Partagez| .

[Islande] People Always Leave ft. Ae-Sook


Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 724
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


[Islande] People Always Leave ft. Ae-Sook, le Ven 7 Juil - 18:57

L'avion se pose enfin sur la piste d'atterrissage. Sidonie reprend doucement son souffle en enlevant sa ceinture de sécurité. Il déteste ça. Les décollages et les atterrissages sont toujours de mauvais moments à passer pour lui. Il tourne le regard vers Ae-Sook, dans un léger sourire. L'appréhension se mêle à l'excitation. Il s'agit de leur premier voyage à Ae-Sook et lui. Même si les circonstances ne prêtent pas vraiment à profiter complètement du voyage, Sidonie fera en sorte qu'elle passe un bon moment, il a déjà deux-trois petites idées d'endroit à visiter. « J'ai hâte de poser pied à terre. J'ai jamais fait un vol aussi long de ma vie. » Puis une seule escale, donc une seule cigarette.

Tout le monde commence à sortir et Sidonie se lève d'un bond. Il a des fourmis dans les jambes et ne rêve que d'air frais. Au moment de descendre de l'avion, il aperçoit une tête familière au loin. Il reste figé sur place, littéralement. Ae-Sook descend à sa suite et s'empare de sa main. Alors il prend une profonde respiration et se dirige vers son père. « Sidonie... » Il relève son regard et jauge Ae-Sook. Sidonie déteste quand il fait ça. Il se mord la lèvre pour rien dire qui dépasse le fond de sa pensée. « Bonjour Ae-Sook, c'est donc vous qui prenez soin de mon fils ? Je me présente, Daniel, le père de Sidonie. » Dit-il d'un ton un peu plus chaleureux. Sidonie ne peut pas s'empêcher de froncer les sourcils. Mon fils... ça fait bien longtemps qu'il ne l'avait plus appelé comme ça. Peut-être qu'il cherche juste à faire bonne impression auprès d'Ae-Sook ? Ou la mort de la mère de Sidonie lui a donné envie de se montrer plus expressif.

« La voiture est plus loin. On part récupérer vos valises ? J'ai cru comprendre que vous avez loué dans le même hôtel qu'Alice et moi. » Sidonie manque de s'étouffer... C'est qui cette Alice ? Il en a pas marre de les enchaîner les unes après les autres. Il pousse un soupire lorsqu'ils rentrent à l'intérieur de l'aéroport. « Oui, malheureusement. » Répond Sidonie à l'intention de son père. En gros, un espèce de message codé pour lui faire comprendre qu'il ne veut même pas rencontrer cette Alice. En tout cas, il manque pas de culot de la ramener ici, dans ces circonstances. « Je sens qu'on va enterrer quelqu'un d'autre pendant ce séjour... » souffle Sidonie à l'oreille d'Ae-Sook, dans une tentative plutôt vaine, d'après lui, de détendre l'atmosphère. « Alors Ae-Sook, que faîtes-vous dans la vie ? Sidonie ne m'a pas trop parlé de vous. Je dirai même qu'il évite de me donner des nouvelles de lui tout court. » Le père de Sidonie dépose son regard réprobateur vers le brun avant de donner toute son attention à Ae-Sook.

Et c'est parti pour l'interrogatoire. Sidonie prie pour que leurs valises arrivent très vite, même si il appréhende encore plus le trajet en voiture qui se profile. Cette fois, il a pas le choix, il devra faire avec son père.

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3580
Avatar : Bae Suji
Crédits : Puckessa ❤
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Alicia - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres
Sidonie - People always leave

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle l'accompagne en Islande
- Elle a trouvé un job
- Elle fait de la musique, souvent

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: [Islande] People Always Leave ft. Ae-Sook, le Mar 18 Juil - 2:07



Ae-Sook avait pris l'avion souvent, mais elle trouvait toujours ça aussi beau. Une fois au dessus des nuages. Elle n'était pas inutilement contemplative, détournait rapidement le nez vers autre chose que ce petit hublot, lumineux ou pas. Mais ça avait quelque chose d'impressionnant pour elle, chaque fois. De penser que l'homme avait mis au point des formules qui lui avait permi de s'élever aussi haut. Par force d'observation et d'amélioration mathématiques. Et même si Ae-Sook s'en était éloignée récemment, c'est tout de même l'une des premières choses qui lui vint en tête en sentant l'avion amorcer son atterissage. Ça lui arracha un petit sourire en coin. La musique faisait planer, mais seulement dans sa tête. Pour le reste, il restait la logique.

Ça ne te plaira vraiment pas le vol vers la Corée dans ce cas ...

Elle esquisse un petit sourire amusé à l'attention de Sidonie, pose un petit bisou sur sa joue et s'empresse de suivre le mouvement, de se lever de son siège. C'est toujours comme ça dans les avions; sans qu'il n'y ait encore qui que ce soit dans l'allée, on sent toute la pression de l'urgence arriver du fond. Alors ils récupèrent rapidement leurs sacs dans le compartiment du haut et se pressent eux aussi vers la sortie.
Le vent les frappe tous les deux dès leurs premiers pas dans le petit escalier. Un vent froid. Ae-Sook voit Sidonie se figer devant elle, sent la tension dans son cou et au bout de ses bras, dans cette main qui s'est soudain resserée sur la poignée de son bagage à main. Et elle se demande un instant si ce froid n'est pas prémonitoire de l'ambiance qui risque de régner tout au long de ces retrouvailles, peut-être un peu forcées. Mais nécessaires. Elle y croit Ae-Sook. Alors sa main chaude va s'emparer de celle de son copain pour la serrer un peu. Mais non, tout ira bien.
Elle n'a jamais vu le père de Sidonie avant. Peut-être sur une photo ou deux, rien de vraiment intentionnel, rien de vraiment chaleureux ou fier. On ne peut pas dire que la ressemblance soit flagrante. L'étudiant, c'est de sa mère qu'il retenait le plus. Il y avait peut-être le trait de la mâchoire, si on avait un peu d'imagination. Ae-Sook ne l'aurait pas identifié dans une foule. Et ce n'est sûrement pas cette salution qui lui aurait fait croire à un quelconque lien familial non plus.
Ça lui fait drôle, parce que ses parents à elle n'ont jamais non plus été du genre très chaleureux, très tactiles. Mais c'était quelque chose dans la voix, qui sonnait différent.
Elle s'incline légèrement quand il se présente, lui offre un sourire avant de tendre une main polie.

Ravie de faire votre connaissance M. Reeves.

Elle ne sent pas d'en faire plus, persuadée que les questions et autres éléments de discussion ne tarderont pas. Elle serre un peu plus la main de Sidonie dans la sienne. Prendre soin de lui ... C'est ce qu'elle voulait, ce qu'elle essayait. Elle n'avait clairement pas l'impression d'y parvenir aussi bien qu'elle le voudrait. Alors elle n'en parlerait pas. Son copain n'avait de toute manière pas vraiment besoin qu'on s'occupe de lui. Il avait besoin d'une présence. De temps accordé et d'une oreille pour écouter, parfois. Ce que son père n'avait franchement pas dû lui offrir suffisament, malgré la simplicité de la demande.
Ae-Sook se fait un peu spectatrice, d'une dynamique qu'elle ne comprend pas encore tout à fait entre un père et son fils. Ça sent le regret. L'amertume un peu plus même. Surtout quand est prononcé le prénom de cette femme, dans ce que l'asiatique perçoit comme un manque de tact assez flagrant. Pas étonnant alors, que Sidonie souffle rapidement une pique ironique à son oreille. Elle lui offre un mince sourire, un peu amusée malgré elle. Mais rapidement, elle lâche sa main pour plutôt glisser son bras dans son dos, lui offrant un regard qui invite au calme. Il n'est pas là pour lui. Il est là pour elle. Et lui ne mérite sûrement pas son énergie. Ae-Sook, elle se dit que c'est bien que son père le voit, qu'ils sont soudés. Elle n'a pas l'intention de le lâcher.

Des mathématiques et de la musique. Elle élude intentionnellement le fait qu'elle n'étudie plus en mathématiques. Ae-Sook, ce n'est pas une menteuse, mais ça ne lui semble pas approprié de parler de ses frasques scolaires, là, maintenant. Et puis des mathématiques, elle en voit encore partout. Je travaille dans une petite boutique aussi. Elle esquisse un sourire un peu gêné à l'attention de Daniel. Il y a assez peu à raconter sur moi en ce moment, à vrai dire. Elle n'a pas pu s'empêcher de le préciser, parce qu'elle est réaliste sur son cas, Ae-Sook. Tant pis si ça parait un peu mal. Elle sait retrouver ses bonnes manières, relancer. Et vous ? Je ne pense pas connaitre déjà votre profession.

Sa main est toujours aggripé à Sidonie, son bras dans son dos. Elle n'est pas bavarde Ae-Sook, mais elle saura faire la discussion pour deux quand lui n'aura pas envie de prononcer le moindre mot. Elle est venu pour ça. Etre là sans s'imposer. C'est quelque chose qu'elle sait faire, elle le croit. Alors elle tourne la tête vers Sidonie un instant pour le regarder, malgré cette question qu'elle vient tout juste de poser. Les regards, ça parle beaucoup aussi.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 724
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: [Islande] People Always Leave ft. Ae-Sook, le Aujourd'hui à 1:49

Sidonie brille plus par son silence et son absence qu'autre chose. C'est sans doute relativement nouveau pour Ae-Sook. Même si les deux avaient l'habitude de souvent se regarder sans se parler, Sidonie a habituellement le don pour trouver les mots facilement lorsque la situation l'exige. Mais à ce moment précis, il n'est que l'ombre de lui-même. Il serre fort la main d'Ae-Sook, cherche le soutient nécessaire dans le regard de l'asiatique. Elle s'en sort merveilleusement bien. Mieux que ce que Sidonie aurait pu imaginer. Il lui semble évident qu'à cet instant, il a fait le bon choix. Et si son père n'est pas capable de le comprendre, tant pis pour lui. De toute manière, ça fait bien longtemps que Sidonie a arrêté de chercher l'approbation de son père.

Il ne peut néanmoins pas s'empêcher de rire lorsque Ae-Sook prétend encore étudier les mathématiques. Comme si elle savait pertinemment que son père ne se satisferait pas de savoir qu'elle ne fait que de la musique. Le père de Sidonie hoche d'ailleurs la tête d'un air entendu, lançant  un de ses fameux regards noirs et réprobateurs à Sidonie, du style ''Prends exemple sur elle, elle perd pas toute notion avec la réalité.''. A croire qu'il a complètement occulté le fait qu'Ae Sook faisait également de la musique. C'est bien lui ça, entendre que ce qui lui convient. « Vous faîtes le nécessaire pour vous en sortir, c'est l'essentiel. » rétorque-t-il finalement à Ae-Sook. Son père conciliant... Sidonie aura décidément tout vu. Les bagages arrivent et Sidonie prend l'initiative d'aller les récupérer. C'est une belle excuse pour s'éloigner un peu de son père et reprendre ses esprits, bien qu'il ne soit pas sûr d'arriver à revenir sur ses pas ensuite. Il peut néanmoins entendre son père dire à Ae-Sook. « Je suis content de vous savoir avec mon fils. Vous me semblez être la personne qui lui convient... Il est un peu trop rêveur vous savez.» Encore une fois, Sidonie rit de bon coeur en revenant avec les bagages. Il partage un regard complice avec Ae-Sook qui en dit long sur à quel point il trouve son père totalement con à cet instant, et ce malgré la gentillesse de ses propos. « Pour ma part, je travaille dans un laboratoire qui effectue des recherches dans le domaine médical. Un domaine passionnant. » Que tu rends très barbant pensa Sidonie à lui même dans un léger soupir.

Ils entament finalement la route jusqu'à la voiture et Sidonie sent très bien que son père cherche quelque chose à lui dire. Ses regards se font insistants, bien que l'étudiant en chimie ne lui rende pas la pareille. « Et toi Sidonie, tu es devenu musicien ?  » Une question loin d'être anodine. Sidonie ne peut pas s'empêcher d'y voir une certaine forme de roublardise. « Je... non. » Avoue Sidonie, un peu déconcerté. Comme simple réponse, son père entonne un rire cinglant, alors qu'ils atteignent la voiture ce qui énerve d'autant plus l'étudiant. Sidonie ouvre la portière à Ae-Sook avant de rentrer à son tour dans la voiture, profitant de ce très fugace moment seul avec elle pour montrer des signes d'agacement. Il croise le regard d'Ae-Sook et un petit sourire s'immisce sur sa face, c'est que ça lui réchauffe le coeur de plonger dans les adorables petites prunelles de sa petite amie. « Tu sais qu'il y a plus de volcans en Islande que de joueurs professionnels de Soccer ?  » Sidonie lui, ça le fait beaucoup rire. Ce pays est vraiment différent des autres, c'est peut être ce qu'ils leur faut pour répondre aux nombreuses questions qu'ils se posent tous les deux.

___________________

[Islande] People Always Leave ft. Ae-Sook

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Autres quartiers & reste du monde :-