Partagez| .

Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby


Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 30 Juin - 13:15

J'écrase ma cigarette à l'entrée du Starbucks. Je peux déjà apercevoir Bambi à l'intérieur. J'me régale d'avance de voir par quel moyen j'vais encore réussir à la foutre hors de ses gonds. J'ai pas l'impression d'en faire des caisses pour y arriver pourtant, et j'crois que c'est ce que je trouve le plus drôle dans tout ça.
Je me décide à entrer, son pc sous le bras, mais avant d'aller la rejoindre, je lorgne sur les desserts en vitrine. J'ai encore rien mangé avec ces conneries. « Vas-y, sers moi le muffin au chocolat. » Regard fugace en direction de Bambi, j'hésite l'espace de deux secondes à lui payer un truc, je me rétracte finalement, me contentant du muffin.

Je m'installe finalement en face d'elle, déposant son PC sur la table. « T'as bien fait de choisir un lieu public. J'ai peur de ce que tu aurais pu me faire si c'était pas le cas. » Genre me tuer de sang froid avec ses hauts-talons. « Ton PC comme au premier jour. » Comme je le disais, je fais jamais les choses à moitié, même quand la manipulation à faire se révèle plus qu'enfantine. Je mange un peu de mon muffin en posant mon regard sur elle. « Et en prime, je t'ai même ajouté un document Word qui t'explique comment faire un back-up. Il y a plein de couleurs et de screenshots, histoire que ce soit compréhensible pour les personnes comme toi. » Sérieux, j'aurais bien mérité mes 30 dollars avec toutes ces conneries.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 30 Juin - 21:31

« Starbucks avec yeux de biche »
∞ Kaidan Taylor
J'ai toujours les yeux figés sur l'écran de mon téléphone, lorsqu'une voix assez grave se fait entendre vers les vitrines. Je reconnais tout de suite celle du technicien, alors je range mon portable et je me redresse sur ma chaise. Il ne tarde pas à arriver à ma table et à s'installer. Je me sens plus sereine comparé à tout à l'heure, même si je continue à jouer avec les pointes de mes cheveux nerveusement. J'ai eu le temps de comprendre qu'il ne fallait pas que je me laisse malmener par mes émotions. Franchement, il n'en vaut pas la peine. « T'as bien fait de choisir un lieu public. J'ai peur de ce que tu aurais pu me faire si ce n'était pas le cas. » Dit-il en s'asseyant. Je pense avoir cerné son jeu. La meilleure solution pour le faire taire, c'est peut-être de gagner ? J'affiche tout de suite un sourire amusé en me mordillant la lèvre inférieure. Je me penche vers lui et je chuchote. « Je te fais peur ? » Puis je reprends ma position initiale, tout en retrouvant mon air inoffensif et naturel. « Tu ne crois pas que je devrais être celle qui craint de se retrouver seule avec toi ? Parce que c'est le cas. » Je demande plus sérieusement, alors que je jette un coup d'œil vers ses bras musclés. Ce mec pourrait probablement me démembrer comme une poupée Barbie. Il continue en me présentant mon cher et tendre ordinateur. Je l'ouvre et je le découvre comme neuf. La promesse est tenue. J'ai réussi à me faire à l'idée de recommencer mon travail, le principal étant de récupérer un PC en bon état pour deux billets. Je lui tends ses trente dollars sans le faire attendre plus longtemps. « Merci beaucoup, loup solitaire. » Je ne connais toujours pas son prénom, alors je fais avec le peu que je sais. Si l'homme est assez observateur, il ne doutera pas une seconde de ma sincérité. Malgré tout, je lui reste reconnaissante d'avoir accepté ce petit boulot à l'improviste.

La bouche pleine, il m'explique qu'il m'a laissé un tutoriel pour les back-up. Je trouve ça plutôt sympa de sa part, du moins jusqu'à ce qu'il ajoute une précision. « Pour les personnes comme toi. » Je soupire légèrement. Toujours est-il que j'ai décidé de prendre sur moi et c'est ce que je fais. J'attrape ma boisson chaude (comme je l'aime cette fois-ci) et j'en bois une gorgée à la paille avant de reprendre la parole. « C'est trop gentil ! Ça ressemble presque à du bénévolat, finalement. » Je lui lance un regard taquin. Je suppose qu'il ne va pas trop d’apprécier le compliment. Le dur à cuir à l'air d'y tenir à son image de mec macho et antipathique. Oups. « Je t'en offre un deuxième pour la peine ? Comme ça on sera quitte. On pourra repartir chacun de notre côté et en oubliant tout. » Je propose dans ma plus grande naïveté tout en pointant du doigt le pauvre morceau qui lui reste. Depuis quand un grand gaillard de son genre se contente d'un seul gâteau ? Par-dessus tout, c'est aussi une excuse pour aller m'en offrir un. J'essaye toujours d'éviter les excès de sucre la semaine, mais je dois avouer qu'il m'a bien tenté avec son muffin au chocolat. Je fais de mon mieux pour ne pas me montrer impressionner, mais en fait même mes jambes sont toutes serrées sous la table de peur de toucher les siennes. C'était sûrement bête de ma part de le retenir. Je ne sais pas pourquoi j'ai besoin de toujours éviter ou régler les conflits.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Sam 1 Juil - 19:58

J'ai un petit sourire narquois en voyant quel type de jeu elle tentait d'installer.  Elle me semblait pas si à l'aise en ma compagnie tout à l'heure. L'alcool ? Non elle me semble tout à fait sobre. Très bien, elle veut jouer ? J'peux jouer moi, il y a aucun problème. Je ne quitte pas mon regard du sien quand elle me demande si j'ai peur d'elle. Sérieux, c'est quoi ces yeux, ça peut pas exister dans le monde réel, j'ai l'impression qu'ils vont me sonder l'esprit en deux secondes. Puis elle reprend une expression normale et neutre, en me demandant si ce serait pas plutôt normal qu'elle me craigne. « Tu crois vraiment que j'suis le grand méchant loup pas vrai ?   » Je jauge sa réaction à ma question. J'ai très bien compris ce que j'suis pour elle. Un moyen de surfer avec le danger. Ce gars pas très avenant, un peu mystérieux. L'un des premiers à lui tenir tête. Sauf que moi, j'ai pas le temps pour ces conneries. « Tu as bien raison de le penser.   » Terminais-je dans un murmure. Elle me remercie pour son pc. J'sais pas trop quoi lui dire. Y'a pas à me remercier, je l'ai fait que pour les thunes, et seulement pour ça.

Puis ce que je regrette arrive. Elle prend mon petit document word comme une petite attention de ma part. C'est juste que j'avais déjà ce document sur ma clé USB. Franchement, j'aurais été le pire de con en écrivant ce document word à la va-vite juste avant de téléphoner à yeux de biches. « J'ai pensé à mes collègues réparateur de PC. Tu sais, faudrait pas qu'ils vivent mon traumatisme. Voir Bambi l'hystérique toquer à leur porte, je souhaite ça à personne... » J'tente de rester sérieux, mais malgré moi, y'a un petit sourire qui se dessine. Je me concentre sur mon muffin, le terminant d'une bouchée. Elle me propose finalement de m'en repayer un. « Putain, t'es dans ton jour de générosité ? » J'marque une pause, l'analysant un instant. J'peux pas m'empêcher d'être méfiant, c'est de nature. « Pourquoi pas. T'as de la chance que j'ai la dalle. Mais je vais plutôt opter pour une part de tarte.   » J'me lève et rajoute juste avant de me rendre au comptoir. « Et c'est moi qui paye. » Mon égo masculin qui revient au galop. C'est toujours l'homme qui paye, y'a pas de raisons que ça change. J'reviens avec les commandes. « Kaidan » Je détourne mon attention d'elle après m'être présenté, ne montrant que très peu d'intérêt à l'idée de connaître son prénom à elle.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Dim 2 Juil - 21:23

J'ignore combien de fois on s'est lancé dans un jeu de regard depuis tout à l'heure, mais ça devient ridicule. J'ai l'impression d'être dans une compétition tout en sachant que je vais la perdre. Je suis confuse et pourtant, je n'arrive pas à lui léguer le dernier mot. Je tente de me raisonner. Après tout, ce n'est qu'un homme. Ça parle beaucoup, mais ça ne fait pas grand chose. Est-ce que je le prends pour le grand méchant loup ? J'en sais rien. Lui accorder ce rôle le flatterait et répondre non pourrait lui donner envie de me contrarier. Je termine les dernières gouttes de mon café sans lui répondre, c'est plus simple pour le moment.

Puis, un sourire que je juge moqueur se dessine sur son visage. Bambi ? Ce serait presque mignon, si ce n'était pas suivi d'une insulte. Toujours aussi con... Je pince mes lèvres en tentant de ne pas lâcher un rire forcé. « En fait, j'ai déjà rencontré plusieurs de tes collègues avant et je crois que beaucoup seraient heureux de me revoir débarquer. » Je lève l'un de mes sourcils. Ce sont tous les mêmes. Enfin, sauf lui du coup. Fallait bien une exception. C'est totalement en contradiction avec ce que je lui disais plutôt, sur le fait de ne jamais faire les yeux doux au sexe opposé contre des faveurs. Ce qui est vrai, mais soyons sérieux, deux ou trois de ses chers "collègues" ont déjà cherché à me draguer comme beaucoup d'autres jeunes filles probablement. « Désolée de t'avoir traumatisé en essayant d'être sympa avec toi. Ce n'est vraiment pas cool de m'a part. » Je fais la maligne, mais j'espère qu'il ne va pas s'emporter. Il termine son muffin et lance une nouvelle injure pour répondre à ma proposition. « Putain, t'es dans ton jour de générosité ? » J'écarquille les yeux d'un air étonné. Un café et un muffin, on a fait plus généreux... La deuxième boisson, je ne lui ai pas vraiment offert. Il finit par accepter et il ajoute au moment où j'allais me lever que c'est lui qui paye. Je ne cherche pas à contester, il semble plus que déterminé.

Je dois le reconnaître que je profite de son éloignement pour l'observer de la tête aux pieds, sans réellement m'en rendre compte. Jusqu'à ce qu'il fasse demi-tour avec les commandes. Je me redresse directement pour ne pas me faire surprendre. C'est seulement de la curiosité... Par gourmandise, je n'attends pas très longtemps avant de croquer dans mon muffin. « Kaidan » Dit-il alors que j'ai les crocs en plein dans le chocolat. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se présente à ce stade et il n'a pas l'air très heureux de le faire. J'avale ma première bouchée pour ne pas parler la bouche pleine. « Ruby » Je souris malgré qu'il ne me regarde pas. C'est dans ma nature. J'en profite d'ailleurs pour lécher le chocolat qui reste sur le bout de mes doigts, de toute façon ce n'est pas comme-ci il souhaitait me serrer la main ou autre. « Et pour répondre à ta première question, je ne te prends pas pour le grand méchant loup... Autant que je ne suis pas le Petit Chaperon rouge ou ce que tu veux. » J'ajoute dans un tentative absurde de calmer les tensions. Je suis en total self-contrôle. « Je ne sais pas du tout comment te prendre en réalité. » Je conclus avant de croquer à nouveau dans ma pâtisserie. S'il reste toujours aussi hostile envers moi, au moins je saurais que j'ai essayé et je pourrais partir la conscience tranquille et sans rien à me reprocher.
HJ:
 

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Dim 2 Juil - 22:29

Je maintiens ma tête contre la paume de ma main. J'avoue que j'suis un peu dans le flou. J'comprends pas le sens de tous ces regards. Des signaux tellement contraire par rapport à l'ambiance hostile de notre discussion. J'suis pas un spécialiste dans les relations, mais je reste certain d'une chose: je l'insupporte autant qu'elle m'insupporte. Alors pourquoi tout ce petit jeu ? Elle commence à se féliciter d'avoir un harem d'admirateurs parmi mes collègues, en réponse à ma taquinerie, et j'peux pas m'empêcher  de froncer les sourcils. Elle a cru que j'étais sa copine du girl power ? Qu'on allait discuter robes et garçons devant une manucure ?  « Tu parles de qui ? Mon patron Frederic Douglas le puceau ? Ou de notre stagiaire le puceau ? Ou par ''collègues'', tu entends les techniciens pc à Austin à 80% puceaux ? » Elle s'excuse ensuite d'avoir, je cite, ''essayer d'être sympa avec moi''. Je lâche un long soupire devant cette phrase teinté d'ironie et je reviens même pas dessus.

Finalement, j'reviens avec les commandes et je me présente. Mon regard se balade entre mon morceau de tarte et yeux de biches que j'vais devoir appeler Ruby maintenant, puisque c'est son nom. Je vais pas lui dire, parce que sinon son égo de féministe sûrement végétarienne et hippie va se gonfler, mais je l'aime bien. Elle a du répondant et un minimum d'auto-dérision (autant que c'est possible pour une femme). Quand j'sens qu'elle va reprendre parole, je détourne le regard pour me concentrer complètement sur cette fameuse part de tarte. Elle va finir par croire que j'entretiens une relation plus qu'amicale avec la bouffe. Ruby répond à ma première question, pour elle, j'suis pas le grand méchant loup. Dommage, je commençais à vraiment me plaire dans ce rôle. « Je suis déçu. Je pensais que toi, t'étais la petite fille naïve qui rencontre un mec mystérieux, pas très avenant, sans doute d'un autre milieu. Et que moi, j'étais ce profond connard, sans émotions et sans coeur, qui au fond, souhaite simplement aimer et être aimer en retour.   » L'ironie est encore une fois palpable, un jour, je me rendrais peut être compte que j'en use bien trop souvent.  « C'est con, la vie n'est pas un conte de fée. » Je décide d'affronter son regard, me posant plus confortablement sur ma chaise, ma jambe frôlant la sienne sans faire exprès. « Tu me prends où tu veux et comme tu veux Ruby. » Et cette phrase trahissait vraiment ma pensée. Enfin si c'était pas cette phrase, mon regard le ferait de toute façon à ma place.  J'peux pas le nier, elle me plaît physiquement, et à sa petite phrase concernant la façon dont elle devait me prendre, j'ai eu au moins 1000 idées malsaines. Mais évidemment, ça passera sûrement pour une simple taquinerie et je m'en sortirai indemne. « Vous aimez vraiment vous casser la tête pour rien vous, non ? »  A toujours chercher à situer tout le monde, à comprendre leurs intentions, qui ils sont. « Qu'est ce que tu veux savoir ? » Dis-je, sur un ton plus avenant, engloutissant une part de ma tarte. C'est pas dit que j'y réponde forcément, mais avec un peu de chance, et des questions bien formulées, elle pourra peut être mieux me situer.  
Spoiler:
 
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Lun 3 Juil - 21:10

J'ai déjà pris cette habitude de contredire tout ce qu'il dit, mais je dois bien avouer qu'il n'a pas totalement tort cette fois-ci. Peut-être qu'il cherchait à me rabaisser en insinuant que j'attire que les puceaux, sauf que je ne peux pas me retenir de pouffer de rire. Et ce n'était pas contre lui pour changer. En tout cas, il a une très bonne image de ses chers collègues. Je décide de ne pas répondre, ce ne serait pas cool de mépriser ces pauvres garçons. J'ai encore une conscience.

Je jette discrètement un œil à sa façon de dévorer sa part de tarte. C'est relativement insultant de le voir donner plus d'attention à sa nourriture, plutôt qu'à ce que je lui raconte. En même temps, c'est plus facile d'affronter une pâtisserie, avec elle, il est certain d'avoir le dernier mot. Le voilà maintenant qui se met à ironiser sur cette célèbre histoire de la gentille fille et du mauvais garçon. Si je n'avais pas passé presque une vingtaine d'années sous le même toit que ma sœur, toutes ces railleries pourraient encore me surprendre. « C'est vrai que c'est dommage. Dans les contes de fées, le méchant perd toujours face au courage de l'innocente jeune fille. Ça m'aurait au moins laissé une chance. » En dépit de tous mes efforts, je viens d'admettre que oui, il m'intimide. Je me sens conne de lui offrir cette petite victoire et de le laisser prendre le dessus. Ça m'apaise tout de même de pouvoir arrêter de jouer ce rôle de la nana téméraire. Je sais très bien que je joue avec le feu et que je risque de me brûler les doigts. Puis, Kaidan relève une nouvelle fois ses yeux bleus dans ma direction et c'est à mon tour de l'esquiver. Même en me montrant plus honnête, je me sens toujours aussi tendue. J'occupe ma main de libre en jouant avec nos serviettes en papier au centre de la table. Je relève immédiatement mon visage lorsque sa jambe se frotte contre la mienne, tout en ayant un mouvement de recul. Je viens de recroiser son regard et ce dernier me donne réellement l'impression qu'il serait prêt à me laisser l'allonger sur cette table qui nous sépare. Là, maintenant. Cette image furtive qui me traverse l'esprit n'est pas aussi déplaisante qu'elle devrait l'être. Je l'ai bien cherché. Je préfère finalement le prendre à la rigolade et le taquiner à mon tour. « Aw toi aussi tu veux perdre ta virginité ? Fallait me le dire tout de suite. On peut s'arranger. » J'affiche un faux air attendri. Kaidan puceau, c'est tellement peu crédible. Ce mec dégage quelque chose d'imposant, une assurance que les hommes chastes n'ont pas. « Et tu peux inviter aussi ton patron et le stagiaire t'en qu'à faire. Comme tu disais tout à l'heure, je suis dans mon jour de générosité. Je vous montrerais comment faire du pied correctement sans se cogner dans la jambe de votre partenaire. » Je lui lance un sourire espiègle. Le sexe n'a jamais été un sujet tabou malgré que je pourrais facilement donner l'impression d'être prude avec mes leçons de morale.

Je finis par reprendre un air plus sérieux. Serait-il en train d'essayer de comprendre les femmes ? « Nous ? On n'est pas toutes pareilles. Puis j'ajouterais qu'en ce qui me concerne, ma nature curieuse fait que tu m'intrigues et que tu ne m'aides pas vraiment en te montrant si suffisant. » Autant lui dire la vérité, malgré le fait que j'ai compris qu'il ne cherche pas à ce que je lui porte de l'intérêt. Je ne vois rien de mal à s'intéresser aux autres. Je dirais même que c'est une bonne chose. Je ne cache même pas ma bouille surprise lorsqu'il me laisse l'opportunité de lui poser la question de mon choix. « C'est inattendu. » Dis-je avant de prendre le temps de réfléchir. J'en ai une bonne dizaine en tête, mais elles me semblent toutes stupides. On n'est pas à un speed dating ou autre connerie du genre. Je ne vais pas lui demander le titre de sa chanson favorite ou comment il aime ses œufs le matin. Je prends donc le temps de terminer mon dernier morceau de gâteau avant de me lancer. « Pourquoi tu penses que c'est ridicule de vouloir aimer et être aimé ? » Je reviens par défaut sur cette chose qu'il m'a dit peu de temps avant et que je ne comprends pas. Je n'imagine pas ma vie sans les personnes qui me sont chères. Ce n'est sans doute pas la meilleure question à poser pour mieux le comprendre, mais j'ai été prise au dépourvu.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mar 4 Juil - 1:51

« C'est vrai que c'est dommage. Dans les contes de fées, le méchant perd toujours face au courage de l'innocente jeune fille. Ça m'aurait au moins laissé une chance. »  Je dévisage Ruby. Je croyais l'avoir cerné, le genre de femme que rien ne peut atteindre, que personne ne peut intimider. Du coup, j'suis un peu surpris. Moi, Kaidan Taylor, petit technicien pc à l'université d'Austin qui intimide une femme de sa carrure et de son milieu. Faut croire que malgré la haute estime que je me porte, je me sous-estime encore sur certains points. Ce qu'il y a d'encore plus étonnant, c'est qu'en soi, je retire aucune satisfaction à savoir que je l'intimide. Pourtant, ça devrait sonner un peu comme une victoire.

Je mettais un terme à tous ces jeux de regards incessants en rebondissant sur sa phrase à double-sens. Et c'est à son tour d'ironiser sur la situation. Maintenant, à savoir si elle en use pour les mêmes raisons que moi... J'en sais rien, et je dois avouer que c'est un peu frustrant. Je me gratte la barbe dans un petit sourire. Concrètement, ça me dérangerait pas de me faire passer pour un puceau, jusqu'à ce qu'elle se mette à inclure Monsieur Douglas et le stagiaire dans le délire. « Pas si prude que ça, yeux de biches. » Je ris doucement, prenant un morceau de ma tarte. « J'savais pas que c'était ton kiff de t'envoyer trois techniciens à la fois. » Je me penche un peu vers elle, réduisant l'espace de sécurité, celui que j'évite généralement pour ne pas partir en couilles. « Malheureusement, je passe. C'est pas mon délire les plans à plusieurs. » Je me recule ensuite, détournant le regard de Ruby et reprenant mon air plutôt désintéressé.

Elle me ressort le refrain typique du ''gnagna on est pas pareils''. J'ai pas vraiment le temps de donner mon avis, de toute façon, je suppose qu'elle le connait et que c'est bien pour ça qu'elle ne me laisse pas la possibilité de lui répondre. Elle continue son monologue, me qualifiant de ''suffisant''. Je me pince les lèvres dans un petit soupir. « J'aurais préféré le terme ''insaisissable'. » Même si j'aime bien l'emmerder, ''suffisant'' c'est pas un compliment pour un gars comme moi, quelqu'un qui vient d'une famille plutôt modeste.   « Mais bon, je suppose que ''suffisant'' c'est toujours mieux que ''gentil''. » Dans le jargon des meufs, ''gentil'' ça veut souvent dire ''friendzoné à vie''. Je lui laisse la possibilité de me poser une question, et ça m'amuse beaucoup de voir qu'elle réfléchit intensément pour trouver la bonne. Je dépose ma culière ayant terminé ma tarte. Elle me pose finalement la question et gros blanc. De toutes les questions possibles et imaginables, c'était celle à laquelle j'étais le moins préparé à répondre. J'tente de garder contenance, de pas trop montrer que j'doute. « J'ai 37 ans. J'ai assez vécu pour savoir que je ne suis pas le genre de gars qui peut vivre une relation de couple seine. » Je m'allume une clope, oubliant même l'intolérance de Ruby à la fumée avant de continuer. « J'suis pas comme les autres. J'arrive pas à faire semblant. Et c'est ce qui fait que c'est pas pour moi tout ça.   » J'pense pas que l'amour n'existe pas, par contre, j'suis certain que le temps lui, il passe. Et il épargne rien, ni personne. « A moi. » Je reporte mon attention sur Ruby, dans un petit sourire avant de poser ma question. « Pourquoi tu te retrouves à manger un muffin avec un connard suffisant un vendredi soir à une heure si tardive ? J'veux dire, pas la peine de jouer la fausse modeste, t'as sans doute plein de mecs qui courent après toi. Pourquoi ça a jamais marché ? »
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mar 4 Juil - 21:20

« Pas si prude que ça, yeux de biches. » Prononce-t-il derrière un rire discret, tandis que je tente de ne pas me laisser déboussoler par ce petit jeu que j'ai instauré malgré moi. Mon air angélique naturel doit sans doute ressembler à tout autre chose à présent. Kaidan continue sur sa lancée et j'ai un sourire débile qui s'incruste sur le visage. « J'savais pas que c'était ton kiff de t'envoyer trois techniciens à la fois. » Ça commence à bien me plaire, cet échange rempli d'ironie et de sous-entendus. J'en viens même à penser que c'est regrettable que l'homme assît en face de moi soit si désagréable par moment. Franchement, j'aurai probablement été plus accessible s'il avait été plus ouvert et moins salaud. Puis finalement, il refuse ma proposition, qui n'en était pas réellement une évidemment. Pas pour les deux autres techniciens en tout cas. Je finis par hausser les épaules avec une moue déçue et sans tenter de me reculer cette fois-ci. « Malheureusement, comme tu dis. Si cela avait été avec deux autres nanas, le discours aurait été différent. » Je réponds dans un murmure. « Je voulais seulement rendre service. » J'ajoute avec un regard taquin, même si ce dernier porte déjà son attention ailleurs.

La conversation devient un peu plus prenante et je l'écoute sans rien dire. En attendant, je passe mon pouce sur les coins de mes lèvres pour m'assurer qu'il ne reste pas du chocolat dessus. Le terme suffisant, c'était bienveillant de m'a part. J'aurai pu sortir une insulte ou insinuer quelque chose d'un peu plus méchant, sauf que je ne voulais pas qu'on recommence à s'engueuler. « Je te rassure Kaidan. Gentil n'est absolument pas dans la liste des termes que j'ai pensé à utiliser. » J'avoue avec un sourire innocent. Celui à qui on pourrait presque tout pardonner. L'informaticien répond finalement à ma question et j'en suis assez satisfaite. Ses raisons ne sont pas aussi puériles que je l'aurais pensé. Je m'attendais à un discours ridicule, sur les déceptions et le fait de ne pas être capable d'aimer qui que ce soit. « Tu sais que tu n'as pas le droit de fumer à l'intérieur ? » Je demande, en éloignant le plus possible mon visage de sa fumée. Et je reviens enfin sur ses explications. « Si t'as essayé, je ne peux pas te dire le contraire. Tu n'es pas fait pour ça. Mais l'âge n'a vraiment rien à voir. Certains trouvent la bonne personne après 50 ans. » Je tente surtout de me rassurer pour le coup. Si je l'écoute, il ne me reste plus que douze ans avant d'abandonner l'idée d'être heureuse en couple ? Je ne peux pas l'accepter. « On peut rester soi-même tout en faisant des efforts. » Parce que c'est ce que je suis en train d'essayer de faire justement.

Finalement, Kaidan décide de me retourner pas une, mais deux questions et je dois bien admettre qu'elles me coupent presque la parole. C'est moins évident quand je dois me remettre moi-même en question. Je décide néanmoins de rester honnête et de ne pas tenter de dévier sur un autre sujet. « Peut-être parce que ce connard insaisissable ne sait pas faire semblant. » Je reprends le terme qu'il préfère volontairement. « Et parce que j'en ai marre de tous ces mecs qui veulent me faire croire à tout et n'importe quoi. Qui pensent qu'ils doivent jouer le rôle du mec fou amoureux de moi uniquement pour pouvoir me baiser. Comme-ci j'avais besoin de ça. » Je commence à devenir un peu plus vulgaire, mais je pense que plus rien ne peut choquer Kaidan maintenant. "Les filles, ça couche que par amour" elle me fera toujours aussi rire cette phrase. « Ou alors c'est parce que je suis complètement stupide et que j'avais envie de m'en prendre plein la gueule. Je ne sais pas. Ça pourrait aussi expliquer pourquoi ça n'a jamais marché. » Je finis par conclure mon monologue, tout en balayant la fumée à chaque fois qu'elle se dirige dans ma direction. Je le préserve de certains détails, comme ceux à propos de mon ex qui a fait circuler des vidéos de nous sur internet. Comment veux-tu réussir à faire confiance après ça ? Bref, ça ne le regarde pas. « Et toi, pourquoi t'as accepté de rester avec l'hystérique de service ? » Je suis curieuse de savoir à mon tour, ce n'est pas comme-ci il m'avait laissé croire un seul instant que ma compagnie était agréable. Un employé finit par s'approcher de notre table pour nous faire gentiment la réflexion. Je l'avais prévenu ! « On devrait sortir. » Un peu d'air frais me ferait du bien. J'attrape mon sac à main, mon ordinateur et je me lève. Je prends quand même le temps de baisser ma jupe volante. Maintenant, la décision ne tient qu'à lui. S'il veut terminer à l'extérieur le temps d'une clope, pas de soucis. Autrement, je rentrerais dans mon appartement sans le retenir. Je pourrais aussi me poser mille questions sur mon avenir amoureux, puisque cet idiot a réussi à me faire douter avec son pessimisme.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mer 5 Juil - 14:00

« Malheureusement, comme tu dis. Si cela avait été avec deux autres nanas, le discours aurait été différent. » Je joue nerveusement avec l'une des mes gourmettes, dans un long soupir. Sérieusement, elle veut vraiment sortir l'accusation typique ''les mâles ont tellement d'égo qu'ils ne peuvent se satisfaire d'une seule fille''. « Comme quoi, les clichés ont la vie dure des deux côtés. » Quitte à la décevoir, j'suis peut être un connard pas très avenant, mais j'ai toujours été adepte de l'exclusivité. « Non mais j'apprécie ton dévouement. Faut bien te trouver un moyen d'être utile. » Je me mords la lèvre dans un rire complice, bien curieux de voir sa réaction à ma petite pique.

Ruby me confie qu'elle n'aurait jamais utilisé le terme ''gentil'' pour me définir. Je le prends comme un compliment. En effet, j'suis pas ce gars qui va te venir en aide quand t'as besoin ou encore qui va te soutenir par solidarité. Venir en aide aux autres, ça me fait chier. Et de toute façon, j'ai jamais trouvé personne à qui je voulais venir en aide, pourquoi aller chercher plus loin ? Après que je me sois allumé une clope, elle me prévient qu'on ne peut pas fumer ici. « C'est plus efficace de le préciser avant que j'allume ma cigarette. » Après avoir tiré une taffe, je regarde autour de moi,  m'amusant de la réaction indignée de certains. Ruby rebondit finalement sur mon explication. D'après elle, il y a pas forcément d'âge pour rencontrer l'amour. Très naïf comme façon de voir les choses, mais pourquoi pas ? Peut-être que c'est moi qui ait tendance à tout le temps broyer du noir. « Le truc, c'est que plus t'es habitué à vivre seul, plus c'est difficile d'envisager une vie à deux. Une vie faite de concessions. » C'est comme ça que je voyais les choses, et si on part de ce principe, j'suis plutôt mal barré. J'me souviens pas d'un seul jour où j'ai pas vécu seul. Même avec mes vieux, on a jamais eu la relation la plus fusionnelle du monde. « T'as peut être raison. Il suffit de trouver quelqu'un qui accepte de vivre avec tes défauts. » Il suffit. Comme si il s'agissait de la tâche la plus facile au monde.

A mon tour, j'lui pose une question. Elle me titillait depuis un p'tit temps déjà. Et il semblerait que ce soit un peu au tour de Ruby de se sentir bousculée. J'peux voir que j'ai touché à quelque chose qui ressemble à un point sensible. Elle s'essaye à une réponse, me soutirant un sourire à sa première phrase. Peut-être parce que ce connard insaisissable ne sait pas faire semblant. Ce soir, j'aurais bien envie de le faire. Je joue avec la cuillère qui trône sur mon assiette, tout de même un peu plus curieux que d'habitude.  « Et parce que j'en ai marre de tous ces mecs qui veulent me faire croire à tout et n'importe quoi. Qui pensent qu'ils doivent jouer le rôle du mec fou amoureux de moi uniquement pour pouvoir me baiser. Comme-ci j'avais besoin de ça. » Ah ouais, le genre de gars qui se la jouent fleur bleue pour pouvoir tirer son coup. De drôles d'énergumènes ceux-là. J'ai jamais compris pourquoi il fallait en arriver là. Il faut vraiment idéaliser les filles pour croire qu'il faut agir comme ça pour les attirer dans nos draps.En tout cas, ce sont deux raisons qui se tiennent, mais j'me demande si elle va se remettre en question. J'attends un p'tit moment avant de lui répondre, et ça arrive finalement. Je ne suis pas trop surpris, j'ai cru remarquer que Ruby était plutôt quelqu'un de lucide. « En quoi c'est stupide d'aimer en ramasser plein la gueule ? Tu imagines une vie sans conflit, sans électricité, sans émotions contradictoires ?   » Ce serait bien chiant. J'ai pas à donner mon avis, mais j'pense que Ruby aime traîner avec ce genre de gars. Ceux qui font en sorte qu'elle doute, qui l'oblige à s'affirmer, à reprendre sa place de femme forte indépendante. Ce n'est que mon avis, et il n'est sûrement pas très judicieux, vu que je connais pas encore parfaitement la jolie brune.

Ce muffin offert, il ressemble de plus en plus à un espèce de speed-dating déguisé, même si les questions sont quand même plus intéressantes. Pourquoi j'suis toujours ici ? J'me retrouve face à un dilemme. Soit je continue à jouer l'innocent, soit je dis tout haut ce qu'elle sait que je pense tout bas. « Tu sais pourquoi j'suis encore là non ? Si ta compagnie me semblait si déplaisante, j'me serai déjà cassé.    » Un gars du magasin vient finalement se plaindre de la cigarette que j'avais allumé un peu plus tôt. Sérieux ? Ce gars, il doit faire un job étudiant vu sa tronche de jeune premier, et il veut chercher les problèmes ? Je m'apprête à lui répondre, mais Ruby se lève et propose qu'on sorte. Après une légère hésitation, j'me décide à la suivre, laissant tronche de jeune premier se satisfaire d'avoir fait un geste héroïque. « Connard. » Que je souffle une fois à la hauteur de Ruby, alors qu'on tournait au coin de rue. On s'retrouvait maintenant seuls, dans une rue déserte en pleine nuit. Je jette ma clope à terre dans un grand silence. C'est bizarre, mais j'dois avouer que l'agitation du Starbucks avait de quoi me rassurer. Mon regard se pose sur Ruby, et j'me refuse de faire durer ce jeu de regard plus longtemps. J'prends la jolie brune par le poignet pour la ramener à moi et la plaque contre le mur en pierre. Encore une fois j'augmente la proximité, me retrouvant à quelques centimètres de ses lèvres, me rapprochant et me reculant régulièrement, pour augmenter sa frustration, son attente. J'ai plus trop envie de discuter maintenant qu'il y a plus rien autour, parce que je sais que j'ai des chances de perdre.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mer 5 Juil - 23:22

Je lève un sourcil à l'écoute du long soupir de Kaidan. Il faut croire que les remarques sexistes dans le sens inverse, ça plaît un peu moins. C'est un cliché, mais on sait tous lequel des deux tableaux est le plus accepté en société. Puis, c'est à mon tour de lâcher un soupir, largement exagéré, lorsqu'il trouve cette excuse à ma proposition. « Quitte à être compétente dans ce domaine, autant en faire profiter tous les puceaux d'Austin. » Je secoue la tête en roulant les yeux. Il me fait dire vraiment n'importe quoi ce mec.

Je lui lance un regard moqueur. « Je pensais que tu savais lire. En plus, il y a un joli dessin pour aider. » Je pointe du doigt une affiche sur le mur, tout juste à côté de mon visage en plus. C'est surtout pour le charrier. Finalement, je ne m'attarde pas plus sur ce détail. Ce n'est pas moi qui me ferai engueuler. Je porte particulièrement plus d'intérêt à ce nouveau sujet de discussion. Un échange plus personnel et largement moins superficiel. « Le truc, c'est que plus t'es habitué à vivre seul, plus c'est difficile d'envisager une vie à deux. Une vie faite de concessions. » Je m'appuie sur la table et lui offre toute mon attention. C'est une façon de voir les choses et je la respecte. Je commence à le considérer d'une autre manière, moins comme un dégénéré qui ne parle que le language informatique. Son point de vu sur les relations me fait réfléchir, remet en doute quelques-unes de mes idées. Je dois pourtant avouer que je suis très têtue sur ce genre de choses en général. « C'est peut-être difficile, mais pas impossible. Franchement, si j'avais pensé comme toi dès le début, aujourd'hui, je serais mariée à un gosse de riche pervers narcissique. Et ça aurait été plus facile pour moi d'accepter de prendre ces mauvaises habitudes plutôt que de me barrer. » En fin de compte, je me redresse et je m'excuse derrière un léger rire gêné. Mes propos sont en train de diverger. « Désolée. » Je ne sais pas pourquoi je raconte ma vie à un gars qui m'a demandé plus tôt dans la journée de me taire. J'ai tendance à m'emballer trop facilement lorsque le sujet devient plus sensible. « Je pense aussi. Je crois même que certains défauts peuvent devenir attachants avec le temps. Enfin, pas tous. » J'avoue après sa conclusion sur le fait de trouver la bonne personne. On se retrouve enfin d'accord sur une chose. On fait nous-même des efforts, ce qui me réconforte dans mon point de vu. Puis, je perds cette assurance lorsque le sujet tourne autour de ma personne. Au final, je me retrouve agréablement surprise de sa réponse. Encore une fois, elle est très loin d'être bête. Est-ce que j'ai vraiment envie de vivre dans un monde sans conflits, sans disputes et surtout sans réconciliations ? Non. C'est évident. Par exemple, cette soirée aurait été horriblement chiante sans nos désaccords quand on y pense. « Tu sais que je commence à me dire que t'es peut-être pas qu'un simple connard. T'es presque, je dis bien presque, gentil ! » Je le taquine une fois de plus, ça m'évite de devoir parler de mon cas trop longtemps. Je ne suis pas à l'aise. Au regard qu'il me lance, je ne lui laisse pas le temps de répondre et je me rattrape. « Je rigole. » J'ignore sur quel pied marcher avec lui et ça me plaît, beaucoup. C'est stimulant et ça rejoint bien ce discours sur les conflits et contradictions. Qui aurait cru que je finirais par prendre un certain plaisir à discuter avec lui ? Finalement, la réponse que j'attendais arrive enfin. Et c'est celle que j'espérais entendre, sans vouloir en avoir la prétention. J'aime quand on assume ses pensées. Il n'aura pourtant pas de réponse en retour, puisqu'on est interrompu par le serveur. Kaidan accepte de me suivre dehors, ne pouvant s'empêcher de lâcher une insulte au garçon en quittant le café. Je lève les yeux vers le ciel pour désapprouver. Il n'a fait que son boulot et le pauvre semblait appréhender sa réaction. Je peux le comprendre. Une fois à l'extérieur, je respire une bonne bouffée d'air frais sans chercher à être discrète. J'ai passé deux heures à l'attendre dans ce Starbucks, c'est limite si je n'ai pas de fourmis aux fesses. Sans mentionner sa fumée de cigarette que je n'aime définitivement pas.

On marche doucement sous un silence pesant qui s'est imposé. Ce n'est pas spécialement une mauvaise chose. Sauf que je dois bien admettre que ça ne fait que monter la tension. Je n'arrive même pas à comprendre ce qui nous a mené à nous retrouver ici, on était mal barré dès le départ. Judicieusement, Kaidan ne me laisse pas le temps de trop réfléchir et de me perdre dans mes pensées. Je sens sa main entourer mon poignet et je comprends. Il a l'audace de faire ce qu'il veut. Ce que je veux aussi. Je me retrouve coincée entre ce mur et cet homme imposant. Que ce soit par son physique ou son charisme. J'ai laissé glisser à mes affaires à mes pieds à l'instant où il m'a plaqué contre ces briques froides que je peux sentir contre mes cuisses. J'alterne mon regard entre ses lèvres pulpeuses et ses yeux clairs. Ils sont incroyablement beaux vu de si près. Un rire nerveux m'échappe, j'essaye de le dissimuler en me mordillant la lèvre inférieure. Il me faut très peu de temps avant de céder à ses provocations. Il sait se faire désirer et je n'ai plus envie de lutter. Je passe mes mains par-dessus ses épaules, que je laisse glisser jusqu'à sa nuque que j'agrippe avec mes doigts. Je viens lui voler un baiser, le premier. Fougueux, passionné et presque sauvage. Ses lèvres ont encore le goût de sucre. Par mon étreinte, je ne lui laisse aucune chance de tenter de se reculer à nouveau. Je libère finalement l'une de mes mains, que je pose sur sa taille à l'intérieur de son blouson ouvert. Mes baisers se déplacent jusque dans son cou, avant de remonter vers son oreille. « T'habites loin d'ici ? » Je demande dans un petit murmure haletant. Plus besoin de faire semblant et je sais qu'il vit seul. Les regrets laissent un goût amer dans la bouche, alors que les remords sont éphémères... comme dirait Oscar Wilde, je crois ? Pourquoi j'ai l'impression que c'est toujours ce mec qu'on cite partout ? Enfin, on s'en fout en fait.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Jeu 6 Juil - 16:53

Je l'écoute s'épancher avec bien trop de curiosité sur sa vision du temps qui passe et du mal supposé qu'il est censé faire sur les personnes comme moi. Celles qui sont habitués à vivre seul, sans forcément remettre en question leur choix de vie. J'ai toujours cherché à n'avoir de comptes à rendre à personne, une question de principe. Et c'est intéressant de se retrouver en face de quelqu'un qui pense tout le contraire. Quelqu'un pour qui l'amour est la finalité d'un processus. Je sais pas si c'est utopique, d'habitude, j'me pose pas trop de questions là-dessus, je laisse couler et j'me dis que je verrai bien. Mais j'avoue qu'elle a ce don pour me donner envie de me remettre en question, d'essayer de trouver des réponses aux questions que je laisse d'habitude en suspens, parce qu'elles m'intéressent pas forcément assez pour que je m'y arrête plus qu'un quart de seconde. Elle en profite également pour se confier sur un chapitre plus privé de sa vie à elle. Un certain ''gosse de riche pervers narcissique''. Et je comprends mieux pourquoi elle se sent obligée de se défendre corps et âme, d'afficher et assumer sa féminité à tout bout de champ. J'aime bien me plaindre, mais en soi, j'ai jamais connu de très gros drames dans ma vie. Encore une fois, et comme souvent, je me suis fait un avis sur Ruby sans vraiment la connaître. Et il est rare que je me trompe, c'est pour ça que je tue à toujours suivre mes premières impressions.  «  Le mariage, c'est une bien belle connerie ça aussi. J'comprends pas les gens qui trouvent ça romantique. On parle quand même de poser ''l'amour'' sur papier. C'est assez contradictoire quand on y pense. » J'utilise mes mains pour faire des guillemets en utilisant le mot ''amour''. C'est un mot à utiliser avec parcimonie, et j'suis pas certain d'en avoir la définition exacte.

J'émets un doute sur la possibilité de définitivement s'accorder aux défauts des autres. Et c'est d'ailleurs ce qui fait que j'peux compter mes amis sur les doigts d'une main. Comme je l'ai dis plus tôt, j'arrive pas à faire semblant. La plupart des défauts chez les autres m'énervent. Tout comme je déteste particulièrement les écouter s'épancher sur leur vie. Je ne réponds rien, j'me sens pas vraiment l'âme d'essayer de la contredire, ou même de débattre. J'trouve ça plutôt cool de penser comme ça. Ma mâchoire se décroche un peu quand elle avoue commencer à me trouver gentil. Le truc, c'est que j'sais pas si elle est sérieuse ou si c'est simplement l'une de ses nombreuses tentatives de me taquiner tant cette discussion est teintée d'ironie. Je pensais être le seul à l'utiliser comme moyen de défense, mais encore une fois, il faut croire que je me trompais.

On quitte finalement le bar, et c'est pas plus mal, je ne veux même pas imaginer comment ça aurait pu terminer si on avait décidé de rester. Peut-être qu'au moins, j'aurais su quoi dire d'autre, pour briser ce silence plein de tensions qui s'installait. Ce n'était pas tellement déplaisant que ça, mais peut-être que ça infirmait quand même ce que j'lui avais dit plus tôt ''t'es plus belle quand tu tais.'' A priori non... Elle est juste plus intimidante. Alors, dans un geste pas tellement réfléchi, je bloque Ruby contre le mur, lui laissant aucune possibilité d'échappatoire. Mon regard, cette fois, ne fuit plus. C'est le moment d'assumer ce petit jeu, d'aller au bout des choses. Il me reste néanmoins ce semblant de fierté qui m'oblige à attendre un signe de sa part, à ne pas perdre en premier, et j'me montre satisfait lorsqu'elle approche ses lèvres des miennes. Elles ont encore le goût sucré des pâtisseries qu'ils avaient partagées auparavant. Impossible pour moi de reculer à présent, de toute manière, Ruby de son étreinte ne m'en laisse pas la possibilité. Toute ma frustration se transforme en excitation dans un baiser langoureux, intense, sauvage. « Non, pas très loin. A 5 minutes si marche vite. »  que je réponds fugacement entre deux soupirs, baladant mes lèvres du creux de son cou à son oreille. J'ai pas vraiment envie de me reculer,je le fais très doucement, trop doucement. Prépare toi... parce qu'il est fort probable que je te le dirai pas avant très longtemps. » L'une de mes mains descend au niveau de sa hanche, mon regard se partageant entre les lèvres pulpeuses de Ruby et son putain de regard. «  T'es belle Ruby. »

Je m'essuie finalement mes lèvres avec l'une de mes doigts et recommence à marcher sans rien dire d'autre. J'suis bien trop perdu dans mes pensées, imaginant déjà la belle nuit qui se dessine doucement. On arrive assez vite à mon appartement et j'ouvre la porte sous les aboiements de Milo. «  Doucement mon gros ! Papa est rentré... » Je m'abaisse pour venir le caresser, reportant mon attention sur Ruby qui sourit bêtement. «  Je l'entraîne pour qu'il fasse des combats de chiens clandestins. » Dis-je tout en me relevant. «  Non, je déconne. » Et voilà que j'arrive même plus à être ironique.

Je lui laisse le temps de déposer toutes ses affaires, me félicitant que mon appartement soit plutôt en ordre. C'est pas vraiment acquis quand on me connaît. Et je dépose  mon regard fiévreux en sa direction. «  Tu m'excuseras,mais je crois qu'on va zapper l'étape où je te propose à boire. » D'un geste un peu brusque, je m'empare de sa main pour la ramener vers moi et goûter à nouveau à ses lèvres. Mes baisers se dirigent très vite vers son cou et le creux de son oreille alors que je lève une des ses jambes à ma taille. Je peux sentir plus distinctement son parfum fruité, il me galvanise. De mon étreinte musclée, je ne lui laisse pratiquement pas le choix. Maintenant, elle ne peut plus se défiler, et moi non plus. De toute façon, je n'en ai jamais vraiment eu envie.
 
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 7 Juil - 20:11

Je me demande, en écoutant son discours sur le mariage, si je ne deviens pas aussi blasée que lui avec le temps. Je ne l'espère pas, c'est plutôt effrayant quand on y pense. Il y a quelques années, j'en rêvais de ce foutu mariage. Je voyais cette union comme l'ultime preuve d'amour, une façon de célébrer la joie et le bonheur d'avoir trouvé sa moitié. Quelle blague ! Je pensais surtout qu'en temps que femme, je devais me sentir chanceuse d'être aimé en retour par monsieur parfait (je croyais bêtement que ça existait). Je préfère cependant lui répondre par un simple sourire en coin. Bien que je me solidarise avec son idée, je n'ai pas trop envie de continuer à débattre sur ce sujet. Parler de mariage avec un inconnu, c'est assez particulier. Et je n'ai pas envie de perdre mon côté rêveur non plus en crachant sur le concept, même si pour m'a part plus jamais je songerais à me marier. Je n'ai pas besoin de ce morceau de papier pour m'engager avec quelqu'un.

Plus vite que je ne l'aurais pensé, on se retrouve dans cette petite rue étroite à s'embrasser comme des adolescents. Enfin, avec un peu plus d'expériences quand même. Je n'arrive pas à me raisonner, comme-ci il avait réussi à obtenir le contrôle. J'ai pourtant du mal à le lâcher d'habitude. C'est effrayant et excitant à la fois. Finalement, je comprends assez rapidement que c'est ce sentiment de la liberté qui me fait autant d'effet. Et peut-être (surtout) aussi ce bel homme qui me retient contre ce mur. Je ne vais pas commencer à faire l'ignorante. Kaidan représente mon idéal masculin, physiquement parlant bien sûr. Entre la barbe mal taillée, les traits de son visage parfaitement imparfait et ses épaules larges, ça me laissait peu de chances de lui résister dès le début. J'ai un sourire qui se dessine lorsqu'il me répond qu'il habite à cinq minutes. À croire que les astres se sont alignés pour que je termine dans son lit. Je n'ai pas envie qu'il détache ses lèvres de mon cou et malgré qu'on devrait s'en aller, je le retiens. Jusqu'à ce qu'il attise ma curiosité avec cette chose qu'il ne me répétera pas avant longtemps. Et que je ne m'attendais pas à entendre de sa bouche. « T'es belle Ruby. » J'aimerais pouvoir baisser les yeux comme j'ai l'habitude de faire face aux compliments, mais impossible de détacher mon regard du sien. Alors, je le remercie à ma façon. Par un baiser un plus tendre et plus long que les autres. Je pense au même moment qu'il ne me le redira plus jamais. Je ne suis pas crédule au point de croire que je serais plus qu'un coup d'un soir.

Finalement, on arrive à se détacher le temps de faire la route. Je profite de ces quelques minutes de libre pour envoyer un message à mes colocataires. Je les préviens que je rentrerais tard, sans donner plus de détails. Je n'ai pas envie qu'elles s'inquiètent. On arrive très rapidement chez lui et je pense qu'on a dû battre ces fameuses cinq minutes annoncées. À peine mis le pied chez lui, Kaidan caresse son chien et j'ai ce sourire idiot figé sur le visage. C'est plutôt rassurant et attendrissant de voir qu'il est capable de donner de l'attention à un animal. Il ne peut pas s'empêcher de blaguer sur le fait de l'entraîner pour des combats. Je lui lance un regard noir avant qu'il se rattrape. « T'es pas drôle. » Que j'énonce dans un rire amusé. Logique. De toute façon, si j'avais été du genre à être cohérente, je ne serais pas chez un homme qui me faisait encore peur il y a à peine une heure ou peut-être deux. J'ai perdu le fil du temps.

Je profite qu'il s'occupe de son chien pour déposer toutes mes affaires dans un coin. Je retire même mes talons par la même occasion. « Tu m'excuseras, mais je crois qu'on va zapper l'étape où je te propose à boire. » Kaidan se saisit de ma main et vient à nouveau me retenir contre lui. C'est déjà pardonné. Sans mes dix centimètres sous les pieds, je me sens encore plus petite et c'est loin d'être désagréable. Je dois m'agripper à son cou pour répondre à ses baisers. Puis sa main glisse sur ma jambe, qu'il remonte à sa taille. Par ce contact entre nos deux bustes, je peux sentir son rythme cardiaque s'accélérer. Je lui lance ce regard indécent, les lèvres entrouvertes. Ce regard qui veut tout dire, celui qui manifeste à quel point je le désire. Dans un geste impulsif, j'arrive à faire basculer mon partenaire dans son canapé. Et comme je n'arrive pas à rester trop longtemps sans le toucher, je me pose à califourchon sur ses genoux. Maintenant, lui aussi se retrouve bloqué et je suis loin d'avoir envie de le libérer. Le contact de mes lèvres sur sa chair commence à devenir de plus en plus sensuel, mes caresses sont suggestives. Pourtant, je sens qu'un truc cloche. Je recule mon torse du siens et je comprends le problème. « Ok. Je ne sais pas pour les autres filles, mais ton chien est en train de nous regarder et moi ça me gêne. » J'avoue dans un rire, tandis que mes doigts continuent à effleurer la mâchoire de Kaidan. Au final, je lui soutire un dernier baiser furtif avant de me décider. « Je crois que c'est le moment où tu m'emmènes dans ta chambre. » Dis-je en chuchotant dans le creux de son oreille, avant de lui mordiller le lobe pour faire grimper la température.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 7 Juil - 22:46

La tension grimpe rapidement. Ruby se sait cernée et ça n'a pas l'air de forcément la déplaire. Ses souffles chauds au creux de mon oreille, son regard de braise posé sur moi. Je me satisfais de voir l'intensité qu'elle met pour s'attacher à mon cou, pouvoir goûter à nouveau à mes lèvres. Sûrement un délire un peu macho, mais j'aime qu'on se batte quand on me désire. Elle reprend finalement les débats, me poussant sur le canapé du salon. Ruby revient au galop, femme, maîtresse de son sujet. Je lui laisse cette satisfaction, cette impression qu'elle peut également avoir le contrôle. D'accord, peut-être que je n'ai pas vraiment envie de me débattre non plus. Pendant un regard fugace, j'arrive à distinguer tous les traits de son visage, descend mon regard jusqu'à son chemisier, et mon imagination travaille tout seul. Ses caresses ne me laissent pas vraiment la possibilité de tenter quoi que ce soit et me ramène à la réalité, j'suis comme figé pendant un instant. Elle se recule pourtant ensuite, et je me demande un tout petit instant si j'ai fais quelque chose de mal. Je tourne le regard en direction de Milo, suivant celui de Ruby, échangeant un rire complice (qui l'eut crû ?) avec la jolie brune. Je soulève Ruby sans aucune difficulté vu sa taille fine et m'éloigne peu à peu du salon, sous les pleurs du chien. « T'es dure avec Milo, il est déçu de pas pouvoir mater. » que je lui susurre à l'oreille dans un souffle chaud avant de l'embrasser, lui mordillant par la même occasion la lèvre dans un geste passionné. La porte de la chambre se ferme derrière nous et j'me sens prêt à mettre en pratique tous les scénarios imaginés dans cette petite ruelle, sur le chemin qui nous séparait de mon appartement.

...

J'reprends ma respiration, complètement essoufflé, le regard dirigé vers le plafond. Je regrette absolument pas d'avoir eu à me farcir toutes ses conneries de féministes, et pendant un court instant, j'ai même l'impression que je pourrais m'en accommoder. J'suis clairement dans un putain de trip. Ruby est aussi chiante que désirable. Honnêtement, c'était encore mieux que ce à quoi je m'attendais, nerveux, bestial, intense. Sans vraiment m'en rendre compte, j'ai encore un bras qui entoure Ruby. Je fouille dans mon tiroir et trouve mon paquet de clopes. Mais après un léger moment d'hésitation, je l'abandonne, refermant le tiroir, me rappelant encore une fois de l'intolérance de Ruby à la fumée. Je m'y ferai peut-être un jour qui sait. J'entends Milo qui gratte à la porte, et j'peux m'empêcher d'en rire. « Tu peux rester ici ce soir, si tu veux. » Mon réveil affiche 2h00 du matin, j'veux pas la savoir dehors à une heure aussi tardive de la nuit.  Puis avec un peu de chance, elle me fera le petit dej demain matin.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Sam 8 Juil - 19:53

Mon index redessine les contours d'un des tatouages de Kaidan, celui sur son bras qui m'entoure encore. Je reprends mon souffle doucement, les cheveux ébouriffés que je ramène en arrière pour les dégager de mon visage. Je suis perdue dans mes pensées, comme souvent. Je crois que ce serait plus facile de regretter mon choix maintenant, mais je n'y parviens pas. Ces moments partagés avec Kaidan ont été différents de ce que j'avais imaginé. C'était mieux pour être totalement honnête, bien plus extrême, plus passionné aussi. Une chose est claire, si en dehors de cette chambre on est à des années-lumières d'être sur la même longueur d'onde, nos deux corps eux prouvent qu'ils sont sacrément compatibles. Du moins, c'est comme ça que je le ressens, mais j'ignore si mon partenaire l'a expérimenté de la même manière. Je l'espère pour lui, parce que c'était sensationnel. Je finis part revenir à la réalité lorsqu'il bouge pour fouiller dans son tiroir. Curieuse de nature, j'observe silencieuse et je fronce les sourcils lorsqu'il repose son paquet de cigarettes. Je ne sais pas si c'est à cause de moi ou pour une autre raison, mais dans le doute, je me sens un peu coupable. « Tu peux si tu veux. » Dis-je avec une voix fine et en lançant un regard vers son tiroir. Du moment qu'il rejette sa fumée de l'autre côté, je peux bien faire cet effort et être plus tolérante. Ça me gêne un peu de le priver, même si ce n'est peut-être pas de ma faute.

Puis Kaidan se moque de son chien qui gratte à la porte, ce qui n'est pas drôle. Pauvre Milo. Mais j'oublie de lui en faire la remarque lorsqu'il me propose de dormir chez lui. Je me redresse dans le lit, quittant par la même occasion son bras. Je ne peux pas cacher mon étonnement. « T'es sûr ? » Je n'ai jamais voulu être de celles qui s'accrochent après s'être envoyé en l'air. Vous savez, comme ces filles (et garçons aussi parfois) qui pensent être amoureuses à cause des hormones et tout le reste. « Parce que sinon je pense que je peux m'arranger pour prendre le bus de nuit. Il doit bien passer pas loin d'ici... » Je propose tout en sachant qu'au fond, ça m'emmerderait un peu de m'en aller maintenant. En plus, je ne tomberais pas toujours sur des mecs aussi gentils que Josh ou Kaleb. Après lui avoir répondu, je reprends ma mauvaise habitude d'être trop tactile et je passe ma main sur son front, pour repousser ses cheveux en arrière à lui aussi. Geste totalement irréfléchi et que je stoppe immédiatement, un peu trop tard tout de même. « Tu veux bien laisser ce pauvre chien rentrer ? » Je demande pour faire diversion et tenter de lui faire oublier ma maladresse. Enfin, aussi parce que ça commence à me faire mal au cœur de l'entendre pleurer derrière cette porte. Je ne suis pas là pour lui voler son maître. Le lit est assez grand pour nous trois.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Dim 9 Juil - 17:07

La pression redescend doucement, en même temps que ma respiration se fait de plus en plus fréquente. Ruby me donne le droit de fumer et ça m'amuse un peu. Sûrement parce qu'en soi, j'en avais pas forcément besoin pour le faire, mais j'apprécie néanmoins qu'elle brave son intolérance à la cigarette pour que je puisse m'en griller une en toute tranquillité. Je sors donc finalement le paquet de clopes de l'armoire et m'en allumer une. A croire que c'était peut-être pas tant des conneries que ça, tout son monologue sur le fait qu'on peut rester soi-même tout en faisant des efforts.

Je lui propose de passer la nuit ici, ce qui n'est pas vraiment quelque chose que je fais d'habitude. Le plus souvent, j'évite déjà de ramener des conquêtes ici. Je perçois cet appartement comme un endroit rien qu'à moi, un espèce de jardin secret loin de tout, et surtout de tous. Mais il semblerait que j'avais déjà un peu brisé ce principe en ramenant Ruby ici, donc un peu plus ou un peu moins. Elle me demande si j'suis sûr de moi et j'ai presque envie de lui répondre qu'avec elle, j'suis pas sûr de grand chose mais je hausse simplement les épaules en tirant une taffe de ma clope. « Comme tu le sens, j'dis juste que si t'as la flemme de partir maintenant, ça me dérange pas tu crèches ici ce soir. » On fera en sorte d'éviter les sujets qui fâchent, histoire de pas se jeter l'un sur l'autre. Quoique, ça me dérangerait pas qu'elle se jette sur moi, du temps que c'est pas pour me trucider.  

Elle vient ensuite replacer l'une de mes mèches de cheveux en arrière, dans un geste très fugace, avant de retirer sa main brusquement. Je peux pas m'empêcher de me marrer. On dirait un gosse qui se fait coincer en train de faire une bêtise. J'ai pas vraiment le temps de revenir là-dessus puisqu'elle semble s'être prise de pitié pour Milo. « Aussi bourreau des cœurs que son maître. » Je me lève et ouve la porte pour laisser entrer Milo. Le chien se précipite vers la chambre dès qu'une ouverture se présente. « C'est à cause d'elle que t'as pas pu rentrer Milo, elle voulait pas de toi. » que je murmure au chien, assez fort pour que Ruby puisse l'entendre. J'retourne sur le lit, accompagné par le chien qui vient chercher des caresses chez la jolie brune. Pas très rancunier celui-là. « T'attache pas trop à lui, son combat est prévu pour la semaine prochaine, et je donne pas cher de sa peau.  » Je tire une autre taffe de ma cigarette, mon regard tourné vers Ruby avec un petit sourire idiot sur le visage, sans même que je m'en rends compte.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Lun 10 Juil - 17:47

Finalement, Kaidan change d'avis et s'allume une cigarette après que je l'ai consenti. Je trouve ça plutôt cool qu'il ne l'a pas fait avant, peut-être parce que j'ai l'impression qu'il me traître avec un peu plus de considération. Contrairement au Starbucks où il n'avait absolument pas hésité à en fumer une, ce qui n'était pas très correct. Cela ne m'empêche pas de continuer à balayer la fumée dès qu'elle s'approche un peu trop de mon visage, mais je ne vais pas faire l'emmerdeuse. On peut aussi prendre sur nous et ne pas toujours chercher la petite bête.

Je pince mes lèvres lorsqu'il maintient sa proposition de passer la nuit dans son appartement, sans être insistant. Il ne me semble même pas très certain lui-même. Ma décision était déjà toute prise et je n'ai pas envie de le saouler en étant encore plus hésitante. Alors j'affiche un petit sourire pour être polie. « Je vais rester. C'est moins dangereux... Je crois ? » Un regard rieur s'ajoute à mon sourire. Ça m'emmerde un peu de devoir admettre cette petite crainte, qui pourrait être perçu comme une faiblesse, sauf que je suis consciente et qu'on connaît tous les chiffres trop importants des agressions à Austin. Il suffit de lire les actualités pour en avoir froid dans le dos. Franchement, je ne pensais pas que je viendrais à dire ça, mais je me sens plus en sécurité dans cette chambre.

Heureusement, l'informaticien ne revient pas sur mon étourderie et accepte de laisser Milo nous rejoindre. J'imagine qu'il n'est pas fan de ce genre de petites attentions, que personnellement, j'adore. C'était absurde de ne pas y avoir songé avant. « Aussi bourreau des cœurs que son maître. » Sa remarque m'amuse et, le temps d'une demi-seconde, je me tâte à lui répondre. « L'un des deux n'a pas eu besoin de pleurer pour me ramener chez lui. » Entre tous les événements de la soirée et la fatigue qui commence à se faire ressentir, je me mets moins de barrières pour m'exprimer. « Dommage, ça aurait été très drôle. » Il parait que les meilleures conversations ont lieu tard dans la nuit. Je crois plutôt que j'ai tendance à dire des tonnes conneries.

Le beau toutou fait une entrée surexcitée dans la chambre. Je remonte le drap jusqu'en dessous de mes aisselles pour éviter de me faire griffer pendant qu'il me rejoint. J'affiche un air faussement outré lorsque Kaidan m'accuse de ne pas avoir voulu de l'animal avec nous. Bon, c'est la vérité, mais j'ai bien le droit d'être de mauvaise foi. « Arrête de mentir ! Enfin, je voulais juste préserver son innocence. Je suis sûr qu'il comprend. » Je me défends avec un rire débile avant de commencer à câliner Milo qui ne demande que ça. Au moins, lui, je peux le caresser autant que je veux. « Tu sais que t'es trop beau toi ? » Je demande au chien. Pas de réponse, normal. Dans le cas contraire, je serais déjà partie en courant. Kaidan reprend sa place dans le lit. « T'attache pas trop à lui, son combat est prévu pour la semaine prochaine, et je donne pas cher de sa peau. » Je tourne ma tête dans sa direction, en continuant à gratter l'arrière des oreilles du chien. J'aimerais pouvoir lui lancer un regard menaçant, mais rien que de le voir avec son sourire stupide m'empêche de rester sérieuse. « Si tu menaces encore une seule fois ce pauvre et adorable toutou, je t'étouffe cette nuit dans ton sommeil et avec ton propre oreiller en plus. » Il faut croire que j'ai déjà adopté Milo. D'ailleurs... « Et je te vole ton chien. C'est évident. » J'ajoute en faisant un bisou sur le museau de Milo, qui me le rend aussitôt en léchant ma joue. « Tu vois ? Il m'aime déjà. » Je m'essuie avec la pomme de ma main et je me retiens de rire. Je n'ai jamais eu la chance d'avoir un animal. Mes parents ne voulaient pas et une fois dépendante, entre les études et le boulot, j'ai préféré rester responsable et résister à la tentation. « Admet-le, tu l'as adopté pour séduire les femmes dans la rue ? » J'ai déjà lu un truc dans le genre et je suis la première à craquer sur les animaux que je croise dans les parcs. Alors, pourquoi pas ? Même si dans mon cas, je prête rarement mon attention au maître ou à la maîtresse à l'autre bout de la laisse.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Jeu 13 Juil - 0:01

 « Je vais rester. C'est moins dangereux... Je crois ? » J'toise Ruby d'un petit regard espiègle à sa remarque. Je comprends bien que c'est avant tout pour me taquiner. Alors autant jouer le rôle à fond.   « Par contre, te rend pas dans la pièce du fond. C'est là que j'garde mes cadavres euh... j'veux dire mes chiens de combat pas dressés. Je ne voudrais pas qu'ils t'attaquent. » Le plus drôle, c'est quand elle se rendra compte que je n'ai pas de pièce au fond de l'appart'.

« L'un des deux n'a pas eu besoin de pleurer pour me ramener chez lui. » Elle fait germer en moi une idée des plus désagréables. J'en ai un putain de frisson. « Peut être drôle mais pas très efficace.  » Après avoir rejoint le lit, je rapproche mon visage de celui de Ruby. « Je te sais immunisée aux larmes de crocodile.  » Je l'embrasse fugacement, reniant une règle fondamentale: Pas de contact après l'acte.

Heureusement pour moi, Milo semble me voler la vedette. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, j'en ai l'habitude maintenant. Et dire que je ne soupçonnais même pas l'impact que pouvait avoir un animal de compagnie dans le jeu de séduction. Sans doute parce que je m'en bats royalement les couilles, et que je cherche pas forcément à ramener des conquêtes tous les samedis soirs. Et voilà que Ruby commence à me menacer de m'étouffer avec mes propres coussins. « Milo voudra pas te suivre. Il est comme moi, allergique aux barges et aux hystériques. » Par instinct, je me protège, m'attendant à une réaction plutôt virulente de Ruby. Tout en caressant Milo (qui semble apprécier autant que moi les caresses de yeux de biches), elle me demande d'admettre que j'ai pris un chien simplement pour pouvoir draguer. « J'suis démasqué ! Tu sais, je me suis dit que ça pourrait m'aider à ramener des canons de beauté. Alors quand j'ai pas mon chien avec, je vise moins haut. » Sans déconner, y'a pas de meilleur compagnie qu'un chien. Ça t'écoute, ça ne parle pas et ça te donne de l'affection. J'entends mon ventre qui gargouille, alors je détourne mon regard de Milo pour le poser sur Ruby. « T'as faim ? Si c'est le cas, j'ai bien envie de commander des pizzas. On fera moitié-moitié. » Je me lève du lit à la recherche de mon boxer, en l'attente de sa réponse.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 14 Juil - 22:08

Je lève les yeux vers le ciel pour la millième fois de la journée. Cette fois-ci, c'est avec un air amusé par sa connerie. « T'en fais pas, je sais très bien me défendre. » Je hausse les épaules en me montrant confiante et pas impressionnée par cette histoire de placard. J'ai ensuite ce mince sourire satisfait lorsque Kaidan me rejoint dans le lit et me répond qu'il me sait immuniser aux larmes de crocodile. C'est que le beau gosse commence un peu à me connaître. Je n'ai même pas le temps de répondre, puisqu'il me surprend en me volant un baiser furtif sans que je m'y attende. De toute façon, j'ai un peu de mal à imaginer Kaidan pleurer. Sauf s'il cache bien son jeu avec son allure assurée. Néanmoins, il a ce truc qu'il dégage et qui me fait croire que rien ne peut l'atteindre. C'est assez troublant.

Je repose toute mon attention sur le chien qui ne semble pas un poil jaloux de voir une inconnue chez son maître. Au contraire, Milo ne fait que réclamer des câlins. Comment ne pas craquer ? « Milo voudra pas te suivre. Il est comme moi, allergique aux barges et aux hystériques. » Je tourne directement ma tête vers Kaidan et affiche un air faussement scandalisé. « Vraiment ? Allergique tu dis ? » Je me retiens de rire en le voyant se protéger sur le coup. Heureusement que j'ai assez d'humour et que son répondant me plaît. Je parviens tout de même à le toucher, un peu partout pour l'embêter et en prétendant me sentir concernée. « Laisse-moi vérifier, parce que je n'ai pas eu l'impression que tu souffrais quand je te touchais tout à l'heure. » Je finis par lui dire avec un regard indécent. Ça ne dure qu'un petit instant, puisqu'il continue à me chercher. Kaidan vient de sous-entendre qu'il a visé moins haut avec moi et cette fois-ci, j'ai moins envie d'être gentille. « Quel enfoiré ! » Connard commence à faire répétitif à force, alors je me permets une petite variante. Ma main étant toujours posée sur son ventre, je le pince soudainement pour me venger, sans y mettre toute ma force non plus. Puis, je me recule et je me montre détachée. Je reprends mes papouilles avec Milo qui commence à perdre patience. « Tu vois, c'est ce qui arrive quand on vise les vieux cons. À partir de trente-cinq ans, ils deviennent trop aigris. » Je balance au chien, tout en lançant un regard à Kaidan sur le côté pour observer sa réaction. On sait tous les deux à qui je m'adresse vraiment.

Enfin, ce dernier pose une question plus importante et je n'hésite pas une seule seconde pour prendre ma décision. « Très bonne idée, je meurs de faim aussi ! » J'ai sauté le repas du soir et je crois avoir brûlé assez de calories aujourd'hui pour me faire plaisir. De plus, en se partageant les frais, c'est plus simple pour nous deux. Je pense qu'on n'aime pas devoir quelque chose aux autres. Bref, il s'est déjà levé et cherche un truc, son boxer j'imagine. J'enfile aussi rapidement mon sous-vêtement du bas et je boutonne la moitié de mon chemisier pour couvrir mon torse. Je ne vois aucune utilité à me rhabiller complètement, sachant qu'on retournera dormir un peu plus tard. Je me retrouve peu de temps après derrière lui, dans un petit couloir. Son chien se colle à mes jambes. « Tu ne cherches pas à m'engraisser pour nourrir tes chiens de combats hein ? » Je demande en plaisantant et pour éviter que le silence s'impose trop longtemps. « Au fait, c'est le bon moment pout faire ton devoir et de me proposer ce verre par politesse. » J'ajoute plus sérieusement, mais avec un petit sourire en coin. J'ai encore plus soif que faim.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Dim 16 Juil - 0:04

Il semblerait que mon histoire de cadavres ne soit pas très crédible, ou alors peut-ête que je ne lui fais plus si peur qu'au début. Bizarrement, j'ai aucun mal à croire qu'elle puisse réellement savoir se défendre. Ruby m'a plutôt l'air d'une fille débrouillarde (sauf en informatique, et c'est pas plus mal quand on voit comment ça s'est terminé). Je pense que l'on s'accorde au moins là-dessus, on préfère toujours faire les choses par nous même et être indépendants que d'avoir des comptes à rendre aux autres.  

En y réfléchissant, c'est vrai que ma petite remarque taquine sur ma supposée allergie envers Ruby est doucement ironique. Mais c'est comme ça, à force de titiller et d'être sans cesse dans l'ironie, les remarques ont de moins en moins de sens. J'préfère ce style d'échanges à des discussions stériles sur le poisson rouge de Ruby, ou du jean's salsa taille haute qu'elle a acheté la semaine dernière. Lorsque Ruby se rapproche pour me... palper ? J'entoure un de mes bras protecteurs autour de sa taille, pendant un laps de temps plutôt court puisque j'peux pas m'empêcher de faire la mariole. Elle me pince le bas du ventre et je pousse un ''Aïe'' légèrement exagéré alors qu'elle m'insulte d'enfoiré. « C'est bien, j'vois que tu enrichis ton vocabulaire. » De connard, on passe à enfoiré. Elle enrichit en même temps qu'elle adoucit. « Tu essayes de le monter contre moi ?  Parce que c'est perdu d'avance. Je te rappelle que c'est le vieux aigri qui a atteint les 35 ans qui lui donne à manger. »

Je retrouve mon boxer et l'enfile avant de quitter la chambre. Je pense déjà à la pizza quatre fromages qui m'attend. J'esquisse néanmoins un léger sourire, vraiment très fin, à la remarque de Ruby. Il ne faudrait pas qu'elle se rende compte qu'elle m'amuse autant. « J'adorais lire Hansel et Gretel quand j'étais jeune. » que je dis d'un air de psychopathe alors qu'on arrive dans la cuisine. J'ouvre mon frigo et en sort deux bières dont une que je tends à Ruby. « Au moins, on ne pourra pas m'accuser de tenter de te faire boire pour te sauter après.   »  Je sors mon téléphone portable, composant déjà le numéro de la pizzeria. « Tu prends quoi comme pizza ?  »
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mar 18 Juil - 2:39

Je prends un certain plaisir à l'entendre lâcher un léger cri de douleur suite à mon pincement. Probablement exagéré, mais je ressens ce petit sentiment de victoire et de vengeance. Je pense même qu'il mériterait pire, mais ce serait dommage de l'abîmer. Puis, je relève un sourcil lorsqu'il vient parler de mon vocabulaire. « Salaud, couillon, abruti, crétin... Je t'en réserve pour tout à l'heure. Si t'as des suggestions, n'hésite pas ! » J'y ajoute mon plus beau sourire narquois. Il y a ce truc, cette image qu'il donne et qui me rassure sur le fait qu'il n'est pas du genre à s'offenser pour quelque chose d'aussi puéril. Kaidan a l'air solide, physiquement et mentalement. Dans un sens, ça devient rassurant après avoir passé un peu de temps avec lui... (Ou bien je suis complétement folle, ce qui est fort possible aussi). « Tu essayes de le monter contre moi ? Parce que c'est perdu d'avance. Je te rappelle que c'est le vieux aigri qui a atteint les 35 ans qui lui donne à manger. » Bon argument, je dois bien l'avouer. Je lance un regard au chien, puis à Kaidan et de nouveau au chien. Difficile de trouver mieux. « Bon d'accord. Je te laisse gagner cette fois-ci. Seulement parce que t'es son papa et que c'est trop mignon. » J'ai bien envie de parier qu'il ne doit pas trop apprécier être comparé à quelque chose de mignon. C'est un peu comme être gentil au fond, non ?

On se retrouve rapidement à l'extérieur de sa chambre. Je découvre un peu l'appartement, que je n'avais pas pris le temps de regarder en arrivant. C'est plutôt sobre. Étonnamment propre. Puis, j'ai ce sourire habituel qui se dessine lorsqu'il fait une référence à Hansel et Gretel, malgré son regard effrayant. « Encore un livre où la méchante perd et où l'innocente petite fille gagne. J'ai tout de suite moins peur, merci Kaidan. » Je réponds sur le ton de l'ironie pour la dernière phrase. En vérité, je crois que je comprends un peu mieux l'informaticien. Je dois probablement me tromper aussi, mais il commence à m'intéresser. Plus qu'il ne le devrait. Il ne faudrait pas que je me pose trop de questions à son sujet non plus. On arrive dans la cuisine et il m'offre enfin une bière. Je n'attends pas très longtemps avant de l'ouvrir pour y boire la première gorgée. Je fronce ensuite les sourcils à sa prochaine remarque. « Oh... C'est très classe ça ! » Mais ce n'est pas faux et encore heureux ! J'espère qu'il ne m'aurait pas touché dans le cas contraire, qu'il a au moins une petite conscience derrière son allure de mâle alpha.

Je profite que Kaidan s'occupe de la commande pour récupérer mon sac à main qui traîne au pied du canapé. Je sors mon porte-feuille et mon portable. Je l'admets, ce dernier m'a beaucoup manqué. Je n'aime pas être séparée trop longtemps de lui. Finalement, je réponds d'un air détachée à Kaidan en ce qui concerne la pizza. « Une royale. Sans oignons et champignons. » Exigeante ? Non, je sais seulement ce que je veux. Je suis en même temps absorbée par mes dernières notifications, ce qui me permet de retrouver un minimum ce lien que j'ai avec la réalité. Et le fait que je n'ai pas absolument pas bossé comme prévu. « Merde. » Je soupire contre moi-même, en essayant d'être discrète puisque Kaidan s'apprête à téléphoner. Pour ne pas me torturer plus encore, je repose tout de suite ce téléphone sur la table et reporte mon attention vers Milo et son maître. Parfois, il vaut mieux profiter du moment présent et la vue n'est pas trop mal, je dois le reconnaître.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Mer 19 Juil - 21:07

Ruby fait l'inventaire de toutes les insultes qui lui passent à l'esprit pour me définir. J'hoche la tête de droite à gauche, exaspéré devant un langage si peu fleuri. Je dépose ma main sur le menton (bien que pour le même prix, j'aurais préféré attraper sa langue) de Ruby dans un geste d'une condescendance qui me caractérise très bien. « C'est pas très beau d'entendre une femme utiliser ce genre de sobriquets. » J'accentue le terme ''une femme'' dans le but d'emmerder la jolie brune. Elle me compare à quelqu'un de ''mignon''. J'lui lance un regard noir, juste avant de quitter la pièce en murmurant un « Tu vas voir si j'suis mignon. » entre mes dents, sans savoir si c'était réellement audible ou pas.

Dans le couloir, Ruby fait sa madame j'sais tout en expliquant que dans Hansel et Gretel, c'était la petite fille innocente qui gagnait. Je m'en veux déjà d'avoir parlé de ce conte de merde. Bah oui, je l'ai pas lu, tu crois quoi ? « Et bien... Heureusement que tu n'es pas une petite fille et encore moins innocente. » Franchement, à qui elle va faire croire ça ??

Je passe commande, dans mon petit sourire habituel qui laisse présager que j'vais faire une connerie. « Allô. Ouais, on veut deux pizzas, une quatre fromage et une Royale, avec supplément de champignons et d'oignons. » que je prononce dans un petit rire avant de raccrocher. J'peux déjà sentir le regard noir de Ruby poser sur moi. J'en décroche pas alors que je viens m'asseoir juste en face d'elle. « Fuuuuck, je crois que j'me suis trompé sur ta commande. » J'essaye de jouer l'innocent, mais malheureusement pour moi, j'ai jamais été très crédible là-dedans. Je bois une gorgée de la bière, observant Milo en train de détruire une de ses peluches. « Alors, c'était quoi ce document que tu cherchais à tout prix à récupérer... Et j'te préviens, si c'est genre un truc barbant comme tes relevés de comptes, j'préfère que tu me mentes et que t'invente un putain de truc. » Genre des photos intimes, une preuve qui pourrait servir dans un procès en cours.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Ven 21 Juil - 15:34

Je propose une belle palette d'insultes à Kaidan, mais, pour me contester, ce dernier décide de se saisir de mon menton. Et ça marche. J'ai pour seule défense un regard ébahi, les cils battants de façon hâtifs. Du moins, jusqu'à ce que je retrouve la parole après sa nouvelle provocation au sujet des femmes. « "Sobriquet" ? T'es si vieux jeu que ça ? Entre ton ignorance sur les femmes et ton langage de grand-père, je me pose des questions. » Je mordille ma lèvre inférieure, je tente de dissimuler ce sourire amusé par nos taquineries. Même si franchement, ça m'emmerde pas mal de devoir écouter ces idées parfois très limites sur les femmes. Pour finir, nous quittons la chambre et Kaidan commence à grommeler. Je ne comprends pas quand chose, mais je devine que c'est par rapport à ce compliment que j'ai eu à son égard. Je suis fière de moi, c'est exactement la réaction à laquelle je m'attendais.

On se retrouve dans le couloir et je continue à répondre à ses provocations. Même si j'ai un tantinet l'impression que je commence à trop le chercher et à le tester. Chose que je pourrais pourtant éviter, sauf que c'est plus fort que moi. Ces échanges ont quelque chose de stimulant, d'habitude peu d'hommes osent me contredire, ils préfèrent opter pour la facilité en me cirant les pompes. « Et bien... Heureusement que tu n'es pas une petite fille et encore moins innocente. » Toujours derrière lui, j'affiche un air espiègle malgré moi. Ce serait de mauvaise foi de venir lui donner tord, même si comparé à lui, je suis clairement plus sage. « Cela dépend du point de vue où l'on se place. » Je me défends tout en jouant une nouvelle fois avec les pointes de mes cheveux. À chacun ses petites manies.

Assise confortablement, il m'en faut très peu pour commencer à rêvasser. La tête soutenue par mes mains, les coudes posés sur la table et les doigts qui camouflent la moitié de mon visage. Je redresse néanmoins brusquement lorsque je comprends ce qu'il vient de commander. Un peu trop tard, il est déjà en train de raccrocher. Son petit rire m'agace encore plus. « Ah non, pas ça Kaidan ! T'as pas le droit ! » Autant les oignons ce n'est pas si grave, mais les champignons ? C'est le pire ingrédient à ajouter sur une pizza. Tout juste devant les ananas. Ce n'est pas le goût qui m'écœure (ça n'en a même pas) c'est la forme et la texture toute visqueuse et dégueulasse. Autant manger des limaces. Je lui lance mon plus beau regard noir en fronçant les sourcils. Je le pointe aussi du doigt sans vraiment le faire exprès. « Tu sais quoi ? C'est rien. La quatre fromages m'ira parfaitement. J'espère que tu aimes les champignons. » Je conclus en haussant les épaules et avec une moue légèrement boudeuse.

Kaidan s'installe après en face et je garde une bouille plutôt fâchée, même si je suis peu crédible. Il finit par s'intéresser à ce fameux document. Enfin, presque, mais on peut féliciter l'effort. S'il veut une version mensongère et plus intéressante, je peux la lui donner. « Je vais te le dire, mais je t'interdis de me juger après. » Je retrouve doucement un sourire malicieux avant de continuer. « Il y a trois jours, j'ai aperçu ce mec à l'université. Informaticien, plutôt grand, musclé, tatoué, barbu... Bref, tu vois le genre. Probablement l'homme de ma vie. Alors j'ai décidé de saboter mon PC uniquement pour trouver une excuse de le rencontrer. » Je bois une gorgée de ma bière, histoire de marquer une courte pause. « Finalement, lorsque je suis arrivée, il n'était pas là. Il n'y avait que toi, pas de chance pour moi. Mais fallait bien que je fasse réparer mon ordinateur. » Je lâche un grand soupire avant de rire à mon tour. Elle était un peu trop facile et tentante. Puis, mon honnêteté reprend le dessus. Je décide de lui donner la vraie version, même s'il n'a pas envie de l'entendre. « C'était la toute nouvelle organisation de mes séances avec mes clients. Je suis professeur de Fitness. » Je pince mes lèvres en me préparant à une moquerie de sa part. Les gens critiquent facilement mon métier, le traitant de superficiel. Et je m'en fiche pas mal. Je pose ma boisson le temps de déverrouiller mon portable pour regarder l'heure tardive qu'il affiche. Nos pizzas ne devraient plus tarder à arriver. J'ai hâte et je manque un peu de patience.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪
Kaidan Taylor
avatar
Inscrit le : 21/05/2017
Messages : 191
Avatar : Tom Hardy
Crédits : Rusty Nail
Date de naissance : 17/08/1981
Bloc notes : /

Afficher


Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Dim 23 Juil - 4:00

J'ris très fort. Vraiment très fort. Elle me trouve vieux jeu, parce que j'ai utilisé le terme ''sobriquet. Toujours est-il que je connais pas tellement cette méthode traditionnelle de critiquer sans arrêt une fille pour la ramener dans son lit, et faut croire que c'est ça qui a marché avec Ruby ce soir, dans les deux sens. Si je n'avais vu en elle que des yeux de biches, j'me serai pas éternisé bien longtemps. J'ai passé l'âge de perdre mon temps avec le style de fille naïve qui croit pouvoir exister sous la tutelle d'un mec (alors que le plus souvent, nos intentions ne sont pas très pures.).

Dans le couloir, on a de nouveau ce genre de discussions emplies de taquinerie. Comme un jeu, où le premier qui ne répond plus, qui laisse l'autre sur un dernier mot, perdrait. Ruby est tombée sur la mauvaise personne (ou la bonne), j'adore jouer et j'déteste perdre. N'empêche qu'il y a des conneries que j'ne peux pas laisser passer. Comme celle qui fait croire à Ruby qu'elle est jeune et prude. D'après elle, c'est une question de point de vue. Elle se range du côté de la mauvaise foi simplement pour me taquiner, j'le sais bien donc j'joue le jeu « On se place du mien, le bon. Faut vraiment être con pour te prendre pour quelqu'un d'innocent. Ou alors vraiment en manque, au choix.  » J'laisse paraître un fin sourire à ma remarque.

Après avoir commandé les pizzas, j'rejoins Ruby  qui s'affole déjà de ma petite connerie. Bah écoute, fallait pas qu'elle soit aussi précise dans sa commande, faut croire que ma galanterie a ses limites. Enfin, pour peu que j'en ai une. « J'ai tous les droits Ruby. » C'est celui qui commande qui décide (oui, cette phrase a un double sens). J'me demande à quel point elle pourrait être casse couilles, parce qu'en soi, que j'sache, des champignons et des oignons, ça se retire. « Tu touches pas à ma pizza quatre fromages ! On parle de quelque de sacré là. Je peux devenir dangereux lorsqu'on parle de pizzas. » J'prends un air plutôt sérieux, plantant à mon tour un regard noir dans celui de Ruby. Moi aussi j'peux le faire ça, et j'me débrouille plutôt bien j'trouve.

Elle commence finalement à m'raconter ce qu'elle tenait à récupérer. Et d'après son histoire, c'est moi. J'me gratte le coin de l’œil dans un petit sourire qui pourrait paraître amusé par sa vanne qu'on voit venir à des kilomètres, que j'masque d'ailleurs assez vite en feintant un début de toux. Et c'est pas plus mal, puisque finalement, la fin de sa vanne donne raison au peu de crédibilité que j'engageais en cette version de l'histoire. « Dès que tu as mentionné ''l'homme de ta vie'' , j'ai compris que tu parlais pas de moi. » Je bois une gorgée de ma bière, apprenant que ce n'est qu'un programme de ses séances de fitness. J'suis pas tellement étonné de savoir qu'elle travaille dans un milieu où elle est amenée à donner des ordres. J'comprends mieux ce délire de la féministe engagée, faut dire que son métier l'aide pas à prendre conscience de la place de chacun. « Et ça te plaît ?» Je pose même pas la question par simple politesse, ça m'intéresse vraiment. En tout cas, si elle s'adonne aux mêmes exercices qu'avec moi, j'peux comprendre qu'elle ait une clientèle aussi fournie.

On sonne à la porte et je m'empare de l'argent que Ruby avait laissé sur la table pour payer le serveur. Je règle l'addition et revient avec les deux pizzas. Après avoir vérifié, je pousse celle avec oignons et champignons en direction de Ruby. Et j'ouvre ma pizza quatre fromage, d'un regard amoureux et admiratif. C'est vraiment la base cette merde. « Si ta pizza te convient pas, j'me ferai une joie de la terminer pour toi.» J'croise son regard par défi, me demandant bien comment elle va réagir à présent. D'une certaine manière, c'est un peu une forme de test en soi.
Ruby Kingston
She needed a hero so
that's what she became
avatar
Inscrit le : 10/05/2016
Messages : 3422
Avatar : Blanca Suárez
Crédits : Avatar (class whore) & Gifs (Tumblr and Myself)
Date de naissance : 09/03/1992
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SILVERDAK-HOLEIAETSUKAZUKALEBRITCHYKAIDANINTRIGUEFREDERIC



Bloc notes : EN CE MOMENT...
─ Elle vit avec Silver et Alpha
─ Elle envisage de changer de profession
─ Elle donne un cours à Dak-Ho
─ Elle fait du commérage avec Silver
─ Elle vient de rencontrer Kaidan



TO DO LIST ↓
• Adopter une boule de poils
✓ Se renseigner pour changer de carrière
✓ Économiser pour s'offrir des vacances
• Faire le tour du monde
• Faire une petite place à Leia dans son appartement

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


En ligne
Re: Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby, le Hier à 23:40

Kaidan rit de façon exagérée, très certainement surjoué et je lâche un gros soupire excessif. Pas la peine d'en rajouter, on s'est compris. Je vais me retenir de lui dire pour ne pas chercher la petite bête, mais ses rides d'expression aux coins des yeux lui donnent air un plus adorable, moins dangereux. Je pense qu'il doit en avoir conscience, ce qui expliquerait pourquoi il fait souvent la gueule.

Il prétend par la suite que le bon point de vu, c'est le sien. Cela ne m'étonne même pas, il doit être persuadé que le monde tourne autour de sa petite personne. Du genre à croire qu'il a toujours raison. C'est dommage, parce que je serais ravie de lui écrire une liste de choses qu'il pourrait améliorer. Même si dans le fond, un Kaidan parfait me plairait sans doute beaucoup moins. Ce qui m'attire chez les autres, c'est quand ils s'opposent à certaines de mes idées, ça me permet de garder les pieds sur terre. Néanmoins, je décide de ne pas le contredire et de prendre sur moi. Dans quelques heures, on deviendra probablement à nouveau des inconnus, alors autant lui laisser ce dernier mot. Je me contente de bâiller d'un air dédaigneux, complètement désintéressée par ce qu'il raconte. Je suis capable d'être malpolie aussi, quand je le veux.

Une fois la commande passée, il me rejoint à table et, si je n'avais pas déjà fait part de mon mécontentant verbalement, il se douterait directement à mon regard que je ne suis pas satisfaite. « J'ai tous les droits Ruby. » Je relève les sourcils. J'ai bien compris ce qu'il vient de dire ? « Pourquoi tu aurais tous les droits ? Car on est chez toi ? Je paye la moitié de l'addition, donc j'en ai autant que toi. » Je me redresse sans attendre, c'est du sérieux là. S'il croit que je vais le laisser me voler mes droits, il est mal tombé. Kaidan continue sur sa lancée et me menace d'un grand regard noir pour défendre sa future pizza. Je dois admettre que tout d'un coup, je me sens à nouveau impressionnée. C'est quoi cette tête de psychopathe ? « C'est moche d'être égoïste. Je t'aurais laissé te servir dans la mienne avec plaisir. » Dis-je avec une voix un peu plus déconcertée. S'il pense que c'est une occasion pour lui dire que je suis plus complaisante que lui, c'est bien le cas. Et ce n'est nullement une grande surprise de toute façon.

Malheureusement, je vois bien que Kaidan n'a pas l'air de mordre à mon histoire et en même temps, elle était peu crédible dès le départ. Ça ne m'empêche pas d'afficher un demi-sourire à sa réponse, par rapport à l'homme de ma vie. « Pas la peine de te sous-estimer à ce point, mes critères ne sont pas si élevés, tu sais. C'est même évident. » Je tourne mon visage vers Milo, masquant mon envie de ricaner à cette insulte qui pourrait aussi passer pour un compliment. Ça dépend de la crédulité de la personne en face et je sais que mon interlocuteur ne l'est pas. Loin de là, c'est ça qui est drôle. Puis finalement, nous tournons le sujet sur quelque chose de plus raisonnable, ma carrière. « Ouais. Je me lève tous les matins pour exercer une activité qui m'a passionné pendant longtemps, je pense que je n'ai pas vraiment le droit de me plaindre. » Je préfère éviter la partie où je parle de mes doutes, parce que je n'en ai pas envie et lui non plus. « Après, je ne te cache pas que certains clients sont de vrais boulets. Enfin... Tu connais ça ! » J'ajoute avec un grand sourire amusé. Je parle bien de moi, je suis encore capable de rire de moi-même et de mes inaptitudes en informatique. « Et toi ? C'est ce que tu voulais faire ? » C'est à mon tour de m'intéresser à lui et c'est une chose que je peux faire sans difficulté. J'ai du mal à concevoir qu'on puisse s'épanouir en passant ses journées derrière un écran. Je crois aussi que parler nous permet de patienter plus sagement ces fameuses pizzas.

La sonnette retentit enfin et je reprends un air plus concerné. Kaidan revient avec les deux cartons et pose ma commande sous mon nez, tandis qu'il lance un regard plus qu'amoureux à la sienne. Je ne sais pas si je veux cette pizza ou être cette pizza à ce moment même, dans tous les cas, je ressens une once de jalousie. Il m'a gâchait ce plaisir d'ouvrir la mienne avec ce même air enchanté. « Si ta pizza te convient pas, j'me ferai une joie de la terminer pour toi. » Après avoir observé sa quatre fromages, je relève les yeux dans sa direction pour croiser son regard rempli de provocation. Je le déteste. Je préfère encore donner toutes mes parts au chien, tant qu'à faire. « Ça ferait beaucoup de calories pour toi, je trouve. Je dis ça en toute amitié, mais il n'y a que les menteuses qui disent que la bedaine c'est sexy. » Je découvre à mon tour ma commande par la même occasion. Je laisse échapper un rire, un joli mélange d'amusement et de dégoût à la fois. « Regarde, on ne voit même plus la sauce tomate ! » Je lui pointe du doigt la chose, pour qu'il constate sa connerie. Au moins, le pizzaiolo n'est pas radin sur les suppléments. Je bois une nouvelle gorgée de ma bière et replace toute ma chevelure en arrière. « Ok. C'est le moment où l'on passe aux négociations, non ? » Je commence malgré tout à retirer les champignons du bout de mes doigts, les jetant soit dans le côté du carton vide ou dans la gueule de Milo. Ce dernier s'est installé à mes pieds dès qu'il a reniflé la bonne odeur. « Je te propose un échange. Deux parts de la tienne contre deux de la mienne. Les plus grosses si tu veux. Sauf si t'as mieux à proposer. » Le pire dans tout ça, c'est que je suis sérieuse. Vraiment, je ne vais pas bouder éternellement et ni accepter mon sort. Je pense que c'est un bon deal pour régler nos différends. Qui sait, ça pourrait même fonctionner comme technique. Tout compte fait, je commence à grignoter l'une des parts que j'ai vidées de tous aliments indésirables. Elle ne ressemble plus à rien, mais elle reste plutôt bonne malgré cette petite amertume dont je n'arrive pas à me débarrasser. Possiblement parce que ce n'est pas la pizza qui me donne cette saveur.

___________________


you wanna be loved

I never told her that I liked the way she dances slightly out of time and pretends she knows the words to a song she's never heard. ♪

Starbucks avec yeux de biche ft. Ruby

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Autres lieux-