Partagez| .

Chimères passées ≡ Elias


Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2605
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : Lolitaes (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

Bloc notes :


broken crayons still color the same.


○ ○ ○ ○ ○


NOW
○ Son père est mort alors qu'elle n'avait toujours pas pu parler sérieusement avec lui.
○ Elle remet tout en question à propos de son adoption.
○ L'université a repris et elle a du mal à se concentrer.
○ Elle ne passe plus du tout dans sa famille, ça fait trop mal.
○ Elle se fait mine de rien du souci pour cette voyageuse égarée rencontrée à l'aéroport.

ABOUT ME
○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours


○ ○ ○ ○ ○

#ShipArmy:
 






Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: anesidora (Emily)
• ÂGE : Sweet Sixteen
• BLOC NOTE :


Chimères passées ≡ Elias, le Mer 4 Oct - 14:01

Chimères passées
ft. Elias


Aujourd'hui, je suis habillée en noir.
Je le sais, parce qu’on me l’a dit. On m’a dit qu’en de telles circonstances les gens sont sensés porter du noir. La couleur du deuil. La couleur de la mort. La non-couleur.
J’ai eu envie de leur rétorquer que je m’en fichais bien de revêtir le blanc pur ou le rouge joyeux de Chine. Ces camaïeux n’ont pas de sens pour mes yeux insensibles. Mais ça ne serait pas juste, pas juste pour ceux qui peuvent voir, alors je me suis tue. Je les ai laissé choisir ma robe et attacher mes cheveux. Placer un trait de maquillage sous mes yeux, futile. J’ai serré ma petite sœur dans mes bras, elle aussi est habillée en noire aujourd’hui. À ce qu’on m’a dit.

La semaine passée, mon père mourait.
Aujourd’hui, on l’a mis en terre.

Je me sens vide de l’intérieur. Vide d’avoir trop pleuré, peut-être. Quand ma mère a appris la nouvelle, avec Maria et moi à ses côtés, on a tout entendu, parce que le volume du téléphone était suffisamment élevé pour nos oreilles attentives. Le temps d’assimiler les mots – accident, voiture, carambolage, Monsieur Hollander, condoléances – et les flots ont commencé à s’écouler. Je me souviens avoir été serrée dans des bras, j’ai senti une joue humide contre mon épaule, et ça m’était insupportable. Partez, s’il-vous-plaît. Je ne comprenais pas grand-chose alors, juste que quelqu’un était parti – et que ce quelqu’un était mon père. C’est con, non, de dire que quelqu’un s’en est allé, alors que c’est bien plus que ça ! Les gens ont cette manie d’atténuer leurs paroles comme si ça allait arranger les choses, comme un pansement mis sur une vilaine blessure.

Foutaises. Il est mort, ce n’est plus qu’un cadavre qui va croupir avec les vers.


Maintenant, j’erre dans les rues de mon quartier. Ou pas ? Me serais-je donc trop éloignée du chemin du cimetière ? Je ne sais pas, ma canne est dans ma main mais le bout de bâton est replié sur lui-même, inutile, totalement inutile. Le bout de mes doigts coulisse contre une grille humide et puis se râpe contre les pierres dures d’un bâtiment.

La semaine a été une horreur. Passée entre les larmes de tout un chacun, l’incompréhension totale, les souvenirs, la peine, les doutes, les doutes, toujours les doutes. La mort de mon paternel a réveillé des questions en moi et avec elles une hargne désespérée d’en avoir les réponses, alors que je sais pertinemment qu’elles se sont éteintes avec lui. Il y a tant de choses que j’aurais voulu lui dire de son vivant, et maintenant elles se bousculent en moi, elles sifflent dans une cacophonie insupportable que je n’ai pas la force de combattre.

Je bute contre une pierre et tombe à genoux. Ma canne glisse, et les larmes recommencent à couler. J’ai pas la force de me relever, alors je reste là, à gratter les pavés d’Austin. Même les chimères ont une date de péremption, qu’on m’a dit un jour. Ça y est. J’pense qu’on y est arrivés. Un de mes parents est mort et j’ai toujours pas pu réparer les pots cassés.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live

Chimères passées ≡ Elias

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Autres lieux-