Partagez| .

quand la technique vous lâche


Grace O. Cooper
avatar
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 77
Avatar : Elizabeth Olsen
Crédits : bonnie (bazzart)
Date de naissance : 26/06/1989
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ma
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


quand la technique vous lâche , le Sam 7 Oct - 14:28


Quand la technique vous lâche
Athena & Grace


Mercredi 13h15. Grace était encore attablée lorsqu'elle réalisa qu'elle devait s'empresser d'engloutir son bo-bun afin de ne pas arriver en retard au travail. Cela faisait maintenant quelques semaines qu'elle était de retour à Austin et qu'elle avait retrouvé son poste après son arrêt de travail. Elle était ravie de pouvoir retrouver ses collègue, qu'elle appréciait énormément, pour la plupart. Bien entendu, comme sur tous les lieux de travail du monde entier, il y avait des collègues peu fréquentables, un peu pervers, un étranges ou bien complètement fous. Mais Grace se sentait particulièrement chanceuse d'avoir pu être embauchée dans ce cabinet d'avocat depuis 2 ans maintenant. Elle s'y sentait bien et cela était pour elle primordial. Bien entendu, depuis son retour, elle devait faire avec les longs regards empathiques de ces collègues qui avaient appris pour son divorce et cela lui pesait, mais elle savait qu'ils voulaient bien faire. Elle souriait poliment aux cafés et divers carrés de chocolat qui lui étaient offerts et continuait son travail, se noyant dans un dossier pour oublier ces moments qu'elle n'appréciait guère.

Elle avala donc goulûment les dernière bouchées de son plat, et balança le tout à la poubelle. Tant pis pour la vaisselle et le nettoyage de la table, elle s'excuserait auprès d'Anaëlle et d'Elias, mais elle devait absolument foncer si elle voulait arriver à l'heure au travail. Tant pis pour le café, elle le prendrait une fois au travail. Ethan, qui n'arrêtait pas de lui tourner autour depuis qu'il avait remarqué qu'elle ne portait plus son alliance, se ferait certainement un malin plaisir à lui en offrir un. Comme tous les jours. Et cette fois-ci, Grace accepterait. Après tout, elle n'en avait qu'à tirer un peu profit finalement! Elle enfila sa veste, attrapa son sac à main déposé dans l'entrée et descendit les escaliers en vitesse pour foncer dans sa voiture. Mais en arrivant en bas de la villa, elle entendit une jeune femme râler. Vu les termes employés, celle-ci avait l'air vraiment embêtée. Grace jeta un coup d’œil sur le cadran de sa montre puis sur la jeune femme. C'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait pas ne pas essayer au moins de s'avoir si la demoiselle avait besoin d'un coup de main. Elle s'approcha d'elle.
"Excusez-moi, madame. Vous avez besoin d'aide?"
Alors qu'elle lui adressa ses quelques mots, elle se rendit compte que la petite brune était en train de s'affairer autour d'un vélo. Grace se sentit bête, si elle allait avoir besoin d'aide pour réparer le vélo, elle était tombée sur la mauvaise personne.
AVENGEDINCHAINS

___________________
I wanted what we all want: everything.
“We want a mate who feels like family and a lover who is exotic, surprising. We want intimacy and autonomy, safety and stimulation, reassurance and novelty, coziness and thrills. But we can’t have it all.”
©️ FRIMELDA
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: quand la technique vous lâche , le Sam 7 Oct - 15:34

Quand la technique vous lâche
Grace O. Cooper

Lever du matin ? Ok. Brossage des dents ? Ok. Gouté pour me maintenir dans l’après-midi ? Ok. Cerveau et corps opérationnels ? Pas Ok. Tête dans le cul parce que réveil mal réglé et donc lever tôt, mais vraiment tôt. Je suis sorti des songes à cinq heure du matin. Pour certaines personnes, c’est logique de ce lever à cinq heures mais pas pour moi. J’ai l’habitude de me lever vers sept heure trente, huit heures. Donc je pense que je vais buter mon réveil parce qu’il le mérite. Pour me mettre en pleine forme, je décide d’aller en vélo au travail. Je suis folle, je sais mais j’ai envie de prendre mon temps et de regarder le paysage qui est autour. Certes, cela sera juste voir des vélos et regarder la route pour pas faire d’accident mais qu’importe. J’ai envie de faire du vélo alors j’en fait, voilà.

Je prends le vélo dans le garage et commence à me diriger tranquillement vers mon petit boulot ou le salaire n’est pas haut mais l’ambiance est magnifique. Je monte une pente douce et j’arrive dans le quartier des villas. Là où un portail peut être plus grand que le mur des lamentations à Jérusalem. Pff le jour où je pourrais vivre ici, c’est le jour où j’aurais gagné au loto ou simplement que j’hérite d’une grande fortune ce qui est improbable, impossible. Je souffle et je change la vitesse pour pédale plus vite. J’entends un drôle de bruit et je m’aperçois que je pédale dans la vide. Purée, vélo tu ne vas pas me faire ce coup-là. La panne du vélo devant une villa. Peut-être que je rencontrerai mon futur mari ? Non ! il ne faut pas se fait d’illusion.

Je souffle encore un bon coup puis m’enlève du vélo et cherche à savoir ce qui bloque. Je regarde la chaine et j’aperçois qu’elle est bloquée entre le dérailleur et la roue. Je tire mais rien ne se fait. « Purée de vélo tu vas m’obéir oui et lâche cette putain de chaine pour que je suis être à l’heure à mon boulot. » Oui je lui parle comme si c’était un chien mais bon, soit on est folle complètement soit on ne l’est pas. J’entends une voix douce derrière moi. Je me retourne et aperçoit une magnifique jeune fille. Elle vient d’où ? « Oui je viens de dérailler et mon vélo ne lâche pas la chaine ? » puis je me tourne vers lui. « Lâche là sinon tu n’auras pas de friandise. » Oui j’espère qu’il va la relâcher et sa friandise cela sera de lui pour que la chaine glisse mieux. Je veux lui serrer la main mais je m’aperçois que la mienne est toute noir, cela vient de la graisse qui entoure la chaine. « Excusez-moi, j’ai les main sale. Mon nom est Aretha. » Une bonne présentation fait toujours plaisir.
Grace O. Cooper
avatar
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 77
Avatar : Elizabeth Olsen
Crédits : bonnie (bazzart)
Date de naissance : 26/06/1989
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ma
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: quand la technique vous lâche , le Sam 7 Oct - 16:09


Quand la technique vous lâche
Athena & Grace


C'était plus fort qu'elle, même si elle était en retard Grace ne pouvait pas s'empêcher de s'arrêter pour aider une personne en détresse. Elle avait toujours été quelqu'un qui faisait passer les besoins des autres avant les siens, elle avait toujours aimé rendre service et défendre la veuve et l'orphelin. Son choix de métier avait donc été évident: elle serait avocate. Même si, comme elle le découvrit au fur et à mesure, le monde de la justice n'était pas manichéen. Tout comme le monde. Mais elle restait passionnée par son métier malgré tout, bien que celui-ci pouvait être très prenant et qu'il lui arrivait de passer quelques nuits blanches à ressasser des histoires qu'elle avait entendues.
Depuis son divorce, Grace avait décidé de penser plus à elle, d'être plus égoïste, et d'arrêter de faire passer les autres avant elle. Cela était cependant plus dur que ce qu'elle pensait. La preuve, elle voyait une jeune femme en galère devant un vélo et elle ne pouvait s'empêcher d'intervenir bien que cela puisse la mettre en retard pour son travail.

Elle proposa donc son aide à la jeune femme qu'elle entendait râler, la tête baissée sur son vélo. Celle-ci lui expliqua qu'elle avait déraillé. Grace serait bien inutile. Elle n'était pas très douée et elle se dit qu'elle devait à tout prix s'écouter, et ne pas aller se mettre en retard pour réparer quelque chose qu'elle ne savait pas faire, pour en plus se retrouver avec les mains tâchées de cambouis toute la journée, ce qui ne serait pas du meilleur goût pour une avocate d'un cabinet assez réputé. "Ah... je ne vais pas vous être d'une grande aide alors... Les réparations de vélo, ce n'est pas vraiment mon fort."
lui dit-elle en grimaçant. Alors qu'elle lui répondit, elle entendit la brunette en détresse parlait à son vélo, elle entendit le mot "friandises"... un peu perplexe, Grace se demanda sur qui elle venait de tomber. Est-ce-que cette fille allait bien? Alors qu'elle s'apprêtait à partir, la jeune femme se retourna vers elle, se présenta et voulut lui serrer la main mais s'avisa, remarquant que ses mains étaient sales.
Grace lui sourit en réponse. "Enchantée, Aretha. Je suis Grace. J'ai peut-être un mouchoir si jamais vous voulez essayer de réparer votre chaîne sans trop vous salir... " lui dit-elle en fouillant aussitôt dans son sac. "Ah voilà, je vous offre le paquet." poursuivit-elle en lui tendant un paquet plein. "Vous êtes pressée? Parce que je dois partir mais si vous avez besoin, je peux peut-être vous déposer sur mon chemin? Vous pourrez toujours revenir ce soir vous occuper du vélo?" Voilà, du Grace typique. Aider une inconnue qu'elle avait trouvé un peu étrange au début, mais qui lui avait surtout l'air sympathique. Dans une telle situation, Grace aurait apprécié qu'un inconnu l'aide, alors elle procédait de même.
AVENGEDINCHAINS

___________________
I wanted what we all want: everything.
“We want a mate who feels like family and a lover who is exotic, surprising. We want intimacy and autonomy, safety and stimulation, reassurance and novelty, coziness and thrills. But we can’t have it all.”
©️ FRIMELDA
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: quand la technique vous lâche , le Sam 7 Oct - 16:41

Je rigole à sa phrase « D’habitude j’arrive à le mater mais là, il nous fait de la résistance. Monsieur ne veut pas travailler. » Là il nous fait vraiment de la résistance et j’en ai vraiment marre de cela. Les chose qu’on invente ne font qu’à leur tête et franchement cela m’agace un peu enfin pas un peu, beaucoup. Je souffle un bon coup et regarde la jeune femme qui fouille dans son sac. Je vais refuser son offre ais elle me le tend complètement. « Enchanté de vous rencontrer Grace et non merci, j’ai les main sale alors un peu plus ou moins cela ne change rien » dis-je avec un grand sourire. Je n’ai pas envie de salir un beau mouchoir blanc alors que je suis déjà sale, cela ne sert à rien puisque je vais encore me salir.

Sa proposition me fait sourire. Je ne sais pas si je dois refuser ou accepter. Dun côté j’ai bien envie de dire oui mais je n’ai pas envie de la déranger et peut être que je vais lui faire faire un détour, un grand détour même et c’est elle qui sera en retard. « Je n’ai pas envie de vous déranger. » Ouais, peut être que son travail est juste à côté du mien mais peut-être qu’il est aussi fortement éloigné. Je ne préfère pas tenter. D’habitude j’y vais cacher mais cette jeune fille m’a l’air vraiment gentille et je n’ai pas envie de profité d’elle. Je regarde l’heure puis mon vélo « Bon toi et moi on ne va pas s’entendre si tu continues à faire la gueule. » Je m’agenouille et tire sur la chaine avec toutes mes forces mais elle ne bouge pas. Je lâche un gros cri mais rien ne se passer et souffle fortement. « Votre proposition tient toujours ? » Ouais j’ai besoin de travailler pour pouvoir payer mon appartement.
Grace O. Cooper
avatar
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 77
Avatar : Elizabeth Olsen
Crédits : bonnie (bazzart)
Date de naissance : 26/06/1989
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ma
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: quand la technique vous lâche , le Dim 8 Oct - 12:41


Quand la technique vous lâche
Athena & Grace


Aretha rit lorsque Grace lui raconta qu'elle ne serait pas d'une grande aide pour réparer son vélo. Cela ne l'avait pas vraiment étonnée. Grace savait qu'elle donnait l'impression d'être la femme de bonne famille, toujours propre sur elle, toujours élégante. Alors forcément, la jeune brune ne devait pas bien l'imaginer les mains dans le cambouis à remettre une chaîne de vélo en place. Cliché vous avez dit? Il faut dire que Grace n'en avait pas très envie, elle allait au travail et se devait être présentable. Aretha lui expliquait qu'elle s'en sortait habituellement, mais pas aujourd'hui visiblement. "Il y a des jours comme ça, où ça ne fonctionne pas comme on voudrait. Mais si ce n'est que ça, ça ne devrait pas être trop grave, c'est déjà rassurant."
lui dit-elle en souriant légèrement pour la rassurer et la détendre. Elle lui proposa aussitôt un mouchoir afin qu'elle évite de ne trop se salir mais celle-ci refusa. Pour elle, un peu plus, un peu moins elle ne voyait plus la différence. Grace était un peu surprise, elle allait en mettre partout... "Vraiment? Ça ne me dérange pas et ça vous éviterait peut-être de vous en mettre sur vos vêtements... Ne laissez pas le vélo gagner ce combat en vous ruinant en plus vos vêtements! " continua-t-elle en riant légèrement.

Puis dans un grand moment de générosité typique de Grace, elle proposa à Aretha de la déposer en ville afin qu'elle ne soit pas trop embêtée par cette panne de vélo. Elle savait que c'était une proposition toujours délicate à accepter venant d'une inconnue mais elle préférait toujours proposer. Après tout, les deux ne se connaissaient pas mais aucune d'entre elle n'avait l'air bien dangereuse. Aretha avait cependant décliné l'invitation de Grace, ce que celle-ci pouvait comprendre. "Comme vous voulez... Bon courage en tout cas! " lui dit-elle en souriant et elle commença à s'éloigner en direction de sa voiture tandis qu'Aretha s'affairait de nouveau autour de son vélo en s'énervant légèrement. Grace, arrivée vers sa voiture, se retourna en entendant un cri, il s'agissait d'Aretha qui était visiblement de plus en plus à bout. Celle-ci l'interpella en lui demandant si sa proposition tenait toujours. Grace rit légèrement. "Oui bien entendu. Je vais en centre-ville, et vous? " lui dit-elle en jetant un coup d'oeil à sa montre. "Par contre, il faut que je me dépêche sans quoi je vais arriver en retard au travail."
AVENGEDINCHAINS

___________________
I wanted what we all want: everything.
“We want a mate who feels like family and a lover who is exotic, surprising. We want intimacy and autonomy, safety and stimulation, reassurance and novelty, coziness and thrills. But we can’t have it all.”
©️ FRIMELDA
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: quand la technique vous lâche , le Lun 9 Oct - 15:14

Elle est bien gentille de me rassurer. « Merci beaucoup pour vos mots d’encouragement » Je n’ai pas vraiment envie de lâcher l’affaire mais contre un vélo récalcitrant, je ne sais pas quoi faire. Pff, pourquoi me suis-je levée de mon lit. J’y aurais pu rester comme cela je ne serais pas ici mais à profiter de ma couette chaude. Le temps se refroidi de plus en plus et rester au lit de nos jours est un privilège. Je vois bien que cela ne la dérange pas mais je ne sais pas, je profite vraiment de la jeune femme et je n’aime pas cela. J’ai vraiment l’impression de me répéter mais je suis quelqu’un d’indépendant. J’aime aider les autres mais être aider, c’est un truc que je ne supporte pas. Je rigole avec elle à sa blague, c’est vrai que le vélo est sur le point de gagner et à mon avis il a gagné. « Merci quand même pour votre proposition. »

« Merci beaucoup, je vais aussi aux centre villes. » dis-je en lui souriant. Je la regarde puis regarde mon vélo qui est en plein milieu de la rue, enfin il est sur un trottoir mais je ne vais pas le laisser. « Je suis désolé de vous déranger mais je peux mettre mon vélo dans votre garage, j’irais le récupérer ce soir » J’étais vraiment gêner de lui demander cette faveur après ce qu’elle m’a dit mais je n’allais pas laisser mon vélo dans la rue. Qui sait si je le retrouverais plus tard. Non je préfère demander au moins si elle dit non, je l’attache au grillage et je crois les doigts pour ne qu’il soit volé ou pire détruit. « Vous travaillez dans quoi ? » Discuter avec les gens de me dérange pas au contraire, j’aime parler et écouter.
Grace O. Cooper
avatar
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 77
Avatar : Elizabeth Olsen
Crédits : bonnie (bazzart)
Date de naissance : 26/06/1989
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ma
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: quand la technique vous lâche , le Jeu 26 Oct - 18:12


Quand la technique vous lâche
Athena & Grace


Aretha rit avec Grace de sa blague un peu vaseuse, mais Grace fut contente de voir la jeune femme rire.
Elle aurait au moins réussi à la détendre un peu et à la faire sourire.
C'était toujours une petite réussite quand elle voyait la manière dont commençait la journée de la jeune  femme. Celle-ci la remercia pour la proposition qu'elle venait de refuser... avant de changer d'avis quelques secondes plus tard. Grace se retourna et lui demanda alors où elle devait l'emmener, précisant qu'elle se rendait elle en centre-ville. Cela tombait bien, la jeune fille aussi. "Parfait!"
lui dit-elle en souriant.
Toujours l'air désolé affiché sur son visage, Aretha demanda à Grace si elle pouvait ranger son vélo dans son garage. Elle devait craindre de se le faire voler, même si le quartier était très calme, Grace pouvait comprendre son inquiétude. Mais elle ne possédait malheureusement pas de garage..."Je n'ai pas de garage, mais vous pouvez le laisser chez moi, dans l'entrée. Je vis en colocation mais je ne pense pas que ça dérange qui que soit. Il faudra juste que quelqu'un soit là à l'heure où vous souhaiterez le récupérer... " lui expliqua-t-elle en grimaçant légèrement. L'offre n'était pas des plus pratiques mais elle permettait à Aretha de laisser son vélo dans un endroit sûr et fermé à clef. "Je suis avocate. Je travaille dans un cabinet en centre-ville. Et vous?  " lui répondit-elle en se rendant vers sa voiture garée au bord du trottoir à quelques pas de la villa.
AVENGEDINCHAINS

___________________
I wanted what we all want: everything.
“We want a mate who feels like family and a lover who is exotic, surprising. We want intimacy and autonomy, safety and stimulation, reassurance and novelty, coziness and thrills. But we can’t have it all.”
©️ FRIMELDA
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: quand la technique vous lâche , le Ven 27 Oct - 9:53

Sa proposition me fiat sourire. Qu’importe où je mets mon vélo tant qu’il est en sécurité me fait plus plaisir qu’autre chose. « J’accepte votre proposition, je préfère le voire sur votre palier que sur cette route seule. Peut-être que votre quartier est vraiment sur mais on ne sait jamais et je préfère être prudente dans ce moment-là. » Je lui souris, je n’ai pas envie qu’elle le prenne mal. C’est vrai, on est dans le quartier chic des villas mais je préfère sécuriser mon vélo et je ne pense que pas que chez elle on peut me voler mon vélo, enfin j’espère pas du tout. « Après s’il est en sécurité je pourrais le récupérer plus tard, j’attendrai de voir quelqu’un qui rentre chez vous pour sonner et le récupérer. Les autres jours je prendrai le bus ou le train. » dis-je avec un grand sourire. Cela fait un moment que je fais comme cela. C’est juste que ce matin j’avais envie de vélo et voilà ce qu’il m’en coute. « Avocate ? J’ai aussi un ami qui est avocat. Peut-être que vous le connaissez ? Il s’appelle Alexander Connord » Un cher ami rencontré sur internet et qui me permet d’être épanouis en lui parlant de moi. C’est une oreille qui est à l’écoute de nos problèmes et cela me fait du bien de parler librement de nos problèmes. « Je suis équipière dans la restauration rapide. C’est un travail dur qui paye plus ou moins bien. » Pas comme elle quand je vois où elle habite, mais c’est mon travail et je l’aime plus ou moins. Il m’a appris que j’aime travailler avec mes mains.
Grace O. Cooper
avatar
Inscrit le : 04/10/2017
Messages : 77
Avatar : Elizabeth Olsen
Crédits : bonnie (bazzart)
Date de naissance : 26/06/1989
Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Ma
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: quand la technique vous lâche , le Sam 18 Nov - 17:42


Quand la technique vous lâche
Athena & Grace


La jeune femme semblait soucieuse de ne pas laisser son vélo n'importe où. Grace la comprenait, elle venait déjà de crever, il ne manquerait plus qu'elle se le fasse en plus voler... "Pas de souci, par contre il faut qu'on se dépêche un peu pour que je ne sois pas en retard. Vous avez besoin d'aide pour le porter?" Visiblement non, la jeune femme prit le vélo et suivit Grace qui l'amena jusqu'à la ville qu'elle partageait avec ses deux colocataires, Ethan et Anaëlle. "Je serai là à partir de 18h mais sinon passez et sonnez, je préviendrai mes colocs que vous devez venir chercher votre vélo et ils vous ouvriront. Par contre, je ne sais pas quand ils seront là... Il faudra un peu de chance pour que vous ne vous cassiez pas le nez!" dit-elle en fermant à clé la porte d'entrée de la villa. "Voilà, il est bien au chaud, bien en sécurité!"dit-elle en souriant et dévala les escaliers pour se reprendre rapidement à sa voiture.
Alors qu'elle se mit en route, Grace demanda à sa passagère où elle devait se rendre et bien heureusement, elle allait aussi en centre-ville. Elle avait finalement un peu de chance dans son malheur. Puis les deux femmes se mirent à discuter, notamment de leur métier. Alors que Grace lui dit qu'elle était avocate, la petite brune lui demanda si elle connaissait un certain "Alexander Connord". Grace réfléchit. "Hum...non je ne crois pas... Le nom ne me dit rien en tout cas! Il travaille en ville aussi?" Il ne devait en tout cas pas travailler dans le même cabinet que Grace, quoi qu'elle avait remarqué quelques nouvelles têtes depuis son retour. Et alors qu'elle pensait à ce nom, Grace réalisa qu'elle ne connaissait pas le nom de la personne qu'elle conduisait en ville et que cela pourrait, en plus d'être poli, plus pratique pour avertir ses colocs. "D'ailleurs, en parlant de nom, je suis Grace. Et vous? " lui demanda-t-elle en la regardant rapidement entre deux coups d'oeil dans le rétroviseur. Aretha, dont Grace venait tout juste d'apprendre le prénom, raconta elle aussi ce qu'elle faisait dans la vie. En précisant que cela payait "plus ou moins bien". Grace tiqua légèrement. Elle avait l'impression que celle-ci avait besoin de préciser qu'elle n'était certainement pas aussi fortunée que Grace. Et alors? Grace était un peu gênée par cette remarque.  " D'accord, et vous faites plutôt le service ou la cuisine? Et vous faites ça comme métier permanent ou c'est juste un petit job de passage ou en plus de vos études?" Grace ne savait pas si sa première question était un peu ridicule ou non. Oui, elle venait d'un milieu aisé et n'avait donc jamais eu le besoin, ni l'envie d'avoir des petits jobs. Elle avait plutôt passé ses étés à faire des stages dans des entreprises, des cabinets d'avocats et de médecins, souvent chez des amis de son père et ensuite par le biais de ses études. Aretha allait certainement la prendre encore plus pour une bourgeoise privilégiée... Tant pis.. En plus, elle la vouvoyait... cela ne devait pas arranger les choses. Sa deuxième question était un peu maladroite, son but n'était pas de dire que ce genre de métier était dénigrant ou qu'il ne devait être qu'un job de passage...
AVENGEDINCHAINS

___________________
I wanted what we all want: everything.
“We want a mate who feels like family and a lover who is exotic, surprising. We want intimacy and autonomy, safety and stimulation, reassurance and novelty, coziness and thrills. But we can’t have it all.”
©️ FRIMELDA

quand la technique vous lâche

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Les logements-