Partagez| .

more than a whiskey, please — ft. Elijah


Invité
Invité
avatar
Afficher


more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Mer 10 Jan - 23:33



10 janvier 2017, 17:14.

Clinck, c'est le bruit des verres qui se cognent lorsque les clients portent des toast sur des sujets qui leurs importent peu en réalité. Il les regarde du coin de l'œil, de ses pupilles noires comme le néant. Pourquoi porter un toast pour une victoire sur un jeu vidéo totalement dénué de sens et qui n'a aucune importance dans la vie réelle ? C'en est une bonne de question. Le jeune homme aux cheveux blancs soupire, ces personnes de ce genre l'ennuyaient. Pour une fois, il n'avait pas besoin de se faire du souci par rapport à ses collègues, il n'était pas dans le même bar que le grand brun japonais avec qui il est en conflit depuis des semaines. Il laisse une énième fois, échapper un soupire de ses croissants de chairs, il ferme quelques secondes les yeux avant qu'un client ne lui fasse une commande. Clack Clack, ce sont les claquements des doigts du client impatient qui prenait Jackson pour son chien. « Hého ! Le chinois ! J'veux un verre de whisky ! » L'Asiatique tourne subitement sa tête vers ce dit client, il entrouvre la bouche, comme s'il allait riposter. Mais ça n'en valait pas la peine, alors il s'exécutait, posant un verre de whisky sur le comptoir. Il lui servait dans un lourd silence son fichu verre de whisky et ignorait son dernier commentaire déplacé et raciste par rapport aux origines du Barman.

Finalement, un autre client rentre dans le Spider House Cafe, laissant ses bras se balancer dans les airs, il s'approchait de ce dit client et le saluait. La tête dans les limites des nuages, il ignorait totalement le visage de ce client, non... Jackson n'allait pas vraiment bien. Aujourd'hui était une journée totalement insinuante pour lui, alors il posait délicatement ses mains sur le comptoir avant de prendre son courage à deux mains.

« Bonsoir, que puis-je vous servir ? »

Et c'est là qu'il avait finalement levé ses yeux vers le visage de ce fameux client. Au départ, il fut totalement surpris, mais il affichait un mini sourire avant de ravaler sa salive.

« Oh.. Elijah. Désolé, ce n'est pas une journée particulièrement joyeuse... Qu'est-ce que tu veux à boire ? »

Mais après tout, toutes les journées ne sont pas joyeuses pour le barman originaire de Corée.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Ven 12 Jan - 22:07

More than a whiskey, please
Et encore une fois, mes pas me porte au Spider House Cafe, comme chaque mercredi depuis que je suis arrivé à Austin. Je ne saurais dire pourquoi ce bar plus qu'un autre. Probablement l'ambiance et le fait que le serveur n'est pas du genre à poser trop de questions si ce n'est la boisson que je veux boire. Au comptoir, je regarde les alentours et entends très bien la scène qui vient de se dérouler devant mes yeux. Si ça ne tenait qu'à moi, je serais parti les voir pour leur infliger une correction digne de leur insulte mais il faut aussi que je surveille mon image et que je me fasse discret. L'asiatique revient à son poste et ne semble pas me reconnaitre au premier abord. Après tout, j'ai la tête et la carrure de monsieur tout-le-monde donc je ne lui en veux pas. Qu'est-ce que je veux prendre? En temps normal, j'ai tendance à prendre la même chose, un whisky sans glace mais ce soir, j'ai juste envie de m'infliger un mal de tête énorme, que je sais très bien que je regretterai le lendemain même. "Salut Jackson. Je prendrai pour ce soir, ce que toi tu choisis. C'est moi qui paye." lui répondis-je en lui adressant un sourire qui s'efface presque aussitôt. Déjà que je ne suis pas du genre à avoir un sourire facilement aux lèvres, lorsque celui-ci n'est pas par intérêt, il devient vite éphémère. Je garde un oeil sur la table de rigolos qui se fend la poire pour des obsennités et reporte mon regard sur le blandinet. Oui, vu sa couleur, blondinet n'est pas vraiment le mot adéquate. Il nous sert comme prévu et je lui laisse un billet qui peut aussi combler le pourboire que les porcs de derrière ne lui donneront probablement pas. Je tape mon verre avant de le sentir et d'approuver son choix. Une gorgée. Je me redresse par dessus le comptoir pour attraper un sous-verre et pose ce dernier dessus. Mes doigts jouent autour du récipient. "Je sais bien qu'ils sont des clients et que le client est roi et toutes ces conneries qu'on raconte mais... Pourquoi tu ne leur dis pas d'aller se faire foutre? Ton patron pourrait comprendre non?" lui demandais-je en ne relevant même pas mon regard sur lui. "Je sais bien que le Texas est un état plutôt raciste mais tu ne devrais pas te laisser faire. Ca va être quoi la prochaine étape? Te tabasser car tu n'es pas un américain blanc d'Austin? Tu réagirais là ou tu préfères attendre d'agoniser avant de l'ouvrir?" continuais-je, cette fois en le regardant, laissant échapper un soupir. Je sais que réagir est plus facile à dire qu'à faire mais je veux bien que les gens soient gentils avec autrui, il y a parfois des limites à respecter.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Sam 13 Jan - 16:55



Hochant la tête, Jackson sortait deux verres et les posaient sur le comptoir. Quelque chose d'autre que son habituel verre de whisky ? Aucun problème, la tête blanche se contentait de prendre une bouteille de vodka et de la poser à côté des verres. Ce dernier ne savait pas exactement si le brun supportait cet alcool-là, mais il s'en fichait et se contentait de lui servir une petite dose pour commencer. Pour lui-même ? Il s'en fichait complètement, ce n'était pas un verre de vodka qui allait le tuer, clairement pas. Tandis qu'il buvait tranquillement son verre, il écoutait les dires de son client, il avait certainement raison. Jackson posait alors son verre sur le comptoir, il soupirait et se grattait l'œil droit. Il ne savait même pas quoi répondre à ce dernier, il s'en foutait vraiment des autres idiots qui le prenaient pour un chien.

« Ça sert à rien de leur dire ça, ils riposteront avec d'autres phrases dans ce genre... » Il soupirait une énième fois, reprenant son verre à la main. « Et puis, j'm'en fous complètement. »

Bien que Jackson avait répondu, Elijah continuait sur sa lancée. Le blandinet baissait alors sa tête, il était vrai que son client ne savait pas grands choses sur lui, dont son anxiété et sa dépression. Et puis, cela était normal puisque ce n'était pas des choses à prendre à la légère. Alors le racisme, il s'en fichait un peu. Il levait alors son regard vers le brun et il humidifiait ses lèvres gercées. Jackson soufflait avant de lui répondre.

« Elijah... Ils ne valent pas mieux que la merde qu'ils chieront ce soir, alors t'as pas à t'inquiéter pour mon cas. »

Disait-il en finissant son verre de vodka. Après tout, cela faisait plusieurs fois que ces idiots squattaient le Spider House Cafe et l'insultaient librement sans que Jackson réponde. Il n'avait pas envie de se battre inutilement et puis, s'il le voulait, il l'aurait fait depuis longtemps... Ou du moins, c'est ce qu'on pense.

Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Sam 13 Jan - 17:27

More than a whiskey, please
Je reprends mon verre de vodka et le vide de moitié. Je sais bien qu'ils n'en valent pas la peine comme tous ces mécréants qui décident de péter plus haut que leur cul mais ce n'est pas une raison. Je laisse planer un silence bien que le brouhaha brise ce dernier. Je laisse échapper un soupir. J'aimerais tout de même en apprendre un minimum sur lui. Je n'ai pas tendance à créer des liens forts mais j'aime en savoir un peu sur mes interlocuteurs. "Ca fait combien de temps que tu travailles ici dis moi?" lui demandais-je. Je ne suis pas du genre à parler beaucoup mais je tente quand même de me forcer pour tenir une conversation digne de ce nom. "Ca te plait? Tu voudrais pas reprendre tes études ou quelque chose du genre? Tu parais jeune. Ce serait presque normal que tu ailles à l'université." ajoutais-je en lui faisant signe pour qu'il nous resserve. Je prends mon breuvage dans les mains et prends une gorgée. "Comment se fait-il qu'on n'a jamais cherché à se parler avant?" lui dis-je bien que dans le fond je connais plus ou moins la réponse. Nous ne sommes pas là pour sympathiser. Il doit probablement faire son travail pour dépanner et récolter des sous, je viens ici pour boire et qu'on me foute la paix. Ce n'est donc pas pour rien que je n'ai rencontré personne de bien intéressant bien que l'asiatique m'intrigue dans le fond. Il parait différent des autres énergumènes et j'apprécie énormément les gens qui sortent un peu du lot même si la plupart du temps ce sont des tordus, des malfrats comme dirait les gens. "Tu as quelqu'un dans ta vie? Quelqu'un qui peut te faire oublier la monotonie du quotidien?" le questionnais-je histoire de faire la discussion.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Sam 13 Jan - 20:02




Jackson se contentait de finir son verre de vodka, il n'en reprendra pas plus, il n'en avait pas besoin après tout et il n'était pas du genre à se bourrer la gueule. Puis après tout, il était en service et c'était plutôt déconseillé de boire pendant. Alors que le silence planait, un autre groupe de personne en avait décidé autrement, en cassant ce silence paisible en décidant de gueuler comme des pauvre gens bourrés. Le blandinet soufflait bruits insupportable que faisait le groupe de personne, mais son client revenait à la charge avec une autre question. Il avait soudainement, changé de sujet, est-ce que Jackson l'avait vexé avec ses dires ? L'Asiatique n'en savait rien et il n'en prêtait pas forcément attantion. Il ne s'attendait surtout pas que son client veuille faire soudainement connaissance avec lui, ça le surprenait même. Ça avait pris beaucoup de temps pour que ça arrive.

« Ça doit faire trois ans que je travaille en tant que Barman. » Répondait-il simplement.

Jackson n'avait pas l'habitude qu'on lui pose autant de question, alors il se grattait la nuque, histoire de montrer au minimum sa gêne. C'est là qu'il venait sur ses études, ajoutant même qu'il avait l'air jeune. Ce qui était normal puisque les asiatiques font plus jeune que leurs âges...

« C'est un travail assez banal... Donc oui, ça me plait.  » Il marquait une pause, replaçant quelques mèches de cheveux devant ses petits yeux. « J'avais fais des études en droit, j'ai décidé d'arrêter pour une raison personnelle... »

La dépression, oui, c'était ça la raison personnelle. Il avait décidé d'arrêter ses études car il avait plus la force de continuer et de faire face aux professeurs droit et stricts. S'il avait continué, il aurait sûrement eut de mauvaises notes. Tandis qu'il avait répondu, son client lui avait fait signe pour qu'il le resserve. Alors, il prenait la bouteille de vodka et resservait le brun avec une petite portion, oui il était un peu radin sur le coup. Mais son client devait lui dire, s'il en voulait plus ou pas.

« Je suppose qu'on n'osait pas. »

Après tout, c'était vrai qu'ils n'avaient jamais osés se parler plus que la commande. Puis, le truc c'était que Jackson n'avait jamais osé de son côté. Son anxiété devait être la responsable. Tandis qu'il nettoyait quelques verres, la question de son client le dérangeait un peu, c'était une question pièce ? Pour savoir qu'il était dépressif ? Est-ce qu'il le soupçonnait de l'être ? Jackson n'en savait rien.

« Non, je n'ai personne... Je... Je suis souvent éloigné des autres. » Il posait son chiffon et regardait son client. « Et toi ? »


Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Dim 14 Jan - 3:45

More than a whiskey, please
J'hoche la tête, une petite moue lorsque ce dernier me réponds sur la durée minimale de son séjour à Austin. Trois ans, un métier banal, comment fait-il pour survivre à cet enfer? S'il aime ça, tant mieux pour lui mais je lui adresse un certain respect pour ce point, une chose qui m'est réellement difficile à imaginer tellement ça me parait surfait qu'une vie puisse être aussi plate. Je vois bien que mes questions le gênent et j'en suis sincèrement désolé mais il faut bien commencer par un interrogatoire pour mieux cerner son sujet. Un léger rictus embarrassé et éphémère se colle sur ma bouche et je reprends une nouvelle gorgée. "Vu l'état dans lequel ça te met, je suppose que te demander quel genre de raisons t'a poussé à arrêter serait plutôt malvenu surtout venant d'une personne avec qui tu n'as jamais eu de réelle discussion." lui dis-je. Je reprends le verre et le bois doucement, histoire de profiter des quelques centilitres que ce dernier m'a versé. Une économie d'alcool. Qui ne fait pas ça dans un bar? C'est d'ailleurs pour ça que vos verres durant vos soirées paraissent plus corsés que ceux servis en terrasse. L'alcool ça coute cher et ça se garde. Autant en profiter. J'hausse les épaules à sa réponse. Ca doit probablement être le cas. Je ne saurais le dire. Pourtant ce n'est pas un grand pas à franchir. Eloigné des autres me dit-il? Comment ça? Dans quelle circonstance? Des disputes? Des trahisons? Un mélange des deux ou pour d'autres raisons? Je fronce légèrement les sourcils tout en reportant mon regard sur lui. "Pourquoi éloigné des autres? Les gens te font peur? Ils ne t'intéressent pas du coup tu se sens détaché d'eux ou pour autre chose?" lui demandais-je avant de finir le fond de mon verre et de lui redemander gentiment de me resservir une plus grande dose. "Personne en vue. Et encore moins dans mon cœur. Ca ne m'a jamais intéressé pour être complètement sincère avec toi et je ne pense pas être physiquement et moralement possible d'avoir une quelconque relation de ce genre avec quelqu'un." lui répondis-je en toute honnêteté. Un nouveau silence se fait entre nous. "Presque deux heures du matin et nous sommes là, comme seuls au monde avec personne pour nous tenir compagnie. On a souvent tendance à dire que les personnes encore éveillées ou qui viennent de se réveiller dans ces temps-là sont soient seules, soient amoureuses ou alors que quelqu'un leur manque." ajoutais-je sans réellement savoir pourquoi. "Tu n'es pas amoureux, ton présent peut faire penser à une certaine solitude mais ne sait-on jamais, y'a-t-il des personnes qui te manquent toi?" lui demandais-je tout en le regardant dans les yeux en buvant mon verre.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Lun 15 Jan - 2:21



Cette discussion avait l'air d'un interrogatoire et pourtant, ce n'était pas si dérangeant que cela. Même si Jackson était gêné sur quelques questions, il n'avait pas du mal à répondre. Peut-être qu'il portait une certaine confiance envers Elijah, c'était sûrement pour cela qu'il répondait convenablement et non sans essayer d'éviter les sujets. L'Asiatique se contentait seulement d'acquiescer d'un hochement de tête lorsque son client affirmait qu'au vu de ses réactions cela serait malvenu de demander quelles sont les raisons de l'abandon des études. Malgré la petite confiance qu'avait Jackson envers Elijah, il n'allait pas tout dévoiler comme ça, simplement parce que c'était un sujet sensible et le blandinet ne voulait pas vraiment discuter là-dessus. S'en suivis d'autres questions, Jackson entrouvrit sa bouche, il était en quelque sorte pris au piège. Le barman ne savait pas mentir, alors essayer serait un échec total. Il espérait qu'après avoir répondu, il n'irait pas jusqu'à demander s'il était dépressif.

« J'ai en quelque sorte peur des gens. »

Même si c'était bien plus qu'avoir peur, il en était effrayé. Et oui, pourtant, il travaillait dans un endroit bondé de personnes toutes si différentes, mais il n'avait pas eu le choix s'il voulait survivre à la vie, puisqu'il avait quitté le cocon familial dû à un secret qui l'avait mis hors de lui, c'était d'ailleurs la seule fois où il s'était vraiment énervé. Tandis qu'il avait répondu à la question d'Elijah, le jeune homme resservait une plus grande dose à ce dernier. C'était la première fois qu'il voyait le brun boire de la vodka, même si au final, il lui avait en quelque sorte imposé cet alcool-ci. Il écoutait cependant ce qu'avait à dire son interlocuteur, il hochait la tête. Au final, il avaient en quelques sortes des points en communs.

« Idem pour moi. Je ne pense pas qu'actuellement une relation amoureuse serait la bienvenue dans ma vie. »

Malgré qu'un nouveau silence s'installait entre les deux hommes, le temps passait à une vitesse inconsidérée, Jackson fût même surpris d'apprendre qu'il était presque déjà deux heures du matin. Mais pourtant, son service ne s'arrêtait que dans trois heures. Les aléas de travailler la nuit. La tête blanche soupirait, écoutant attentivement les paroles de son interlocuteur. Vint une question plutôt intéressante... Est-ce que quelqu'un manquait réellement à Jackson ? Il ne saurait dire. Il n'avait jamais eu l'occasion de connaître sa mère, il ne sait même pas si elle était sortie de prison, pour ce qu'il en était de sa famille adoptive, il s'en fichait complètement. Alors il baissait sa tête, réfléchissant à ce qu'il pouvait répondre à cette question.

« Je ne saurais dire... Et toi... Des personnes te manquent... ? » Demandait-il en posant son regard sur le visage d'Elijah.

Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Mar 16 Jan - 13:52

More than a whiskey, please
"Ils t'ont fait du mal, les gens?" demandais-je simplement en espérant qu'il argumente plus sur ce sujet. Peur des gens. Ca ne doit pas être facile tous les jours surtout dans un endroit pareil. C'est même étrange. Peut-être tente-il de s'intégrer et c'est ainsi qu'il parvient à survivre. Je jette un œil discrètement aux clients de ce bar. Peur des gens. En voyant la violence et la connerie de ces personnes, je peux presque comprendre ce qu'il veut dire par-là. Un tel niveau de stupidité ne peut qu'effrayer un être un minimum équilibré. Une gorgée de plus et j'hoche lentement la tête de haut en bas. Nous sommes seuls. C'est bel et bien le cas. Cette ambiance de deux hommes malheureux dans une bistrot me déprime. Nous n'avons rien à dire, rien à faire, si ce n'est de servir et de boire des verres. Il y a mieux comme activité. Même si la communication est presque saccadée entre nous, elle ne comblera jamais le vide qu'il y a en nous. Il me retourne la question après m'avoir donné sa réponse, brève et vague. Normalement il ne devrait pas y avoir de gris avec une interrogation comme ça. C'est soit blanc, soit noir. Soit quelqu'un te manque même si ce n'est que peu, soit personne. Mais je me mets à réfléchir à mon tour. Je me mets à penser à mes parents sans réellement savoir pourquoi, moi qui les ai pratiquement supprimé de ma mémoire et ai effacé la majorité des souvenirs où ils logeaient, n'ayant gardé que le mauvais. Le gang que j'ai quitté avant de venir ici me manque un peu il est vrai, mais c'est surtout l'ambiance et le fait qu'on pouvait compter les uns sur les autres qui me manque, bien qu'il ne fallait pas donner sa confiance à 100%. Je repasse donc en revue tous les gens que j'ai côtoyé. Rien. "Je dirais que la personne qui me manque le plus est celle que je n'ai pas encore rencontré." répondis-je finalement avant de finir mon verre. "Peux-tu me faire un cocktail que tu aimes bien préparer à base de vodka s'il te plait?" lui demandais-je en poussant le verre vers lui tout en lui adressant un petit sourire. Je ne sais même plus c'est le combien que je bois mais malgré ce détail, je ne ressens pas la satisfaction d'être déconnecté ou d'être dans un autre monde où je me préoccupe encore moins de personne. Est-ce que je serais capable de partir dans une sorte de bad trip? Il est possible. Je décide de l'observer, n'ayant plus rien à lui raconter, déjà que je n'avais pas grand chose. Il aime son travail qu'il me dit et pourtant il a l'air de s'ennuyer. C'est peut-être juger trop vite mais soit il a une vie plate où rien ne lui arrive, soit elle parait plate à cause d'un surplus d'évènements tragiques qui font que sa vie est plus lourde qu'autre chose. Les mains jointes sur le comptoir, je m'éclaircis la voix pour reprendre la discussion. "Dis moi la chose la plus folle que tu aies fait, peu importe si cette chose est extraordinaire comme piloter un avion ou quelle soit grave comme tuer quelqu'un." lui dis-je sur un ton de curiosité.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Mer 17 Jan - 19:12


Est-ce que c'étaient vraiment les gens qui lui avaient fait du mal ? Il n'en savait strictement rien. Au final, il était comme ça depuis sa tendre enfance et ses séances chez le psy n'avaient servies à rien. Car pour ce dernier, c'était le caractère du jeune asiatique, il était comme ça et il ne pouvait rien faire.... Il faut croire que parfois ça ne sert à rien d'aller à ces séances. Pendant qu'il réfléchissait longuement, il observait les autres clients qui avaient l'air d'être joyeux et complètement ivres. Jackson soupirait, il ne savait clairement pas si les gens lui avaient réellement fait du mal. Pourtant, sa famille adoptive lui avait caché le fait qu'il n'était pas leur fils biologique, mais même avec ça, il n'avait pas l'impression qui c'était assez pour qu'il soit effrayé des gens. Le blandinet ne mordait sa lèvre inférieure, il hésitait énormément de répondre. Alors, il se servait un verre d'eau de quoi s'hydrater un peu.

« C'est... » Il marquait une pause. « ...plus compliqué que cela... »

Après avoir brièvement répondu, Jackson se grattait l'arrière de sa tête. Ça n'allait pas vraiment aider, d'avoir répondu ainsi, mais il ne savait pas s'il devait lâcher le morceau. Il se contentait d'écouter son interlocuteur, il trouvait que ce dernier avait en quelque sorte raison. C'est alors que son client lui demandait de lui servir un cocktail qu'il aimait bien faire, alors le jeune homme hochait la tête et préparait en silence son cocktail aka le black russian. C'était bizarre, le courant passait plutôt bien, mais, ça n'allait pas plus loin. Ou du moins, c'était sûrement Jackson qui n'osait pas vraiment répondre avec une aisance inconsidérée comme auraient beaucoup de personnes. Jackson finissait le cocktail et posait le verre devant Elijah en lui affichant un petit sourire. C'en suivi d'une nouvelle question, beaucoup moins personnelle, même si la réponse sera toujours la même. Est-ce qu'être adopté est une chose folle ? Jackson soupirait doucement avant d'afficher une certaine moue.

« Je n'ai pas fait des choses extraordinaire de ma vie... Je suppose qu'elle est énormément plate au vu de ma situation morale. » Répondait-il oubliant le fait que ce n'était qu'une connaissance. « Et toi ? » Demandait-il une énième fois.
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Jeu 18 Jan - 17:25

More than a whiskey, please
Tout en regardant le jeune homme et le voir languir autant sur sa réponse, je décide de ne pas insister pour en savoir d'avantage. Peut-être parlera-t-il avec le temps et si l'alcool frappe plus tôt que prévu, il aura peut-être des chances pour que je ne m'en rappelle pas le lendemain. Ce n'est pas très utile mais parfois parler tout en se confiant ça fait du bien, et si en plus la personne d'en face ne pouvait rien retenir... C'est presque un rêve. Cependant, au vu de sa prochaine réponse, je ne peux que demander à ce que ma curiosité soit comblée. "Ta situation morale? Dis m'en plus." lui dis-je accoudé au comptoir, les yeux légèrement plissé à cause de l'alcool et du début de fatigue, tentant de me concentrer sur ses lèvres pour bien distinguer chaque mot au son que je pouvais en entendre. "Je n'ai rien fait de bien extraordinaire non plus. Je crois que la chose la plus folle que j'ai faite c'est de me battre... Peut-être oui, au point d'avoir presque fini à l'hôpital, l'autre y étant allé." lui répondis-je lentement à cause de cette substance, pour conclure cette simple conversation. Je le fixe plus intensément. "T'es vraiment triste comme gars. Ca se voit sur ton visage. C'est dommage. J'suis persuadé qu'un petit sourire un minimum sincère l'éblouirait plus. Et te rendrait plus attirant." lui dis-je en me redressant bien mon siège. Ce qu'il a réellement. Ca se voit. A-t-il été en dépression? L'est-il encore? Ou il ne l'est plus et ce que je peux voir par son expression c'est ce qui est resté de cette période qui lui a probablement été dure. "T'as déjà demandé de l'aide à quelqu'un? Si oui, on t'a dit quoi?" lui demandais-je donc avant de lui commander un verre et un pichet d'eau.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Jeu 25 Jan - 20:41

more than a whiskey, please ft. Elijah

They tell you to be yourself, and then they judges you
- Ta situation morale? Dis m'en plus.

Désastre total. Jackson avait envie, à ce moment là de se frapper. Il n’avait pas su retenir sa langue, à croire que c’était presque un appel à l’aide pour que cette personne réagisse. Alors que consciemment, il ne voulait clairement pas. Que devait-il lui dire ? La vérité ? Lâcher complètement le morceau ? Après tout, qu’est-ce que ça lui coûtait de lui dire ? Lui-même n’en savait rien… Il réfléchissait quelques minimes secondes, histoire d’avoir les idées claires. Il semblait que l’alcool montait à la tête de ce dernier, comme il semblait être mort de fatigue. Est-ce qu’il allait s’en rappeler le lendemain ? Il regardait alors son client, il prenait ça pour une opportunité de tout lâcher. D’une façon ou d’une autre, cet homme allait le savoir au bout d’un moment.

- Je… Hum… Je suis en d-dépression… Ce dernier baissait alors son regard, ne voulant pas croiser le regard de cet homme. Jackson se contentait d’écouter ce dernier qu’avec l’ouïe, il ne relevait cependant pas son regard, comme il n’espérait que voir un regard jugeur comme il avait pu croiser pendant le cours de sa vie. Il semblait avoir un passé différent, et à force que ce dernier parlait, plus il intriguait l’asiatique. Alors, il se grattait l’arrière de sa tête essayant de prendre convenablement la parole.

- Je vois, tu as eu un dur passé…? Il s’arrêtait subitement avant de lever son regard vers Elijah. E-Enfin… Si ce n’est pas indiscret !

Il se sentait idiot de demander cela. Il avait peur que cela ne se faisait pas, que ça allait vexer la personne avec qui il parlait. Cependant, il regardait enfin le client, était-ce vrai qu’il faisait triste ? Il n’avait jamais songé à sourire depuis longtemps. Et sourire sincèrement, lui était d’une façon ou d’une autre, dur. Les seules personnes qui pouvaient le faire sourire sincèrement, étaient ses proches. Et comme il perdait peu à peu ses proches, cela n’était plus d’actualité.

- M’éblouirait le visage et me rendrait plus attirant ? Mh… Je suppose que tu as raison… Commentait-il en s’appuyant contre le comptoir. Je suis allé voir un psy, ce dernier ne m’a pas aidé… Il disait que ça ne se soignait pas, parce que c’était mon caractère.

acidbrain
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Lun 29 Jan - 15:34

More than a whiskey, please
Voici donc la raison. La dépression. Ce démon qui l'a rongé de l'intérieur et qui laisse maintenant des séquelles. "Tu as une idée de la source qui t'a foutu dans cet état là?" lui demandais-je. Je l'apprécie ce petit gars, et j'ai bien une idée derrière la tête s'il devait m'annoncer que c'est une personne. "Tu es dans cet état depuis combien d'années maintenant? Tu as tenté des choses que la majorité des gens pourraient penser de stupide?" continuais-je à l'interroger. Nous sommes dans le vif du sujet, je ne vais pas prendre des gants pour lui en parler. Il me pose à son tour une question. Mon passé. Je fais une moue, tout en secouant la tête de droite à gauche. Je suppose que je ne suis pas vraiment à plaindre. "Si tu considères qu'un enfant qui se fait bizuter par ses semblables et qui ne disaient rien à ses parents car on devait rester forts et ne rien dévoiler sur nos sentiments, c'est un dur passé alors oui c'est le cas." lui répondis-je avec un petit rire. Je n'ai pas envie de lui mentir sur quoi que ce soit, lui donnant des informations à mon sujet que je pourrais dire à n'importe qui. Cependant, certains détails resteront bien secrets et je ne compte les révéler même sous la torture. Je l'écoute me répondre, prenant quelques gorgées de mon verre d'eau. "C'est vrai que certaines personnes sont tristes de nature et qu'on ne peut pas y faire grand chose, même en discutant tous les deux, je ne suis même pas sûr de pouvoir y faire quelque chose. Certains se tournent vers la religion pour je ne sais quelle raison, peut-être car ils ne croient plus en rien et qu'ils essaient de trouver la foi en quelque chose. Tu y as déjà pensé?" lui demandais-je. "Et ce psy ne t'a rien dit d'autres ou ne t'as jamais donné de conseil pour au moins éviter de rester dans un état triste?" ajoutais-je.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Ven 23 Fév - 4:57


Ce démon était la raison du désastre dans sa vie, il n’a jamais vraiment su comment le battre, il n’avait aucunes aides et n’était jamais vraiment là pour lui. Il s’est donc presque éduqué seul, avec pour seule aide, des bouquins. Dans une bibliothèque qui ne servait que pour lui, car pour les autres, elle était là juste pour faire jolie. La dépression était là depuis le début, la solitude l’avait rongé et c’est avec ça que ce démon est arrivé. Il accumulait les heures d’insomnie, tous les soirs, se demandant si sa vie en valait la peine. S’il arriverait à être heureux un jour, ces pensées ne l’ont jamais quitté. Et oui, la dépression était toujours là, il ne s’en était jamais débarrassé. Jackson, ne savait plus vraiment où se mettre dans ce monde, il n’avait jamais eu un brin de bonheur. La tristesse était devenue comme une habitude, c’était devenue comme une mode de vie pour lui, une routine… Il n’arrivait même plus à sourire sincèrement, il n’avait jamais eu de personnes fidèles, il n’a même pas connu l’amour, d’après lui, c’est parce qu’il n’est pas attirant. Pour d’autres, c’est parce qu’il est beaucoup trop triste pour qu’on puisse vivre avec. Le barman levait alors ses yeux vers son client, une question, qui lui posait problème pour répondre convenablement. La source de sa dépression ?

- La source de ma dépression ? La solitude ? Ces heures passées à vivre seul et éloigné du monde ? Mal-aimé ? J’en sais rien en réalité. Je suis en dépression, sans en savoir la raison…

Après toutes ces années de dépression, il avait fini par en oublier la réelle raison. Il s’était empirée et ça se voyait sur visage. Puis vint une question, qui le fit réfléchir quelques secondes. Devait-il réellement répondre aux deux questions, ou une suffisait ? Il pouvait répondre avec des preuves, Alors il soupirait doucement avant de se lancer.

- Huh… ça doit faire depuis mes onzes ans que je suis comme ça… Il marquait une pause, il était vrai que ce n’était pas formidable pour un jeune enfant, de vivre cette vie monotone, mais Jackson n’y pouvait rien. M’envoyer en l’air, mettre fin à mes jours, si ça peut répondre… Il soulevait alors rapidement la manche gauche de son pull, laissant apparaître plusieurs cicatrices, dûes aux multiples tentatives. Mais ça n’a pas marché, comme tu peux le constater.

Ce n’était pas la meilleure des façons pour répondre, mais il l’avait fait. Il avait dévoilé ses petites cicatrices qui longeait son bras gauche, il n’avait jamais osé mettre des hauts à manches courtes, par peur d’être critiqué de nouveau à ce propos. Oui, ses parents n’avaient jamais eu leurs langues dans leurs poches, ils ne cessaient de lui dire que c’était stupide et qu’il était faible pour faire ça. Qu’il n’avait aucunes raisons et que s’il continuait il allait devoir, voir un psy. Ce qu’il fit. Malheureusement, ce dernier n’avait jamais rien fait, disant que la dépression était une chose normale et que c’était le caractère de Jackson. Il écoutait alors les paroles du brun devant lui, il ne savait pas vraiment comment réagir.

- Bizuté ? Tu as été bizuté durant ton enfance…?

Une question qu’il posait sans forcément avoir réfléchi. Il continuait à regarder son client, le jeune homme était plutôt intrigué par lui. Ce n’était pas tout les jours qu’on pouvait parler avec des gens de ce genre, et il faut l’avouer que c’était plutôt agréable pour Jackson, de pouvoir parler sans être critiqué méchamment.


- La religion ? Non… Je n’y ai jamais pensé… Je ne crois pas vraiment en les dieux… Il s’arrêtait deux petites secondes avant de reprendre. Le psy ne m’a jamais rien dit, il me demandait seulement comment se passait mes journées pour finalement me dire que ce n’est que mon caractère et que… ça ne partira jamais. Dit-il, avant de baisser son regard.

Citation :
Je m'excuse pour l'attente~ J'espère que ma réponse te plaira tout de même  
Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Jeu 1 Mar - 17:49

More than a whiskey, please
Je sais bien qu'il y a des cas désespérés mais je ne pensais pas qu'il en ferait parti. J'hoche simplement la tête. Je n'ai absolument rien à en dire si ce n'est un "Sincèrement désolé pour toi vieux, et je le suis encore plus car par nulle façon je ne peux t'aider.". Je bois quelques gorgées avant de m'essuyer la bouche à l'aide de ma main. "Ce n'est rien. C'est du passé. Ca m'a plus ou moins forgé et ça m'a surtout appris à voir la vraie nature des gens." lui répondis-je. Apparemment, je n'ai pas l'air d'être de ceux qui ont ce genre de problèmes, de cicatrices et pourtant. J'ai été faible. C'est fini. Je suis passé à autre chose bien que certains pourraient dire que ce n'est jamais complètement effacé, qu'une partie de nous restera toujours faible et minable, qu'il faut juste savoir où frapper. Mais bien que ça reste dans ma mémoire, rien ne ressort sur ma façon d'être. C'est déjà ça. "Des foutaises de toute façon, que ce soit pour les Dieux ou pour la médecine touchant la psychologie. Tu ne m'en voudras pas si je ne crois en rien de tout ça." rétorquais-je une fois qu'il finit sa phrase. Je laisse échapper un soupir. Puis laisse traîner une fois de plus un silence. L'alcool commence à descendre. Je le sens. Mais je sais tout aussi bien que je reste alcoolisé. C'est tout de même une triste fin pour une triste conversation, et ça me rend presque mal à l'aise de ne pas continuer d'avantage. Non pas que je ne le veuille pas, mais je n'ai rien à ajouter. Il faudrait qu'on change complètement de sujet pour tenter de nous requinquer un minimum. Je ne dis pas non plus que cette virée au bar ne fut pas enrichissante. Non. Mais je pensais me remonter le moral ici, accoudé au bar, j'ai l'impression de l'avoir encore plus détruit. Je porte mon regard sur l'asiatique, l'observant dans ses faits et gestes. "Tu parles souvent à tes clients ou ça reste très bref?" lui demandais-je, comme ça avant d'entendre la table de derrière sortir d'autres phrases et remarques racistes sur les origines du barman. "Ils ne s'arrêtent décidément jamais ceux-là." lui fis-je remarquer avant de me lever de mon tabouret et de faire craquer mes doigts. "Si quelque chose venait à se passer et où, comme par hasard, je serais impliqué, dis-moi, je serais banni de ce bar à tout jamais?" lui demandais-je avant de faire craquer ma nuque.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Mer 14 Mar - 21:08


Jackson ne savait plus vraiment quoi faire pour se sortir de cette situation, il avait quand même vécu la moitié de sa vie dans cet état et personne n’avait vraiment voulu l’aider. Alors il n’espérait pas qu’aujourd’hui que quelqu’un vienne l’aider. La tête blanche ne voulait pas vraiment d’aide, même si au fond de lui, il criait à l’aide. Mais dieu sait à quel point Jackson n’aimait pas recevoir la pitié des autres, ça le rendait mal à l’aise. Alors il ne voulait pas de la pitié du jeune brun, même si ce n’en était peut-être pas, il n’en voulait pas. “Ne soit pas désolé pour moi.” répondait-il suivit d’un soupir. Être blasé et triste était sa nature depuis ses onzes ans, une chose que ses parents adoptifs ne comprenaient vraiment pas, alors ils n’avaient même pas pris la peine de demander s’il allait bien ou pas. “Ce doit être un bon point, alors. Mais je peux me tromper…” Dit-il avant de rester silencieux.

Le barman ne savait pas vraiment comment réagir, c’était la première fois qu’il tenait une conversation stable avec uns de ses clients, beaucoup ne voulaient pas lui parler dû à son style et ses “origines chinoises” comme disaient les racistes de la table de derrière. Mais ces discriminations, Jackson en avait l’habitude, il avait grandi avec des gamins qui l’insultait car il était “différent”. Voilà qu’une nouvelle fois, le client parlait; La tête blanche, ne savait pas quoi répondre. Peut-être qu’il avait raison, peut-être que les psychologues sont les fautifs dans cette situations, peut-être qu’ils ne servent à rien. Alors, maintenant, c’était peut-être la raison pour laquelle Jackson n’avait jamais réussi à échapper à ces démons. Le blandinet s’occupait de nettoyer des verres, il était calme, sa crise n’avait pas surgit, c’était peut-être un bon point. “T’es le seul avec qui j’ai eu une conversation stable, les autres passent juste commande. J’dois faire peur, un truc comme ça.” dit-il avant d’entendre ces fameuses remarques racistes par les autres clients de cette fameuse table de derrière. Jackson levait alors les yeux en l’air, ces remarques fatiguantes et dénuées de sens étaient toutes sauf drôles, mais eux, ils en rigolaient. Bah oui, ce devait tellement être drôle de se foutre de la gueule d’une personne. “Quels enflures ceux-là.” Commentait-il.

Le blandinet regardait alors le brun, intrigué par ce qu’il faisait, c’était donc fini ? Il allait partir ? C’était triste que la discussion s’arrête là-dessus. Mais ce n’était jusqu’à ce que Elijah ne rajoute une phrase. Jackson écarquillait alors ses yeux, surpris par cette question… Il n’allait tout de même pas… Oh gawd. “Euh non… Pas à ce que je sache.

Elijah Fitzgerald
ADMIN ∎ Kiss me, Kill me
avatar
Inscrit le : 27/12/2017
Messages : 963
Avatar : Cole Sprouse
Crédits : FRIMELDA (signa) jayden ♥ (vava)
Date de naissance : 31/10/1991
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Albane #2
- Scar #2
- Le rp du démon
- Charlie #3
- Demelza

Bloc notes :



Eliburger
Plus fort que Roméo et Juliette



Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le Jeu 15 Mar - 0:52

More than a whiskey, please
Je souris. "C'est un bon point. Ca te permet d'être plus résistant face aux situations de la vie, à ne rien espérer des autres pour ne pas être déçu." répondis-je en lui faisant un clin d'oeil. "Tu ne fais pas peur en soi. Je pense que ce qui les dérange c'est soit le fait que tu ne parles pas énormément, que tu n'engages pas la conversation, soit le fait qu'ils ne sont pas d'humeur." lui fis-je remarquer jusqu'au moment fatidique. Je fais craquer mes doigts à l'entente de sa réponse qui me rassure, moi qui aime tant être là. J'aime observer les gens et les écouter parler mais là, c'est la goutte de trop. Je me penche par dessus le comptoir et attrape une bouteille avant de me diriger à grand pas vers la table et de la briser sur la tête de l'homme principal qui dit toutes ces conneries sur le barman. Tout aussi rapidement que la scène se déroule, j'attrape le mec par le col et lui mets un poing dans la mâchoire avant d'attraper sa tignasse et de l'éclat sur la table pour ensuite le jeter au sol. Deux hommes se retirent de leur chaise, mécontents et se rapprochent de moi. "Le spectacle ne vous a pas suffi je crois?" leur dis-je d'une voix proche du sarcasme avant de me baisser et de courir vers l'un d'eux, lui attrapant les jambes pour le pousser contre le deuxième, le second étant à terre, me laissant le temps de me redresser et d'attraper les mains de la principale victime et de lui donner un coup de tête dans le torse. Je lui lâche les mains et sous le choc que ce dernier a reçu, je lui attrape la tête et rapproche mon genou pour faire collision. L'homme a terre se relève et est prêt à m'attaquer, mais regardant dans la vitre à ma droite, j'aperçois que le dernier tente de m'avoir. Par malchance, je me baisse et il assomme son collègue, lui ne revenant pas de ce qu'il vient de faire, je me relève et me tourne pour lui en mettre une comme il faut. Je me frotte les mains et me rapproche près de Jackson. "Voilà. Mission terminée." lui dis-je avant de rigoler. "Tu n'auras pas un petit remontant pour moi avant que ton patron m'attrape? Je n'ai pas le choix que de m'échapper là..." lui dis-je sur le ton de la plaisanterie en sortant mon porte-feuille pour payer tous les verres commandés, histoire de ne pas perdre de temps.

Codage par Libella sur Graphiorum




i lost myself somewhere in the darkness
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: more than a whiskey, please — ft. Elijah, le

more than a whiskey, please — ft. Elijah

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-