Partagez| .

[libre] Panique à l'université


Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 55
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


[libre] Panique à l'université, le Lun 5 Juin 2017 - 10:46

L’université. Après avoir écumé les boutiques, sans grand succès, je me dirige vers les grands bâtiments que l’on m’a conseillés. Apparemment, un de leurs vigiles et un agent d’entretien sont récemment partis et ils recrutent. J’émets une grimace en voyant la ribambelle d’étudiants aller et venir sans même se préoccuper de leur prochain. La vérité, c’est que je n’ai plus l’habitude de ce genre de lieux aussi bondés. Je prends alors une grande inspiration avant de me lancer dans cette foule où un étudiant me bouscule bientôt, le faisant ainsi tomber à terre. Le temps que je me relève, je ne peux voir que son visage, complétement apeuré et je ne comprends pas tout de suite, jusqu’à ce que je suive son regard jusqu’à ma cheville. Putain de bracelet électronique. Il m’a déjà joué des tours ces derniers jours et voilà que ça continue. Vais-je parvenir à retrouver une vie paisible et normale un jour ? Je lui fais un signe de la main comme quoi il n’a absolument pas à s’inquiéter mais il me montre déjà du doigt en hurlant. « AU SECOURS !!! Y’A UN FOU FURIEUX !!! IL VA TOUS NOUS TUER !!! » Je suis moi-même pris de panique. Je retrouve difficilement l’équilibre, m’approchant de lui. « Mais non. Je suis pas… » Même pas le temps de finir ma phrase qu’il est déjà parti en courant en continuant à crier ses accusations qui ne tardent pas à créer un moment de panique dans l’université.
Nathaniel Hills
avatar
Inscrit le : 20/05/2017
Messages : 55
Avatar : Jamie Campbell Bower
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cissy
• ÂGE : 26
• BLOC NOTE :


Re: [libre] Panique à l'université, le Lun 5 Juin 2017 - 14:39

Panique à l'université





C'était un temps superbe pour prendre l'air en cette heure creuse. Il ne fallait pas trop s'étonner à vrai dire des températures agréables et du soleil éternel qui régnait sur Austin pour ce beau printemps. C'était le Texas après tout. Le plus étonnant à voir serait la chute des flocons de neige même en hiver !

Beaucoup d'élèves ayant la chance de ne pas avoir cours en ce moment profitait du climat et taillaient leur corps de rêve sur des activités, ou encore tentaient de gagner quelques sombres pigments en lézardant au soleil sur les pelouses. Ceux qui n'avaient pas cette chance, eh bien, ils traversaient la cour pour se rendre dans l'ombre du bâtiment principal, enviant leur camarade qu'ils croisaient sur leur chemin.

Nathaniel était de ceux qui avaient de la chance aujourd'hui. Assit sur un petit muret qui séparait l'allée principale d'un carré d'herbe bien tondue surplombé d'un grand arbre, le jeune homme ne glandait pas pour autant. Il avait un petit bloc à dessin en main et s'adonnait à une activité qui faisait autant son passe-temps que sa matière de cours : le dessin. Apaisé, il traçait avec attention de la pointe de son crayon la haute horloge de l'université qui prônait fièrement au dessus de l'entrée principale. Des écouteurs dans les oreilles, il ne faisait pas trop attention à ce qui se passait autour de lui. De toute façon, il savait très bien ce qui se passait autour de lui. La routine des étudiants.

Alors que "Boulevard of Broken Dreams" défilait dans ses tympans, il entendit un hurlement non loin de lui. Il fronça légèrement les sourcils d'incompréhension en cessant son dessins avant de retirer finalement ses écouteurs en apercevant tout à coup un élève qui détalait comme un lapin. Aussitôt, beaucoup d'autres en firent autant comme si une alerte à la bombe venait d'être lancée. Nathaniel ne savait pas trop ce qui se passait mais il n'était pas du genre à prendre le moindre risque. Il s'empressa de ranger ses affaires tout en fouillant la foule d'étudiant en panique du regard, cherchant la source du problème.

C'est alors qu'il aperçu un homme immobile au milieu de cette foule. Il semblait perdu et désorienté. Lui même n'avait pas l'air de savoir la raison de toute cette agitation. A moins au contraire, qu'il le sache parfaitement bien...Une genre était certaine, c'était bien l'effarement que le jeune homme pouvait apercevoir dans le regard de cet inconnu. Nathaniel s'en approcha avec une certaine prudence. Le toisant du regard pour vérifier s'il y avait une raison quelconque pour que cet individu fasse fuir tout ce monde.





ft. libre

___________________


Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 55
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: [libre] Panique à l'université, le Lun 12 Juin 2017 - 14:06

Tout le monde fuit. Où ? Je ne saurais dire, si ce n’est loin de moi. Au final, je ne suis même pas certain que la plupart des étudiants m’ait remarqué. Il n’y a que cet individu et ceux qui étaient autour au moment de ses premiers cris. Je commence à me dire que tout ces attentats qui arrivent depuis quelques années, viennent à effrayer les gens. Il y a de quoi en même temps. Comment leur en vouloir ? Comment reconnaitre un terroriste, une personne qui a de mauvaises intentions ? Ce n’est pas comme s’ils avaient une tête particulière. Et me voilà, pris pour l’un d’eux, tétanisé au milieu de cette foule, apeuré par ce que j’ai fait, par le fait que je suis à l’origine de cette folie.

Et puis, il y a ce jeune homme que je ne remarque pas tout de suite et qui s’approche de moi. Lui, n’est pas en train de courir dans toutes les directions. Je finis par croiser son regard. Je hausse les sourcils. Que me veut-il ? J’ai l’impression d’être comme une bête de foire au milieu d’un brouhaha indescriptible. Vais-je tomber sur le champ de foire, comme j’ai rêvé – ou plutôt cauchemardé – me faire piétiner de nombreuses fois. Du coup, je suis sur la défensive, pas forcément aussi sympathique qu’en temps normal.

« Qu’est-ce que t’as à me regarder ? Si tu me prends pour un monstre, tu ferais mieux de courir comme tous tes petits camarades ! »


Nathaniel Hills
avatar
Inscrit le : 20/05/2017
Messages : 55
Avatar : Jamie Campbell Bower
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cissy
• ÂGE : 26
• BLOC NOTE :


Re: [libre] Panique à l'université, le Dim 18 Juin 2017 - 15:07

Panique à l'université





En approchant l'homme, Nathaniel fut soudainement bousculé par un élève en fuite qui lui hurla de ne pas approcher plus et de prendre la poudre d'escampette. Bon. Visiblement, c'était bien l'homme au loin qui faisait fuir tout le monde. Mais pourquoi ? Nathaniel n'était pas du genre à agir comme un mouton en suivant le troupeau sans comprendre pourquoi. Il doutait fortement du danger que posait l'individu à quelques mètres de lui. En l'observant, Nathaniel en était certain à présent, il ne risquait rien de lui. Le jeune homme avait de bonnes notions dans l'observation des gens et l'attitude de l'inconnu en disait long et encourageait seulement l'étudiant à s'approcher de lui tandis que, plus vite qu'il ne l'aurait cru, la cour se vidait de toute présence humaine. Probablement que des pions ou des profs allaient rappliqué pour voir ce qui se passait, pire encore la police risquait d'être prévenu par un élève trop apeuré pour ne pas agir.

L'étranger finit par apercevoir l'étudiant qui était bien le seul à ne pas le craindre, visiblement. Mais curieusement, il lui envoya des paroles aussi tranchante que des poignards, figeant Nathaniel sur place, mais pas de peur, plutôt de surprise. Lui ? Le prendre pour un monstre ? Pourquoi donc ? Il n'avait rien qui pourrait lui faire croire cela...Nathaniel haussa les épaules avec interrogation. Les deux mains aplatissant doucement l'air devant lui, le jeune homme voulait avant tout calmer la tension qui s'était installé entre eux deux. Pour éviter de l'énerver d'avantage, il lui informa tout de suite de son mutisme en se désignant la bouche et traçant une croix sur sa gorge.





ft. libre

___________________


Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 55
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: [libre] Panique à l'université, le Mer 21 Juin 2017 - 23:23

J’ai l’air d’un monstre ? C’est ce qu’il se dit ? Il me fait des signes étranges, comme s’il voulait que je me calme. Il me fait penser aux gestes de la police lorsqu’ils m’ont appréhendé la première fois. « Ne bougez pas monsieur, pas un geste. Nous ne vous voulons pas de mal. » Avaient-ils dit avant de m’envoyer en prison. Non, ils ne voulaient pas me blesser ?! Comme si cinq années d’emprisonnement ça ne blesse personne mentalement. Pire, ça vous brise et ça vous gâche une vie toute entière. Oui, bon, j’ai fait des conneries et j’ai mérité tout cela mais quand même… Moi, j’avais pas envie d’aller en prison, et encore moins d’être enfermé, seul, dans le garage de mes parents. « T’es flic sous couverture ou quoi ? » Lorsque je ne comprends pas, j’ai tendance à m’agacer plus facilement que d’ordinaire et décidément, le comportement de ce jeune homme est étrange mais bientôt, il me fait un geste au niveau de sa bouche. Il parle pas… parce qu’il peut pas ? Cela me semble étrange. Aussi vieux que je sois du haut de mes 33 ans, je n’ai jamais vu un muet. Ne me jugez pas, j’y peux rien moi… « T’es sérieux, t’es muet ? » Je lui demande, presque amusé. Non mais qu’est-ce que je peux avoir un comportement con et puéril parfois. Bien entendu, je ne ris pas de son handicap mais du comble et de l’ironie de la situation. Il sait peut-être tout simplement ce que c’est d’être différent. Est-ce pour cela qu’il est toujours auprès de moi ? « Les policiers risquent d’arriver d’une minute à l’autre et clairement, j’ai aucune envie d’avoir des soucis avec la justice. Tu connais une cachette ? » Je lui demande en espérant qu’il voudra bien m’aider. J’ai toujours la solution de la fuite mais clairement, ce n’est pas spécialement mon fort dans un endroit que je ne connais trop peu.
Nathaniel Hills
avatar
Inscrit le : 20/05/2017
Messages : 55
Avatar : Jamie Campbell Bower
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cissy
• ÂGE : 26
• BLOC NOTE :


Re: [libre] Panique à l'université, le Hier à 0:19

Panique à l'université





L'individu regardait étrangement Nathaniel. C'était un peu compréhensif. Il ne savait pas encore que le jeune homme ne parlait pas. De ce fait, l'étudiant décida de ne pas prendre en compte la façon dont l'étranger le fusillait du regard. Mais à sa grande surprise -cet homme avait décidément le don de le surprendre- il lui demanda s'il était un policier sous couverture. A nouveau, Nathaniel cessa tout mouvement, les yeux ronds comme des soucoupes. Oh on aurait pu le prendre pour n'importe qui tant il pouvait être bizarre à ne pas parler, mais un flic ! Ca c'était du neuf ! Pendant une seconde l'étudiant baissa les yeux sur son propre corps comme s'il cherchait le moindre truc qui aurait pu faire croire à l'inconnu qu'il était flic. Lui flic ? Non mais sérieusement ? Lui qui ne pouvait tolérer la violence, lui qui ne pouvait toucher une arme de sa vie, lui qui était aussi maigre que peu musclé pour se faire enrôler là-dedans, lui l'artiste, prit pour un flic ! C'était presque comique en fait.

Le jeune homme redressa le regard vers l'individu, puis lui fit un timide non de la tête. Si lui n'avait rien d'un monstre, lui n'avait rien d'un flic. Quelle drôle de scène, se disait-il. Mais bizarrement, ça ne l'effrayait pas. Pourtant Nathaniel était loin d'être le plus courageux du pays. Mais pour le coup, il préférait faire confiance à son instinct.

Soudain, lorsque l'homme comprit que l'étudiant près de lui ne pouvait dire un mot, il avait de...s'en amuser. Il lui demanda même confirmation. Il avait l'air un peu soulagé en fait. Nathaniel ne prit pas mal ce petit rictus à ses lèvres et lui même étira un sourire en sentant l'atmosphère s'améliorer entre eux avant d'approuver d'un hochement de tête. C'est alors que l'individu s'inquiéta d'une arrivée de policiers dans les environs. Ma foi, s'il n'avait rien à se reprocher, c'était peu probable, mais on ne savait jamais avec les simplets de cette école. Il demanda à être cacher. Nathaniel n'était pas très positif à cette idée. Se cacher était le meilleur moyen de paraître suspect. Il réfléchit un moment, ne sachant que faire. Malheureusement, le temps pressait peut-être. Il vaudrait mieux d'abord caché cet homme effectivement avant d'en apprendre plus sur lui et sur ce qui vient de se passer. Après seulement, il pourra peut-être sortir et s'expliquer à la police si elle était là. Nathaniel, une fois encore, décida de croire en son instinct en faisant confiance à cet homme. Généralement, ça lui réussissait bien. L'étudiant avait un excellant sixième sens pour cela. Serait-ce ce qui compenserait son manque de parole ?

Après un temps à se demander où il pourrait le conduire, le jeune homme fit signe à l'individu de le suivre pressa le pas. Il l'entraîna dans un angle extérieur du cloître, à l'ombre d'un arbre protéger par un épais buisson. Ce n'était pas une cachette infaillible, mais ils étaient dans un angle mort vis à vis de la cour et des fenêtres du bahut. On ne pourrait tomber dessus qu'en fouillant correctement les environs. Une fois planqué, le jeune homme se tourna vers l'inconnu avant de le pointer du doigt et d'hausser les épaules d'un air interrogatif.




ft. libre

___________________


[libre] Panique à l'université

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Extérieurs :: Cour principale-