Partagez| .

Leah & Nell #02


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 4078
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Leah & Nell #02, le Mar 25 Juil - 1:31

Les journées sont de plus en plus longues. J’ai abandonné l’idée de compter le temps qu’il me reste ici. N’ayant aucune nouvelle de Lily ou de son grand-père, j’ai également abandonné l’idée qu’ils me viendraient en aide. Je suis seul et je dois admettre que je ne ressortirais plus jamais de ce trou à rats. On me transférera un beau jour. Je reprendrais l’avion une dernière fois, menotté cependant. Je pourrais avoir le sourire aux lèvres éventuellement, mais je doute que le cœur y sera. En attendant, je dois me satisfaire des maigres conversations avec mon coéquipier de cellule peu loquace. Il a été arrêté pour braquages, rien de bien méchant étant donné le butin qu’il semble avoir récolté, même s’il en est fier. Etant donné qu’ici, je ne suis pas accusé directement de meurtre, je ne suis pas dans la prison la plus sécuritaire. Et puis, c’est juste temporaire le temps que cette histoire de vol de portefeuille se règle. Une nouvelle fois, je me tourne sur mon lit de fortune, me maudissant de ne pas avoir de boules kiess qui me permettrait de cacher autant que possible les ronflements de mon voisin. Je serais prêt à me taper la tête contre les murs tellement ça en devient insupportable d’ailleurs. La nuit se termine dans une insomnie et c’est pris de fatigue qu’un gardien vient me voir au matin, m’annonçant que j’ai de la visite. Je fronce alors les sourcils, très surpris. Personne n’est au courant que je suis là aux dernières nouvelles. C’est forcément Nono…

Je me rends bientôt en salle de visites et je suis encore plus surpris en voyant Leah. Qu’est-ce qu’elle fait là ? Comment est-ce qu’elle a appris ? Le journal… Ils ont publié mon histoire… Ma vie est fichue… Si l’université l’apprend, je n’aurais aucune chance de récupérer ma place un jour. Puis, je secoue la tête. Il faut que je me rende à l’évidence : jamais ô grand jamais je ne pourrais remettre les pieds là-bas de toute façon. C’est un sourire crispé qui se place sur mon visage alors que j’avance vers la brune. Je suis heureux de la voir malgré tout, même si je me demande : « Qu’est-ce que tu fais là ? » Je n’ai pas le droit de lui faire la bise, pas le droit de m’approcher. Et j’en suis triste. Un peu de réconfort m’aurait fait le plus grand bien. Je déteste le fait qu’elle me voit dans cette tenue orange et les menottes aux poignets. « Enfin… Ca me fait super plaisir de te voir mais dans ces conditions… c’est vraiment pas ce que j’avais imaginé… Bien que tu sois toujours aussi jolie. » Mon sourire s’élargit alors que j’ai l’impression que l’espoir renait avec cette visite inattendue.

___________________
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Leah & Nell #02, le Jeu 3 Aoû - 14:11

J’avais passé des semaines à parler à Nell soit par message texte ou par téléphone. Nous nous étions même revus à quelques reprises où, à chaque fois, j’oubliais de lui rendre les vêtements qu’il m’avait prêtés. J’étais sans nouvelle de lui depuis quelques temps. Il ne répondait plus à mes messages et semblait occupé probablement par ses cours. Je m’étais alors dit que je devais passer à l’université pour lui rendre enfin son dû. Quand je m’étais précipitée vers le gymnase, je remarquai un nouveau prof de sport. Bon… peut-être qu’il y en avait plusieurs, j’en savais rien. Je me renseignai à savoir si Nell avait des cours cette journée-là. On me spécifia que M. Maisonneuve ne travaillait plus pour eux, élaborant de son absence sans préavis. J’arquai un sourcil perplexe. Je rendis les vêtements tout en me dirigeant vers la sortie. Je ne comprenais rien.

Finalement, j’avais su. J’étais tombée sur l’émission des informations du soir et j’appris que Nell avait pris le chemin de la prison. Je devais tirer cela au clair avec lui, car pour moi, cela ne se pouvait pas. J’avais le cœur serré. Mon ami ne pouvait pas être derrière les barreaux, c’était forcément une erreur. J’avais décidé de me rendre au pénitencier d’un pas ferme.. J’appelai à l’endroit où séjournait mon ami en m’annonçant sur la prochaine séance de visite.

J’annonçai ma présence à l’accueil lorsque j’arrivai sur le pas de la porte. Les lieux étaient plutôt à faire peur. Le personnel n’affichait pas vraiment de sourire et ne se montrait guère chaleureux. Je pouvais comprendre ce comportement envers les détenus, mais envers les visiteurs… je trouvais cela déplacé. Je rendis mes objets personnels dans le panier que l’on me tendit. Portable, bijoux, et même mon plat de biscuit aux brisures de chocolat. Je leur promettais qu’il n’y avait rien de douteux dans ces biscuits, mais c’était la procédure… Aucune nourriture ne devait entrer dans le bâtiment.

On m’ouvrit la porte de la salle des visites où on m’invita à prendre un siège. J’attendis quelques minutes, impatiente de le retrouver. Je ne savais pas ce que je pouvais lui dire, mais quelque chose m’avait fait venir ici pour le voir. Il fit alors son entrée dans la salle habillé de sa tenue orange que l’on connaissait des films. Il s’assoya face à moi où je constatai son visage triste et son regard si vide. « Bonjour! » dis-je doucement en lui souriant. Il me demanda ce que je faisais ici… « Tu ne répondais plus à mes textos, je suis allé voir à la fac pour remettre tes vêtements, quelqu’un donnait le cours à ta place en disant que tu étais absent depuis longtemps et les nouvelles ont sorti l’histoire… » Je ne répondais pas trop à la question… même moi je ne savais pas trop ce qui m’amenait ici. Je voulais tellement que ce soit une blague de mauvais goût. « Moi aussi, je suis ravie de te voir! Tu me manquais! » dis-je tout bonnement. J’arrivais pour lui tendre les mains pour le toucher, le réconfort… L’agent de sécurité m’arrêta tout de suite, mentionnant que je devais limiter tout contact avec le détenu. Je soupirai. C’était bel et bien réel. « Je ne peux pas le croire Nell… » Je n’osais même pas demandé ce pourquoi on l’avait accusé. Pas parce que j’avais peur, mais bien parce que cette partie de sa vie lui appartenait et que, par respect pour lui, pour notre amitié, je voulais profiter de ma visite pour lui apporter mon soutien. « Comment tu te sens…? » dis-je avec mon regard remplit de désolation.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 4078
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Leah & Nell #02, le Mar 8 Aoû - 0:00

« Ah oui, je devais donner les cours d’été… » Je dis comme si ça me revenait en tête, ce qui est clairement le cas. « J’ai même pas pu les prévenir… Ils ont dû croire que je leur ai fait faux bon. » Ca me soucie, mais à quoi bon ? Ca n’a aucune importance pour l’avenir. Néanmoins, je ne supporte pas l’idée que des personnes croient que je les ai abandonnés, que ce soit des amis ou des étudiants ou collègues. C’est d’ailleurs le cas de Leah, même si elle a réussi à retrouver ma trace et cela m’attriste doublement.

Je souris plus largement alors qu’elle me dit que je lui manquais. Cela me touche tellement, mais rapidement mon regard se veut de nouveau triste alors que la réalité me rattrape. « Mal, mais j’imagine que tu t’en doutes. » A moins qu’elle me croit coupable ? Est-ce qu’elle sait vraiment ce dont on m’accuse ? J’imagine que les tabloïds ont sorti des versions toutes plus invraisemblables les unes que les autres sur mon histoire alors le mieux serait sans doute de dire la vérité. « Et encore, je ne suis pas dans les aires de plus haute sécurité… » Je baisse les yeux, au courant des horreurs qui se trament là-bas, au courant de ce qu’ils se font entre meurtriers.

« Tu sais, je suis innocent ! » Je proclame bientôt, sans doute un peu trop fort étant donné qu’un des gardiens me donnent un coup de matraque au niveau de l’omoplate, heureusement pas trop fort. Je baisse alors d’un ton. « Je ne sais pas ce qu’ils racontent dans les journaux, mais il ne faut surtout pas les croire. On m’a accusé de meurtre mais j’ai été piégé. » Je n’ai tellement pas envie de gâcher le temps de visite à lui raconter tout ça au final. J’aimerais tellement qu’elle garde un bon souvenir de nos moments passés ensemble. « Je risque d’être renvoyé en France d’ici peu. Je suis désolé, j’aurais tellement aimé qu’on continue nos échanges, nos footings… » Je souris de nouveau, vite fait. « Et pour le coup, je ferais bien usage des fringues que je t’avais filé… Cette tenue n’est pas très… » Je fais une grimace, elle comprendra. « Et dire qu’on aura même pas eu le temps de coucher ensemble… » J’enchaine quelques secondes plus tard, histoire de la taquiner un peu, comme nous avons l’habitude de le faire. Ca, ce sera un véritable regret !

___________________
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Leah & Nell #02, le Jeu 17 Aoû - 17:22

Je me doutais bien que ce ne devait pas être la forme pour Nell depuis qu’il était incarcéré. Chaque personne qui entre dans un pénitencier peut passer à travers toute une gamme d’émotion. Cependant, ce monde ne collait pas du tout avec celui de Nell. Je ne pouvais pas croire qu’il se trouvait ici parmi des hommes beaucoup plus gros, grands, tatoués… bum. Un prof de fac n’avait rien à faire là. À ce moment-là, Nell exclama son innocence un peu trop fort pour un gardien. Je mis mes mains devant ma bouche, désolée… Je secouai la tête comme si je n’y croyais toujours pas. Il me raconta ce qui s’était passé. Je comprenais qu’il s’agissait d’un coup monté. « Les journaux racontent toujours tout en exagérant les faits. Dès que la chaîne de nouvelle avait parlé de ton cas, je savais que c’était du n’importe quoi… » Je n’étais pas du genre à me laisser embarquer par qui que ce soit, même des gens super importants. J’avais un esprit critique assez bien développé.

Il m’annonça ensuite qu’il devrait être rapatrier en France. « La France c’est loin ! Beaucoup trop loin! » dis-je offusquée. Nell et moi étions devenus tellement proches avec le temps. Il me faisait réaliser qu’il fallait s’amuser parfois, prendre du temps pour s’arrêter et penser à soi. Sans lui… je retournerais dans ma routine du boulot assez rapidement. Il avait eu pour moi ce genre d’étincelle où j’avais pris conscience à quel point je devais profiter de la vie. « Ça va me manquer moi aussi… » je lui souriai à mon tour. Il commenta son uniforme de détenu et je ne fis que lui sourire bêtement, ne trouvant rien de pertinent à rajouter. Sa dernière remarque par contre me fit grandement rougir. Une autre fille que moi aurait sans doute oser dire qu’il n’était pas trop tard, qu’il y avait sans doute une chambre de l’amour attitré à ce genre d’attention. Pour ma part, j’étais tout simplement bouche bée, tellement que je pouffai de rire. « Voilà ce qui me manquait! » Ces blagues surprenantes, son jeu de séduction dans lequel je tombais à chaque fois. « Disons que ce n’est pas l’endroit le plus romantique! » dis-je en souriant de plus belle. Je n’avais jamais pensé que nous pourrions nous rendre à ce point. Décidément, j’avais les yeux bien fermés sur ce genre de relation. Je ne me serais jamais douter si quiconque pouvait être attiré vers moi. « C’est pour cela qui faudrait que tu sortes d’ici au plus vite! » dis-je en tentant un visage sérieux comme pour semer le doute qu’il aurait effectivement pu se passer quelque chose entre nous.

Je cherchais une quelconque ouverture pour pouvoir passer ma main et toucher la sienne. C’était un ami à qui je tenais beaucoup et cela ne me rentrait pas du tout dans la tête qu’il soit là. « Est-ce qu’il y a quelque chose je puis faire pour t’aider? Témoigner en ton nom? Participer à l’enquête, j’en sais rien…! » Je ne voulais pas paraître pour une idiote, je savais bien que je n’étais pas flic et qu’une simple femme comme moi ne pouvait peut-être rien changer, mais je ne pouvais pas me résoudre à le laisser pourrir en prison, alors qu’il n’avait rien fait.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 4078
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :


Afficher


Re: Leah & Nell #02, le Mar 22 Aoû - 0:41

Je me demande comment c’est possible qu’elle croit en mon innocence à ce point alors que même ma famille m’a tourné le dos. Décidemment, cette femme a vraiment quelque chose de spécial, un petit quelque chose que j’avais déjà remarqué précédemment. Néanmoins, je n’ai pas envie de parler de sa vision de ma culpabilité ou non. Je préfère profiter de cette visite que je reçois, la première et sans doute la seule personne que je verrais ici. « T’en fais pas, j’ai l’habitude. » Je lui réponds enfin vis-à-vis du coup porté par le maton. J’ajoute un sourire rassurant. J’hoche la tête lorsqu’elle aborde la distance avec la France, étant bien d’accord avec elle. C’est d’ailleurs pour cela que je suis venu me réfugier aux Etats-Unis. J’aurais pu choisir encore pire, comme l’Australie, mais les States, ça paraissait tellement grand que je serais passé incognito. Ca ne m’a pas trop mal réussi pendant un an et demi d’ailleurs.

Puis, il est temps de détendre un peu l’atmosphère, ce qui fait un bien fou. « Avec de l’imagination, ça pourrait l’être. » Je tente de l’amadouer. « Faut se dire qu’on est seuls… qu’on est nu aussi… que tu portes ce soutif en dentelle rose qui te va si bien… » Bon, je n’ai jamais vu le dit sous-vêtements mais dans mes moments d’égarement, c’est de cette façon que je vois les choses en tout cas. « Ou sinon, on peut leur demander de redécorer, mais je doute qu’ils soient d’accord. » J’émets une petite grimace maline. Ca me fait tellement du bien de m’évader quelques instants, même si ce n’est que mon âme qui s’échappe du bâtiment.

Mais le sérieux revient rapidement sur le visage de ma partenaire. J’aurais dû m’en douter et elle a raison. Si j’étais à sa place, je poserais les mêmes questions et je ne me contenterais pas d’attendre les bras croisés en racontant des conneries. Sauf que je suis de l’autre côté de la table, menottes aux poignets. Je soupire silencieusement, sachant qu’il sera impossible de me faire libérer. Je ne peux pas lui promettre quelque chose qui n’arrivera jamais malheureusement. « Y’a rien à faire malheureusement. C’est déjà un miracle qu’ils ne m’aient pas encore extrader. Il y a une détective qui m’avait promis qu’elle me sortirait de là et elle a porté plainte contre moi, afin de gagner du temps apparemment. Sauf que je n’ai aucune nouvelles donc je pense qu’elle m’a laissé tomber. » Je ne sais pas si j’ai réellement besoin de lui raconter tout cela. « Je ne sais pas quand aura lieu mon procès en France. J’imagine que si tu veux témoigner en ma faveur, c’est possible mais je doute que ça puisse avoir un réel impact. J’ai déjà fait cinq ans de prison dans l’attente de ce fichu procès… Et pendant ces cinq ans, personne n’a trouvé quoi que ce soit pour m’innocenter alors je doute que qui que ce soit y parvienne en quelques semaines. » Je baisse les yeux cette fois. Ma voix est chevrotante et pour la première fois depuis longtemps, je me montre vulnérable, les larmes commençant à couler le long de mes joues.

___________________

Leah & Nell #02

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Gendarmerie-