Partagez| .

(graham) carry on it's all you can do


Graham Mason
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 11
Avatar : Jake Gyllenhaal
Crédits : avatar by tik tok / sign by wiise
Date de naissance : 14/04/1986
Mes rps : romy

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


(graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 0:16


Graham Mason



Nom : Mason • Prénom : Graham • Surnom : Ses étudiants ont la manie de le surnommer «Pokerface» car rares sont les fois où son visage laisse transparaître quelque chose • Age et date de naissance : Trente-et-un ans, 14 avril 1986 • Lieu de naissance : Oklahoma, Etats-Unis • Métier : Professeur d’Art et Design • Statut civil : Veuf • Orientation sexuelle : Hétérosexuel même si la dernière fois qu’une femme s’est retrouvée nue en face de lui date d’il y a plus d’une année • Célébrité sur l'avatar : Jake Gyllenhaal


Physique :


«Un mètre quatre-vingt-quatre et… soixante-dix-huit kilos. Vous avez repris du poids, et pas qu'un peu! C'est une excellente nouvelle.» Qu'il me sort, comme si mon poids avait toujours été vital. Un check-up médical pour vérifier que tout est en ordre, une nouvelle fiche de santé pour sortir d'ici. Ce n'est pas une prison et pourtant j'ai l'impression qu'on me rend ma liberté, ou ce qu'il m'en reste. «Vous semblez différent, peut-être que le fait de pouvoir à nouveau porter des chemises vous…» Il ne continue pas, je ne lui en donne pas l'occasion. «Pas besoin de noter chaque chose qui ont changé, j'en suis conscient. Ces derniers mois j'ai suivi ce qui m'a été demandé, c'est tout. J'ai repris une alimentation saine, j'ai suivi les cours de remise en forme, rien d'incroyable…» Il semble déçu de cette réponse, je vois même venir de loin sa réplique et boutonne les quelques boutons de ma chemise en jetant un bref regard dans le miroir, regardant ce visage presque métamorphosé avec celui que j'avais il y avait encore quelques mois. Mes cernes ont disparu et on peut à nouveau deviner la couleur de mes yeux: bleu. Cette barbe bien trop fournie qui cachait les cavités de mes joues a quasiment disparu, on pourrait presque penser que je souris maintenant que l'on voit à nouveau mes lèvres alors que j'ai l'impression que la dernière fois que je l'ai fait, c'était il y a des mois. «Vous ne le voyez peut-être pas, mais vous avez fait un pas en avant et d'ici quelques jours, vous vous jetterez dans le vide…» Encore ces phrases, encore à me répéter la même chose. Parfois je me demande si on me prend pour un attardé, comme si la mort de Gemma avait transformé ma matière grise en bouillie «… et je serai désormais seul, plus personne pour me rattraper. Ce sera à moi de trouver ce qui me permettra de me tirer vers le haut. Je connais le refrain par cœur Docteur, ça fait partie des nombreuses choses qui ne vont pas me manquer en sortant d'ici» Et il rigole, parce qu'il sait que je ne suis pas un pauvre abruti, il cherche simplement à me faire réagir et il y arrive. Alors il me sert la main tout en me montrant la porte de son bureau. «J'espère sincèrement que rien ne vous manquera ici, je vous souhaite le meilleur une fois que vous aurez franchi cette porte. Je ne vous demanderai pas de m'en faire la promesse mais faites en sorte de ne plus revenir dans ce bureau, ce sera une victoire pour vous, mais aussi pour moi.» Je ne lui dis rien et me contente d'ouvrir cette porte avant de me tourner vers lui en l'entendant parler. «Vous devriez vous couper les cheveux, et vous serez parfait M. Mason» Et je secoue la tête, je le regarde sans réellement savoir quoi dire si ce n'est qu'il n'a peut-être pas tort, mais je le garde pour moi, désormais il n'a plus à me dire quoi faire.

Caractère :


«M. Mason est une personne qui a beaucoup travaillé sur lui-même depuis le décès de sa femme. Il y a trois ans, il est arrivé dans mon cabinet en étant complètement dévasté, il calculait le nombre de mots dans chacune de ses phrases et cessait de répondre aux questions. Il communiquait peu, sortait peu et refusait toute aide. Aujourd’hui même s’il reste extrêmement détaché de ce qui l’entoure, insensible à ce qui pourrait vous faire rire ou vous déranger, il fait les efforts pour se relancer. Je pense que ce poste que vous lui proposez est idéal, je pense qu’il a besoin d’être confronté à des étudiants, à devoir partager avec les autres professeurs. Je vous l’ai dit, il a fait un travail remarquable sur sa personne, il a réussi à se convaincre qu’il devait aller de l’avant mais il lui reste encore beaucoup de choses à retrouver. Il y a encore cinq mois, il refusait de sortir boire un verre avec des connaissances, il ne voulait pas faire semblant. Alors on lui a expliqué que le but n’était pas qu’il joue un rôle, qu’il soit lui-même mais qu’il ne refuse pas le contact avec les gens qui l’entourent. Alors c’est vrai qu’il paraît froid, c’est vrai aussi qu’il n’a pas le rire facile et son sourire est quelque chose de rare. Je ne pourrais pas dire qu’il est insensible mais il y a un manque en lui, quelque chose qu’il doit combler et c’est sûrement en retrouvant des contacts avec les gens, à se confronter à des personnes qui lui tiennent tête ou qui puissent le marquer. Il lui manque un déclic, quelque chose qui lui permettra de se rendre compte qu’il devra changer son attitude. Ça peut être un échec, un objectif qu’il ne peut atteindre et qui lui donnera le goût de se battre. Ça peut être une déception, d’une personne, d’un événement. Ça peut aussi être un excès de colère car jusqu’à aujourd’hui, M. Mason n’a pas entièrement fait le deuil de sa femme, il y pense encore beaucoup trop et le jour où il acceptera de tirer enfin un trait dessus, ce sera un choc pour lui… Ça pourra se ressentir par un excès de colère contre lui-même, contre un sentiment de culpabilité qui pourrait le déprimer. On ne peut rien prévoir et c’est pour cette raison pour laquelle nous aimerions qu’une personne le suive si vous veniez à lui proposer ce contrat à durée déterminée. Nous nous en tenons garant et nous feront le nécessaire pour nous assurer que le déroulement des choses se passent normalement. J’en ai déjà parlé avec M. Mason et il l’a accepté, il veut de donner les moyens d’avancer et je pense que c’est un pas important.» […] «Je vous laisse les coordonnées de M. Mason si vous désirez vous entretenir avec lui. Sachez simplement que cette opportunité que vous êtes prêt à lui offrir est quelque chose d’important et il le sait. Il a connu beaucoup de réussite dans sa vie et il sait que ce poste est une chance. Et s’il y a bien une chose que j’ai pu remarquer chez cet homme après nos nombreuses entrevues, c’est qu’il tient parole. Et s’il se trouve en difficultés, il aura le courage d’en parler, parce qu’il sait qu’il ne peut pas réussir par lui-même. C’est là que vous ainsi que l’ensemble des professeurs aurez votre rôle à jouer. S’il trouve quelqu’un en qui faire confiance, je pense que ce sera une énorme victoire et j’espère sincèrement qu’elle se trouvera ici, à Austin.»

Histoire :


chapter one
Elle était belle, allongée à côté de moi dans ce lit, encore endormie. Ses bras posés sur mon torse tout comme son visage que je caresse du dos de la main. Je m’amuse à repousser cette mèche qui cache ses yeux, qui cache parfois ses lèvres qu’elle se mordille pendant son sommeil. Mon regard ne peut s’empêcher d’admirer cette bague qu’elle a au doigt, cette bague que je lui ai glissée face à tous nos amis pour se jurer toutes sortes de choses sans importance. C’est elle qui tenait à ce mariage, elle qui voulait que je montre réellement que je n’avais pas peur de m’engager avec elle. Elle, cette amie d’enfance avec qui j’ai grandi, cette meilleure amie avec qui j’ai fait les quatre cent coups. Elle, cette amie qui ne refusait rien et pour qui j’ai échangé mes premiers coups, pour qui je me suis brisé les phalanges de la main droite. Elle qui a dû attendre des années avant que je me rende compte que c’était elle que j’avais envie d’aimer, que c’était elle que je voulais tout simplement. Alors la voilà dans ce lit avec moi, dans cet appartement qu’on a tout juste les moyens de se payer. Mais on s’en fout, on ne veut pas se priver, on veut vivre, on veut se faire plaisir pour ne rien regretter, on veut profiter dès maintenant. Car on ne sait pas ce qui peut arriver, je ne sais pas si elle saura me supporter moi et mon caractère à la con. Moi et ce besoin que tout soit toujours rangé, que ses magazines ne soient pas mélangés aux miens, que les grandes assiettes soient placées au fond de la machine à laver et non les petites. Je suis un emmerdeur et elle me dit que c’est ce qu’elle aime chez moi. Et moi, je l’aime parce qu’elle me connaît, parce qu’elle est patiente et qu’elle me comprend. Ouais je l’aime parce que sans elle ma vie serait terne et sans goût… et j’aime celui de ses lèvres, tout comme l’odeur de ses cheveux lorsque je me perds à embrasser son cou pour qu’enfin elle se réveille et se mette à râler.

chapter two
Les yeux rivés sur cette feuille, mes doigts qui s’agitent contre mon front, cette mine qui s’use à chaque coup de crayon. Elle a ses bras autour de mon torse, ses lèvres qui cherchent à me faire décrocher. Elle agrippe délicatement le lobe de mon oreille, me susurre des mots que je n’entends même pas. Mes sourcils se froncent, ma tête se penche et je soupire, attrapant cette feuille pour en faire une boule, la jetant pour rejoindre celles qui tapissent déjà le sol. «Tu te mets trop de pression…» qu’elle souffle, agacée de ne plus être mon centre d’attention, presque remplacée par ces affiches punaisées au mur, par ces unes encadrées. Victime de mon succès, victime de cette incapacité à dire non, on me demande de l’originalité, on me demande de redonner vie à un journal. J’ai peu de contrainte, on me demande juste du changement, du jamais vu sur ce papier éphémère qui s’essouffle. «Viens te coucher… Tu reprendras dem…» Et elle se tait, elle a vu ma main se lever pour lui demander de la fermer. Notre couple ne vit plus à travers les mots mais à travers mes gestes et mes humeurs. Elle laisse ses lèvres embrasser ma joue avant de s’en aller pour se retrouver seule dans un lit dans lequel j’ai l’impression de ne plus m’être allongé depuis des lustres. Alors comme souvent, je finis par m’allonger sur le sol, j’attrape ces papiers et les déplie, je les déchire, les assemble pour me retrouver assis à créer un puzzle avec tout ce que j’ai griffonné. Puis peu à peu ça prend forme, j’attire vers moi l’ordinateur posé sur le canapé et je mets en application ce que j’ai sous les yeux. Peu importe ce que j’en pense, peu importe les défauts que je vois à chaque manipulation, je bâcle, mon seul besoin est d’avoir une base. Elle sera perfectionnée, ajustée, soumise et modifiée… mais c’est la clé d’un succès comme tous ceux qui recouvrent les murs de cette pièce, laissant dans l’ombre cette femme qui espère tous les soirs que mes doigts s’occuperont d’elle, plutôt que de ces feuilles.

chapter three
Derrière chaque homme se cache une femme, n’est-ce pas? Qu’ils disaient en s’esclaffant presque, leur verre à moitié vide, ravis de cette réussite. Jamais je n’aurais pensé un homme capable de tant de sensibilité, votre femme vous inspire-t’elle? Qu’elles disaient en la regardant, elle qui fait semblant de sourire, qui tente de cacher ce dégoût face à ce milieu qu’elle ne supporte pas. Alors dans le silence qui s’installe sur le chemin du retour, j’essaie de rattraper le coup. «C’était la dernière, je vais commencer à refuser certaines demandes, je t’en fais la promesse.» Des mots que je pense, des mots que je veux sincère. Pourtant elle reste silencieuse, elle continue de regarder la route, ses paupières luttant pour ne pas se fermer, sa main posée sur la mienne. «Tu as pris tes cachets?» Elle acquiesce, toujours silencieuse, entrelaçant ses doigts aux miens. Les médecins disent que ça n’est que passager, que ses silences et ses crises sont dûs à cette fatigue qu’elle accumule à force de me suivre lors de chaque déplacement. Mes beaux-parents, eux, me portent en partie responsable de cette dépression qu’elle traverse. Elle n’est plus heureuse, plus comblée, plus aimée comme c’était le cas avant que je me laisse bouffer par cette notoriété. Par cette réussite qui m’a fait décrocher des contrats inespérés, attirant l’attention de nombreux médias et même de nombreuses marques. J’y ai consacré tout mon temps, mettant ma vie privée de côté… une vie privée que je pensais relancer peu à peu, parce qu’elle se remet à sourire parfois quand je lui parle, parce qu’elle n’est plus seule le soir lorsqu’elle s’allonge dans le lit. Parce que mes mains m’attrapent plus ces feuilles de papier, mais attirent son corps contre le mien pour lui montrer combien je la désire. Seulement je n’ai pas remarqué qu’à force de l’avoir plongée dans cet océan de solitude, elle a fini par être emportée bien trop loin pour que je puisse l’atteindre.

chapter four
Une lettre aux pieds de ce corps qui flotte un mètre au-dessus du sol. Des phrases qui expliquent ce geste, des mots qui me lacèrent la poitrine alors que je suis agenouillé devant elle qui se balance encore. Je regarde cette corde qui a brisé son cou, qui l’a obligée à rendre son dernier souffle. Elle m’a abandonné et elle se tient là, devant moi. Devant moi qui tremble, qui chiale comme un gosse parce qu’elle n’a pas su croire en mes promesses. Parce que je n’ai jamais réellement su lui donner goût à cette nouvelle vie dans laquelle je m’étais retrouvé propulser, la laissant en retrait sans même le vouloir. Alors c’est elle qui a fini par me laisser seul, ce mari que j’étais et qui est en train de suffoquer. J’en oublie les cris que je tente de pousser, je ne me rends même pas compte que j’y arrive, pourtant mes cordes vocales tremblent à chacun de mes pas, titubant avec comme seul réflexe, celui d’attraper ce couteau avec lequel je finis par couper cette corde qui la tenait en apesanteur. Je sens tout le poids de son corps que j’ai si souvent eu contre le mien s’effondrer. Je tombe à genoux avec son visage endormi contre moi. Je la regarde longuement, je sens mes larmes couler et finis par les voir aller caresser ses joues, ruisselant jusque dans son cou où cette corde est encore nouée. Nouée comme ma gorge qui tente de repousser cette nausée qui se fait de plus en plus menaçante. J’entends au loin les sirènes de cette ambulance, je sais que c’est trop tard mais je ne peux m’empêcher de lui parler, de la rassurer, de la caresser du bout des doigts alors que mon cœur se déchire à chaque fois que ma peau touche la sienne, froide et sans vie, sans l’ombre d’un frisson sur sa peau.

chapter five
Ça fera bientôt trois ans et pourtant, j’ai l’impression qu’elle ne m’a pas réellement quitté. Tout est différent, tout a changé. Tout ces mandats qui me tombaient dessus et auxquels je disais oui n’existent plus. J’ai tout perdu, j’ai tout balancé pour me retrouver assis devant ce bureau, dans cette maison bien trop grande pour moi. Entre mes doigts, ce crayon qui griffonne par-dessus ces croquis réalisés par des étudiants. Certains sont de vrais génies, d’autres sont de vrais abrutis. Mais tant pis, je fais avec, je passe d’une feuille à une autre, j’essaie d’en comprendre le sens puis parfois, sans raison, j’ai la sensation qu’elle enroule ses bras autour de moi, que ses lèvres viennent murmurer quelque chose dans mon cou. Je me raccroche involontairement à ces moments que je n’ai pas su apprécier, je revis tout ces soirs où je lui ai dit d’aller se coucher, de ne pas m’attendre, de me laisser travailler. Elle se retrouvait seule, délaissée, ni même autant désirée qu’elle l’aurait souhaité. Tout cet amour, toutes ces émotions qu’elle me faisait ressentir, elle les a emportés avec elle, me laissant juste vivre à travers ce corps sans âme en guise de punition. Alors j’attrape cette bouteille qui traîne au coin de ce bureau, je me verse un verre et me contente de sentir l’odeur de ce whisky pour chasser celle de ses cheveux ou encore de son corps. Je finis par y tremper mes lèvres pour oublier la douceur de sa bouche contre la mienne, fermant les yeux pour chasser de mon esprit ces sourires qu’elle savait m’adresser quand je la regardais encore. Et petit-à-petit, ses bras se retirent de mes épaules, ses lèvres cessent de glisser dans mon cou et cette impression de l’avoir à mes côtés s’atténue, jusqu’à disparaître complètement. Alors je reporte mon attention sur ce crayon, puis sur ses feuilles étalées devant moi, tentant de me faire à cette routine qui se répète encore et encore…

Pseudo : colilo • Âge : toujours indiscrets    • Présence : c'est le boulot qui décide • Comment as-tu connu le forum ? J'y suis Premier compte ou multi-compte ? DC • Quelque chose à ajouter ? Vous êtes vraiment beaux





time decides who you meet in life,
your heart decides who you want in your life,
and your behaviour decides who stays in your life
Riley De Rothschild
avatar
Inscrit le : 06/01/2018
Messages : 98
Avatar : Finn Cole
Crédits : Myself (avatar) ASTRA (signature)
Date de naissance : 02/01/1994
Mes rps :


GARYELIJAHCHARLIE RICHARD ∞ ALBANE ∞ SILVER

[INDISPONIBLE]


Bloc notes :

↓ EN CE MOMENT DANS SA VIE ↓

→ Il cherche qui a massacré sa bagnole
→ Il révise pour ses prochains examens
→ Il cherche à avoir des nouvelles de Ruby

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Vanessa (delusion angel)
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 0:43

Re-bienvenue
Anaëlle Wellington
avatar
Inscrit le : 05/10/2017
Messages : 159
Avatar : Alicia Vikander
Mes rps :
IsmaëlFinnRaphaelArethaLorenzo
MorriganBraedenShane


Bloc notes :


Afficher


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 1:07

Mais quel bon choix de Vava !!
Rebienvenue mon cher !!!



   
   
A simple hello could lead to a million things
Elijah Fitzgerald
I'm like a Freddy Krueger 2.0
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 123
Avatar : Cole Sprouse
Mes rps : Disponible les bb

Meredith - Mikkel - Ezekiel - Jackson - Albane - Jason #2 - Paola - Charlie - Riley

Afficher


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 5:24

Rebienvenue ^^



Silver O. McBright
ADMIN ∎ A little kindness in this big sad world
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 7465
Avatar : Lucy Hale
Crédits : La plus merveilleuse, Malbe ! <3 / Sign: Frimelda
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClayRubyNellBarthJonahLucas

Bloc notes :

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"


Les petits badges:
 



Merci Aretha <3


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 7:46

(Re)bienvenue !!
Cette histoire c'est trop triste. Ton personnage est parfait !

Bon courage pour la fin de ta fiche !


BE GRATEFUL


Maybe we're not supposed to ba happy, maybe gratitude has nothing to do with joy. Maybe being grateful means recognizing what you have for what it is, appreciating small victories. ©️ FRIMELDA

Tyler L. Redfield
avatar
Inscrit le : 18/11/2016
Messages : 770
Avatar : Dylan O'Brien
Crédits : Everliam Bazzart google PRD (y en a plus de 160 aléatoire)
Date de naissance : 02/11/1992
Mes rps : dispo par MP^^, avec une idée quand meme XD

▬Feat Jayden : ici
▬Feat shane 2 : ici
▬Feat Shane : ici



Bloc notes :





- Il a les yeux bleu mais porte des lentilles marron, il n'y a que Matt, sont petit frère, qui soit au courant.
- Il a un tatouage d’ailes d’ange dans le dos, un des ailes est normal et l’autre n’est fait que d’os, il a aussi deux piercing a la langue horizontalement, et un plus intime.
- Il a un chiot husky yuki offert par Ryan avant sa mort.
- Il est toujours puceau T-T.
- Tyler n'as eut qu'une relation sérieuse (Ryan Carter RIP).
- Il a perdu son premier amour (Ryan Carter) dans un accident de voiture, ou lui a surveccu.
- Il est PDG de la Carter corps car Ryan la mit dans son testament.
- Il a aussi hérité de la fortune et d'autre bien de Ryan.
- Il essaye de tourné la page et de grandir mais il n'y arrive pas toujours.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Everliam
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE : nop


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 8:01

Re bienvenue


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 5171
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 8:02

Rebienvenue Ce personnage est tellement whaou



Romy Valmont
ADMIN ∎ bittersweet tragedy ✈
avatar
Inscrit le : 07/03/2014
Messages : 692
Avatar : Leighton Meester.
Mes rps : (3) - GrahamNikolaïLauren

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: yellowsubmarine
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 11:09

ENFIN !

Avatar parfait et personnage parfait... I love you
Rebienvenue ! Hâte de rp avec toi


"- Est ce que je suis envahissante ?" "- Terriblement, lorsque tu n'es pas là" ▬ bat'phanie.
Ariana Atkins
A(b)ime moi, j'en (c)rêve.
avatar
Inscrit le : 29/04/2015
Messages : 5255
Avatar : Noemie Lenoir
Crédits : voir sur l'avat
Date de naissance : 18/08/1986
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Angie
• ÂGE : 31
• BLOC NOTE : Je vous n'aime !


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Ven 12 Jan - 20:09

Bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fichounette, très très bon choix d'avatar au passage



 
 
Firework
Elle flotte, elle hésite, en un mot, elle est femme.
Helwan Sanbreher
avatar
Inscrit le : 10/01/2018
Messages : 32
Avatar : Nick Bateman
Crédits : © psychomuz
Date de naissance : 10/01/1983
Mes rps : /

Bloc notes :

Afficher


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Dim 14 Jan - 8:06

rebienvenue !!
Graham Mason
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 11
Avatar : Jake Gyllenhaal
Crédits : avatar by tik tok / sign by wiise
Date de naissance : 14/04/1986
Mes rps : romy

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Dim 14 Jan - 19:17

Merci tout le monde
Je vais me dépêcher de terminer cette dernière partie ce soir  

Romy, j'ai tout aussi hâte



time decides who you meet in life,
your heart decides who you want in your life,
and your behaviour decides who stays in your life
Silver O. McBright
ADMIN ∎ A little kindness in this big sad world
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 7465
Avatar : Lucy Hale
Crédits : La plus merveilleuse, Malbe ! <3 / Sign: Frimelda
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClayRubyNellBarthJonahLucas

Bloc notes :

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"


Les petits badges:
 



Merci Aretha <3


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Dim 14 Jan - 19:31

Ouiiiii ! En plus ce n'est pas la plus longue.


BE GRATEFUL


Maybe we're not supposed to ba happy, maybe gratitude has nothing to do with joy. Maybe being grateful means recognizing what you have for what it is, appreciating small victories. ©️ FRIMELDA

Graham Mason
avatar
Inscrit le : 12/01/2018
Messages : 11
Avatar : Jake Gyllenhaal
Crédits : avatar by tik tok / sign by wiise
Date de naissance : 14/04/1986
Mes rps : romy

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Dim 14 Jan - 20:12

Oui, c'est presque honteux de pas l'avoir relue vendredi pour la poster
Bref, j'attends d'être sur l'ordinateur pour relire et ce sera bon



time decides who you meet in life,
your heart decides who you want in your life,
and your behaviour decides who stays in your life
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: (graham) carry on it's all you can do, le Lun 15 Jan - 14:26


Félicitations, ta fiche est validée !


Bordel, que c'est triiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste

Bienvenue sur LBS !

C’est le moment de te jeter à l’eau et de te mêler aux habitants de notre belle ville ! N’hésite pas à ouvrir un ou plusieurs RP libres ou à mpotter les membres ou le staff pour un sujet, tu verras, on attend que ça !
Si tu veux pimenter ton jeu avec des défis, trouver des sujets libres qui n’attendent que toi ou trouver des coupains avec qui jouer, fais donc un petit tour par ICI !
Pour ne pas que ton personnage se retrouve à dormir à la belle étoile, n’oublie pas d’aller demander un toit et si tu n’aimes pas la solitude, profites-en pour réclamer un ou plusieurs colocataires !
Tu peux également créer ton Journal de Bord où tu pourras entre autres répertorier tes liens et tes sujets ainsi que noter tout ce que tu veux au sujet de ton personnage. Tu as carte blanche !
Pour terminer, je te laisse le lien du Guide du Forum qui t’aidera sans doute si tu te sens un peu perdu(e). Si tu as d’autres questions, ma boîte à MP ainsi que celle des autres membres du staff est toujours ouverte !
Bon jeu !

Contenu sponsorisé
Afficher


Re: (graham) carry on it's all you can do, le

(graham) carry on it's all you can do

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Personnage :: Présentations :: Fiches validées-