Partagez| .

Une rencontre percutante


Jimmy Brody
avatar
Inscrit le : 29/11/2017
Messages : 14
Avatar : Jared Padalecki
Date de naissance : 19/07/1982
Mes rps :
Disponibilité RPG: Ouverte (3/5)
Ariana - Frederique

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Anego
• ÂGE : 32 ans
• BLOC NOTE :


Une rencontre percutante, le Sam 2 Déc - 20:07

Vouloir quelque chose du fond du cœur et ne pas faire tout ce qui est en son pouvoir pour l’obtenir est la plus grande offense que l’on puisse faire à la vie.
Jimmy & Frederique
Jimmy avait la sensation bizarre que la ville d'Austin avait perdue la tête. Enfin ces habitants plus précisément. À croire que les gens devenaient fous. En effet, depuis quelque temps, des événements violents envahissaient les rues. Des enlèvements, des prises d'otages. La police locale avait demandé l'aide du FBI dans cette période trouble. Et pour une fois, l'agent fédéral, qui travaillait sur des affaires bien peu passionnantes depuis ces cinq dernières années, avaient enfin l'occasion de travailler sur quelque chose de plus intéressant. Sa principale mission était de savoir si toutes ses affaires étaient liées ou bien si cela n'était que des coïncidences. Celui qu'il considérait comme son mentor lui avait appris qu'il n'y avait jamais de coïncidences dans une enquête. Quand cela semblait être le cas, il s'agissait simplement de pièces de puzzle qu'il fallait réussir à assembler. Depuis qu'on lui avait confié cette affaire, le grand brun cherchait donc à trouver les pièces manquantes afin de parvenir à faire l'assemblage. Bien qu'il y avait plusieurs autres agents à travailler là-dessus, Jimmy avait tendance à se la jouer solo. Question d'habitude.

Voilà pourquoi, en cette fin novembre, le jeune homme, c'était lever à l'aube. Après son footing quotidien, il avait avalé un bon petit déjeuner, prit une douche et s'était préparer pour rejoindre le bureau avec un petit plus d'entrain que d'ordinaire. Avant de rejoindre son lieu de travail, il avait versé son café dans un verre isothermique puis avait quitter son domicile au volant de sa voiture neuve. Cela faisait plusieurs mois qu'il mettait de côté pour se payer cette voiture de sport, une Porsche 718 cayman de couleur bleu miami. Le grand brun était fier de sa nouvelle acquisition et en prenait le plus grand soin. Mais là n'est pas notre histoire. Notre héros se dirigeait donc droit vers l'immeuble fédéral. Il passa sa matinée installer à son bureau, à lire et relire les dossiers des différentes affaires, cherchant un lien entre eux. Le grand brun avait un bureau individuel vu qu'il travaillait la plupart du temps en solo. Il avait donc put recouvrir les murs de toutes les photos que contenaient les dossiers. Il avait utilisé un système de ficelle pour tenter de les relier les unes aux autres. Mais en vain. Il ne trouvait aucune logique à tout cela. Cela le rendait malade, mais il en était arrivé au point d'espérer une autre affaire pour avoir plus d'éléments. Il était triste de se dire qu'il fallait de nouvelles victimes pour peu être trouvé les responsables de toute cette histoire.

Alors qu'il avait les yeux rivés sur l'écran de son ordinateur, son téléphone sonna. Jimmy sursauta légèrement, surprit, et décrocha. Un de ses amis lui proposait d'aller déjeuner. Jetant un coup d'œil à la pendule murale, il soupira légèrement. Ouais, il était temps pour lui de faire une pause. Le grand brun éteignit son écran, attrapa ses affaires et sorti de son antre. Lorsqu'il arriva à l'extérieur du building fédéral, il prit une grande inspiration d'air frais. Bon d'accord, d'air pollué plutôt. Mais c'était toujours plus agréable que l'air de son bureau. Le restaurant ou le jeune homme devait se rendre pour déjeuner, n'était pas très loin. Il décida donc de s'y rendre à pied. Tout en marchant, il envoyait un sms. Du coup, il ne réalisa pas que quelqu'un arriva en face de lui. Et ce qui devait arriver, arriva. Il percuta l'inconnu. Bon, heureusement qu'il n'allait pas vite. Et il n'y avait donc pas de bobos. Enfin pas pour lui. Mais il était grand. Il dépassait facilement ses interlocuteurs. Et en plus, il était bien bâti. Du coup, il pouvait faire mal sans le vouloir à quelqu'un de plus petit et de plus frêle que lui. Ceci dit, il ne s'attarda pas plus que cela et marmonna un vague

« Désolé »

Sans même lever le nez de son téléphone.
© CRIMSON DAY


Qui que l’on soit au fond de nous,
nous ne sommes jugés que d’après nos actes.

Une rencontre percutante

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les bureaux-