Partagez| .

Kaylian ♣ Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur.


Kayla E. Morgane
avatar
Inscrit le : 09/03/2016
Messages : 1296
Avatar : Candice Accola
Crédits : avatar: ma blondie ♥- Gif&Sign:tumblr & Lizzou
Date de naissance : 21/03/1990
Mes rps : Disponible
♣️ Julian

Bloc notes :
rêve ta vie en couleur :
« NORMAN MACLEAN À ÉCRIT; CE SONT CEUX AVEC QUI NOUS VIVONS, QUE NOUS AIMONS ET QUE NOUS DEVRIONS CONNAÎTRE, QUI NOUS ÉCHAPPENT » - « LE POÈTE W.H. AUDEN A ÉCRIT; LE MAL N’EST JAMAIS SPECTACULAIRE, IL A TOUJOURS FORME HUMAINE, IL PARTAGE NOTRE LIT, ET MANGE À NOTRE TABLE »


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Queel El/Cyndie
• ÂGE : vingt sept ans
• BLOC NOTE :


Kaylian ♣ Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur., le Lun 3 Juil - 13:25

Kaylian
Je veux que tu promettes une chose : Si tu aimes quelqu’un, dis-lui. Même si tu as peur que ça ne soit pas une bonne chose. Même si tu as peur que ça te cause des problèmes. Même si tu as peur que ça te détruise la vie, tu le dis, et tu le dis fort. [GA]


[Fin de la salle de sport]

Je ne me sentais vraiment pas bien. On pouvait le dire, il m'avait mise KO. Et pourtant, je ne voulais le lui montrer. Je lui avais demandé de partir, je lui avais demandé de me laisser tranquille. Je m'étais levée sans vraiment me rendre compte que je ne tenais pas sur mes jambes. Il m'avait rattrapé. J'avais mal, vraiment, mais j'étais heureuse qu'il soit resté. J'entendais sa voix comme lointaine. Il criait à quelqu'un d'appeler les urgences.. Ou je devrais dire, il criait sur quelqu'un. Malgré ma somnolence causée par la douleur, je sentais son inquiétude. Il me serrait contre lui et je savais, je ne sais comment, que je serais en sécurité maintenant. Il était là, il ne m'avait pas laissé comme je le lui avais demandé. Je ne savais pas bien pourquoi et pourtant j'étais contente. Je perdais petit à petit connaissance, je le sentais, pourtant, je luttais Je voulais avoir conscience de ce qui se passait. J'entendais Julian chuchoter à mon oreille. J'aurais voulu répondre, mais je n'y arrivais pas. Malgré tout l'effort que je donnais, j'étais incapable d'ouvrir la bouche. Ni les yeux d'ailleurs. Je ne savais pas bien si je rêvais maintenant mais j'avais eu l'impression qu'il avait laissé un baiser sur mon front. Je n'en parlerais sûrement pas plus tard histoire de ne pas passer pour une imbécile.

Quelques minutes plus tard, je sentais l'étreinte du jeune homme se desserrer. Je ne le voulais pas, si bien que j'avais essayé de serrer ma main, mais en vain. Je perdais à ce moment complètement connaissance. L'ambulance était arrivée.

[A l'hôpital]

Le réveil était dur. J'avais un mal de crâne pas possible. J'avais l'impression d'être passée sous un camion ou dans un rouleau compresseur. J'ouvrais les yeux doucement, me demandant où je me trouvais. Ma main se dirigea directement vers mon arcade qui était recouverte d'un pansement. Je ne savais pas combien de temps j'avais perdu connaissance. Je me rappelais petit à petit de ce qui s'était passé. Et la première chose que je pus dire en me relevant avec un peu de mal c'est « Julian ! ». J'étais inquiète, il devait sûrement s'en vouloir et être aussi inquiet. Il fallait que je lui dise que j'allais bien, que ce n'était rien. Que c'était le risque en faisant de la boxe. Mais impossible de me lever sans être prise de nausées. Sans compter les fils qui me retenaient à mon lit.

code by black arrow

___________________
Kayla E. Morgane —
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.[G.A]× code by lizzou.

Les Plus:
 
Julian Mariano
Are you man enough
to be a male nurse?
avatar
Inscrit le : 01/01/2016
Messages : 6297
Avatar : Mario Casas
Crédits : Avatar (xMcFlurry.) & Gifs (Myself)
Date de naissance : 02/12/1990
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

LEIAKAYLABETH



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Sa famille lui manque beaucoup
─ Il travaille à l'hôpital pendant les vacances
─ Son boulot à l'université lui plait toujours autant
─ Il a besoin de changement dans sa vie

TO DO LIST ↓
✓ Refaire le clown à l'hôpital
• Trouver l'amour
✓ S'acheter un billet d'avion pour Chicago
• Prendre des cours de cuisine







MES AUTRES BADGES !!!!!!:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


Re: Kaylian ♣ Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur., le Ven 14 Juil - 12:14

Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur.
Cela fait une longue heure que je suis assis dans la chambre de Kayla, à l'autre bout de la pièce. Je me sens coupable, inquiet, triste et en colère à la fois. Ça fait beaucoup de sentiments à évacuer. Pourtant, je ne bouge pas, impossible de détourner les yeux du visage de la blonde. Elle dort depuis un bon moment et semble souffrir de son traumatisme même dans son sommeil. Alors je secoue ma jambe nerveusement, j'attends impatiemment son réveil. Après les premiers soins et examens de Kayla, l'infirmière qui s'est occupée de la patiente m'a autorisé à aller la rejoindre, alors que c'est normalement interdit. C'est l'un des avantages de connaitre le personnel des urgences et il faut dire que j'ai pas mal insisté. Tout ce que je sais, c'est que ses premiers résultats sont bons et rassurants, le médecin attend seulement qu'elle reprenne connaissance pour examiner ses réactions.

Je passe mes doigts dans ma chevelure ébouriffée lorsque j'observe Kayla se réveiller doucement, avec beaucoup de difficultés. Je la rejoins immédiatement, puis elle énonce mon prénom avec une voix fine, très affaiblie. La voir dans cet état me serre la poitrine. Je me sens horriblement mal. J'ai clairement déconné en n'étant pas assez prudent. « Je suis là. » Je réponds avec une voix toute douce, je tente de la calmer. Je pose ensuite mes deux mains sur ses épaules pour l'encourager à rester coucher. « Évite de bouger. Je vais monter le dossier de ton lit, d'accord ? » Aussitôt dit, je m'exécute en appuyant sur le bouton de la télécommande. Ça va lui permettre d'avoir le haut du corps relevé, sans faire le moindre effort. Je reste debout à côté d'elle, je n'ose plus regarder son visage meurtri. La culpabilité est au plus haut point. « Le médecin doit repasser dans quelques minutes. Mais ne t'en fais pas, tu vas bien. » J'ajoute en lui tendant un haricot, puisque la blessée semble nauséeuse. Je suis en train de me rendre compte que je la traitre comme une patiente, alors que ce n'est évident pas la raison de ma présence. Inconsciemment, c'est sans doute plus facile pour moi de garder mes distances, ce n'est pourtant pas la bonne chose à faire. Finalement, je pince mes lèvres d'un air coupable et nos regards se croisent. Je dois avoir l'air d'un chien battu. « Je te demande pardon, Kayla. Je m'en veux tellement. » J'avoue enfin, replaçant l'une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Connaissant le tempérament de la policière, je crains d'être mal reçu, mais je me dois de m'excuser et d'être présent pour elle. Je ne veux pas l'abandonner, ni la perdre.

___________________

confía en tu corazón
« the best feeling of happiness is when you're happy because you've made someone else happy. »
Kayla E. Morgane
avatar
Inscrit le : 09/03/2016
Messages : 1296
Avatar : Candice Accola
Crédits : avatar: ma blondie ♥- Gif&Sign:tumblr & Lizzou
Date de naissance : 21/03/1990
Mes rps : Disponible
♣️ Julian

Bloc notes :
rêve ta vie en couleur :
« NORMAN MACLEAN À ÉCRIT; CE SONT CEUX AVEC QUI NOUS VIVONS, QUE NOUS AIMONS ET QUE NOUS DEVRIONS CONNAÎTRE, QUI NOUS ÉCHAPPENT » - « LE POÈTE W.H. AUDEN A ÉCRIT; LE MAL N’EST JAMAIS SPECTACULAIRE, IL A TOUJOURS FORME HUMAINE, IL PARTAGE NOTRE LIT, ET MANGE À NOTRE TABLE »


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Queel El/Cyndie
• ÂGE : vingt sept ans
• BLOC NOTE :


Re: Kaylian ♣ Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur., le Lun 2 Oct - 20:41

Kaylian
Je veux que tu promettes une chose : Si tu aimes quelqu’un, dis-lui. Même si tu as peur que ça ne soit pas une bonne chose. Même si tu as peur que ça te cause des problèmes. Même si tu as peur que ça te détruise la vie, tu le dis, et tu le dis fort. [GA]


J'avais l'impression d'avoir un Carillon dans la tête et pourtant je n'avais pu m'empêcher de me soucier de Julian. Alors que je l'avais appelé en essayant de me lever. Il s'était rapproché en me précisant qu'il était là. Il m'avais repoussé vers le lit afin que je m'allonge. Il ne voulait pas que je bouge et il remontait alors le dossier de mon lit. J'étais presque soulagée de le voir devant moi, comme si c'était lui sur ce lit. D'ailleurs, je me sentais stupide. Un petit coup et j'avais perdu connaissance, c'était vachement digne d'un lieutenant tient. Mon regard se pose sur le visage de Julian qui n'osait plus me regarder. Je lui attrape la main et lui caresse doucement avec le bout de mes doigts pour qu'il se détende. « Le médecin doit repasser dans quelques minutes. Mais ne t'en fais pas, tu vas bien. » Je me foutais pas mal du médecin, je n'avais rien de grave, j'étais seulement un peu sonnée. Ma vie n'étais pas du tout comptée. J'avais l'impression qu'il essayait de se convaincre. Il me tendit alors un haricot, j'étais nauséeuse c'est vrai, mais il était hors de question que je vomisse devant lui. J'avais été assez faible comme ça. Mais je ne le repoussais pas, je le pris et le posait près de moi. Je le regardais tendrement ou presque. Je sentais ce mal qu'il essayait de cacher. Pourtant, je voyais clair en lui. Je mettais mes mots durs, ma fausse rancœur, ma fausse haine au placard. Je ne voulais pas qu'il s'en veuille. « Je te demande pardon, Kayla. Je m'en veux tellement. » C'est bien ce que je pensais. Si bien que je tirais son bras pour qu'il vienne s'asseoir à côté de moi. « Julian, je t'en prie ne t'en veux pas. C'est les risques du métier comme on dit. Ce n'est pas de ta faute si je n'ai pas eu un bon réflexe. » Dis-je en lui faisant un sourire. Ma main ne quittait pas la sienne, j'avais l'impression qu'elle était là où il fallait. Mais l'autre se posait sur mon arcade. « Par contre j'ai un mal de crâne pas possible, j'ai l'église, les habitants et les carillonneurs dedans » Dis-je pour le dérider un petit peu. « Sincèrement Julian, je ne t'en veux aucunement alors ne t'en veux pas. Tu ne faisais que répondre à mes gestes. » J'avais envie de lui dire que jamais je ne pourrais lui en vouloir parce qu'il fallait que je me l'avoue.. j'étais amoureuse de lui. Mais j'avais tellement peur que ce ne soit réciproque avec toutes ses paroles prononcées que je me tue. Je ne pouvais le lui avouer. Je baissais alors la tête comme si j'étais honteuse sans pourtant dire quoi que ce soit. Sans me rendre compte ma main jouait avec la sienne..

code by black arrow

___________________
Kayla E. Morgane —
À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.[G.A]× code by lizzou.

Les Plus:
 

Kaylian ♣ Peut être qu’on doit être un peu amoché avant d’être à la hauteur.

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Austin State Hospital-