Partagez| .

Nouvelle colocation - Alex#2


Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 970
Avatar : Victoria Justice
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


En ligne
Nouvelle colocation - Alex#2, le Mer 20 Sep - 10:01

Nouvelle colocation
Alex Johanssen

Trouvé ! Je viens de le trouver ce que je cherchais. Cela fait un moment. Je dirais trois heures que je cherche ce t-shirt et je viens de le trouver. Il n’est pas un simple habit. C’est un habit porte bonheur que j’ai depuis mes seize ans. Il faut dire que je n’ai pas grandi depuis huit ans mais là n’est pas la question. Donc mon vêtement est enfin là devant moi. Je mets l’habit contre mon cœur et je tourne et tourne tellement je suis heureuse de l’avoir trouvé. Je regarde ce t-shirt et le pose, comme si c’est un habit précieux, sur mon lit. Je me déshabille vite fait puis le mets sur moi et je me regarde dans un miroir.

Il me va surtout avec cette petite jupe qui mets mes jambes en valeur. Je ne suis pas très mode et encore moins une de ces filles qui pensent au look. Mais bon, il m’arrive quelques fois d’avoir ce genre de pulsion. Des désirs qui me font acheter des vêtements qui s’accordent avec des anciennes tenues que j’ai gardé depuis mon adolescence. Et le mélange de vieux et jeune me donne un look qui est original et j’aime vraiment l’originalité. Je me tourne et me retourne et me dirige vers le salon. Je me suis tellement mis à chercher ce t-shirt que je n’ai pas vu que j’ai fait un bordel. Mon dieu, je dois ranger avant qu’on me gueule dessus. Je ne suis pas la colocataire rêvée et là je vais me faire vraiment tuer.

Je me retourne quand j’entends la porte s’ouvrir. Mon heure de décès est arrivée, maman, papa, grand frère je vous ai aimé mais c’est mon heure. Je donne mon argent à ton futur enfant grand frère. Merde, je n’ai pas fait mon testament. Je me demande où ira mon argent que je serais mort ou mes affaires, mes pauvres affaires qui n’auraient plus de propriétaires. La personne qui rentre dans l’appartement, mon bourreau plus exactement est mon colocataire, Alex. Je me demande ce qu’il va dire, je me demande s’il va dire quelques choses. Cela ne fait que quelques jours que je suis dans cet appartement et dire que l’on s’est rencontré dans un aéroport. D’ailleurs comment aurais-je pu me douter que le mec qui ma regarder méchamment serait une personne que je côtoierais tous les jours, la vie peut nous jouer des sales tours.

Il me faut vite une excuse, je le regarde et lui fait un sourire innocent, enfin j’essaie. « Alex, Alex, Alex… Ce n’est pas ce que tu crois. Ce capharnaüm ne vient pas de moi. Tu vois j’ai ouvert la fenêtre et là, tu ne vas pas me croire mais un vent fort est entré dans l’appartement. Il s’est dirigé dans ma chambre et a pris vite fait mes affaires. Tu connais les vents, on ne peut pas les arrêter. Je lui ai demandé de stopper mais il ne voulait pas m’entendre. Quand il a fini de mettre son foutoir dans tout l’appartement avec mes habits, je voulais ranger mais tu es rentré. Voilà toute l’histoire » Je ne sais pas s’il va me croire mais je n’ai pas envie qu’il me chasse parce que je suis bordélique.
HS:
 
Alex Johanssen
avatar
Inscrit le : 03/08/2017
Messages : 118
Avatar : Steven R. McQueen
Crédits : gifs : Tumblr
Date de naissance : 06/05/1992
Mes rps :
RP: INDISPONIBLE
(4/3)

Lou Aretha & Kelly Brynley Aretha

Bloc notes :
en ce moment <<
• Dur retour au boulot après son accident.
• Tente de s'adapter à sa nouvelle partenaire.
• Cherche à éviter Maddy, son ex-fiancée (pnj).
• N'a aucunes nouvelles de son frère et ça l'inquiète.
• A rater son vol pour Chicago.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Juliyou
• ÂGE : 24 ans (04/05/93)
• BLOC NOTE :


Re: Nouvelle colocation - Alex#2, le Lun 25 Sep - 15:59

Ma garde venait de se terminer. Tout ce qu'il me restait à faire c'était aggriper mon sac à dos et partir de la caserne mais. Oui parce qu'il y a toujours un "mais", je devais arborer le parfait sourire. Tout le monde à la caserne me demandait si ça aller, comme si pour eux c'était une question de routine incomprise. Est-ce qu'ils s'intéressaient vraiment à savoir si oui ou non j'allais bien ? J'ai un gros doute là dessus. Mais j'arborais toujours et tout le temps ce même sourire, faux et inapproprié. Un aveugle aurait même pu constater mon état déplorable. Je conduis sans vraiment savoir où je vais et ce n'est que lorsque j'arrive, clés en main devant la porte de mon appartement que je soupire un bon coup et laisse échapper cette dure nuit que j'ai passé à la caserne. Je me dis que ça aurait pu être pire. Je me reprends et baisse la poignet de la porte d'entrée pour enfin me retrouver dans un espace saint et où je pourrais me relaxer. Enfin, de ce que je croyais. J'étais loin d'imaginer ce que j'allais retrouver en entrant chez moi. Aretha est mignonne mais je me demande encore comment nos chemins ont pu en arriver à être coloc tous les deux. Elle est si bordélique que même un bordélique comme elle ne s'y retrouverait même pas. J'espérais vraiment que ça change un petit peu au fil du temps mais faut croire que non.

Je me pinçai l'arette de mon nez tout en fronçant les sourcils. Pourquoi j'ai accepté déjà ? A oui. Pour diviser mon loyer. C'est clair que je ne l'aurais pas choisi sinon. Je laisse tomber mon sac sans même le retenir. Un bruit sec et lourd pour annoncer mon arrivée. Je la vois qui se hâte vers moi pour s'excuser. Pour encore me baratiner je ne sais quelle histoire. Oui parce que ce n'est pas la première fois que ça arrive mais je comptais sur le fait que ce soit la dernière. J'avais pas envie de me re-disputer avec elle. Alors j'esquive ses excuses, je la contourne et me laisse tomber sur le canapé, si confortable que je pourrais presque m'endormir, là, maintenant. Je soupire et la regarde. "Franchement, t'as pas pu trouvé mieux que ça comme excuse ?" Ca me faisait presque de la peine de la voir dans cet état et pourtant je lui en voulais toujours. "Aretha on en a déjà discuter, tu peux pas foutre ton bordel à chaque fois que tu perds quelque chose...On vit à deux ici, t'es pas toute seule." J'ai la ferme conviction qu'elle y pense mais elle n'a pas l'air de faire un effort. "Qu'est-ce que t'as perdu cette fois ?"

hrp:
 
Aretha Singleton
It's time to sleep play
avatar
Inscrit le : 12/09/2017
Messages : 970
Avatar : Victoria Justice
Bloc notes :

Qui veut un câlin ?


Afficher


En ligne
Re: Nouvelle colocation - Alex#2, le Mar 26 Sep - 9:48

Je regarde l'homme en face de moi plus franchement et là je remarque que cela ne va pas être mon jour, les cernes sous ses yeux et leur couleur me font dire que je vais passer un sale quart d'heure. Le pire, c'est son sourcil gauche dès que quelques choses l'énervent, son sourcil fronce un peu. Cela ne dure qu'une seconde mais j'ai eu l'occasion de le voir souvent ces derniers temps. Oui parce que je ne suis pas une bonne colocataire pour lui, je fais du bazar mais, je range tout le temps après, c'est juste que je range tellement bien que j'oublie après et donc je suis obligé de refaire le bordel quand je recherche un autre vêtement. Le pire c'est qu'il ne peut pas comprendre. J'ai toujours dit que l'Alzheimer commençait tôt de nos jours, surtout avec nous les jeunes.

Je souffle un bon coup, sachant que je vais me prendre une engueulade d'Alex. Franchement que je le vois un peu on dirait bon père. Il a je ne sais quoi une petite forme d'autorité qui me fait penser à mon père. D'ailleurs ce dernier me manque beaucoup, cela fait un moment que je ne lui ai pas téléphoné. Enfin bref, repassons à ce monsieur que je suis, après avoir, vue le capharnaüm qui est apparu dans sa vie. « Elle était plus réaliste que la dernière » La fameuse dernière excuse, j'avais laissé. Il est arrivé quand j'avais rangé la moitié de mes affaires. J'avais tout fait pour qu'il rentre quand j'avais fini le ménage mais bon les Dieux ne sont plus avec moi ces derniers temps. Je le laisse me faire la morale comme d'habitude. Il aurait pu me virer depuis longtemps mais, il ne l'a pas fait c'est pourquoi je le laisse me réprimander.

Je regarde autour de moi, il n'y a pas beaucoup de bordel, seulement quelques vêtements qui vont de ma chambre au salon. Je commence à prendre quelques linges qui trainaient le plus proche de moi et souris quand je remarque mon haut j'ai cru l'avoir perdu mais, ce n'est pas le cas. Sa phrase me fait sortir de mes pensées « Une jupe » Ouais, un simple vêtement mais, qui peut te rendre vraiment classe. C'est comme les mecs quand ils doivent mettre des costumes, cela le rend plus beau qu'un simple habille de sport. Quoiqu'il y ait des habits de sport qui rendent les hommes vraiment classe. Je ramasse le maximum de vêtements et le mets en boule, je le rangerais plus tard.

Je regarde Alex et remarque un vêtement pas très loin de lui. C'est un jeans, je m'approche et le prends. Je tourne la tête vers Alex et je vois sa mine. « Alex, ça va ? » Mon ton est sérieux. Peut-être que je suis quelqu'un de bordélique, peut-être que je suis une fille qui aime bien s'habiller, être originale. Mais je suis aussi une fille qui a des valeurs et quand quelques choses ne vont pas, je sais être là et écouter. Je sais faire la part des choses et même s'il m'engueule à propos de mon bordel comme le ferait un papa à sa fille et même si on ne se connait pas vraiment. Je serai toujours là pour lui parce qu'Alex est une personne qui sauve les gens et qui prend son temps pour les autres donc je me dis qu'il faut bien une personne qui puisse l'écouter même si c'est juste pour qu'il se plaigne.

HRP:
 

Nouvelle colocation - Alex#2

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-