AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi


Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le Lun 20 Nov - 14:05


Le soleil décline petit à petit et se cache derrière les toits de l’université. La fin de la journée approche lentement, laissant les couloirs se vider des élèves qui rejoignent leurs appartements avant de se préparer pour une soirée enivrante. Je regarde mes élèves quitter la salle de classe, un peu trop euphoriques. Ils se bousculent, gloussent. J’ai du mal à m’imaginer si idiot à leur âge. « Bourrez-vous bien la gueule les puceaux ! »  dis-je nonchalamment à moi-même alors que je pose mes pieds sur mon bureau. Les derniers m’entendent mais ne relèvent pas. Ils sont habitués à mon comportement particulier. Enfin, je suppose. J’entamais à présent mon troisième mois de cours. J’me débrouille pas trop mal comme professeur vu comment certains sont pendus à mes lèvres, je dois être un minimum intéressant. J’suis pas du genre sévère. Je laisse la personnalité de chacun s’exprimer- ou complètement s’effacer, ça dépend des cas – et j’observe. Chacun d’entre eux a le privilège d’avoir sa photo dans un cahier caché dans un tiroir scellé de mon bureau. Je note minutieusement mes observations sur chacun. Je les étudie afin de mieux les cerner, afin d’anticiper d’éventuels troubles comportementaux. Je ne sais même pas si ce que je fais est éthique, mais je m’en bats les couilles.

Hier soir, alors que corrigeais les copies de mes élèves, j’ai enfin rencontré le fléau du plagiat. J’avais déjà eu vent de ce problème grâce à mes collègues professeurs qui n’en finissaient jamais de se plaindre à ce sujet. J’attendais presque impatiemment d’être confronté à cette erreur basique d’étudiants. Lorsque j’étais à leur place, je dois avoir plagié quelques fois mais j’ai été assez intelligent pour ne pas m’être fait prendre. A présent, j’étais de l’autre côté de la barrière, je me devais de réagir et les sermonner avait quelque chose de terriblement plaisant. J’avais donc ouvert ma boite mail et avait envoyé un message à ces deux étudiantes.
A : Hibby-Blue Smith ; Kelly H. Williams
DE : Professeur Valentine
OBJET : Rencontre urgente
MESSAGE :  
Chères demoiselles,

Je vous donne rendez-vous à 17 heures demain dans ma salle de cours principale afin que nous puissions discuter de votre précédent devoir concernant les victimes de violences conjugales.
Soyez ponctuelles.

Professeur Valentine.

Le ton peu sympathique était parfaitement maîtrisé et il contrastait sans doute avec le professeur qu’elles avaient eu l’habitude de voir. Ce rôle du professeur rabat-joie me plaisait assez bien. Cela allait être un moment plaisant d’observer les réactions de ces deux élèves. Néanmoins, je n’aurais jamais parié sur elle pour une histoire de plagiat.

On toque à la porte. C’est l’heure. Les jambes toujours croisées sur mon bureau, je crie audiblement « Entrez ! ».  Je regarde ma montre. Il est exactement 17heures. J’invite les deux élèves à s’assoir devant mon bureau sur les deux chaises vides avant de croiser les bras. Mon regard insolent suit leurs corps juvéniles prendre place. Poli, je leur dis bonjour avant d’enchaîner.

« Alors mesdemoiselles… A votre avis, pourquoi est-ce que je vous ai convoquées ? » Je les toise un peu sans les quitter des yeux. La partie pouvait commencer.
Kelly H. Williams
holly shit Bloody Hell
avatar
Inscrit le : 17/03/2017
Messages : 318
Avatar : Katerina Graham
Crédits : avatar: delreys
Date de naissance : 12/05/1997
Mes rps :

Bloc notes :

~I'm in love



~I'm a badass



~I'm in hollydays



~ Je suis diplomée


Afficher


Re: Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le Lun 20 Nov - 15:42

Bip bip. Mon téléphone sonne et 'indique qu'un mail vient d'arriver. J'ouvre ma boite mail et observe que M. Valentine viens de nous écrire à moi et Hibby. Merde, on s'est fait prendre. Hibby m'avait demandé de copier ma feuille. Je lui avais dit qu'on allait se faire prendre. Mais elle m'a pas écoutée et comme une petite idiote je me suis laissée convaincre. Merde, merde, merde.

Le lendemain...

Je m'avance vers le bureau de M. Valentine avec Hibby à mes côté. Je toque en regardant ma partenaire avec des yeux fâché. Bas oui, je n'aillais pas faire genre que c'est pas grave. Je l'avais engueulée avant de venir comme jamais je ne l'avais fait avant. Mais bon c'était méritée je trouve. Même si c'est en partie ma faute. Mais bon elle avait cas faire son devoir aussi. Bref, on entend un faible entrer. Du coup j'ouvre la porte et marche nonchalamment avec mon jogging et pull trois fois trop grand pour moi. Quoi il croyait vraiment que juste parce que c'est un prof je m'habillerais un peu mieux il peut se fourrer le doigt dans l'oeil. Faut pas non plus pousser bobone dans les orties.

J'arrive au niveau de son bureau et lui serre la main en lui disant "Bonjours M.valentine."avec un air toujours nonchalant.

"Bas je pense qu'on sait tous, M. Valentine. C'est à cause de ce plagia. Personnellement je pense que c'est de notre faute à toute les deux du coup je propose de refaire le travail de notre côté, ou bien un nouveau, à voir guise, je pense aussi que ce serai bien de nous punire genre 2 h de colle." Je le regarde pour voir sa réaction en faisant un sourire plus qu'insolant. Bas quoi, je suis de mauvaise humeur et je n'hésite jamais à le montrer.et puis c'est bon quoi on ne va pas non plus faire tout un plat pour un simple plagia. "On peut y aller maintenant ?"

C'est la première fois que je parlais à ce prof hors contexte du cours. Quoi que ça a quand même un rapport. Je trouvais ce prof trop direct, je n'aime pas les gens comme moi. Je sais que la plupart des gens n'aiment pas ce côté chez moi. Mais j'aie bien dire les quatre vérités des gens même si après ils me détestent. C'est pas ma faute si les gens n'aiment pas savoir leur défaut, je ne fais que dire la vérité.

Je n'avais toujours pas quitté le prof des yeux pour bien lui faire savoir que ce qu'il croyait être son pouvoir de "professeur" ne s'applique pas à moi. Je m'en contre fou de ce qu'il peut bien penser de moi. Les profs pensent toujours être supérieur et bien non ! Ca ne marche pas comme ça. Je suis un être humain comme lui et ce n'est pas parce qu'il a un titre supérieur à moi que je suis censée le suivre comme un petit chien suis son maître. Faut pas déconner non plus.


DEAD
END
Hibby-Blue Smith
ADMIN ∎ The Neon Demon
avatar
Inscrit le : 20/06/2017
Messages : 289
Avatar : Madelaine Petsch
Crédits : Oph
Mes rps : (3) - LouisNellRaphael

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: yellowsubmarine
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE :


Re: Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le Lun 20 Nov - 20:52

Hibby avait merdé. Elle le savait et l'avait su dès qu'elle avait rendu sa copie à monsieur Valentine. Le travail qu'il avait demandé était conséquent, et Hibby, prise dans ses rêveries à propos d'Ezekiel, s'y était prise trop tard. Alors, dans le désespoir, elle avait demandé à Kelly de lui passer sa copie, afin d'y piocher quelques idées, mais surtout des sources bibliographiques, obligatoires pour ce devoir. Seulement, Hibby n'avait absolument pas pensé à vérifier ces sources, et, trop peu connues, il semblait alors évident que l'une des deux filles avait largement triché sur l'autre. La rousse poussa un soupir en lisant le mail de son professeur via son téléphone. Elle le fourra violemment dans son sac, se demandant comme elle allait se tirer de cette affaire. Elle s'en voulait aussi vis à vis de Kelly. Elle la foutait clairement dans la merde...

Les deux filles s'étaient retrouvées pour se rendre ensemble à la rencontre de leur prof. Hibby n'avait pas fière mine et évidemment Kelly l'engueula comme jamais. C'était certain, plus jamais il n'y aurait d'entraide entre elles deux. Hibby s'était excusée à peu près cinquante fois sans que cela n'ait aucun effet.

Hibby et Kelly s'étaient assises face à lui, Hibby baissant constamment les yeux. Kelly n'hésita pas à avouer, voire même à être plutôt directive. Hibby n'osait pas vraiment interagir, puisque tout cela était de sa faute. Néanmoins, les deux heures de colle, ça ne la tentait pas trop. "Deux heures de colle ? On est plus au collège Kelly." Elle émit un petit rire. "Tout est ma faute. Le travail était conséquent, j'ai stressé, je n'ai pas eu le temps de lire assez de textes pour faire mon boulot. J'ai demandé à Kelly de m'aider et j'ai bêtement plagié sa bibliographie. Stupide de ma part, je le reconnais." Autant être honnête et ne pas raconter de conneries dans le but de se dédommager. Kelly voulait déjà partir. Il était évident que ce rendez-vous n'était pas une partie de plaisir, mais quand même, un peu de tenue. "Non Kelly, écoutons ce que monsieur Valentine a à nous dire." La rousse croisa et décroisa les jambes, respirant un bon coup, attendant de connaitre quel serait le prix à payer pour ce plagiat.


et un jour on se retrouve à jouer seul. l'autre retire ses billes, reprend ses cartes, et vous restez là, comme un con, devant une partie inachevée.

Leevi J. Valentine
ADMIN ∎ Broken Heart
avatar
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 586
Avatar : Nicolas Simoes
Crédits : Goldboode
Mes rps : FULL. 6/6
¥ Esvir#2 ¥ Floyd ¥ Louis#3 et #4 ¥ Giovani ¥ Zach




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le Mar 21 Nov - 21:14


Mademoiselle Williams entre la première suivie par une crinière de feu. Je les regarde s’installer sur leurs sièges, l’une ayant un comportement plus agressif alors que l’autre espère vouloir s’enfoncer dans sa chaise. De prime abord, je remarque que la rousse se sent honteusement coupable. Elle préfère regarder ses pieds que soutenir mon regard alors que la brune croise les bras avec une certaine arrogance. A peine ma question posée que la première s’empresse de répondre d’une manière qu’elle pense intelligente. Son ton trop assuré me fait sourire. Elle énonce des sanctions que je pourrais prendre ce qui me fait sourire d’autant plus. J’ai déjà prévu votre sentence les petites poulettes, ne vous tracassez pas. Mademoiselle Smith quant à elle se moque légèrement de sa camarade. Je croise les bras tout en remettant mes jambes sous mon bureau. Cette rencontre allait être bien plus intéressante que je pensais. Elle glousse la rousse, je croise son regard, je lui lance un clin d’œil alors que sa copine ose demander si elles peuvent partir. Je me penche en avant et je pose mes bras croisés sur mon bureau et m’adresse à la jeune brune.

« Je serais le seul à décider de votre sanction Mademoiselle Williams. Et elle sera plus intelligente que celles que vous osez proposer. Avant, ça. J’aimerais éclaircir certaines choses car vous n’êtes pas en mesure de pouvoir négocier votre envie de quitter la pièce. Après, si vous y tenez réellement, partez mais sachez que vous ne gagnerez pas à ce petit jeu avec moi, est-ce que je me suis bien fait comprendre ? » Mon ton est calme mais autoritaire. En règle générale j’apprécie cette façon franche de parler mais la demoiselle n’est pas en mesure de discuter. Je suis sans doute une personne très insolente moi aussi, mais jamais je ne manquerai de respect à un professeur. J’ai des principes, mêmes si ceux-ci sont sans doute discutables.

Mademoiselle Smith fait preuve d’une remarquable honnêteté et avoue tout de suite son crime. Elle m’explique qu’elle était surchargée de travail, que son stress était un frein à son organisation. Elle est assez lucide sur les termes qu’elle emploie. Cette gamine est intelligente, surement plus que sa petite copine. Je regarde la brune, puis la rousse. Silence. Tout en prenant un cahier dans mon tiroir je regarde Miss Smith et je lui dis « Vous êtes une fille intelligente Hibby. Ce qui me surprend par contre c’est votre incapacité à choisir les bonnes personnes sur qui tricher. » Je sens que j’ai lâché une bombe, mais je m’en bas les couilles. « Vous écopez toutes les deux d’un zero pour ce travail. En revanche, si vous n’aviez pas triché, vous auriez eu un 11/20, ce qui n’est pas vraiment glorieux. » Je lève les épaules et je leur lance leur copie et je dis, plus autoritaire que jamais : « Sachez que dans mon cours, je ne donne que mon attention à ceux qui le méritent. Alors si pour vous la psychologie est une farce, je vous conseille de changer de filière. » Mon comportement me rappelle un de mes professeurs lorsque j’étais à la place de ces deux jeunes filles. Il était détestable mais terriblement intéressant. Ce prof m’avait fait pleurer, m’avait fait passer des nuits blanches mais tout ce travail en valait la peine. Il m’avait fait grandir et m’avait appris bien plus que n’importe qui. "Et si vous êtes ici, c'est que vous m'avez profondément déçu."J’ouvre le cahier épais et rafistolé que j’avais sorti quelques instants plus tôt et le pose devant moi dans un claquement sec qui résonne dans la classe.
Kelly H. Williams
holly shit Bloody Hell
avatar
Inscrit le : 17/03/2017
Messages : 318
Avatar : Katerina Graham
Crédits : avatar: delreys
Date de naissance : 12/05/1997
Mes rps :

Bloc notes :

~I'm in love



~I'm a badass



~I'm in hollydays



~ Je suis diplomée


Afficher


Re: Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le Mar 26 Déc - 0:29

Échecs et Mat
ft. Leevi et Hibby


   

Ce prof commençait sérieusement à me taper sur les nerfs. Il me parle comme à un enfant de 8 ans, mais ça va pas ou quoi. Mais bon il faut que je calme mon tempérament et me concentrer pour ne pas lui foutre mon point dans la gueule.
"Oui vous vous être bien fait comprendre M. valentine"
Je me rassieds sur la chaise mais cette fois avec un peu plus de grâce. Je croise les jambes et essaye de me calmer le plus possible tout en écoutant le professeur qui nous parlais de nos erreurs de jeune étudiantes. Il parlait de chose qui pour moi était choquante. Moi ? Pas la bonne personne pour tricher, mais ça va pas ou quoi ? Moi et mes voix dans ma tête on va lui dire ce qu'on pense. Heureusement que ma voix de la raison n'était pas encore endormie parce que sinon j'allais le taper celui-là. Je respire calmement mais entends quelque chose de choquant qui me tombe dessus comme un piano dans les dessins animés. 11/20 ? Je ne comprends pas, je suis consternée, j'avais travaillée comme un ouvrier du 19e siècle en Belgique à Charleroi et j 'aurais du avoir un 11/20 ? Je crois que mon incompréhension se lit sur mon visage car je regarde le prof d'un air qui ne m'es pas habituel. Il nous balance nos feuilles et toujours en écoutant d'un oreille le professeur qui nous rappelle à quel point il est déçus je lis ma feuille. Je vois du rouge partout sur ma feuille et une larme coule sur ma joue et mon caractère me dis de la cacher ce que je fais de suite. Je penche la tête au-dessus de mes genoux et essuie la larme en un petit coup de main sur le visage. Je me redresse dès que M. Valentine a fini de parler. Et je commence mon discours d'une voix calme et sans agression dedans.
"Écouter M. Valentine, je sais ce que vous devez penser de moi, et je suis totalement d'accord avec vous. Mais même avec cette faute de parcours je pense que j'ai le mérite d'être dans cette université, et d'être dans votre classe. J'essayais juste d'aider Hibby, et je reconnais avec beaucoup de difficulté que c'est en grosse partie ma faute. D'ailleurs, Hibby, je suis désolée de t'avoir criée dessus tout à l'heure, je n'aurais pas dû. C'est pas ta faute, c'est moi qui aurais dû ne pas te le donner. Être psychiatre à toujours été pour moi un rêve, j'ai toujours pris soins de savoir si les gens autour de moi, qu'il soit méchant ou gentil, soit bien dans leur peau. Qu'il ne soit pas seul les jours de fêtes, de respecter leur intimité. Je sais que j'ai un fort caractère et je suis désolée pour ce que j'ai pu vous dire tout à l'heure mais j'essaye de revendiquer mes droits et juste pour que vous le sachiez je n'ai jamais pensé à mal dans mes actions qui ont porté à cette entrevue. Tous ça pour dire que je suis désolée. Voilà c'est tout ce que j'avais à dire."
Je me rassois sur la chaise dont je m'étais levée en commençant à parler. J'étais stupéfaite à quel point j'avais parlé avec le cœur. Ça ne m'arrive jamais. Mon accent Britannique toujours au rendez-vous malgré ses 10 mois en immersion dans l'accent Américain, j'avais toujours peur qu'on ne me prenne pas au sérieux. Mon souffle un peu coupé et mon cœur bat à toute allure en attendant la réaction des deux personnes à qui je venais de faire le discourt le plus sincère de toute mon existence...
☾ ANESIDORA


DEAD
END
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi, le

Échecs et Mat. Kelly - Hibby - Leevi

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2018-