Partagez| .

La mise en abyme du RPG - William


Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


La mise en abyme du RPG - William, le Sam 30 Sep - 13:12

La mise en abyme du RPG
William S. Hutcherson

« Elle était sur le point de tout lui avouer, son amour pour lui ainsi que son passé, son horrible passé qui après des années est dure à avouer. On n’est pas tous fait pareil, on a toujours eu des hauts et des bas quand nous nous regardons dans un miroir. Il est vrai que quelques fois, il est plus dur de voir les bas que les hauts et qu’on se prend la tête pour rien mais elle était prête en ce moment. Elle ouvre la bouche et là. Elle a envie de pleurer car elle le voit embrassant une autres. Elle ne se cache pas, elle ne part pas en courant, elle reste juste là sans bouger le moindre petit muscle tellement elle est choquée. » Voilà fini ma réponse. Je souffle un coup et m’étire le dos, cela fait du bien d’écrire mes réponses dehors, enfin surtout dans un café. J’ai l’impression que mon cerveau est plus ouvert et que j’arrive mieux à me concentrer. Je bois le reste de mon café et souris devant mon travail, cela va je sais que la personne en face de moi n’aime pas trop que je fais beaucoup de ligne. Un dernier coup de lecteur avant de poster. Je me penche vers mon ordinateur et lis ma réponse. Je lève la tête quand j’entends une voix. « Pardon ? »
William S. Hutcherson
ADMIN ∎ No legacy is so rich as honesty.
avatar
Inscrit le : 20/02/2015
Messages : 269
Avatar : Le sublime Max Irons
Crédits : endlesslove
Date de naissance : 16/07/1992
Mes rps : Julian & Ezekiel

Bloc notes :

“One day I will find the right words, and they will be simple.”





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Sam 7 Oct - 21:57

William passait son temps à se lever, prendre un café, lire un article, se reposer devant son ordinateur, puis retourné prendre un café, rangé un verre. Dans tous les cas, il n’avançait pas sur son roman. Il prenait son paquet de cigarette. Vide, il était vide. Après un soufflement désespéré, William se leva, prit son ordinateur sa veste et sortait. Il marchait un peu dans la ville. En chemin, il s’arrêta pour acheter des cigarettes. Il en fumait, profitant de cette fumée blanche encrasser de noir ses poumons normalement roses. Pendant sa promenade il tomba sur un petit café. La devanture était hyper sympa. Il rentra, commanda un café et se posa sur une banquette. Jamais il n’avait entendu parler de café et pourtant il y avait du monde. Il sortait son ordinateur et se retrouvait devant la page blanche de word. Il soupirait. C’était la page blanche depuis des semaines.
Il regardait son ordinateur, lorsqu’il entendait à côté de lui des tapotements sur ordinateur beaucoup plus actifs que sur son ordinateur. Il jetait un coup d’œil et il observa une jeune femme qui tapotait un texte. William l’enviait, alors il regardait discrètement ce qu’elle marquait. Il ne comprenait pas qui était ce elle et ce lui, mais ça lui semblait une histoire d’amour, ou plutôt une histoire triste. Elle apposa le point final, une sensation que William n’avait pas ressenti depuis longtemps. « Vous êtes écrivaine ? » Il se rendait compte qu’il avait sorti ça et cela pouvait surprendre la jeune femme. Elle se retournait et n’avait pas bien compris. « Vous êtes écrivaine ? »

___________________
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Lun 9 Oct - 10:04

Je me retourne vers la personne qui me parle, un magnifique jeune homme était devant moi avec son ordinateur. « Non pourquoi ? » Sur le coup je ne comprends pas sa question. Pourquoi dit-il cela ? Si j’avais été écrivaine, je ne serais peut-être riche comme l’auteur de la saga Harry Potter. Avec mes idées loufoques c’est vraiment possible. Je me demande si j’inventerai un nouveau univers comme tous les créateurs d’univers qui nous entoure, on ne le sait pas mais chacun de nous peut créer un univers. Un univers a soit qui peut être unique ou qui peut nous faire voyager dans un autre monde. Amené les lecteurs dans notre univers c’est encore plus beau car on partage notre univers et on n’est pas là pour la prospérité mais pour la beauté du texte. Je regarde son ordinateur et le mien puis je viens de capter, cet homme à une page blanche « Vous êtes écrivain ? » Oui je lui retourne la question. Pourquoi ? J’ai l’impression que le fait que j’écris dans un document texte fait de moi une écrivaine. Enfin mes textes, je ne les trouve pas beau. Certaines personnes avec qui j’écris émet des magnifiques textes, ils peuvent être écrivain et je ne comprends pas ce qu’ils font encore dans ce forum. Après, c’est vrai qu’une personne qui écris dans des sujet RPG est un écrivain. « Vous savez ce n’est pas parce qu’on écrit dans un document texte que l’on est écrivain. » Quoique j’écris et j’invente une histoire dans une vie réelle. « J’écris pour répondre à mon partenaire de RPG » dis-je avec un grand sourire. Ce magnifique partenaire qui a fait vraiment évoluer mon personnage. Je ne le connais que par le forum mais on s’est déjà parler par MP et c’est une personne magnifique qui se trouve derrière même si son personnage trompe mon personnage.
William S. Hutcherson
ADMIN ∎ No legacy is so rich as honesty.
avatar
Inscrit le : 20/02/2015
Messages : 269
Avatar : Le sublime Max Irons
Crédits : endlesslove
Date de naissance : 16/07/1992
Mes rps : Julian & Ezekiel

Bloc notes :

“One day I will find the right words, and they will be simple.”





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Ven 13 Oct - 19:02

William vit pour son roman, dort pour son roman, mange pour son roman. Alors à force il avait l’impression que tout le monde autour de lui l’était aussi. En voyant cette jolie brune écrire sur world un texte, William n’avait pas cherché plus loin. La réponse de la jeune femme la ramenait à la réalité. Peu de personne était écrivain, enfin ce n’était pas la majorité des personnes. Puis, world ne servait pas qu’à écrire des romans. William allait donc arrêter d’embêter la jeune femme. Mais celle-ci lui posait la même question. Avec un léger sourire il répondait : « Enfin j’essaye. » Il rigolait.
Il essayait depuis des semaines maintenant, mais rien. Il n’arrivait même pas à trouver un premier mot. Il devrait laisser tomber cette histoire et revenir plus tard. Peut-être que ce café allait lui donner l’inspiration. Tout était propice à une histoire même cette simple rencontre. La réponse de la jeune femme faisait rire William. « Oui je sais bien. » C’était juste qu’il avait besoin d’une personne qui trouve l’issue de ce blocage. Perdu dans ses réflexions, William tiqua quelques secondes sur la phrase de la jeune fille qui l’avait interpelé. RPG. Jamais, jamais il n’en avait entendu parler. « Peut-être que je vais paraître stupide, mais c’est quoi un rpg ? » Le jeune homme avait grandi en famille d’accueil et en foyer, il n’avait pas u la même enfance que la plupart des autres. Plein de fois il découvrait des chose qui paraissait banal aux yeux des autres.

___________________
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Sam 14 Oct - 17:45

Je souris à sa phrase, puis regarde son ordinateur. « Ah ! le syndrome de la page blanche. Quand l’imagination ne sort rien et nous là, devant à attends que quelques choses écrient. Je connais vraiment ce syndrome. Dure. » Oui quelques fois, il m’arrive souvent, de regarder la réponse de mon compagnon et de voir ma page et rien ne s’affiche. Quelques fois on a même envie que quelqu’un écrit notre RP à notre place mais cela n’est pas possible alors on attend et attends. C’est vraiment dur. Moi quand cela m’arrive soit je sors et je ne réfléchis pas, soit je reste devant ma page blanche et j’attends, j’écris de tout et de rien. J’arrive donc à faire à avoir une idée et après je réponds facilement. Je regarde le jeune homme rire, je ne savais pas que ma phrase peut faire rire mais je souris avec lui. J’aime le voir sourire, cela me mais vraiment du baume au cœur. J’ai vraiment hâte de répondre à mon autre sujet. Cet homme vient de me faire écrire un sujet libre maintenant que je le vois et j’ai hâte de le faire. Sa question me prend ont dépourvu, c’est vrai que je n’ai pas l’habitude qu’on me pause ce genre de question. « Ce n’est pas une question bête au contraire, c’est un jeu de rôle. On y incarne un ou plusieurs personnages. Vous savez c’est comme les jeu vidéo où on incarne quelqu’un. Ici on est sur un forum RPG et j’incarne une personne, pour que je puisse développer mon personnage je partage des mots avec des personnes. Vous voyez ce que je veux dire ? » J’espère avoir bien résumé, j’aime pas résumé ce genre de truc, je préfère montrer que parler.
William S. Hutcherson
ADMIN ∎ No legacy is so rich as honesty.
avatar
Inscrit le : 20/02/2015
Messages : 269
Avatar : Le sublime Max Irons
Crédits : endlesslove
Date de naissance : 16/07/1992
Mes rps : Julian & Ezekiel

Bloc notes :

“One day I will find the right words, and they will be simple.”





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Mar 17 Oct - 18:48

Ils parlaient de la page blanche. Cela rassurait un peu Will de savoir qu’il n’était pas le seul à avoir ce problème. Sauf que ça faisait plusieurs semaines maintenant qu’il avait ce syndrome. Peut-être le fait qu’il soit en relation avec Beth et non ce truc intense mais compliqué le rend peut-être moins mélancolique. Peut-être le fait que sa vie prend une forme qu’il n’avait jamais imaginé. Il commençait à prévoir, à planifier, le genre de chose qui auparavant lui semblait utopique. Il avait perdu l’âme du rêveur puisque la moitié de ces rêves étaient devenue une réalité. « C’est horrible. Il arrive aussi discrètement qu’un chat et attaque par surprise sans qu’on s’y attende. » Il parlait évidemment du syndrome de la page blanche. Ah ces écrivains, toujours à se poser des questions existentielles sur le cheminement de la vie, à voir de la tristesse là où il n’y en a pas et à voir de la mélancolie dans un quotidien blasant. Il devrait tout arrêter et ne faire que du sport. Par besoin de réfléchir, juste laisser les muscles faire leur travail. Le sport demandait moins de remise en question du monde et du soi et donc moi de période sombre et dépressive.
La jeune femme expliquait, ce qu’était le RPG. Un sourire en coin s’affichait sur le doux visage de William lorsque celle-ci affirma qu’il n’était pas ignorant. Il écoutait attentivement. Certes il avait un peu de mal à comprendre mais soit il était intéressé. « En gros tu écris et l’autre réécrit aussi ? » Il avait un peu de mal à cerner. Pour lui les mots devaient être utilisés pour raconter une histoire, exprimer un ressenti. « Mais ça sert à quoi ? Qui lit ? » Si ce n’était que pour deux personnes, William trouvait ça un peu égoïste de garder ses mots que pour sois et une personne. Il avait du mal à comprendre. « Attend, je ne comprendre pas. Vous écrivez quoi ? »

___________________
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Ven 20 Oct - 8:49

Sa métaphore me fait rire, c’est tout à fait ce que je pense, mais utiliser un pauvre petit chat, c’est vraiment horrible. « Vous vous êtes déjà fait attaquer par un chat ? » J’ai envie de connaitre cette histoire si c’est vrai, je plein bien sur le maitre mais je me demande pourquoi le chat à attaquer. Quoique les animaux de nos jours, certains ont les comprends d’autre non. « Oui vous avez raison même si les attaque de page blanche cela n’hésite pas. » Dis-je en rigolant. Oui parce que si j’avais été par une page blanche, j’aurais arrêté mon activité depuis longtemps. Les ordinateurs qui attaquent, cela doit faire mal. « Il y a aussi le fait qu’on a pas d’inspiration et quelques fois ont se force d’écrire une chose. Cela m’est déjà arrivé que sur le moment j’ai pas d’inspiration mais après avoir écrit quelques lignes, cela vient tout seul » Peut être que le syndrome vient du fait qu’on est pas à cent pour cent sur concentrer. Peut-être que si on écrivait quelques cela nous décoince un peu. Je ne sais pas mais quelques fois j’arrive a arrêté cette maladie qui touche tous les écrivains.

Je souris quand il a compris ce que j’avais dit. « En gros c’est cela, une bonne discussion entre ami imaginaire. Quelques fois tu peux même découvrir une personne fabuleuse, quelqu’un qui peut facilement changer le RP alors que tu t’y attends pas du tout. Un baiser voler, une engueulade, c’est vraiment enrichissant et cela nous pousse à nous dépasser en histoire. A ne pas choisir un fils facilement mais à voir une autre personnalité de son personnage. » Oui je me suis beaucoup emballée mais j’aime cette passion. J’aime écrire mais pas un livre, c’est trop contraignant mais avec un forum RPG je peux écrire, laisser mon imagination partir et sortir de mon cerveau. « Les deux personnes concernées voir trois si c’est un sujet à plusieurs personnes et quelques personnes de la communauté qui s’intéresse aux personnages. Les invités peuvent les lire s’ils veulent. Enfin je dirais tout le net ais seulement s’il s’y intéresse. » C’est comme dans un livre, si le sujet n’est pas intéressant, la personne lâche facilement le sujet. Enfin c’est ce que je fais, je commence à lire le sujet et quand cela n’est pas intéressant je déserte facilement. « Bonne question » dis-je en rigolant. « Déjà cela dépend de l’univers que tu as choisi, il y en a de différend, Harry Potter, Pokémon ou simplement une simple ville et ses étudiants. Ensuite tu peux écrire sur tout et sur rien, rencontre avec une personne, pari, amitié, enfin de tout. Par exemple, le fais que vous me parler ici, surtout à une inconnue, je pourrais le mettre par écrit, une personne te contrôlerait et une autre me contrôlerai. » J’imagine bien une personne qui me contrôle, qui écrit tout ce que je pense. Est-ce qu’elle serait aussi folle que moi ?
William S. Hutcherson
ADMIN ∎ No legacy is so rich as honesty.
avatar
Inscrit le : 20/02/2015
Messages : 269
Avatar : Le sublime Max Irons
Crédits : endlesslove
Date de naissance : 16/07/1992
Mes rps : Julian & Ezekiel

Bloc notes :

“One day I will find the right words, and they will be simple.”





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Mar 7 Nov - 10:50

Attaqué par un chat non. Mais William n’a jamais porté les chats dans son cœur. C’était l’animal de la famille Ryled, une famille d’accueil. Le chat étai prioritaire, avant lui un être humain. Depuis ce jour, il n’aimait pas les chats, surtout que celui-ci avait vraiment conscience de ce qui se passait. « Non jamais ! Mais ce sont des animaux mesquins. » Il allait presque dire ce c’était un animal du diable. Il avait comparé la page blanche à une attaque. Depuis des semaines il n’arrivait à rien écrire et ça l’énervait. « Si si ça existe. Certes, elle ne frappe pas mais elles sont vicieuses. » Disait-il avec un rire. En plus, il avait la pression de son éditeur. Son premier roman avait assez bien marché, du coup l’éditeur lui avait commandé un deuxième. Sauf que cette fois-ci il ne trouvait pas le meilleur mot pour commencer. Il suffisait d’un mot pour que tout se débloque. « Peut-être. Je devrais faire ça. Ecrire pour trouver l’inspiration. » C’était un peu paradoxal, écrire pour trouver l’inspiration pour écrire. Mais en attendant, sa page restait blanche et pas un caractère noir pour contraster avec le blanc.

Elle parlait de ce forum étrange. Alors il l’écoutait et posait plein de questions. « Mais du coup, il n’y a pas de vrai auteur. » Il ne voulait blesser personne, il fallait le comprendre. Lui, il était fixé sur ses idées d’écrivain. C’était la seule chose qui l’avait aidé pendant toutes ces années. La seule chose qu’il connaissait. « Donc en fait vous écrivez en fonction de ce que les autres écrivent. » C’était presque un remède contre la page blanche ce truc. Il continuait d’écouter les réponses de la jeune femme. « En fait, vous n’écrivez pas pour le public mais plus pour vous. » C’était peut-être ça la réponse. Avant, il écrivait pour son plaisir et là c’était plus obligation. Ces forums rpg offraient des milliers de possibilité. William ne savait pas si ça pouvait lui plaire mais il écoutait avec attention. Il rigolait, en s’imaginant une personne contrôler ses paroles. « Du coup n’importe quel univers, n’importe quelle personne, n’importe quelle situation. C’est un peu moins prise de tête qu’un roman. » Il rigolait un peu pour lui-même.


___________________
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Mer 15 Nov - 10:44

Je rigole à sa phrase, les chats mesquins ? Ils sont mignons et ne cherchent qu’avoir des câlins et des bisous. En plus c’est tellement doux et quand ils ronronnent c’est trop le craque complètement. Comment me faire craquer ? Simple, en prenant un chaton et en me le présentant. C’est sûr que je viendrai tous les jours chez la personne. Sa phrase me fait réfléchir, c’est vrai que l’inspiration est quelque chose qui peut venir d’un coup et qui peut disparaitre comme elle est venue. Cela peut vraiment effrayer ce qui écrivent ou des romanciers. « Je comprends tout à fait. » Je ne sais pas quoi dire d’autre, c’est un serpent, cette inspiration. Je lui souris, il avait compris ce que je voulais dire. « Tout à fait, en écrivant tout et n’importe quoi, vous pouvez débloquer quelques choses en vous qui vous donneront peut-être quelques idées mais peut être que cela ne marche pas alors il faut essayer quelques choses, arrêté et reprendre quelques jours plus tard. Le cerveau à froid donne plus d’idée. » Quelques fois il m’arrive de laisser mon ordinateur de côté car je bloque et je fais page blanche.

Je ne comprends pas bien sa question. Si on est tous des hauteurs car ce sont nos écris mais peut-être qu’il à une autre définition du mot auteur. « Qu’entendez-vous pas auteur ? » Toutes les créations que nous faisons on des auteurs et c’est simplement nous. Certes on ne fait pas de best-seller mais c’est notre création car c’est à nous, les personnages nous appartiennent. « Plus ou moins ? Quand nous devons créer une situation, c’est nous qui commençons puis comme vous le dites on répond en fonction de ce que l’autre nous dit. C’est comme un Ping Pong ou simplement une discussion par écris. Rien de bien compliqué. » Sa phrase me fait un choque et je le regarde franchement car je deviens vite sérieuse quand on parle d’écriture. S’il veut être un romancier il faut qu’il comprenne une chose. « La base de l’écriture c’est de nous faire plaisir, se comprendre par des mots c’est extraordinaire. On met nos sentiments sur des termes, quelques fois cela nous touche tellement qu’on n’arrive pas à écrire. On se fiche un peu du publique, tant que l’on est heureux alors c’est parfait. Certes, il faut se faire comprendre par les autres mais bon c’est la deuxième base de l’écriture et il ne faut jamais mettre cette deuxième base en première sinon on n’oublie tout. » dis-je en lui souriant, c’est ce que je ressens envers l’écriture, c’est une partie de moi. « Tout à fait, vous avez raison. Nous devons créer un univers pour les romains, là, l’univers est déjà créé il faut juste placer notre univers. » Je le regarde dans les yeux puis lui souris. « Vous voulez essayer ? Peut-être que cela vous débloquera pour le romain que vous essayé d’écrire. »
William S. Hutcherson
ADMIN ∎ No legacy is so rich as honesty.
avatar
Inscrit le : 20/02/2015
Messages : 269
Avatar : Le sublime Max Irons
Crédits : endlesslove
Date de naissance : 16/07/1992
Mes rps : Julian & Ezekiel

Bloc notes :

“One day I will find the right words, and they will be simple.”





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Mer 15 Nov - 16:15

William ne trouvait plus l’inspiration à partir du moment où c’était presque devenu une obligation d’écrire. Son éditeur lui demandait tant de chapitre à de dates bien précises. Alors forcément il avait le syndrome de la page blanche. Elle avait raison la petite brune, il fallait qu’il sorte de son roman. Il devait voir autre chose pour retrouver l’inspiration. « Je devrais faire ça. » Il ferma son ordinateur d’un seul coup. Autant commencé maintenant. Il se concentrait sur la conversation avec la jeune femme.
 

Ils n’étaient pas d’accord sur la définition d’auteur. « Il y a plein de définition. » Pour William écrire sur un site différents textes selon les écrits d’une autre personne ne rentrait pas dans la définition d’auteur. A la fin, l’histoire aura été écrite à deux. Ca ne voulait pas dire qu’il méprisait ce qu’ils faisaient loin de là. Ce n’était juste pas sa notion d’auteur. « Du coup ce sont juste deux personnes qui écrivent ensemble, c’est simple et léger. » C’était assez tentant et innovant pour William. Les seules fois où il écrivait avec d’autres personnes, c’était souvent pour les cours. Puis la jolie brune expliquait ce qu’écrire représentait pour elle. William n’était pas tout à fait d’accord avec. Forcément, il fallait du plaisir. Mais parfois les écrits prenaient trop d’ampleur et ne rendait pas heureux, ce qui avait été le cas avec Fitzgerald ou même des auteurs français. Ils écrivaient certes des choses merveilleuses mais surtout parce que leur état d’esprit était torturé, déprimé. L’écriture ne rendait pas toujours heureux. Puis parfois, William écrivait pour le public avant lui. Ce qu’il écrivait il adorait mais il pensait surtout au message qu’il voulait transmettre, quelle émotion il voulait faire vivre aux autres. L’écriture demandait du recul, de la modestie et faire passer le lecteur avant l’écrivain. Tout dépendait du contexte et des moments. Mais il ne disait pas un mot, il écoutait toujours la brune lui expliquer. Ce truc RPG devait être vraiment passionnant vu les yeux de la brune lorsqu’elle en parlait. « Ca permet de rendre l’écriture plus accessible si l’univers est déjà posé. » Et c’était une très bonne chose. L’écriture sauvai les gens selon William. Elle lui proposa d’essayer. « Oh non non ! » William n’avait déjà pas d’idée pour son roman il n’allait certainement pas en trouver pour écrire avec des inconnus. « Faut que je me concentre là-dessus. » Disait-il en pointant du doigt son ordinateur.

___________________
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 1659
Avatar : Victoria Justice
Crédits : D.S.R.
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


Re: La mise en abyme du RPG - William, le Mer 15 Nov - 18:48

Je ne savais pas qu’il suivrait mes paroles à la lettre mais cela me fait vraiment plaisir, je ne suis rien comparé à lui. Un romain c’est quelque chose de magnifique et franchement je l’applaudis par ce grand travail. Je suis d’accord avec lui sur la définition, c’est pour cela que je lui pose la question, je pense qu’on n’a pas la même définition mais qu’importe j’ai argumenté avec les gens pour voir si on peut tomber sur un accord au lieu de rester ce que nous sommes. Grandir en argumentant est une chose d’exceptionnelle. « C’est pour cela que je vous le demande car je ne pense pas qu’on est la même définition. On écrit à deux une histoire et cela fait de nous des auteurs, des co-auteurs d’une histoire qui pourrait être magnifique. » Dis-je en donnant ma définition du mot auteur. Sa définition du RPG est simple, voire même basique mais c’est juste ce qu’il faut. Peut-être qu’il aimera un moment, peut être qu’il ira sur un moment de folie mais je crois avoir accompli ma mission, enseigner ce que c’est qu’un forum RPG. Je lui souris « Voilà tout est dit dans cette simple phrase, c’est un petit échange entre moi et une autre personne » une discussion intéressante avec deux personnages qui s’aiment ou pas, qui se gueule dessus ou pas, qui font des conneries ou pas. Tous cela se fait dans un sujet qui peut être pétillant ou ennuyant. On rencontre aussi des gens qui peuvent nous détruire ou nous permettre d’être nous-même sans jugement, juste avec ce que nous sommes vraiment. Quand il refuse, je ne prends pas la tête, même si je suis une grande passionnée, je ne vais pas du tout mais pas du tout insisté. Chaque personne est différente et s’il n’aime pas alors il n’aime pas. Je suis tout à fait d’accord avec lui, je fermer l’ordinateur car j’ai répondu à tous mes RPS et que je n’ai plus rien à faire. « On va tout faire pour que vous retrouvez cette imagination qui voyage mais n’arrive jamais à destination. » Je range mon pc dans mon sac et regarde le jeune homme. « Alors que voulez-vous faire ? » Peut être qu’en sortant de ce bar et en marchant voir en allant quelques pars, il pourra retrouvé ce qu’il a perdu.

La mise en abyme du RPG - William

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Autres quartiers & reste du monde :-