Partagez| .

Damages and interest <Jaxz>


Aller à la page : Précédent  1, 2
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Jeu 11 Jan - 21:13




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason





Depuis un mois seulement, il avait compris qu’il aimait les hommes et que ce n’était pas une maladie. Bien loin de là. Ce n’était pas encore simple dans sa tête mais progressivement il se faisait à l’idée que oui, deux hommes pouvaient s’aimer naturellement. Il s’était rassuré avec Jason et entrer sous cette douche avec lui était un grand pas en avant. De toute façon son cerveau n’était plus irrigué. Il ria dans un souffle. Non ce n’était pas drôle et pourtant ça l’amusait. Il était si mignon, gêné et excité à la fois. Jax secoua la tête. Non il n’allait pas partir. Il en avait envie et Jason, lui, pouvait se libérer alors qu’à l’inverse Jax devait soit se faire mal, soit attendre que ça passe et c’était dur avec un si beau brun à ses côtés.
Dans un petit gémissement de mécontentement, il lui embrassa de nouveau l’épaule avant de ronronner dans son cou. Il sentait bon. Une odeur sucré mais assez discrète qui avait enivré Jax dès le premier soir de leur rencontre. Qui l’aurait cru ? Lui avait lui avait fait si peur la première fois. Et Jason qui avait porté plainte. Les voilà aujourd’hui à roucouler sous la douche ensemble, s’embrassant et se disant des mots doux. Jason lui demandait de partir, de quitter les lieux. Et quand bien même s’il devait partir, il devrait retirer son pantalon pour ne pas mettre de l’eau partout. Ca revenait donc au même.
Il poussa un petit grognement plaintif. C’était beaucoup plus difficile de se séparer de lui et puis il avait le pantalon toujours sur lui. La main de Jax caressa sa hanche en un geste délicat. Il colla son bassin contre lui. Avec Sylwia c’était beaucoup moins excitant. Avec elle c’était rapide et chacun regardait d’un côté l temps que ça se termine. C’était pas le grand amour comme avec son beau brun.

Mais toi, t’as le droit de te toucher et moi pas.

Il lui mordilla le cou. C’était bon de le sentir contre lui, de le toucher, le caresser. L’imaginer se frôler, excitait Jax. Il fut parcouru de tremblements en le fantasmant devant lui, nu, se touchant lentement. Une image qu’il aurait rejeté des mois auparavant mais Jason le rendait tout simplement dou et hors de contrôle. Glissant ses doigts sur ses fesses il les agrippa fermement.

Jason… gémit-t-il.

Il lâcha un petit rire dans son cou. Il glissa une main entre eux et lui griffa le ventre. Juste pour voir sa réaction, teste les limites de Jason tout en gardant son autre main sur sa chute de rein.

Je te provoque pas. J’ai encore mon pantalon de toute façon. Et puis… si je dois sortir je vais devoir enlever mon pantalon devant toi pour éviter de mouiller ton appartement.

Il se mordit la lèvre en ricanant. Lentement le barbu remonta ses baisers sur sa mâchoire avant de voir que Jason regardait ailleurs. Les briques. Il regardait les briques pour se calmer. Jaxson se mit à rire. Ca lui rappelait le confessionnal quand il avait dû se pincer l'entrejambe pour faire redescendre la pression. Là, même avec des briques, ça n’allait pas aider.

Regarde moi, mon coeur.

Il plongea son regard dans le sien.

On ne fera rien. Je garde mon pantalon quoiqu’il arrive mais laisse moi au moins être avec toi.

Ni une ni deux il lui agrippa la nuque et une partie de ses cheveux et lui prit les lèvres, glissant amoureusement sa langue contre la sienne. Non il n’allait pas partir si tôt arrivé.


(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Jeu 11 Jan - 21:59




Damages and interest

Jaxson & Jason


.




(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Jeu 11 Jan - 22:34




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason








(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Jeu 11 Jan - 23:20




Damages and interest

Jaxson & Jason


.



(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Ven 12 Jan - 0:14




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason







(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Ven 12 Jan - 15:06




Damages and interest

Jaxson & Jason


.





(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Ven 12 Jan - 23:34




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason







(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Sam 13 Jan - 0:59




Damages and interest

Jaxson & Jason


.



Rien n’aurait pu être plus parfait. J’avais un mec incroyablement sexy dans mon lit pour qui j’avais des sentiments réciproques, et nous nus, frottant nos corps l’un contre l’autre en rugissant de plaisir. Il me faisait perdre les pédales. Tout chez lui me rendait dingue. Son corps, son odeur, ses muscles, sa naïveté. Il avait tout pour me faire fondre, et je devais tout lui apprendre. Il n’y avait rien de plus excitant.  La chaleur ne cessait d’augmenter entre nous. Le désir n’avait plus de limite. Le plaisir était mon seul objectif. Je voulais l’entendre jouir, crier mon prénom. Je voulais qu’il en redemande, que demain, il ne parte pas. Je veux l’avoir pour moi, pour moi et rien que pour moi. Sa femme avait-elle réussi à lui prodiguer un plaisir comme celui que nous étions en train de prendre ? Qu’avait-elle de plus que moi hein ? Je voulais le rendre dépendant, le faire mien. Laisser ma trace à jamais, pour qu’il revienne toujours, à chaque fois. Pour qu’il ne parte plus, que lui et moi soyons ensemble pour l’éternité. J’allais le rendre plus dingue que ces relations charnelles avec sa femme. Sa femme. Rien que ça, ça me dégoute. Guidé par cette volonté de lui montrer que je valais mieux qu’elle, j’avais enfilé ce bout de plastique rose sur mon sexe, mais Jaxson refusait de se retourner. Il me disait non avec ce silence pesant. C’est pire qu’une claque dans la figure. « Tu pensais que quoi ? » mon ton est sec. Mon cœur explose de déception. Ses mains attrapent mon visage. Ses yeux ne sont que tendresse, mais à l’intérieur je bouillonne. Il ne voulait pas de moi. Il ne voulait pas alors que quelques heures avant, il me disait qu’il était prêt. Je n’écoute pas ses paroles. Je ferme les yeux. La garce. Elle le tient par les couilles. Elle le manipule. Elle a le monopole sur lui et ça me rends dingue. Je déteste qu’on me repousse, qu’on me dise non. Ses mots résonnent en boucle dans ma tête. Il n’est pas prêt. C’est à cause d’elle. C’est clair. Et tout ce que nous avions partagé avant, ça ne comptait pas ? Je ne pouvais pas continuer. Elle avait gagné, j’étais rouge de colère. J’ai envie de lui rire au nez lorsqu’il désire me montrer à quel point il m’aime. Quel menteur. Il se servait juste de moi, j’étais son occupation, son nouveau jouet. Il n’y avait qu’elle et il ne voulait pas de moi. Sa pute de femme. Son doigt aurait pu me faire gémir de plaisir, mais je suis dégoûté. Il ne voulait pas faire l’amour avec moi. Il n’arrivait pas à l’oublier. C’était sa femme après tout. J’aurais du le savoir. Etre moins con. Etre moins guidé par ce coup de foudre. Ma gorge se serre, les larmes me montent aux yeux. Je le retire de mon corps et m’assieds sur le bord du lit. Je ne suis que le mec avec qui il trompe sa femme. J’aurais dû m’en rendre compte. Il cherchait juste à s’amuser, à mettre du piment dans son couple.

« Tu devrais te rhabiller et rentrer chez toi. »

Ma voix se brise. Mon cœur éclate. Je me sens si bête. Si vulnérable. Abîmé. Encore un connard qui venait de me briser le cœur. Putain. Il avait une femme bordel ! Comment ai-je pu être aussi stupide ? Je me lève et claudique dans la salle de bain. Je refuse de pleurer devant lui, lui montrer ma peine. Mon cœur se serre lorsque je verrouille la porte de la salle de bain me séparant définitivement de Jaxson. Je me laisse tomber contre celle-ci et fons en larmes. J’enfouis mon visage dans une serviette qui trainais là et étouffe mes pleurs. J’en ai marre de tomber que sur des cons qui profitent de leur belle gueule pour m’envouter. Je pensais qu’avec lui c’était différent. Encore une fois, j’étais royalement à côté de la plaque.



(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Sam 13 Jan - 1:26




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason





Tout avait été si parfait depuis leur arrivée chez Jason. Les caresses, les baisers, Jaxson n’avait rien connu de tout ça auparavant. Il n’y avait jamais eu de tendresse avec Sylwia. A vrai dire, le barbu n’était pas vraiment du genre romantiqu ni même tende. Il lui arrivait parfois de poser sa main sur l’épaul de Sylwia et de la tapoter doucement mais lorsqu’il fallait être beaucoup plus entreprenant, Jax ne faisait rien ou se laissait faire comme une poupée. La plupart du temps il ne bougeait pas et attendait que ça passe. Il n’y avait qu’un pacte entre eux : elle le laissait tranquille si il lui faisait un bébé. Mais ce soir, ce n’était pas une petite attention comme les autres. Jason avait réveillé son côté tendre, avait fait de lui un autre homme. Et peu lui importait qu’il s’agisse là d’un péché. Il voulait faire quelque chose de spécial avec lui, être son petit ami, l’embrasser chaque jour et chaque nuit de sa vie. Et là, quelque chose se brisa encore. Une nouvelle fois, Jason le repoussait alors qu’il pensait avoir été assez sincère avec lui. Il lui tourna le dos et s’assit sur le bord du lit. Jax posa une main sur son épaule et la serra doucement.

Non, mon coeur, je t’en prie.

Puis soudain le constat. Jason lui demandait de partir. Les larmes lui montèrent. C’était trop dur d’être rejeté de la sorte. Il voulait quelque chose de spécial avec son petit ami. Son tout premier petit ami. Ce n’était quand même pas trop demandé. Jason s’éloigna vers la porte de la salle de bain. Jax se leva au même moment mais le temps d’arriver, son beau brun s’était enfermé, claquant la porte au nez de son amant. Après qu’il se soit enfermé, Jax se posait toujours la même question : où avait-il merdé ? Parce qu’il lui avait dit non ? Mais pas non pour tout ! Ca lui paraissait suffisamment clair. Jaxson tenta de penser à quelque chose qui pourrait l’aider, les mots justes. En se levant aussi rapidement, il sentit sa jambe tirer si fort qu’il avait l’impression qu’on lui arrachait le coeur. Il plaqua ses mains sur la porte. Il hésita sur place pendant un moment, machonnant sa lèvre inférieure jusqu’au sang.

Jason ouvre moi. Je t’aime ! Je suis désolé.

Peut-être qu’il pourrait encore rattraper le coche. Jaxson pouvait l’espérer en tout cas. Il tendit la main et tenta d’ouvrir la poignée. Il entendait les pleurs de son amant à travers la porte ce qui lui brisa le coeur une énième fois. Il commençait à paniquer.

Ouvre ! Je t’en supplie. Je t’aime. Me laisse pas tout seul. Sans toi je meurs lentement.

Il se demanda s’il fallait défoncer la porte u bien simplement partir mais en y repensant, ses affaires étaient dans la salle de bain donc Jason devrait dans tous les cas sortir s’il voulait le voir partir. Collant son front contre la porte; Jaxson soupira.

Je suis désolé si je t’ai blessé. Je voulais pas. J’ai… J’ai juste peur d’avoir mal ou… tu vois ? Je suis pas prêt encore pour ça mais… Il inspira profondément. Je t’aime, Jason. Comme j’ai jamais aimé personne d’autre. Tu… Tu… tu me rends différents, en mieux. Rappelle toi, quand on s’est rencontré et regarde comment je suis maintenant. J’ai jamais été aussi bien avec quelqu’un. Je t’aime. Je cesserai jamais de te le répéter. Il ferma les yeux et secoua la tête. Je veux faire l’amour avec toi mais tu dois me laisser du temps pour m’habituer à tout, à tout ça. Je t’aime, mon Jason. Y a que toi dans mon coeur.

Il souffla plus pour lui même que pour lui.

Mais si tu veux vraiment que je parte, il va falloir sortir de là parce que c’est dans la salle de bain que sont mes affaires.

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Sam 13 Jan - 2:03




Damages and interest

Jaxson & Jason


.



La serviette n’arrive pas à sécher mes larmes tant elles sont abondantes. Je relève ma tête et l’appuyé rageusement contre la porte. Je voulais mourir, me laisser aller sur le carrelage. Encore une fois, j’avais tendu mon cœur à un homme qui ne me méritait pas. Pourtant, tous les signaux étaient là, ils auraient dû m’alerter ! Déjà, il était marié. Ensuite, il était mécanicien (du coup, il savait les fantasmes autour de leur profession et leur tenue de travail ce qui les poussait à en jouer). Après, ses frères étaient venus me casser la gueule et comme par hasard, il savait mon numéro de chambre d’hôpital. Il a du se sentir coupable quand je lui ai dit que je l’aimais. Bordel, je suis tellement stupide ! Ma tête ricoche encore contre la porte. Je suis énervé, déçu, triste et en colère contre moi-même.

« Arrête de te foutre de ma gueule ! »

Il insiste, ça me rends dingue. Mes larmes refusent de s’arrêter. Un torrent se déverse sur mes joues. Il m’avait dit non. Il m’avait dit non parce qu’il voulait juste s’amuser. Il ne m’aimait pas, je n’arrivais pas à le croire. Sa femme est en voyage. Mon cul. Si ça se trouve c’est lui qui lui a sortie cette excuse. Je n’aurais jamais dû le rencontrer. C’était clair. Cette violence en lui dès le départ puis cette soudaine tendresse. Il m’avait vu faible, il avait lu en moi des choses que personne n’avait pu voir. Il connaissait mes faiblesses. Il avait profité de moi.

« Tais-toi, tais-toi ! »

Je me prends la tête entre les mains. Je ne veux plus entendre sa voix enivrante. Un sanglot s’arrache de ma gorge. J’avais pris tant de plaisir à découvrir son corps. Il m’avait fait croire que c’était sa première fois mais tous ses gestes étaient réfléchis. Avait-il seulement une prothèse ? Je ne savais plus ce que je devais croire. Putain. Je voulais juste lui montrer combien je l’aimais. Je l’entends me supplier à travers la porte. Je me sens impuissant. Il suffirait que je ravale mes larmes, que j’ouvre la porte et que je me jette dans ses bras pour tout oublier. Seuls ses bras à lui pourraient me consoler mes ses bras étaient ceux que je ne voulais plus jamais voir de ma vie. J’avais envie de me faire engloutir par une vague, disparaître. Je n’entends plus rien. Était-il parti ? Mon cœur se déchira encore plus à cette idée. Je l’aimais tellement. Quelque chose cogne contre la porte. Je sursaute. J’écoute ses mots déchirants. Je ne dois pas y croire. C’est des mensonges. Mon cœur est en miettes mais se délecte de ce que j’entends. Mon cerveau me met en garde. Il ment. Et j’en pouvais plus de me faire avoir. Un monstre en colère me déchire de l’intérieur. Je me relève, prends une grande inspiration et ouvre la porte et pointe mon indexe sur son torse en avançant, l’obligeant à reculer. J’ai les yeux rouges d’avoir tant pleuré en si peu de temps, mon visage est déformé par le dégoût et par la déception. J’ose enfin prendre mes couilles en main et il se ramasse à la gueule toutes ces années où j’ai subi cette traîtrise.

« Maintenant, tu la fermes et tu m’écoutes. » Bordel, il est si beau. Mais ce n’est pas le moment de flancher « Arrête de me prendre pour un con, d’accord ? Tu t’es foutu de ma gueule, très bien mais arrête de me dire que tu m’aimes, j’y crois pas » J’inspire mais continue sur ma lancée tel un boulet de canon « J’aurais dû me douter que t’étais pas ce prince charmant comme tu le laissais transparaître et je suis trop con pour m’être laissé embobiner. Tu voulais t’éclater avec moi, foutre du piment dans ta vie, très bien. C’est chose faite. Tu peux retourner chez ta femme et la laisser te baiser. Bordel, il était si évident que j’étais désespéré ? » Je le pousse encore, j’avance toujours menaçant, la voix tremblante saupoudrée de couinements plaintifs. « J’aurais dû me douter que j’étais pas le premier con que tu tripotais, ça n’aurait pas été si… » Je me tais, je ne vais pas lui faire ce plaisir d’augmenter son égo. « T’es bien trop parfait que pour m’appartenir. » Je retire mon doigt de son torse. Je baisse la tête, mes larmes coulent. J’ai envie de pleurer dans ses bras mais je tiens bon. Je ne regarde pas ses magnifiques yeux qui m’avaient fait chavirer, ni sa bouche attirance. « Je suis ton quantième hein ? Je suis le trophée numéro combien ? » D’un geste rageur j’essuie mes larmes. Je suis toujours nu devant lui mais ça n’a pas d’importance, je veux des réponses, je veux savoir pourquoi il avait été si infect avec moi, je voulais savoir pourquoi il s’amusait à briser des cœurs.


(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Sam 13 Jan - 12:38




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason





Rien n’avait de sens. Ils étaient passé de l’amour passionnel et endiablé à une colère noire qui lui tombait dessus sans aucune raison. Ce que Jaxson ne comprenait pas c’était ce soudain revirement d situation. Il lui avait dit non, et voilà qu’il avait déclenché la troisième guerre mondiale. Jason s’était levé et s’était enfermé dans la salle de bain. Il lui avait déclaré sa flamme. Il l’aimait, sincèrement et honnêtement. Il ne cherchait rien de plus et n’avait pas prévu d plan diabolique pour l’amadouer. Jaxson n’était pas aussi intelligent et stratégique que ça. Soudain, Jason ouvrit la porte et le pointa de son index avant de le pousser. Il recula, levant les bras, les yeux écarquillés par l’incompréhension. Le rouge autour des paupières de Jason en disait long. Il avait pleuré autant qu’il avait pu mais d’avoir fait une telle déclaration l’avait mis en pétard. Il lâcha un bruit à moitié entre le gémissement et le sanglot. Jaxson recula encore une fois. Il le pensait comme ça ? Lui qui avait eu si peur de lui dire je t’aime, qui avait subi les coups et qui l’avait protégé au garage ? Jason avait le don de réduire son coeur en miette après chaque reconstitution. Les yeux du barbu se remplissaient progressivement de larmes.
Il le fixa pendant un moment, la bouche soudainement très sèche. Il ne put s’empêcher d’ouvrir la bouche mais le regard froid de Jason lui donna des frissons. Il continuait de le pousser, le fixant droit dans les yeux. Le barbu commençait à avoir du mal à cacher sa tristesse et la douleur qui se ravivait dans sa cuisse. Il décida donc de désarmer cette bombe humaine qui lui faisait face. Arquant les sourcils, Jaxson secoua la tête.

N… Nooon. Tu sais que c’est faux !


Il aurait dû s’abstenir de lui dire non finalement. Cela aurait été plus simple. Il aurait serré les dents et aurait attendu que les minutes passent. En colère il devait lâcher la pression, se libérer de l’emprise du mécanicien. Seulement il n’y arrivait pas et il s’y tenait fermement. Son ton était ferme et les poings serrés, Jaxson tentait vainement de paraître fort. Le barbu prit une grande inspiration et d’un geste il passa ses bras autour de lui, le forçant à descendre sur terre. Son épaule se glissa sur son menton, il était prêt à se faire repousser mais il serra ses bras autour de lui et les verrouilla.

Tu sais que c’est faux. Je veux être ton petit ami. Je veux de toi. Mais tu dois me laisser du temps. Une larme coula le long de sa joue. Tu dois me laisser apprendre et vivre avec mon attirance pour un homme. Un seul homme. Toi ! Ca fait qu’un mois que je le vis alors que toi… tu as eu plus de temps. Jason. Il n'y a que toi. Personne d'autre.

Avec lui, il oubliait tous ses soucis, même si ce n’était que pour quelques secondes. Le son de sa voix ne le sortait pas de sa plénitude. Il soupirait souvent de soulagement à son contact.

Je t’aime. Je ne te mens pas. Je déteste ma femme, je déteste ma famille, je déteste ce que j’ai été. Il n’y a qu’avec toi que je suis heureux et ce n’est pas un mensonge. Il redressa la tête sans le lâcher, plongeant son regard dans le sien. Je ferai tout ce que tu veux. Si tu me demandes de sauter de ta terrasse alors je le ferais.

Puis il marqua un temps, et en profita pour observer son si beau visage. Jason avait tout pour lui et Jaxson n’avait rien à lui apporter de plus. Ils étaient dans une situation bloquée, sans issue. Il n’y avait qu’une seule preuve d’amour qu’il pouvait lui fournir. Quelque chose auquel il allait devoir mettre de côté toute ses années de sacrifice, de croyance. Pour lui c’était sacré, au nom de dieu, parmi les Hommes. Pour Jason il était prêt à tout, lui montrer qu’il remettait sa religion en question. La liberté de pouvoir vivre sa vie avec son petit ami sans conséquence l’avait happée. Il était devenu dépendant de lui et peut-être valait-il mieux qu’il prenne du recul sur ça. Mais c n’était pas le genre de Jax. Pas du genre à réfléchir aux actes ni même au résultat. Les secondes passèrent sans qu’il ne prenne le temps de théoriser sur la décision qu’il allait de prendre. C’était probablement sa plus belle preuve d’amour. Il détacha ses bras de lui mais sans reculer. Il observa sa main quelques millièmes de secondes et retira sa bague de mariage qu’il avait toujours sur lui. Les yeux plongés sur l’anneau qui finalement n’était qu’un symbole, il la posa sans aucune honte sur la commode de Jason.

Je vais divorcer de Sylwia.


(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Sam 13 Jan - 23:17




Damages and interest

Jaxson & Jason


.



Tous mes espoirs d’avoir trouvé en Jaxson l’homme de ma vie s’étaient effrité comme des mies de pain sec. Tout l’amour que je lui portais m’avais rendu aveugle et fou. Fou d’amour que j’étais. J’avais tellement pris l’habitude de me jeter dans les bras d’un homme que j’avais décidé de ne plus me laisser avoir. Je ne voulais plus me laisser aveugler par l’amour et avec Jaxson je foutais tout en l’air. J’avais imaginé des problèmes là où il n’y en avait pas, trop sur la défensive. Et pourtant, Jaxson m’aimais plus que je ne m’aimais moi-même. C’était tellement évident. Clair. Limpide. Mais dans ma tête tout s’était chamboulé, tout s’était mélangé. La situation délicate dans laquelle nous étions obscurcissait mes pensées et m’obligeaient à voir le côté négatif de notre relation. Je ne voulais plus souffrir en me protégeant et je faisais tout le contraire. Les yeux de Jaxson devinrent humides mais je n’y accordais aucune importance. Je ne voyais pas le mal que je faisais ni les conséquences de mes mots destructeurs. Je refusais de voir la peine que je lui faisais, ni toute la sincérité qu’il dégageait. Soudain, ses bras m’encerclent, me serrent. J’essaye de me dégager mais il a beaucoup plus de force que moi. Ma tête se coince sur son épaule. Je n’ai plus de force, il me tient trop fermement. Il essaie de me calmer. De calmer mes angoisses et toutes ses questions que je me pose. Il était tellement plus fort, tellement plus puissant. Imposant. Son corps nu contre le mien est chaud alors que je tremble. Je tremble de peur, d’anxiété et de déception. Et puis… J’entends sa voix. Douce et apaisante comme s’il me bordait. J’arrête de me débattre, sa voix rauque et triste m’hypnotise. Mes bras pendent le long de mon corps, ma tête se pose délicatement sur son épaule. Je n’entends plus que lui et sa voix. Je l’écoute attentivement. Je retrouve ce bien être d’être dans ses bras. J’ai tellement envie de le croire ! Je me sens si bien avec lui. Sa présence m’apporte ce qu’il me manquait depuis très longtemps. Les yeux pleins de larmes, je murmure sans oser croiser son regard :

« Mais… Tu m’as dit que tu étais prêt » soufflai-je. Peut-être est-ce qu’il était prêt à passer un nouveau cap ? Peut-être était-il prêt à simplement dormir à mes côtés ? De quoi avait-il été prêt au juste ? Et puis, dans la douche, c’est lui qui avait commencé. Et puis c’est comme si un coup de poignard me traversais le cœur et le ventre. Je lui avais dit que j’attendrais, pour pas le brusquer et j’avais fait tout le contraire. C’est vrai qu’il m’avait fallu du temps pour accepter mon homosexualité. J’avais toujours été différent des autres gars de la cité, j’étais plus intelligent, plus réfléchi, plus… gay. Je suffoque. Je me dégoute. J’étais tellement aveuglé par le désir que j’avais perdu le contrôle alors que je cherchais toujours à avoir les pieds sur terre. Jaxson me faisais me sentir vivant, trop vivant. « Je… » Ma voix s’étrangle, je suis incapable d’ajouter un mot de plus. J’ai envie de me gifler. Il ne me mérite pas. Je suis un crétin. Un putain d’égoïste. « Pardonne-moi… » A qui disais-je cela ? A Jaxson ou ma conscience ? Mes bras l’entouraient à son tour et je le serrais jusqu’à m’étouffer dans ses bras. A l’évocation de sa femme et sa famille, je couine de tristesse et mes sanglots reprennent. Ses yeux me transpercent. Je baisse le regard honteux. Je ne pourrais jamais plus le regarder, supporter son regard. Il était prêt à tout pour moi. Je me détache de ses bras, je ne sais quoi dire, quoi faire pour racheter ma déplorable conduite. Mes yeux s’attardent sur les mains puissantes de Jaxson, ses mains qui, quelques minutes plus tôt me faisaient gémir de plaisir. Il chipote à son anneau, mon cœur se serre. Pourquoi devait-il être marié, pourquoi ? Il l’enlève et le dépose sur la table de nuit, celle de mon côté du lit.

Il veut divorcer.


Alors que je m’étais promis de ne plus jamais croiser son regard, mes yeux se posent sur ses pupilles tristement bleues. J’ai du mal comprendre. « Tu… Tu vas quoi ? » J’ai l’impression que mon âme quitte mon corps. Il voulait m’appartenir, je voulais l’avoir pour moi tout seul. J’ai envie de hurler et de me taire à la fois. Et puis, je me rends compte de tous les sacrifices qu’il a fait pour moi, tous les risques qu’il prend alors qu’il pourrait rester chez lui sans craindre quoi que ce soit. J’essuie doucement mes larmes avec mes doigts et pose mes mains sur le torse de Jaxson avant d’entourer son cou de mes bras. « Je suis tellement désolé ! » Je regarde dans le vide, sa joue est contre la mienne, nos restes de larmes s’accouplent. « Je… Je… Tu. » Je ne sais même pas par où commencer. « J’ai tellement été… J’ai tellement eu… J’aurais dû me rendre compte que tu n’étais pas comme les autres. J’aurais dû voir que tu étais différent… » Mon souffle fait danser ses cheveux. Je ferme mes paupières, quelques larmes glissent sur mes joues « Je t’aime tellement que… Que j’ai eu peur… Peur que.. Tout ça ne soit… pas réciproque. » Mes jambes flageolent, tant pis pour mon cœur s’il doit souffrir plus tard. « J’suis qu’un con. Un pauvre sale con égoïste. » J’inspire un bon coup et prend en main son alliance que je glisse dans sa main. Ma main se renferme sur la sienne et je murmure à contre cœur « Prends le temps qu’il te faudra, mon amour »



(c) DΛNDELION
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Dim 14 Jan - 13:18




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason





Le pardon, ça avait été toujours compliqué pour lui. Bien que l’Eglise aille dans le sens de la rédemption, d’excuser et de passer à autre chose, Jaxson avait toujours eu de la rancoeur et n’oubliait pas facilement. Avec Jason il lui aurait tout pardonné. Il pouvait tout avoir de lui s’il lui demandait. Il avait sa vie entre les mains. Son mariage ne tenait plus à rien et c’est en étant dans les bras de son beau brun que Jaxson l’avait compris. Tout ça n’était qu’une facade ; d’abord pour lui, pour se voiler la face et se montrer comme le bon hétéro qu’on attendait de lui et pour sa famille qui ne voulait que l’image parfaite de la famille typique Américaine. Tout ça c’était trop pour lui. Il ne voulait plus de cette image qui lui collait à la peau. Cette fausse idée qu’on avait de lui. Dans les bras de Jason il pouvait tout affronter même son divorce avec Sylwia.
Jaxson secoua la tête. Il n’avait pas besoin d’être pardonné. Tant pis si encore une fois il avait été blessé, tant pis si entre eux c’était comme ça, pour Jason il était prêt à souffrir. Une fois la bague enlevé, le beau brun lui dévoila ses pensées, il se sentait bête, il avait cru, cru beaucoup trop de choses. Des films avaient défilé dans sa tête et le refus de Jaxson avait probablement fait déverrouiller tout un nuage de tristesse et de terreur.

Héhé, mon coeur, souffla-t-il pour le calmer. T'es loin d'être un sale con. T'es le mec le plus intelligent que je connaisse et t'es adorable. C’est réciproque. C’est juste que… j’ai eu peur. Je t’ai dit que j’étais prêt, oui. Prêt à te faire l’amour, te montrer que je t’aime mais pas pour… Il se mit à sourire. Pas pour cette position là. Pas encore du moins.

Sa bague, encore sur la table de chevet était le triste résultat de quinze années gâchées. Il n’aimait pas Sylwia. Dès le premier jour, elle lui avait tapé sur les nerfs. Il ne s’était marié que pour que sa mère soit fier de lui, qu’il soit le bon fils qu’elle voulait. Puis avec son attirance pour les hommes, il s’était dit que c’était mieux comme ça. Le mariage c’était sacré alors quand il vit que sa sexualité était au point mort il avait essayé avec d’autres femmes - des prostitués la plupart du temps- mais même là, rien. Le vide. Il n’avait aucun plaisir et seule une petite pilule bleue l’aidait.
Jason s’était penché et avait récupéré sa bague. La lui glissant entre les doigts, il lui demanda de prendre son temps. Un divorce c’était long, le brun le savait tout autant que lui mais Jaxson n’avait plus de doute. Plus aucun. Il l’observa quelques secondes. Il avait l’air si triste. Lentement, il se pencha et déposa à nouveau la bague sur la table de chevet.

Ca va prendre du temps mais je vais quand même divorcer. Lentement il colla son front au sien et frotta son nez contre celui de Jason. Tout ce qu’il voulait, était là, devant lui. Je veux être à toi, entièrement à toi. Je n’aime pas Sylwia. Je n’aime que toi.

Il glissa ses doigts sur ses reins tout en lui volant un petit baiser. Collant son corps au sien, il baissa encore ses doigts sur le sommet de ses fesses.

Jason, je suis complètement dingue de toi.

Lentement la chaleur revint dans son bas ventre. La proximité avec le corps de Jason avait ravivé la flamme qui s’était éteinte quand son amant s’était levé.

Je suis désolé de t’avoir blessé. Il déposa un autre baiser sur ses lèvres. Pardon, mon coeur. C’est totalement réciproque. Je t’aime comme un fou. Il recula la tête et plongeant ses yeux dans les siens, il posa ses mains sur ses joues. Tu veux bien être mon petit ami ?

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Jason V. Butler
ADMIN ∎ Ambition & Regrets
avatar
Inscrit le : 18/12/2017
Messages : 239
Avatar : Joseph Gordon Levitt
Crédits : RILEY ♥
Mes rps : JAX#6 - MILAN - KALA - ELIJAH#2 - LIBRE - MIKKLE - ROSE - CONCERT DES FLEURS - (ABELE) - (DAVID) - --- (en attente)



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Mar 16 Jan - 20:36




Damages and interest

Jaxson & Jason


.




A la place de Jaxson j’aurais fui, j’aurais quitté le navire. J’étais instable. Je passais d’une émotion à une autre sans que je puisse lui octroyer de pause pour s’adapter. Il devait me prendre pour une espèce de diva désespérante. Mais il me rendait complètement fou. Mon cœur ne cessait de faire des montagnes russes depuis qu’il avait débarqué dans ma vie. Je jouais au yoyo perturbé et ça me fatiguait profondément. Je me mordais les doigts d’être aussi débile et égoïste. S’il y avait bien une personne avec qui je ne voulais pas l’être c’était bien avec lui, mais rien à faire, le naturel revenait à chaque fois au galop. Ce besoin que tout soit contrôlé, parfait dans les moindres détails, clair et précis, ça allait pas avec Jaxson qui était plutôt un étalon sauvage. Et ça me faisait quand même un bien fou d’être avec quelqu’un d’imprévisible. Ça rompais mon quotidien, je portais un autre regard sur les choses, je me laissais aller, peut-être trop parfois. Son côté fougueux, irréfléchi avait sans doute contribué à me faire fondre. Nous étions si différents que nous pouvions être compatibles. Je voulais y croire parce qu’avec lui avec moi, tout était possible.

« Si, j’suis con. Je n’aurais pas dû insister, j’aurais dû comprendre… Je ne t’ai pas écouté, je pensais qu’à moi… » Mes lèvres tremblent. Je déteste reconnaître avoir tort mais je ressentais ce besoin de parler, de me justifier. J’avais besoin d’exprimer mes sentiments, mes émotions les plus profondes. Jaxson avait ce pouvoir sur moi et je savais que je ne pourrais jamais rien lui cacher. « J’ai jamais ressenti une telle attirance physique pour quelqu’un. J’étais incapable de penser pour deux. Je sais pas l’expliquer, mais… » Je me racle la gorge, en baissant les yeux « T’es mon happy ending. Et c’est fou l’ivresse que ça me fait. C’est… incontrôlable. » Je me sentais comme Alice dans Wonderland, je vivais un rêve fou, mon cœur valsait dans tous les sens. Tout semblait irréel mais je ressentais chaque chose avec une émotion trop intense. Même sous coke, le résultat serait trop faible comparé à ce que je vivais. Mes larmes roulent sur mes joues alors que je devais être le plus heureux des hommes. Son alliance retourne dans sa main, il devait prendre le temps. Tout quitter était une lourde décision, les conséquences pouvaient être désastreuses pour lui. Mais Jaxson était têtu. Voire même inconscient. Un divorce, c’était long et couteux. Ca déchirait les deux parties, le noir et la déprime pouvaient nous engloutir sans que nous ne puissions rien y faire. C’est long et douloureux même si l’amour n’existe plus. Son front se colle au mien. J’ai mal à la jambe mais je tiens bon, je ne veux pas trouver une excuse pour fuir, pour me cacher sous les draps. J’expose ma honte et ma tristesse de lui avoir fait du mal. Tant pis si je devais souffrir pour ça. « Je.. Tu dois y réfléchir, tu ne peux pas prendre cette décision comme ça même si tu n’aimes plus ta femme. » Mon cœur s’embrase lorsqu’il murmure encore ces mots que j’aime entendre. Ces trois mots qui hérissent mes poils, qui font chavirer mon cœur. Je ferme les yeux, appréciant son contact. Son corps contre le mien, c’est une pure bénédiction. Je lâche un faible souffle de rire, un timide sourire s’échappe enfin de mes lèvres et je glisse mes mains dans son dos « Je sais, et moi aussi je partage tes sentiments. Mais Jaxson, s’il te plaît, réfléchis bien à ce que tu fais. Je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose. » Je faisais allusion à ses frères qui nous avaient fait comprendre leur point de vue. Ils n’avaient pas hésité à s’en prendre à nous, faisant du mal à chacun à leur manière. Ils avaient même fait souffrir Jaxson en leur montrant la vidéo de mon agression. Il fallait être carrément taré pour faire une chose pareille. « Arrête d’être désolé ! Tu n’as rien fait, toi…. » Et puis, mon cœur se décroche. Il m’aurait demandé en mariage, ça aurait eu le même effet sur moi. D’abord, je le regarde, le souffle coupé. Je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai l’impression que ma mâchoire va tomber. Je suis pétrifié de bonheur. Dans mon ventre, un concert de guitares électriques gronde. Plus aucun son ne sort de ma bouche. Alors mes bras se jettent autour de son cou et je le serre contre moi. Sa joue est contre la mienne. « Tu me surprends à chaque fois… » Je love ma tête dans son cou « Et dire que j’ai cru… Putain. Oui, évidemment ! » Je veux plus me détacher de lui, je veux l’avoir pour moi tout seul. Je penche ma tête vers ses lèvres et lui vole un baiser qui n’était guidé par aucune pulsion sexuelle mais qui traduisait un désir d’amour, une vie à partager, évident. Mes doigts s'enroulent autour des siens. Je mordille tendrement sa lèvre inférieure avant de lever les yeux vers lui « On devrait aller se coucher. On eu notre lots d'émotions pour aujourd'hui... J'ai envie de m'endormir dans tes bras.» Ma jambe hurlait de douleur, mes yeux piquaient sous la fatigue et les larmes. Je tombe sur le lit et m'enroule dans les couvertures. Je pourrais fermer les yeux et m'endormir tout de suite mais je tiens à m'endormir dans ses bras, sentir nos souffles apaisés, nos corps se soulevant dans une parfaite synchronisation.



(c) DΛNDELION
[/quote]
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 149
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le Jeu 18 Jan - 21:19




DAMAGES AND INTEREST

Jaxson & Jason





Jason s’en voulait c’était indéniable. Il avait mal agi mais au moins il présentait ses excuses et en cela, Jax l’aima encore plus. A toutes ses phrases, il souriait, se mordait la lèvre comme une gamine qui se trouvait devant son crush, le plus beau garçon de l’école. Jason et lui étaient les opposés mais ne disait-on pas que les deux s'attiraient mutuellement ? Son happy ending. Il n’y avait pas meilleur mot. Chacun devait apprendre à connaître l’autre. Leur histoire avait démarré sur les chapeaux de roue. Jax avait lui aussi mal agi à leur première rencontre, aujourd’hui il le savait et il regrettait. C’était toute fois cocasse, il ne savait pas si le hasard faisait bien les choses mais en tout cas il aimait jouer des tours…
Moi aussi j’ai jamais ressenti ça. Pour personne. T’es… T’es mon premier amour. Il se mordit la lèvre en secouant la tête. J’ai jamais aimé Sylwia. Je me suis marié parce que c’est ce qu’on attendait de moi et puis… ça me faisait une bonne couverture. Toi je t’aime. Je t’aime sincèrement.
Sylwia était tout son opposé aussi, mais elle, c’était l’enfer sur terre. Elle le collait tout le temps, le taquinait, lui faisait des crises pour être enceinte. Avec elle, il était éteint, comme mort. Jason c’était avec lui que son coeur battait. Il vivait sa vie à pleine dents même s’il devait encore se cacher. Vu ce que ses frères avaient fait quand il avait à peine mentionné son homosexualité alors prendre la main de Jason devant ses frères allaient forcément avoir des conséquences. Bien plus grave que son divorce. Il risquerait sa vie.
Alors quand il posa la question, la vraie. Celle qui avait une importance capitale. Le temps parut se suspendre et la situation devenait gênante. Jaxson appréhendait cette réponse car elle allait déterminer la situation dans laquelle il s’était fourrée. Finalement, il ne fut pas déçu de la réponse. Une nouvelle fois, le coeur de Jaxson fit un bond. Il esquissa un sourire radieux puis glissa ses bras autour de lui. Qu’est ce qu’il lui arrivait ? Il était en train de perdre le contrôle. C’était donc ça le bonheur ? Il fût presque choqué de la réaction de Jason. Il hésita même à se mettre à rire ou à pleurer de joie.

Je t’aime tellement.

Il profita du baiser qu’il lui vola pour lui caresser le dos. Sans aucune tension sexuelle, juste de l’amour simple. Il soupira comme soulagé de la proposition de Jason. Il était fatigué, épuisé même. Il ne mit pas longtemps à cerner que son petit ami l’était lui aussi. Ses paupières semblaient lourdes et ni une ni deux il se glissa sous les draps. Jaxson n’avait qu’une seule envie : le rejoindre. Alors il décida de se glisser à son tour sur le lit avant de croiser le regard ensommeillé de son beau brun. Il le regardait d’une manière si apaisante alors, le barbu glissa son bras sous sa nuque et l’attira contre lui avant de lui murmurer quelques mots à l’oreille.

Bonne nuit, mon coeur.

Lentement il déposa un baiser sur son front avant de fermer les yeux. Il lui caressa le dos quelques minutes avant de glisser ses doigts dans ses cheveux. C’était un plaisir de le cajoler. Il voulait tout faire pour prendre soin de lui, qu’il ronronne, qu’il puisse sourire. Sombrant progressivement dans les méandres du sommeil; Jaxson se sentait protégé avec Jason dans ses bras. Sa respiration calme et régulière le bercèrent jusqu’à pénétrer dans les bras de Morphée. Depuis tout se temps il avait été en colère, cette nuit là, c’était finalement le bonheur qui débordait de son coeur. Jaxson était alors le plus heureux des hommes. Et il s'endormit, collé à lui, jusqu'au petit matin.

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Damages and interest <Jaxz>, le

Damages and interest <Jaxz>

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-