Partagez| .

Balade entre les tombes [Benji]


Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Balade entre les tombes [Benji], le Mer 7 Juin - 23:56

Swann avait tenté de se suicider. J’en parlais à personne mais je ne dormais plus très bien la nuit. Je revoyais Swann dans son bain ensanglantée, pâle comme le plus blanc des cygnes. Je revoyais ma mère, inconsciente. Et puis dans le cercueil de ma mère, c’était en réalité Swann et ma mère finissait par me dire que j’avais échoué comme je n’avais pas réussi à la faire rester chez les vivants. Je me réveillais en sueur et c’était alors fini de ma nuit.

A plusieurs reprises, j’avais fait le trajet jusqu’au cimetière avant de rebrousser chemin à chaque fois sans même passer les grilles de l’entrée. Un jour, j’étais restée plantée devant ces mêmes grilles, observant les pelouses parsemées de stèle. Un jardin, celui de ceux qui n’étaient plus là et se reposaient pour l’éternité. Je n’avais pas mis les pieds ici depuis une dizaine d’année.

Cette fois j’avais franchi le dernier pas. Je m’étais avancée et malgré les années, je me souvenais exactement où se trouvait la tombe de ma mère. On aurait pu croire que le lierre aurait envahi la pierre mais même si je ne venais jamais ici, je m’étais toujours assurée que la tombe soit entretenue. Et voilà que je me tenais debout devant la tombe, les mains dans les poches dans une fausse attitude désinvolte. « Salut M’man. » Je levais les yeux au ciel comme si ça pouvait me souffler quelque chose à dire. « Je vais me marier. Ouai, je sais… Dur à croire… Bah t’as raison, c’est pas un vrai mariage… Je suis pas si bête pour tomber amoureuse… »

Pendant de longues minutes, j’étais restée ensuite silencieuse en songeant à ce qui m’avait poussé à venir ici. Les évènements récents. Pas mon mariage. La tentative de suicide de Swann. Dans les films, dans les livres, les gens vont parler à une tombe et maintenant que je me retrouvais là, je me sentais ridicule. Et puis pour la première fois depuis des années – c’était de toute évidence la journée des premières fois – je me mettais à pleurer. « Lily ne pleure jamais » se plaisait à commenter Swann, mais cette fois, je relâchais la peine, la colère, la peur de ces derniers jours et le poids des années passée sans une mère.

« J’ai foiré M’man. » Aussi soudainement que j’avais craqué, j’avais séché mes larmes d’un revers de main. « J’ai foiré. » Je marquais une pause. « Tu m’as laissé tomber, parce que je pouvais pas combler le vide que mon enfoiré de père avait laissé et t’as préféré te foutre en l’air… Je m’étais promis que ça n’arriverait pas à Swann. Et j’ai foiré. » Un rire douloureux, un rire jaune s’était échappé de ma gorge. « Alors je fais quoi hein maintenant ? Puisque je suis pas capable d’empêcher les gens d’en finir… ? » Et je sens la colère bouillir, la culpabilité de ne pas avoir vu venir le geste de Swann. J’étais arrivée à temps ? ça me faisait une belle jambe, elle avait tenté d’en finir, c’était trop tard à partir du moment où elle avait avalé ces cachets et tailladé ses veines.

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Sam 10 Juin - 15:30

Les mois passent. L’année scolaire se termine. Il me reste encore quelques examens à passer, des oraux pour la plupart, ainsi que deux tests écrits. Je me prépare depuis des semaines et je pense être prêt. Oui, j’ai beaucoup travaillé, délaissant cette vie sociale que j’espérais créer en venant dans la ville. Il y a bien mes colocataires qui m’aident à être un brin plus normal, surtout Jules pour tout dire. Il y a Gabrielle aussi, et puis, Joan. Oui, je suis entouré, bien plus que je ne l’ai jamais été dans ma vie. Mais je ressens un vide, le fait de ne rien faire d’héroïque, de ne servir à rien de spécial, aucune cause qui en vaille la peine. Oui, je voudrais être utile, tout de suite maintenant, sans avoir à passer des années à étudier, même si je sais que c’est nécessaire pour devenir celui que je rêve d’être.

Et puis, il y a eu cette voisine qui est venu toquer à notre porte, une étudiante que j’ai souvent croisé dans les couloirs sans faire autre chose que lui adresser des sourires polis. « Bonjour… Je vous dérange ? » J’avais été surpris de sa visite, me demandant si elle ne venait pas plutôt voir Jules ou Alvy. Manque de bol, ils étaient tout deux absents ce jour là. Je l’ai fait entrer, lui proposant à boire, bien que nous n’ayons rien de plus que du cola bas prix. « Vous allez me trouver folle mais… Je venais vous demander un service… Je dois m’absenter tout l’été car j’ai trouvé un emploi à Los Angeles. » Pas la porte à côté, je me surpris à penser sans rien laisser paraitre. « Est-ce que vous pourriez aller changer les fleurs de mon petit-ami pour moi s’il vous plait ? » Son regard était suppliant et c’était l’occasion inespérée pour moi de faire quelque chose d’utile. Je dis oui sans hésiter, avant même qu’elle m’explique qu’il était au cimetière.

C’est ainsi que depuis plusieurs semaines, je me rends devant sa tombe, sans connaitre cet homme. J’ai passé plusieurs heures avec Lisa qui m’a parlé de lui, à tel point que Jules a crû que je m’étais enfin trouvé une copine. Comme si ça pouvait arriver… Je suis passé chez le fleuriste chercher les fleurs déjà payées. Un bouquet de tulipe rouge, signe de la passion dévorante parait-il ? Lisa l’aime toujours. Je n’ai aucun doute là-dessus, même si ça ne me regarde absolument pas. Et puis, j’ai déposé les fleurs, lui parlant quelques instants sans savoir quoi lui dire à ce garçon que je ne connaitrais jamais. Et rapidement, j’ai fait demi-tour, avant de remarquer une femme qui semble ne pas aller bien. Je reste quelques instants en retrait et je l’écoute. Pas très poli, je sais.

« Elle est morte ? La Swann dont vous parlez ? »

L’entrée en matière est sans doute encore pire…

« Je suis désolé. Je ne voulais pas vous interrompre. Vous avez juste l’air si triste… J’ai juste voulu voir si je pouvais me rendre utile. »

Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Dim 11 Juin - 16:30


Les larmes avaient déjà séché. Je fixais la stèle de ma mère comme si elle allait me répondre. De toute façon, je ne vois pas ce qu’on aurait pu me dire. Que je n’étais pas responsable des gestes de Swann ? Que je la protégeais déjà assez comme ça ? Peut-être que c’était ça le problème, que je la protégeais trop ?  Non. J’avais baissé ma garde, laissé un loup entrer dans la bergerie pour fricoter avec le cygne alors qu’il avait une autre proie en tête. Quel enfoiré ! Si je le croisais, j’allais lui coller mon poing dans la figure. « Tous des co… » « Elle est morte ? La Swann dont vous parlez ? » Je relevais la tête en fronçant les sourcils. Le jeune homme avait hérité d’un regard sombre, digne d’une vipère avant qu’elle morde. « Qu’est-ce que ça peut vous faire ? Non elle n’est pas morte. » Je m’attendais à ce qu’il fasse marche arrière mais le type continuait de jaser.

Je haussais les sourcils piquée par son envie de se rendre utile. « Vous voulez vous rendre utile ? » Aie aie, il allait prendre ma colère pour tous ceux qui avaient blessé Swann, pour ceux qui n’avaient pas su prendre soin d’elle comme moi. « Faites-moi plaisir, si jamais vous avez une copine ou quand vous en aurez une, ou un mec ! Après tout hein, doit bien y’avoir des mecs qu’ont souffert à cause de connards ! Bref ! Soyez honnête et fidèle ou quittez-le ou la en ne lui mentant pas. Le mensonge ça pue. Ça ne protège jamais les gens. Et pitié apprenez à communiquer parce que non, une nana, c’est pas un être capable de lire dans les pensées. Ça sert à rien de revenir après en s’offusquant : je croyais que tu m’avais compris ! Vous voulez être compris ? Bah dites les choses clairement ! Soyez un mec bien merde ! C’est quand même pas si compliqué, si ? Y’a une déficience génétique chez les mecs pour que vous finissiez tous par vous comporter comme des salauds ? » Je venais de pourrir le pauvre jeune homme sur place et comme si je réalisais ce que je venais de faire je reprenais mes esprits. « Quoique y’a des nanas qui sont pas mal dans leur genre. » Comme si ça rattrapait mon argumentaire. Je lançais un regard au beau gosse – un peu jeune – mais charmant quand même. « Désolée… Fallait que ça sorte, c’est tombé sur vous… » Il n’aurait pas mieux comme excuses, vu mon humeur de chien.

« Je vous présente ma mère. Veronica Stanford. » Ouai, c’était ptet un peu glauque comme changement de sujet mais bon. « Et moi c’est Lily. » Je lui lançais à nouveau un regard et glissais mes mains dans poches. « A part venir vous faire pourrir par une tarée névrosée, vous venez voir qui ? » Ouai, bah il avait pas le monopole de la curiosité, désolée les gars !

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Ven 16 Juin - 11:05

Elle n’est pas morte. Je m’excuse. Je ne voulais pas la déranger et son regard noir me donne envie de courir me cacher dans un trou. Est-ce que j’ai bien fait de venir lui parler ? Je ressens pourtant ce besoin irrépressible de l’aide. Alors je reste et alors que j’allais lui demander pourquoi elle se sentait autant coupable si la fameuse Swann est toujours en vie, la jeune femme reprend la parole, visiblement très blessée et dérangée par mon intervention. J’ai l’impression d’avoir été maladroit, sans comprendre vraiment pourquoi. Je voulais juste aider, comme je lui ai expliqué. A sa place, j’aurais apprécié qu’on vienne me parler, m’aider à aller mieux. Enfin, je crois. Je n’ai jamais vécu une perte. Je n’ai aucune histoire tragique dans ma vie. Si, j’ai vu des gens mourir, des dizaines et des centaines de personnes mourir suite à la maladie lorsque j’étais en Afrique. Des personnes auxquelles je me suis un peu trop attachée au début. Des pertes qui m’ont fait mal, qui m’ont fait pleurer. Mais personne de vraiment proche au final. Alors on m’a expliqué que je devais apprendre à prendre du recul, à ne pas aimer ces personnes et juste à les aider. C’est compliqué. Ce n’est pas naturel, mais je crois que j’y suis parvenu petit à petit. Chaque perte était tout de même douloureuse mais j’y étais préparé. Alors, je m’attelais encore plus à aider le prochain, afin d’oublier et de pouvoir passer à autre chose. Cette technique m’a permis de continuer à me battre, à ne pas sombrer en voyant cette misère. Je ne dirais pas que je n’ai gardé aucun traumatisme, mais disons que j’ai survécu et que je recommencerais autant que fois de nécessaire, juste pour sauver les quelques personnes qui peuvent l’être, une sur dix tout au plus. Constat tragique, alarmant mais au moins, j’aurais fait mon possible. J’aurais essayé et c’est tout ce qui compte. Bref, je pars loin dans mes pensées et ce n’est qu’à moitié que j’écoute ses paroles que je ne comprends pas.

Je n’ai personne dans ma vie. Je n’ai jamais eu personne et je n’aurais sans doute personne dans les années à venir – à moins que mes parents me trouvent une femme de bonne famille à marier, comme ils l’ont fait pour ma sœur ainée, bien que c’était un homme dans son cas. L’amour ne m’intéresse pas. Mes études oui. Les causes humanitaires oui. C’est toute ma vie, tous mes rêves et mes espoirs. « Bah… Je crois que je suis un homme bien… » Je réponds, tout penaud, tentant de me justifier contre ces accusations qui n’ont pas lieu d’être. Oui, je n’aime pas le mensonge. Pire, je ne le supporte pas. Je suis une personne honnête, gentille, attentionnée. Il parait que j’ai un peu l’air d’un martien sur les bords, comme se plait à le répéter Jules mon colocataire, mais je dois être un martien gentil dans ce cas. Puis, elle en vient à s’excuser. Je ne comprends toujours pas sa colère. « Au moins, j’aurais été utile ? » Mais quelle question ! Est-ce que je suis con ou est-ce que je le fais exprès ? Il vaut peut-être pas mieux que j’en rajoute, si je ne veux pas qu’une nouvelle avalanche inexpliquée me tombe dessus.

« Benjamin. » Je réponds, tel un automatisme. Je ne sais pas exactement quelle est la meilleure manière d’agir car moi qui pensait bien faire au début, il semblerait que j’ai été à côté de la plaque et pas qu’un peu. Je ne bouge pas d’un poil, comme si ça allait m’aider à disparaitre. « Je venais apporter des fleurs pour l’ex-petit-ami de ma voisine. Elle est partie en vacances et ne voulait pas qu’il se sente trop seul. » Oui, c’est peut-être étrange comme vision des choses pour certain, mais je ne juge pas. Je fais ce qu’elle m’a demandé, tout simplement, tentant de rendre ce monde meilleur. « Je ne connais personne qui repose ici alors je ne peux malheureusement pas comprendre ce que vous pouvez ressentir et je m’en excuse. » Il n’y a sans doute que moi pour m’excuser de ne connaitre personne qui est décédé ici.
Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Lun 19 Juin - 23:38

Bonjour, Lily Stanford, enchantée. Bah non, je pouvais pas faire comme ça, il avait fallu que je le pourrisse ce pauvre jeune homme qui n’avait rien demandé. Il avait même pris la peine de préciser qu’il pensait être un type bien et ça m’avait presque arraché un sourire. Et au moment où je m’excusais il arrivait à se trouver utile. J’étouffais un rire cette fois, il était vachement bonne pâte lui. D’autres m’auraient envoyé chier ou ne se seraient même pas approché. « On a qu’à dire ça ouai. » Et je lui adressais un petit sourire pour finir de me faire pardonner.

Il me fait rire. Depuis que je l’ai pourri, il ose à peine bouger comme si au moindre geste, je risquais de repartir de plus belle et de lui gueuler encore dessus. Je l’avais déjà traumatisé. J’avais fait fort cette fois ! Histoire de me montrer plus sociable – ce que j’étais la plupart du temps – je l’interrogeais sur les raisons de sa venue. Oui, bah on est au cimetière j’allais pas lui demander son parfum de glace préféré hein ! « Vous êtes un bon samaritain vous ! » C’est que j’en connaissais pas beaucoup des gens qui venaient apporter des fleurs à un inconnu parce que la fiancée du défunt le lui avait demandé. Je jugeais pas la demande de la petite-amie par contre, j’avais beau avoir des avis tranchés sur tout un tas de chose, sur la façon de vivre son deuil, je me gardais bien de donner des leçons.

Il se montrait à nouveau prévenant et j’esquissais un sourire en coin. « Bah je préfère ça pour vous… ça craint de devoir venir ici. » Je faisais une petite moue avant de me décaler pour quitter la rangée des stèles érigée au milieu de la pelouse. « J’étais pas venue depuis dix ans… » Je haussais les épaules et repensais à la petite-amie qui l’avait envoyé ici. « Faut croire que je j’avais pas peur qu’elle se sente seule… » Ooook, j’étais retombé dans le glauque et je me dépêchais de changer de sujet. « Détends-toi, je vais pas te bouffer… OK, je t’ai sauté à la gorge quand t’es arrivé, mais t’as pris pour les mauvaises personnes… Je peux être cool, je t’assure. » Je lui lançais un regard du coin de l’œil. « T’es un drôle d’oiseau toi. » Oui, je sais, j’aurais pu y mettre les formes mais je dis ce que je vois et j’étais du genre à cerner très rapidement les gens. « Elle est jolie ? » Je l’interrogeais du regard. « La fille pour qui t’es venu… elle est jolie ? » Je souriais en coin. « Parce que t’as ptet tes chances si elle te fait assez confiance pour te demander ça… » Subtilité 0 – Lily 1.

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Mar 27 Juin - 0:50

« J’essaye. » Je réponds tout en haussant les épaules. J’aime aider, oui alors sans doute que le terme qu’elle utilise me caractérise plutôt bien. Je n’ai jamais cherché à mettre un nom sur ce que j’essaye d’être, ce que j’essaye de faire. Je ne réfléchis pas trop à tout ça en fait, préférant agir directement. « J’imagine que pour certaines personnes, c’est plus simple de ne pas venir pour réussir à se reconstruire. Ca ne veut pas dire que vous ne la portez pas dans votre cœur. » Je sors ce qui me vient sur le cœur, espérant ne pas être trop maladroit comme j’ai si souvent tendance à l’être.

Puis, je peux enfin me détendre alors qu’elle m’explique que j’étais juste au mauvais endroit au mauvais moment mais que normalement, elle n’est pas aussi volcanique. J’émets un sourire, timide. Il ne faudrait quand même pas qu’elle change d’avis entre temps… Et je dois dire que je ne connais pas assez le caractère humain chez la femme pour savoir quelle est la bonne manière d’agir. C’est dommage que je n’ai aucun cours là-dessus dans mes études d’ailleurs car ça pourrait bien m’être utile pour me sociabiliser… « Un oiseau ? » Là encore, j’ai un bug et je repense à cette fois, au zoo d’Austin, quelques jours après mon arrivée, où j’ai eu l’occasion d’être près de mes animaux préférés. C’est étrange qu’elle mentionne le volatile. « J’aimerais bien pouvoir voler mais je ne suis qu’un humain, malheureusement. » Simple constat, mélant un brin de déception. Oui, je suis étrange, c’est ce qu’elle a sans doute voulu me dire, et ce n’est pas avec cette réflexion que je vais réussir à changer son opinion sur moi. J’aimerais bien être le genre de mecs qu’on qualifie de cool et branché mais je pense que ce jour n’arrivera jamais.

La voisine, jolie ? « Je ne sais pas. » Comment ça je ne sais pas ? Elle a un visage plutôt symétrique, des traits fins et lisses, un visage rongé par la douleur. J’imagine que certains hommes lui trouveraient du charme. Mais moi, je ne juge pas les gens au physique. Je serais bien incapable de dire si elle est laide ou belle. « Elle semble normale je dirais. » Oui, aucun défaut apparant en tout cas. Elle n’a pas d’acné partout sur le visage ou de déformation particulière. « C’était la première fois que je la voyais, le jour où elle est venue pour me demander ça. Enfin, je l’avais déjà croisé dans le couloir mais rien de plus… Je ne sais pas vraiment pourquoi elle m’a choisi du coup. » Oui, pourquoi ? Sans doute que quelqu’un lui a conseillé de s’adresser à moi ? Peut-être connait-elle Alvérize ou même Jules qui aurait plaidé ma cause, espérant qu’une âme esseulée pourrait m’aider à changer ? Ce serait bien leur style à tout les deux, depuis le temps qu’ils essayent de me caser. « Elle semble tenir à son ancien petit ami alors je ne pense pas qu’il y avait un but amoureux derrière sa démarche, surtout que ce serait assez étrange quand même de demander à l’homme qu’elle courtise ce genre de geste non ? » Je suis peut-être un drôle d’oiseau comme elle dit, je me doute quand même que ce n’est pas une technique des plus naturelles. « A l’occasion, je pourrais en amener pour votre maman si vous le souhaitez. » Faire d’une pierre deux coups ne me dérangera pas.
Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Mar 27 Juin - 2:23


Il en avait pas l’air comme ça au premier coup d’œil et après les premiers échanges mais sa remarque sur la façon de gérer son deuil m’avait marquée. Ouai, fallait sans doute voir les choses de cette façon et il n’avait pas forcément tort. Je n’étais pas venue mais ça m’avait permis d’avancer. N’importe quel psy dirait que ce truc avec ma mère était pas résolu mais 1. Je ne consultais pas de psy et 2. J’étais très bien comme ça. Je m’étais contentée de sourire et de lui répondre « T’as surement raison » qui n’était aucunement teinté d’ironie.

Il avait arrêté son attention sur la façon que j’avais eu de le qualifier de drôle d’oiseau. Je l’observais intriguée et réalisait à ce moment-là que je devais avoir un truc avec les volatiles pour être amie avec un Cygne et rencontrer des drôles d’oiseaux comme Benjamin. Et en l’entendait poursuivre, je me disais que j’avais le don d’attirer les rêveurs… « y’a d’autres façon de voler que d’avoir des ailes… » Je parlais de passion, de liberté, de saut en parachute si ça le chantait. Ça ne valait pas les oiseaux et leurs vols majestueux, certes.

« Tu ne sais pas ? » Je n’avais pas pu m’empêcher de m’étonner de sa réponse. En général, c’était facile de savoir si on trouvait quelqu’un beau ou non. Je le laissais y réfléchir puisque de toute évidence la réponse ne semblait pas si simple à donner. « Normale… » j’avais murmuré en étouffant un rire plein de bienveillance. Je le trouvais un peu naïf. Certes la demande était un peu étrange et elle ne l’avait pas forcément fait en étant attirée par Benji de façon consciente mais tout de même, elle l’avait choisi comme ça sans même lui avoir parlé avant ?

« Elle tiendra toujours à lui… J’avoue que c’est un peu bizarre comme demande mais elle l’a peut-être pas fait en voulant te draguer consciemment… Je pense juste qu’on ne demande pas ça à n’importe qui, faut au moins un petit truc… Sans parler forcément de « courtiser » » « Courtiser »... C'était vraiment pas le genre de mot que j'aurais employé, si ça se trouve, c'est un drôle d'oiseau qui voyage dans le temps. C'est ça! Enfin bref, on disait quoi? Ah oui je ne demanderai pas à n’importe qui, personnellement, de déposer des fleurs sur la tombe de ma mère moi ! En fait, je le demanderai à personne mais on en était pas à parler de moi. « C’est gentil mais ça ira va… »

« T’as un sacré accent New Yorkais… Tu viens de là-bas, je me trompe ? » Je pouvais reconnaître cet accent entre mille pour y avoir vécu une dizaine d’année. Ça m’avait permis de gommer mon accent texan dieu merci. « Alors p’tit gars, qu’est-ce qui t’as amené à te perdre ici à Austin ? Pas une fille de toute évidence… Les études ? » Faut dire qu’il avait un côté un peu coincé, jeune homme de bonne famille. On détonnait un peu côte à côte dans ce cimetière mais ça me faisait marrer.

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Mer 5 Juil - 12:44

« Oui, peut-être. » Je me demande si elle parle de ce que j’ai vu dans quelques reportages où les hommes tentent de voler avec les canards par exemple, à l’aide de deltaplanes où de petits avions fabriqués, sans forcément de moteur d’ailleurs. Je ne vais pas jusqu’à penser à quelque chose de plus théorique, ayant l’esprit trop terre à terre pour cela. La médecine, c’est un domaine réel. Les métaphores et tout le reste, je m’y connais beaucoup moins. « Mais bon, j’ai un peu le vertige alors je ne pense pas que je m’aventurerais là-dedans. » Oui, c’est un peu bête. J’ai souvent rêvé d’être un oiseau mais cette peur irrationnelle du vide m’en empêcherait sans aucun doute. Pourtant, lors de voyages en avion, je n’ai absolument pas peur de tomber, et encore moins de regarder l’extérieur à travers la petite fenêtre qui le permet.

« Non. » J’avais haussé les épaules avant de lui expliquer la suite et de trouver un qualificatif qui conviendrait pour ma chère voisine. Je ne suis tellement pas habitué à décrire ce que je pense du physique ou même de la personnalité d’une personne que ce n’est pas si évident. Je pars du principe que tant qu’une personne est gentille et sympathique avec moi, je traite tout le monde de la même façon, et même quand les gens sont méchants et virulents d’ailleurs en fait… « Si tu le dis… » Je ne voudrais sûrement pas la contredire dans ses théories, surtout que je ne suis absolument pas à même de savoir si elle a tort ou raison. « Je ne suis pas du genre à faire des yeux de biches aux passantes dans les couloirs donc je ne sais pas vraiment comment j’aurais pu la courtiser à vrai dire. C’est peut-être mes colocataires qui lui ont dit de s’adresser à moi parce que je suis gentil et qu’ils étaient sûrs que je dirais oui. » Cette théorie me semble plus vraisemblable, même si pour le coup, ça ferait presque peur d’imaginer Alvérize et Jules en train de concocter des plans pour me faire enfin rencontrer quelqu’un. Ils en ont tellement parlé que ça ne m’étonnerait pas tant que cela finalement…

Puis, voilà qu’elle remarque mon accent, et cela me fait sourire. Oui, cela me fait énormément plaisir, comme si d’un coup, j’étais dans mon univers, avec quelqu’un qui va me comprendre, ce qui arrive bien trop peu souvent à Austin. « Oui. » Je réponds alors, sourire grand jusqu’aux oreilles. « Mes études de médecine oui. J’ai commencé en cours d’année donc je n’ai pas eu trop le choix entre les facultés prêtes à m’accueillir. C’était Austin ou New York car mon père connaissait bien le doyen là-bas… Mais j’ai préféré m’éloigner de ma famille et commencer à avoir un peu d’indépendance. » C’est fou ce que je peux me confier sur ma vie dès que je me sens mieux. D’ailleurs, elle s’en moquera sûrement de tout ces détails mais c’est elle qui a posé la question. « Et toi, comment connais-tu New-York ? »
Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Sam 8 Juil - 1:16

Je souriais amusée quand il parlait d’avoir le vertige. « Je parlais autant au sens propre que figuré, l’avantage avec le figuré c’est que tu peux garder les pieds sur terre et avoir la tête dans les nuages. » Et je parlais pas de drogue non plus. Y’en a qui pensaient, au conservatoire, qu’à ma tête et mon look je devais en prendre mais non. J’avais toujours trouvé que c’était de la merde et c’était pas près de changer. J’avais pas besoin d’être ivre à en perdre connaissance et vider mes tripes pour m’amuser et pas besoin de planer grâce à des molécules chimiques.

« Je m’en serais pas douté… » Lui ? Pas du genre à faire les yeux doux à la première nana qui passe ? Non vraiment, c’était très étonnant. Ironie, quand tu nous tiens. « Ils sont cools tes coloc’ » Bon, j’aurais du condamner cette potentielle manipulation de leur part mais comme j’étais capable de mettre en œuvre le même genre de plan pour Swann par exemple, ça reviendrait à condamner mes propres petites manipulations. Hors de question. « C’est peut-être ça alors… » Mais bon, la nana avait quand même dû lui faire confiance pour lui demander un truc pareil. Même sans le connaître.

Ayant remarqué un accent qui m’était familier, j’étais ravie de voir que j’avais visé juste même si j’avais peu de doute. On aurait dit que j’avais trouvé le bouton pour le décoincer un petit peu et je me disais que Benji ferait mieux de sourire plus souvent comme ça et sa voisine serait bientôt plus la seule à venir frapper à sa porte. Je vous calme tout de suite, je n’étais pas intéressée, c’était un bébé à mes yeux. Je l’écoutais me parler de ses études et me déballer toute sa vie. Ça ne me dérangeait pas, écouter, je savais faire. « Et t’en as profité ? De ton indépendance ? » Parce qu’au premier abord, il avait l’air encore très sage. Je sais bien qu’il faut se méfier des apparences mais Benjamin avait quand même un petit côté garçon très sage.

« J’ai intégré un lycée là-bas qui permettais de poursuivre un cursus en danse classique. On a eu une bourse avec ma meilleure amie, Swann, et on a vécu là pendant quelques années. On est revenues à Austin y’a 3 ans. Mais j’ai bien aimé ma vie là-bas. » Lâchement, ça me permettait de mettre un peu de distance entre la dépression de ma mère et moi, entre cette peine que je n’arrivais pas à lui faire passer. « Austin te plait ? Tu regrettes pas ton choix ? » En fait, ça m’intéressait vraiment de savoir ce qui se passait dans sa petite tête et son petit cœur. Benjamin, t’es mon nouveau petit protégé même si tu le sais pas encore…

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Lun 17 Juil - 13:38

Ah… Je me retiens de dire tout en le pensant très fort. Elle n’a pas tort si j’y réfléchis… « Je ne suis pas très doué pour l’implicite, désolé. » Pourquoi encore ce besoin de m’excuser ? A force qu’on me dise que je ne suis pas normal, pas comme tout le monde, je commence à ressentir ce besoin omniprésent de m’excuser d’être ce que je suis. Pourtant, je m’apprécie comme je suis alors mince alors, que je l’assume comme je l’ai toujours fait ! « C’est vrai que l’imagination permet beaucoup de choses. » Je devrais le savoir, moi qui ait tout de même souvent la tête dans les nuages, à m’imaginer une vie différente, à faire mille et un projets d’avenir qui ne se réaliseront sans doute jamais.

Puis, nous revoilà à parler de ma voisine, la cause de ma présence en ces lieux. « Ouais, il parait. » Ils ont une sacré réputation dans l’université à ce que j’en ai entendu. Beaucoup de personnes m’ont dit que j’ai de la chance de vivre avec eux d’ailleurs, qu’ils auraient aimé être à ma place. Moi, du moment qu’ils ne m’embêtent pas trop dans mes études, je dois dire que cela me convient. J’ai juste tendance à les détester les soirs où ils font la fête à l’appartement mais ils semblent avoir compris qu’il vaut mieux qu’ils fassent cela ailleurs apparemment. « On m’a souvent dit qu’on aimerait être à ma place. » J’hausse les épaules. Ce n’est qu’un logement après tout. J’aurais pu me retrouver avec quelqu’un qui ne m’adresse jamais la parole que ça ne m’aurait pas changé la vie j’imagine.

Je me mets à rire malgré moi, conscient du ridicule de ce qui va suivre. « Non pas vraiment… » J’ai un peu honte de l’admettre, honte de moi-même et des barrières que je me fixe alors que j’étais venu là à la base pour les enlever. La vérité, c’est que je suis un homme coincé et que ce n’est pas spécialement de la faute de mes parents au final, même si j’étais persuadé que c’était le cas. « J’ai passé mon année à étudier… Mais je ne regrette pas. C’est important ! » Et bientôt, ce besoin de me justifier se reprend. « J’ai quand même pris ma première cuite, fait mes premières soirées, dérogé au règlement de l’université au moins deux fois… Je dirais que c’est un bon début pour quelqu’un comme moi. » Benjamin in progress, pas si mal hein ? Bon, elle risque de se moquer de moi mais le principal c’est que ça m’aille. On n’a pas une vie aussi aventureuse les uns que les autres, mais moi, ça me convient comme ça.

« De la danse classique ? » Je la regarde de haut en bas. Et moi qui me préoccupe sans cesse de mon apparence, voilà qu’une femme me prouve que l’habit ne fait clairement pas le moine. « Et t’en fais toujours ? Parce que… » Je pointe mon doigt vers sa tenue pour terminer ma phrase. « Pardon, c’est juste que ce n’est pas comme ça que j’imagine une danseuse classique. » M’enfin, ça parait logique qu’elle ne va pas se balader en tutu dans un cimetière, j’aurais dû réfléchir avant de parler…

« Austin… C’est pas mal oui je dirais. La ville en elle-même me plait. » Mais en même temps, je crois que je me serais plu n’importe où donc… « Les gens sont un peu étranges… Enfin, différent de ce que j’ai connu à New-York disons. »
Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Jeu 20 Juil - 0:03

« Arrête de t’excuser Benji ! » Oui, on était passé au Benji, j’avais décidé. Je l’aimais bien c’gamin. Bon ok, j’étais pas si vieille que ça pour l’appeler le gamin mais il faisait tellement petit garçon à peine sorti des jupons de sa mère au premier abord que j’avais envie de l’appeler l’gamin.

On évoquait ses colocataires, il avait l’air pas si convaincu que ça par le côté « cool » de ses coloc’. Bah il était pas obligé d’être dans le même délire qu’eux si ça ne l’empêchait pas de cohabiter sans problème. Un peu comme Raph et moi. On n’avait pas que des points communs, on avait même surtout des différences mais ça fonctionnait bien notre duo finalement. J’en regrettais presque de devoir bientôt quitter la villa, ça allait me manquer. « Ce qui compte, c’est que toi, tu sois bien à ta place… C’est le cas ? » Et j’attendais une vraie réponse, c’était pas juste une question en l’air.

Et puis était venu le temps, non pas des rires et des chants, mais le temps de discuter de son parcours, de ce qui l’avait amené à Austin et forcément, j’avais demandé s’il avait enfin pu profiter de cette indépendance nouvelle vis à vis de ses parents. Il commençait à dire qu’il n’avait pas vraiment profité mais finalement il me faisait une liste de premières fois et de petites attitudes rebelles, c’était presque impressionnant. « Bah tu vois, t’as quand même profité un peu… Disons que c’est un bon départ, effectivement. L’an prochain, faut faire mieux ! Etudier, c’est important, je vais pas te dire le contraire… Surtout que t’auras la vie des gens entre tes mains alors ça peut être utile… » Je suis prof quand même, je vais pas commencer à dire que les études servent à rien. « Mais faut savoir s’amuser aussi… » je lui adressais un grand sourire. « On ira faire la fête ! Promis Juré, parole de Lily Stanford ! »

Pour un timide, il s’était pas gêné à me détailler de la tête au pieds quand j’avais parlé de danse classique. Ça m’arrachait un grand sourire en coin, comme à chaque fois que cette nouvelle faisait son petit effet. Je lui attrapais son index quand il me pointait du doigt. « On t’a jamais appris à pas montrer les gens du doigt sale gosse ? » J’esquissais à nouveau un grand sourire et lui répondait sans me démonter. « Comme la plupart des gens mon chou… Mais à part les tatouages, j’ai l’air d’une vraie ballerine avec un chignon serré et un joli tutu et les piercings enlevés.. je t’assure… » ça, c’était le côté cool de la création de la compagnie de danse par Swann, j’allais pouvoir à nouveau danser sur du classique et du contemporain. On allait avoir notre propre terrain de jeu elle et moi… Enfin, si elle remontait la pente.

« Y’a quand même des allumés à New-York aussi… Mais je crois que je peux comprendre ton avis… Je viens d’ici, je suis tarée… Je suis un bon exemple… » Sauf que je ne votais pas républicain, j’adorais pas les armes et j’avais pas de faible pour les cow-boys. Ouiii je sais, je fais dans le cliché, mais j’adore ça. « T’as des passions Benji ? A part tes bouquins, tes études, tes cours et les bouquins ? » je le taquinais ouvertement, un grand sourire de sale gosse sur les lèvres. « Oh et les oiseaux. J'ai failli oublier » oui, il avait tiqué quand j’avais parlé des oiseaux et j’en déduisais qu’il les adorait. D’accord, ça vaut pas les déductions de Shelock, c’était plutôt facile, mais laissez-moi croire que j’ai des super pouvoir pour cerner les gens.

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Mar 1 Aoû - 13:39

Je deviens tout rouge lorsque la brune me dit d’arrêter de m’excuser. D’un coup, je passe du statut d’homme (enfin, on y croit…) à celui d’enfant à qui on donne encore des ordres. Moi qui essaye toujours d’agir dans l’intérêt des autres, je me sens tout idiot d’un coup. Et je ne riposte pas, pour changer. Je baisse juste les yeux à terres, bien incapable de les relever pour l’instant, même si la suite de la conversation me pousse à le faire. Oui, je reprends mon aplomb dès qu’on aborde mes colocataires. « Bah ouais… » Enfin… je crois. Disons que ça me va… Est-ce que j’aurais été mieux avec un colocataire comme moi, bien trop studieux ? Au final, je n’aurais pas vécu les quelques aventures que Jules m’a permis de vivre. Je serais passé à côté de mon objectif initial qui était de découvrir la vraie vie… Même si je ne suis pas prêt à vivre comme eux, avoir un aperçu de la réalité ne me déplait pas du tout et je me sens un brin plus normal.

La jeune femme a raison sur un point : il n’est pas encore trop tard. Il me reste plusieurs années d’études et la première ne doit pas qualifier tout le reste. J’estime aussi que c’est un bon début même si j’avais imaginé les choses un peu autrement au départ. Et je ris bientôt en l’entendant dire qu’elle m’emmènera faire la fête. « T’es pas censé cracher aussi à la fin ? » Je me mets à plaisanter, repensant à une scène d’une série que les colocs regardent de temps en temps. Bon, ça ne serait pas très poli en plein cimetière, on en convient… « T’as raison, je devrais me fixer de nouveaux objectifs et des choses que j’ai réellement envie de faire. » C’est étrange de parler de sa vie ainsi avec une inconnue. Pourtant, elle me donne l’impression de la connaitre depuis longtemps.

Mais bientôt, on en vient à aborder ma partenaire et je me rends compte que ma réaction n’était pas très polie. J’essaye de l’imaginer avec un tutu, dans la description qu’elle me fait et j’ai de nouveau envie de m’excuser, mais je me rappelle ses paroles d’un peu plus tôt. Je finis alors par hausser les épaules, avant de me permettre : « J’aimerais bien voir ça. » Un petit sourire en coin accompagne mes paroles.

« Le souci, c’est sans doute que je ne connais de New-York, que ce que mes parents ont bien voulu me montrer. » C’est la triste réalité. Même si je me doute désormais que certains quartiers sont particulièrement défavorisés et que d’autres sont dans une normalité absolue avec des personnes de toutes origines et de tout âge, il n’en était pas encore le cas lors de mon adolescence. Vivant dans les beaux quartiers, dans un cercle assez fermé de connaissances et d’amis, avec une sorte de contrôle parental sur ma vie entière, je me suis voilé la face bien trop longtemps. J’en ai conscience désormais… « J’imagine bien le New-York qui ressemble au Austin que je connais désormais, mais je ne l’ai jamais vu… » Ca parait tellement hallucinant de dire ça. Après mon séjour à l’autre bout du monde, je n’ai pas cherché à découvrir la grosse pomme, préférant m’éloigner le plus rapidement possible, là où je pourrais enfin respirer et commencer à vivre.

« Pas vraiment en fait… »
Enfin, tout ce que j’aime se rapproche un peu de ce qu’elle vient de citer. « Ma vraie passion c’est les voyages humanitaires je dirais. J’ai été pendant 5 ans en Afrique et en Asie pour aider et soigner les populations défavorisées. J’adorerais recommencer. J’adore découvrir leur culture et être coupé du monde… C’est pour ça que je fais mes études d’ailleurs… » Est-ce que ce n’est pas trop flippant de dire qu’on veut dédier sa vie aux autres ? « Quand je dis que je suis bizarre ! » J’ajoute alors pour plaisanter. « T’aimes les voyages toi ? »
Lily S. De Olivierec
ADMINMi-fleur Mi-démon
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 474
Avatar : Kristen Stewart
Crédits : Avatar : Mag' - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 02/04/1986
Mes rps :


❧ DISPONIBLE ❧

Just Married ⚡︎ Barth & Raph & Swann
Just Dance ⚡︎ Zara
Réveil sportif ⚡︎ Samantha
Tu me manques ⚡︎ Raph'
Balade entre les tombes ⚡︎ Benjamin

Bloc notes :


EN BREF :
⚡︎ Elle a épousé Barthelemy et vit avec lui pour qu'il puisse rester au Etats-Unis.
⚡︎ Elle lutte contre ses sentiments naissants pour Raphael.
⚡︎ Elle est la meilleure amie de Swann et la cousine de Samantha.
⚡︎ Elle est euphorique à l'idée d'être bientôt « tata » !
⚡︎ Elle n'a rien d'une ballerine au premier abord : piercing, tatouage etc.


#Raphily

LBS AWARDS 2017


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Dim 6 Aoû - 18:43

Je lui lance un regard en coin, satisfaite de sa petite blague. « On va évité, je crache que sur les gens qui le méritent. » Je souriais en coin et quand il parlait de se fier de nouveaux objectifs, j’étais heureuse de l’entendre dire ça. « Et n’ai pas peur d’être ambitieux ! Et fou ! Fou et ambitieux ! » et pas juste se fixer pour objectif d’aller faire la fête une fois par trimestre…

« Si t’es sage, je te montrerai. » C’était clairement n’importe quoi. Cette rencontre de toute façon était atypique mais au moins, par sa présence, le petit chouchou m’avait changé les idées en créant une diversion. Je pensais moins à Swann de façon tragique, ni à ma mère. Je préférais ça que de me morfondre, ça ne me ressemblait pas de pleurer sur mon sort.

Mini Doc’ parlait de New York et j’imaginais facilement une famille plutôt bien lottie, le genre à ne pas se mêler au petit peuple. Il avait du vivre dans une cage dorée le p’tit moineau, et ça ne m’étonnait pas qu’il ait l’impression d’être dans une bulle à part. Quand on se leurre pendant des années c’est toujours un peu bizarre de faire face à la réalité. « C'que t’as du t’ennuyeeeeer… » Je levais les yeux au ciel de façon exagérée. « Je plaisante… Mais ça vaut le coup de redécouvrir la ville si tu n’en connais pas toutes les facettes. » Un conseil comme ça, au cas où il retournerait bientôt voir papa et maman.

Je ne cachais pas ma surprise et même un soupçon d’admiration quand il évoquait les voyages humanitaires. Je le jaugeais du regard, fronçant les sourcils. « Mais t’es un bébé ! T’as déjà passé 5 ans là-bas ? » Je haussais un sourcil interrogateur. « Tu n’dois pas être si naïf que ça au final hein ? » Parce que là-bas, il n’avait pas dû voir des choses vraiment belles. C’était plutôt la misère. « T’es pas bizarre, t’es juste curieux, méga humain et généreux… C’est tout à ton honneur. » Je souriais doucement avant de reprendre la parole à sa question. « Ouai. Non. Je sais pas. A part New York, j’ai pas vraiment voyagé, sauf pour des festivals, ce genre de chose. Tu choppe un bus et go ! Mais rien d’aussi exotique que toi » Je haussais les épaules. « C’est sûr que si tu me donnais une cagnotte à dépenser, je voyagerai avec plaisir mais c’est un budget que j’ai pas. » C’était pas si grave, je savais me contenter de ce que j’avais.

« J’aime bien faire la fête par contre. Et les tatouages. T’es tatoué ? Question idiote, tu dois pas l’être, t’es un mini doc’ chou ! » Je souriais amusée, « Mini Doc’ » ça lui allait bien. « Enfin j’adore ça mais je n’irai pas jusqu’à me recouvrir entièrement, je tente de rester raisonnable. » J’en avais déjà 6 et un 7ème en cours de réflexion, ça faisait déjà une jolie petite collection.

___________________

I walk this empty street On the Boulevard of broken dreams...

Sharp edges have consequences, I guess that I had to find out for myself. Sharp edges have consequences, now Every scar is a story I can tell. We all fall down. We live somehow, We learn what doesn't kill us makes us stronger.
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 152
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Balade entre les tombes [Benji], le Hier à 0:05

Moi aussi, je souris en coin. C’est drôle d’avoir ce genre de discussions, et de faire ce type de rencontres dans un cimetière. On est peut-être un peu glauque. Afin de laisser les corps reposer en paix, nous aurions sans doute dû nous éloigner et pourtant, c’est une des rares fois où j’apprécie une conversation inattendue alors je n’y pense même pas. « J’ai eu de la chance tout à l’heure alors. » Je dis dans le but de plaisanter avant d’hocher la tête lorsqu’elle me parle d’ambition.

« Oui. »
Bon, ça ne sera jamais une de mes priorités car j’ai beau aimé les voyages, ce n’est jamais dans le but de visiter. Ce que j’aime c’est le contact avec les gens, ce qui est paradoxal étant donné mon côté très mal compris des autres. Et puis, j’attacher tellement la grosse pomme à ma famille que c’est comme si le fait d’y retourner me ferait avoir de nouveau cette emprise qu’ils ont sur moi. C’est une peur sans doute irrationnelle qui m’envahit alors.

« Oui, je suis parti un peu avant mes 18 ans. » Je me rends bien compte que j’ai eu une chance que d’autres n’auront jamais et d’ailleurs, sans cela, je n’aurais sans doute pas trouvé ma voie. Je serais peut-être devenu avocat, comme mon père m’y a toujours encouragé. Ma mère avait déjà vocation à me voir grand chirurgien, donc c’était un peu le même domaine. Ils ne savent pas que je compte repartir cependant, dès que j’en aurais l’occasion. Un jour, peut-être que j’aurais le cran d’avouer mes projets d’avenir, mais tant que rien n’est concret, autant ne rien précipiter. Je préfère rester dans ma petite bulle de sécurité dans laquelle je me sens si bien. « Je ne pense pas être si naïf. Je suis plutôt perturbé dans ce monde que je ne connais pas, comme un enfant qui découvre les choses pour la première fois. J’ai fait les deux extrêmes entre la vie rose à New York et la pauvreté extrême en voyage mais je n’avais jamais eu l’occasion d’expérimenter l’entre-deux, le quotidien de la majorité des humains. » C’est la première fois que je fais cette constatation à voix haute et je dois dire que ça me fait un bien fou, comme si j’avais une sorte de révélation. Ce sont peut-être les paroles de la dame qui font leurs effets. « J’aimerais bien mais malheureusement, mes fonds sont limités désormais. » Oui, c’est ma volonté surtout car si besoin, je n’ai qu’à demander une petite rallonge. Disons que même si je ne peux refuser l’argent de mes parents – statut étudiant oblige – je n’ai pas envie qu’ils viennent me dire que je suis redevable. Donc se contenter du strict minimum est un bon compromis selon moi, ou tout du moins le meilleure que j’ai pu trouver.

Tatoué ? Moi ? Ce serait une bonne blague à faire mais soyons honnête, je ne supporterais pas la pression de l’aiguille sur ma peau. J’ai beau essayer, je ne suis qu’une petite mauviette en termes de douleurs au fond. Je fais non de la tête avant de sourire. « C’est pas forcément très beau quand c’est vraiment sur tout le corps. » Il y a des personnes vraiment dans l’extrême même si je ne crois pas en avoir déjà vu en vrai.

Je baisse la tête de nouveau en direction de ma poche où mon téléphone portable vibre. Je l’attrape. « Mince. » C’est l’alarme pour mon cours d’anatomie. « Je m’excuse mais je vais devoir y aller. » Je souris encore tout en m’approchant et en lui tendant la main pour serrer la sienne. « Ca a été un plaisir de faire ta connaissance ! » Je ne pense pas une seule seconde à lui laisser mes coordonnées, évidemment…

Balade entre les tombes [Benji]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Red River Church-