Partagez| .

Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ]


Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Jeu 21 Déc - 11:14




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Ca avait été une matinée de folie. A force de s’assoir, se lever, s’allonger à la chaîne, Jax avait la cuisse qui tirait un peu. Il avait distribué le travail aux collègues et apprentis et avait décidé de prendre une pause, sur les recommandations de son patron. S’il n’allait pas s’assoir de suite, sa jambe allait finir par lâcher en plein milieu du chemin. C’est pourquoi il marcha quelques minutes avant d’arriver dans un petit café, proche de l’université. En entrant une douce odeur de café lui chatouilla les narines. Il commanda sa boisson chaude fumante préférée à emporter. Se retournant et regardant les clients attablés tout au fond, dans la pièce principale, à une dizain de mètres d lui. Un couple d’étudiants occupé à déguster un dessert, une énorme part de gâteau qu’ils mangent tous les deux, gloussant d’un air complice. Beurk des étudiants ! Une fois la première goutte avalée, il se dirigea à l’extérieur où il sortit son paquet de clope et s’en ficha une entre les lèvres avant de l’allumer de son briquet. Jax en profita pour améliorer son petit café en y ajoutant la touche Écossaise, une petite lichette de Whisky. Juste pour donner du goût, évidemment… Il fut saisit par le bruit et l’animation qui régnait à seulement midi. Il avait vécu ses dernières heures dans une bulle, dédiée à son projet, concentré sur sa tâche. Il avait l’impression de se réveiller après un long sommeil.

Il marchait lentement, sa jambe douloureuse ne lui permettant pas d’accélérer le pas ce qui lui permit d’apprécier le soleil qui perçaient les arbres pour venir se poser çà et là sur le bitume. Ce pays était indéniablement son préféré - même s’il n’avait jamais voyagé - car il avait quelque chose de magique, une atmosphère enchanteresse.
Jaxson marchait avec précaution, tout en tentant de se persuader lui même que sa cuisse allait ne pas lui faire plus mal qu’actuellement. Les cafés se remplissaient, les restaurants affichés leurs cartes. Tout en buvant et fumant doucement, Jax regardait autour de lui, essayant de ne pas se préoccuper de la petite douleur qui lui tapait sur les nerfs. Finalement, il se sentait bien. L’erreur de la semaine passée dans le quartier gay était oubliée. Tout le monde fait des erreurs et lui s’était simplement trompé de rue. Rien de grave. Ou presque… Des milliers fois il s’était demandé si aller voir un médecin n’allait pas l’aider. Un prêtre ? non merci. Si sa mère l’apprenait alors ce serait la fin du monde. Et puis il n’était pas si croyant que ça, il avait juste peur -au cas où- qu’il puisse aller en Enfer. Et quand bien même, il n’était pas une “tafiole” comme disaient ses frères. Lui c’était un “vrai mec”. Perdu dans ses pensées, Jax traversa une longue allée. Un type en face, marchait. Jax le remarqua car sa peau claire, attirant la lumière, les muscles de son cou et ses épaules bougeant au rythme de ses pas lui avait fait penser à ce type dans le film des vampires dont Sylwia était absolument fan et qu’elle trouvait incroyablement beau à tomber. Il fronça les sourcils à cette idée et se mordit la langue pour s’empêcher de penser que lui aussi il le trouvait sexy.

Soudain, un “TAC” puis la douleur qu’il ressentit dans la cuisse fût puissante, violente et dévastatrice. Ca aurait moins douloureux un coup de poignard dans le ventre ou un genou dans les bijoux de famille. Sa cigarette tomba à terre et il agrippa instantanément sa cuisse de sa main droite, se penchant en avant sous la douleur.

« Oh putain de bordel de merde ! » gémit-il en écrasant les paupières.

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Jeu 21 Déc - 20:45

Ce jour-là, ça avait été la course. Il avait eu deux grosses opérations importantes durant la nuit. Un motard s’était complètement ouvert le crâne et était brûlé sur toute la partie gauche de son corps. Il n’avait pas survécu. Puis une femme enceinte était tombée, elle avait perdu connaissance et avait beaucoup de lésion interne. Cette patiente avait survécu ainsi que l’enfant. Finn était épuisé et sa journée n’était pas terminé. Il avait encore des cours à donner dans l’après-midi à l’université. Puis il avait qu’une seule nuit et une demi-journée pour rattraper son sommeil avant de retourner à l’hôpital. Il avait besoin de caféine, beaucoup de caféine. Près de l’université se trouvait un petit café. Finn s’y rendait pour prendre deux grands cafés. Oui deux ! Il voulait se dépêcher. Il lui restait trois heures avant son cours, assez pour trouver une salle et faire une sieste.

Il sortait du café et se dirigeait vers l’université. Il buvait très rapidement son café et aussi rapidement le deuxième. Il arrivait à l’accueil de l’université. Il était heureux parce qu’il allait bientôt faire sa sieste. Etre chirurgien était un métier très passionnant, sauf que c’était épuisant. Rester debout des heures, avoir la vie entre les mains, avoir une responsabilité, passer son temps à réfléchir, tout prenait beaucoup d’énergie. N’importe quelle personne qui observait Finn constaterait qui lui manquait beaucoup de sommeil. La secrétaire lui demandait sa carte d’enseignement pour pouvoir avoir les clés d’une salle. Finn fouilla dans ses poches, sauf que son portefeuille n’y était pas. « Merde ! » L’islandais avait oublié son portefeuille au café. Il se tapa la tête avant de retourner en râlant vers le café. Il était sûr qu’il n’allait pas retrouver son portefeuille. Sa journée était une catastrophe. Il voulait juste dormir, se poser dans son lit. Ce n’était pas humain de travailler 30 heures d’affilés. Il arrivait vers le café et entrait comme une furie. Il poussa un peu les gens et doublaient tout le monde. Sur le comptoir se trouvait son petit portefeuille noir. Il le récupéra et à l’intérieur il ne trouvait plus son liquide mais tous ces papiers y étaient. « Merci Seigneur. » Il était très heureux d’avoir récupérer la majorité. Ça l’embêtait un peu pour l’argent mais ce n’était pas la fin du monde.

Il sortait du café, marchait un peu. Son pied tapa sans qu’il le veuille dans un caillou. 2 secondes plus tard, il entendit des jurons. Un homme venait d’attraper sa cuisse et criait de douleur. Finn le regardait et s’avança. Il constata que le caillou dans lequel il avait tapé sans le vouloir était la cause de la douleur de cet inconnu. Il s’approcha de l’homme. « Monsieur, dites-moi où vous avez mal. » Finn était médecin et savait sur le coup réduire une douleur. C’était une stupide accident mais en attendant l’homme souffrait. « Je suis désolé ! Je n’avais pas vu le caillou. » Il aida l’homme à s’assoir sur le banc le plus proche. Il voulait regarder sa cuisse, alors Finn s’agenouilla devant lui.


Spoiler:
 
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Ven 22 Déc - 12:17




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

S’il n’était pas dans la rue, Jax aurait tout cassé. Il se laissa à frapper du poing à deux reprises contre sa prothèse qui commençait à lui ronger la cuisse lui fit regretter ce geste. Alors qu’il se massait la jambe, il fit quelques pas ce qui ne fit qu’accentuer la souffrance. Ca le rendait fou. Ses dents grinçaient sous la pression et il avait envie de crier assez fort pour déclencher un accident. Mais la douleur était là, bien présente et il allait devoir composer avec. Jax secoua la tête, il n’avait pas besoin d’aide mais il se laissa faire. Les idées contradictoires qui lui parcouraient le cerveau à la vitesse de la lumière le rendaient dingue. Jax eut l’impression que tout le décor autour de lui s’était mis à tourner. Il fut pris de vertiges émotionnels, son cerveau travaillait trop vite. Bien trop vite. Le mécanicien n’eut pas le temps de répondre que l’Islandais l’avait attrapé par la hanche et l'entraîna au plus près. Exit la politesse et les courbettes, Jax claudiqua jusqu’au banc, passant son bras autour des épaules du type. Il en avait sa claque de cette souffrance insoutenable qu’il avait depuis ses huit ans. Jax soupira une fois assit, ça lui faisait du bien d’appréhender le flot de douleur qui voguait de plus en plus à lui. Il avait beaucoup de mal à digérer tout ça. En presque 34 ans d’existence, il le vivait encore difficilement.
Le blond, vu un peu plus tôt, semblait interloqué. Haletant, Jax fit enfin son retour à la réalité et l’observa, haussant les sourcils quand il se mit à genoux devant lui. Il secoua la main et ferma les yeux pour reprendre son souffle.

« Non non… tout…  » Il grimaça tout en se tenant la jambe. « Tout va... bien. »

Il pointa du doigt sa cuisse. L’éventualité que le type le touche ou veuille remonter le pantalon de Jax pour voir où il avait mal, inquiéta grandement le barbu. Ca l’avait toujours mis un peu mal à l’aise de montrer ainsi son handicap. Il avait néanmoins prouvé à tout le monde qu’il n’était pas “un faible” et qu’il savait faire toutes les tâches qu’on lui imposait. Depuis son accident il avait eu une batterie de test, des examens, des médicaments, tout avait été mis en place pour qu’il n’ait plus mal mais rien. La cuisse était toujours autant douloureuse et le moindre choc lui était fatal. Parfois il pouvait passer des semaines rien sentir mais au bout d’un moment elle finissait toujours par le rappeler à l’ordre. Quelle connerie ! Une erreur et il en payait les conséquences 25 ans après.
S’apprêtant à remonter son bas pour dévoiler sa prothèse couleur chaire, il s'autorisa à jeter un coup d’oeil autour d’eux. Il lui sembla que tous les passants le regardaient. Son coeur se mit à battre plus vite tandis que son téléphone vibra. Quelque chose lui disait qu’il devait répondre ; c’était probablement son patron.

« C’est rien. Ca m’arrive souvent. C’est ma patte folle. »

Les minutes avançaient et la limite du temps de pause approchait à grand pas. Jax était visiblement crispé et faisait tout pour éviter de montrer que la douleur se faisait de plus en plus vive. Puis pressé par le temps. Il était face à ce type, blond, pâle et il s’excusa. Jax secoua de nouveau la main. Ce type faisait ça par acquit de conscience, rien de plus.

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Sam 23 Déc - 10:47

C’était un stupide accident. Un caillou sur le route, un pied qui tape dedans et une cuisse pour le réceptionner. Sauf que la cuisse du réceptionneur était très sensible et Finn pouvait lire la douleur sur le visage de l’homme. Il ignorait qu’un caillou pouvait faire aussi mal. Alors le brun s’asseyait sur le banc et Finn voulait absolument voir cette jambe. Personne n’avait mal de cette façon pour une caillou. Lui qui voulait dormir, le voilà de nouveau dans son rôle de médecin. Forcément le jeune homme affirmait que tout allait bien. Sauf que Finn voyait des gens qui souffraient tous les jours. Et la douleur se trahissait toujours le visage ou sur le corps.
Il n’était pas ortho mais en traumato il s’y connaissait dans plusieurs spécialités. « Non tout ne va pas bien ! » Disait Finn presque en colère, comme un père de famille. Pour lui la santé c’était ce qu’il y avait de plus important.

De plus en plus de personne s’approchaient d’eux pour constater ce qu’il se passait. Cette curiosité mal placée avait toujours énervé Finn. En Islande, les gens aidaient les autres, mais ici, les gens restaient debout à fixer l’action. Ils ne voulaient pas aider, ils souhaitaient juste trouver un sens à leur médiocre vie. Le blond se retournait et se releva. Il regardait les gens avec un air sévère. « Il n’y a rien d’intéressant à voir ici. Allez faire vos cadeaux de noël et laisser nous tranquille. » Il attendait quelques secondes fixant les personnes toujours présentes. Il allait les obliger à partir. Une fois tout le monde partit, Finn s’agenouillait une nouvelle fois devant sa victime. Il jurait que ce n’était rien. Souvent les gens étaient comme ça, incapable d’accepter de l’aide, affirmant que tout allait toujours bien. « Je suis médecin. Laissez-moi regarder, je peux peut-être vous aider. » Disait-il avec un air sévère même s’il n’y avait qu’un geste de bienveillance. Après tout, cet homme souffrait à cause de lui. S’il le caillou ne s’était retrouvé là, il ne serait pas en train de souffrir sur ce banc.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Sam 23 Déc - 18:38




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Discipliné et surtout fatigué, Jax s'exécuta en renversant la tête en arrière. Il ferma les yeux, profondément et visualisa son enfance. Les douleurs, la rééducation. Quand il rouvrit les yeux, face à lui, il avait ce type. Un blond, craquant. Du genre à pouvoir avoir tout ce qu’il voulait avec un petit sourire en coin. Jax détourna le regard, mal à l’aise. Il n’en menait pas large. Le mécano savait que ce type voulait son bien, et qu’il mettrait toutes ses capacités qui étaient en son pouvoir. Mais il n’empêche, Jax avait le trac. Il avait trop longtemps souffert avec des gens qui ne voulaient que son bien, avec d belles phrases et des remèdes miracles qui n’avaient jamais aidé !

Ok, chuchota-t-il.

Jax pouffa, puis leva le pouce vers lui. Il avait franchi sans encombre le premier obstacle de sa vie. Le blessé secoua la tête et soupira, un demi sourire aux lèvres. Il était prêt à se lever, à partir en courant quand sa voix attira son attention, de nouveau. D’ailleurs tout le monde s’arrêta pour regarder ce qui se passait. Quelques mètres devant lui, le type fronçait les sourcils et se retourna vers lui. Jax était sur le cul. Qu’est-ce que ça pouvait foutre aux gens ? L’assistance hoche la tête et s’éloigna. Bon vent. Et à tout à l’heure. Le barbu ne semblait pas comprendre ce qui lui arrivait.
L’homme d’une trentaine d’années, plutôt mignon, très professionnel lui annonça qu’il était médecin et lui expliqua ce qu’il allait faire. Sa façon de parler le rassura un peu. Le blond avait raison, être médecin ça pouvait aider mais peu avait réussi à calmer la douleur de Jax, juste l’atténuer un peu. Les deux hommes discutaient à mi-voix et il détourna le regard. Pour sa jambe, il n’y avait pas grand chose à faire mais ok, s’il voulait voir la bête il y aurait droit. Sa phrase l’avait déstabilisé au point qu’il en resta muet. Il fronça les sourcils. Il prit une inspiration et reprit un sourire professionnel plaqué au visage avant de tirer légèrement sur son pantalon mais il se figea. Jax le pointa de l’index.

Mais on enlève pas ma prothèse, ok ? demanda-t-il en faisant une grimace. C’est non négociable.

Il se contenta de le menacer avec ses doigts. Complices, il poursuivit son exploration de la jambe, plus détendues en gigotant. La respiration de Jax se coupa quand il remonta son bas et dévoila le bas de sa prothèse couleur chaire. Il l’avait depuis son enfance. A ses 8 ans plus précisément.

Je peux pas remonter mon pantalon plus haut. J’ai mal à la cuisse pas à la jointure. Ma cicatrice sûrement...

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Dim 24 Déc - 16:22

L’inconnu avait accepté un peu d’aide. Il s’était assis sur le banc. Après avoir fait comprendre aux passants qu’il n’y avait rien d’intéressant à voir il pouvait enfin faire son métier. Il écoutait les volontés de l’homme. « Votre prothèse ? » Il posait la question et au même moment, Finn avait lev le son pantalon. A la place d’une jambe, il trouva une prothèse. Finn avait déjà soigné plusieurs patients amputés. Sauf qu’il ne voulait pas enlever la prothèse et que donc ça allait être plus compliqué. La prothèse montait juste en dessous du genou. « D’accord, on va voir avec la prothèse. » Il marchait bien avec comme s’il n’avait pas de prothèse du tout. « Ça fait longtemps que vous l’avez ? » Il ne posait pas ces questions parce qu’il avait une curiosité mal placée. Non, il les posait parce que toutes informations étaient importantes. Il commençait à masser tranquillement la cuisse. L’ortho avait toujours passionné Finn même si la traumatologie était vraiment sa destinée. « Dites-moi à quel endroit ça fait le plus mal. » Il continuait son massage presque machinalement en attendant que l’inconnu lui dise où il avait mal.
Le pantalon ne permettait pas de remonter jusqu’à la cuisse. Finn se posa quelques minutes sur ses talons, avec un air de réflexion. Il cherchait les causes ou une réponse. « C’est toujours l’endroit où il y a encore le membre. » Il disait ça pas trop fort, il réfléchissait plutôt à voix haute. « Vous enlevez souvent votre prothèse ? ». Il se relevait, s’en voulant encore de lui avoir fait mal. Il réfléchissait, parce que la douleur était bien présente. « L’hôpital n’est pas loin, si vous voulez on peut aller voir, je vous fais une ordonnance et regarde ça de plus de près. » C’était même très conseillé. Finn trouverait tous les arguments pour que l’homme le suive.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Dim 24 Déc - 17:03




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Il ne savait pas ce qu’il ressentait le plus fort : la colère ou l’humiliation. Peut-être la colère, parce qu’elle était dirigée à la fois contre ce type et contre lui même. Jamais il n’aurait dû venir se promener ici ou laisser ce con le toucher. C’était la catastrophe. Merde. Merde et merde !
Lui qui avait cru pouvoir passer une petite pause sympa pour se reposer voilà qu’il avait un mec entre les jambes qui le massait. Jax était visiblement crispé, agrippant l’accoudoir froid de l’assise en déglutissant et détournant le regard de droite à gauche. L’angoisse vint surmonter la honte et la rage. S’il remontait ses doigts un poils plus haut, Jax lui foutrait une baffe. Si son équipe apprenait c qu’il s’était passé, il perdrait sûrement l’estime de tout le monde. Voire pire. Si ses frères venaient à passer juste à ce moment… Il aimait autant ne pas y penser.  
Jax avait des sueurs froides, la respiration courte. Il avait beau dire qu’il n’en n’avait pas gardé des souvenirs, son accident avait été un traumatisme.

A… A Huit ans. Vingt cinq ans déjà.

Le jeune homme tremblait, envahie par la douleur et la peur. Il ne savait plus sur quoi se concentrer. Il entendait le toubib parler mais ses mots étaient couverts par les battements de son coeur dans sa tête. Jax craignait de s’évanouir. Jax sentit, soudainement, sa cuisse craquer sous ses doigts et, encore une fois, une vague de souffrance s’abattit le long de sa colonne vertébrale. Il se prépara pour un second coup de douleur mais il ne vint pas.

Là… Là ça fait mal.

Ses doigts se crispèrent et serrèrent en poing et secoua la tête. Non il n’enlevait sa prothèse que lorsqu’il devait aller prendre sa douche ou son bain. L’eau c’était pas super bon pour la matière de sa jambe métallique. Il en prenait soin mais il est vrai que dormir avec n’était pas super bon. Ses yeux luisaient de douleur. Il semblait ne plus sentir que sa cuisse.

Non. Je n’aime pas… l’enlever. gémit-il en tremblant. Puis sans attendre il hocha la tête. D’accord. Il se mordit la lèvre pour masquer sa souffrance, pâle comme la mort. Je vous suis.

Il n’avait aucune autre option valable alors il fit le seul choix possible. Tant pis pour le boulot. Il souffrait trop. Là il avait besoin d’un antidouleur. Jax se leva en s’appuyant sur le dossier du banc. Poussant un soupir tremblant il baissa le bas de son pantalon et voulut se diriger vers l’hôpital mais il posa sa main sur l’épaule de l’homme.

Merci.

Il avança en boitant. Après quelques mètres de marches, Jax tourna la tête vers le blond. Tremblant, Jax agita les lèvres quelques secondes avant de souffler, anxieux :

Vous êtes médecin… J’ai… j’aurais une question à vous poser… dans votre bureau.

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Dim 24 Déc - 18:33

Vingt-cinq ans c’était déjà une longue période. Mais il arrivait parfois que la douleur réapparaisse même si normalement le corps avait dû s’y habituer. Sauf que le corps humain était un vrai mystère même pour les experts. Pendant son massage l’inconnu exprima sa douleur à un point. Finn marquait dans sa tête le point pour voir plus tard et accentuer les examens sur ce point. Il avait très mal, ça se voyait. L’homme tremblait et était crispé. S’il avait quelque chose, il lui aurait donné un antidouleur. Sauf que Finn n’avait rien. La seule solution était d’aller à l’hôpital.
Il n’enlevait pratiquement jamais sa prothèse, enfin c’est que qu’avait compris Finn. Forcément à force ça devait lui faire mal et rendre la cuisse plus sensible. Un homme avec tous ses membres, quand il marchait longtemps il avait mal au pied. Alors c’était la même chose sauf que là le poids était sur la cuisse. Le corps n’était pas fait pour supporter tous les poids sur la cuisse, dont la douleur au moindre contact. Mais Finn attendrait d’arriver à l’hôpital pour parler de ce petit point. Alors que l’inconnu accepta d’aller à l’hôpital, le médecin l’aida à se relever. La douleur était présente et Finn aida l’homme. Heureusement l’hôpital n’était pas loin et la souffrance n’allait durer qu’une petite dizaine de minute. En chemin le blessé annonça qu’il avait une question. « Aucun souci, je serais peut-être en mesure de vous répondre. »

Ils arrivaient à l’hôpital. Deux infirmières regardaient Finn étrangement. « Installez cet homme dans une salle d’examen. Je me change et j’arrive. » Il laisse l’homme aux mains de deux infirmières. Finn allait se changer dans le vestiaire pour mettre sa blouse. Ses collègues étaient un peu surpris de leur voir là mais ils le comprenaient. C’était un métier de passion. Puis il rejoignit l’homme dans la salle d’examen. « Je vais devoir enlever votre prothèse pour mieux vous soigner. » Finn savait que c’était dur de voir le moignon qui rappelait un accident, une amputation. « Vous aviez une question. » Rappelait Finn en enlevant la prothèse. En chemin il s’était arrêté à la pharmacie de l’hôpital. Il donna un verre d’eau et un anti-douleur à brun.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Dim 24 Déc - 20:04




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Il se dirigea vers l’hôpital en boitant, lentement en essayant de faire abstraction au supplice qui étaient sur ses épaules, sa cuisse qui le lançaient implacablement. Jax était anxieux. La réponse il allait l’avoir. Il allait le soigner. Enfin ! En espérant qu’il y ait un remède. Le barbu essaya de s’orienter mais finit par se laisser guider par le médecin. Un petit sourire se dessina sur son visage.
Lorsqu’il fut accompagné dans une salle de soin, il s’arrêta une seconde à côté du brancard, s’appuyant d’un bras pour ne pas tomber. L'infirmière pensait qu’il allait lui dire quelque chose mais au lieu de ça, il soupira et s’installa. Grimaçant, Jax ne savait si la douleur qu’il ressentait venait de sa cuisse ou bien à la fatigue. Tout se mélangeait. Il se redressa et envoya un texto à son patron pour expliquer son absence. Avec de l’aide, il avait enlevé son pantalon et elles l’avaient posé derrière lui.
Le barbu voulut se laisser tomber en arrière mais il le vit, alors, apparaître dans l’encadrement de la porte. Il s’appuya sur les mains en déglutissant. Le patient essaya de dire quelque chose, espérant empêcher que le toubib lui enlève sa prothèse mais aucun mot ne sortit. Il sentit l’obscurité s’abattre sur lui. Détournant le regard, les yeux brillants, Jax préféra ne rien dire immédiatement. Il se racla la gorge, le verre à la main et le médicament dans l'autre. D'un geste il l'avala.

Hm… Oui. J’ai… J’ai un petit souci et j’aimerais savoir s’il y a une solution. Il se passa une main dans les cheveux cherchant visiblement ses mots. S’appliquant à rester calme il n’arrivait cependant pas à calmer le tremblement de ses mains et les larmes lui monter. J’ai… un truc grave. J’ai un souci d’ordre… sexuel. Il inspira en tremblant. Vous voyez je pense qu’on m’a transmis ça. Et… et…

Jax s’essuya rapidement les larmes qui avaient commencé à couler sur ses joues. Il voulait crier pour dire qu’un type brun -plutôt sexy- avait refilé une maladie qui pouvait être transmise au niveau mondial, mais sa voix était enrouée.

Je suis attiré par les hommes. Je pense qu’il y a un remède ! J’en suis sûr ! C’est une maladie alors y a forcément un remède, hm ? J’pas osé en parler avant parce que c’est grave comme truc et j’ai pas trouvé d’autres solutions. Je pensais m’en débarrasser avec le temps mais ça part pas, cette merde !

Voilà. Il en était là. Il allait enfin parler du vrai problème. Pas sa jambe, pas sa boisson. Il attendait sa réponse, priant pour qu’il dise oui. Rien d’autre. Il tourna la tête vers lui, tremblant.

Vous allez me faire un vaccin hein ? Chui prêt à me faire opérer maintenant s’il le faut ! souffla-t-il les yeux brillants de larmes.


(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Lun 25 Déc - 11:10

Quand on est médecin il faut s’attendre à répondre à des questions étranges, voir improbables. Un médecin ne doit pas juger, il ne doit pas avoir d’avis. Il est là pour soigner et en aucun il doit transmette une quelconque gêne. Le patient n’était pas roi mais pour éviter un jugement il fallait être très respectueux. L’homme qu’il avait ramené à l’hôpital souffrait à la cuisse. Quand Finn enleva la prothèse, tout devenait plus clair. « Vous devriez avoir moins mal dans quelques minutes. » Il en profita pour masser la cuisse douloureuse. Il n’y avait qu’une seule solution. Il devait enlever de temps en temps sa prothèse pour laisser sa cuisse respirer et récupérer de la journée. « Votre cuisse porte tout votre poids, alors elle devient très sensible. Il faut le soir quand vous êtes chez vous l’enlever. »

Il venait alors de donner les indications, il allait faire une ordonnance après le massage. Puis il lui posait la question. Avant d’arriver à l’hôpital il lui avait fait part qu’il avait besoin de s’entretenir avec lui. Alors qu’il commençait à parler Finn se rendait compte que ce n’était pas du tout sa spécialité. Mais après tout, il était médecin et toutes les maladies sexuelles il les connaissait. Si ça sortait de ses compétences il serait tout à fait possible de renvoyer ce patient vers le médecin adéquate. Sauf que la suite sur récit n’était pas du tout ce qu’avait imaginé Finn. Ses yeux s’arrondissaient sous la surprise. Finn s’emporta un peu, ce genre de comportement l’avait toujours énervé. Sauf qu’il devait répondre à son patient avec diplomatie. Mais Finn avait un problème, avec ce genre de personne il avait du mal à garder son calme. « Oh oui je vois ce que vous avez. » Il posa sa main sur son menton. « Vous êtes atteint d’homophobie. » Il pourrait avoir des problèmes avec ce patient. Il n’y avait aucun risque qu’il perde sa licence, vu qu’il était très compétent.
A écouter le patient, il avait l’impression d’être retourné au 19ème siècle. Il souriait très ironiquement. « En fait c’est très simple pour guérir. » Il se releva, pour faire l’ordonnance pour la cuisse. « Il vous faut un peu de tolérance et surtout d’ouverture d’esprit et dans quelques mois vous serez soigné. » Finn risquait de se prendre un coup de poing. Sauf que le patient était sur le lit sans sa prothèse et Finn à l’autre bout de la pièce. Il aurait le temps d’anticiper les coups si ce qu’il disait ne plaisait pas au patient.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Lun 25 Déc - 11:37




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Homophobie”… Il avait déjà entendu ce mot et ça sonnait comme une maladie. Jax n’avait compris le sens même du terme et avec le comportement du médecin, il cru qu’il avait mis le doigts sur son problème. En quelque sorte c’était un peu ça. Le jeune patient souffla un soupir de soulagement. Enfin quelqu’un le comprenait. Il n’était donc pas le seul à avoir ce problème et encore moins le seul à vivre avec ce poids sur les épaules. S’il avait su qu’il allait pouvoir être aidé, il en aurait parlé avant. Jax tremblait tant de soulagement que d’angoisse. Il avait peur de tous les examens, les piqures. Il irait même jusqu’à l’opération s’il le fallait, même à donner son autre mollet si cela était nécessaire.
Son coeur s’arrêta net. A la suite de ses mots, Jax compris que ce type se foutait de sa gueule. Il fut incapable de masquer sa surprise. La première chose qui lui vint à l’esprit c’est qu’il fut en face d’un con. Jax baissa les yeux vers le médecin, les yeux brillants de confusion. Quoi ? Rien ? Il se foutait de lui ? Ouvertement ? Un voile de rage recouvrit le regard de Jaxson. Ses lèvres tremblaient. Quelque chose avait changé dans la voix et le regard du patient. Il semblait moins mesuré, moins calme.

« Qu… Quoi ? N… Non Noooon NOOOOON ! Vous ne comprenez pas ! Chui malade ! » Il tapa du poing sur le matelas du brancard.

L’hôpital était un grand établissement public, un mélange de plusieurs scientifiques avec tout ce que cela impliquait. Il y avait forcément quelqu’un qui avait bossé sur le sujet. Il tremblait, tenant encore le verre qu’il lui avait donné un peu plus tôt pour prendre des anti-douleurs. Jax le dévisagea, sans arriver à décider si il devait insister. FInalement il choisit de serrer ses doigts sur le verre au point de rendre ses jointures blanches. Il essayait de deviner si le médecin était convaincu, sans arriver à le déterminer. Il y avait beaucoup des médecins qui pensaient telle ou telle chose et qui avec le temps revenait sur leur dire. Ce type avait quoi ? La trentaine ? Il ne connaissait rien du corps humain. Il fallait à Jaxson un médecin bien plus expérimenté qui comprendrait le véritable coeur du problème. En vérité, il voulait se rassurer lui même avant tout pour ne pas s'effondrer et qu’il puisse continuer à vivre normalement. Il décida d’insister :

« Je vous en prie ! Faites quelque chose ! »

Il avait les yeux brillants de rage et de désespoir. Il n’y avait aucun remède ? Aucun vaccin ? Ce type lui avait refilé un truc et il allait devoir vivre avec ? Si sa famille l’apprenait alors Jax était un homme mort.

« Vous comprenez que dalle ! C’est une maladie grave ! Ils vont me tuer si ils apprennent ça ! PUTAIN ! » rétorqua-t-il

D’un geste d’un seul, une fois avait-il eu fini de parler qu’il jeta le verre à travers la pièce. Il se fracassa contre le mur tandis qu Jax descendit du brancard et attrapa sa prothèse. Il l’enfila presque aussi rapidement et attrapa son pantalon. Sautillant sur place il boutonna sa braguette et boita jusqu’à la porte. Il poussa violemment le blondinet en blouse avant de s’avancer vers la sortie.

« Vous êtes qu’un connard inexpérimenté ! »  


(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Lun 25 Déc - 22:26

Finn avait toujours détesté les personnes fermées d’esprit, ceux qui créaient des différences entre les gens. Créer ces différences donnait un monde intolérant et surtout peut ouvert. Les homosexuels pendant des années ont été victime de discriminations, de meurtres, de violence. Alors entendre un homme utiliser des propos qui dataient des années quatre-vingt rendaient le médecin fou. Finn utilisait l’ironie, pour lui cela stimulait le cerveau. Il lui semblait important de stimuler l’esprit de cet arriéré. Sauf qu’il était possible de lire dans le regard du patient de la panique, une vraie peur. Cet homme ne savait donc pas. Finn aurait bien voulu lui dire, essayer de parler avec lui. Mais il ne le laissait pas parler. « Calmez-vous ! » Il avait tapé tellement fort sur le brancard que Finn cru qu’il allait se retourner. Cet homme perdait son contrôle. Cette crise de panique paraissait tellement étrange. Son patient était brun, une barbe un peu bourrue. Il avait un taux de masculinité élevé.
Il s’était relevé remettant sa prothèse et son pantalon. Ce n’était pas une bonne chose. Cet homme avait besoin de plusieurs minutes pour calmer la douleur dans sa cuisse et surtout, il y avait encore de la crème et Finn avait peur qu’il se fasse encore plus mal. Le patient s’énerva, poussant le blond pour avoir accès à la porte. La blonde se posa entre la porte et le patient. « Ça ne se soigne pas ! Ce n’est pas une maladie. » Disait-il calmement. Il le regardait droit dans les yeux, comme pour montrer qu’il n’était pas contre lui. « Et tous les médecins de ce pays vous diront la même chose. » Il invita le patient à se rassoir. Là tout de suite, Finn avait surtout besoin d’un psychologue. Mais peut-être que ce n’était pas la bonne solution, enfin pas tout de suite. Se faire insulter, Finn le vivait souvent.

Finn s’essayait, comme pour montrer qu’il était calme. Il posa sa main sous son menton. Il devait trouver une solution pour parler avec cet homme, essayer de comprendre. « L’homosexualité n’est pas une maladie et ce n’est pas un crime d’être attiré par les hommes quand on est un homme. » Il essayait de trouver les mots justes. Sauf que Finn n’était pas du tout un spécialiste en la matière. Lui il sauvait des vies, réparait les choses cassés physiquement. « Vous avez parlé de gens qui vont vous tuer. Vous savez, vous pouvez être protégé. » Finn savait qu’il était homosexuel, maintenant il devait juste assumer cette part de lui. Puis il devait surtout comprendre que ce n’était pas une maladie.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Lun 25 Déc - 23:04




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Depuis sa plus tendre enfance, Jax avait entendu des propos homophobe. Il n’avait pas fini ses études, ne s’était jamais ou presque instruit et avait simplement avalé l’information telle quelle sans chercher plus loin. "Les gays étaient des monstres, point". L’homosexualité avait toujours été un sujet où toute sa famille s’accordait. L’anormalité au plus haut point. Des propos violents, totalement incohérent que Jax retenait depuis son plus jeune âge. Au moment de l’adolescence, Jax se sentait attiré par les garçons et pour lui ce fut un drame. C’était totalement anormal surtout qu’il voyait ses frères enchainer les conquêtes. Alors, sans attendre, il se força à voir plus de fille, à faire des recherches, autant qu’il le pouvait, à parler “d’un copain” qui aimait les mecs. Il avait également demandé de l’aide à un pasteur mais sans aucune autre solution que l’abstinence. Avec tout ce passif, il était alors normal qu’il pense de la même manière que sa famille et vive l’instant comme une tragédie. C’était un peu comme si on lui apprenait qu’il ne lui restait plus que six minutes à vivre. Jax ne perdit pas une minute en civilités.

« Casse toi ou je t’explose la gueule ! » siffla Jax entre ses dents tout en agrippant la blouse du toubib.

Il ne parut absolument pas démonté car le blondinet continua de parler calmement et posément. Le cogner ou l’écouter ? L’instinct de Jax lui souffla que la seconde option était la bonne. Il ferma les yeux sans desserrer ses doigts de sa blouse, tentant de réprimer ses émotions. Il avait les lèvres tremblantes. Des larmes roulant sur ses joues. Il n’avait pas pleuré depuis ses huit ans, depuis qu’on lui avait appris que son mollet avait été amputé. “Pleurer c’était pour les faibles”. “Pleurer c’était pour les homo”. Mais ce beau brun, celui qu’il avait embrassé. Il était si beau et loin d’être faible avec sa musculature… Jax se mit à gémir en agrippant ses cheveux. Il les tira et s’appliqua à bannir ses pensées parasites et à se concentrer. Il n’y avait rien d’anormal là dedans et le médecin semblait de cet avis. Jax grimaça en étouffant un sanglot. Sa cuisse se réveillait encore. Après deux minutes il ouvrit les yeux et essaya de poser un regard neuf sur la situation. Ses yeux étaient emplis de larmes.

« Vous dites que des conneries ! J’m’en fous ! Laissez moi sortir ! »  

Jax secoua la tête mais s'exécuta et s'assit sur le brancard où il était quelques secondes plus tôt. Il se prit la tête entre les mains, tremblant. Malgré les battements précipités de son coeur, le jeune homme s’efforçait de garder une expression plutôt calme. C’était vain. Il se retint de tout envoyer en l’air dans la pièce et secoua de nouveau la tête en glissant ses doigts sur sa nuque. Il était replié sur lui même. Si sa famille savait… ça finirait mal. Il avait déjà entendu ses frères tenir des propos violents : “les tuer”, “les brûler”. Propos auquel Jax avait rit, acquiesçant vivement. Redressant vivement la tête, les yeux pleins de larmes, Jax bredouilla :

« Non. Non. C’est pas normal tout ça ! Et… et Personne peut m’aider ! Je suis pas malade ! Je… je suis pas comme ces types, ok ? » Il grimaça. « Chui pas… C’est impossible. Faites quelque chose... Je vous en supplie. »  

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mar 26 Déc - 18:08

Fin se retrouvait en face de cet homme. Le regardant dans ses yeux, il s’attendait à recevoir un coup violent. Il priait pour que sa mâchoire ne se casse pas. Il avait besoin d’être en forme pour son travail. Il était peut-être un peu trop téméraire Finn sauf que cet homme avait besoin de soin, même si c’était un homophobe. « Cassez-moi la gueule et j’appelle les flics. » A l’hôpital dès qu’un patient était violent, la sécurité arrivait suivie de plusieurs minutes par la police. S’attaquer à un membre hospitalier pouvait être passible d’une grosse amende voire même une peine de prison pour les plus violents. Intérieurement son cœur ralentissait lorsqu’il vit le patient retourner vers le brancard bien décidé à ne pas frapper Finn. Il espérait que toute sa force était passée dans le verre – même s’il en doutait. Il voulait bipper la psychiatrie mais il avait peur de la réaction du brun. Finn essayait de montrer qu’il n’avait pas peur du tout, sauf que se retrouver devant un homme avec autant d’idées arriérés était difficile à gérer. Finn se demandait quelle éducation avait eu ce pauvre homme. Il cria une nouvelle s’asseyant sur le brancard. Cet homme cherchait juste des réponses.

« Je ne dis pas des conneries ! » Il avait une voix ferme mais pas méchante. Il réfléchissait à une vitesse pour trouver une solution. Puis Finn trouva une idée. Il devait pourtant trouver un moyen de financement pour appliquer son idée. Le patient continuait de crier et de geindre. Il prit le tabouret et s’asseyait en face du patient. « Si vous voulez je vous fais passer plein de test. » Il pensait à IRM, scanner et prise de sang. Cela suffira amplement pour que le patient réalise qu’il n’était pas malade. « Si rien dans les examens révèlent une maladie je m’occuperais de vous. Mais si y’a rien, ça voudra dire que vous n’êtes pas malade. » Et il parlera alors de l’homosexualité. « On demandera à un autre médecin de regarder si tout va bien. » Finn avait bien compris qu’il n’avait pas confiance en lui.

Il emmena d’abord son patient à l’IRM. Il s’était changé dans la chambre. Il lui avait enlevé sa prothèse. « Restez calme, ne bougez pas. Ça durera un quart d’heure. » Il laisse l’homme seul et se dirigea vers la salle de prise de l’IRM. Il appela l’université pour informer qu’il ne pouvait pas assurer son cours. Le radiologue était aussi présent et posait des questions à Finn. « Cet homme pense que l’homosexualité est une maladie. Alors il paye des milliers pour passer des tests pour rien. Il y a des fous de partout. » Le radiologue souriait et Finn se sentait mal pour le patient. Puis ensuite, il y a eu le scanner et ensuite les prises de sang.
Comme il fallait attendre plusieurs heures pour les prises de sang, son patient attendait pendant que finn normalement en congé en profita pour voir quelques patients et pour dormir. Deux heures plus tard il revenait avec un médecin et tous les résultats. « Monsieur, tous vos examens montrent que vous êtes en très bonne santé. » Alors que l’autre médecin s’en allait un nouveau médecin entrait, celui-ci c’était un psychologue mais le patient l’ignorait. « Vous n’êtes pas malade. Etre attiré par un homme n’est pas une maladie. Mais on peut quand même vous aider. » Finn laissait l’autre médecin passer devant lui se présenter.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mar 26 Déc - 21:36




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Jax s’était laissé faire et n’avait même pas protesté. Un simple hochement de tête et le voilà envoyé pour de nombreux examens. Il parcourut chacune des pièces du regard mais c’était avec un esprit totalement ailleurs que le jeune homme vécu tout ceci. Lorsqu’il fut revenu dans la salle d’examen, il resta seul quelques minutes. De longues minutes… En attendant il s’empara de sa prothèse. Elle était légère, plus qu’on ne s’y attendait. Il entendit un léger bruit de feraille quand il la souleva. Passant son doigt sur la face arrière il enclencha la petite encoche à la base de son genou. Il serra les jointures et sa prothèse fut mise. Il se rhabilla avant de prendre son téléphone. Il l’ouvrit et chercha l’historique des appels. de son index il fit défiler les divers numéros. Aucun messages. C’est alors qu’il comprit qu’à l’hopital il ne recevait aucun signal. Ce n’était pas surprenant. C’était vraiment une journée pourrie. Il comprit qu’il en voulait à ce type brun qu’il avait embrassé. Il l’avait contaminé et voilà qu’il patientait depuis des heures sur ce brancard et cette pièce si froide. Soupirant, Jax lança un jeu avec des bonbons. Il y joua quelques temps avant de raler car sa batterie était déjà déchargé. Quand quelqu’un entra dans la pièce, Jax releva les yeux et ferma son téléphone. Le blond, son médecin depuis l’après midi était entré. Son coeur battait à tout rompre.
D’un côté il espérait qu’il y ait des résultats positifs, de l’autre il ne voulait pas être malade. Ca expliquerait tant de chose et surtout, le point non négligeable, ça lui donnerait une excuse. Quelque chose hors de sa portée, la volonté de dieu lui même. Jaxson se mit à déglutit bruyamment et fit craquer ses mains sans quitter le blond du regard.Il hocha la tête et la nouvelle tomba. Tout s’écroulait autour de lui.

« Qu… Vous êtes sûrs ? J’veux dire ça a pu foirer vos… »

Il fixa le nouveau type qu’il venait de remarquer. Il était là depuis longtemps celui la ? Jax cligna des yeux et pencha la tête sur le côté.

« B’jour. Z’êtes qui, vous ? Un pro sur la maladie dont j’parle ? L’autre veut pas me croire ! » dit-il en désignant d’un mouvement de menton, le blondinet en blouse blanche. « C’pas compliqué ! Un mec m’a refilé ça et il a beau faire tous les tests du monde, il dit qu’j’ai que dalle ! » Il haussa les épaules. « Il manipule les résultats. C’est un genre de conspi… conspi-aspiration ou un truc comme ça ! »

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 404
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Cheeckeyfire
Mes rps : Avalon ¥ Melyna ¥ Jayden ¥ Ivan ¥ Ceyleste ¥ Nell#2 ¥ Camping ¥ Rachel ¥ Matteo



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mer 27 Déc - 0:00

J’essayais tant bien que mal de me faire à cette nouvelle vie. Il m’avait fallu quelques jours pour que j’avale la pilule de la démission. Même si c’était la meilleure chose à faire, je ressentais un pincement au cœur à chaque fois que je croisais un jeune avec l’emblème de l’université sur son pull. J’avais rapidement trouvé un travail de substitution qui occupait tout mon temps. Une psychologue était en congé de maternité à l’hôpital, j’avais pris le métro puisque je n’avais plus de voiture (merci Louis), et j’avais passé l’entretien sans problème. L’entrée au travail était immédiate, j’avais hâte de commencer.

Ma matinée, je l’avais passée, à analyser la paperasse, à étudier les dossiers des patients internés. Je retrouvais une certaine excitation à retrouver le plaisir de diriger des entrevues. Les cas étaient tous différents : bipolarité, schizophrénie, psychotiques … Plusieurs patients avaient déjà attiré mon attention et j’avais hâte de les rencontrer. Alors que j’avais passé mon temps de midi, à manger mon sandwich devant mes patients, mon bipper sonna. Comme un gamin qui ouvre ses cadeaux de noël, j’étais excité comme une puce à l’idée de découvrir la raison de cette sonnerie. Docteur Bernhardson sollicitait mon aide. Je lis rapidement son message. Un homme, la trentaine, semblait convaincu d’être atteint d’homosexualité. Excité, je me frottais les mains et j’enfile ma nouvelle blouse blanche et je pars en direction de la chambre qu’il a mentionnée dans son message. Je marche en lisant rapidement le dossier médical de ce Jaxson au nom de famille imprononçable. Docteur B. A dû lui faire passer plusieurs tests pour lui prouver que ce n’étais pas une maladie. Le gars devait être sérieusement atteint.

J’arrive dans la chambre, le mec semble au bord de la crise de nerfs, complètement stressé à l’idée d’entendre ses résultats. Je salue mon confrère d’un signe de tête et j’attends gentiment. Comme je l’avais supposé, le patient ne semble pas satisfait des résultats. Il y avait beaucoup de boulot à faire. Finn me laisse passer, c’est alors que le malade imaginaire prend conscience de ma présence.
« Bonjour Monsieur. » J’inspire profondément « Je suis le Prof… Docteur Valentine. En effet, je suis un pro sur la maladie dont nous parlons… » Je m’assieds en face de lui, à son niveau et j’ajoute « J’ai des méthodes différentes que celles de mon collègues mais, je peux vous aider car ce n’est pas une pathologie physique dont vous souffrez, mais il est possible qu’elle soit mentale. Mais je ne peux que vous aider, si vous êtes prêt à entreprendre certaines démarches… » Je jette un regard à Finn, je sens une certaine pression sur mes épaules. Il est mon premier patient, je n’avais pas intérêt à me louper.
Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mer 27 Déc - 11:12




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Le type l’interrompit avant qu’il n’ait eu le temps d’échanger avec le médecin la moindre parole. Il lui adressa un un long regard glacé d’un air entendu puis il posa ses doigts sur sa cuisse et se massa inconsciemment. Faisant fi d sa douleur croissante, le barbu rouquin, se concentra sur ce nouveau venu. Si il était là, c’était qu’il y avait vraiment un problème et que ce blondinet avait voulu masquer le véritable problème. Enfin un pro qui allait pouvoir l’aider. Il avait envie de dire au blondinet “Ah tu vois, qu’il y a des pros spécialisés dans l’homopho… l’homotruc !”. Le demi-sourire de Jaxson s’évanouît, l’homme se présenta. Le mécanicien s’arrêta figé par le regard de ce médecin. Il comprit qu’il était spécialisé dans les troubles mentaux et vu son apparence il se dit alors qu’il devait probablement être un hippie fumant du cannabis dans son bureau. Puis sa vue se concentra un peu plus sur lui. Grand, brun, barbu, visiblement calme et mesuré. Chaque mot tenait fermement Jaxson dans une réflexion et une concentration exceptionnelle.
La patient acquiesça sans quitter le docteur Valentine des yeux qui continuait de le jauger. Rapidement le brun barbu lui expliqua la situation. Jax avait une maladie mentale. Il haussa les sourcils, surpris. D’un côté ça n’avait rien d’étonnant. Si ça avait été un maladie physique il y aurait forcément eu des remèdes, des médicaments mais là la science devait être face à une impasse, à une barrière. Sinon il n’y aurait pas tous ces homos dans le monde. Mais pourquoi l’Etat ne faisait rien ? Pourquoi personne n’avait lancé un alarme et des mises en quarantaine ?
Il était nerveux et savait que cela se voyait. Mais son regard finit par se détendre et il sembla presque réprimer un sourire. Il n’était pas non plus difficile de deviner ce que pouvait bien penser le mécanicien. Il allait être soigné. Enfin ! Alors voilà le tableau il allait devoir faire certaines choses pour guérir. Il hocha vivement la tête.

Je ferais tout ! Tout ce qu’il faut !

Après un moment il fit un signe de tête en direction du médecin blond.

Y a rien sur le scanner ? J’veux dire si c’est une maladie mentale ça doit se voir non ? Il détourna son regard vers le psy. L'autre me cache des choses, j'en suis sûr ! Je peux tout vous dire à vous, vous connaissez cette maladie !

(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Finn Bernhardson
ADMIN ∎ It's a beautiful day to save lives.
avatar
Inscrit le : 09/10/2017
Messages : 102
Avatar : Max Riemelt
Crédits : lus aeterna
Mes rps : /

Bloc notes :



Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mer 27 Déc - 19:51

Alors que l’homme barbu passait encore un examen, Finn rigolait un peu avec certains collègues en salle de repos. Les médecins avaient souvent besoin de se détendre, de parler de leur cas. Et forcément, Finn avait un super cas, une histoire de fou avec laquelle ses collègues allaient rire. Il avait aussi bipper un psychologue, un nouveau d’après ce qu’on lui avait dit. Finn se moquait bien de savoir s’il était nouveau ou pas, tant qu’il faisait son travail. Puis c’était un confrère. Finn rentrait d’abord dans la chambre avec un collègue chirurgien pour attester les résultats négatifs. Puis très rapidement il laissa sa place au Docteur Valentine. Le blond en profita pour s’assoir sur un tabouret près de l’ordinateur. Il écoutait la conversation. Il apprenait toujours alors il se concentra sur son collègue. Avec lui il allait apprendre une méthode, celle de parler avec les homophobes. Lui c’était un médecin, il n’avait pas un contact de fou avec les patients. Il les soignait, faisait des examens, vérifiait que tout allait bien et voilà.

Il essayait de ne pas exploser de rire. En écoutant les paroles du docteur et la réponse du patient, Finn trouvait ça drôle. Il ne comprenait toujours pas comment on pouvait avoir des pensées aussi arriérées. Puis le patient fit une nouvelle remarque sur la compétence de Finn. Forcément le blond regardait d’un mauvais œil sa victime. C’était sa semaine, entre celui qui s’était blessé avec un couteau et lui, il avait assez entendu de remarques désobligeantes. Pas très loin de lui se trouvait son bipeur pour appeler la sécurité ou la psychiatrie. Si le docteur Valentine lui donnait le feu vert, Finn n’hésiterait pas à appuyer sur un bouton. En attendant, il ne pouvait rien faire d’autre que d’attendre. Assi sur son tabouret, il restait concentré sur la conversation, même s’il était vraiment fatigué. En ronchonnant il disait en murmurant. « Je ne cache rien du tout. » Ce n’était pas fort mais assez pour que les autres l’entendent. Il regardait le psychologue s’excusant de cette remarque.
Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 404
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Cheeckeyfire
Mes rps : Avalon ¥ Melyna ¥ Jayden ¥ Ivan ¥ Ceyleste ¥ Nell#2 ¥ Camping ¥ Rachel ¥ Matteo



Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mar 2 Jan - 21:56

Je me sentais assez mal à l’aise que ce patient manque de respect et ne croit pas en les capacités de mon collègue. Il avait l’air de sortir d’un autre monde, de débarquer des années cinquante avec sa perception du monde à deux francs cinquante mais je me devais de l’aider, c’était mon travail et si je pouvais faire en sorte qu’il comprenne que Docteur B. n’étais pas un bon a rien, c’était encore mieux. De plus, je constate qu’il le tutoie, est-ce que ce type manque de manières ou était-ce un moyen de défense ? Il semble fort sur la défensive. « Je vous assure que Docteur Bernhardon sait très bien ce qu’est l’homophobie… » Mais je sens que je parle à un mur. Je jette un regard désolé et hausse les épaules.

Je m’installe en face de lui, épiant ses moindres gestes. Il m’observait mais je ne bougeais pas. Je le laisse me découvrir pendant que je lui explique certaines choses, priant pour qu’il ne me balance pas son dossier à la figure. Il semble avoir une certaine agressivité, surement une conséquence de son homophobie ? Mais était-il réellement homophobe ? J’avais un sacré doute là-dessus. Selon moi, il n’acceptait pas son homosexualité, mon objectif était double. D’une part, je me devais d’en comprendre les raisons et d’autre part, lui faire comprendre que c’est un comportement naturel et toléré d’aimer les personnes du même sexe que soi. Il ne me jette rien à la tronche et semble plutôt disposer à faire ce qu’il fallait pour « guérir ». Parfait, on avance ! Et puis, il montre Finn et recommence son cinéma.

« Ecoutez, il existe deux types de maladies. Les maladies physiques, ça c’est docteur Bernhardson qui s’en occupe, et les maladies psychiques, ça c’est moi. Je serais incapable de soigner une fracture alors que lui, oui. Vous comprenez ? Chacun sa spécialité. » J’essaie de parler calmement, détachant mes mots pour que ça facilite sa compréhension « Et non, il n’y a rien sur le scanner car vous ne souffrez pas d’une maladie physique. » Je jette un regard à Finn, qu’il dise quelque chose ! Sentir sa présence alors qu’il se tait ne me plaît pas forcément, j’ai l’impression qu’il juge mon travail. « Bon, et si on commençait ? Couchez-vous sur le lit. Voilà comme ça, sur le dos. » J’inspire profondément. « Dans un premier temps, il va falloir parler pour que je vous vienne en aide, il faut que je puisse éclaircir certains points. Ça vous dérange si je prends des notes ? »

Je m’assois sur dos à lui, face à Finn et je lui lance un clin d’œil sympathique. J’inspire profondément avant de lancer : « Vous pensez quoi des hommes qui sont attirés sexuellement par d’autres hommes ? » Je lève les yeux vers Finn, il avait un sacré charme et je n’avais jamais eu la chance de me faire un médecin. Sa présence, pourrait peut-être nous être utile dans le cas de Jaxson…

Jaxson Dostoïevski
I'm high above the Muscovites' sky
avatar
Inscrit le : 19/12/2017
Messages : 201
Avatar : James McAvoy
Mes rps :

Bloc notes :

✤ Né d'une mère russe et d'un père écossais.
✤ Mère sur-protectrice - père "absent".
✤ Mécanicien
✤ A arrêté les études après le brevet des collèges.
✤ Marié à Sylwia - alias Kroshka (ma puce - (polonaise - vendeuse à Sephora) depuis ses 18 ans - n'a pas d'enfant et ne cherche pas à en faire.


Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le Mer 3 Jan - 20:52




SLIGHT DELAY

Jaxson & Finn


Asshole !

Jax hocha vivement la tête. Ce type avait l’air d’un pro. Son cerveau se figea à ces paroles. Il le comprenait ? Cela voulait dire que… ? Il parut surpris mais continua d’hocher la tête. Chacun sa spécialité ça il pouvait le comprendre. AU travail c’était un peu le même chose. Lui savait à peu près tout faire mais les autres étaient plus fort dans la peinture, dans les pneus etc. Chacun son point fort c’est ce qui faisait une bonne équipe. Ce n’était donc pas physique mais mentale. Il hocha de nouveau la tête. Il haussa les sourcils mais s'exécuta et s’allongea. Il n voyait pas à quoi ça pouvait servir mais il le fit et resta muet. A la question des notes, Jax secoua la tête. Non ça ne lui posait pas de problèmes sauf s’il allait publier ses écrits. Il se redressa sur les coudes pour le regarder.

Vous n'allez pas l'envoyer à ma famille, hein ? Le secret médicale tout ça ?

Il lâcha un bruit de dédain. Il s’allongea de nouveau et observa le plafond. La lumière était assez désagréable mais Jax ne souffla pas cette gêne. A la question, Il se mordit la lèvre si fort que le goût cuivré de son sang lui emplit la bouche. Non il ne savait pas quoi dire et pour le reste il ne le dirait pas. Ce serait ajouter plus d’huile sur le feu. Ce serait bien trop pathétique. Jax se passa une main sur le visage et poussa un grognement. Il soupira doucement et se racla la gorge. Jax mit un long moment avant de répondre. Il leva la tête de surprise et observa le psy, ses traits dépeignant visiblement sa surprise.

C’est… nécessaire au… processus ? Je… je veux dire… que… Je trouve ça… Ses yeux criaient “envie”, “amour”, “plaisir” mais son cerveau lui soufflait de répéter ce qu’il avait toujours entendu, ce qu’il avait assimilé. Il fronça les sourcils. C’est dégueulasse. Ca devrait pas exister. Dieu… dieu ne veut pas de ça !

Il ne faisait que répéter ce qu’il avait entendu. Or quelques minutes auparavant il disait lui aussi être attiré par les hommes. Jax devenait de plus en plus pâle, en se rappelant de ses mots. Ces mots étaient sortis sans aucun filtre. Il avait peur. Peur de cette maladie que personne ne semblait vouloir guérir. Au fond de lui… Il voulait pousser le vice plus loin, toucher un homme, le sentir et l’embrasser. Mais ça n’arriverait probablement jamais. Il ne se laisserait jamais avoir par une tentation comme celle-ci. Il était bien trop fort pour ça.

Ils devraient aller voir les centre de rééducation qui sont donné par l’Eglise ! Ca règles les problèmes d’homo… d’homophotruc !


(c) DΛNDELION


IT'S WHERE
MY DEMON HIDE
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ], le

Slight delay [ Jax, Finn & Leevi ]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-