Partagez| .

Oliver & Barthelemy


Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2171
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Oliver & Barthelemy, le Dim 10 Sep - 14:59

Il y a une semaine jour pour jour, l’université m’appelait afin de me proposer un poste de professeur en commerce. La seule condition est de passer le diplôme en parallèle afin de pouvoir vraiment prétendre devenir titulaire un jour. Apparemment, je dois remercier Raphael et autant dire que j’ai levé les yeux en l’air comme pour remercier le destin dès que j’ai entendu la bonne nouvelle. Deux jours plus tard, je donnais mon premier cours. A force d’assister Hendrick, j’ai appris sans même m’en rendre compte, ce qui m’a permis d’être bien plus à l’aise, bien que plutôt hésitant tout de même.

La première semaine s’est donc plutôt bien passée malgré de grands moments de stress et des soirées bien occupées à la préparation des cours pour le lendemain, un des inconvénients d’avoir été prévenu au dernier moment. Les nuits, quant à elles, étaient rythmées par bien d’autres questionnements et notamment mon mariage avec Lily. « Tout ça pour ça. » Je me suis alors dis à plusieurs reprises. Si seulement on m’avait proposé le poste il y a deux mois, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Est-ce qu’il vaut mieux que je lui rende sa liberté ? Est-ce que nous risquons quelque chose par rapport à la loi si nous divorçons maintenant ? Trop de questions qui m’empêchent de dormir et cette envie irrépressible de reprendre ma vie à zéro au plus vite, bien que cette vie ne soit pas désagréable du tout. Et mon enfant qui va naitre d’ici quelques mois… C’est à ça que j’aimerais me concentrer surtout !

Ni une, ni deux, je profite d’une journée de congé pour me rendre dans un cabinet d’avocats que l’on m’a conseillé afin de pouvoir avoir quelques informations. Je vérifie le nom sur l’interphone. O’Connord. C’est bien avec lui que j’ai pris rendez-vous. Je m’annonce au secrétariat et patiente ensuite dans la salle d’attente. Lorsque c’est à mon tour, j’entre dans le bureau de l’avocat. « Enchanté. » J’annonce tout en lui serrant la main. « Je venais vous voir concernant ma femme. » Entrée en matière pas forcément des plus judicieuses. « Tout ce que je vous dis reste bien entre nous ? » Je continue, ayant peur qu’il doive rapporter au fisc si je lui révèle la nature de notre mariage blanc.
Oliver O'Connord
avatar
Inscrit le : 22/10/2015
Messages : 1739
Avatar : Stephen Amell
Crédits : Odyssea pour l'avatar & Tumblr
Date de naissance : 05/08/1985
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Sujet en cours
Alex ~ Alexander ~ Barth ~ Ismaël ~ Silver
(je privilégies les réponses courtes )

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Loulouee
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Oliver & Barthelemy, le Sam 16 Sep - 5:40


Ce matin, j'avais eu un cas difficile. Une jeune fille victime de viole. L'enquête avait été longue avant que les policiers puissent prouver qui était l'auteur du crime, même si de l'ADN avait été prélevé, la base de données n'avaient rien donner jusqu'à ce que la criminologie fasse un croisement de données. Ils avaient fini par arrêter quelqu'un qui n'était pas le coupable, mais c'était une personne lié au présumé violeur appréhendé. Il avait fallu des mois avant que le procès ait lieu et le violeur avait fini par être jugé ce matin même. Coupable de viole sur une gamine de 15 ans, il avait prit pour quelques années et ne se verrait pas le droit d'avoir une libération conditionnelle en plus d'être fiché comme délinquant sexuel. Avec tout cela, j'avais espéré que le reste de la journée soit un peu plus tranquille. J'étais rentré au Cabinet, j'avais mis un peu d'ordre dans mes dossiers et, rapidement, ma secrétaire m'avisait que mon prochain rendez-vous était présent. Je sortit une nouvelle pochette afin d'y rassembler les informations qui seraient nécessaire pour le développement de cette nouvelle affaire, puis j'appelais Clara pour lui dire qu'elle pouvait faire entré Mr. De Olivierec. Je me levais de mon bureau pour me rapprocher de l'entrée au moment où la porte s'ouvrait. «Bonjour. Barthélémy, je supposes?!» dis-je en tendant une main vers le grand brun. «Moi de même. Alors, que puis-je faire pour vous aider aujourd'hui?» lui demandai-je. tout en lui montrant la chaise face à mon bureau pour qu'il y prenne place. «Votre femme. Humm. Pas une histoire de violence conjugale toujours?» Je questionnais, je n'émettais aucun jugement face à qui pouvait être la victime ou l'agresseur, mais j'espérais réellement ne pas avoir affaire à ce genre de cas. Premièrement parce que je détestais savoir qu'une personne avait levé la main sur un autre être humains et deuxièmement parce que je ne voulais rien avoir à faire avec ce genre de personne. J'avais des convictions et je refusais de protéger des agresseurs, qu'ils soient hommes ou femmes. Je pris place en face du jeune homme, enfin, il devait avoir pas loin du même âge que moi, je supposais. «Tout ce qui sera dit ici resteras ici.» Affirmais-je fortement. «Cependant, vous devez tout me dire, sans quoi je ne serai pas en mesure de vous apporter mon aide.» Pas de cachoteries, ainsi nous ne serions pas pris de cours lors d'un contre-interrogatoire.

___________________
Is it you or is it me?
Or all the words we never say?
I lose myself in all this fights
I lose my sense of wrong and right.
It's shaking from the pain that is in my head
It's not over unless you let it take you
It's not over unless you let it break you
“secondhand serenade” .narnienne.
   
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2171
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Oliver & Barthelemy, le Dim 24 Sep - 10:07

J’hoche la tête alors que l’avocat prononce mon prénom, pour lui confirmer que je suis bien la personne qu’il attendait. Bizarrement, je trouve le fait qu’il ne m’appelle pas par mon nom de famille plutôt rassurant et je me sens aussitôt en confiance face à cet homme qui a tout d’un avocat très professionnel dans sa façon d’être. Néanmoins, je reste méfiant. Je n’ai que très rarement eu affaire à des avocats, si ce n’est ceux de mes parents qui étaient plus pompeux les uns que les autres. J’avais secrètement espéré que ce ne serait pas le cas de M O’Connord. Je prends bientôt place sur la chaise qu’on me propose, avant d’entamer mon histoire. « Oh non non. Je n’ai fait de mal à personne, je vous rassure. » Pourtant, ça ne serait sans doute pas si choquant. Il doit avoir l’habitude de plaider dans ce genre d’affaire étant donné qu’il est bien connu qu’on ne défend pas toujours les innocents puisque la justice impose que chacun ait le droit à un avocat. Je n’essaye même pas de me mettre à la place d’un avocat qui devrait plaider en faveur d’un meurtrier par exemple, parce que je pense que je me sentirais particulièrement mal. Une nouvelle fois, ma tête va de haut en bas alors que je lui fais signe que je vais avouer toute la vérité. J’ai peur des répercutions mais bon, comme il le dit si bien, tout restera entre nous.

« Je suis français, de nationalité je veux dire. Et il y a quelques mois, j’ai perdu mon emploi. Mon visa expirait et j’aurais dû rentrer en France. »
Je baisse la tête, conscient que ce que je vais dire ensuite n’est qu’une partie de la vérité. « Sauf que j’ai appris que j’allais être papa et évidemment, j’ai voulu rester dans le pays pour le voir grandir. » En réalité, nous avions prévu le mariage avant même que Zoé m’apprenne pour sa grossesse. Je ne voulais tout simplement pas quitter ma vie ici, mais l’histoire du bébé me donne quelque chose de plus légitime à raconter et je me sens alors moins coupable d’avoir enfreint la loi. « Une amie m’a proposé qu’on se marie pour que je puisse rester. Un mariage blanc. » J’attends de voir sa réaction avant d’enchainer après quelques instants. « Sauf qu’aujourd’hui, j’ai retrouvé du travail et j’aimerais divorcer. Sauf que j’ai peur d’avoir des problèmes avec la justice s’ils apprennent que j’ai fait tout ça… » Je le regarde, plein d’espoir.

Oliver & Barthelemy

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les bureaux :: O'Connord & Fils-