Partagez| .

i make a play fucking up your whole life (romy)


Lauren Oswald
avatar
Inscrit le : 18/10/2017
Messages : 54
Avatar : grace elizabeth
Crédits : balaclava
Date de naissance : 18/08/1988
Mes rps : BraedenRomyEzekiel

Bloc notes :


Afficher


i make a play fucking up your whole life (romy), le Jeu 26 Oct - 22:29

Romy. Son jouet. Plutôt une femme qu'elle avait presque regrettée d'avoir abandonné. Pendant des mois, elle s'amusait en sa compagnie, elle était coincée à ses yeux, alors même si elle s'était prise une boisson dans la gueule de sa part, elle avait pris son numéro pour la faire chier un peu plus. Tout était bon prétexte à la faire. En changeant de ville, elle l'avait complètement oubliée, jusqu'à ce qu'elle fasse le tri dans ses conversations, où son prénom était apparu comme le messie, brillant. De retour à Austin, elle ne voulait pas perdre cette mauvaise habitude, pendant une de ses pauses, elle avait organisé son plan. Déposant un petit mot dans son casier professionnel, dans le plus grand des secrets, puis un peu partout, finalement. Elle avait vérifié les salles où elle devait se rendre dans la journée, puis avant qu'elle et ses élèves prennent places dans la pièce, elle y déposait de nouveau des petits mots qui se voulaient tout mignons, écrits en français avec des fautes maladroites, elle essayait de faire de son mieux, mais ce n'était pas une langue qu'elle connaissait. Comme tout le monde, elle savait dire ‘bonjour' et ‘baguette' alors elle incrustait ses mots un peu partout, riant seule en les écrivant, passant pour une folle envers les élèves perdus qui la voyait proche du vestiaire des employés, un stylo et des post-it en main. En fin de journée, après s'être changée, si les élèves ne la voyaient pas nettoyer les couloirs à longueur de journée, ils la confondraient sans doute avec l'une d'entre-eux. Elle rejoignait la dernière salle, s'installant devant, le regard fixé sur les élèves qui sortaient de celle-ci, bientôt ce serait elle et un sourire mesquin s'installait sur son visage. « Professeur Valmont ! » La brune se levait, passant une main légère dans ses cheveux. « Je vous ai manqué ? » Disait-elle en français, avec un accent américain prononcé, elle s’était entraînée un petit peu à dire cette phrase, mais ça ne serait sans doute pas compréhensible, elle en avait rien à foutre, tant que ça l’amusait.
Romy Valmont
ADMIN ∎ bittersweet tragedy ✈
avatar
Inscrit le : 07/03/2014
Messages : 692
Avatar : Leighton Meester.
Mes rps : (3) - GrahamNikolaïLauren

Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: yellowsubmarine
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: i make a play fucking up your whole life (romy), le Dim 19 Nov - 23:24

Romy avait passé une journée des plus étranges. D’abord, des mots dans son casier, puis dans ses différentes salles de cours : au tableau, sur le bureau… Et ça n’était pas des mots d’amour. Non, des posts-it avec écrit dessus des choses sans aucun sens. Des mots en français, griffonnés dans une écriture qu’elle trouvait féminine. Cette personne voulait l’emmerder. Ou lui offrir comme un avant gout d’Halloween. Flippant. La personne derrière tout ça devait être cinglée. Ou elle devait s’ennuyer. Voire les deux.

De ce fait, les cours que donna Romy ce jour là furent plutôt… Inintéressants, tant elle n’était pas impliquée dans ce qu’elle enseignait. Son cerveau ne cessait de réfléchir à qui était l’idiot ou l’idiote derrière tout ça. Et ça n’était certainement pas l’oeuvre de l’un de ses collègues. Ils ne s’abaisseraient jamais à ce genre de stupidités. Lorsque son cours fut terminé, et que les élèves commencèrent à sortir, elle poussa un long soupir. Fin de cette foutue journée. Tout ce qu’elle souhaitait, c’était que ce petit jeu ne continue pas en dehors de la fac.

Une voix la fit soudainement sursauter. La brune se tourna et reconnut instantanément sa rivale. C’était donc ça. Elle était de retour. La chieuse, la blondasse, l’écervelée. Celle que Romy détestait plus que tout ici. Elle lui avait foutu la paix un bon nombre de mois, ça ne pouvait donc pas continuer ainsi ? En plus, son français était minable. « Ah, te revoilà, toi. » Répondit Romy dans sa langue natale. Eh oui, elle voulait se la jouer intellectuelle à parler français ? Eh bien, la brune continuerait dans cette voix. « Merci pour tes petits mots. Tu devais sacrément t’ennuyer. » Se rendant compte que sa phrase était surement incompréhensible pour l’américaine, Romy ajouta : « Oh, tu veux une traduction ? »


"- Est ce que je suis envahissante ?" "- Terriblement, lorsque tu n'es pas là" ▬ bat'phanie.
Lauren Oswald
avatar
Inscrit le : 18/10/2017
Messages : 54
Avatar : grace elizabeth
Crédits : balaclava
Date de naissance : 18/08/1988
Mes rps : BraedenRomyEzekiel

Bloc notes :


Afficher


Re: i make a play fucking up your whole life (romy), le Ven 12 Jan - 23:33

À traduire pendant une journée des petits mots en français, elle avait presque l’impression d’être devenue bilingue. Elle ne pouvait en prononcer un mot correct, elle ne savait pas même l’écrire sans avoir les notes sous les yeux, mais c’était tout comme. Comme semé, des posts-it avait fait leurs apparitions dans la salle des professeurs, sur les bureaux de cours, tous destinés à l’unique personne qu’était Romy. Des longs mois qu’elle avait quittée l’université, Austin même, pour rejoindre son père dont la santé s’était révélée fragile. Trop de temps qu’elle n’avait ennuyée personne et ça la démangeait. Lauren retirait sa casquette de fille parfaite pour celle d’emmerdeuse — toujours aussi parfaite, ceci dit. Son retour devait être splendide et si elle n’avait pas su comment s’y prendre au début, si elle n’était pas certaine que la professeur de français comprenne le message ; son retour, alors elle se présenterait face à elle, un sourire narquois aux lèvres. Et elle n’y manquait pas, assise dans le couloir à l’attente de la fin des cours, la brune se montrait face à elle, après le départ de chacun des élèves. Tout comme dans ses plans, elle sortait une petite phrase avec un accent misérable auquel Romy répondit, sans que Lauren ne puisse rien comprendre. Elle fronçait les sourcils, son sourire se modifiant un peu, mais restait toujours en place. « Pas la peine. » Reprenait-elle en anglais, la seule langue étrangère qu’elle était capable de parler était l’espagnol grâce à son premier déménagement, c’était presque devenue sa langue maternelle. La brune flippait ses cheveux en arrière. « Je savais la réponse avant même que tu répondes de toute façon. » Sans même savoir ce qu’elle avait dit, peut-être qu’elle avait prononcée des paroles totalement hors-sujet. Qu’importe, pour la princesse, Romy ne pouvait qu’être malheureuse de son retour et ça ne pouvait lui faire que plaisir. « Moi je me suis ennuyée de toi, Rhum, tu sais ! » Elle se balançait sur elle-même, le regard en l’air avec un large sourire aux lèvres. « Même si t’es ... ennuyante, tu m’occupes ! » Son regard se plongeait dans celui de la professeur, riant pour elle-même de ses bêtises.
Contenu sponsorisé
Afficher


Re: i make a play fucking up your whole life (romy), le

i make a play fucking up your whole life (romy)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Washington Hall :: Salles de classe-