AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une larve vivante [ft. Nell]


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Une larve vivante [ft. Nell], le Dim 3 Déc - 18:30

 
Une larve vivante

On aura beau dire ce qu'on veut sur le chagrin et la dépression, dans leur genre, je trouve que les hommes sont pires que ces chialeuses de premières qui pleurent devant une paire de Gucci à cinq cent dollars. Ils sont plus discrets et encore plus capables de ne donner aucun signe de vie et bien que la dépression ne soit négligeable pour tous les sexes, j'ai toujours été plus touché par celle que les hommes entreprenaient. Allez savoir.

C'est donc ainsi que je m'en vais dans le district de Downtown pour rendre visite à mon ami sorti il y a peu de prison. Je frappe comme un branque sur la porte jusqu'à qu'on m'ouvre, voyant le visage de sa colocataire. "Ha salut euh... Aaaaaaaaa..." commençais-je à dire faisant durer le suspens car je ne me rappelle de son pseudonyme. "...valon? Ca va? Ah tu t'en vas? Ok bye hein!" continuais-je en rentrant dans l'appartement lorsque cette dernière le quitte. Je m'avance vers Nell qui se trouve affalé dans le canapé. "Bon. Passons aux choses sérieuses vieille branche." lui dis-je avant d'apercevoir un verre d'un liquide transparent. Je décide de le prendre en main pour le sentir et réalise que c'est de l'eau. Bien entendu, de l'eau ce n'est pas là pour rester dans un verre. Je pars donc en direction de la cuisine pour la verser d'un air dégoûté dans l'évier avant de chercher dans les placards une boisson d'homme.

Bouteille en main un deuxième verre dans l'autre, je m'assois autour de la table basse qui lui sert de repose pied. "C'est la vodka time très cher donc tu vas me faire le plaisir de te ressourcer avec cette boisson de Dieu lui même." ajoutais-je réalisant que je me faisais un monologue. "Tu sais, j'ai beaucoup réfléchi à ton problème puis c'est parti sur mes propres sentiments et tu me manques. Il n'y a pas de prof aussi cool que toi à part moi bien entendu. Faut vraiment que tu reviennes et pour ça j'ai un plan mais il me faut ton imagination pour qu'il fonctionne à la perfection. T'es chaud?" lui racontais-je en remplissant deux grands verres plein à ras-bord.
Codage par Libella sur Graphiorum
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mer 6 Déc - 19:21

« Rohhh Louiiiiiiiiiiiiiiis, c’était pour prendre mes foutus médocs ! »

Nell revient enfin à la réalité, alors que la télévision était en train de le regarder depuis au moins deux bonnes heures. Avalon a dû essayer de lui dire au revoir, ou en tout cas, elle a dû lui indiquer qu’elle allait travailler, mais ce n’est pas pour autant qu’il lui a répondu. Comme tous les jours depuis environ une semaine, il allait rester assis jusqu’à l’heure du coucher, sans vraiment prendre la peine d’avaler un vrai repas. Est-ce que ça sert vraiment à quelque chose de toute façon, de se lever et de se motiver, alors que tout le monde dans cette ville le regarde comme s’il avait vraiment commis le meurtre dont on l’a accusé depuis si longtemps ? alors qu’on lui refuse de reprendre son poste de professeur à l’université depuis plus de deux mois, juste par souci de mauvaise réputation ? Dans une semaine, il apprendra peut-être qu’il n’a plus besoin de travailler d’ailleurs, parce qu’il obtiendra le versement des dommages et intérêts attendus, mais pour autant cela ne le motive pas. Nell broie du noir et c’est tout ce qu’il est capable de faire.

Pour autant, alors qu’un de ses anciens collègues et amis tente le tout pour le tout pour le sortir de son état végétatif, il trouve un peu de force pour se rebeller, et surtout se remettre à raler. C’est visiblement une chose qu’il sait encore faire. Il ne bouge pas pour autant de son siège et attend que Louis revienne vers lui.

« J’ai pas le droit de boire… Mon psy le décommande. » Il ronchonne. Depuis quand Nell Maisonneuve écoute-t-il l’avis d’un psychologue ? On se le demande. Où est parti cet homme d’habitude si fou que l’on aime tant ? Il écoute son ami et celui-ci parvient enfin à avoir toute son attention. C’est à ce moment là que l’ancien professeur se redresse enfin sur son fauteuil pour prendre une position plus adéquate. « Dis-moi en plus… » Il dit d’un air très intéressé tout à coup. Quel est le plan de son collègue ? « Parait que mon remplacant est hyper nul et super con alors forcément que j’dois te manquer… » Il sourit pour la première fois depuis bien trop longtemps, le genre de sourire malin qu’il a tout le temps d’habitude. Puis, il s’empare d’un des verres et en bois une bonne moitié d’une traite.



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mer 6 Déc - 22:12

 
Une larve vivante

Il est si mal que ça pour respecter ce que lui dit le psychologue? J'hausse un sourcil par étonnement mais il semblerait que je retrouve le bon vieux Nell que j'avais connu dans le passé lorsque ce dernier entame son verre. J'aime bien comme je pense à ça, comme si ça faisait des années que je ne l'avais pas vu. En même temps, un jour, une heure voire même une seconde sans lui, c'est l'équivalent d'une éternité. Ha si je ne suis pas mignon et soucieux envers mes amis. C'est beau.

Par contre, me voilà un peu piégé. Mon plan? Hahaha mon brave. Tu vas rire mais... "Alors voilà. Je pensais à un sosie en fait. Il se fait engager etc mais on parvient à le contacter et du coup, tu prendrais sa place ni vu ni connu. Qu'en dis-tu?" lui proposais-je dans un premier temps. C'était vraiment la pire des idées à moins qu'il ait un frère jumeau ou quelque chose du genre ou qu'on fasse passer des castings mais je suis persuadé que ça serait aussi désastreux que Dimitri et Vlad qui recherchent la vraie Anastasia.

Je pourrais aussi essayer d'être intelligent quelques instants mais ça risque d'être compliqué. Trouver une solution digne de ce nom mais il semblerait que les idées ne veulent pas venir. J'attrape mon verre et l'enfile d'un trait puis me ressers tout en remplissant la moitié bu par mon ami. "Sinon, on pourrait prendre rendez-vous avec le Doyen et lui faire comme une pièce de théâtre, toi en tant que victime et moi en tant qu'avocat et boom je te sors de la merde tranquille. Crois moi frère, j'ai des arguments très convaincants. Si t'es pas convaincu, dis toi que j'ai fait du droit jusqu'au Master criminologie, t'inquiète qu'on y arrivera les doigts dans le cul!" continuais-je pour qu'il me prenne un peu plus au sérieux. A moins que... "Tu as déjà réfléchi à un moyen toi? Car sinon tu peux faire tes cours clandestinement mais ça risque de te poser des problèmes." ajoutais-je. Oui. Obvious est mon deuxième prénom après Mister. T'inquiète toi même tu sais.
Codage par Libella sur Graphiorum
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Lun 11 Déc - 18:43

Nell, il serait prêt à tout, dans la logique des choses, pour retrouver son poste ; mais le fait est qu’après plusieurs mois de prison, il n’a aucunement envie de revivre cela, d’être enfermé de nouveau, de se faire agresser chaque jour, et surtout de vivre avec la peur au ventre. De ce fait, ses options sont plus limitées qu’elles ne l’auraient été en début d’année 2017. Des conneries, qu’est-ce qu’il a pu en faire depuis son arrivée à Austin. Ils ne les comptent plus d’ailleurs, mais désormais, c’est comme si celui qu’on aimait tant n’existe plus, et c’est bien triste. Ou bien, il est caché au fond de cette carapace de tristesse, ne demandant qu’à ressurgir.

Il émet une drôle de tête en écoutant l’idée de son ami et lui qui avait espoir de trouver du soutien dans cette visite, le voilà qui laisse platement retombé vers l’arrière de son fauteuil, de nouveau désespéré. « Ca marchera jamais. » Toujours partant pour tester les pires plans d’habitude, il semblerait que ce coup-ci, ce ne soit absolument pas le cas. « Pis, j’ai plus envie de me cacher ou de vivre dans le mensonge… J’en ai assez eu comme ça ! » Il se renfrogne. Il grogne. Il n’est définitivement pas dans sa meilleure humeur et sans doute que toute la bouteille n’y changera rien. Pourtant, lorsque son collègue remplit son verre, il l’attrape et le vide de nouveau de la moitié.

« Tu ne voudrais pas faire tourner une pétition auprès des élèves sinon ? » Il lance comme ça. Il n’y avait pas vraiment songé jusque là, surtout qu’il n’a pas le droit de s’approcher de l’université mais bon, si ça venait d’un professeur et qu’il y avait suffisamment de signatures, ça pourrait avoir un certain poids. « Si on va avec ça voir le doyen, peut-être que… Et on ramène tous les profs, histoire qu’il y ait plein de témoins et qu’il ne puisse pas refuser… » Les yeux de Nell s’agrandissent et un sourire se forme de nouveau. Décidemment, humeur changeante. « Ou bien, j’aurais la honte de ma vie, la pire… Et c’est dire gros après tout ce que j’ai vécu… » Il fait une grimace, arrache la bouteille de la table et se resserre un verre. « Si tu lui fais un speech à rallonge jusqu’à temps qu’il en puisse plus, ça pourrait le faire… » Il est doué Louis, pour endormir les gens et obtenir ce qu’il veut !



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Jeu 14 Déc - 23:59

 
Une larve vivante

Tel un phoenix mon ami veut revivre de ses cendres. Qui ne le voudrait pas? C'est vrai que les solutions données ne sont définitivement pas les bonnes et que celle de la pétition serait plutôt conforme et plus juste dirons-nous. Je commence à y réfléchir quelques instants. Où? Quand? Comment? Une pétition sur Twitter comme beaucoup l'ont déjà fait? Une affiche sur le panneau à son effigie avec un petit stylo accroché pour que les gens signent directement? Combien faut-il réunir de signatures pour que son retour soit accepté? Par contre... "Comment ça les profs? Tu veux qu'on est la pétition déjà signée et qu'on ramène le crew et hop chez le doyen fiesta ton retour champagne pupute et tout ça?" lui demandais-je un peu intrigué. "Non, par contre tu ne peux pas dire ça. Tu auras peut-être la honte mais rien n'équivaudra la rage que j'aurais en moi si jamais il ne refuse. De toute façon, t'inquiète, j'ai fait du droit, je saurais gérer et comme tu le dis si bien tout comme le Texas Tale... D'ailleurs j'étais tellement choqué de l'article, t'imagine même pas mec. Genre je suis un dragueur encore gamin et qui ennuie les gens? Vas-y, ça me correspond pas et ne va pas me dire le contraire avec tes sous-entendus là!" lui dis-je en déviant la conversation sans le vouloir. C'est peut-être mon problème. Et finalement je comprends peut-être même ce que ces gens veulent dire. Oui mais si on ne peut plus être à l'aise avec le peuple maintenant et leur parler, à quoi ça sert d'avoir la parole nom d'une pipe en bois? Si je parle, c'est car je suis bien avec les gens... Enfin non. Car j'en ai besoin mais c'est parce que je suis Gémeaux ça, la communication tout ça, tout ça, vous m'voyez? Non. Je me suis perdu en tout cas.

Mais là n'est pas le sujet. Qu'est-ce que je disais? Je prends une longue pause pour un moment de réflexion. "AH OUI. Du coup, oui je pourrais l'endormir, il est vrai. Lui faire un tour de théâtre comme il n'en a jamais vu avec tous les arguments et preuves judiciaires que tu n'es pas coupable. Si après ça il refuse, il a un sérieux problème le type." finis-je donc pour ce point. Je pourrais sous-entendre une idée autre, du style finir sous le bureau mais si jamais je risquais ceci, je pense que les ennuies ne feront que commencer au point qu'il faudra à mon tour que je fasse une pétition pour revenir. Quel cercle vicieux! Vous  voyez, aidez votre profond qu'il nous dit le grand dadais, ouais mes fesses! C'est comme la baise ça, on s'entraide pour se déshabiller après tu l'as dans le et tu te rhabilles tout seul. Ou je pourrais le payer mais je pense qu'il acceptera l'argent mais pas d'être soudoyé, le doyen. #LOL "Pourquoi je ne tenterais pas de l'amener boire un verre, d'essayer de devenir potes pour le faire rentrer dans le droit chemin et savoir le pourquoi du comment de son refus et BOOM COUP D'ETAT ON SE RAMENE AVEC LA PETITION ET LES PROFS PARTY HARD ETC?" commençais-je à m'exciter. La boisson n'a pas que du bon. C'est donc pour cela que je finis mon verre et m'en enfile un autre.
Codage par Libella sur Graphiorum
[/b][/b]
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Jeu 21 Déc - 18:07

Nell voit déjà la scène. Il se dit que ça pourrait marcher, bien qu’il reste pessimiste. Il a cet ange et ce démon au dessus de la tête qui tentent de lui faire prendre diverses décisions. L’un le monte vers le haut, l’autre descend son moral au plus bas. C’est compliqué la dépression au fond, même si on ne s’en rend pas toujours compte. L’ancien professeur aimerait se montrer plus optimiste et retrouver sa pêche d’antan, mais cela semble presque impossible malgré les apparences et la présence de son ami. Heureusement pour lui, son collègue a la discussion facile et Nell n’a donc pas besoin de s’exprimer trop. Il a un peu la tête dans les nuages, le brun, mais il finit tout de même par réagir aux paroles de son interlocuteur, bien qu’il n’ait écouté que la moitié de celles-ci. « Non, l’emmène pas boire un verre… » Rétorque alors bientôt Nell. « Je ne suis pas sûr que ça jouerait vraiment en ma faveur. » Le sportif n’a pas envie qu’une seule personne prenne la parole à sa place mais bien qu’un groupe entier montre son soutien pour la réintégration du professeur, afin de montrer au doyen qu’il a eu tort d’éloigner Nell aussi longtemps de la faculté.

Le français fait tourner son verre entre ses doigts, le liquide frolant ainsi l’intégralité des parois de son contenant. C’est peut-être pour ça qu’ils étaient devenus aussi proches, les deux professeurs : leur nationalité d’origine. C’est vrai que le courant était passé très vite entre ces deux là. « J’adore ton enthousiasme ! Vraiment ! Mais si tu savais comme j’ai la trouille ! » C’est rare que Nell admette ça. Il est tellement plus enjoué et plus foufou d’habitude qu’on pourrait ne pas le reconnaitre. « En tout cas, ouais, c’est comme ça que tu pourras l’endormir ce fichu doyen si la pétition et la présence des collègues ne suffisent pas ! » Le plan semble bien ficelé. Il faudra un peu de préparation supplémentaire mais Nell sourit vivement.

Il décide alors de continuer sur un ton bien plus léger, même si sa réplique risque d’hérisser les poils de son ami. Il est temps qu’il le taquine de nouveau ! « Concernant l’article du TT, t’es sûr qu’il n’y avait pas au moins une part de vérité te concernant ? » Il a un sourire malin. Il adorerait qu’il péte les plombs pour rien.



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Jeu 21 Déc - 22:59

 
Une larve vivante

J'hoche la tête sur tout le long. "Très bien. Faisons comme ça. Dès demain je mets une pétition pour ton retour sur les panneaux d'affichage en priant pour qu'on est beaucoup de signatures." lui dis-je pour conclure cette histoire. Bannir l'un des meilleurs profs que l'université ait connu, c'est une idée non-concevable. Bien que certes, son attitude ne soit pas irréprochable ou que ce soit un clown de service. Cela ne change rien à sa capacité à enseigner. Ce qui me fait d'ailleurs penser à quelque chose. "Je suppose aussi que je dois te remercier pour le charmant strip-teaseur qui est venu en plein cours hein?" lui dis-je en le fusillant du regard bien que mes lèvres trahissent mon intention. "En tout cas, tu connais bien mes goûts au niveau des hommes, ça fait plaisir." ajoutais-je.

Mais il reprend le sujet du TT. Oui. Ca a le don de m'énerver. Je ne supporte pas qu'on dise des bêtises à mon sujet bien que d'un autre côté, je m'en tamponne. "Non." répondis-je sèchement sur un ton grognon. "Enfin... Dragueur oui je dois le reconnaître, je suis français après tout, tu devrais le savoir hein. Immature... Ca dépend des moments. De toute façon dès qu'on rigole on est immatures donc c'est bon les préjugés là!" rajoutais-je en montant sur mes grands chevaux. "Genre tu apprécies ce qu'ils ont dit à ton sujet. Il faut croire que l'histoire avec ta petite étudiante à fait le tour, et pas que de l'école. D'ailleurs ca va avec.. Comment elle s'appelle déjà?" lui demandais-je en retournant la chose contre lui pour qu'on m'oublie un peu.
Codage par Libella sur Graphiorum
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mar 26 Déc - 19:40

Nell a du mal à se dire que ça va vraiment prendre forme tout ça. C’était parti d’une simple idée comme ça, mais désormais, il imagine que cette pétition va vraiment changer sa vie et lui permettre de reprendre le cours normal des choses. Il aimerait être une petite souris pour voir le tout, mais malheureusement, c’est le genre de choses impossibles. « Un strip-teaseur ? » Voilà que la conversation prend un tournant tout à fait inattendu, et Nell va s’en délecter. Ca aura au moins le mérite de vraiment lui changer les idées, puisque malgré sa dépression, il est en mesure d’organiser des petites surprises à son ami. « Tu peux m’éclairer ? Parce que je ne vois pas de quoi tu parles... » Il fronce les sourcils en prenant un air convainquant. Il est doué pour ça. « Franchement, si j’avais fait un tel truc, j’aurais fait appel à mieux qu’un simple strip-teaseur, tu crois pas ? Parce que ne pas pouvoir toucher, c’est assez frustrant en règle générale… » Il sait de quoi il en retourne d’ailleurs…

« Tous les français ne sont pas dragueur ! T’aurais connu mon oncle Marcel, le vieux gars par excellence, tu le saurais ! » Nell rit de bon cœur à cette anecdote. Voilà plus d’une dizaine d’années qu’il n’a pas vu le vieil homme, peut-être décédé depuis d’ailleurs… « La seule différence avec toi mon vieux, c’est que je m’en tamponne le nénuphar de ce qu’on dit à mon sujet. Quand on a eu sa tête en première page des magazines qui nous accuse d’être un meurtrier, on est heureux de se faire traiter de dragueur ou autre chose ! » Il hausse les épaules avec un léger sourire. C’est une des premières fois où il trouve un point positif à toute son histoire passée. « Et qu’est-ce que ça peut foutre où je fourre ma queue ? » Il sait bien que ce n’est pas une simple question de jalousie mal placée parce que les deux professeurs ne jouent pas dans le même camp, mais il y a cette sorte d’amour vache entre eux. « Ca vient donc à l’idée de personne que je puisse réellement éprouver des sentiments et plausiblement être amoureux ? » Il s’offusquerait presque le petit !



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mer 3 Jan - 13:41

 
Une larve vivante

Je fronce les sourcils. Il sait très bien de quoi je parle. Je grogne légèrement en parlant dans ma barbe. "Un strip-teaser ou ce que tu veux dans le même genre c'est pareil tsss. Puis tu en serais capable, me faire languir de désir sans pour autant allez plus loin. C'EST DU SADISME CA MONSIEUR VOUS AVEZ UN REEL PROBLEME!" lui dis-je sur un ton dramatique. Je secoue la tête de droite à gauche, me mettant à réfléchir. "Oui bon vu comme ça, il y en a qui font exception à la règle. Il me semble qu'on a toujours été comme ça dans la famille nous. Les chiens ne font pas des chats hein comme on dit." rétorquais-je. Je baisse la garde et reprends mon verre, plein ou vide, je ne sais même plus où j'en suis. "Le truc c'est que je m'en fous aussi de ce qu'on dit mais il y a certaines choses que je préfère, ne soit jamais vraiment dévoilé." lui dis-je en pensant aux étudiantes avec lesquelles j'ai forniqué. Je me mets à rire de bon coeur à sa remarque avant de m'étouffer avec ma boisson. "Oh oui, probablement. Dans une vie antérieur ou alors lorsque tu éprouvais encore des sentiments." répondis-je en faisant une petite moue. "Il n'y a vraiment aucune demoiselle qui est prête à te faire remonter la pente et te faire penser à autre chose?" demandais-je par curiosité. En même temps, c'est le genre de choses qu'on a l'habitude -quand ça vient- de parler. Je remplis mon verre ainsi que celui de Nell et continue mon chemin vers un paradis inconnu. Je respire un grand coup avant de tirer une salle tête. "Tu... Dis moi, ça fait combien de temps que tu ne t'es pas lavé?" le questionnais-je. "Non, je veux bien reconnaître que la transpiration, parfois ça fait un côté viril mais pense à Avalon aussi. Elle doit te détester à voir la larve que tu es actuellement." ajoutais-je. "Tu as mangé? Tu dors assez? Tu n'as pas encore d'addiction genre à la clope, drogue, alcool etc? Tu n'as pas encore eu de pensées... noires, sombres, suicidaires? HEIN DIS MOI!" continuais-je à l'interrogeais comme une mère qui s'inquiète pour son fils.
Codage par Libella sur Graphiorum
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Sam 13 Jan - 18:15

Les drames, ça a eu moins le don de changer les idées de notre professeur, qui ne pense plus à ses propres soucis le temps de quelques instants. « Bon, et dis moi, t’en a profité comme il se doit au moins ? » demande bientôt Nell, espérant avoir un lot complet de détails croustillants. Avec l’argent qu’il a gagné du procés, cette dépense ne représentait pas grand-chose pour lui, mais tout de même, ça serait bête d’avoir dépensé l’argent par les fenêtres, pour rien. L’homme avoue ainsi sans le dire qu’il est bien à l’origine de toute cette manigance.

Puis, les voilà qui parlent de la vie sexuelle/amoureuse de Nell, un sujet bien moins réjouissant vu les dernières avancées dans le domaine. « Je peux en savoir plus sur tes petits secrets ? » Après tout, il ne doit pas être le seul à faire des choses pas toujours très en accord avec le règlement. Puis, voilà que le brun se met à soupirer. C’était le sujet à éviter, mais il avait fallu que Louis mette les pieds dans le plat. En même temps, il fallait s’en douter. De quoi d’autres auraient pu parler les deux amis ? « C’est bon, j’suis pas un cas désespéré à ce point là quand même ! » ronchonne bientôt notre protagoniste. Il ne sait pas s’il doit parler davantage de Silver. Il n’en a pas envie surtout, pas tant que les choses sont aussi… inexistantes entre eux.

Heureusement pour le brun, la conversation prend bientôt un autre tournant, qui moins que déplaisant, soulage Nell. Il hausse bientôt les épaules, avant de répondre sur un ton lassé : « J’ai pas compté. » Il attrape de nouveau son verre et en boit deux grosses gorgées. « Parce que t’as envie de me frotter le dos ? » Le ton est à moitié ironique, alors que le professeur n’est pas vraiment dans son assiette. Il sait pertinemment qu’il se laisse aller. « A quoi bon de toute façon ? Je n’ai rien à faire de mes journées et dès que je sors, on me regarde d’un air… » Comme si son innocence n’avait pas été prouvé disons. « Des cacahuètes. Non je fais trop de cauchemars. Non. Et si, ça m’arrive… Ca te va comme réponse ? » Sans doute pas ce que son collègue a envie d’entendre, mais c’est la stricte réalité. « Et concernant Avalon, t’en fais pas, j’ai pris l’habitude qu’elle me gueule dessus pour que je me bouge le cul… Et elle me prépare même mes affaires ! » Mais cela n’a pas plus d’impact pour autant… Nell ne trouve juste plus vraiment à quoi se raccrocher désormais.



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Sam 13 Jan - 21:06

 
Une larve vivante

Je ne sais que répondre à sa question. Est-ce que j'ai apprécié? Sa rencontre était bien sympa mais j'ai bien peur d'avoir tout foutu en l'air. C'est presque le dernier souvenir que j'ai de cette journée. Je fais une moue attristée et décide de finir mon verre pour la énième fois. Je pourrais lui mentir et lui dire que ça a été fabuleux mais je préfère jouer la carte de la sincérité. "Ca aurait pu bien se passer, il est vrai mais je pense avoir gâché ce date planifié. Je vais essayer de le recontacter pour qu'il me laisse une seconde chance quand même. Je n'étais pas vraiment dans cette humeur donc ça s'est retranscrit sur mes envies..." lui répondis-je en baissant la tête et en cherchant la bouteille des yeux. "Mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. Merci quand même." ajoutais-je en me resservant. La conversation repart à nouveau sur moi. Mes secrets? Après tout, il a vécu plus ou moins la même chose que moi, sauf que contrairement à lui, je n'ai pas encore eu de reproches du doyen. "J'ai laissé la luxure l'emportait et je fréquente des élèves. J'ai peur, il est vrai que ça soit révélé au grand jour à un moment donné même si ces personnes m'ont promis de garder le secret mais on ne sait jamais. Je ne regrette pas non plus, car j'ai juste céder à la tentation mais..." commençais-je avant de reprendre une gorgée. "Y'en a une, j'ai l'impression quelle serait capable de se servir de ça pour me faire chanter pour je ne sais quelle raison. La dernière fois, elle voulait carrément partir à la rencontre de ma colocataire rentrée trop tôt, j'ai dû l'en dissuader mais ce n'était pas tâche facile. Sur le moment, j'ai cru que j'allais la tuer." lui avouais-je. L'alcool commence à me faire parler, et ainsi plus dans les détails alors que j'ai tendance à dire juste ce qu'il y a à la surface. Peut-être devrais-je me calmer sur la boisson? C'est par cette idée, que je vide la moitié de mon verre. Je tente de me redresser, faillant de tomber lorsque ce dernier grogne. Je pose mon poing sur le bord de sa mâchoire et la fais virer de l'autre bord avant de me laisser tomber sur le sofa. "Ne sois pas grognon roh! Tu n'es pas désespéré non, je ne dirais pas ça. Je dis juste que si tu avais un peu plus d'amour, tu seras déjà un peu mieux." lui répondis-je. Je l'écoute me répondre sans le couper. Je me sens con. Je ne sais même pas quoi lui répondre. Je me mets à rigoler sans raison apparente, le regarde et reprends de plus bel. "La pauvre. Vraiment je la plains. Ca ne me dérange pas d'être là pour un ami qui n'est pas au top de sa forme hein, sinon je ne serais pas là mais au point de se faire prendre pour un assisté... Eh mec, réveille toi! On n'est pas dans Intouchables là! Bouge! Vis! Vas dehors! Force toi à prendre l'air, t'en as besoin!" lui dis-je en me redressant pour aller ouvrir la fenêtre pour aérer. Je repars à l'autre opposé de Nell et le regarde. "Y'aurait-il quelque chose qui te ferait plaisir actuellement? La réponse "que tu dégages" n'est malheureusement pas acceptée. Du coup?" lui demandais-je en posant mon verre qui était toujours dans ma main depuis ce temps. Je fouille mes poches pour sortir du tabac à rouler, des feuilles et un pochon de marijuana. Je commence à rouler un joint plus ou moins corsé pour mon camarade et lui refile avant de rouler le mien que je charge à peine plus. Je cherche un feu dans mes poches arrière avant de réaliser qu'il est dans le paquet de tabac. Je récupère les deux joints que je mets en bouche et les allume en même temps, rendant celui de Nell tout en toussant, ne m'attendant pas à avoir pris une si grosse bouffée. Je tire une ou deux fois de plus dessus et m'affale entièrement dans le canapé. "T'as déjà été dans cet état autrefois? Si oui, tu t'en étais sortie comment?" lui demandais-je en regardant mon pèt' entre mes doigts.
Codage par Libella sur Graphiorum
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mar 16 Jan - 14:10

« Tu me déçois Louis, tu me déçois. » répond Nell dans un ton rempli de malice qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’il rigole. « Tu n’es décidemment pas digne de ta réputation. » Encore là, il ne cherche qu’à embêter son collègue qui lui rend parfaitement bien d’habitude. Dans tous les cas, l’ancien professeur ne regrette pas d’avoir dépensé son argent pour son ami. Ca aura été bien drôle, rien que d’imaginer la scène, bien qu’il aurait aimé un compte rendu plus détaillé.

Les langues semblent se délier et Nell a bientôt des choses croustillantes à se mettre sous la dent. Il en baverait presque, lui qui est reclus dans son canapé, éloigné de toute relation sociale depuis trop longtemps. « Fais gaffe quand même ! Les nanas, c’est pas toujours très clean, même si elles sont très fortes pour faire des promesses qu’on est persuadé qu’elles tiendront. » Le français a de la chance là-dessus, il n’a jamais eu à faire à quelqu’un qui l’aurait trahi, malgré ses quelques expériences personnelles avec des étudiantes. « Ça se trouve, elle veut plus que du cul avec toi ?! T’imagine un peu ? » Ca le fait rire de dire ça, parce que Louis en couple, c’est juste une douce utopie. « Si elle cherche à rencontrer tes proches, vraiment méfies toi ! » Il a un sourire bien malin, encore une fois.

Dire à Nell de ne pas être grognon, c’est encore pire pour lui, mais heureusement, l’alcool aide ! Et voilà son collègue qui rigole… C’est de bonne guerre, mais quand même ! Quand on est en dépression, difficile de ne pas être lunatique et on peut facilement passer des rires aux larmes en moins de trente secondes, ce qui explique le caractère changeant de notre protagoniste. « C’est bon, fous moi la paix avec ça ! » Il se renfrogne encore davantage. Décidemment, là le but n’est plus de lui changer les idées, ou en tout cas, c’est pas efficace. « J’ai envie de rien, de rien faire… Y’a rien qui me fait ou ferait plaisir ! » A part voir Silver peut-être. « A moins que tu réussisses à me redonner ma vie d’avant avec mes espoirs, mes rêves et tout le reste, j’crois que t’arriveras pas à me faire aller mieux ! C’est comme ça, c’est tout, faut t’y faire ! » Qu’est-ce qu’il est de mauvaise foi ce Nell quand il s’y met quand même ! Nell termine son verre, attrape la bouteille et boit directement au goulot. Oublier, ça, ça lui ferait du bien ! « T’es sympa d’être venu mais si c’est pour me faire la morale, c’est franchement pas la peine… » Le français soupire lourdement alors qu’il attrape le joint de son collègue. Ca fait bien longtemps qu’il n’a pas fini, alors au point où il en est… Après deux grosses taffes, il reprend enfin. « J’sais vraiment pas comment m’en sortir ! J’ai l’impression que je verrais jamais le bout du tunnel… » Des larmes se mettent à couler sur ses joues. On ne se demandera pas pourquoi… « Faut que j’aille voir un psy ! »



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mar 16 Jan - 21:55

 
Une larve vivante

Je reprends ma moue lorsqu'il me taquine. J'aimerais lui sortir un nanananère mais ça confirmerait que je n'ai rien à redire de ses mots. Il me prévient par rapport aux filles. Je sais bien comment elles sont. Elles t'envoutent et ensuite elles se payent ta tête en te disant des choses alors qu'elles sont les pires démons de l'univers. Même Satan n'est rien et s'incline devant elles. Cependant, j'essaie de me plonger dans la situation. Maxence voudrait-elle plus? Naaaan. Je n'y crois pas pendant une seconde. Elle est beaucoup trop libre de son corps et est trop indépendante pour vouloir quoique ce soit de sérieux. "Naaan. Ca n'arrivera jamais. Je veux bien coucher avec elles mais sans que ça soit sérieux. Elle n'est pas de ce genre de ce que j'en ai vu et tant mieux! Amen!" répondis-je en levant les yeux au ciel. "Si elle veut rencontrer mes proches ça sera sûrement pour me faire chier. Et je l'en empêcherais. Avec qu'elle j'suis sur la même longueur d'onde qu'Orelsan quand il dit qu'il ne veut pas rencontrer ses parents et qu'elle ne rencontrera jamais les siens et qu'il ne veut pas créer de lien. Je suis dans cet état d'esprit pour le moment." ajoutais-je sérieusement même si ce dernier cherche à se moquer. Bien que la conversation continue comme il se doit, je ne m'attendais pas à sa réaction. Mes sourcils se haussent sous l'étonnement. Ha oui. Il ne fait pas semblant. J'aimerais l'engueuler un petit coup pour qu'il se calme mais ça risquerait d'aggraver les choses. Je suppose que je dois juste fermer ma gueule. Ca sera aussi bien je pense. Comment voulez-vous aider un ami qui n'a plus envie de rien et qui est dans ce cas? J'ai beau tenter quoique ça, ça ne fonctionne pas. Après, je ne suis pas très malin non plus. J'ai tendance à enfoncer les gens lorsqu'ils sont au plus mal en voulant les écouter et les faire parler ou même en leur faisant de gentille remarque. Je suis comme qui dirait, un boulet. Oui c'est bel et bien le cas. Je ne sais même pas comment réagir. J'ouvre la bouche voulant répondre mais la referme aussitôt. Je ne saurais dire pourquoi j'ai un pincement au coeur alors que c'est moi qui l'ait rendu dans cet état. La seule chose que j'espère c'est que le joint fasse son effet et qu'il n'agisse pas dans un état contraire, le faisant partir dans un bad trip. Je ne sais même pas comment relancer la conversation. J'ai juste envie de me taire au cas où que je refasse encore une gaffe et qu'il me passe un savon. Je continue de tirer sur mon pilon, dans le silence. "T'as un jeu de société chez toi dis qu'on fasse une partie? Genre un Pictionary ou un truc du style?" lui demandais-je. Peut-être que pour l'espace de quelques minutes ça lui ferait penser à autre chose. Je me redresse pour récupérer mon verre que je reremplis et m'affale à nouveau en le buvant de moitié. "Ou alors un jeu d'alcool du style Picolo ou un jeu de carte pour qu'on se fasse un jeu d'alcool toujours?" lui proposais-je. "Ha et si tu as une enceinte pour mettre de la musique." ajoutais-je.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Dim 21 Jan - 18:35

Si seulement Nell savait que Louis et lui se sont tapés la même fille… Ca le ferait vraiment bien rire. « Bah écoute, je te souhaite que ça aille dans ton sens ! » Il sourit. Il sait bien que les choses ne se passent jamais comme on le prévoit dans la vie, et Nell apprécie particulièrement lorsqu’il y a des fiascos dans la vie des autres. Bon, faut pas que ça soit quelque chose de trop grave, mais les ragots, c’est généralement drôle quand ça ne nous concerne pas.

Puis, voilà notre ancien professeur qui tombe dans des abysses bien sombres, expliquant son mal-être à son ami. Non, il ne fait pas semblant. Ses humeurs sont changeantes, ce qui peut parfois porter à confusion néanmoins. Le joint a rapidement un effet déstressant sur le français, qui reste pendant un moment un peu trop long dans un silence absolu, bien qu’il ait bien entendu les questions de son collègue concernant un éventuel jeu de société.

Bientôt, il revient quand même à la réalité. Ses absences répétitives, ça aussi c’est inquiétant. « Euh… » Il n’en sait rien en fait. Ce n’est pas le genre de trucs qu’ils font avec Avalon et il n’en a certainement pas ramener de France donc… Nell se lève avec une difficulté prononcée. Il tangue légèrement, alors que son pantalon glisse le long de ses fesses. Même son jogging est devenu bien trop grand… Il fouille dans les placards du salon, puis dans les tiroirs et en tire bientôt un jeu de cartes. « Je crois que c’est tout ce qu’on a. » Il le lance à son ami alors qu’il retourne s’asseoir. Il tire de nouveau sur son joint, puis, boit un nouveau verre. Il attrape également la télécommande de la chaine hifi qui trainait par terre et met la musique en route sur une station de radio qu’il a l’habitude d’écouter. « On aurait dû faire le jeu du ‘j’ai déjà’, j’aurais pu boire beaucoup beaucoup ! » Il se serre un nouveau verre avant de lancer : « J’ai déjà fait de la prison. » Il boit, comme s’il avait commencé à jouer tout seul, un fin sourire presque pathétique aux lèvres.



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Dim 21 Jan - 21:37

 
Une larve vivante

Je me prends le jeu de cartes en pleine poire, ayant mes réflexes aussi élevés que zéro? Je me sens à deux à l'heure mais je me sens si bien par la même occasion. Je les cherche sur le canapé et ouvre le paquet pour les mélanger. Apparemment, c'est la seule chose que je fais et que j'ai prévu de faire car malgré le mélange que je suis en train de faire, je ne les distribue pas. Nell se met à remettre la question d'un jeu d'alcool sur la table, en lançant une phrase. Je fronce les sourcils. "Et mec, je veux bien te suivre mais on doit se mettre d'accord sur les règles. Quand tu as fait, tu ne bois pas, quand tu as fait par contre oui. Par exemple, tu as déjà été en prison, c'est à moi de boire car c'est contraire à ce que toi tu dis. Si je dis, je n'ai jamais couché avec une morte et que toi tu l'as fait, ben là tu bois. D'accord? Toute façon je te laisse pas le choix." lui dis-je sur un rythme assez lent, voire même articulé, trop articulé. Déjà que ça doit être chiant de m'écouter parler, m'entendre débiter des mots et des conneries à deux à l'heure... Je sens qu'il va vite me virer dehors, un grand coup de pied aux fesses. "Ok. Je propose qu'on raconte par la même occasion les anecdotes, le pourquoi du comment. Et aussi, on peut dire un truc qu'on a jamais fait ou déjà fait. Genre attends..." commençais-je avant de rigoler tout seul. "Genre, si je dis, j'ai déjà couché avec une élève, ben comme des cons, on boit tous les deux." ajoutais-je donc. Je reste silencieux quelques instants. "Attends. Je crois que je me suis embrouillée. HAAAAA oui mais c'est plus simple à plusieurs aussi, genre si tout le monde l'a fait ben je dois boire aussi mais là on est que deux c'est bidon. Oublie." lui dis-je en remplissant mon verre après avoir posé les cartes sur la table. Je le récupère et une jambe sous l'autre, me tourne vers Nell. "Je n'ai jamais... été en France." proposais-je avant de boire et de bien avaler. "HA SI VOILA! C'est ce que je voulais expliquer! J'ai dit que je n'ai jamais été en France alors que j'y suis déjà aller, du coup ben je bois. On peut dire des trucs contraires de ce qu'on a fait juste pour le plaisir de boire après. J'sais pas si c'est clair ça l'est?" lui dis-je en espérant ne pas passer pour un attardé. Je tire à nouveau sur mon joint et hoche la tête pour approuver cette beuh. C'était une nouvelle que je n'avais jamais testé, je la conseille donc. "Donc les anecdotes... La seule chose que je peux dire c'est que j'ai couché avec deux élèves pour le moment et j'ai failli avec une troisième mais je lui ai dit non, qu'en fait je voulais pas et on était plutôt d'accord sur ça." avouais-je donc.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Lun 29 Jan - 20:15

Nell n’écoute déjà plus Louis. Il parle beaucoup trop ce collègue et Nell a juste envie de boire pour oublier, pour que le temps passe plus vite et surtout, pour qu’il dorme ensuite pendant des heures. Il n’aura alors plus conscience de rien, le rêve pour lui en ce moment. « Ça t’arrive de la fermer plus de trois secondes sinon ? » Nell roule des yeux, exaspéré. Du silence. Il rêve d’un silence infini. « J’connais les règles. Contente-toi de jouer. » L’ancien professeur boit, sans même avoir eu le temps de dire quelque chose qu’il a fait ou pas fait d’ailleurs. « J’ai  déjà couché avec des étudiants. » Nell boit, encore. Il parle d’élèves masculins, évidemment. « Donc dis m’en plus sur ton anecdote. Fille ? Garçon ? Chimpanzé ? » Il aurait pu continuer longtemps avec les noms d’animaux, mais pour se moquer un peu de son ami, ça suffira.

« Moi, ça va, je les compte encore sur les doigts d’une main, mais sans doute plus pour longtemps… J’ai toujours voulu respecter le règlement de la fac pourtant, mais j’y peux rien, parfois elles sont trop belles, trop attirantes au point que je ne peux pas résister… » La jeunesse dorée d’Austin… Nell n’y pense plus depuis qu’il a Silver en tête, mais ça n’empêche pas que dans le passé, il n’avait que ça dans la tête. « Y’en a que deux pour lesquelles je savais qu’elles étaient étudiantes… Les autres, je l’ai appris après. » Le français hoche la tête, par dépit peut-être, avant de reprendre son verre et d’en avaler une gorgée par avance. « Je n’ai jamais baisé dans un château gonflable. » C’était plus qu’un simple coup rapide. Ça avait été tendre ce jour là avec Alvérize, et plus important qu’une simple passade aussi. Mais inutile d’affubler son collègue des détails. « Et ce que je peux en dire, c’est que ça rebondi ! » Nell explose de rire, sans trop de raison valable tellement sa blague est nulle…



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Jeu 1 Fév - 14:06

 
Une larve vivante

J'affiche une petite moue sur mon visage. J'ai le droit de communiquer non? Je bois en entendant son  "j'ai déjà" et commence donc à prendre la parole. "Et bien deux étudiantes pour le moment de mon côté. Une avec qui je m'entends très bien et que je ne considère pas vraiment comme une élève... L'autre... Une femme fatale je dirais, qui ne se laisse pas faire et qui a du caractère au point de me rendre fou mais fou pas amoureux, non, fou au point de péter un câble. Les rousses, tempérament de feu de toute façon. J'suis même persuadé que son côté masculin en quelque sorte, ressort bien avec sa personnalité séductrice et dominatrice là..." répondis-je simplement. Peut-être voit-il de qui je parle bien que j'ai essayé de rester le plus vague possible. "Un vrai tombeur comme toujours! Ca ne m'étonne même pas de toi!" lui répondis-je en lui faisant un clin d'oeil avant d'écouter sa prochaine phrase. Je secoue la tête de droite à gauche. "Nan jamais mais je mets ça sur ma liste." rétorquais-je. Je cherche le temps de quelques instants la prochaine réplique. "Je ne me suis jamais fait dépuceler par une prostituée." dis-je donc avant de prendre une grosse gorgée. "Ca va j'étais jeune, genre 14 ou 15 ans et je ne pensais pas que s'en était une. Je la trouvais plutôt jolie, elle ne faisait pas vulgaire et elle voulait de moi. C'est à la fin quand elle m'a dit le prix que j'ai compris... Ma première expérience et comme toutes les premières fois, je m'en rappellerai toute ma vie." expliquais-je avant de retirer sur mon joint.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Lun 12 Fév - 10:03

« Son côté masculin ? » L’homme commence à se poser de plus en plus de questions. Une rousse qui plus est ? Serait-il possible que les deux hommes côtoient la même femme ? Cette hypothèse semble folle et pourtant, Nell a besoin d’en avoir le cœur net. « Elle s’appellerait pas Maxence ton étudiante ? » Il préfère avoir la réponse avant d’expliquer pourquoi il pose cette question. En tout cas, tout cela fait qu’il ne s’intéresse même pas aux histoires de son collègue, qui pourraient pourtant bien lui plaire tellement elles sont croustillantes.

Cette fois-ci, Nell ne peut pas boire, et il en est presque triste. Ça aurait pu être drôle pourtant mais heureusement, sa première fois à lui est un bien meilleur souvenir. Il avait fait ça avec une fille dont il était amoureux à l’époque, avec son petit cœur d’adolescent. « Et ça t’a servi de leçon ou bien t’en a réembauché plus tard ? » Demande l’ancien professeur, bien curieux soudainement. « C’est bien un truc que je n’ai jamais fait d’ailleurs. » Lance-t-il bientôt dans une moue qui veut tout dire. Il en profite pour boire une grosse gorgée. « Je ne me suis jamais tapée une vieille… » Nouvelle gorgée, soyons fou. « En fait, j’suis vraiment trop sage comparé à ma réputation… » Conclut-il bientôt.



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Lun 12 Fév - 13:40

 
Une larve vivante

Je tourne ma tête vers lui et le fixe avec des gros yeux, la bouche bée. "Mais wow mec, genre t'es médium et tu m'l'as jamais dit! Genre comment tu sais? Et pourquoi? Whaat t'es trop fort! Sérieux tu devrais te reconvertir dans ça si l'autre veut pas te reprendre!" lui dis-je sur un ton bien défoncé et fasciné en même temps. Ce genre de magie m'a toujours émerveillé, je ne sais pas comment ils font pour deviner de telles choses donc je me sens petit face à leur grandeur. Et la conversation continue. "Oh j'en ai rappelé des fois oui quand je n'avais personne mais je me suis senti con un peu.. Après pour une leçon, pas vraiment je suppose... Quoi que tu m'as plus ou moins fait le même coup avec le barbu que t'as payé donc... Donc je ne crois pas avoir retenu..." lui répondis-je; mode penseur activé car trop de philosophie d'un coup. Et je le regarde à nouveau. "Jamais jamais?" demandais-je. "Boh après vaut mieux faire les trucs par amour tout ça blabla hein, un romantique en fait à qui j'ai affaire ce n'est vraiment pas une blague." ajoutais-je avant de voir cette image disparaître en le voyant boire car il s'est fait une vieille. Je ne bois pas malheureusement. "Tu... C'était voulu ou tu la pensais plus jeune ou elle t'a payé ou comment?" lui demandais-je par curiosité en continuant à tirer sur mon joint. Les personnes âgées, donc celle qui ont 20 ans de plus que moi, voire 15 ne m'ont jamais vraiment attiré, je préfère les peaux de pêches, ce côté jeune et fou. Je relance la partie. "Je n'ai jamais.... amené une fille à la fête foraine pour un rendez vous tinder." dis-je avant de boire. "C'était une journée toute mignonne en vrai..." ajoutais-je en souriant.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Jeu 15 Fév - 10:07

« Parce qu’on a quelque peu couché avec la même nana… » Un air de dégoût s’empare du visage de Nell. Ce n’est pas le fait que Maxence ne soit pas sexy, loin de là, mais la simple idée d’avoir fourré sa queue dans le même trou que celui de son ami… BERK ! Jusque-là, le français avait toujours fait attention à ne pas toucher aux copines des autres, et voilà que… « Même si c’est carrément gore, faut quand même admettre qu’elle y va la petite ! » Et voilà que Nell se demande si la jeune femme a couché avec d’autres de leur collègue. Bientôt, il ne peut plus s’empêcher d’être impressionné et l’alcool parle pour lui : « La ch**dasse quand même ! » Elle ne lui avait rien promis pourtant. Ils avaient juste passé du bon temps, mais il n’imaginait pas qu’elle en voyait beaucoup d’autres à ce moment-là. Oui, c’est l’art de Nell ça : se croire unique.

Les yeux de l’homme commencent à sérieusement pétiller et il est clair qu’il est bourré. Ses paroles sont de plus en plus décousues et il est surtout de plus en plus joyeux, étrange pour quelqu’un de dépressif il y a encore une heure. « Mais faut être con quand même, pour payer pour du sexe quand tu peux avoir ça gratis ! » Nell ouvre d’énormes yeux globuleux. Bon, il omet de reparler du prostitué qu’il a engagé pour Louis, parce qu’il préfère éluder la question. Il n’est pas con quand même… Ou peut-être qu’il se croit plus malin qu’il ne n’est vraiment. « Non, jamais ! » Il ajoute tout en faisant un geste prouvant qu’il le jure sur sa tête.

« Roh mec, j’crois qu’on s’embrouille dans les règles. »
Surtout Nell en fait. « Non, j’voulais dire, j’ai pas couché avec une vieille ! » Il pensait pourtant ne pas s’être trompé mais honnêtement, il n’est plus sûr de rien désormais car tout s’embrouille dans son esprit. Bref, Louis enchaîne sur sa sortie à la fête foraine et Nell explose de rire, sans trop savoir pourquoi, avant d’ajouter : « Et tu lui as acheté une de ces peluches dans les machines là ? » Il devrait être encore plus clair pour faciliter les choses… « Ou bien, t’as fait les manèges pour qu’elle ait peur et qu’elle se colle à toi ? » Il éclate encore de rire. Rien ne peut plus l’arrêter visiblement, sauf quand il boit de nouvelles gorgées. Il ne suit plus les règles de toute façon… « Si tu me dis qu’elle a mangé une pomme d’amour et perdu une dent, j’te préviens, je ne réponds plus de rien ! »



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Ven 16 Fév - 9:30

 
Une larve vivante

Ai-je bien entendu? Je ne réagis sur le moment mais mon visage en dit long, ce dernier se décomposant peu à peu en m'imaginant ce dernier pénétrer la même femme que je convoitais durant un temps. "HAAAA la salope!" m'exclamais-je sur un ton d'une princesse à qui on a touché son égo. Il a beau continué à me parler, je dois avouer que là, je suis resté bloqué sur quelque chose que je ne sortirais jamais de mon esprit jusqu'au moment où il s'embrouille lui-même donc je tente de le venir en aide avec la même expression de dégoût. Ca ne va rien changer mais au moins je suis semi-présent. Je suppose que c'est mieux que rien. Puis des questions. Je ne sais même plus ce qui s'est passé durant cette journée avec... Merde comment elle s'appelle déjà? Elle a un prénom de ferraille là. Gold? Platinum ? Steel? Ah nous sommes sur la bonne voix, avec un S de serpent là.. Putain j'en perds mon anglais. Allez vite vite vite vit vi v i comme dans Quick quick quick quick .... bouffe. "Putain mec j'ai faim t'as pas du saucisson qui déchire sa mère?" lui demandais-je. Je continue donc de me remémorer si j'ai pris une peluche ou pas... Je ne sais même plus c'est grave. "Oui je crois. Quel homme n'offrirait pas une peluche pour faire plaisir à une femme? Ca peut être un bon moyen pour l'emmener dans son plumard" répondis-je donc sur un ton un peu pervers. Ce dernier me répond pas quant à la question précédente. Je suis chez un bon pote, je prends donc l'initiative de fouiller dans son frigo et bonté divine! Des perles qu'il y a! J'embarque dans mes bras de la confiture de fraise, du beurre de cacahuète, du pain qui sera probablement dégueulasse comparé à notre pain français puis des anchois, du saucisson, des yaourts et le plus important, du pâté. Je ne cache pas que le tout me menace de dégringoler, alors je me recule doucement et ferme la porte grâce à mon pied avant de revenir vers la table et déposer mes pépites d'or. "Bon appétit gros!" lui dis-je. J'ouvre le pot du pâté et par automatisme de survie, je prends une partie avec mon doigt et l'étale bien entendu sur les anchois comme tout être humain le ferait. Vous n'allez pas non plus m'apprendre à manger? Je grignote un peu et trouve que le pain un peu mou à mon goût. "Hey... Je me rappelle même plus son nom c'est chaud. Attends je vais trouver ça peut être utile pour ne pas qu'on s'embrouille avec les filles et les histoires là." lui dis-je la bouche pleine avant de repartir dans mon monde. Les manèges. C'est vrai y'avait une question sur ça. Je lui avais bien dit à.... "Silver! Putain mec c'est ça son nom un truc comme ça!" m'exclamais-je comme si j'avais trouvé la solution à la théorie des cordes. "Ouais les manèges je..." commençais-je. Ca craint un peu de dire que je me suis évanoui et que c'est elle qui m'a réconforté mais bon, on a baisé la même femme, on n'est plus à ça prêt pour les révélations... "Je me suis évanoui j'ai pas supporté les montagnes russes ça m'a complètement retourné genre j'avais pas dormi et pas mangé comment veux-tu que je ressorte indenme?" lui demandais-je en continuant à bouffer. "Non, on a pris quelque chose de moins calorique genre je ne sais combien de barquette de frites et des cheeses. En vrai ça passe. C'était cool." ajoutais-je avant de prendre un bout de saucisson soigneusement coupé à l'aide de mes dents et de tremper mon doigt dans la confiture pour l'étaler dessus. "Bref. C'est à toi je crois de faire le je n'ai jamais là." lui dis-je en tirant sur mon joint que je ne sais pas trop où je l'ai mis encore. A tous les coups je l'ai cendré dans le beurre de cacahuète avant de le mettre dans le cendrier ou alors l'inverse. Allez savoir. "Dude, where is my pot?" interrogeais-je ce dernier tout en cherchant autour de moi. "T'es chaud pour refumer?" ajoutais-je avant de trouver mon verre et de boire quelques gorgées.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mar 20 Fév - 7:53

« Euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhh… » Nell bug pendant de très longues secondes sur ce petit mot de rien du tout, réfléchissant à l’histoire du saucisson. La vérité est qu’il n’en a jamais chez lui. Avalon a beau être la reine en matière de bouffe de cochonneries, elle n’est pas une grande adepte de la charcuterie européenne, se ruant surtout sur tout ce qui est sucré. Quant à Nell, il n’a pas été faire de courses depuis bien longtemps, se contentant donc de ce que ramène sa colocataire à manger. N’empéche que la réponse ne viendra pas à Louis, parce que dans l’état de l’ancien professeur, il ne sait plus du coup. Et ce n’est pas pour autant qu’il se lèverait de son siège pour aller vérifier dans le frigo, vous vous doutez bien.

« Franchement, elles adorent tellement ce genre de conneries avec leur romantisme… » Nell roule des yeux. C’est drôle, parce que d’habitude, c’est le premier à rêver de romantisme, bien qu’il le montre assez rarement, préférant mettre l’accent sur son côté boulet. « La pochaine fois, on se fait un double date et on voit lequel arrive à pécho en premier ! » Il dit ça d’un air niais mais si fier de lui, comme si c’était l’idée du siècle. Décidemment, enchainer les verres n’était peut-être pas une si bonne idée vu son état.

Heureusement, Louis semble dans un meilleur état et il finit par se lever et aller dans la cuisine. Pendant ce temps, Nell reste dans son canapé, à fixer une mouche qui est sur le mur. Elle ne bouge pas cette idiote et ça le perturbe. Alors, il ramasse une cacahuète qui trainait par terre et tente de lui jeter dessus, mais évidemment, il vise 100 mètres à côté… Au passage, on remarquera la négligence du ménage chez les Maisonneuve/Swindell. « Han, mais t’as été faire des courses ? » Il lui balance bientôt, absolument pas conscient qu’il y avait tout ça à portée de mains depuis le début. Si seulement il avait pris la peine d’aller dans le frigo depuis quelques jours, il l’aurait su… « Avalon veut jamais acheter du saucisson ! » Il fait une moue qui boude. « Et elle veut jamais manger mon gros saucisson non plus. » Cette fois-ci, il est hilare, tandis que quelqu’un qui observerait la scène de l’extérieur serait sans aucun doute exaspéré par de telles conneries.

Mais bientôt, il y a un mot qui fait revenir Nell sur Terre : Silver, sa douce, sa chère et tendre, bien qu’il ne se soit encore rien passé entre eux, l’avocate dont il rêve presque chaque nuit. Ne lui dites surtout pas que Louis a un ticket avec elle et pas lui, il pourrait en mourir ! « De quoi Silver ? » Il serait possible qu’il y ait deux Silver dans cette ville ? Serait-il possible également que les deux hommes ne fréquentent que les mêmes filles ? « Une brune, petite, mignonne, étudiante en droite ?  Me dit pas que tu te tapes mon avocate s’te plaittttttttttttttttttttttttttt ?! » Il est outré et des yeux globuleux sortent de leurs orbites. L’homme ne s’en remettra pas si tel est le cas. Louis finit par expliquer la suite. Si seulement Nell l’avait écouté parler, plutôt que de lui couper la parole toutes les 20 secondes. « Mec, j’te jure, celle-là, tu la revois pas hein ! Tu gardes toutes les autres étudiantes si tu veux, mais tu me laisses mon avocat. Sinon, j’te casse la gueule ! » Il a l’air tellement convaincant avec son index pointé en l’air et son air d’ivrogne…

Puis, Nell passe à autre chose. Faut dire que les connexions dans sa tête ne se font plus très bien à ce moment de la journée… « Ton pote ? Bah il est là… » Il se désigne. Il en vient à confondre le français, l’anglais, le chinois, le japonais, l’espagnol, l’italien. Tout n’est plus que charabia. Il hoche tout de même la tête avec un grand sourire. Il y a encore des choses qu’il comprend parfaitement, comme le mot ‘refumer’. « J’ai jamais pété dans un trou de taupe. » Non mais franchement… Nell… Son cas est devenu désespéré, il n’y a plus rien à en tirer… Mais il continue de boire, encore et encore, qu’il l’ait fait ou non. Et lorsque le joint est prêt, il enchaîne deux taffes avant de rendre le tout à Louis. Ça va lui mettre les idées encore moins claires… Pourtant, il a bientôt l’impression qu’il lui vient un éclair de génie. « Tu sais ce qu’on devrait faire ? On devrait aller demander aux gens dans la rue ce qu’ils ont jamais fait eux ! »



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mer 21 Fév - 21:06

 
Une larve vivante

Je ne saurais dire pourquoi je rigole à sa blague qui est d'une lourdeur extrême mais il semblerait qu'avec ce que j'ai fumé, je sois encore plus un meilleur public que je ne le suis déjà. "Ha non j'ai pris ce qui traînait. Peut-être c'est périmé hein et j'aurais une indigestion et peut-être je vais mourir on ne sait pas, on verra." lui répondis-je en continuant à bouffer avant que ce dernier ne s'existe sur mon petit rendez-vous Tinder. "Je... Alors... Hein voilà. Non." lui répondis-je. Clair et précis. Peut-être même que je devrais m'expliquer même si je n'en vois pas l'intérêt, mes paroles étant si explicites. "Je ne me suis pas tapé ton avocate... D'ailleurs étudiante en droit et avocate?" demandais-je intrigué. Dans mon esprit ça ne veut pas coller mais là n'est pas la question. "Non, je lui ai dit qu'en fait je la voyais plus comme une bonne connaissance, une petite soeur. Je me suis bien amusé avec elle et on a été d'accord sur ce point. D'ailleurs oui, elle semblait te connaitre, j'ai tendance à dire des gens aux noms sans qu'ils les connaissent c'est genre au cas où et elle m'a dit ok." ajoutais-je. Cette phrase n'a décidément aucun sens mais si je tentais de faire mieux, je ne pense pas que ce soit plus efficace. Cependant quelque chose me turlupine. "Tu te tapes ton avocate du coup?" demandais-je le plus naturellement du monde, comme si je lui demandais où étaient les toilettes. Le jeu continuant, je ne bois aucune gorgée, ne m'attendant pas à ce genre de je n'ai jamais. "Peut-être que si d'autres ont des idées aussi bien que les tiennes, on pourrait tenter et boire quand on parlera de pet et de taupe..." lui proposais-je avant qu'il ne propose autre chose. Je me redresse rapidement, du moins c'est l'impression que j'ai tellement tout tourne autour de moi et ne faisant pas gaffe, je m'explose la tête à l'avant, me prenant la table pour ensuite m'écrouler au sol. "Ha ouais j'suis chaud là." lui dis-je en me redressant encore plus lentement. "Même pas mal mais la table a sûrement un pet. Appelle moi bruce lee mec je te la casse en deux la prochaine fois." lui dis-je. Je m'époussière la poussière que je n'ai pas et regarde mon camarade. "Pour pimenter la chose, je te propose de trouver de l'hélium et un dictaphone pour enregistrer les gens et parler." lui proposais-je. Oui, on a besoin de ça pour enregistrer les gens c'est Guy Ritchie qui me l'a dit. "Tu crois qu'on peut faire des sondages aux gens bourrés dehors quitte à lancer des débats? Je suis sûr ils seront inspirés ces gens là." lui dis-je comme si nous, nous étions des êtres hors norme et complètement sobres. "On s'habille autrement? On peut pas se servir de vêtements genre de ta coloc? Les femmes ça a tendance à bien se faire accoster dans la rue, on aura plus de facilité pour avoir des réponses nan?" continuais-je avec mes bonnes idées.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6202
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Dim 11 Mar - 20:35

« Bon, on fait un deal dans c’cas… Si tu meurs, tu meurs en silence ! J’ai pas envie d’entendre ça. » Et Nell se met à rire, un son lourd et rauque, complètement idiot à cause de l’alcool et de la drogue. Puis, les choses deviennent un brin plus sérieuses alors qu’ils parlent de Silver, LA Silver DE Nell. Parce que oui, personne d’autre n’a le droit de toucher à cette femme extraordinaire qui fait battre le cœur de notre ancien professeur. « Pfff, tu m’as fait peur… » Il répond pas au fait qu’elle soit étudiante et avocate. Il oublie la moitié des paroles qui sont prononcées par son ami de toute façon et ne retient que ce qui l’intéresse. « Et non, j’me la tape pas ! C’est plus profond que ça entre elle et moi… » Il prend un air fier le Nell, comme si c’était une parole des plus censées, quelque chose de tellement incroyable. « Bon ok, j’aimerais bien… J’lui court après depuis des années… Elle a jamais voulu… Mais j’crois que là, ça avance… Faut juste que j’attende que le procès soit fini. » Après tout, il y a quand même eu un échange de baiser, ce n’est pas rien. Et pour la première fois de sa vie, c’est plus qu’une histoire de sexe. Nell a de véritables sentiments pour son avocate, même s’il ne l’avouera pas aussi clairement, par fierté.

Nell hoche la tête, rapidement, trop rapidement même. Puis, il explose de nouveau de rire en voyant Louis au sol. Bah oui, c’est drôle de voir quelqu’un se rétamer sans même se demander s’il s’est fait mal… AHHHH l’alcool… « Putain oui ! Je l’ai entendu crier ! » Lance le français en parlant de la table qui aurait mal. Et puis quoi encore ? Mais rapidement, la conversation tourne sur un nouveau projet : aller interviewer des gens dans la rue, habiller en fille, parce que ça sera plus simple d’obtenir des réponses ainsi. Tout cela a tellement de sens dans la tête de nos deux compères, bien que d’un œil extérieur, on a bien du mal à les suivre. « C’est moi qui prend la plus belle robe alors ! » Il lève le doigt, en mode ‘preum’s’. Puis, Nell se lève et tente de courir vers la chambre de sa colocataire, mais vous imaginez bien la scène. « Ça va être… mé… mo…ra…ble » dit-il dans un français bourré presque parfait. « Innou…bi…abe… » Il se prend la porte en voulant aller trop vite, vu qu’il regarde en arrière si son compagnon le suit. « Faut pas qu’on fasse de bordel. » Mais bien sûr, on y croit. Il met le nez dans le dressing d’Avalon et commence à jeter les vêtements un à un au sol. Une robe décolletée ultra courte et moulante lui tombe bientôt dans les mains. « LOUISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS ! » Il hurle sans prendre conscience que l’autre français n’est pas loin. « C’EST POURRRRR TOIIIII ! » Les pauvres voisins. Voilà que Nell trouve une autre robe et bientôt, il se retrouve en boxer. Puis à poil. Il trouve un string et l’enfile. « Ma kekette va s’échapper… »



Louis Le Roy
ADMIN CORBEILLE
∎ Pour vous servir
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 2221
Avatar : Andy Samberg
Crédits : FRIMELDA (signa)
Date de naissance : 01/06/1989
Mes rps :

INDISPONIBLE (5/5)


- Hibby-Blue #2
- Leevi #3
- Diana
- Leevi #4
- Nell #2

Bloc notes :


Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le Mer 14 Mar - 18:04

 
Une larve vivante

Il faut croire que grâce à mon explication j'ai au moins éviter de me prendre un poing et ceci est un bon point. Déjà qu'on va se vêtir d'une manière assez ridicule, si en plus de ça je suis amoché... Ca ne va pas aider pour nos sondages. Je cours tout droit dans la chambre lorsque Nell me dit qu'il a une robe pour moi. Je la regarde. Une robe courte en cuir bien moulante avec un putain de décolleté. Je ne pensais pas Avalon aussi... Sauvage? Sexy? Je me mets à mon tour à chercher dans ses affaires si elle n'a pas un fouet, un martinet qui traine. Ne sait-on jamais. Peut-être est-elle portée sur le BDSM. Je me retourne et aperçois Nell en petite tenue. "Prends pas une robe trop courte alors car ça va faire l'effet d'un kilt." lui dis-je en fixant son membre avant de sortir de ma rêverie par un vêtement qui me tombe dessus: une petite culotte noire en dentelle. Je l'attrape et un sourire énorme s'affiche sur mes lèvres. Je la montre à l'autre français. "Regarde cette petite trouvaille. La coquine." commentais-je avant de la garder en main et de me mettre à poil à mon tour pour l'enfiler. "Elle me va super bien! Pourquoi ils en font pas pour les mecs sérieux?" me questionnais-je à haute voix. Je continue ma recherche et trouve la robe parfaite pour Nell. Une longue robe rouge, laissant apparaitre une de ces jambes vu qu'elle est fendue. J'aime tellement ce genre de robe, et peut-être que s'il enfile et qu'il n'était pas mon pote et un homme, je lui sauterais dessus. Je pars une fois de plus en quête pour trouver des soutiens gorges et sors une sorte de brassière pour mon camarade et prends un push-up pour moi. "Moi qui pensais que ses seins c'était du vrai, il faut croire que non. Quelle déception quand les hommes doivent la déshabiller oh la la." m'exclamais-je avant de galérer à attacher ce truc autour de moi. "Par contre respect, c'est cancer bon sang! C'est plus facile de les défaire." continuais-je à râler. Je passe les bretelles et enfile la robe difficilement mais sûrement. "Il nous faut des perruques, du maquillage et surtout des chaussures et du coton pour les soutifs." lui dis-je. Et c'est ainsi que je peine à me baisser pour trouver des talons très hauts à plateformes noirs, simili cuir pour moi et des escarpins noir pour la deuxième demoiselle. "Pour faire plus réaliste on se fait une session épilation aussi? Surtout les aisselles et les jambes quoi..." lui demandais-je en relookant nos jambes poilues. "Si elle a des bijoux aussi.." ajoutais-je avant d'aller vers sa coiffeuse.
Codage par Libella sur Graphiorum




If you're going to be weird, be confident about it.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Une larve vivante [ft. Nell], le

Une larve vivante [ft. Nell]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-