Partagez| .

Hey I just met you and this is crazy...


Samuel Beauclair
I'm known to walk alone but I'm alone for a reason
avatar
Inscrit le : 05/02/2017
Messages : 164
Avatar : Henry Cavill
Crédits : Angie
Date de naissance : 04/07/1988
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Hey I just met you and this is crazy..., le Dim 18 Juin - 21:56

Après plusieurs semaines de travail à temps partiel pour le compte de Mr Green à son bureau d'Austin, aujourd'hui est mon dernier jour. Même si je n'ai pas spécialement sympathisé avec mes collègues, je me prends à regretter un peu que mon contrat se termine déjà. C'est que la politique est un univers qui me fascine réellement, et sans vouloir me vanter (même si j'adore ça) je me trouve très bon dans ce milieu. Je suis très bon dans tous les domaines, évidemment, mais je sais pas... J'ai l'impression c'est vraiment fait pour moi, que j'y excelle tout particulièrement. Je commence sérieusement à me poser des questions sur mon avenir dans le cabinet O'Connord & Fils, pour être tout à fait honnête. Il est peut-être temps que je m'en ailles. Juste le temps de régler les affaires en cours et je vais tâcher d'obtenir un poste au sein de la ville. La responsable du service culturel de la ville me mange dans la main, ça ne devrait pas être trop compliqué.

Il est presque dix-sept heures et depuis le début de l'après-midi je fais semblant de ne pas voir mes futurs anciens collègues s'affairer plus ou moins discrètement et faire des messes basses entre eux. Ça sent le pot de départ surprise à plein nez, et je serais presque touché si je ne les trouvais pas tous aussi ennuyeux les uns que les autres. Mais bon, c'est gentil quand même alors je me prépare mentalement à prendre mon air surpris le plus authentique possible. Petite déception, je dois l'avouer : après tout ce temps passé à échanger mails, SMS et appels avec Dorian Hayes, le fils prodige que tout le monde adore, je ne l'ai toujours pas rencontré. Toujours un empêchement ou un contretemps de la part de l'un ou de l'autre. C'est dommage mais c'est comme ça. Ça me laisse un arrière-goût amer dans la bouche, et ça m'énerve particulièrement. Pourquoi est-ce que je réagis comme ça ? Je ne le connais même pas, et il ne me doit rien. Je ne devrais pas être déçu et pourtant...

Nancy m'appelle dans la salle de réunion en prétextant une urgence et je me retiens de lever les yeux au ciel. "Bien sûr, Nancy," je réponds avec un grand sourire qui ne trahit en rien les pensées qui se bousculent dans ma tête. "J'arrive tout de suite." Je prends quand même le temps de terminer ce que je suis en train de faire, je n'aime pas laisser un travail inachevé derrière moi, avant de me rendre dans la salle de réunion cinq petites minutes plus tard. Je ne m'étais pas trompé. Ils sont tous là à crier "Surprise!" en pouffant de rire, et il y a même une bannière 'Ce n'est qu'un au revoir' qui a dû servir une bonne cinquantaine de fois accrochée au mur du fond. Je joue l'étonné qui n'avait rien vu venir, comme prévu, et je lis sur le visage de Natacha que c'est réussi. Avec un sourire satisfait, elle s'affaire à couper un beau gâteau plein de crème pendant que Steve, l'assistant du directeur de la comm', s'évertue à ouvrir des bouteilles de champagne. Je me demande s'ils sont vraiment là pour moi ou si c'est seulement une occasion de souffler un peu et de siffler quelques verres. L'un ou l'autre, je m'en moque un peu. C'est que la fin d'après-midi s'annonce longue. Terriblement longue. A moins que...
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1072
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you



Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs vont venir le visiter
- Paria est malade ...

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Hey I just met you and this is crazy..., le Mer 21 Juin - 1:41



Dorian jeta un coup d'oeil à sa montre, accéléra un peu le pas. Le petit événement organisé par les employés du bureau ne devait pas encore être tout à fait terminé, mais l'heure avançait dangereusement. Le blond avait initialement pensé pouvoir y être présent à temps. Il avait voulu pouvoir y être présent à temps. Mais tout s'enchainait depuis son retour à Austin. Meeting privé et public, mises à jour, visites en tout genre. Il avait passé beaucoup moins de temps au bureau qu'il ne l'aurait pensé. Très souvent, des passages en coup de vent. C'est ce qui l'avait empêché de rencontrer ce fameux Samuel Beauclair pour qui cette pseudo grandiose fête d'aurevoir était organisée. Dans les bureaux, ça se résumait toujours à un gâteau une banderole et un heure de discussions ennuyantes. Si il n'était pas question de ce remplaçant, qu'il souhaitait à tout pris rencontrer, il se serait fait une joie d'être trop occupé pour y assister.
Il poussa les portes des locaux du bureau de comté, constata l'absence de tout le monde à leur poste. La salle de réunion. Il s'y rendit, d'un pas rapide, son sac d'ordinateur toujours sur une épaule, son porte-document dans une main, trop chargé pour l'ambiance décontracté qui devait régner dans la pièce. Son entrée passa presque innaperçu, ne faisant se retourner que les quelques personnes installé tout près de la porte. Le directeur des communications était en train de prononcer un petit mot, clairement pas quelque chose de planifié, vu comment il trébuchait sur les mots. Dorian posa ses affaires pas très loin, en toute discrétion. Il y eut de faux applaudissements et le brouhaha des discussions banales et des potins s'installa instantannément. Ça, Dorian le connaissait très bien.
Il se fraya un chemin à travers ses collègues, saluant d'un signe de tête et d'un sourire la majorité d'entre eux, qu'il n'avait pas aperçu de la journée. Puis il arriva finalement à la hauteur de ce remplaçant. Ce Samuel Beauclair. Il était en train d'avoir un semblant de discussion avec Steve, mais, dans ces bureaux, Dorian ne se sentait jamais gêné d'interrompre. C'était un droit acquis, que tout le monde lui reconnaissait sans protestation. Il s'inscrusta. « Pardon d'interrompre Steve, mais tu te doute bien que je suis pressé d'enfin pouvoir rencontrer ton interlocuteur. » Il lui offrit un sourire de circonstance avant de se retourner, vers celui qui l'intéressait réellement. Steve compris rapidement d'ailleurs; il s'éloigna dans les secondes qui suivirent, bien conscient qu'il n'avait plus sa place dans cette discussion. Dorian le faisait comprendre sans jamais le dire. Il offrit au brun son plus beau sourire avant de tendre une main confiante et convainquante, un sourcil relevé. « Samuel Beauclair, finalement ! » Même si il se doutait bien que ce dernier avait dû l'identifier, il savait qu'il était de mise de préciser. C'était au centre d'une poignée de main réussie. « Dorian Hayes, vraiment enchanté. » Ils avaient beaucoup échangés au cours des derniers mois. Et Dorian avait été passablement impressionné par son soucis du détail, son professionnalisme, son ton et la rapidité avec laquelle il semblait avoir cerné chacun des employés de ce bureau. Il était curieux d'en savoir plus, avait déjà fait quelques recherches de son côté, en toute honnêteté. Les photos qu'il avait vu lui avait donné l'impression d'avoir à faire à une bonne tête, mais ça se confirmait nettement en personne. Son sourire s'élargit, découvrit ses dents un court instant. « Il aurait été honteux de ne pas se rencontrer officiellement avant votre départ, non ? » Il était ravi d'être arrivé dans les temps.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Samuel Beauclair
I'm known to walk alone but I'm alone for a reason
avatar
Inscrit le : 05/02/2017
Messages : 164
Avatar : Henry Cavill
Crédits : Angie
Date de naissance : 04/07/1988
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Hey I just met you and this is crazy..., le Ven 7 Juil - 12:16

Ce n'est pas que je n'aime pas Steve, mais... en fait si, je n'aime pas Steve. Ennuyeux à mourir, il fait tout le temps des blagues que lui seul trouve drôles et son crâne dégarni est perpétuellement en sueur et ça me rend dingue. Le champagne bas de gamme que l'on boit dans des gobelets en plastique (y'a pas à dire, ils ont mis les moyens pour ce pot de départ, ça fait plaisir...) me pique le palais tellement il est âcre mais boire m'évite de dire à Steve tout le dégoût qu'il m'inspire. Fort heureusement, quelqu'un vient me sauver de ce calvaire, et j'espère juste que ce n'est pas Jim, Jimmy pour les intimes, bout en train du bureau qui appelle tout le monde 'Chef' et qui a la fâcheuse tendance à te mettre douze claques dans le dos par conversation. Je n'aime peut-être pas Steve, mais Jim... Je le méprise.

Ce doit être mon jour de chance. Mon sauveur n'est autre que Dorian Hayes en personne. Dorian Hayes, qui tel un guerrier céleste fend la foule de viles créatures qui m'entourent et illumine la pièce de sa grâce divine. Dorian Hayes, qui me reconnaît sans jamais m'avoir vu auparavant. Dorian Hayes, qui est un peu plus petit et beaucoup plus blond que je ne l'avais imaginé, mais c'est pas grave. Il m'offre son sourire à 1000 mégawatts et je réponds avec le mien en serrant la main qu'il me tend, tout en chaleur, fermeté et virilité. C'est important, la virilité, dans une poignée de main. Personne n'aime serrer une main toute molle. N'est-ce pas, Steve? "Dorian!" je m'exclame, et non je n'ai pas honte de l'appeler par son prénom dès notre rencontre. Après tout, on a tellement échangé que c'est comme si on se connaissait déjà. Et puis si ça peut faire genre je suis pote avec la méga star du bureau... C'est un peu comme quand des mecs plus vieux et super populaires te saluaient au lycée, ça fait jaser et ça rend les autres jaloux. Tout ce que j'aime. "Tout le plaisir est pour moi! J'ai bien cru que vous alliez manquer cette, hm, merveilleuse petite fête." J'essaye de masquer l'ironie de mes propos, je n'ai pas non plus envie de passer pour l'enfoiré ingrat que je suis réellement, mais je ne suis pas sûr d'y parvenir totalement. Ce n'est sûrement pas bien grave. Dorian n'a pas l'air du genre à apprécier ces horribles fêtes de départ, alors qu'il assiste à la mienne malgré son emploi du temps plus overbooké encore que le mien, ça me flatte vraiment.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1072
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you



Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs vont venir le visiter
- Paria est malade ...

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Hey I just met you and this is crazy..., le Sam 15 Juil - 21:06



Il avait une bonne poignée de main. Ça apporta une certaine satisfaction à Dorian. Quoi de plus décevant que de voir l'accumulation d'attentes élevées réduites à la farce en l'espace de quelques secondes lors d'une première rencontre ratée ? Ayant l'habitude d'enchainer plus de déceptions qu'autre chose, une petite voix au fond de sa tête ne pouvait s'empêcher de hurler; ENFIN. De mauvaises surprises pouvaient toujours pointer le bout de leur nez, mais c'était un changement apprécié que, pour une fois, ça ne se produise pas dans la toute première minute. Normal qu'avec de telles expériences, Dorian nourrissent très très peu d'attentes envers la majorité des gens.
Il esquissa un sourire en coin en décelant la subtile ironie des propos de Samuel. C'était quelque chose qu'il avait déjà cru percevoir dans certaines de leurs communications. Il s'était d'abord fait la réflexion que c'était un peu risqué de sa part de trop en montrer dans un cadre aussi professionnel. Puis il s'était laissé prendre au jeu, un peu, cherchant au travers des emails des traces de ce sarcasme qu'ils semblaient avoir en commun. Comprenez Dorian; le tout était habilement masqué, et il rencontrait assez rarement quelqu'un qu'il considérait comme à sa hauteur sur ce sujet. L'hypocrisie, il va sans dire.
« J'aurais été extrêmement déçu de ne pas arriver dans les temps. » Il lui offrit un mince sourire avant de s'approcher. Comme s'ils étaient déjà confidents - ce qui n'était pas le cas non plus, Dorian restait terriblement méfiant - il lui parla à l'oreille, pour éviter qu'une quelconque oreille potineuse du bureau ne puisse entendre. Il savait aussi que ce genre de comportement dégageait une assurance sans faille. Il aimait toujours impressionner. « Entre nous, je suis navré que vous nous quittiez sur un tel événement ... » Il se recula, repris sa place avant d'incliner légèrement la tête, lui offrant un air convaincu, un mince sourire. « Nous sommes capables de beaucoup mieux. » Nous sous-entendant lui, Dorian Hayes. Et c'était vrai que, pour les rares petits événements qu'il avait lui même organisé dans les bureaux, le champagne n'était pas servi dans des verres de plastique.
Il glissa une main dans une poche, décontracté, avant d'hausser un sourcil, interrogeant Samuel du regard. « Alors, le verdict de ces quelques mois en politique ? » Un coin de ses lèvres se releva un peu plus, légèrement amusé. « Totalement intéressé ou passablement dégoûté ? » Dorian n'avait jamais été dupe sur l'intérêt et l'opinion qu'avait généralement les gens face à la politique. On adore ou on déteste. Entre les deux, c'est l'indifférence.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Samuel Beauclair
I'm known to walk alone but I'm alone for a reason
avatar
Inscrit le : 05/02/2017
Messages : 164
Avatar : Henry Cavill
Crédits : Angie
Date de naissance : 04/07/1988
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Hey I just met you and this is crazy..., le Lun 24 Juil - 22:31

Je n'ai pas pour habitude d'être décontenancé, 99,9% des gens que je côtoie sont bien trop stupides et/ou prévisibles pour ça, mais je dois bien admettre que de rencontrer Dorian après des mois d'attente ne me laisse pas de marbre. Pas de panique, je reste tout de même maître de moi-même, je suis Samuel Beauclair, pas une adolescente hormonale en présence de son crush, mais quand même. Il est venu pour moi alors qu'il aurait parfaitement pu esquiver cette fête minable en prétextant n'importe quelle excuse. Personne ne lui en aurait voulu et surtout pas moi. Et pourtant il est là, en chair et en os, me susurrant à l'oreille. Bon, d'accord, je suis peut-être une adolescente en pamoison devant le Justin Bieber du bureau. On m'avait pourtant prévenu de l'effet Hayes mais je me pensais au-dessus de tout ça. Je ne sais pas vraiment comment le prendre. Est-ce que je serais finalement comme tous ces autres ploucs, ou alors c'est juste Dorian qui est à un niveau stratosphérique si bien que rien ni personne ne peut lui résister? Non mais Samuel, mon gars, ressaisis-toi bon sang! "Je n'en doute pas une seconde," je lui réponds avec toute la sincérité dont je suis capable, et qui, pour une fois, n'est pas feinte. J'imagine qu'avec Dorian en charge de l'organisation d'un évènement, ça doit être d'un tout autre standing.

Il me demande mon avis sur la politique après cette courte expérience au sein du bureau du compté et je l'observe en train de me regarder, le regard presqu'amusé. "Intéressé? Je crois que le mot est faible. Je dirais plutôt fasciné. Charmé. Envoûté. Séduit." Oui, j'en fait des tonnes. Mais que celui qui n'en a jamais trop fait me jette la première pierre. Après des années d'errance, à toucher à tout sans trop savoir où aller, j'ai enfin trouvé ma vocation et il s'avère que je suis particulièrement bon dans ce domaine. Sans fausse modestie puisque j'ai horreur de ça, je dirais même que j'excelle particulièrement et je ne suis pas le seul de cet avis. Le boulot que j'ai accompli ici ainsi qu'auprès du comité culturel de la ville m'a valu de nombreux compliments et de coups d'œil intéressés. Et si je joue bien mes cartes, la réouverture prochaine du Byzantium pourrait m'ouvrir les portes du conseil municipal. A l'aube de mes trente ans, j'estime être bien au-dessus du lot et ça n'est pas pour me déplaire. "Voir que l'on peut changer les choses, les améliorer, c'est vraiment électrisant. Gratifiant, même." Je n'ai pas la naïveté ni l'arrogance de penser révolutionner le monde à moi tout seul, mais rien que d'essayer, c'est déjà quelque chose en soi. Et puis si ça peut m'apporter estime, reconnaissance, prestige et richesse en même temps, c'est pas moi qui vais cracher sur tout ça. "Evidemment, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre, je suis arrivé un peu tard dans la course. Mais je ne me fais pas trop de soucis pour ça." J'apprends vite. Très vite. Et mon ambition ne connaît pas de limite.

Je secoue la tête avec un petit sourire en coin avant de m'excuser. "Désolé, je parle beaucoup trop." Je glisse une main dans ma poche et je remarque les gens qui commencent à partir, l'air de rien. 16h54 à l'horloge un vendredi soir. Il ne faudrait évidemment pas qu'ils restent une minute de tropau bureau, même après n'avoir rien glandé de l'après-midi. Je me demande comment la plupart d'entre eux ont encore un job dans ce domaine. "Je crois qu'ils vont bientôt nous mettre à la porte. Le weekend, ça n'a pas de prix. Ca vous dirait d'aller prendre un verre à l'Elephant Room? La propriétaire est assez spéciale mais j'adore l'ambiance." Spéciale est un euphémisme pour décrire cette cougar qui drague tout ce qui bouge mais ça fait partie du charme des lieux, à vrai dire. J'espère vraiment qu'il acceptera, et de bon cœur. Rien de pire que les gens qui se forcent à faire quelque chose dont il n'ont pas envie juste pour faire plaisir, parce que ça se sent et personne ne passe un bon moment. S'il accepte, tant mieux, je serais ravi. S'il refuse, j'irais faire un tour au Byzantium pour m'assurer que tout avance comme prévu.

___________________

Samuel
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1072
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you



Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs vont venir le visiter
- Paria est malade ...

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Hey I just met you and this is crazy..., le Sam 29 Juil - 21:00



Fasciné, charmé, envouté, séduit. Tant de mots qui sonnaient doux aux oreilles de Dorian, qui laissa tout de même échapper un léger rire. Haussant un sourcil légèrement amusé, il se permis d'ajouter, hochant doucement la tête. « Et donc parfaitement conquis de ce que j'en comprends. » Son sourire s'étira légèrement. Ça ne lui était pas arrivé depuis un petit moment, d'entendre autant d'éloges sur la politique. Franchement, c'était plaisant. Ce Samuel avait du goût. Il gagnait très certainement des points.
Dorian l'écouta développer son idée, attentif et intéressé. Changer les choses, les améliorer ... Oui, mais pas sans énormément de boulot et d'emmerdement. Le politicien l'avait vite appris; même quand on est doué et qu'on a vraiment la volonté de tout améliorer, la bureaucratie vient toujours nous freiner. L'une des raisons pour lesquelles il était toujours à Austin et pas à Washington. Une rapide ascension était quelque chose de difficile, quand on avait autant de paperasse à enjamber. Mais Dorian n'allait pas tuer cette peut-être fausse naïveté maintenant. Même si ceux qui veulent vraiment changer le monde, ce n'est pas en politique qu'ils doivent se diriger. Ça prend une grosse dose d'égoïsme pour pouvoir supporter tout ça, égoïsme que les idéalistes n'ont pas.
Dorian s'empressa de rassurer le brun, sourire aux lèvres. « Non au contraire, c'est plaisant de percevoir autant d'intérêt. » Il s'empressa de préciser, l'air indulgeant pour les personnes visées par ses paroles. « Ça n'arrive pas si souvent ... » Sourire en coin. Si Samuel décidait de se lancer, il le verrait bien vite. Plus de critiques que de compliments. Jusqu'à ce qu'on ait réussi à gagner les gens, du moins. « Et je ne suis pas non plus inquiet pour vous. » Il lui offrit un sourire subtilement complice. Quoi, comment ça déjà ? Ils travaillaient indirectement ensemble depuis des semaines; Dorian savait à qui il avait à faire.
Le blond se laissa légèrement surprendre par la proposition de Samuel. Un léger rire s'échappa de ses lèvres à la remarque du brun concernant la propriétaire. Il hocha doucement la tête, des souvenirs bien précis en tête. « Oui, je partage votre avis. » Sourire en coin. L'Elephant Room était l'un de ses endroits préférés à Austin à vrai dire. Et la spéciale propriétaire, il en était venu à plutôt bien la connaitre. Mais il n'en parlait jamais vraiment. Il y allait somme toute peu souvent, et toujours seul de préférence. C'était son échappatoire bien à lui. Il pourrait tenter de le partager le temps d'une soirée. Ce serait même un test fort intéressant pour évaluer cette bonne entente qu'il croyait possible entre eux deux. « J'accepte volontier. » Son sourire s'étira un peu, sympathique. Puis il reprit un air légèrement plus sérieux, tournant sur ses talons pour se diriger lentement vers la sortie de la salle de conférence lui aussi. « Mais il y a quelques dossiers auxquels je veux jeter un oeil avant de quitter ... » Il se retourna vers Samuel, un sourcil relevé, un sourire fataliste. « Je dois bien profiter de l'un de mes rares moments au bureau cette semaine. » Il récupéra son sac posé près de l'entrée. Et avant de prendre le chemin de son bureau, un peu plus loin dans les locaux, il interrogea une dernière fois Samuel du regard. « On s'y retrouve vers 19h30 ? » Ça lui donnerait aussi le temps de passer chez lui en vitesse, nourrir Paria et changer de chemise. La santé de son chat était importante, ne vous moquez pas.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.

Hey I just met you and this is crazy...

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les bureaux-