Partagez| .

Une apostrophe de catastrophe (Marlon)


Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 3152
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE :
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


Une apostrophe de catastrophe (Marlon), le Mar 11 Juil - 5:04


avec Marlon Ramirez


Il se passe des choses terribles, actuellement sur Austin. La chaleur caniculaire rend l'atmosphère pénible à respirer. Il fait chaud et il n'est pas conseillé de sortir pendant cette période. Surtout depuis qu'un incendie s'était déclaré à Downtown City, au Zilker Park. Jahan a entendu parler de tout cela aux informations dictées par un spot radio qui avait interrompu la musique qu'ils passaient à la base. Le jeune musicien se demande si les choses se sont arrangées, s'il n'avait pas trop de dégâts.

Par la fenêtre, il voit l'épaisse fumée qui devait s'échapper de la place où le feu s'est déclaré. Il entend également les sirènes des pompiers. La lumière des gyrophares se reflètent dans le cadran de sa fenêtre. Impossible de sortir, surtout en ce moment même. Jahan décide alors de tuer le temps sur Internet, à chercher une occupation telle que des musiques à interpréter. Maxine n'étant pas rentrée, il porte tout de même une inquiétude pour elle. Il saisit son nouveau portable.

Il a un message, mais ce n'est pas la jeune femme qui en est la destinataire. Quelque temps auparavant, il avait recontacté Marlon. Ce dernier qu'il a rencontré dans une situation délicate, à l'université. Jahan avait eu envie de prendre de ses nouvelles. Il l'avait même invité à prendre un verre, chose qu'il s'est rappelé hier soir. Marlon lui a répondu. Se retrouver au King's Tavern, ce soir. Il hésite à annuler avec l'incendie, mais cela ne servirait à rien de rester cloîtré chez soi, à regarder comment l'histoire évolue. Mieux vaut sortir. Surtout que Jahan a envie de changer d'air.

L'heure fixée, Jahan se prépare. Il enfile une chemise blanche en plus de son pantalon. Il quitte l'appartement pour rejoindre la rue. L'air ambiant se colle à la peau tellement il fait chaud. Il avait vu sur le site que les transports en commun ne se déroulent pas ce soir à cause de l'incendie, alors Jahan descend à pied dans le Sud d'Austin. Sur le chemin, il croise diverses personnes. Ceux en groupe parlant de ce qui se passe. Mains dans les poches de son jean, il trace sa route vers le bar. L'enseigne clignote, il est enfin arrivé. Il espère ne pas être en retard au rendez-vous.

___________________


Trapped in the dark
Give me your hand to hold because i can't stand to love alone. The prince of despair's been beaten but the loser still fights. Death's on a long leash stealing my friends to the night (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4783
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Mercers
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :
Marlon/Julian the best bromance






Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Une apostrophe de catastrophe (Marlon), le Lun 17 Juil - 0:12

Y'a des jours comme ça... A choisir, Marlon prendrait volontiers une enquête avec des cadavres en morceau dans la décharge municipale plutôt que ce putain d'incendie qui ravage quelques quartiers d'Austin depuis des heures maintenant et qui menace de s'étendre encore plus dans les prochains jours si la température et l'intensité du vent ne redescendent pas un peu. Avec le chaos qui s'est emparé de la ville, un nombre incalculables d'éléments se sont enchaînés en cascade: éclats de verres dans le visage (il espère juste ne pas garder de cicatrices trop visibles...), téléphone explosé, bus remplis de gamins renversé sur la chaussée, épaule démise qui lui vaut deux semaines d'arrêt maladie au boulot...

Bon, la bonne nouvelle, c'est qu'il a récupéré un vieux téléphone de Julian et quand il a remis sa carte SIM dedans, une vingtaine de SMS et tout autant d'appels en absence l'attendaient. De voir que tant de gens se sont inquiétés pour lui, ça lui a fait sacrément plaisir. Après avoir appelé ses proches puis le commissariat pour expliquer la situation, il est retombé sur le message de Jahan de la veille, qui lui propose d'aller boire un verre comme ils se l'étaient promis après cette terrible histoire de tag raciste à l'université. Julian tout comme Adrian sont trop occupés à soigner et aider des gens pour lui tenir compagnie (infirmiers l'un comme l'autre, il a beaucoup d'admiration pour ce qu'ils font) et il a vraiment besoin de se changer les idées alors il propose à son ancien collègue de le rejoindre au King's Tavern. Ce sera peut-être l'occasion de revoir également Neela, si elle travaille ce soir. Dans le cas contraire, il finira bien par la recroiser en allant rendre visite à son frère, puisqu'ils sont voisins.

Enfiler une chemise avec une épaule en écharpe est presque mission impossible alors Marlon opte pour un simple tee-shirt noir. En même temps, par une telle chaleur, ce n'est pas plus mal, et ne pouvant pas conduire il marche tranquillement les quelques rues qui séparent son appartement du pub so British dans lequel Jahan et lui se sont donnés rendez-vous. Il y a du monde mais il parvient à trouver une table vide dans le fond et s'y installe. Il est un peu en avance alors il écoute le groupe du soir qui reprend des classiques rock des 90's non sans déplaisir en attendant Jahan, commandant deux bières bien fraîches à une des serveuses qui n'est définitivement pas Neela. Le jeune iranien arrive quelques minutes plus tard et Marlon se rappelle juste à temps de ne pas utiliser sa main droite pour lui faire signe. "Jahan, par ici!" appelle-t-il avec un grand sourire aux lèvres. La soirée s'annonce déjà meilleure que le reste de la journée, Dieu merci!

___________________

Marlon

Une apostrophe de catastrophe (Marlon)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: The King's Tavern-