Partagez| .

Et je cours, je me raccroche à la vie (ou le jogging pour les nuls selon Adrian)


Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Et je cours, je me raccroche à la vie (ou le jogging pour les nuls selon Adrian), le Ven 23 Juin - 23:49

Adrian ne sait pas trop pourquoi il est là. Bull Creek Park est un endroit très agréable, aucun doute là-dessus, mais il n'a jamais été du genre à faire un footing le dimanche matin alors qu'il pourrait rester au lit. Et pourtant il est là, chaussures de running Nike flambant neuves aux pieds (rien que de penser 'chaussures de running' lui donne envie de se mettre des claques... Qui dit ça à la place de baskets, sérieusement?) et son smartphone accroché à son bras pour écouter la musique et lui dire combien de temps et à quelle vitesse il a couru. Pour l'instant, il en est à moins de 4 kilomètres et il a l'impression qu'il va mourir d'un arrêt cardiaque d'un moment à l'autre.

Tout ça, c'est de la faute de Marlon, son idiot de grand frère toujours en grande forme physique alors qu'il mange n'importe quoi et boit plus de bières qu'il est vraiment recommandé par les médecins. Marlon, qui quand ils se sont vus quelques jours auparavant, lui a demandé si c'était une fille ou un garçon puis à quand est fixé le grand jour. Évidemment, Adrian ne l'a pas très très bien pris, d'où sa présence au parc aujourd'hui avec un équipement qui lui a coûté la modique somme de 189 dollars et qu'il aurait largement préféré investir dans autre chose. Comme un bleu, il a oublié de prendre une bouteille d'eau encore une fois et malheureusement, Meredith n'est pas là pour lui proposer la sienne. Le visage rougi par l'effort et le front luisant de sueur, il se dirige vers une des nombreuses fontaines à eau et fait la queue comme tout le monde. C'est son tour au bout d'une minute ou deux et il appuie sur le bouton métallique pour faire couler l'eau comme tous les gens avant lui et... rien. "Oh bon sang, allez..." marmonne-t-il dans sa barbe de 3 jours. C'est qu'il a soif, et que les gens attendent derrière lui. Il appuie, encore et encore, jusqu'à ce que le bouton se dévisse et lui reste dans la main. Putain, j'ai pété la fontaine à eau... Il n'y a qu'à lui que ça arrive. Il se retourne, embêté, et montre le morceau de métal à la jeune fille qui se trouve maintenant face à lui. "Euh... Désolé mais va falloir aller ailleurs. J'ai, euh... J'ai tout cassé." Mais quel boulet.
Kelly H. Williams
avatar
Inscrit le : 17/03/2017
Messages : 128
Avatar : Katerina Graham
Crédits : bazzart
Date de naissance : 12/05/1997
Bloc notes : /

Afficher


Re: Et je cours, je me raccroche à la vie (ou le jogging pour les nuls selon Adrian), le Jeu 29 Juin - 2:10

COMME TOUS LES DIMANCHES matin moi, ma mère et Damon vont a la messe. Bien sur je le fait pour ma mère qui aime bien ça. Et comme à mon habitude je rentre après la messe, me change en habit de sport et vais à Buller Creek Park pour courir. Aujourd'hui est une journée particulièrement chaude. Et au bout d'une quinzaine de minutes je me rends compte que j'ai soif, très soif et en même temps me rends compte que je n'ai pas pris de bouteille.Merde.
A partir de la deux chois s'offre a moi. Ou je vais dans un point d'eau près mais je sais que je vais devoir attendre longtemps pour que ce soit mon tour ou je vais dans au deuxième point d'eau que je connais mais qui est beaucoup plus loin et je sais même pas si il y aura de le file. Donc je choisi la facilité et opte pour la fontaine la plus proche.
Je commence donc a faire la file et devant moi se trouve une file d'au moins 15 personne. Quand c'est presque mon tour, la personne devant moi m'annonce qu'il a cassé la fontaine. La colère monte en moi mais je ne lui crie pas dessus et commence a lui parler calmement.
"C'est pas grave, je connais une fontaine un peu loin d'ici. Tu peux venir avec moi si tu veux."
Je le regarde plus précisément et me rend compte que la personne devant moi est une bombe atomique. Je n'arrive pas a décrocher les yeux de son visage beau comme un ange.

___________________
I love you
TO THE MOON AND BACK

Dear diary, a chipmunk asked me my name today. I told him it was Joe. That lie will haunt me forever. ▬ By Tris

Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: Et je cours, je me raccroche à la vie (ou le jogging pour les nuls selon Adrian), le Dim 9 Juil - 19:23

Y'a pas à dire, en ce moment, Adrian enchaîne les gaffes. Que ce soit au boulot ou dans sa vie privée, les boulettes défilent à la vitesse de la lumière. Jamais rien de bien méchant, mais quand même. Et il l'a bien remarqué, chacune de ses maladresses implique systématiquement une jeune femme. Si bien qu'il commence à se penser la potentielle victime d'une étrange malédiction. Probablement une de ses exs. S'il devait accuser quelqu'un, il dirait sûrement que c'est Ambre, la fille un peu bizarre qu'il a plaqué quand elle lui a révélé être une sorcière adepte de la Wicca et qu'elle était persuadée que son chat était la réincarnation du Merlin lui-même. Enfin bref, le résultat est là, il a pété la fontaine à eau et la demoiselle juste derrière lui dans la ville n'a pas l'air très contente. Evec le regard qu'elle lui lance, il a bien peur de finir transformé en crapaud, mais heureusement elle est plus gentille qu'elle n'en a l'air puisqu'elle lui propose de l'emmener à une fontaine à eau un peu plus loin, le sauvant très certainement par la même occasion d'une lapidation douloureuse par une foule enragée et avide de sang. "Ouais, euh... okay. Merci, c'est gentil." Très gentil, même. Parce qu'Adrian n'a pas plus envie de mourir sous les jets de pierre que de mourir de soif, et puis merde, c'est bien la première et dernière fois qu'il vient courir dans ce foutu parc, et tant pis pour ses baskets qui lui ont coûté au moins de semaines de bouffe au supermarché du coin.

Et je cours, je me raccroche à la vie (ou le jogging pour les nuls selon Adrian)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Bull Creek Park
-