Partagez| .

Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek]


Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 829
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Sundowner - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Solitude ❥ Chris
Donne-moi du cash! ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle est clean et sobre depuis 2 mois. ça reste difficile par moment.
✗ Leyhan l'aide à s'en sortir.
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle console Chris
✗ Elle a envie d'arracher la tête de Shane



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Ven 9 Juin - 22:16


Pas une goutte d’alcool en un mois. Ni un seul cachet. Pas une once de drogue. J’avais tenu bon jusque-là. Leyhan m’avait beaucoup aidé et pour éviter d’être trop tentée, je tâchais d’occuper mes journées. Quand j’étais au boulot, c’était plutôt facile. Je m’occupais des oiseaux, filait même un coup de main aux collègues des autres secteurs et n’hésitait pas à faire des heures supplémentaires.

Mais il y avait des moments où je n’avais absolument rien à faire et ou je cherchais par tous les moyens à m’occuper l’esprit. En réalisant que je n’avais pas fait d’escalade urbaine depuis un moment, j’avais eu envie de renouer avec l’exercice. Les gars, faites place, Amy Livingston était de retour pour marcher sur la ville. De toits en toits, de façades en façades je m’étais baladée jusqu’à ce qu’une idée foireuse germe dans mon esprit : terminer mon parcours par la mairie…

Le comité d’accueil avait été à la hauteur de l’importance du bâtiment et des gens qui y travaillaient. Je n’avais pas réussi à m’en sortir et c’est deux flics qui étaient venus me chercher. A présent, j’attendais dans un coin d’être entendue et y’avait comme une impression de déjà vu. La dernière fois, Oliver O’Connord était venu me sortir de là. J’aurais pu le faire appeler mais il allait finir par m’étrangler si je continuais de le faire venir pour des bêtises qu’il m’avait expressément demandées de ne plus faire. J’allais donc l’appeler en dernier ressort si vraiment ça tournait mal.

Assise sur ma chaise, j’attendais dans un couloir bondé que l’on m’appelle. J’avais beau avoir précisé que je ne comptais pas m’envoler, le flic m’avait menottée une des mains à un des bureaux vides. Ça faisait déjà une bonne demi-heure que je poireautais. « Hé ! » J’attendais que la personne – qui pouvait aussi bien être quelqu’un venu porté plainte, qu’un(e) flic en civile ou un(e) prévenu(e) - me regarde. « Si je vous donne de la monnaie, vous voulez pas me rapporter un café s’il vous plaît ? » L’insolence et l’inconscience en une demande.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1414
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Ven 9 Juin - 23:48

Je n'suis pas folle vous savez
ft. Amy


Tes mains sont plongées dans les poches et l'regard est fixé sur les portes vitrées. Là, de l'autre côté de la rue, la fameuse gendarmerie qui a guidé tes pas jusqu’ici. Tu retardes le plus le moment de t’pointer chez ton agent de probation. Agent d’mes deux oui. Aussi hautain que désagréable, aussi incompétent que bien venu. Tout ce qui lui importe, c’est d’mettre sur son rapport que tu t’es bien pointé à ton rendez-vous et que t’as pas foutu la merde dans la ville. C’est grâce à ce type qui s’fout pas mal de savoir si tu traînes à deux heures du matin dans les rues ou près de gars pas très respectables que t’as eu l’audace de replonger dans les magouilles. Les mains qui traînent à la recherche de portefeuilles opportuns. D’billets égarés. D’sacs esseulés. Le joint aux lèvres et la poudre au nez quand vient la noirceur de la nuit. On ne se défait pas de ses habitudes.
Mais t’es pas assez con pour te pointer au milieu d’une horde de flics complètent stone, du coup ça fait plus d’une semaine que t’as plus consommé. Et même si t’es quelque peu habitué à la sensation, autant dire que t’es sur les dents.

Cinq minutes plus tard, tu ’pousses la porte du commissariat avec réticence. Y’a quelques regards qui s’accrochent à ton passage, des gardes qui te reconnaissent. Un gamin qui t’voit marcher devant lui et reculer. À croire qu’il est écrit TAULARD sur ton front. Réinsertion qu’ils disaient ?
Tu t’assieds en face du bureau de Trager et fourres tes mains dans tes poches par habitude. Il va probablement encore falloir attendre une bonne trentaine de minutes de toute manière, comme à chaque fois. Les minutes passent. Les policiers défilent. Les appels fusent. L’ennui s’installe.
Au bout d’un petit quart d’heure, une interpellation retentit près de toi et tu relèves la tête par réflexe. Bien évidemment, tu ne t’attendais pas vraiment à voir cette femme s’adresser  à toi. Mais elle te fixe et comme tu es à peu près sûr que c’est elle qui a parlé, tu peux être tout aussi certain que c’est à toi qu’elle s’adresse. Logique irréfutable. Tu hausses un sourcil, l’air de demander quoi. Sa main accrochée à un meuble t’intrigue. Mais quelle criminelle pourrait bien se cacher derrière la jolie brune ? « Si je vous donne de la monnaie, vous voulez pas me rapporter un café s’il vous plaît ? » T’as presque envie de rigoler de l’absurde de la situation. Mais c’est presque agréable, de voir quelqu’un qui n’te regarde pas comme une sous-merde. Peut-être parce que cette femme elle-même est accrochée à un bureau. « Ca dépend, vous avez assez pour m’en payer un aussi ? Histoire de rémunérer la course. » Ce qui est sûr, c’est que tu ne perds pas le nord. Mais tu vas quand même acquiescer à sa demande, à cause de l'envie d’échapper à tes pensées et au manque. La preuve, tu te lèves déjà pour marcher en sa direction. Tu as encore au minimum une demi-heure de latence de toute manière, si Trager ne se la fait pas trop longue. Largement le temps de faire un allez à la machine à cafés et te dégourdir les jambes.
« Vous êtes ici depuis longtemps ? » tu demandes, par curiosité. Le va-et-vient des gens ici ne te passionne pas vraiment, et tu as cessé d’y prêter attention depuis un bon bout de temps. Pourtant, tu l’aurais vue si on l’avait menottée et puis laissée à son triste sort.

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 829
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Sundowner - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Solitude ❥ Chris
Donne-moi du cash! ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle est clean et sobre depuis 2 mois. ça reste difficile par moment.
✗ Leyhan l'aide à s'en sortir.
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle console Chris
✗ Elle a envie d'arracher la tête de Shane



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Sam 10 Juin - 23:45

J’étais on ne peut plus sérieuse. Je ne sais pas quel âge avec le type, il avait l’air plus jeune que moi en tout cas. A sa remarque, j’avais souris en coin, contente de tomber sur quelqu’un qui ne perdait pas le nord mais qui était assez décalé pour accéder à ma requête. « Bien évidemment. » Il s’approchait et je fouillais dans ma poche pour en sortir quelques pièces, assez pour nous offrir des cafés à tous les deux. Je lui tendais la monnaie que je laissais tomber dans le creux de sa main. « Bien noir, double et sans sucre. Merci c’est sympa ! » Après tout, il aurait pu refuser alors oui, ce type-là est sympa.
« ça va faire une demi-heure que j’attends… Mais je sais que ça va surement durer encore un moment alors bon… C’est surtout que j’ai beau leur dire que je vais attendre sagement, ils tiennent à m’attacher. Ça va pourtant ! j’ai tué personne ! » ça sonnait un peu trop comme une habituée et comme une inconsciente mais y’avait un peu de vrai là-dedans après tout. « Et toi ? » je l’avais tutoyé parce qu’il avait l’air légèrement plus jeune que moi et puisqu’on s’apprêtait à partager un café, autant laisser tomber l’usage du « vous ».

L’inconnu s’était finalement éclipser pour aller chercher un café. Un flic passait et me lançait un regard avant de m’ignorer. Je m’en fichais moi de me faire narguer, j’avais tout mon temps. Je risquais pas grand chose de toute façon, la grosse amende j’allais la payer sans râler et j’allais pouvoir sortir de là. Alors en attendant, pour bien me pourrir la vie, on me laissait moisir sur cette chaise, attachée comme une folle furieuse.
Je voyais finalement mon café arriver et remerciais celui dont je ne connaissais même pas le prénom et en profitais pour me présenter. « Au fait je m’appelle Amy. » Et après avoir avalé une gorgée de café que je savourais. « Merci ! C’était cool d’y être allé. » Je lui adressais un sourire avant de me montrer curieuse. « T’es là pour quoi toi ? » J’aurais bien joué aux devinettes mais je n’étais pas particulièrement douée pour ça.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1414
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Dim 11 Juin - 1:30

Je n'suis pas folle vous savez
ft. Amy


Ses pièces refroidissent la paume de ta main, alors que tu sers le métal entre tes doigts. T’écoutes la brune, qui doit être âgée de quelques années de plus que toi. « Et toi ? » Tu hausses un sourcil. « Tuer quelqu’un ? Non plus. » T’aurais pu, pourtant. Mais ça t’aurait probablement valu bien plus d’années en taule que ça, alors bon. Vaut mieux s’arrêter à un moment. « Courage, avec un peu d’chance, ils s’occuperont de toi avant tout c’beau monde. » fais-tu en désignant vaguement la foule qui encombre les lieux. Le tutoiement est venu tout seul, sans avoir besoin de faire d’effort. Là-dessus, tu t’en vas rapidement avec son argent en main à la recherche d’une machine. Tu reviens victorieux une minute après muni des deux gobelets en question. Dommage, toute la monnaie a été avalée.
La femme est toujours dans le couloir – normal, elle ne pourrait pas aller bien loin – et tu lui remets son dû. « Noir, double et sans sucre. Et merci pour le café. » Pour ta part, c’est un noir, double et bien sucré. Un maximum d’énergie liquide. Tu t’retournes vers les bureaux pour reprendre ton ancienne chaise mais as la désagréable surprise de voir un gamin le cul posé dessus. Tu souffles, exaspéré. « Sale gosse. » tu marmonnes dans ta barbe. L’envie de le virer de là te prendrait bien, cependant tu aimerais autant que possible ne pas faire de scandale pour des broutilles. T’avises un tabouret posé à un pas de vous. Bon, ça fera l’affaire.
« Au fait, je m’appelle Amy. » Tu lui lance un coup d’œil pendant qu’elle avale une première gorgée de sa boisson. Tu jettes un regard circonspect à la tienne, à sa surface noirâtre et fumante, et en engloutis la moitié en une rasade. En espérant que ça épanchera ta soif. « Aleksandr. Mais va pour Alek. » tu fais après, sans même y réfléchir. Jusqu’à t’étonner toi-même, parce que ce nom n’est plus sorti depuis longtemps de ta bouche. Mais, tu supposes, inutile de mentir au commissariat, là où les fausses identités n’ont pas leur place si tu veux garder ta liberté surveillée. Au passage. « Merci ! C’était cool d’y être allé. » T’as un faible sourire en réponse. « Pas de quoi, j’ai eu ce que je voulais de toute manière. » Le sourire s’étire un peu plus, espiègle. Tu reprends une lampée de café, qui s’avère n’être pas trop mauvais que ça. « T’es là pour quoi, toi ? » Les mots manquent de sortir encore une fois sans réfléchir, mais tu les retiens de justesse. La conditionnelle, pas la meilleure raison à énoncer au beau milieu de la plèbe. « Cambriolage. On m’a dit de venir ici pour signaler tout ce qu’on m’avait volé une fois que j’aurais fait l’inventaire. Mais ils ont l'air de traîner autant pour toi que pour moi. » Plausible ? Peut-être. Le cambriolage, c’est tout ce qui t’est passé par la tête. Un des trucs pour lesquels tu t’es fait choper, à l’époque.

Tu jettes un regard à sa tenue, un peu trop décontractée pour une citadine banale. « Les menottes, elles sont méritées ou c’est du zèle de l’agent qui t’a arrêtée ? T’as pas vraiment l’air des psychopathes à surveiller impérativement. » Bonne nouvelle, cela dit. Des personnes comme ça, tu en as croisées quelques-unes version masculine en prison, et autant dire que tu préfères les éviter. Ennuyant à gérer, dangereux quand tu es impliqué dans leurs délires.
Tu presses ton gobelet entre tes mains, vois le niveau changer au gré du plastique. La soif, bordel, elle n’est pas partie. Et à ton avis, elle n’partira pas jusqu’à c’que tu cèdes aux drogues. Dès que ton attention décroche, le manque reprend le pas. Au moins avec un peu de chance, le regain d’énergie dû à la caféine éradiquera ton envie de te taper la tête contre un mur. T’avales le reste d’un coup, comme on s’envoie un shoot de vodka. « Il en vaudrait presque son prix. » tu fais à Amy, faussement dubitatif.

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 829
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Sundowner - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Solitude ❥ Chris
Donne-moi du cash! ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle est clean et sobre depuis 2 mois. ça reste difficile par moment.
✗ Leyhan l'aide à s'en sortir.
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle console Chris
✗ Elle a envie d'arracher la tête de Shane



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Dim 11 Juin - 17:06

« Non. Depuis combien de temps t’attend toi ? » Parce que j’ai pas vraiment prêté attention aux gens qui vont et vienne dans ce commissariat. Je jetais d’ailleurs un regard à ceux qui attendent comme nous et je hausse les épaules, pas vraiment convaincue. « Mouai… A mon avis ils vont encore me faire poireauter un moment… » Tant pis, je saurais me montrer plus patiente qu’eux.
Le mec partait chercher nos cafés et j’étais bien contente de le voir revenir avec nos boissons. « De rien. » Je l’observais pester contre le gamin et ça m’arrachait un sourire en coin alors qu’il se laissait tomber sur le tabouret pas très loin. Puisqu’on avait surement un petit moment à attendre là, autant faire un peu la conversation entre deux gorgées de café. Ça m’arrachait un demi-rire d’entendre son prénom. « Je connais déjà un Alek. Vous vous êtes donné le mot pour tous venir vivre à Austin ou quoi ? » Je souriais en coin en me disant que ça serait bien que je rappelle Aleksey un de ces jours. « Enfin bref, ravie de te rencontrer Alek. » Et je levais mon café en son honneur avant d’en avaler une gorgée.
Je le remerciais d’ailleurs d’avoir fait l’aller-retour jusqu’à la machine à café et en l’entendant je met à rire. « Je t’aime bien toi ! » C’était de bonne guerre et ça ne me choquait pas plus que ça. Curieuse, je l’interrogeais sur les raisons de sa présence. Il met trop de temps à répondre et ça me fait tiquer mais j’ai pas envie d’être trop chiante alors j’insiste pas même si je ne peux pas m’empêcher de montrer mon scepticisme quand à son excuse. « Cambriolage. Je t’imaginais plus dans la peau du cambrioleur que de la victime. » Pas que ce soit inscrit « taulard » sur sa tronche, non, mais dans l’attitude, ce type n’a rien d’une victime. Rien du tout même.

« Un peu de zèle… Et la peur que je leur file entre les doigts. » Je lève les yeux au ciel, blasée. « J’aime juste un peu trop courir sur les toits, escalader les bâtiments. Je savais que c’était pas une bonne idée de grimper sur la mairie mais j’ai pas pu m’en empêcher… » je haussais les épaules avant de reprendre, l’air satisfait. « Au moins la vue ne valait la peine… mais le comité d’accueil était pas hyper chaleureux. » En même temps faire du parkour sur des emplacements dédiés c’était beaucoup moins drôle qu’en pleine jungle urbaine sur des bâtiments où je n’avais pas vraiment le droit d’aller. Tant pis si ça se soldait par un petit tour au commissariat et une amende. « Comme j’ai tendance à récidiver, ils font en sorte de me dégouter d’être là… mais ça marche pas. » Et je souris comme une sale gosse qui a déjà en tête le prochain mauvais tour qu’elle va jouer.

Je savourais mon café contrairement à Alek qui venait de l’avaler d’une traite. « Tu parles c’est un des pires cafés d’Austin… » Je lui offrais un sourire en coin avant de me redresser sur ma chaise non sans pester contre les menottes qui me retenaient le poignet. « Tu fais quoi dans la vie Aleksandr ? » ça m’amusait d’essayer de prononcer son prénom ave la bonne intonation même si c’était plutôt râté.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1414
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Jeu 6 Juil - 3:30

Je n'suis pas folle vous savez
ft. Amy


« Non. Depuis combien de temps t’attends toi ? » Trop ? C’est fou, même en connaissant les délais interminables que les policiers peuvent prendre, ils continueront toujours de t’étonner. Comme beaucoup d’autres choses au final. «  Hm… Ca doit bien faire dix ou quinze minutes je dirais. » Tu rajoutes un p’tit commentaire débordant d’optimisme factice et elle hausse les épaules. « Mouais… À mon avis ils vont encore me faire poireauter un moment… » Tu t’éloignes d’elle en écartant les bras, l’air de dire que c’est son sort immuable et qu’on y peut rien. Deux cafés plus tard, tu es de retour à côté d’elle.

« Je connais déjà un Alek. Vous vous êtes donné le mot pour tous venir vivre à Austin ou quoi ? » Tu souris en entendant le nom. Ouais, on s’donne rendez-vous tous les premiers jeudis du mois devant l’entrée d’l’unif. Une grande réunion, très classe. « C’est sûr que deux types avec le même surnom sur une ville d’un million de personnes, ça fait beaucoup… » Bon, sur le coup t’es pas trop sûr du chiffre donc c’est à la grosse louche. « Enfin bref, ravie de te rencontrer Alek. » Elle te lève son café à ton honneur et tu l’imites avec une demi-seconde de retard. De même, Amy.
Tu enrailles la discussion sur le motif de sa présence ici, et elle change de ton. « Un peu de zèle… Et la peur que je leur file entre les doigts. J’aime juste trop courir sur les toits, escalader les bâtiments. Je savais que c’était pas une bonne idée de grimper sur la maire mais j’ai pas pu m’en empêcher. » Tu rigoles en entendant qu’elle n’a pas pu s’en empêcher. « Donc toi, tu vois une bonne occasion d’faire une connerie et ton premier réflexe, c’est d’la faire ? Juste pour voir si on va te rattraper après ? » Sympa l’instinct d’survie. Pourtant, il est vrai que tu n’es pas exactement le mieux placé pour lui dire des choses pareilles. Se retrouver dans des situations catastrophiques et devoir par après assumer, tu connais. De la simple réprimande d’un type du quartier à presque cinq ans de prison, t’as expérimenté pas mal de choses. « Au moins la vue en valait la peine… mais le comité d’accueil était pas hyper chaleureux. » Tu rigoles franchement. Pas hyper chaleureux… quel euphémisme. « C’est le cas d’le dire. Ces types-là sont pires que la peste. » tu maugrées. L’envie de leur mettre un poing, étonnamment, te monte facilement à la tête quand ils sont dans les parages. « Comme j’ai tendance à récidiver, ils font en sorte de me dégoûter d’être là… mais ça ne marche pas. » Elle sourit, mauvaise. Ce p’tit air t’arrache aussi un petit sourire à la limite de la connivence. Cette sensation, elle ne t’est pas totalement inconnue…
T’avales ton café d’un coup et son goût sucré-amer se répand dans ta bouche. « Tu parles c’est un des pires cafés d’Austin. » « Tais-toi et essayes de faire comme si. » Un étonnant progrès, de ne pas t’avoir comme le plus pessimiste d’une discussion. D’un autre côté, quand tu repenses au goût rance et tiédasse des cafés qu’on vous servait de temps en temps, en prison, tu n’es pas si mécontent de celui-là. Amy s’agite un peu sur sa chaise, maugrée contre les menottes, et ça t’fait rire intérieurement. « Pas agréable ces machins, j’suppose. » Presque désolé pour elle.  
« Tu fais quoi dans la vie Aleksandr ? » « Aleksandr, tu dois prononcer Aleksandr. » tu fais en en russe, étonné de pouvoir retrouver tes mots si facilement après tant d'années. Et puis tu soupires, parce que la question là n’est pas vraiment ta préférée. La réponse à c’que tu fais dans la vie ou c’que tu fais de ta vie est bien désolant : pas grand-chose. « J’travaille dans un magasin du centre. Ranger des rayons, c’est l’occupation la plus palpitante de ma vie. » Si on excepte tes activités nocturnes. Mais évidemment, ce n’est ni le lieu ni le moment d’admettre ça. « Sincèrement, tu devrais essayer, c’est beaucoup plus palpitant que ça en a l’air. Et puis, quand on a d’la chance on peut tomber sur des clients vraiment coincés pas foutus d’lire les étiquettes juste en face d’eux… » Ironie, quand tu nous tiens. Tu lui adresses un p’tit regard éloquent. « Et toi ? J’suppose que c’n’est pas difficile d’avoir un travail plus passionnant… » Et plus rentable, aussi.


HRP:
 

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 829
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Sundowner - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Solitude ❥ Chris
Donne-moi du cash! ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle est clean et sobre depuis 2 mois. ça reste difficile par moment.
✗ Leyhan l'aide à s'en sortir.
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle console Chris
✗ Elle a envie d'arracher la tête de Shane



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Ven 7 Juil - 22:53


« Bah c’est rien ça… Tu vas voir, tu seras sorti que moi je serai encore attachée à ce truc là. Pire qu’un chien. » mais je haussais les épaules, pas contrariée plus que ça, ça leur ferait bien trop plaisir à ces p’tit poulets.

Un Alek peut en cacher un autre. C’est exactement ça. Je le regarde avec un sourire en coin quand il se la joue monsieur statistique. « C’est que je dois vous attirer, vous avez un faible pour les Amy ou pas ? » et le petit rictus que j’affiche montre à quel point ça me fait marrer autant que ça me laisse de marbre cette coïncidence. Au fond, on s’en fout. Je préfère m’occuper de mon café que j’avalais un peu moins vite que ne l’avait fait Alek.
« Ah non mais ça a juste rien à voir avec les flics. » Je réalise que je lui raconte ma vie comme si de rien n’était.  Ça passe le temps alors pourquoi pas. « En fait j’aime bien faire des trucs un peu casse-cou. Genre les combats de boxe clandestin, le saut en parachute, le saut à l’élastique, la moto à toute allure et l’escalade urbaine… Le comité d’accueil, je m’en passerai bien mais bon… ça fait partie du jeu. » Je suis tarée. Je le sais. C’est pas normal de provoquer la mort comme ça mais c’est mon petit jeu depuis des années. Je l’attend ma petite faucheuse mais vu comme elle s’entête à me laisser en vie c’est que ça doit l’amuser aussi notre petite course contre le temps. Faut croire qu’elle aime perdre même si le jour où elle gagne, ça sera game over pour moi.

On se chamaillait sur la qualité du café et la façon qu’il avait eu de m’ordonner de me taire m’arrachait un sourire et j’avalais une gorgée de café en exagérant l’air béat que me procurais la sensation du café sur ma langue. « ça va ? C’était assez convaincant ? »
Je râlais contre les menottes et en surprenant l’air malicieux dans son regard, j’esquissais un sourire en coin avant de balancer ce que je venais de remarquer tout  à l’heure en avalant mes premières gorgées de café. « moi au moins j’ai pas un joli bijoux à la cheville. » Et le regard planté dans le sien, je vérifie que je me suis pas trompée et que ce qui semble déformer le tissu de son jean au niveau de sa cheville est bien un bracelet électronique. Mais ça ne change rien, je l’aime bien ce type. Il donne le change mais je le sens aussi cynique que moi et ça me plaît. C’est comme avec Alek et c’est devenu mon ami. Comme si on pouvait s’entendre entre gens dépourvu d’optimisme.

« Ouai… Aleksandr… » C’est mieux, mais c’est pas trop ça. J’avais rien compris aux autres mots, j’avais juste capté qu’il me corrigeait sur ma prononciation et bonne élève (ou plutôt mauvaise) j’avais tenté de l’imiter. En vain. Il répondait tout de même à ma question. Il utilisait à nouveau l’ironie et je me mettais à sourire. « Non merci… Je préfère te laisser l’immense honneur d’aider ces pauvres clients. » Ironie en réponse. « C’est toujours mieux que rien non ? C’est pas ce qu’on dit ? » J’en avais fait des boulots pourris alors je comprenais très bien de quoi il parlait. Heureusement pour moi, j’avais réussi à faire quelque chose de ma vie. En fait, à part mon job, peu de choses me plaisaient vraiment dans ce que j’avais réussi à construire ou à ne pas détruire. « Je suis soigneuse animalière. » Ouai, c’est sûr qu’à côté de la mise en rayon, c’était vachement mieux. « Je m’occupe des oiseaux au zoo, les rapaces surtout… C’est plutôt cool. » avouais-je avec un petit sourire. Le premier sourire sincère pour être honnête.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Alek Sagataïev
de fumée et de cendre
avatar
Inscrit le : 29/04/2017
Messages : 1414
Avatar : Luke Grimes
Crédits : Angie (avatar) ♦ Beerus (signa)
Date de naissance : 28/12/1991
Mes rps :
INDISPONIBLE
INTRIGUE
AmyLou
RoseBaya
GaëlleAdrian


Bloc notes :


♦♦♦ REVØLUTION ♦♦♦



ABOUT YOU
♦ Dealer fauché
♦ Menteur éternel
♦ Envies de partir
♦ Liberté conditionnelle
♦ Appartement parti en flamme
♦ Squatteur temporaire chez Gaëlle


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : 16 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Mar 18 Juil - 22:06

Je n'suis pas folle vous savez
ft. Amy


« Bah c’est rien ça… Tu vas voir, tu seras sorti que moi je serai encore attachée à ce truc-là. Pire qu’un chien. » Sa remarque te fait tiquer mais tu n’en montres rien. Ça t’rappelle que même si tu es là, à causer avec elle sans avoir rien au poignet pour te retenir, il faudra encore attendre quelques mois avant d’être réellement libre.

« C’est que je dois vous attirer, vous avez un faible pour les Amy ou pas ? » Tu la regardes avec une petite moue faussement sceptique. « Hm, j’sais pas, faut voir. » Ni elle ni toi n’accordez beaucoup d’importance à cette coïncidence, pourtant il est vrai que ça t’amuse.
« Ah non mais ça n’a rien à voir avec les flics. » Tu hausses un sourcil interrogateur. « En fait j’aime bien faire des trucs un peu casse-cou. Genre les combats de boxe clandestin, le saut en parachute, le saut à l’élastique, la moto à toute allure et l’escalade urbaine… Le comité d’accueil, je m’en passerai bien mais bon… ça fait partie du jeu. » Le panel qu’elle te montre serait bien le genre de choses qui t’attire. Vivre intensément et sans s’soucier de la merde dans laquelle on va finir par atterrir, c’est quelque chose de terriblement grisant. « Donc si je comprends bien, y’en a qui se font un petit footing tous les matins et un resto le midi, alors que toi tu serais plutôt du genre à manger sur le haut d’un immeuble que t’auras escaladé au préalable ? » tu demandes avec des propos très illustrés.

Vous en venez à parler de la qualité du café, et elle s’extasie sur son goût fabuleux pour tes beaux yeux. « Ca va ? C’était assez convainquant ? » Petite rictus. « Tes talents d’actrice sont encore à améliorer, mais c’pas mal. » Dixit Mister-grognon en chef.
Tu luttes contre un petit sourire goguenard quand tu la vois s’agiter sur sa chaise, jusqu’à en perdre totalement l’envie quand elle reprend la parole. « Moi au moins j’ai pas un joli bijou à la cheville. » Tu t’figes. Évidemment, ton regard part instinctivement vers ton bas de pantalon, c’qui te crame instantanément. Quel con en même temps. « Et merde. » tu jures tout bas, suffisamment cependant pour qu’elle l’entende. Puis tu lèves les yeux au ciel et abandonnes l’idée de lui mentir. T’as pas vraiment l’envie pour aujourd’hui. « Mouais… Il n’y sera plus pour très longtemps, avec un peu d’chance. » Et tu baisses la tête légèrement, en évitant d’la regarder directement. C’est à ce moment que tu regrettes de ne plus avoir de café pour te noyer dedans, n’assumant pas fort l’aveu. Parler de ta conditionnelle n’est pas vraiment aisé… Mais c’est vrai qu’avec un peu de chance, ils t’enlèveront le bracelet d’ici la rentrée prochaine. Ça fait encore pas mal de mois à tenir, mais quand on a passé quatre ans en prison tout devient très relatif.

Vous changez d’sujet, à ton plus grand soulagement. Tu lui dépeints ton morne job, qui arrive à peine à te maintenir à flots. Évidemment, tu as toutes tes affaires de drogue à côté mais ce n’est clairement pas l’endroit pour lui dire, ni la bonne personne. Tu ignores totalement la réaction qu’elle aurait dessus. « Non merci… Je préfère te laisser l’immense honneur d’aider ces pauvres clients. » « J’en suis touché. » « C’est toujours mieux que rien non ? C’est pas ça qu’on dit ? » Oui, c’est toujours mieux que rien. Bien sûr que c’est mieux que de traîner au pôle emploi en n’attendant qu’une chose, qu’on te renvoie en prison. C’est sûr que ça te permet au moins d’avoir de maigres revenus officiels et une façon d’occuper tes journées. Tu finis par soupirer. « Ouais… J’suppose. » Il fut un temps où tu rêvais vaguement d’avoir une vie décente, avec un travail rémunérateur. Ce temps est loin.
Tu enraies sur son propre boulot, curieux. « Je suis soigneuse animalière. » Tu hausses des sourcils étonnés. Il est assez peu courant d’entendre ça. « Je m’occupe des oiseaux au zoo, les rapaces surtout… C’est plutôt cool. » Et elle de sourire. Ça doit lui plaire, ça c’est clair. « Ca doit l’être, oui. Le milieu de travail, il doit être sympa aussi au quotidien. Même si j’ai jamais vu de rapaces, c’pas trop mon truc le zoo. » Tu n’es pas spécialement impliqué dans la cause animalière, pas du tout même, mais ça n’t’attire pas. Des animaux en cage, en un sens ça t’rappelle… toi. Et puis, il faut dire aussi que ce genre de plaisirs ne fait pas partie de tes préoccupations premières. « J’me suis toujours demandé comment vous faisiez pour pas que ces oiseaux foutent le camp, dans les spectacles en plein air. » Sans filet ni rien. Puis t’as un petit sourire. Quelles questions… existentielles. « Tu peux t’foutre de ma gueule, oui. » Mais il n’empêche, c’est une question sérieuse qui te taraude, de temps à autres.
Assez rarement on est d’accord.

___________________
you've stopped allowing yourself to dream. You're too old to hear confront nonsense anymore. Too old to believe that everything will be alright.
stay away
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 829
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Sundowner - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Solitude ❥ Chris
Donne-moi du cash! ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle est clean et sobre depuis 2 mois. ça reste difficile par moment.
✗ Leyhan l'aide à s'en sortir.
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle console Chris
✗ Elle a envie d'arracher la tête de Shane



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek], le Ven 28 Juil - 0:26

Je l’écoutais me faire un petit résumé, l’air de rien, et je souriais en coin, terriblement amusée. Je me payais même le luxe d’étouffer un petit rire. « C’est ça ! Faudrait que je réfléchisse à l’endroit où je vais pique-niquer la prochaine fois tiens ! » J’avais roulé des yeux, me moquant de ma façon de toiser la mort, de la provoquer, de ma façon de chercher l’adrénaline au quotidien comme une drogue. Mieux valait peut-être ça que de s’envoyer dans les nuages à coup de pilule et alcool, nan ?

Je m’étais amusée à jouer les demoiselles conquises par le café hideux du commissariat et je lui lançais un regard en coin quand il osait réduire mes qualités d’actrice au rang de « pas mal. » « Tu n’as aucun goût. » avais-je murmuré faussement vexée car en réalité, je me moquais bien de ce qu’on pouvait penser de moi et j’avais pas pour objectif dans la vie de finir avec un oscar.
Ça avait fusé, bref, claquant dans l’air comme un fouet. La petite remarque sur son bracelet électronique que j’avais repéré. Ça changeait pas grand-chose pour moi, monsieur pouvait être un bad boys, c’était pas vraiment mes affaires. J’avais juste un goût prononcé pour la provoc’ et annoncer franchement que je l’avais grillé faisait parti de mon petit numéro. « Je te le souhaite en tout cas. » Je haussais les épaules alors qu’il baissait la tête. « Eh ! Fais pas cette tête-là ! Bientôt tu l’auras plus et tu seras à nouveau libre des pieds à la tête… » Et voilà que je me mettais à positiver, chose assez rare pour être soulignée.

On parlait boulot et c’est sûr que ça faisait pas vraiment rêver son job mais ça payait quand même les factures alors bon. J’avais fait des tas de petit boulot quand je m’étais barrée loin de ma petite sœur à 16 ans. Les trucs ingrats mais qui faisaient vivre et j’en avais tiré des expériences et des leçons. Maintenant je faisais un boulot que j’aimais vraiment et ça changeait la vie même s’il y avait toujours des jours où je préférais être ailleurs qu’au boulot. Comme tout le monde.
C’était à mon tour justement de parler de mon métier et sa surprise m’était familière, les gens affichaient souvent ce genre de tête, j’étais habituée maintenant. « Ouai c’est sûr que j’ai pas à me plaindre. Mais les rapaces… Rah faudrait que t’en approches pour que tu comprennes, c’est tellement magique quand tu tiens un faucon au bout de ton bras. » C’était bien l’une des rares choses pour lesquelles je montrais un enthousiasme pur et sincère dénué d’ironie ou de sarcasme.
Je l’écoutais me poser la question et je secouais la tête. « Je suis tout un tas de chose mais me foutre de la gueule des gens gratuitement, j’évite quand même… » Je lui adressais un petit sourire et lui répondait. « C’est de l’entraînement pour les spectacles. La récompense quand c’est bien réalisé. » Le truc classique. « Et si le reste du temps les oiseaux qui ne sont pas en cage restent, c’est tout simplement parce qu’ils sont nourris logés alors pourquoi aller ailleurs quand tu as tout sur place. » Je haussais les épaules. Comme lui je m’étais posé la question et j’avais trouvé ça tellement logique après coup. « Bon, y’en a quand même de temps en temps qui se paye le luxe de partir à l’aventure et faut les rattraper. On rigole pas vraiment sur le coup. » « Livingston arrête de raconter ta vie. » Je levais les yeux au ciel et tournait la tête. « Je m’occupais en vous attendant… un problème avec ça ? » L’homme se rapprochait et me libérait avant de s’adresser à Aleksandr. « Ton agent va pas tarder. » « C’est l’heure de papoter… By Aleksandr si on se revoit pas ! »

Je frottais mon poignet endoloris en suivant l’agent sagement. Le temps de me faire engueuler, de provoquer en retour, de me faire rappeler la loi tout en roulant des yeux et de leur laisser un gros chèque pour l’amende, je me retrouvais à nouveau le nez dehors. Je fixais mes pieds. « La vache avec un bracelet je me ferai bien chier en fait. » ça faisait réfléchir un peu d’avoir croisé Alek même si la minute d’après, j’avais déjà oublié. Je me demandais s’il était encore là-dedans ou s’il était sorti. Dans le doute, je trainais un peu dans le coin, histoire de voir.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫

Je n'suis pas folle, vous savez? [Alek]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Gendarmerie-