Partagez| .

Gabrielle & Barthelemy


Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2262
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Gabrielle & Barthelemy, le Dim 3 Déc - 17:56

La vie de Barthelemy a complètement changé depuis trois semaines désormais. La petite Bloom, il en est amoureux au plus haut point. Il n’a qu’à voir le visage de son petit ange pour avoir le sourire jusqu’aux oreilles. Néanmoins, l’accouchement ne s’est pas très bien passé et Zoé n’est pas en grande forme. Il doit donc être omniprésent et dès qu’il quitte son travail d’agent immobilier, il se retrouve dans les couches, les biberons, les cris, les pleurs… La fatigue s’accumule alors et c’est souvent sur les rotules que le français finit ses journées. Il a décidé de dormir avec Zoé, la mère de sa fille, le temps qu’elle aille mieux. Et bientôt, il pourra occuper la chambre d’amis, comme c’était prévu initialement, étant donné qu’ils n’ont jamais été en couple, ni même amoureux d’ailleurs.

Cette après-midi, le brun a réussi à s’octroyer un peu de temps loin de tout. Silver, marraine de sa fille et amie de longue date des parents, s’est proposée pour veiller sur Bloom et Zoé. Et il n’a alors rien trouvé d’autre à faire que de remplacer au pied levé, un de ses collègues qui s’était engagé dans le jury d’une pièce de théâtre. Barth lève les yeux au ciel lorsqu’il arrive devant le théâtre. Jamais il n’aurait dû accepter. Il n’y connait rien et la dernière fois qu’il a été voir une pièce, c’était au lycée… Qu’est-ce qu’il fait là ? Il se le demande. Il se présente néanmoins et on lui indique où est-ce qu’il doit s’asseoir.

Une quinzaine de minutes plus tard et ce pendant trois heures, des personnes défilent devant lui, récitant des textes. Finalement, il y prend goût et se surprend à apprécier. Il y a de sacrés farfelus, comme des personnes sacrément nulles qui pensent pourtant avoir du talent. Puis, vient le tour de la dernière figurante. « Mle DeBeauroy, c’est à vous. » Annonce l’homme aux côtés du français.
Gabrielle M. DeBeauroy
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 85
Avatar : Charlotte Free
Crédits : Valinwë
Mes rps : Disponible ♥ ! N'hésitez pas à venir me demander !
Louis #2• En cours
Barthelemy • En cours
Curtis • Terminé
Libre • En cours
Dance squad • En cours

Bloc notes :
• Gabrielle n'a jamais connue sa mère, mais porte son prénom (Marie).
• Elle est achluophobe, elle a une peur panique du noir.
• Elle pense retourner en France pendant un moment mais personne n'est au courant.
• Malgré son comportement de séductrice, elle n'a jamais eu de relation stable.
• Gabrielle adore les films d'animations, que ce soit Disney, Pixar, Dreamworks ou même les film d'animation japonais.
• Elle aimerait un jour pouvoir faire du doublage ou jouer à Broadway.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Neo
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Lun 4 Déc - 21:18

Gabrielle & Barthelemy
De Olivierec
Bathelemy
DeBeauroy
Gabrielle
Dire qu'elle était stressée était un euphémisme, elle mourrait de stress oui ! Passant une main dans sa chevelure rose, Gabrielle poussa un long soupire pour tenter d'évacuer le sentiment qui lui rongeait l'esprit et qui lui donnait envie de courir se cacher sous une table et de ne plus jamais sortir d'ici. Pourtant, elle avait l'habitude de passer des auditions, elle faisait ça depuis trois ans ! Et pourtant, à chaque fois c'était la même chose, elle stressait et une fois sur scène, tout disparaissait. De nouveau la Versaillaise passa une main dans sa chevelure, commençant à faire les cent pas dans les coulisses alors qu'en fond sonore elle pouvait entre d'autres figurantes répéter en boucle les lignes qu'elles devaient sortir et les soupires de désespoir du reste des coulisses, comment dire qu'il y a de quoi se tirer une balle à ce stade là ? Heureusement que les gens passent vite, en même temps certains sont interrompu au beau milieu car leur textes font la taille de la distance séparant Austin de New York, d'autres oubliaient tout bonnement leur textes et tentaient de tout faire reposer sur l'improvisation, ce qui, franchement était quelque chose de risqué mais complètement faisable, certains metteurs en scène aimaient les gens qui prenaient des risques. Cependant, quelque chose tiqua à l'oreille de l'étudiante qui fut quelque peu surprise. Toutes ces personnes jouaient des femmes, enfin, c'est normal, le rôle était un rôle féminin, mais pour l'audition les choix de textes étaient libres, et pourtant, elle entendait des textes provenant de L'école des femmes, de L'illusion Comique, voir même de Roméo et Juliette et bien d'autres classiques, mais tout les extraits ne provenaient que de rôles de femmes. Gabrielle posa son regard bleuté sur la scène, une femme jouait un extrait d'une scène d'Antigone de Jean Anouilh, une pièce française. Elle aimait énormément cette pièce et voir quelqu'un la jouer d'une manière aussi gracieuse et  belle lui fit un pincement au cœur, jamais elle ne pourrait jouer comme ça. Ce n'est pas parce qu'elle faisait des études en théâtre qu'elle était plus douée, loin de là, elle avait encore énormément à apprendre. Son train de pensée fut interrompu lorsqu'elle vit la figurante qu'elle observait sortir de scène et que son nom résonna dans la salle, la jeune femme déglutit, ses mains tremblantes enfoncées dans ses poches. Elle se dépêcha de prendre une posture droite avant de se diriger vers la scène.

Heureusement que la pièce était vide, seulement composée du jury, comprenant le metteur en scène et une autre personne qui lui semblait assez sympathique, étrangement, son stress disparu presque instantanément et un léger sourire frôla ses lèvres. D'un pas soudainement plus déterminé elle se déplaça jusqu'au centre de la scène avant de prendre la parole. «Je suis Mademoiselle Gabrielle DeBeauroy, je viens auditionner pour le premier rôle féminin, et l'extrait que j'ai choisi provient du Mariage de Figaro, le monologue de Figaro de l'acte 5, scène 3.» Prenant une grande inspiration la demoiselle passa une main dans ses cheveux avant de changer d'expression faciale du tout au tout, quittant son sourire timide pour au final prendre une mine dégoûtée et déçue, comme si elle venait de vivre la plus grande des trahisons. «Ô femme ! femme ! femme ! créature faible et décevante ! Nul animal créé ne peut manquer à son instinct : le tien est-il donc de tromper ?» Gabrielle posa son regard sur le metteur un scène, une main serrant son cœur alors que l'autre restait ballante, comme si la vie en elle l'avait quittée, d'un coup sec elle retire la main posée conte sa poitrine et hausse le ton, faisant avec ses mains les signes que l'on fait lorsque l'on explique quelque chose à quelqu'un, «Après m’avoir obstinément refusé quand je l’en pressais devant sa maîtresse ; à l’instant qu’elle me donne sa parole ; au milieu même de la cérémonie !» un rapide rire nerveux s'échappa de la bouche de la versaillaise qui, quittant le metteur en scène du regard décida de le poser sur l'homme à ses côtés, puis, elle reprit d'un ton vexée, comme si ces propres mots l'énervait elle-même. «Il riait en lisant, le perfide ! et moi, comme un benêt ...» Gabrielle marqua une pause, son regard bleu déviant de celui de l'inconnu pour venir se poser au sol, ses épaules se soulevant comme si elle retenait de longs sanglots de couler le long de ses joues. «Non, monsieur le comte, vous ne l’aurez pas ... vous ne l’aurez pas.» Sa voix résonna alors qu'elle se mit à crier la première partie de la phrase avant de marquer une nouvelle pause, un long soupire de désespoir s'envolant de ses lèvres, quand elle reprit la parole, le reste de la phrase était désespéré, comme si elle venait de perdre à tout jamais un amour sincère, enfin, Figaro venait de perdre son amour, sa belle Suzanne, elle, elle n'avait jamais eu personne à perdre. «Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie ! Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier !» Elle commença sa tirade avec une voix rauque, mauvaise, remplie de haine et de dédain pour ce Comte qui n'existait pas et qu'elle pouvait très bien imaginer face à elle, mais, pour ne pas à devoir pointer le vide elle se mit à pointer d'un geste accusateur l'inconnu face à elle, des larmes perlant au bord de ses yeux alors qu'au fur et à mesure qu'elle continuait son ton devenait de plus en plus mauvais, pour que finalement elle ne termine sa phrase dans un hurlement. «Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste, homme assez ordinaire !» Gabrielle du reprendre son souffle, laissant ainsi un silence dans la salle, son cœur battait la chamade et ses cheveux n'étaient plus aussi bien ordonnés qu'au début, la française s'humidifia les lèvres avant de reprendre son monologue d'une voix ressemblant à un mélange entre déception et honte. «Tandis que moi, morbleu, perdu dans la foule obscure, il m’a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu’on n’en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes ; et vous voulez jouter !» Elle eut un rire nerveux en terminant sa phrase avant de se stopper soudainement, se retournant d'un coup pour regarder derrière elle, «On vient .. ! C’est elle ... ce n’est personne.» Marquant de longue pause entre ses trois phrases, Gabrielle en profita pour jeter des coups d'oeil aux alentours, comme si elle cherchait qui venait vers elle avant de finalement reporter son regard sur le metteur en scène et son acolyte et de déclarer son «Ce n'est personne.» d'un air désinvolte et déçu tout de même. Une demie-seconde après, elle expira longuement, essayant de reprendre son souffle avant de regarder le metteur en scène et son ami, les yeux brillant sans doute à causes des fausses larmes versées mais aussi d'espoir, elle attendit que le metteur en scène lui explique ce qui allait se passer ensuite en passant nerveusement une main dans ses cheveux, remettant sa coiffure en place.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2262
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Dim 10 Déc - 19:39

Le sourire de Barthelemy ne pouvait plus s’effacer. Cette performance était tout simplement exceptionnelle, au point de le prendre aux tripes. La jeune femme jouait avec lui, avec le metteur en scène également. Elle est douée et cette performance est clairement celle que Barth aura le plus apprécié de l’après-midi. D’ailleurs, il ne peut pas s’empêcher d’applaudir à la fin, chose qu’il n’avait pas fait jusque là. Son sourire est quelque peu niais, et il laisse les deux jeunes gens échanger. Lorsqu’ils ont terminé, il prend quelques instants à son tour pour discuter avec le metteur en scène. Il est convenu qu’ils se revoient dans la semaine pour échanger, après quelques nuits de réflexion. L’agent immobilier hoche de la tête et après avoir récupéré ses affaires, il se dirige vers les loges, à la recherche de la dernière participante.

Il l’aperçoit enfin. « Excusez-moi. » Dit-il en lui attrapant le bras pour ne pas lui faire peur. « Votre accent… Vous êtes française ? » Il en est persuadé. Il l’a tout de suite remarqué et c’est peut-être un point qui a fait qu’il a autant aimé la performance. Il enchaine presque aussitôt : « Vous m’avez énormément touché ! Vous êtes pleine de talent ! Et qu’est-ce que c’était audacieux de sortir des sentiers battus ainsi. Je ne veux pas dire que vous êtes parfaite en homme hein… C’est juste que… » Et comme d’habitude, il s’embrouille tout seul dans ses propos. Il espère ne pas avoir perdu toute crédibilité aux yeux de la demoiselle. « Pardon… Je m’emballe… » Il émet une grimace gênée, ne sachant plus trop où se mettre.
Gabrielle M. DeBeauroy
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 85
Avatar : Charlotte Free
Crédits : Valinwë
Mes rps : Disponible ♥ ! N'hésitez pas à venir me demander !
Louis #2• En cours
Barthelemy • En cours
Curtis • Terminé
Libre • En cours
Dance squad • En cours

Bloc notes :
• Gabrielle n'a jamais connue sa mère, mais porte son prénom (Marie).
• Elle est achluophobe, elle a une peur panique du noir.
• Elle pense retourner en France pendant un moment mais personne n'est au courant.
• Malgré son comportement de séductrice, elle n'a jamais eu de relation stable.
• Gabrielle adore les films d'animations, que ce soit Disney, Pixar, Dreamworks ou même les film d'animation japonais.
• Elle aimerait un jour pouvoir faire du doublage ou jouer à Broadway.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Neo
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Dim 24 Déc - 0:05

Gabrielle & Barthelemy
De Olivierec
Bathelemy
DeBeauroy
Gabrielle
D’un pas nerveux elle quitta la scène après avoir discuté avec le metteur en scène, jetant un regard à l’homme qui l’avait applaudit et un grand sourire naquit sur ses lèvres, elle était heureuse que sa prestation lui ai plu à ce point, cela voulait dire qu’elle avait tout de même des chances d’avoir ce rôle, ou au moins, qu’elle ne soit pas jetée au oubliettes rapidement. Une fois dans les coulisses, elle entreprit de discuter avec les autres candidates sur leurs interprétations, remerciant d’un grand sourire celles qui avaient aimées ce qu’elle avait fait. A vrai dire, elle ne pensait pas que son interprétation aurait autant de succès, surtout auprès des autres compétitrices. Après quelques minutes de discussions, la française fini par annoncer son départ, se dirigeant ainsi vers les loges pour récupérer ses affaires pour pouvoir après reprendre sa journée tranquillement.

Attachant ses cheveux en une queue de cheval grâce à sa pince, la versaillaise attrapa son sac, vérifiant qu’elle n’avait rien oubliée dans un coin de la loge avant de sortir de cette dernière et de commencer à partir. Soudainement, une voix retentit derrière elle, la sortant de la torpeur dans laquelle elle était parti se plonger sans s’en rendre compte. Se retournant en sentant une main sur son bras, la jeune femme reconnue l’homme qui était assit au côté du metteur en scène, enfin, elle reconnue surtout ses yeux bleus, aussi voir même plus électriques que les siens. Gabrielle étira un léger sourire lorsque l’homme lui demanda si elle était française à cause de son accent, c’est vrai qu’il avait tendance à ressortir quand elle ne faisait pas trop attention. «Oui ! Je suis Versaillaise pour être précise ! Et vous ? Vous êtes français aussi non ? Sinon, vous ne seriez pas aussi extatique.» un petit rire naquit de sa gorge alors qu’elle continuait à écouter l’homme qui lui annonça qu’elle l’avait touché, ce qui la surpris, mais lui fit plaisir également, elle aimait savoir que les gens se sentait touchés par ses performances, c’était pour ça que la française avait choisi le théâtre après tout. Gabrielle écouta toujours l’homme qui semblait se perdre tout seul dans ses paroles, c’était adorable à voir, il semblait gêné qu’elle ai à le voir dans cet état. Il s’excusa rapidement de ses paroles décousues et la jeune femme étira un grand sourire, se mettant doucement à rire, non pas d’un rire moqueur, bien au contraire, un rire sincère et authentique. Rapidement elle remit une mèche de ses cheveux bonbons derrière son oreille avant de prendre la parole. «Merci beaucoup, je n’avais jamais eu autant de compliment auparavant ! Je suis ravie que ma prestation vous ai plus, j’aime savoir que ce que je fais touche des gens. Et merci, c’est vrai que c’est audacieux de ne pas jouer une femme sur scène lorsque l’on en est une, mais j’aime faire ça, je trouve que ça prouve que n’importe qui peut jouer qui il veut, tant qu’il joue avec passion. Et ne vous inquiétez pas ! Ne soyez pas gêné, je devrais être celle qui est gênée ! Je n’ai jamais eu autant de compliment de toute ma vie, surtout venant de quelqu’un d’aussi charmant !» Remontant son sac qui glissait de son épaule, la demoiselle tendit la main vers l’homme à la chevelure foncée face à elle. «Je suis Gabrielle, mais ça vous le savez. Et vous êtes ?»
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2262
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Ven 29 Déc - 19:17

Barthelemy hoche vivement la tête. Il aime la France et il aime encore plus croiser des français à l’étranger car ça lui rappelle ses origines. Néanmoins, s’il est à Austin aujourd’hui, et s’il a combattu férocement dans son passé pour pouvoir rester dans cette ville, ce n’est pas pour rien et il ne rentrerait dans son pays d’origine pour rien au monde, en dehors de quelques semaines de vacances éventuellement. « Oui, de Paris même. » Il a un sourire énorme avant de s’extasier cette fois-ci sur la performance de la jeune femme qu’il risque de ne pas oublier de sitôt. Il se sent bientôt mieux néanmoins, lorsqu’elle lui annonce qu’il n’a pas à s’en faire. « La vérité, c’est que je n’aurais pas dû être là cette après-midi alors c’est comme un coup du destin ! » Il sourit encore. Il n’y croit pas spécialement au destin, ni à aucune forme de religion d’ailleurs. « Je ne m’y connais pas en théâtre et c’est bien la première fois que je fais parti d’un recrutement de casting d’ailleurs. » Sa position fait qu’il ne devrait sans doute pas révéler ce genre d’informations de la sorte, afin de ne pas entacher la crédibilité du producteur de la pièce, donc il tente de se rattraper. « Enfin, ne vous en faites pas, je ne suis là qu’à titre ‘informatif’ dirons nous, du coup. Je donnerais mon avis, mais en aucun cas c’est moi qui prendrais la décision finale. » Il ne voudrait pas non plus que l’étudiante croit qu’elle pourrait avoir des points grâce à lui parce que clairement, il n’a pas ce genre de pouvoirs. Bref, encore une fois, il s’emballe, il s’égare, il divague, pris par ses émotions. « Bref… Je suis Barthelemy, enfin Barth ! Je suis un novice en théâtre mais vous m’avez bien donné envie d’en voir plus. Mon truc à moi, c'est plutôt le commerce, la vente de maisons, ce genre de trucs d'habitude... » Ca résume bien la situation en fait !
Gabrielle M. DeBeauroy
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 85
Avatar : Charlotte Free
Crédits : Valinwë
Mes rps : Disponible ♥ ! N'hésitez pas à venir me demander !
Louis #2• En cours
Barthelemy • En cours
Curtis • Terminé
Libre • En cours
Dance squad • En cours

Bloc notes :
• Gabrielle n'a jamais connue sa mère, mais porte son prénom (Marie).
• Elle est achluophobe, elle a une peur panique du noir.
• Elle pense retourner en France pendant un moment mais personne n'est au courant.
• Malgré son comportement de séductrice, elle n'a jamais eu de relation stable.
• Gabrielle adore les films d'animations, que ce soit Disney, Pixar, Dreamworks ou même les film d'animation japonais.
• Elle aimerait un jour pouvoir faire du doublage ou jouer à Broadway.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Neo
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Mar 23 Jan - 11:01

Gabrielle & Barthelemy
De Olivierec
Bathelemy
DeBeauroy
Gabrielle
Lorsque l’homme lui confirma ses doutes en lui annonçant qu’il était parisien, le sourire qui trônait sur le visage de Gabrielle s’agrandit, elle adorait croiser d’autres français ici, grâce à ça elle se sentait toujours moins seule dans les rues d’Austin. «C’est génial ça ! J’ai pas croisée de français depuis un petit moment, ça fait du bien !», il était vrai que les français n’étaient pas forcément les plus courants ici, ou alors ils savaient bien se cacher car hormis Louis, il semblait que la jeune femme n’avait pas croisée quelqu’un d’autre venant de son pays, sauf si elle n’y avait pas fait attention, ce qui pouvait être probable également le cas vu la capacité qu’avait la demoiselle à ne pas remarquer certaines choses quand elle le voulait. Des millions de questions naquirent dans son esprit alors qu’elle analysa le brun en face d’elle. «Vous êtes ici depuis longtemps ?». Rapidement elle eu un rire nerveux, se massant la nuque mollement avant de vite reprendre la parole pour expliquer sa question. «Pardon, c’est peut-être indiscret, alors si vous ne voulez pas me répondre je peux comprendre ! C’est juste que j’ai pas vraiment l’habitude de croiser d’autres français alors je m’emporte vite. Un peu comme vous d’ailleurs !», la touche d’humour qu’elle avait apportée à sa phrase la fit rire quelque peu et elle espérait que son vis-à-vis trouverait la comparaison amusante également. Elle écouta attentivement son interlocuteur lorsque celui ci se remit à lui parler de sa prestation qui visiblement lui avait énormément plu, apparemment il ne devait pas être présent cet après-midi et lorsqu’il lui parla d’un coup du destin, Gabrielle se mit à rire de nouveau, elle ne pouvait pas s’empêcher de trouver l’enthousiasme de l’homme à la limite de l’adorable, il ressemblait presque à un enfant venant de recevoir un tout nouveau jouet. «Les coïncidences n’existent pas comme on dit ! Peut-être que c’était tout écrit, qui sait ? Si ça se trouve vous allez vous découvrir une véritable passion pour le théâtre !»

Lorsque le parisien lui avoue qu’il n’y connaît rien en théâtre, Gabrielle ne peut s’empêcher d’hausser un sourcil en se demandant la raison pour laquelle il se trouvait aux côtés du metteur en scène dans ces cas là, après tout il devait avoir ses raisons, soit pour avoir l’avis d’une personne ne faisant pas de théâtre et ainsi ne pouvant pas faire de préférence, ou alors car il ne savait pas choisir et il avait besoin d’aide, l’idée la fit sourire quelque peu, un metteur en scène indécis était quelque chose de complexe, ses idées changent comme son humeur et il n’est jamais sûr de ses choix. Sa rêverie fut de courte durée lorsque l’homme lui explique qu’il n’est là uniquement à titre informatif, donc il venait pour voir les auditions et il débattait après avec le metteur en scène pour savoir qui avait eu la meilleure interprétation et qui était mieux fait ou faite pour le rôle. Il lui indique également que la décision finale ne dépendra aucunement de lui, comme pour lui faire comprendre qu’elle n’arriverait pas à gratter des points en plus. Dans un rire, la versaillaise ne put se retenir de répondre du tac au tac «Dommage ! Moi qui voulais vous inviter à prendre un café pour gratter des points !», instinctivement elle tira légèrement la langue, comme pour appuyer le côté humoristique de sa phrase, elle ne voulait surtout pas qu’il croit que ses intentions étaient réelles, à la limite, l’inviter à boire un café oui, mais uniquement pour discuter, pas pour essayer de se faire bien voir !

Il s’appelait donc Barthélémy, un prénom purement français en soit et qui lui allait à merveille. Il lui expliqua qu’il était novice en théâtre mais qu’elle lui avait donné envie d’en voir plus, ce qui instantanément réchauffa le cœur de la jeune femme qui passa une man dans sa chevelure bonbon pour cacher sa gêne. «Barthélémy .. C’est très joli comme prénom ! Ça vous va bien !», Gabrielle marqua une légère pause, s’humidifiant les lèvres avant de reprendre., offrant un sourire à Barth. «Si vous voulez vraiment en voir plus, je peux vous apprendre quelques trucs ! Ça me ferait même plaisir pour être honnête. Enfin, si ça vous tente, je ne vous force pas la main ! On peut en discuter autour d’un café si ça vous intéresse !», dire qu’elle ressemblait à une enfant serait un euphémisme, c’était elle maintenant qui semblait extatique, elle aimait l’idée de pouvoir partager sa passion avec quelqu’un, et puis se faire un nouvel ami n’était pas si mal que ça.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2262
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Gabrielle & Barthelemy, le Lun 12 Fév - 15:59

« Faut dire qu’on est en minorité ici ! » Un large sourire vient se glisser avec cette banalité énoncée par le brun. Puis, la jeune femme s’excuse pour une question qu’elle estime trop personnelle apparemment, mais ça ne gêne pas l’agent immobilier. Faut dire que lui aussi fait preuve d’un certain engouement lorsqu’il est face à des français. « J’ai fait quelques allers-retours à cause de mon visa qui expirait, mais dans l’ensemble 5/6 ans environ. » Il ne comptait plus vraiment depuis un moment et avec tous les événements qui se sont passés dans sa vie au cours des dernières années, il lui arrive même de perdre la notion du temps. Du coup, peut-être a-t-il oublié quelques années dans ses calculs, ça ne serait pas si étonnant. « Et toi, tu y es venue pour tes études ? » Demande-t-il pour retourner la question.

Puis, voilà qu’ils abordent la performance de la jeune femme qui a complètement subjugué Barth. L’homme s’égare et se répète même, donnant un peu trop d’explications sur sa présence ici, peut-être. « Que ça devienne une passion ou non, je pense que ce café ne serait pas une mauvaise idée pour le découvrir. » Finit-il par répondre après l’invitation de la demoiselle. Qu’elle cherche à gagner des points ou non, cela n’a pas d’importance au fond, puisqu’il lui a confirmé que ça ne changerait rien, étant donné son poste peu important. « Je ne suis franchement pas sûr d’être un bon élève, mais ça vaut le coup d’essayer ! » Il sourit, tout excité à cette idée. « Tu as le temps maintenant ? » Ils pourraient tout aussi bien se donner rendez-vous plus tard mais vu qu’il est libre, c’est l’occasion parfaite pour en profiter. « D’ailleurs, faut que tu me racontes d’où t’es venue cette passion ! »
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Gabrielle & Barthelemy, le

Gabrielle & Barthelemy

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Théâtre Le Phoenix-