Partagez| .

Let's try something new [ft. Alek]


Gaëlle M. Dubois
DE L'ALCOOL A LA PLACE DU SANG. DE LA FUMEE A LA PLACE DES POUMONS.
avatar
Inscrit le : 12/04/2017
Messages : 585
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Gaïa
Date de naissance : 05/01/1998
Mes rps :
INDISPONIBLE

Indiana ~ Ian ~Anastasia ~ Etsukazu ~Swann ~ Sam ~Ritchy ~ Aiden ~Cole ~ Adrian ~ Ted ~Sam & Alek ~ Alek

Bloc notes :
En ce moment...
♦ Elle a refusé d'aller voir sa famille en France pour les vacances.
♦ Elle est en manque de substances illicites.
♦ Elle se rend compte que la danse lui manque.
♦ Elle réalise qu'Alek lui plait.
♦ Elle ne sait toujours pas vraiment quoi faire de sa vie après ses études.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Gaïa
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Let's try something new [ft. Alek], le Lun 31 Juil - 12:34

Le manque. Je crois qu'il va falloir que l'on commence à faire copain-copain lui et moi. Il est toujours présent, s'insinuant insidieusement en moi, embrasant un peu plus chaque parcelle de mon corps à tous les instants. Chaque seconde me semble plus longue encore que la précédente. En trois nuits, j'ai dû dormir plus ou moins cinq heures et la fatigue se fait vraiment sentir. Mes mains tremblent à chaque fois que je veux attraper des objets et tout tombe irrémédiablement par terre. Les courbatures qui hantent mes bras et mes jambes sont de plus en plus douloureuses. J'ai l'impression d'être devenue une pauvre femme enceinte avec les nausées qui agitent constamment mon estomac. Maudit soit cet été si chaud et les dealers qui conservent tout leur stock au même endroit. Et ça me fait paniquer de savoir que je n'ai absolument rien pour épancher ce manque. Je suis réduite à attendre. Attendre que cela passe  et que je redevienne clean si le sevrage se doit d'être si long. Ou attendre que par miracle, quelques grammes de coke me passe sous la main. La deuxième solution m'emballe bien plus que la première. Cela fait deux semaines qu'aucune substance illicite n'a pénétré mon organisme. Plus rien depuis la coke que j'ai volée à Alek. J'en aurais entendu parlé de cette histoire de sachet qui n'était pas à moi. Mais je maintiens que ce n'est pas de ma faute. En plus, il fallait voir la qualité de ce sachet... Au contraire, cela a rendu l'expérience du manque encore plus dure après ce moment de défonce inattendu. Heureusement qu'il me reste les clopes et l'alcool. Ça m'aide un peu à tenir bien que mes réserves se vident vite.

Alors, je suis là, depuis des jours à traîner au milieu du bazar de ma chambre et à déambuler sans but dans l'appartement. Un tête à tête avec moi-même qui pourrait être le moment pour une introspection, une remise en question, une mise au point sur ma vie. Seulement je n'en ai pas envie et j'ai le cerveau bien trop en vrac pour avoir quelques pensées cohérentes. Enfin, je crois. Je passe mes journées à ne rien faire, je n'ai même plus le goût du dessin, plus l'inspiration pour la peinture. Je suis l'ennui. J'attends que les jours passent les uns après les autres, sachant que chaque soir Sam et Alek vont rentrer du boulot, faisant ainsi éclater ma bulle de solitude. Et cet appartement deviendra un monde de silence seulement rompu par le faible bruit de fond de la télé, un monde de regard en coin, un monde de désespoir et d'ignorance. Parce que je sais que le soir je me retrouve face un Sam qui a envie de sortir et de profiter de sa nuit, qui nous abandonnera probablement au milieu de la soirée. Et face à un Alek aussi maussade que moi qui tente lui aussi de gérer son manque, avec plus de succès que moi. Et alors, une fois seuls, ce seront des piques dénuées de gentillesse, emplies de sarcasme que nous nous lanceront d'une pièce à l'autre.

Foutu manque.

Je suis étendue sur le canapé, juste là où Alek passe ses nuits, je vais encore me faire engueuler, je le sais, je m'en fous. Je lève les yeux sans bouger quand j'entends la clé tourner dans la serrure pour ensuite voir entrer le dealer qui étrangement a l'air plutôt de bonne humeur. Dans la limite du possible avec lui évidemment.

___________________
La française

Drug, alcohol and sex.
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1415
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Mar 1 Aoû - 17:31

Let's try something new
ft. Gaëlle


T’as les yeux fixés sur c’gars assis à même le sol, la tête dodelinant sur son torse et l’esprit visiblement ailleurs. Tu n’faisais qu’passer à la base mais la rue déserte, c’type inconscient, l’appât du gain, son sac innocemment posé à côté d’lui... ? La tentation est trop forte.
Tu revérifies une fois encore qu’vous êtes seules avant de t’avancer vers lui, et tes mains s’enfoncent dans ses affaires sans qu’il ne daigne te remarquer. Pauv’con. Tu n’prends pas la peine de regarder s’il est toujours envie, sans doute que oui. Tu n’trouves dans son paquetage qu’une bouteille vide et des vêtements plus très propres, pas très surprenant vu son allure de sans-abris. Seulement, t’aperçois dans son manteau un sachet qui dépasse, et tu pousses un grognement involontaire.
C’n’est peut-être juste qu’un sacchet. Des p’tits objets à ne pas éparpiller contenus dedans. Ou un peu d’sucre ? Ouais, sûrement.
D’la dope, oui.

Y’a tes mains qui fourmillent, et tes poings qui s’resserrent convulsivement sur une vieille chaussette. Y’a ton souffle qui s’fait plus rapide, tes lèvres qui s’pincent, ton esprit qui te hurle d’l’prendre c’putain d’sachet. Y’a l’manque qui te donne des coups de pilon dans le crâne. Prends-le, prends-le, prends-le. Tu t’redresses légèrement et tires du bout des doigts le coin de plastique jusqu’à ce que le tout retombe dans ta main. C’est d’la poudre effectivement, que l’clodo a dû voler. Clodo qui, soit dit en passant, commence à remuer. Tu n’restes pas là plus longtemps et disparais au tournant avant qu’l’homme ne se réveille définitivement.
Dans les rues t’as les mains dans les poches et un sourire difficilement répréhensible sur la face. Tes doigts, ils tâtent la drogue, ils malaxent cette poudre inconnue. T’sais pas ce que c’est puisque tu n’y as pas fait attention en l’emmenant avec toi, alors t’attends d’être seul pour regarder.

Tes pas t’amènent jusqu’à ton immeuble, l’seul endroit qu’ton esprit plus très clair a réussi à trouver. Et merde, cinq étages à parcourir. Aux environs d’la quatrième volée tu t’arrêtes en plein milieu et t’adosses au mur. Tu scrutes c’que t’as volé. Un bel amas de grains grumeleux et à la couleur… indéfinissable. Mélange sans doute, d’une qualité plus que moyenne. Tu fronces les sourcils et serres le poing, parce que ça t’frustre de n’pas savoir identifier c’machin. Et ta prudence a beau être très moyenne en c’moment, elle est trop élevée pour ingérer ça sans sourciller. C’qu’il faudrait c’est quelqu’un qui l’essaie d’abord… Comme par exemple Gaëlle à l’étage supérieur, qui doit attendre qu’de la came lui atterrisse dans l’nez comme par magie. Elle n’va pas être déçue. Et c’est sur cette pensée qu’tu retrouves de l’énergie pour reprendre la montée jusqu’à l’appart sans tomber en chemin.

La porte s’ouvre sur une blonde allongée de tout son long sur l’sofa. Une interrogation fuse dans ta tête, et tu te demandes si elle n’a pas de famille dans laquelle retourner pendant ces vacances. Évidemment deux secondes après tu t’rappelles qu’en fait tu t’en fous. « Oh, mais qui vois-je ? Une fille en manque. » la salues-tu d’une voix débordante de joie sarcastique, en étant à peu près sûr de recevoir un doigt d’honneur ou des insultes en retour. Pas grand-chose d’autre à craindre vu l’état déplorable dans laquelle ta coloc est réduite. Il s’en est fallu d’peu pour qu’tu aies le même air, sauf que ta longue expérience t’a rendu plus… alerte. La douleur, ça s’oublie au bout d’un temps. Ou plutôt on serre les dents et on l’ignore.
Tu t’avances jusqu’au canapé. « Pousse-toi un peu. » tu lui glisses, en n’lui laissant que le temps de t’asseoir pour enlever ses jambes. Tu bascules ensuite la tête et t’as l’regard collé sur le plafond. Il s’passe quelques secondes avant qu’tu ne fasses un autre geste. Avant qu’tu n’brises le silence qui est, pour vous deux, plus facile qu’une discussion animée. Ta position étrangle un peu ta voix mais qu’importe. « Ca t’dit d’jouer à un jeu ? Ca s’appelle "consommons c’qu’Alek a trouvé et jouons à la roulette russe pour en découvrir les effets". » Le dealer en toi, là, il est en train d’se dire qu’y’avait mieux comme argument commercial, sauf qu’au final ça n’a pas beaucoup d’importance. C’qui est bien avec Gaëlle c’est qu’y’a pas besoin de faux-semblants ou d’avertissement. Juste la vérité et l’risque à prendre. Et puis, avec une Gaëlle en manque c’est encore plus facile de la faire craquer.

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Gaëlle M. Dubois
DE L'ALCOOL A LA PLACE DU SANG. DE LA FUMEE A LA PLACE DES POUMONS.
avatar
Inscrit le : 12/04/2017
Messages : 585
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Gaïa
Date de naissance : 05/01/1998
Mes rps :
INDISPONIBLE

Indiana ~ Ian ~Anastasia ~ Etsukazu ~Swann ~ Sam ~Ritchy ~ Aiden ~Cole ~ Adrian ~ Ted ~Sam & Alek ~ Alek

Bloc notes :
En ce moment...
♦ Elle a refusé d'aller voir sa famille en France pour les vacances.
♦ Elle est en manque de substances illicites.
♦ Elle se rend compte que la danse lui manque.
♦ Elle réalise qu'Alek lui plait.
♦ Elle ne sait toujours pas vraiment quoi faire de sa vie après ses études.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Gaïa
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Dim 20 Aoû - 15:39

La remarque sarcastique d'Alek fuse comme je m'y attendais. Depuis le temps j'ai pris l'habitude de ses moqueries sur ma résistance au manque de drogue. Ce qui m'étonne plus en revanche, c'est qu'il s'adresse à moi. Cela fait des jours qu'entre nous, la tension est à son comble. On ne peut pas dire qu'habituellement, nous sommes avenant l'un envers l'autre, c'est pire avec le manque. Et c'est surtout pire depuis que je lui ai volé un sachet de coke avant de parler de sa conditionnelle devant Sam. J'ai doublement déconné ce jour là. Je n'avais pas de mauvaises intentions au début, c'est juste que le manque fait parfois faire des choses que l'on éviterait en temps normal. Je sais que le début de notre amitié, ou peu importe comment on peut appeler notre espèce de relation tordue, en a pris un coup ce jour là. Je sais qu'Alek m'a parlé de sa conditionnelle parce qu'il était vraiment dans le merde, mais sans doute aussi parce qu'il devait me faire un minimum confiance. Sinon pourquoi aurait-il accepté de répondre, ne serait-ce que vaguement à mes questions sur sa vie passée. Et je sais que j'ai en quelque sorte trahi cette confiance en étant incapable de garder ce qu'il m'avait dit pour moi. Je suis vraiment nulle, nous étions pourtant arrivés à un point où l'espèce de confiance qu'il y avait entre nous, ne pouvait que grandir. Et moi, comme une idiote, j'ai stoppé cette croissance. J'aurais aimé qu'Alek puisse avoir confiance en moi. Et je me sens mal d'avoir balancé ainsi le peu de vie privée qu'il lui restait après l'incendie de son immeuble. Alors ça me fait presque bizarre de l'entendre m'adresser la parole normalement. Sans doute est-il temps de laisser notre dernière dispute de côté. Peu importe, ce n'est sûrement pas moi qui vais ramener le sujet sur le tapis. Je me contente de hausser les épaules alors qu'il s'approche. Qu'est-ce qu'il y a à dire de plus ? Il a bel et bien sous ses yeux une fille en manque.

Je pousse mes jambes alors qu'il s'assoie. Je me retrouve dans une position étrange bien que confortable. Je dois clairement avoir l'air d'une larve ainsi installée, le haut du corps étalé sur le canapé et les jambes pendantes sur le côté. Il ne dit rien, moi non plus. Je ferme les yeux au bout d'un moment profitant du calme. Je les rouvre quand le dealer prend à nouveau la parole, me proposant un jeu, me faisant clairement comprendre qu'il a à nouveau trouvé de quoi nous permettre de se défoncer. Je me redresser rapidement pour m'asseoir en tailleur en travers du canapé afin de pouvoir le voir, heureuse qu'il accepte de partager.

Je pourrais l'enlacer pour le remercier. Mais je me retiens. À la place, je me demande ce que cela ferait de me retrouver dans les bras d'Alek. Son étreinte est-elle aussi froide que sa personne ? Ses bras sont-ils aussi forts que sa personnalité ? Son corps est-il aussi dur que son rire ? Qu'es-ce que cela fait d'être prise entre les bras du russe ? Je continue mon introspection en me questionnant à propos de mes questions. Pourquoi tout d'un coup ce sujet m'intrigue-t-il tant que cela ? Je la connais la réponse, parce que pour la première fois, je m'avoue que j'aimerais qu'Alek m'ouvre ses bras comme il m'a ouvert son cœur le soir où j'ai appris pour sa conditionnelle. Je sais qu'il est le genre de personne à qui je ne dois pas m'attacher et pourtant, il y a quelque chose chez le dealer qui me touche. Je ne sais pas si j'irai jusqu'à dire que ce quelque chose éveille en moi des sentiments, mais au moins un profond intérêt pour sa personne. Il est désormais clair pour moi que Aleksandr Sagataïev me plaît. Est-ce dû au fait qu'il est en capacité de me fournir ce dont j'ai besoin même lorsque la situation semble désespérée ? Ou bien parce que nous sommes tous les deux dans une situation infernale ? Est-ce parce que son physique joue clairement en sa faveur ? C'est un tout et moi je suis vraiment dans la merde.

-Je joue ! je finis par répondre. Qu'est-ce que tu nous as trouvé ? je demande un sourire impatient étirant mes lèvres.

___________________
La française

Drug, alcohol and sex.
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1415
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Lun 21 Aoû - 23:34

Let's try something new
ft. Gaëlle


Elle met plusieurs secondes à t’répondre, c’qui laisse le temps à tes pensées de s’égarer. Ça va bientôt faire deux semaines maintenant qu’vous vous êtes engueulés comme des putois pour un sachet subtilisé. Quelques minutes de soulagement qu’elle t’a volées et qu’tu continues de lui reprocher, d’une manière douce en quelque sorte puisqu’tu te contentes de forcer ton naturel exécrable. Des remarques assassines et des soirées lourdes, c’est tout c’que t’oses lui opposer. Parce qu’en soi tu sais pertinemment que pousser le bouchon plus loin serait une erreur de plus. Parce que le squatteur ici c’est toi ; parce que le bracelet électronique, il est attaché à ta cheville.
« Je joue ! » finit-elle par répondre en retrouvant ton attention. Tes lèvres s’étirent légèrement en révélant ta satisfaction, puis tu t’tournes légèrement vers elle. « Qu’est-ce que tu nous as trouvé ? » C’est à la Française de se laisser aller à sourire et son impatience est… palpable. Tu fronces légèrement les sourcils en te remémorant c’que tu avais pensé tout à l’heure, dans l’escalier, à propos d’ce sachet. Une dose largement suffisante pour que vous puissiez pleinement en profiter aujourd’hui mais reste à savoir de quoi il s’agit. Tu plonges la main dans ta poche et la ressors victorieusement avec le paquet. À la lumière de votre appart il semble plus clair que tu n’l’aurais pensé, constellé de petits grains blancs. Pas de doute qu’c’est un mélange. « Ca… C’est à nous d’le découvrir. Enfin à toi. » Tu tournes les yeux vers elle, sens l’amusement percer ton visage et tes mots. Tu jettes la drogue sur la table et vous l’observez tous les deux sans que ni l’un ni l’autre ne s’en approche. « En réalité, j’ai bien quelques idées sauf que j’suis pas tout à fait sûr. P’têtre des amphets. Ou du GHB. » Non, en fait t’en as foutrement aucune idée. Amphétamines, coke, meth, héro, GHB, kétamine, autant de substances que tu connais sans y avoir touché pour la plupart. Tu as beau être dans le milieu depuis tes douze ans, il n’empêche que tu n’as jamais été qu’un petit dealer plus ou moins indépendant. Qui s’laissait aller aux mêmes travers que ses clients et qui était foutu à la moindre descente de police. Et si tes voyages à travers le pays t’ont appris pas mal de choses tu n’peux certainement pas prétendre à être expert.

Ton regard dévie encore une fois sur Gaëlle. Si les tentions des deux dernières semaines ont rendu la vie commune à l’appart invivable – une autre preuve que tu ferais mieux d’te casser vite fait –, ce soir est un soir où vous abattrez les murs dressés. Où vous combattrez l’adversité à coups d’drogue et d’défonce. « J’t’en prie, à toi l’honneur. » Un détail te revient en tête et tu fronces les sourcils. « Ah, et soit t’utilises une paille soit t’utilises un de tes billets. » Ca fait longtemps que tu as échangé celui que t’utilisais d’habitude, juste au cas où.

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Gaëlle M. Dubois
DE L'ALCOOL A LA PLACE DU SANG. DE LA FUMEE A LA PLACE DES POUMONS.
avatar
Inscrit le : 12/04/2017
Messages : 585
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Gaïa
Date de naissance : 05/01/1998
Mes rps :
INDISPONIBLE

Indiana ~ Ian ~Anastasia ~ Etsukazu ~Swann ~ Sam ~Ritchy ~ Aiden ~Cole ~ Adrian ~ Ted ~Sam & Alek ~ Alek

Bloc notes :
En ce moment...
♦ Elle a refusé d'aller voir sa famille en France pour les vacances.
♦ Elle est en manque de substances illicites.
♦ Elle se rend compte que la danse lui manque.
♦ Elle réalise qu'Alek lui plait.
♦ Elle ne sait toujours pas vraiment quoi faire de sa vie après ses études.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Gaïa
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Mar 22 Aoû - 20:08

Le sourire qui étire les lèvres du dealer quand j'annonce que je suis de la partie me ferait presque frissonner. Mais je me rappelle la drogue qu'il a à disposition. Et cette dernière me fait bien plus d'effet que le jeune homme. Bien vite le sourire d'Alek est relégué dans un coin de mon cerveau alors que l'impatience me gagne de plus en plus. Je l'observe froncer les sourcils comme s'il hésitait ou s'il voulait faire durer l'attente. Alors mes pupilles doivent s'élargir de bonheur quand il sort enfin fièrement le petit sachet. Il avoue qu'il ne sait pas vraiment ce qu'il a trouvé, mais cela ne me décourage pas, loin de là. Un rien pourrait me vendre du rêve vu l'état de manque dans lequel je suis. Je hausse les épaules puisque c'est à moi de découvrir de quoi il s'agit.

-Il y a peu de chance pour que je reconnaisse mais soit, je veux bien tester les effets de ton truc, je finis par répondre au bout de quelques secondes.

J'observe le sachet sur la table. Voilà très certainement un mélange de piètre qualité. Faut de mieux, ça fera notre affaire.

-Du GHB ? Tu veux me violer ou quoi ? je plaisante sans détacher mes yeux de la came.

Au final, je ne sais pas si je devrais avoir peur. Sans doute que non mais je tiens à prendre en compte le critère qui est qu'Alek continue à m'en vouloir pour la coke d'il y a deux semaines. Peut-être que je n'aurais pas dû accepter de jouer les testeuses. On ne peut pas dire que la morale d'Alek soit des plus exemplaires mais j'ose penser qu'il a un minimum d'éthique pour ne pas me filer quelque chose qui risque de me rendre malade voire de me tuer.

Je laisse pointer ma langue entre mes dents quand il m'invite enfin clairement à ouvrir le sachet et tester son contenu. Langue que je finis par tirer complètement, puérilement à l'idée que je doive me lever pour aller chercher une paille ou un billet. Faute d'argent dans les poches ou même dans l'appart et ne souhaitant pas dérober un précieux billet à Sam, ce sera une paille. Avec lenteur et tentant d'ignorer sans grand succès les tiraillements de mon corps, je me mets sur mes pieds pour me diriger vers la cuisine avant d'en revenir avec deux pailles à la main. Je me laisse tomber lourdement à la place que j'occupais quelques instants plus tôt. Avec des gestes fébriles, j'entrouvre le sachet avant de faire une ligne plus ou moins droite avec une partie de son contenu.

-Je suppose que c'est parti, j'annonce en positionnant ma paille.

C'est avec plaisir que je retrouve l'habitude d'inspirer fortement dans une paille jusqu'à sentir la came pénétrer mon organisme. Une fois fait je me laisse tomber en arrière puis je tourne mon visage vers le dealer.

-Plus qu'à attendre maintenant. À toi maintenant, j'incite en désignant la deuxième paille.

J'ai l'impression de revivre et l'adrénaline alors que j'attends les premiers effets du mélange à un goût fort agréable.

-Je peux savoir où t'as trouvé ça ? je demande plus pour dire quelque chose que par réel intérêt, après tout les activités frauduleuses d'Alek ne me regardent pas tant qu'il trouve de quoi satisfaire notre besoin de substances illicites.

___________________
La française

Drug, alcohol and sex.
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1415
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Mar 22 Aoû - 21:42

Let's try something new
ft. Gaëlle


Le fait qu’elle fasse le cobaye ne l’atteint absolument pas et tu la vois hausser des épaules désinvoltes. Tu fronces légèrement les sourcils, en pensant au fait que vu son état – vu votre état – ce simple geste ne doit pas faire plaisir aux douleurs musculaires. « Il y a peu de chance pour que je reconnaisse mais soit, je veux bien tester les effets de ton truc. » Le sourire s’élargit un peu sur tes lèvres puis finit par disparaître. Trois secondes passent, au terme desquelles tu finis par lui balancer un nom d’drogue possible et ensuite un autre beaucoup moins sécurisant. Tu supposes sans être sûr de la vraie réponse, et t'amuses à lui faire peur. « Du GHB ? Tu veux me violer ou quoi ? » Tu la jauges un moment du regard comme si tu la voyais pour la première fois. Tu laisses délibérément trainer tes yeux sur sa poitrine jusqu’à les descendre plus bas – et encore plus bas. Là, est-ce que tu es mal à l’aise Gaëlle ? Tu combats le sourire qui t’vient et détournes la tête. « J’sais pas. J'ai pas d'capote sur moi et la possible perspective que tu t’retrouves enceinte me perturbe. Puis tu serais plus aussi… » Tu fronces les sourcils. « … Fine. » conclus-tu en ne sachant pas exactement si c’était l’mot approprié. À vrai dire le seul qui t’venait à l’esprit était baisable hors tu n'as pas osé lui sortir ça, sans deviner pourquoi.
L’espace d’un instant t’essaies de l’imaginer avec un gosse dans le tiroir et rien que ça, ça t’fait rire – Blondie serait une pire mère encore que la tienne, et c’n’est pas peu dire. Et puis il faut avouer, Gaëlle tu la préfères nettement comme ça. Même zombifiée par le manque elle n’est pas mal à regarder.

Tu finis par censurer tes propres pensées et lui demandes de choisir entre billet ou pailles. Elle peut pas s’défiler, tu les as vues l’autre jour quand t’avais mal planqué la coke dans les armoires. L’étudiante tire la langue comme une gamine mais finit quand même par s’lever avec la grâce d’un chameau et la vitesse d’une mamie arthritique. En attendant qu’elle revienne, l’odeur imaginaire d’une bonne vieille cigarette remonte tes sinus et tu étouffes cette envie chimérique. « Eh, tu peux aussi ramener un verre… » La demande se meurt dans ta gorge quand tu la revois déjà qui revient avec deux pailles. « … Laisse tomber. » qu’tu marmonnes. Ça n’a pas grande importance au fond. « Je suppose que c’est parti. » Et tu la regardes positionner sa paille, aspirer le tout, se laisser retomber en arrière, ressentir un plaisir certain. « Plus qu’à attendre maintenant. À toi maintenant. » Elle te désigne l’autre tube et tu ris brièvement, doucement. « T’as cru ou quoi ? J’vais éviter pendant un petit moment, juste le temps de voir si tu t’écroules raide morte ou pas. » À vrai dire, tu veux juste vérifier si le clodo que tu as volé serait l’seul à être au bord de l’overdose. Ça t’embêterait pas mal de suivre ses pas et encore plus que les flics l’apprennent. Là tu serais dans une belle merde. Égoïste, toi ?
« Je peux savoir où t’as trouvé ça ? » Tu tournes vaguement la tête vers Gaëlle. « Est-ce vraiment la peine de répondre ? » Question rhétorique, regard éloquent qui va avec. « Quatre rues plus loin. J’ai pas vraiment demandé l’nom du fournisseur. » Involontaire, le fournisseur. Tu omets de préciser que les quelques personnes chez qui t’avais l’habitude de trouver tes stocks t’ont pour la plupart envoyé te faire voir. Encore un autre problème à rajouter à ta liste, super ! Mais bon… « D’ailleurs, j’voulais vérifier un truc… » Tu t’rapproches d’elle jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’une demi-dizaine de centimètres entre vos nez, jusqu'à sentir son souffle et deviner les détails de son visage. Tu plonges tes yeux dans les siens. Tu restes comme ça plusieurs secondes sans prêter attention à votre proximité toute nouvelle, à observer ses pupilles. Tu souris. « T’as les yeux complètement éclatés. »

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Gaëlle M. Dubois
DE L'ALCOOL A LA PLACE DU SANG. DE LA FUMEE A LA PLACE DES POUMONS.
avatar
Inscrit le : 12/04/2017
Messages : 585
Avatar : Bryden Jenkins
Crédits : Gaïa
Date de naissance : 05/01/1998
Mes rps :
INDISPONIBLE

Indiana ~ Ian ~Anastasia ~ Etsukazu ~Swann ~ Sam ~Ritchy ~ Aiden ~Cole ~ Adrian ~ Ted ~Sam & Alek ~ Alek

Bloc notes :
En ce moment...
♦ Elle a refusé d'aller voir sa famille en France pour les vacances.
♦ Elle est en manque de substances illicites.
♦ Elle se rend compte que la danse lui manque.
♦ Elle réalise qu'Alek lui plait.
♦ Elle ne sait toujours pas vraiment quoi faire de sa vie après ses études.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Gaïa
• ÂGE : 19 ans
• BLOC NOTE :


Re: Let's try something new [ft. Alek], le Hier à 19:03

Alors qu'il me dévisage et laisse promener son regard le long de mon corps, je ne sais pas comment réagir. Je suis gênée, j'aimerais ne pas le laisse transparaître et pourtant je me sens déjà rougissante. J'accroche mon regard à ses yeux et sa bouche vile et tentatrice alors qu'il continue son inspection de ma personne. Je résiste à l'envie de croiser les bras quand il s'attarde sur ma poitrine trop menue et mon ventre agité de soubresauts dus au manque. Je soupire presque de soulagement alors qu'il se détourne de mon anatomie. Je n'aime pas du tout la façon dont je réagis en sa présence. Après les pensées qui m'ont traversé, j'aurais préféré qu'il ne me regarde pas de la sorte. Sa remarque suivante n'arrange en rien mon malaise. Au contraire, l'idée de m'imaginer enceinte me dégoûte au plus haut point, me perturbe autant qu'elle a l'air de perturber Alek.

-T'es con, je finis par balancer en levant les yeux au ciel pour écourter la conversation.

Ma gêne s'efface soudainement alors que l'heure de nous droguer est enfin arrivée et que je me dirige déjà vers la cuisine en quête de pailles. Il demande si je peux lui ramener un verre alors que je suis déjà de retour.

-Je suis pas à ton service, je marmonne en retour.

Je roule à nouveau des yeux alors qu'il dit préférer attendre de voir les effets de ce mélange sur moi avant d'oser réellement y toucher. J'espère à nouveau que je ne vais pas m'écrouler raide morte, comme il dit.

-Avoue que tu t'en voudrais si ce truc me tuait, je réplique en ne plaisantant qu'à moitié, avec Alek il y a longtemps que j'ai compris qu'on ne peut rien savoir. T'irait squatter chez qui dans ce cas là hein ? j'ajoute un peu plus confiante.

L'idée d'avoir un toit sur la tête et sans doute bien pus intéressante aux yeux du dealer que ma survie. Et c'est sans doute la raison principale pour laquelle il voudrait me garder en vie. Bizarrement cette pensée m'attriste. Tant pis.

Je me trouve un instant idiote de demander où il a trouvé ce sachet. En effet, ce n'est pas vraiment la peine de répondre. Il l'a tout simplement volé à un camé du coin trop con pour réaliser qu'il se faisait dévaliser par mon dealer pickpocket. Il dit vouloir vérifier un truc et se rapproche de moi. Près, très près. Trop près. Les yeux dans les yeux, j'étudie ses iris marrons. Son souffle chaud chatouille mes lèvres. Je ne prête qu'à moitié attention à ce qu'il me dit. Comme quoi j'ai les yeux éclatés il me semble. Je ne réponds rien, me contentant d'observer les traits fins et harmonieux de son visage.

-T'es beau, je finis par dire avant même de réfléchir aux conséquences que cette simple observation pourrait avoir.

___________________
La française

Drug, alcohol and sex.

Let's try something new [ft. Alek]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-