Partagez| .

Des retrouvailles déroutantes


Lucas Henderson
avatar
Inscrit le : 29/10/2017
Messages : 116
Avatar : Liam Hemsworth
Date de naissance : 13/01/1993
Mes rps :
Disponibilité RPG: limité

Silver - Aretha - Maxence - Sinead - Intrigue, commun - Brynley - Emmett - Nicky - Meredith


Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Anego
• ÂGE : 32 ans
• BLOC NOTE :


Des retrouvailles déroutantes, le Mar 31 Oct - 21:24

Des retrouvailles déroutantesft. Maxence

J'ouvre les yeux. La lune illumine encore le ciel. Je ne suis pas surprise. Cela devient une habitude. Je ne dors que quelques heures pas nuit. La sueur perle sur mon front à chaque fois que je me réveille. L'angoisse étreint mon cœur également. Son visage flotte encore devant mes yeux pendant quelques secondes. Je me retourne pour le chasser. J'ai besoin de bouger. Mais je ne veux pas me lever. La dernière fois que je l'ai fait, je me suis retrouvé mêlé à une sale histoire. J'ai promis à ma mère de ne plus me balader seul la nuit dans les rues. Elle n'a pas besoin d'un sujet d'inquiétude supplémentaire. Mon job est déjà bien suffisant.

Je suis de garde aujourd'hui. Cela va me faire du bien. Retourner à la caserne est toujours un plaisir. Être pompier, c'est ma vocation. Je n'imagine pas faire autre chose. Lorsque j'en franchi le seuil ce matin, j'ai encore des traces de mon altercation. Quelques douleurs ce rappel encore à moi. Cela ne m'empêchera pas de faire mon boulot correctement. J'ai à peine le temps de me changer. Le capitaine me demande dans son bureau. Il va certainement me parler de l'incident. Me faire la morale. J'ai dû louper une garde à cause de cela. Une fois la leçon de moral terminé, je vais voir mon lieutenant. J'ai besoin de bouger. De faire de l'exercice. De me vider la tête. En bref, j'ai besoin d'être occupé.

La température est plutôt douce pour la saison. Le lieutenant me demande donc de briquer le camion de fond en comble. J’accepte avec plaisir. Il faut juste le sortir du garage. Je n'ai pas souvent l'occasion de conduire les véhicules. Ce n'est pas ma tâche. Je profite donc de moment. Cela me fait plaisir. Vraiment. Une fois le camion dans la cours, je commence a le frotter dans tous les coins et recoins. J'ai à peine commencé que l'alarme retenti. Je lève le nez et écoute. C'est pour nous. Un incendie dans une résidence. Pas une grosse intervention. Le danger est quand même présent. Je lâche tout et fait enfiler ma tenue en même temps que mes collègues. Je monte dans le camion. Nous partons à l'adresse indiquée, toutes sirènes hurlantes. Le trajet dure quelques minutes. Mon regard se perd par la fenêtre. Le Lieutenant donne ses consignes. On arrive et je saute du camion à peine est il arrêté. J'entre dans la maison dont les flammes commencent à lécher le toit derrière mon supérieur et suivi par un autre pompier. On contrôle chaque pièce à la recherche de victimes potentiels. Rien. La maison est vide. Le lieutenant nous ordonne de sortir. Je m'exécute. Une fois, dehors, l'ordre d'ouvrir les lances et d'attaquer le feu est donné. Je retourne au camion. Les gars du camion pompe n'ont pas besoin de moi. L'incendie est vite maîtrisé et éteint. L'intervention se termine. On plie bagages et on rentre. Je n'ai qu'une envie, prendre une douche. J'ai de la suie partout sur le visage.

La caserne est en vue. L'ensemble de la brigade est satisfaite. L'ambiance est bonne. L'intervention s'est passé sans encombre. Lorsque je descends du camion, un des gars me donne un coup de coude. Je regarde dans la direction qu'il m'indique d'un coup de tête. Une jeune femme se tien à l'entrée de la caserne. Son visage m'a l'air familier. Pourtant, je ne sais pas qui c'est. J'enlève ma tenue de feu. Le lieutenant va voir notre visiteur pour lui demander ce qu'elle veut. Je me détourne. Comme tout le monde, je serais informé de l'identité de la jeune femme et de la raison de sa présence en temps et en heure. Pour l'instant, j'ai besoin de me débarbouiller.


___________________


I loved and I loved and I lost you
Justayne
L. Maxence Watts
avatar
Inscrit le : 16/12/2016
Messages : 140
Avatar : Holland roden
Crédits : Voir l'avatar, june, bazzart, PRD
Date de naissance : 14/02/1988
Mes rps : 4/6 Libre mais demande toujours on sais jamais : ici

- Feat Nell - ici

- Feat Lucas - ici

Bloc notes :


Info importantes:
- Elle a un jumeau Maxime.
- C’était un garçon avant.
- Elle ne se laisse pas faire.
- Elle adore la mode et les langue vivante.
- Elle a les oreilles percer, la langue aussi.
- Elle a un tatouage d’un dragon dans le dos. En plus d’une broderie sous la poitrine.

Afficher


Re: Des retrouvailles déroutantes, le Mar 31 Oct - 21:57


ft. Maxence
Watts
ft. Lucas
Henderson
Besoin d’un pause


Max avait passé la nuit à chercher un projet pour son cours d’art, elle avait déjà mis la barre haute avec ces teste sociaux comme se mettre en sous-vêtements sur un cheval en pieds dans une rue passent, ou bien être en sous vêtement dans la rue et laisser les gens écrire sur elle. C’était dans les extrême qu’elle se sent le plus vivante .

Et elle avait toujours pas d’idée alors forcément elle c’était mis à faire de la couture et c’est en entendant les sirène des pompiers qu’une idée bien étrange lui était venue après tout pourquoi pas , on ne parle pas assez d’eux. Elle c’était donc rapidement préparer avant de se rendre à la caserne en question pour parler à quelqu’un.

Et bien sur elle a trouvé , bon il venait juste de revenir de mission mais c’était pas quelque chose qui dérange Max plus que ça , ça lui donner même des idée de tenue pour le cours de stylisme… elle se mordit la lèvre d’ailleurs car elle était en train de réfléchir a plein de chose à la fois avant de se reconcentrer sur le lieutenant en se présentent et en expliquant pourquoi elle était là.

Sauf que la miss resta fixer un moment sur un des hommes qui était là , ou plutôt ces yeux car le reste était cachet. Max n’étant pas le genre de fille à avoir peur ou froid aux yeux elle salua le lieutenant pour se diriger directement vers les vestiaires ou était partit tous les hommes , elle en trouva certains en serviette, d’autre en boxer, d’autre plus habiller … ça devait faire bizarre de voir une femme dans les vestiaires des hommes sans gêne à chercher le jeune homme qu’elle finit par trouver enfin en venant s’adosser au cassier à côté de lui pour le fixer dans les yeux .

T’as tête me dis quelque chose …. Surtout tes yeux mais impossible de me rappeler ou ….

Max le fixa dans les yeux avant de descendre un peu son regard bien plus bas après tout elle a bien le droit les yeux sont fait pour regarder. Bien qu’elle regarde aussi les autres hommes qui ont pas l’air si timide , ou en tout cas pas tous.

Tu t’appelles comment ?


___________________
Lucas Henderson
avatar
Inscrit le : 29/10/2017
Messages : 116
Avatar : Liam Hemsworth
Date de naissance : 13/01/1993
Mes rps :
Disponibilité RPG: limité

Silver - Aretha - Maxence - Sinead - Intrigue, commun - Brynley - Emmett - Nicky - Meredith


Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Anego
• ÂGE : 32 ans
• BLOC NOTE :


Re: Des retrouvailles déroutantes, le Mer 1 Nov - 21:18

Des retrouvailles déroutantesft. Maxence

Je me rends rapidement aux vestiaires. J'enlève rapidement ma tenue et mets une serviette autour de la taille. Il n'y a que trois douches pour douze hommes. Je suis donc rapide pour passer dans la première vague. Je n'aime pas rester couvert de suie trop longtemps après une intervention. Bien que je me lave soigneusement, je ne traîne pas. Je pense à ceux qui attendent certes. Mais on peut très bien être rappelé dans deux minutes. Quand on est de garde, on ne lambine pas pour ce genre de chose. Il faut être apte à tout laisser en plan. Être opérationnel en cinq minutes. Alors quand l'alarme retenti et qu'on est sous la douche, c'est chiant. Pas le temps de se sécher ou d'enfiler des chaussettes... Bref la galère. Voilà pourquoi en moins de trois minutes, je sors de derrière le rideau. Les cheveux tout dégoulinant. Serviette autour de ma taille. Je retourne à mon vestiaire. J'ouvre mon casier et attrape des vêtements propres. Je suis sur le point de m'habiller quand l'inconnue que j'ai aperçue devant la caserne arrive. Elle se dirige droit vers moi. Elle n'a pas l'air d'être gêné par le fait que la moitié de la brigade, dont moi, soit à poil. Nous n'avons pas de femmes dans la brigade actuellement. Juste les ambulancières. Elles partagent les vestiaires avec nous. Tout est mixte à la caserne. Mais il est rare de les voir débarquer dans ces lieux lorsque nous rentrons d'intervention. Sa présence est donc surprenante. Elle s'adosse au casier voisin du mien. Je me sens mal à l'aise sous son regard. Je me racle nerveusement la gorge. Que peut-elle bien me vouloir ? La réponse ne tarde pas à m'être donné. Je lui rappel quelqu'un. Mon regard principalement. Comme moi. Mais je n'arrive pas à la remettre. Je ne prête pas particulièrement attention aux femmes depuis ma séparation. Je sens son regard sur moi. Cela me dérange un peu. Je fais mine des affaires dans mon casier. Son intérêt pour l'ensemble de mon physique est plutôt flatteur dans un sens. Elle n'est pas désagréable à regarder non plus. Apparemment d'un naturel sans gêne et direct, elle me demande comment je m'appelle sans emballage. Tout en enfilant mon pantalon, je lui réponds :

« J'ai moi aussi l'impression de t'avoir déjà croisé. Mais c'est vague. »

Je balance ma serviette au fond de mon casier. J'attrape un t-shirt avec le logo de la brigade. Je l'enfile rapidement. Je m'assois sur le banc qui se trouve au milieu de l'allée de casiers. J'ajoute dans la foulée :

« Moi, c'est Lucas. Lucas Henderson. »

Je me penche pour lacer mes chaussures de services avant de me relever. Je fais face à la jeune femme. Serein, moins mal à l'aise. Faut dire que j'ai des fringues sur le dos maintenant. Un petit sourire étire mes lèvres. Mon identité va peut-être lui parler. Je sens les regards des collègues sur moi. Je tourne mon regard vers l'un d'eux. Un clin d’œil. Ce signe me laisse imaginer ses pensées. Je l'ignore. Mon attention se reporte sur mon interlocutrice. Je suis dans l'attente d'une réaction de sa part. Je récupère ma serviette. Je la passe sur ma tête. Frotte mes cheveux mouillés. Ils ne dégoulinent plus, mais ne sont pas secs. Je les secoue pour les mettre en place et referme mon casier. Je suis opérationnel pour un nouvel appel.


___________________


I loved and I loved and I lost you
Justayne
L. Maxence Watts
avatar
Inscrit le : 16/12/2016
Messages : 140
Avatar : Holland roden
Crédits : Voir l'avatar, june, bazzart, PRD
Date de naissance : 14/02/1988
Mes rps : 4/6 Libre mais demande toujours on sais jamais : ici

- Feat Nell - ici

- Feat Lucas - ici

Bloc notes :


Info importantes:
- Elle a un jumeau Maxime.
- C’était un garçon avant.
- Elle ne se laisse pas faire.
- Elle adore la mode et les langue vivante.
- Elle a les oreilles percer, la langue aussi.
- Elle a un tatouage d’un dragon dans le dos. En plus d’une broderie sous la poitrine.

Afficher


Re: Des retrouvailles déroutantes, le Mer 1 Nov - 21:45


ft. Maxence
Watts
ft. Lucas
Henderson
Besoin d’un pause


Max était vraiment sans gêne pour le coup profitent de tout ce qu’elle a sous les yeux , que ce soit le jeune homme face à elle ou bien les autres, ce qui la fait sourire d’ailleurs. Elle se reconcentra sur le jeune qui était en train de habiller , elle avait d’ailleurs louper la meilleur partit , celle du boxer , mais bon. Elle eut enfin l’info qu’elle voulait, son prénom et son nom. Max se mit alors à réfléchir un peu avant de sourire en se rappellent enfin du jeune homme bien plus petit a l’époque… quoi que toujours plus grand qu’elle .

mais oui c’est ça je m’en souviens maintenant.

Elle le regarda faire encore se sèchent les cheveux avant de s’approcher pour le coiffer par reflexe plus qu’autre chose, son coté styliste a vrai dire. Puis elle adore ça, elle est les cheveux une grande histoire d’amour.

On se connait pour dire vrai sauf qu’on était bien plus petit …. Tu te souviens des jumeaux Maxime et Maxence ? Un super timide et l’autre pas du tout ?

Oui à l’époque max était un homme d’où le faite que Lucas se souvient pas d’elle, et en plus il… enfin elle était super timide a l’époque car pas super bien dans sa peau…. Tout l’opposer de ce qu’elle est devenue d’ailleurs, mais pire que ça c’est l’extrême de ce qu’elle était avant. Elle continua de le fixer dans les yeux avec un grand sourire content d’avoir retrouvé un ami de longue date , quoi qu’il allait peut-être … être choquer du changement de la jeune femme.

On pourrait aller à la cafete pour discuter , j’avoue apprécier voir des hommes à moitié nue se balader sous mes yeux en gonflent un peu leur corps et en rentrent le bide pour faire style … mais ça serait peut-être plus cool un endroit … moins humide…

D’ailleurs max regarda ces cheveux, il lui arrive de friser un peu avec l’humidité mais sinon ça va. Elle se dirigea vers la sortit en saluent quelque garçon et regardent d’autre félicité Lucas …. Carrément certain pense vraiment qu’il y a quelque chose de plus charnelle entre eux ? ils viennent juste de se retrouver, enfin max la retrouver mais Lucas sait pas encore qui elle est.



___________________
Lucas Henderson
avatar
Inscrit le : 29/10/2017
Messages : 116
Avatar : Liam Hemsworth
Date de naissance : 13/01/1993
Mes rps :
Disponibilité RPG: limité

Silver - Aretha - Maxence - Sinead - Intrigue, commun - Brynley - Emmett - Nicky - Meredith


Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Anego
• ÂGE : 32 ans
• BLOC NOTE :


Re: Des retrouvailles déroutantes, le Jeu 2 Nov - 19:44

Des retrouvailles déroutantesft. Maxence



Pendant que je finis de me préparer, la jeune femme réfléchie. Elle cherche dans sa mémoire si mon identité lui dit quelque chose. Je le sens bien. Ma serviette sur la tête, je l'entends déclarer que ca y est, elle se souvient. Elle s'approche de moi. Je suis dans l'attente. J'aimerais qu'elle éclaire ma lanterne. Au lieu de cela, elle me passe la main dans les cheveux et me recoiffe. Ce geste me perturbe. J'ai tendance à associer ce genre de chose à une marque d'affection. Il n'y a certainement rien de cela dans cette action. Cela me met malgré tout mal à l'aise. Je la laisse pourtant faire. Je ne veux pas la vexer. Mon interlocutrice finie par me dire qu'on se connaissait enfant. Maxime et Maxence ? Des jumeaux ? Ouais, il a un vague souvenir. Il n'a pas rencontré beaucoup de jumeaux dans sa vie. Il y a peu chance qu'il fasse l'amalgame avec d'autres. Et surtout, il lui semblait qu'il s'agissait de deux frères. Et non pas d'un garçon et d'une fille. Peut-être que ma mémoire me joue des tours. Je finis par ouvrir la bouche pour lui répondre :

« Oui, ça me rappelle vaguement quelque chose. Mais j'ai un doute. »

Je n'ose pas lui dire la raison de mes doutes. La peur de la vexer peut-être. Lui dire qu'enfant, je la prenais pour un garçon... Je ne trouve pas cela élégant. Je préfère m'abstenir. Son sourire n'a pas quitté son visage. Elle a l'air contente de me revoir. Et dire que je n'arrive pas à la remettre. Je me sens vraiment idiot pour le coup. Elle me propose de changer de lieu. D'aller dans un endroit plus tranquille. Ce qu'elle appel la cafétéria est en réalité notre salle de repos. Et les trois-quarts de la brigade doivent y être en ce moment. Vu les réactions de mes collègues, il vaut mieux qu'on aille dans un endroit plus... calme. Sa réflexion concernant les gars qui tentent de se mettre en valeur me fait sourire. Elle a totalement cerné la mentalité de la brigade. J'ai toujours bossé avec ces types, ils sont ma seconde famille. J'ignore si c'est pareil dans les autres casernes.

« Suis-moi, on sera plus tranquille dans la salle de briefing. »

Dis-je en la dirigeant vers la sortie des vestiaires. Je lève les yeux au ciel devant les félicitations de mes collègues. Ils ne savent vraiment pas se tenir. J'ouvre la porte de la pièce et laisse la jeune femme entrée.

« Je suis désolé pour le comportement des gars. On n'a pas souvent de visite féminine ici. En dehors des épouses de certains. »

Je referme la porte derrière nous. Mon regard se porte de nouveau sur la jeune femme. Mon cerveau tourne à plein régime. Je cherche qui elle est. Je me racle la gorge avant d'ajouter :

« Je suis désolé, mais dans mes souvenirs, les jumeaux dont tu me parles étaient des petits garçons. Et je n'arrive pas à me rappeler qu'ils aient eut une sœur. »

Je me sens idiot de faire cet aveu. J'espère ne pas vexer la jeune femme.

« Quel est le lien entre toi et eux ? »

Peut-être que la réponse à cette question finira par éclairer ma lanterne. Mes idées seront certainement plus claires après quelques explications.


___________________


I loved and I loved and I lost you
Justayne
L. Maxence Watts
avatar
Inscrit le : 16/12/2016
Messages : 140
Avatar : Holland roden
Crédits : Voir l'avatar, june, bazzart, PRD
Date de naissance : 14/02/1988
Mes rps : 4/6 Libre mais demande toujours on sais jamais : ici

- Feat Nell - ici

- Feat Lucas - ici

Bloc notes :


Info importantes:
- Elle a un jumeau Maxime.
- C’était un garçon avant.
- Elle ne se laisse pas faire.
- Elle adore la mode et les langue vivante.
- Elle a les oreilles percer, la langue aussi.
- Elle a un tatouage d’un dragon dans le dos. En plus d’une broderie sous la poitrine.

Afficher


Re: Des retrouvailles déroutantes, le Jeu 2 Nov - 20:02


ft. Maxence
Watts
ft. Lucas
Henderson
Besoin d’un pause


Je te suis passe devant comme ça je pourrais admirer la vue en même temps. Et t’excuse pas pour le reste j’ai connue bien pire niveau comportement. Puis je trouve ça flatteur .

Max n’a pas sa langue dans sa poche, c’est comme ça depuis son changement elle est bien plus ouverte que quand elle était petite. Elle ressemble encore plus à son frère voir même elle le dépasse a plein de niveau. Bref elle suivit Lucas avant d’entrer pour s’asseoir sur la table en le fixent et surtout en l’écoutant avec le sourire.

rassure toi y’en avais pas. C’était bien des garçons tous les deux.

Au moins le voilà rassurer. Il ne c’était pas tromper et il n’avait pas eu la berlue, le pauvre avait l’air perdu ce qui amuse beaucoup Maxence pour le coup mais elle devait lui dire la vérité à présent.

il n’y a pas de moi et eux …. Puisque je suis Maxence …. Le timide des jumeaux.

Elle se mordit la lèvre pour essayer de pas rigoler. Les réactions des gens était toujours amusante même les plus négatif, bon bien sûr c’est arrivé qu’on veuille la frapper mais elle sait se défendre a présent, même en talons.

J’ai changé de sexe ou du moins j’ai commencé vers mes 12 ou 15 ans je crois je sais plus trop. Maxime la plutôt bien pris d’ailleurs mais il est devenue très protecteur. Bref … je suis vraiment contente de te retrouver, tu as vraiment changer, plus muscler je dirais, ce qui est normal vue qu’a l’époque on était plutôt des p’tits ballons sans abdos ni rien… ça fait tellement longtemps … j’étais pas super bien dans ma peau a l’époque je crois mais comme tu peux le voir ça a bien changer.

Elle lui fit un grand sourire posent son sac près d’elle et croisant les jambes en attendant que Lucas est une réaction ou une parole, quelque chose quoi. Ça doit quand même faire bizarre de se rappeler un garçon timide qui se cache derrière son frère en permanence et qui avait peur de tout, ne parler presque pas et…. « ca »… la femme fatale qui a peur de rien qui parle et s’assume parfaitement qui a plus besoin de tenir la main de personne.

donc tu es pompier a présent c’est plutôt cool je trouve .



___________________

Des retrouvailles déroutantes

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Autres lieux-