Partagez| .

Rayce & Aimée


Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 394
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes : /

Afficher


Rayce & Aimée, le Sam 16 Déc - 10:51

Pour les fêtes de Noel, Aimée n’a pas d’autres choix que de reprendre le travail, malgré sa malade qui l’affaiblit bien trop. Elle est en manque de personnel suite à la démission d’une salariée et n’a pas encore pu trouver quelqu’un pour la remplacer. Elle soupire de soulagement lorsque la file de clients s’arrête enfin. Elle ne pensait pas qu’elle serait heureuse un jour de ne plus voir personne dans sa boutique. Il faut dire qu’elle est particulièrement exténuée à cause de la chimio ces temps-ci, bien qu’elle remonte la pente petit à petit.

Aimée va s’installer dans l’arrière boutique où elle s’assoit avec un café. Elle n’a pas spécialement la tête à se mettre dans sa comptabilité, même s’il va bien le falloir en cette fin d’année. Sa mère lui a indiqué qu’elle viendrait l’aider, ce qui sera déjà un grand soulagement. Mais au bout d’une dizaine de minutes de tranquillité, un gros bruit se fait entendre, un bruit lourd, ce qui fait sursauter la patissière. Elle se lève et s’affole en voyant de l’eau couler au sol. C’est là qu’elle s’aperçoit qu’un tuyau vient d’exploser. D’instinct, elle prend un torchon qui traine et tente de limiter les dégats en s’attelant au tuyau, mais elle n’y connait tellement rien… « Au secours ! A l’aide ! » Hurle-t-elle en espérant que quelqu’un puisse venir à son aide.


Rayce Hedley
avatar
Inscrit le : 12/12/2017
Messages : 121
Avatar : will higginson
Crédits : sweet disaster
Date de naissance : 05/09/1988
Mes rps :
RPS EN COURS 3/3
kala #2anaëlle #1
aimée #1


RPS TERMINÉS
kala #1


Bloc notes :

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Dim 17 Déc - 21:16

Comme c’était le cas régulièrement, Rayce était allé courir dans le sud de Austin, c’était son quartier préféré et il avait longuement hésité à s’y installer. Le marché aux puces avait fait penché la balance, il craignait le surplus de monde, le fait de devoir se coltiner les marchands à de multiples reprises et il devait avouer qu’il avait eu le besoin de se retrouver proche du campus. Alors à défaut d’y vivre, il y allait faire son footing, certainement la seule chose qu’il faisait pour éliminer les nombreux fast-food qu’il s’enfilait en semaine après le boulot. Et tandis qu’il imaginait déjà le burger qu’il allait s’offrir après sa petite course, il fut percuté par un mec qui semblait dépassé, puis par une femme qui se mit à courir en disant qu’il y avait eu une détonation dans une boutique. Il arrêta gentiment sa course et se retrouva devant la fameuse boutique d’où des cris sortaient, pas forcément des plus rassurés, s’avança à l’intérieur et se dirigea en direction de l’arrière-boutique avant de manquer de tomber à cause de l’eau qui coulait sur le sol. Il remarquait alors une femme en train de hurler, se battant avec une canalisation qui semblait avoir pété. Il s’approcha d’elle en posant ses mains sur les siennes afin que le torchon reste bien en place même si l’eau continuait de gicler dans tous les sens «Vous savez où se trouve l’arrivée d’eau?» Il observa autour de lui et sentit rapidement l’eau venir tremper ses vêtements, il était en train de rire mais en même temps, tentait de rester sérieux face à ce qui arrivait dans la boutique de la jeune femme qu’il avait à peine regarder depuis son arrivée. «Vous avez une clé anglaise aussi dans le coin? On en aura besoin une fois qu’on aura coupé l’eau» Dans l’idéal, elle irait fermer l’eau, elle devait connaître la boutique et lui pendant ce temps, il continuerait à prendre une douche.Et dire qu’il pensait qu’une bombe avait explosé avec ce qu’avait dit cette passante, il en rigolait intérieurement.


I only smoke after
meals but I eat up to
twenty times a day
©crack in time
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 394
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes : /

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Ven 22 Déc - 10:09

Aimée était déjà tellement bouleversée depuis plusieurs mois. Elle tente de garder un sourire permanent et de donner le change pour montrer au monde que son cancer n’aura pas raison d’elle mais la vérité est toute autre que l’apparence qu’elle donne. Elle est submergée et a cette fichue impression qu’elle ne parviendra jamais à remonter la pente. Pourtant, les médecins ont été clairs : les résultats s’améliorent, la chimio faisant petit à petit effet. Ca prendra encore du temps, de nombreux mois sans doute, mais la maladie finira par disparaitre. Ils sont tous optimistes, sauf Aimée.

Et voilà que la canalisation explose et les larmes de la jeune femme ne mettent pas de temps à rejoindre l’eau qui coule encore et encore. Ca se répand jusque dans la boutique, mais personne ne vient à son aide malgré ses appels au secours répété. Personne jusqu’à ce jeune homme qui pose bientôt ses mains sur le torchon. La pâtissière ferme les yeux un instant, par le soulagement. « Merci ! Je… » L’arrivée d’eau… Elle l’a déjà vu, c’est sûr mais dans la panique, il lui est difficile de raisonner normalement. « A la cave ! » La cave d’une pâtisserie n’est pas remplie de vin, comme on pourrait le croire et à vrai dire, il ne s’y entasse pas grand-chose d’intéressant à voler. Puis, elle hoche la tête concernant la clé anglaise. « Je vais chercher ça ! »

Elle se lève, laissant l’homme seul en compagnie du tuyau explosé. Et la voilà qui se met à courir, de son corps si frêle. Elle dévale les escaliers qui mènent au sous-sol aussi vite qu’elle le peut, laissant sur son passage de grandes traces d’eau du fait de ses pieds trempés. Elle fait attention à ne pas glisser aussi, parce qu’il ne manquerait plus que ça et bientôt, l’eau est éteinte. Elle attrape la boite à outils et remonte retrouver son sauveur. « Doit y en avoir un là-dedans ! » Le souci, c’est qu’elle n’y connait rien en bricolage et elle ne sait donc pas à quoi ressemble une clé anglaise, plus habituée à la crème anglaise qu’à l’outil.

Maladroitement, elle décide de remplacer l’homme près du torchon afin qu’il puisse chercher dans la boite à outils. « Mon pauvre, vous êtes trempés vous aussi ! »


Rayce Hedley
avatar
Inscrit le : 12/12/2017
Messages : 121
Avatar : will higginson
Crédits : sweet disaster
Date de naissance : 05/09/1988
Mes rps :
RPS EN COURS 3/3
kala #2anaëlle #1
aimée #1


RPS TERMINÉS
kala #1


Bloc notes :

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Sam 23 Déc - 23:21


La jeune femme semblait à côté de ses pompes, certainement à cause de cette canalisation qui avait dû lui foutre la trouille. A voir sa tête, elle était encore un peu perdue et il lui avait fallu plusieurs secondes avant d’enfin savoir où se trouvait ce que lui avait demandé Rayce. C’était aussi pour cette raison qu’il ne s’était pas répété, il n’avait pas voulu la brusquer afin qu’elle se remette de ses émotions. Alors au moment où elle s’écarta pour quitter la pièce, il reposa son attention sur ses mians qui tentaient de bucher au mieux la fuite qui prenait un malin plaisir à rendre ses vêtements mouillés… et lourds. «J’ai la situation bien en main on peut dire…» murmura-t’il à lui-même en se mettant à rire bêtement tout en essayant de déplacer un peu le torchon afin de boucher un peu plus la fuite… mais c’était pas une franche réussite.

Et tandis qu’il observait les alentours à la recherche de quelque chose, il sentit la pression de l’eau se faire moins présente, la jeune femme avait dû couper l’arrivée d’eau. Il en profita alors pour se reculer rapidement pour attraper un nouveau torchon et le mettre à la place de l’autre avant d’entendre des pas non loin de lui, se faisant rejoindre par elle qui semblait aussi trempe que lui et qui déposa une boîte à outils non loin d’eux. «J’espère sinon ça va continuer de couler pendant quelques heures…» souffla-t’il sans vouloir être pessimiste. Elle s’approcha pour prendre le relais avec la canalisation et il se dirigea vers la boîte à outils qu’il ouvrit avant de passer en revue chaque chose qu’il y avait à l’intérieur de celle-ci, souriant à la remarque qu’elle lui balançait. «On dira que c’était pour la bonne cause… et puis c’est que de l’eau» répondit-il avant de sortir la clé anglaise et de regarder où menait la canalisation, cherchant le point de fermeture. Et tandis qu’il s’apprêtait à glisser sous un meuble pour atteindre la dite canalisation, il vit un seau par-terre et le fit glisser jusqu’aux pieds de la jeune femme «Mettez le à côté de la fuite, si vous retirez le torchon, ça ne fera que couler, il n’y a plus de pression» Ça lui permettrait de s’économiser un peu, elle paraissait fatiguée en plus de ça.

«J’en ai pour deux minutes, pendant ce temps asseyez-vous, vous me semblez extrêmement pâle. Et vous en faites pas pour la fuite, le seau est assez grand pour contenir ce qui va couleur» dit-il avant de disparaître sous le meuble et de se mettre à bricoler la canalisation, remarquant que la canalisation en elle-même était vraiment à changer avec les nombreuses fuites qu’il y avait. Après quelques petites minutes, il se dégagea du meuble et se leva en souriant «Je crois que ça devrait être bon. Mais il faudra faire appel à un plombier, je crois que votre canalisation est morte.»


I only smoke after
meals but I eat up to
twenty times a day
©crack in time
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 394
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes : /

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Ven 29 Déc - 18:18

Si Aimée était restée en haut et qu’elle avait entendu la blague de l’homme, sans aucun doute qu’elle se serait mise à rire. Elle adore ce genre d’humour, les jeux de mots et c’est d’ailleurs la reine lorsqu’il s’agit d’en faire des bien pourris. Généralement, personne ne rit, sauf elle et ses amis les plus proches, juste pour ne pas qu’elle se sente trop seule.

La pâtissière a le regard à moitié triste en reluquant le tuyau et l’eau qui continue d’en sortir, bien que ce ne soit plus un flot aussi intense. Avec tous ses soucis, il ne manquait plus que ça pour finir l’année en beauté. Elle s’exécute alors que le brun lui demande de mettre le seau en dessous de la fuite. Elle aurait dû y penser plus tôt, mais c’est bien la première fois qu’elle se retrouve dans une telle situation. « Je pourrais pas attendre des heures comme ça. » Déjà qu’il va falloir tout éponger pour ne pas que l’eau s’infiltre partout et aille moisir les plaintes en bois, ou même l’intérieur des placards. Rien de pire que l’humidité pour détériorer les aliments comme la farine par exemple. La brune est pessimiste, ce qui n’est pourtant pas dans ses habitudes, et malgré toute l’aide de son chevalier servant qui ne tarde pas à solutionner le tout. Elle le regarde en silence lorsqu’il touche aux canalisations. « J’en appellerais un tout à l’heure. Vous n’imaginez même pas à quel point vous me sauvez la vie ! Je savais que je n’étais pas douée pour changer un pneu mais maintenant, je saurais également que je ne sais pas gérer une fuite. » Tout ce qui est travail « d’hommes » dans les mœurs, ce n’est pas le fort de notre demoiselle.

Elle reste assise, trop faible pour se relever pour l’instant. Toutes ces émotions, tous ces efforts, ça l’a littéralement vidée et elle aurait bien besoin de manger quelque chose, sans certitude qu’elle arriverait à garder le tout dans son estomac. « J’ai peut-être d’anciennes affaires à mon père là-haut. Vous allez vite tomber malade si je vous laisse repartir dans un état pareil avec le froid de canard qu’il fait dehors. » Elle aborde un sourire en fixant le jeune homme. Il est très séduisant et le voir tout mouillé n’est pas du tout déplaisant pour une pâtissière qui n’a plus regardé personne depuis plusieurs mois à cause d’un fichu cancer qui l’empêche de se croire/trouver féminine. « Je ne sais franchement pas comment vous remercier ! Des pâtisseries gratuites à vie peut-être ? »


Rayce Hedley
avatar
Inscrit le : 12/12/2017
Messages : 121
Avatar : will higginson
Crédits : sweet disaster
Date de naissance : 05/09/1988
Mes rps :
RPS EN COURS 3/3
kala #2anaëlle #1
aimée #1


RPS TERMINÉS
kala #1


Bloc notes :

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Lun 1 Jan - 14:13


La mine défaitiste qu’elle affichait sur son visage faisait peine à voir. Après tout c’était normal, se retrouver les pieds dans l’eau, avec une fuite pareille, il n’y avait pas de quoi vouloir sauter de joie au plafond et continuer comme si de rien était. Alors il avait opté pour le silence et s’était concentré sur le problème qui se tenait devant eux… ou devant lui, elle qui s’était assise. Il ne pouvait s’empêcher de jeter un coup d’œil de temps à autre dans sa direction pendant qu’il tentait de gérer le problème. Si on lui avait dit qu’il se retrouverait allongé dans une pâtisserie complètement mouillé après son footing matinal, il ne l’aurait pas cru… et encore moins de réussir à gérer la situation aussi facilement, ou presque du moins. Alors une fois le problème résolu, du moins en partie, il se releva et tourna la tête en direction de la jeune femme qui eut le don de le faire sourire. Il déposa la clé anglaise dans la boîte à outils et chercha un torchon sec pour s’essuyer les mains et le visage, se rapprochant de la brune tandis qu’il rigolait à ses paroles. «Vous sauver la vie peut-être pas mais on a limité la casse je pense…» Il regardait autour de lui, le sol était tout de même pas mal inondé et certainement que l’humidité aurait raison de quelques plaintes. «C’est pour ça qu’il y a des mécaniciens et des plombiers vous savez. J’ai réparé ça à l’instinct, j’espère simplement que ça tiendra suffisamment longtemps mais je suis assez confiant» Il se voulait rassurant et ce sourire qui se dessinait sur ses lèvres l’était tout autant.

Ce qui l’était moins par contre, c’était ce teint blafard qu’elle avait. Peut-être était-ce dû à ce qu’il venait de se passer? Une chute de tension? Il y pensait tout en la regardant, lui tendant le torchon qu’il avait dans les mains pour qu’elle puisse sécher un minimum son visage ou encore ses cheveux. «Ne vous embêtez par pour moi. Et à vous voir, c’est vous qui tomberez malade la première.» Et certainement qu’il n’aurait pas souri s’il avait su, certainement aussi qu’il aurait évité de dire ceci, mais ça faisait partie du jeu lorsque l’on tombait sur une inconnue. Une inconnue dont le regard avait eu le don de capter le sien et instinctivement, il ne s’en était plus détaché, prolongeant ce contact qu’elle avait installé. «Un simple merci c’est amplement suffisant…» Mais son regard fut attiré par quelques pâtisseries sur un plan de travail et il se permit en rigolant «… mais j’admets que je serais pas contre le fait de goûter à l’une d’entre elles.» Après tout, après un petit footing il n’y avait rien de mieux que de manger un petit truc, alors il jouait l’opportuniste et puis elle avait parlé de pâtisserie gratuite, non? Qui oserait refuser au final?


I only smoke after
meals but I eat up to
twenty times a day
©crack in time
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 394
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Bloc notes : /

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Lun 8 Jan - 20:33

A rester quelques minutes assise, pouvant ainsi se reposer, Aimée reprendre un peu de force. Ses mains tremblent de moins en moins et pour le reste, elle tente de cacher tant bien que mal sa condition. Un plombier, elle en appellera un dès que l’homme sera parti afin qu’il puisse venir faire les vérifications et réparations nécessaires. « C’est déjà beaucoup plus que n’importe qui d’autre. Je n’aurais jamais réussi à faire ça toute seule ! » Elle se répète mais c’est sous l’effet du soulagement. Il faut dire qu’elle a arrêté de croire aux miracles depuis quelques mois et revoir la chance qui lui sourit, c’est tout simplement inespéré.

Bientôt, elle se relève. Son teint ne le montre pas mais elle se sent légèrement mieux. Elle propose du rechange et des gourmandises. Elle a bien besoin d’un peu de sucre alors ce sera l’occasion d’en profiter si elle en donne à son convive. « Ne vous en faites pas, je suis coriace, faut pas se fier à mon teint. » tente-t-elle de faire diversion bientôt. Hors de question qu’elle admette qu’elle est malade parce que bien trop de personne la considère désormais comme ‘la femme atteinte d’un cancer’ plutôt que juste la gérante d’une pâtisserie, ou même une femme invisible, ce qui lui irait encore mieux qu’être cataloguée à cause d’une maladie. « On m’a toujours dit que je devrais me maquiller davantage pour faire mieux mais qu’est-ce que j’y peux moi, si même en été je reste blanche comme un cul ? » La plaisanterie, c’est une de ses marques de fabrique. Elle s’en sert dan tout type de situation et en général, elle en use à la perfection d’ailleurs.

La pâtissière se dirige bientôt vers la boutique à pas ralentis alors que ses chaussures font un bruit de floc floc à cause de l’eau dont elles sont imbibées. Ce n’est pas très agréable mais elle enfilera sa vieille paire de baskets qui traine à l’étage, un peu plus tard. « Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? » Demande-t-elle tout en inspectant ce qui lui reste de pâtisserie pour faire son propre choix. Pour elle, ce sera un Pepito, aussi connu sous le nom de brioche suisse, un met dont elle raffole, bien qu’elle n’aura jamais l’appétit de finir le tout. Elle s’en met bientôt un de côté tout en observant son acolyte. « Au fait, je m’appelle Aimée. » Elle s’approche bientôt d’une patisserie en particulier. « C’est une de mes créations spéciales fêtes de Noel. » Elle en sort deux qu’elle met dans une boite pour emporter. « Je vous en mets deux, comme ça vous pourrez les déguster avec qui vous voudrez au diner ce soir. » Elle sourit. C’est sa manière à elle de remercier l’inconnu. Peut-être qu’il a des enfants et que deux ne suffiront pas se dit-elle bientôt…


Rayce Hedley
avatar
Inscrit le : 12/12/2017
Messages : 121
Avatar : will higginson
Crédits : sweet disaster
Date de naissance : 05/09/1988
Mes rps :
RPS EN COURS 3/3
kala #2anaëlle #1
aimée #1


RPS TERMINÉS
kala #1


Bloc notes :

Afficher


Re: Rayce & Aimée, le Dim 21 Jan - 17:56


En cette fin d’année, Rayce avait eu l’impression d’être un sauveur pour plusieurs personnes, il y avait eu cette femme à l’Université qui aurait pu rester enfermée dans l’enceinte ou encore se retrouve le cul par-terre en glissant sur cette plaque de verglas. Sans compter sur sa mère qui était tombée en panne en voulant venir passer Noël avec lui et qu’il était allé dépanner en pleine nuit. Et voilà qu’aujourd’hui il y avait cette femme dont l’eau avait décidé de faire des ravages dans sa pâtisserie. «J’aurais sans doute pas réussi à me retrouver dans cet état tout seul non plus, vous savez» dit-il en désignant ses vêtements trempés pour lui faire comprendre que ce qu’il avait fait était normal. Si d’autres personnes étaient entrées, elles auraient certainement la même chose.

Quand elle se relève, il songe presque à se rapprocher pour s’assurer qu’elle y arrive. Elle semblait vraiment épuisée. Alors quand elle lui dit de ne pas faire attention à son teint, il resta silencieux. Mais au fond, il savait différent une personne a la peau blanche d’une personne au teint pâle et malade. Elle devait sûrement être à bout de forces et il ne s’éloigna pas trop d’elle, se contentant de sourire à sa remarque, et même d’en rire en secouant la tête. «Strictement rien, c’est sûr…» répond-il en se permettant quand même de faire un petit commentaire. «Mais après il y a être blanche ou être pâle parce que l’on est complètement lessivée…» Une simple manière de lui faire comprendre qu’il n’était pas dupe, qu’elle pouvait être blanche mais pas livide. Il n’était pas médecin mais il en savait assez, et si elle n’avait pas été trempée, il aurait sûrement pu remarquer des perles de sueur sur son front face au manque d’énergie.

La façon dont elle se dirigea vers la boutique voulait tout dire, elle marchait lentement, trop même mais il se contenta de la suivre, ne lui proposant pas son aide pour autant. La voyant passer derrière le comptoir, il l’observa avant de porter l’attention sur les pâtisseries qui se présentaient à lui. Plutôt du genre à se laisser tenter par ce qu’on lui proposait, il reporta son attention sur elle «Qu’est-ce que vous me proposez?» demanda-t-il avant qu’elle ne se présente à lui, ce qu’il fit presque aussitôt. «Et moi c’est Rayce» Il la regarda se déplacer et prendre deux pâtisseries qu’elle lui glissa dans une boîte tout en lui parlant. Il sourit d’ailleurs à ses derniers mots et pose son regard sur le sien en rigolant «Comme je vis seul, je pense que je garderai les deux pour moi» Et alors qu’il prenait la boîte, il y eut cette petite voix dans sa tête. Il hésita l’espace de quelques secondes puis amusé, sans vraiment avoir froid au yeux, il lui demanda comme il avait eu le don de le faire il y a quelques années à ses filles qu’il croisait dans les couloirs de l’Université. «Enfin, je pourrais bien partager ce qu’il y a dans cette boîte avec vous si vous n’avez rien de prévu ce soir?» C’était une invitation, il savait qu’ils ne se connaissaient pas, il ne savait même pas si elle était en couple avec un homme mais il s’en foutait. Ça l’amusait et puis c’était devenu tellement rare qu’il fasse de telles propositions, ça pouvait lui changer un peu les idées au lieu de se coltiner une émission pourrie à la télé…


I only smoke after
meals but I eat up to
twenty times a day
©crack in time
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Rayce & Aimée, le

Rayce & Aimée

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Autres lieux-