âge n'est pas un problème. Regarde, si tu prends l'exemple de Mark Zuckenberg, le créateur de Facebook... Facebook est né en 2004, dans ces eaux-là. Il avait à peine 20 ans. Dès qu'on a une idée, on s'y tient, parfois pour le pire mais comme ici, pour le meilleur." répondis-je donc à sa question avant de me lever et de faire une copie du contrat. Je garde l'original sur moi et lui donne ceci. "Si tu veux quitter ce boulot, libre à toi. Tu n'auras qu'à me le dire, cependant je ne suis pas sûr de pouvoir t'aider une nouvelle fois en te trouvant quelque chose ailleurs." lui dis-je en me dirigeant vers la porte. je l'ouvre et fais un signe à la jeune Paola pour qu'elle passe et qu'on aille dehors. "Je te ramène ou je te laisse te débrouiller pour que tu puisses prendre tes aises?" lui demandais-je.

Codage par Libella sur Graphiorum



Darkness is your candle.
Michael Loceff ☽ The beauty about killing someone who no one thinks you're willing to kill is, of course, that you throw people out of their comfort zone. And that's good because you want people to be on the edge of their seats.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: SORRY ITS YOU - Elijah, le

SORRY ITS YOU - Elijah

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Autres lieux-