Partagez| .

Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou)


Ted Davis
avatar
Inscrit le : 21/07/2017
Messages : 9
Avatar : Chace Crawford
Crédits : (c) Shiya
Mes rps : Gaëlle
Lou

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou), le Lun 31 Juil - 13:50


« Putain… Arrêtez ça… » grommela Ted d’une voix pâteuse, en se retournant une bonne dizaine de fois dans son lit. Un rayon de soleil lui chatouillait le visage, perturbait son sommeil, et le jeune homme cherchait la meilleure position dans son pieux pour l’éviter à tout prix. Le pire dans cette histoire ? Cette sensation hypra lourde au niveau de la tête, vestige d’une soirée visiblement fort alcoolisée. Ted avait l’impression d’être dans une pièce bruyante, à la lumière éclatante, alors même qu’il n’en était rien. Il s’en rendit compte en se redressant lentement sur son matelas : il n’était que chez lui, dans ses draps, nu. « Hmm bordel… » souffla-t-il dans un murmure, en se massant la tempe, incapable de penser à autre chose –encore moins à la veille- qu’à cette maudite migraine. Il se leva péniblement, vacilla un peu jusqu’à son armoire d’où il tira un short qui trouva rapidement place sur ses hanches. Il était tellement assommé qu’il ne réalisa même pas qu’une lingerie fine, une culotte plus précisément, s’était emmêlée au niveau de son pied gauche, entourant ses orteils.

En se tournant vers le lit, les yeux à moitié ouverts, Ted nota enfin la présence d’une femme, visiblement encore profondément endormie. Pas besoin d’une licence en sociologie pour capter ce qu’ils avaient fait la veille, au sein de ce plumard… Enfin, Davis l’enviait beaucoup de pouvoir profiter encore de quelques précieuses minutes de sommeil supplémentaire. Charmant comme tout, ou plutôt, jaloux au plus haut point, Ted saisit le drap qui entourait chaudement la brunette, pour le retirer d’un coup sec. « Hé… Lève-toi. » marmonna Ted de sa voix ensommeillée, la culotte toujours à son pied. Pour le moment, il ne parvenait pas à distinguer le visage de sa conquête d’un soir. Il fit un effort pour essayer de se souvenir de quelque chose, du lieu où ils avaient pu se rencontrer, d’une caresse qu’elle aurait pu lui prodiguer durant cette nuit… Mais rien. Le flou total. Alors, il espérait au moins avoir quelques réponses plus claires une fois sa partenaire réveillée.
Lou A. Esperanzi
LEAVE ONE WOLF ALIVE AND THE SHEEP ARE NEVER SAFE.
avatar
Inscrit le : 21/07/2017
Messages : 516
Avatar : bella hadid
Crédits : all by .blueprimrose ♡
Date de naissance : 22/07/1992
Mes rps :

☞ DISPONIBLE ☜

panne sèche ft. Adrian
don du sang ft. Sarabella
séance photo ft. Maxence
incartade musicale ft. Sacha
russe, alcool et insultes ft. Alek
danseuse des nuages ft. Swann
rencontre fortuite ft. Shane
réunion de famille ft. Esme
fashion week ft. Brynley & Maxence
gueule de bois ft. Ted
festival ft. Sacha #2
talking to the moon (libre)
champion d'la rééducation ft. Alex




☞ QUOTE OF THE DAY ☜

« Certaines encres, quand vous cherchez à les effacer, c'est pire que tout : ça se répand, toute la page est gâchée. J'ai toujours pensé qu'on n'effaçait pas ce qui était inscrit en profondeur. Ça reste: que tu sois ici ou ailleurs. »
— Janine Boissard



Bloc notes :

☞ DES PETITES CHOSES ☜

❧ Lou est italiano-russe
❧ Son père est un mafieux très connu en Italie
❧ Sa mère est une ancienne ballerine qui a arrêtée sa carrière à cause d'une blessure
❧ Elle a deux grand frères
❧ Elle a été ballerine jusqu'à l'âge de vingt-ans au niveau professionnel au conservatoire de Moscou
❧ Tantôt casanière, tantôt baroudeuse, elle rêve de faire le tour du monde et pourquoi pas faire de l'humanitaire
❧ La brune est célibataire depuis peu, anciennement fiancée
❧ Elle a un faible pour les bruns barbus


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: .blueprimrose ♡
• ÂGE : vingt et une nuggets
• BLOC NOTE : gif : quand j'admire scott eastwood dans TLR


Re: Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou), le Mar 1 Aoû - 0:05

Dormir. Un mot tout simple mais le paradis quand on pense à paresser sous les draps toute la journée en ne ce souciant peu voir absolument pas de ce qui pouvait arriver aux alentours et ce don, c'était celui dont était doté la brune. Une fois assoupie, le plafond pouvait s'écrouler, la ville pouvait être en pleine crise apocalyptique que rien ne pourrait la tirer de son sommeil imperturbable.
Alors imaginez si elle avait fait la fête jusqu'à pas d'heure, le sang surement encore chargé d'alcool : oui, elle dormait comme une pierre, immobile.
Pourtant le repos tant mériter du guerrier fût d'une courte durée lorsqu'elle senti le drap chatouiller sa peau nue, un courant d'air ou encore un ami qui voulait la réveiller pour la faire gentiment partir pensait-elle d'abord en retenant le tissu à l'aide d'une de ces mains, prête à plonger de nouveau dans les bras de Morphée « Mhhhhh... Laisse moi encore dormir. » grommela-elle à moitié endormie mais c'était sans compter sur une voix étrangère sûrement la cause de ce geste volontaire. Là, la demoiselle ouvrit un œil, surprise. Ce n'était pas du tout son genre de faire ce genre de folies avec un inconnu surtout depuis sa dernière rupture qui fût assez difficile. Les rares fois où les découchait de chez elle, c'était à la rigueur pour ce rendre chez des amis ou en soirée mais ça s'arrêtait là.
Sauf qu'après avoir ouvert un oeil elle eut le temps de distinguer deux choses; La première, c'est qu'elle ne se trouvait pas dans sa chambre et encore moins dans celle d'un de ses amis et de surcroît et surement la pire qui constituait le deuxième fait qu'elle constata froidement, c'est qu'elle était nue comme un ver. Il ne lui fallut que très peu de temps pour s'enrouler par réflexe dans le drap afin de recouvrir son corps tandis qu'elle se redressait. Tout était très flou voir même obscur comme un gros trou noir et peut-être par chance l'individu à qui sans doutes les lieux appartenaient était dans le même état qu'elle. « Merde, merde, merde... » se murmurait-elle en s'asseyant en bord du lit, plongeant son visage dans ses mains en se frottant les yeux, comme si cette méthode l'aiderait à y voir plus clair afin de se tirer de cette situation embarrassante.
« Qu'est-ce qui s'est passé hier soir ? » Lança Lou en passant une main dans ses longs cheveux ébènes afin de les poussés vers l'arrière tandis qu'elle lançait un regard à l'inconnu qui venait de la réveillée. C'était quand même un comble, elle avait été incapable de se remettre de sa rupture depuis plusieurs mois et ne cherchait pas vraiment à sortir de cette zone inconfortable mais parallèlement, quelques verres lui avaient suffit à finir dans le lit d'un parfait inconnu, encore heureusement qu'à première vu ce dernier n'était pas trop mal, et n'avait pas l'air complètement taré sinon ça aurait été la cerise sur le gâteau.
Parallèlement, la belle prenait son téléphone qui heureusement se trouvait encore dans les parages pour chercher quelques bribes de la soirée de la veille sur celui-ci. La génération actuelle prenait tout et n'importe quoi en photo sur la galerie ou sur les réseaux sociaux et ça n'a pas loupé, le même garçon était déjà sur son profil instagram avec une sacrée tête en plus de ça, mais elle ne se rappelait toujours de rien et vu les quantités d'alcool présente sur la photo on pouvait rapidement comprendre pourquoi.
Ted Davis
avatar
Inscrit le : 21/07/2017
Messages : 9
Avatar : Chace Crawford
Crédits : (c) Shiya
Mes rps : Gaëlle
Lou

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou), le Mar 1 Aoû - 0:12

Ted ne se gêna pas pour reluquer le corps de la brunette, durant le court instant où ce dernier resta dévoilé, avant qu’elle ne réagisse et s’enroule dans son drap à lui, resté de côté. Elle était très bien foutue, et même s’il n’y était pas abonné, le jeune homme appréciait de temps en temps se laisser aller à des coups d’un soir, surtout en période de célibat prolongé. Mais ce qui l’inquiétait, en revanche, c’était l’absence totale de souvenirs. Il n’arrivait pas à se rappeler, ne serait-ce que d’une bribe de la soirée précédente. Alors autant dire que le mystère de l’identité de cette demoiselle restait entier. « Non, debout j'ai dit, faut qu’on parle ! Ou que tu partes, comme tu préfères. » rétorqua fermement Ted, en réponse à la supplique de Lou. Elle repoussa ses cheveux vers l’arrière, et en voyant son visage pour la toute première fois, le Français recula d’un pas. Comme si on avait tenté de le frapper. C’était quoi cette bouille de bébé ? A voir sa tête, Ted ne lui aurait pas donné plus de seize ans ! Son corps de femme trompait, ou alors, ce visage poupon faussait son âge, la rajeunissant davantage. D’un ton prudent, il demanda : « T’as quel âge ? », en priant au moins pour qu’elle ne soit pas mineure ! Sinon, bonjour les problèmes.

En parlant de problème, Ted restait incapable de solutionner l’énigme concernant la veille. Si ça se trouve, ils n’avaient peut-être rien fait ensemble, dans ce lit… Ils s’étaient peut-être contentés de rentrer ensemble, de se déshabiller et de se glisser dans les draps. Rien d’étonnant à leurs tenues d’Adam & Eve, au vue de la chaleur de l’été. Mais visiblement, la brunette n’en savait pas plus que lui sur le sujet. « Est-ce que j’ai vraiment la tronche du mec au courant de ce qui s'est passé hier ? » Non mais sérieusement… Son regard dilaté, ses cheveux coiffés en bataille, le corps crispé… Il était évident que Ted n’était pas serein et pas plus avancé qu’elle. « Fais voir ? » demanda-t-il en se rapprochant, pour pouvoir jeter un coup d’œil à l’écran de son smartphone. Une photo de lui circulait déjà sur le compte Instagram de la dénommée Lou, et pas en très fière posture. Levant les yeux au ciel, Ted marmonna un « Supprime. » avant de se mettre à farfouiller dans sa chambre. Il secoua les draps, souleva son oreiller, se pencha pour regarder sous son lit, éparpilla les vêtements de Lou, restés au sol… Mais rien ! Pas une seule trace d’une capote éventuellement usagée. De pire en pire… « T’as des souvenirs toi ? » Qui sait ? C’était peut-être elle, qui avait glissé quelque chose dans l’un de ses verres. Pourquoi pas, après tout, sous ses airs de jeune fille angélique !
Lou A. Esperanzi
LEAVE ONE WOLF ALIVE AND THE SHEEP ARE NEVER SAFE.
avatar
Inscrit le : 21/07/2017
Messages : 516
Avatar : bella hadid
Crédits : all by .blueprimrose ♡
Date de naissance : 22/07/1992
Mes rps :

☞ DISPONIBLE ☜

panne sèche ft. Adrian
don du sang ft. Sarabella
séance photo ft. Maxence
incartade musicale ft. Sacha
russe, alcool et insultes ft. Alek
danseuse des nuages ft. Swann
rencontre fortuite ft. Shane
réunion de famille ft. Esme
fashion week ft. Brynley & Maxence
gueule de bois ft. Ted
festival ft. Sacha #2
talking to the moon (libre)
champion d'la rééducation ft. Alex




☞ QUOTE OF THE DAY ☜

« Certaines encres, quand vous cherchez à les effacer, c'est pire que tout : ça se répand, toute la page est gâchée. J'ai toujours pensé qu'on n'effaçait pas ce qui était inscrit en profondeur. Ça reste: que tu sois ici ou ailleurs. »
— Janine Boissard



Bloc notes :

☞ DES PETITES CHOSES ☜

❧ Lou est italiano-russe
❧ Son père est un mafieux très connu en Italie
❧ Sa mère est une ancienne ballerine qui a arrêtée sa carrière à cause d'une blessure
❧ Elle a deux grand frères
❧ Elle a été ballerine jusqu'à l'âge de vingt-ans au niveau professionnel au conservatoire de Moscou
❧ Tantôt casanière, tantôt baroudeuse, elle rêve de faire le tour du monde et pourquoi pas faire de l'humanitaire
❧ La brune est célibataire depuis peu, anciennement fiancée
❧ Elle a un faible pour les bruns barbus


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: .blueprimrose ♡
• ÂGE : vingt et une nuggets
• BLOC NOTE : gif : quand j'admire scott eastwood dans TLR


Re: Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou), le Mar 1 Aoû - 0:23

Au vu de ces dires, de charmant, il n'en avait que l'air ce gars là. C'était certainement le genre de ton qu'elle arrivait à supporter le moins, la demoiselle avait beau être haute comme trois pommes mais elle était très loin d'être du genre à se laisser faire, et oui, c'était ça d'avoir grandie avec deux grands frères qui rendaient les paroles et les coups.
Lou se renfrogna, haussant ses sourcils en pestant un bon coup. « Par contre tu va te calmer, je suis pas ta copine, t'inquiète pas que je vais pas restée croupir ici mon gars. » Lança la brune en se levant, tenant tout de même le drap pour pas se retrouver une fois de plus nue par ses gardes. La tâche première pour elle, était de rassemblée ses affaires et déguerpir au plus vite. Peut-être que s'il aurait été plus agréable, elle l'aurait été aussi ?
Sauf qu'à chaque fois qu'il ouvrait la bouche, c'est comme s'il ne pouvait pas s'empêcher d'être désagréable avec elle. D'accord, la situation incongrue qui les avaient menés là était plus qu’embarrassante, sauf qu'elle l'était tout autant que lui et pourtant, elle lui aurait parlée convenablement s'il l'aurait fait aussi.
Une nouvelle fois à l'une de ces acerbes remarque, la brune leva les yeux au ciel. Quel tact décidément ! « Merci, oui, moi aussi j'ai vraiment l'impression d'être dans la merde en ce moment parce-que j'me rappelle de rien. C'est vrai ? Moi pareil et comment tu t'appelles ? Oh moi, Lou et j'ai VINGT-CINQ ANS. Tu veux p'têtre voir ma carte d'identité aussi ? Non mais j'hallucine quoi...» Fini la demoiselle en haussant le ton à un moment de sa phrase, profondément excédée par cette attitude.
Quel sacré départ pour une fille qui sortait d'une relation compliqué, se faire pester par un inconnu qui la traitait comme la dernière des abruties ou pire. Une chose est sûr, c'est que la brune s'empressait de ramasser ses affaires, pour vite se changer et quitter cet enfer.
En attendant, elle jouait les mêmes accords que lui en terme de réponse. S'il avait décidé d'agir comme un abruti, alors elle ferait de même
« Et moi tu pense que j'ai une gueule à me souvenir de ce qui s'est passé ? Crois-moi que vu ton amabilité, j'aurais préférée me pinter toute seule. »
Sa robe et le reste de ces vêtements sous le bras, la brune s'en allait dans la salle de bain, s'habillant en quatrième vitesse et mettant le reste de ses affaires dans son sac, chaussures à la main avant d'ouvrir la porte pour sortir en trombe dans la pièce.
S'en était trop pour elle, surtout dés le matin et après un lendemain d'apparemment une telle soirée. Lui avait peut-être envie de savoir ce qu'il s'était passé mais pas elle.
« Maintenant comme prévu, j'me casse, déverse ta mauvaise humeur sur quelqu'un d'autre. »
Rétorqua Lou en retournant dans la chambre pour cette fois-ci prendre son portable, il ne manquerait plus qu'elle l'oublie et qu'il faille revenir.
Sauf qu'au moment de passé la porte, la brune faisait le schéma de tout ce qu'elle avait en tête pour être sûre de rien n'avoir oublié quand un élément pourtant anodin lui foudroyait l'esprit, la contraignant de faire volte-face pour retourner affronté le jeune homme. En effet, il y avait un élément dans tout ça qui lui manquait.
« Ma culotte, donne-la moi. » Lâcha sèchement la jeune femme en pointant du doigt le dessous qui traînait au pied du garçon.

Loft #1, Gueule de bois et couple en carton. (Lou)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-