Partagez| .

Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN


Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 227
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Ven 26 Mai - 17:05

J’étais sortie de cure il y a à peine quelques jours. Sortie… disons que j’avais fui. J’étais tellement ennuyée d’être déprimée, exaspéré que mon problème ne se règle pas immédiatement et comme j’avais tenu de boire lors de mes dernières sorties, je m’étais dit aveuglément que je pouvais y arriver seul. Simon avait tenté de me rejoindre, j’avais tenté de le rassurer. Il ne pouvait pas me forcer et de toute manière, je n’étais pas la première à faire cela. J’étais retournée chez Lily qui fut également surprise de me voir arriver chez elle plus tôt. J’étais plus sereine, du moins je le croyais, j’avais des projets et j’étais surtout déterminée. Oliver n’était plus dans ma vie et je crois que tout était maintenant terminé. On s’était fait trop mal et nos cœurs ne pouvaient plus se faire confiance. Je m’étais résignée à constater qu’il me détestait à présent et j’essayais tant bien que mal de nous oublier. D’ailleurs, heureusement que ma meilleure amie avait été là cette soirée-là où elle était venue me chercher après ma dispute avec mon ex petit copain.

Un de ces matins, Lily me réveilla avec son odeur de bacon dont elle savait bien que je raffolais.  L’odeur me vint aux narines comme une caresse au visage. Je me levai illico et je l’aidai à préparer notre petit déjeuner. Je savais bien que mon séjour chez elle n’était pas éternel, je devais me prendre un nouvel appartement bientôt. J’avais du mal à me séparer d’elle, j’avais tellement souffert de son absence. Parfois, il m’arrivait de dire à Simon que Lily aurait les bons mots pour expliquer ma pensée, ou Lily pourrait dire à ce moment précis ce que je peux ressentir. Quand je n’avais pas les mots, Lily les avait. Ceci dit, au centre, elle n’était pas là … J’ai du apprendre à m’exprimer, à me connecter à mes sentiments. Depuis que j’étais revenue chez elle, j’étais vraiment heureuse, à la limite comique, mais paisible. Je n’étais pas porté à courir les bars, je ne revenais plus aux petites heures du matin, je cuisinais, je lisais… Bref, je me redécouvrais, j’apprenais à mieux me connaître et cela faisait du bien.

Pendant que l’on mangeait, le téléphone sonna. Comme ce n’était pas vraiment chez moi, je laissai ma meilleure répondre. Elle me fit signe que c’était pour moi. Je fronçai les sourcils, songeuse à savoir qui pouvait bien vouloir me parler sachant que peu de personne était au courant de mon retour. Je pris le combiné en saluant mon interlocuteur. Une femme au bout du fil m’appela par mon nom au complet : « Oui,  mademoiselle Alex Deborah Parker? » surprise je répondis un peu plus sérieusement : « C’est moi oui… » Je compris que la femme répondait au titre de notaire légal et j’étais appelée aujourd’hui pour la lecture d’un testament. « Je crois que vous vous trompez de personne… » Je ne comprenais plus rien… Mes parents étaient décédés, du moins ils étaient sensés puisque c’est ce que l’on m’avait toujours raconté. Obs n’était pas mort et sinon, je ne voyais pas qui pouvait bien me léguer quoi que ce soit. « Madame Evangéline Theresa Parker est votre tante paternelle non…? Elle est décédée il y a peu et vous êtes bel et bien inscrit dans les documents reflétant ses dernières volontés mademoiselle. Il serait donc souhaitable que vous vous joigniez à nous pour la lecture. » Je commençai à paniquer. « Bien sûr, vous m’attendez pour quelle heure? » elle rétorqua : « En début d’après-midi, je vous remercie! » Je terminai la conversation en prenant d’autres détails important comme l’adresse où je devais aller et raccrochai. Je racontai tout à Lily qui ne semblait pas comprendre elle non plus. Je ne savais pas trop ce à quoi je devais m’attendre. C’était un peu sinueux, vague, flou. C’est tante, je ne l’avais connu, ni même jamais vue. Elle savait mon existence et tout à coup je fus prise d’une colère sans nom. Elle savait que j’existais et n’a jamais tenté de me prendre sous son aile.

Je libérai la table avec Lily et l’aida à faire la vaisselle. Je pris ensuite une douche chaude et enfila des vêtements propres. J’optai pour un pantalon noir et un chemisier rouge foncé. Je mis des escarpins noirs que je mettais seulement dans des occasions spéciales. Je me bouclai quelques mèches et ajoutai une touche de maquillage. Je fis un calin à ma meilleure et emprunta sa voiture pour me diriger vers le bureau du notaire.

Je grimpai les quelques marches qui me séparaient de la grande porte vitrée. À l’intérieur, je me dirigeai au comptoir de la réceptionniste et annonça ma présence. Elle me dirigea vers une énorme salle de conférence ou reposait plusieurs chaises rembourrées. Le blanc des murs agencé avec des pièces de bois laminés ajoutait le luxe à la pièce. Je ne me sentais pas du tout à ma place, surtout que je ne savais pas ce qui m’attendait. Je pris une chaise au hasard en attendant la dame. Soudainement, la porte s’ouvrit sur une femme au regard sympathique, en jupe et veston, les cheveux ramassés en chignon serré. Elle se présenta à moi comme étant la conseillère légale d’Evangéline. J’avais tant de question à lui poser, mais elle me signifia que l’on attendait une autre personne. Mes questions allaient attendre évidemment. Elle ouvrit les dossiers, sortis les quelques papiers nécessaires à la rencontre. L’angoisse commençait à monter, même si je n’étais pas vraiment au courant de rien.

___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©️endlesslove.
Erin Vaughan
Castle Of Glass
avatar
Inscrit le : 09/05/2017
Messages : 116
Avatar : Shantel Vansanten
Crédits : Avatar : Cranberry
Date de naissance : 10/01/1987
Mes rps :


DISPONIBLE

Need a Hero ♔ Ismaël
Croche-pied ♔ Anastasia
Fête foraine ♔ Jahan
Violence ♔ Alex

Bloc notes :

❧ EN BREF ❧

✗ Elle est fiancé à un homme violent dont elle est sous l'emprise. Raison pour laquelle elle ne le quitte pas en plus de la peur des représailles.
✗ Ismaël lui a sans doute sauvé la vie. Leur rencontre la trouble beaucoup.
✗ Elle est venue à Austin sous le prétexte du boulot pour retrouver ses origines.
✗ Elle vient d'apprendre qu'elle a un frère (décédé) et une soeur, Alex Parker. Elle vit mal le fait que cette dernière l'ait repoussée



Afficher


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Dim 4 Juin - 10:46

Ça avait été un appel étrange. Depuis des semaines une femme était apparemment à ma recherche pour une histoire de succession. J’avais eu la sensation que la vie m’envoyait un signe en entendant les raisons de l’appel de cette femme qui se présentait comme une notaire légale. Je cherchais une trace de ma famille depuis des semaines à présent. C’était une des raisons de ma venue à Austin. Je me savais originaire de cette ville, mais je n’avais encore réussi à obtenir aucune information au sujet de mes parents ou d’éventuels frères et sœurs même si mes cauchemars me faisaient de plus en plus croire à cette hypothèse.

Parker. C’était un nom on ne peut plus commun. Mais c’était apparemment le mien. La femme avait fini par retrouvé ma trace grâce à cette fameuse tante qui avait gardé des informations concernant mon adoption. Sans tous ces papiers, la notaire n’aurait probablement jamais été en mesure de retrouver ma trace. Elle m’expliquait que cette tante était la seule à être au courant de ce que j’étais devenue. J’avais été surprise, effrayée et en même temps heureuse de savoir que quelqu’un ne m’avait pas oubliée. Et en même temps, j’avais ressenti une colère et une tristesse. Colère que cette tante ne se soit jamais manifestée et tristesse d’apprendre que la seule personne qui pouvait répondre à mes questions étaient morte.


Je m’étais pointée au rendez-vous un peu en retard mais j’avais prévenu la notaire. Ce n’était pas de ma faute, j’avais été retardée par un accident de la circulation. D’un pas pressé je m’étais engouffrée dans le bâtiment avant de donner mon nom à l’accueil. La réceptionniste m’indiquait où aller et je me faufilais jusqu’à la salle de conférence. La décoration des lieux était de bon goût, cela n’avait pas échapper à l’œil de l’architecte décoratrice que j’étais. Dans la pièce, je découvrais à travers la vitre une jeune femme habillée de rouge et de noir aucun qu’une autre au tailleur impeccablement taillé. Parce que j’étais entre deux rendez-vous et que ce genre d’entretien n’était pas à prendre à la légère, j’avais enfilé une robe de créateur qui n’était pas non plus trop pompeuse. J’avais toqué à la porte avant d’entrer et de m’excuser de mon retard. « Bonjour, Pardonnez mon retard… » La conseillère se levait pour m’accueillir et m’invitait à m’asseoir à côté de la jolie brune déjà présente. « Bonjour, Erin Vaughan. » J’ignorais qui était cette femme mais il y avait dans son regard quelque chose de familier. De drôlement familier. Si bien que j’en avais presque oublié les raisons de ma présence ici.

___________________
Gravity hurts. You made it so sweet 'till I woke up on the concrete. Falling from cloud nine. Crashing from the high. I'm letting go tonight. I'm Falling from cloud nine. Thunder rumbling. Castles crumbling. I am trying to hold on. God knows that I tried seeing the bright side but I'm not blind anymore... I'm wide awake.
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 227
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Mar 6 Juin - 19:57

Nous avions attendues quelques minutes avant qu’une jeune femme fasse son entrée dans la salle de conférence. La notaire l’accueilli et l’invita à s’assoir près de moi. Je l’observai attentivement avant même que je me rends compte que je l’observais. Elle provoquait en moi une sorte d’inconfort, comme un malaise. Néanmoins je lui souriai et lui tendis la main quand elle se présenta : « Alex, Alex Parker! » La notaire était revenue à son siège et ouvrit un dossier rempli de papier. Elle avait l’air de cherché un papier puis finalement se tourna vers nous. « Eum.. Vous connaissez M. James Allan Parker? » Mes yeux s’écarquillèrent. Qu’est-ce que mon frère avait avoir dans tous cela. « Eum.. c’est mon frère madame! » Je m’avançai pour écouter attentivement ce qu’elle ajouta. « J’ai tenté de trouver ses coordonées, mais j’ai jamais pu… Auriez-vous… » Je la coupai spontanément, même un peu insultée. « Madame… je ne comprends pas, mon frère est mort depuis quelques années… Vous avez été capable de nous rejoindre, mais vous n’avez pas été en mesure d’avoir ce genre d’informations là? » dis-je dans tout le respect que je pouvais témoigner à cette dame. J’étais plutôt offusquée, mais je me ressaisis rapidement sachant que j’étais en présence d’une inconnue presque membre de ma famille. Je m’interrogeai une nouvelle fois : « Et vous saviez que j’avais une sœur aussi n’est-ce pas? Vous devriez peut-être attendre avant de lire toute votre paperasse… » Sentant la tension que la dame avait à mon égard, je lui souriai gentiment en lui faisant signe que j’allais me taire maintenant. Elle me répondit cependant : « Toutes les personnes concernées par ce testament sont présents, on… on va pouvoir débuter si vous voulez bien! » J’arquai un sourcil et finalement la laissa continuer.

La dame commença sa lecture calmement. « Je vous fais la lecture, mais je veux également spécifier que vous avez droit à une copie du testament de votre tante. » Votre tante? J’étais un peu perdue… je ne voulais pas analyser trop rapidement les choses… Elle continua : « Moi, sous-signée Evangéline Theresa Parker domiciliée et résident au 3935 E. Rough Rider Rd Phoenix, Maricopa, Arizona 85050, États-Unis. » Et bien… une tante éloignée en Arizona. « Je révoque tout testament, codicille et autre disposition testamentaire et institution d’héritier antérieur au présent testament, qui seul contient l’expression de mes dernières volontées » Je comprenais donc qu’il y avait que ce seul testament concernant les derniers vœux de ma tante. La notaire nous demanda si nous avions des questions, je fis signe que non avant qu’elle continue : « Je lègue à mes deux nièces Alex Deborah Parker et Erin Vaughan comme bénéficiaire de tous les droits, titres, intérêts que je pourrais détenir au moment de mon décès dans mon régime enregistré d’épargne retraite, fonds enregistrés de revenu de retraite immobilisé, régime de pension agrée aux termes des dispositions de la loi de l’impôt sur le revenu » Je n’en croyais pas mes oreilles. Tous ces beaux mots me donnaient le tournis. « Attendez…eum…. Je ne suis pas certaine de tout comprendre.. » Elle me regarda et me répondit gentiment : « Cela veut dire mademoiselle qu’à part égale, vous et mademoiselle Vaughan partagez la fortune de votre tante, autant sa liquidité que ses placements » J’en fus un peu ébranlée… plein de question me vinrent à l’esprit. Elle n’avait pas d’enfants? Pourquoi nous? Pourquoi me connaissait-elle, était au courant de mon existence? « Ça va mademoiselle Parker? Je peux poursuivre? » Je sortis de mes pensées et acquiesça : « Oui pardon, je vous écoute » Je voyais que le document nous concernant faisait probablement une trentaine de page sinon plus, donc je savais bien que nous étions ici pour encore quelques heures.

___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©️endlesslove.
Erin Vaughan
Castle Of Glass
avatar
Inscrit le : 09/05/2017
Messages : 116
Avatar : Shantel Vansanten
Crédits : Avatar : Cranberry
Date de naissance : 10/01/1987
Mes rps :


DISPONIBLE

Need a Hero ♔ Ismaël
Croche-pied ♔ Anastasia
Fête foraine ♔ Jahan
Violence ♔ Alex

Bloc notes :

❧ EN BREF ❧

✗ Elle est fiancé à un homme violent dont elle est sous l'emprise. Raison pour laquelle elle ne le quitte pas en plus de la peur des représailles.
✗ Ismaël lui a sans doute sauvé la vie. Leur rencontre la trouble beaucoup.
✗ Elle est venue à Austin sous le prétexte du boulot pour retrouver ses origines.
✗ Elle vient d'apprendre qu'elle a un frère (décédé) et une soeur, Alex Parker. Elle vit mal le fait que cette dernière l'ait repoussée



Afficher


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Ven 16 Juin - 20:38


Je m’installais de façon à faire presque face autant à la notaire qu’à la brune dénommée Alex. Je n’arrêtais pas de me demander quel lien on avait. Cousine peut-être étant donné nos âges. Je me demandais si elle avait connu mes parents, si elle pourrait répondre à mes questions. Mais c’est la question du notaire qui me rappelait que je n’étais pas là pour ça. Je me sentais complètement à l’ouest. Je venais déjà d’apprendre que je m’appelais Parker avant de devenir une Vaughan et tous ces gens qui faisaient partie de ma famille étaient de parfaits inconnus. Je ne savais même pas si Alex était de la famille proche ou éloignée. Et encore moins ce James dont la femme venait de parler.

James était mort. J’observais les deux femmes échanger, plutôt mal à l’aise. Je me sentais de trop, pas concernée par la situation. Après un frère, Alex évoquait une sœur de toute évidence pas présente dans la pièce. Je n’osais pas les regarder, espérant passer entre les gouttes et j’attendais juste qu’on puisse passer à autre chose. Ce n’était pas par manque de sensibilité mais surtout par gêne. La notaire se lançait alors à la lecture du testament et quand elle parlait d’une tante, je haussais les sourcils. Donc Alex et moi, nous étions cousine. J’avais bien deviné.

Passé le jargon juridique je secouais la tête comme un robot, avide de connaître la suite. En gros cette tante dont je n’avais jamais entendu parler et qui de toute évidence connaissait mon existence malgré mon adoption avait décidé de tout nous laisser à Alex et moi. Alex avait du mal à comprendre et je laissais la notaire lui expliquer la situation. Je ne comprenais rien à la situation. Après avoir interrogé la brunette, la notaire se tournait vers moi et j’anticipais sa question. « Pour moi aussi ça va… vous pouvez continuer. » En réalité j’avais dix mille questions mais je ne voulais pas l’interrompre, la notaire avait l’air assez susceptible.

Elle avait continué de lire et de nous fournir pleins de détails dans un langage difficile à comprendre parfois. La notaire fit une pause au moment d’évoquer une lettre qu’elle joignait à son testament et qui nous était destinée. La dame fit glisser l’enveloppe sur la table mais je n’osais pas la prendre. Je me sentais toujours étrangère à la situation. « Vous devriez la lire en premier… » mais la brunette m’encourageait à être la première à lire. D’un geste mal assuré, j’attrapais la lettre.

Evangéline Parker a écrit:
« Mes princesses, mon petit roi,

Vous ne vous souvenez sans doute pas que je vous appelais ainsi lorsque vous étiez enfants. Enfin-là ne sont que de vieux souvenirs d’une vieille femme qui regrette de ne pas avoir la chance de vous voir une dernière fois avant de disparaître.

J’ai pensé à vous trois chaque jour depuis le terrible drame. J’aurais aimé vous accueillir tous les trois, vous offrir un endroit où vous pourriez grandir à l’abri de toute cette violence mais à l’époque j’étais gravement malade et accueillir 3 enfants aussi jeune était impensable. J’ai tenté de trouver une solution, en vain. Je me suis alors promis d’un jour vous réunir.

James, […] »

J’étais en train de me décomposer, je comprenais que j’étais un de ces enfants. Je n’osais pas relever les yeux vers Alex dont je sentais le regard sur moi. Cette sœur que je rencontrais dans de « drôles » de circonstances. Je reprenais ma lecture. Après James, elle s’adressait à Alex puis à moi.

Evangéline Parker a écrit:
« Erin. Tu as été adoptée par un couple très charmant. Je n’ai pas eu les détails à l’époque mais le détective privé que j’ai engagé pour retrouver ta trace m’a confirmé que tu avais eu une belle vie, dans un joli quartier de New York. J’étais furieuse en apprenant que tu avais été séparée de tes frères et sœurs. Furieuse de te perdre de vue mais j’ai au moins la consolation de savoir que tu as eu le droit à une belle vie. Aujourd’hui je sais que tu es une femme d’affaire incroyable. Ta vie personnelle doit être aussi brillante que ta vie professionnelle alors s’il te plait ma chérie, fais les bons choix, je sais que tu comprendras ce que je veux dire par-là… 

Avec ce courrier, tu apprends qu’Alex et James sont tes frères et sœurs et je ne doute pas que ce sera un choc. Tes parents adoptifs ont préféré t’épargner, en ne te racontant pas les circonstances tragiques qui ont fait de vous des orphelins. Ne leur en veut pas. »

Je frôlais le malaise et je réalisais que la lettre tremblait à cause de mes mains. J’avais envie de la lâcher tout en étant incapable de ne pas continuer à lire.

Evangéline Parker a écrit:
« J’ai dû partir à l’étranger pendant une vingtaine d'année et je n’ai jamais été capable d’obtenir votre garde James et Alex et ce fut le plus grand regret de toute ma vie même si je sais que ça ne suffira pas à vous consoler et que ça ne peut pas changer le passé. J’espère que tous les trois, à présents réunis, vous formerez à nouveau une famille, celle que j'aurais aimé tant réunir... »

Elle terminait sa lettre avec beaucoup d’affection. J’avais envie de pleurer, d’hurler, de sortir en courant de la pièce. Je tendais la lettre à Alex et esquissais un mouvement pour essayer de me lever. « J’ai besoin d’air, je vais… » Mais à peine debout, mes jambes ne répondaient plus et je faisais un malaise sans gravité avec plus de peur que de mal. Au bout de quelques secondes à peine je rouvrais les yeux en me demandant où j’étais.

___________________
Gravity hurts. You made it so sweet 'till I woke up on the concrete. Falling from cloud nine. Crashing from the high. I'm letting go tonight. I'm Falling from cloud nine. Thunder rumbling. Castles crumbling. I am trying to hold on. God knows that I tried seeing the bright side but I'm not blind anymore... I'm wide awake.
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 227
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Mar 20 Juin - 21:47

J’avais laissé la notaire continuer à nous faire la lecture du testament. Je m’étais abstenue de commentaire lorsque j’appris que j’héritais d’une propriété. Tout allait soudainement très rapidement. Une maison, un chalet, un ranch… les liquidités, les détails sur les placements… Je ne pouvais plus suivre. Qui avait quoi... je ne savais plus. J’avais besoin d’un temps d’arrêt pour absorber tout cela. Évidemment, tout n’était pas terminé. À un moment de la rencontre, la notaire nous remis une lettre écrite de la main d’Evangeline. J’insistai auprès d’Erin pour qu’elle la lise en premier. Je regardai un peu dans le vide le temps qu’Erin termine sa lecture. Cependant, je remarquai son teint maintenant devenu pâle. Elle se leva un peu maladroite en me tendant la lettre que je n’osais pas lire à présent. Je la scrutai du regard et finalement la vit s’affaisser au sol. Je sautai de ma chaise pour aller près d’elle. Je la secouai un peu et tenta d’avoir un verre d’eau. La notaire appela la sécurité signala une chute de pression. Je roulai des yeux sachant qu’elle aurait amplement le temps de revenir à elle avant que quelqu’un vienne en premier secours. Finalement, elle ouvrit les yeux, et j’aidai le gardien à la lever pour la remettre sur la chaise, le tout très tranquillement. « Ça va mieux!? » dis-je d’instinct.

La notaire me proposa de lire la lettre à mon tour. Terrifiée, je refusai. « Vous êtes certaine mademoiselle Parker?! » j’arquai un sourcil : « Je ne pourrais pas la lire chez moi? » la notaire soupira. « Il serait peut-être préférable que vous la lisiez maintenant… » Je soupirai à mon tour en prenant la lettre. Trois mots pour trois personnes. Mon frère, moi et Erin. Mon cerveau fit un détour automatique vers mon enfance, il faisait le lien que mon cœur ne voulait pas faire. Prise de panique, je lus rapidement. Je secouai la tête pour finalement me faire entendre raison. Je devais prendre le temps de lire chacun des mots, ceux qui m’étaient destinés.

Evangeline Parker a écrit:
« Ma belle Alex! Malgré toute la misère que la vie t’aura donné, tu as su te débrouiller comme tu pouvais. Tu as pris soin de James avec tendresse et je t’en remercierai jamais assez… J’ai eu le cœur brisé d’apprendre que vous étiez laissés pour compte, jamais je n’aurais souhaité un pareil sort pour vous deux… J’en suis sincèrement désolée… »

Mon cœur s’enflamma, je sentais monter la pression. Je ne voulais pas pleurer, je voulais me montrer forte, me montrer digne. J’étais tellement en colère de savoir que quelqu’un savait ce qui se passait, mais n’avait jamais eu le culot de nous venir en aide.

Evangeline Parker a écrit:
« Daniel t’a recruté, cet homme charmant à la poigne de fer. Quand j’ai su que tu étais dans la police, je fus soulagée. Ma petite louve d’amour, garde en tête toute cette force, cette détermination que tu trouves en toi chaque jour pour affronter chaque nouvelle journée. Sauve les gens comme tu as si bien pu le faire pour toi et ton frère… »

Je roulai des yeux en prenant une grande respiration. Décidément, non… je n’avais pas pu sauver mon frère puisqu’il était mort. Tout à coup, je détestais cette femme, cette journée et cette vie. Je ne voulais plus continuer de lire, mais un quelque chose me retenait de replier cette feuille de papier…

Evangeline Parker a écrit:
« Tu apprendras que le sort de ta soeur fut bien différent... D'ailleurs soit là pour elle, je t'en pris. Erin a besoin de toi!… J’aurais donné n’importe quoi pour vous réunir tous les trois chez moi dans une maison chaleureuse et remplit de bonheur. Ma santé ne me l’a pas permis et j’espère que tu ne m’en voudras pas… Il n’est pas trop tard pour vous retrouvez mes petits agneaux.. Cicatrisez les plaies du passés mes amours et allez de l’avant… Et ma belle Alex… ne court plus après ce mirage que tu poursuis… Retrouve ta force et reconstruis-toi un bel avenir! »

J’étais atterrée, comment pouvait-elle savoir autant de choses…alors qu’elle était à des kilomètres de nous. Je me levai de ma chaise en scrutant le regard d’Erin. J’avais ma sœur devant mes yeux, à quelques centimètres de moi. Je secouai les bras : « Ça ne se peut pas.. c’est impossible….! » Comment cela avait-il pu se produire? Comment elle avait eu cette chance alors que nous avions mangé des morceaux de pain pendant des années James et moi? « Désirez-vous un verre d’eau Alex? Vous devriez peut-être vous assoir?! » je lui fis signe de la main que je ne voulais rien… Elle pouvait bien tout nous léguer… un bon moyen pour se racheter…. J’étais tellement en colère qu’aucun mot ne sortait de ma bouche… Je demeurai silencieuse de bonnes minutes malgré les quelques questions de la notaire. Je n’écoutais plus rien… c’était le vide… Je la regardais, ma sœur, si bien habillé, bien coiffée avec un charisme qui se dégageait. Je me sentais petite à présent… j’avais l’impression que le film de ma vie défilait dans ma tête à force de regarder à nouveau cette lettre.

Soudainement… j’eus peine à avaler. J’avançai sur le bout de ma chaise en ressentant ce qui se passait dans mon corps. Je mis une main sur ma poitrine et pris une énorme respiration. Cela ne suffisait pas… Je me levai rapidement et couru vers la salle de bain que j’avais repéré en entrant dans l’énorme building. Et voilà que je me penchai vers la toilette et régurgita. Décidément, mon corps réagissait plus que mon cœur qui lui.. avait resté figé dans une colère sans nom. En me relevant, je tirai la chasse et me posa devant le miroir. Je laissai couler l’eau froide avant de m’en asperger le visage. Je me rinçai la bouche pour finalement sortir et rejoindre la salle. « Excusez-moi… » dis-je séchement. Je ne voulais plus continuer, décidément… nous en avions assez.

___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©️endlesslove.
Erin Vaughan
Castle Of Glass
avatar
Inscrit le : 09/05/2017
Messages : 116
Avatar : Shantel Vansanten
Crédits : Avatar : Cranberry
Date de naissance : 10/01/1987
Mes rps :


DISPONIBLE

Need a Hero ♔ Ismaël
Croche-pied ♔ Anastasia
Fête foraine ♔ Jahan
Violence ♔ Alex

Bloc notes :

❧ EN BREF ❧

✗ Elle est fiancé à un homme violent dont elle est sous l'emprise. Raison pour laquelle elle ne le quitte pas en plus de la peur des représailles.
✗ Ismaël lui a sans doute sauvé la vie. Leur rencontre la trouble beaucoup.
✗ Elle est venue à Austin sous le prétexte du boulot pour retrouver ses origines.
✗ Elle vient d'apprendre qu'elle a un frère (décédé) et une soeur, Alex Parker. Elle vit mal le fait que cette dernière l'ait repoussée



Afficher


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Mar 20 Juin - 22:04

J’avais rouvert les yeux avec le visage d’Alex au-dessus de moi. Ma sœur. Ma petite sœur ? Mon cerveau refusait de faire la connexion et pourtant le puzzle venait d’être reconstitué. Mes cauchemars depuis que j’avais essayé d’avoir un enfant, ce petit garçon et cette petite fille dont les mains m’échappaient à chaque fois. Je m’étais toujours crue fille unique, adoptée par un couple des plus adorables. J’avais la nausée alors qu’on me faisait asseoir à nouveau. « Je… Je crois… » Je sentais mon regard s’embrumer. J’avais un frère et une sœur et on ne m’en avait rien dit. Ma mère savait, c’était pour ça qu’elle avait fait une drôle de tête. Il y aurait des questions et j’espérais qu’ils auraient des réponses. Je leur en voulais déjà d’avoir fait tant de secrets.

Alex était invitée à lire la lettre par la notaire. Je l’observais pendant sa lecture. J’avais besoin de mémoriser ses traits, je l’observais comme on découvre quelque chose de captivant pour la première fois. Elle et moi avions un frère, des parents. Nous avions le même sang dans les veines. Je ne me sentais pourtant pas à ma place. Elle et James avaient eu une vie difficile, la lettre le laissait comprendre facilement. J’avais eu une belle vie, ne manquant de rien, ayant même plus que la moyenne. James était mort, Alex avait cette dureté dans le regard des gens qui ont vécu des drames. Je me sentais soudainement coupable. J’avais honte d’avoir eu le droit à tant de chance quand Alex et James avaient tant soufferts. Je n’y étais pour rien, je n’avais pas choisi tout ça mais ça n’empêchait pas.

Alex et James m’avaient cru morte apparemment. Ils savaient que j’existais alors que je n’avais aucune idée de leur existence. Je n’osais rien dire, croisant finalement le regard d’Alex. Qu’est-ce que je pouvais lui dire dans pareille situation ? Elle se braquait, refusait la vérité et elle avait quitté la pièce précipitamment. J’avais baissé les yeux alors que le gardien m’apportait un verre d’eau. « Merci monsieur… » J’avalais quelques gorgées qui avaient du mal à passer. La notaire m’observait, je sentais son regard sur moi et je relevais les yeux vers elle. « J’ignorais… J’ignorais que j’avais un frère et une sœur… » Elle aussi se trouvait à court de mots et c’est dans le silence qu’on attendait l’hypothétique retour d’Alex. Si je m’en étais sentie la force, je serai allée la voir mais j’avais peur de m’écrouler de nouveau si je tentais de me lever.

La notaire attendit qu’on soit prête et consciente que ça ne serait surement plus le cas, elle termina de nous lire le testament. Elle nous tendit des papiers à signer et quand ce fut fait, elle donna les dernières informations nécessaires avant de s’éclipser. Elle avait conscience de la situation et nous laissait partir quand on le voudrait. Je me retrouvais seule avec Alex dans la petite salle de réunion. « Alex… » C’était étrange de prononcer son prénom. « Je suis désolée… » Désolée des circonstances dans lesquelles on avait appris la nouvelle. Désolée d’avoir eu une vie plus belle que la sienne. Désolée de bouleverser sa vie autant que la mienne était à présent chamboulée. « Je ne savais pas… Je ne savais pas que tu existais, ni James… Si j’avais su… » Si j’avais su je les aurais cherchés…

___________________
Gravity hurts. You made it so sweet 'till I woke up on the concrete. Falling from cloud nine. Crashing from the high. I'm letting go tonight. I'm Falling from cloud nine. Thunder rumbling. Castles crumbling. I am trying to hold on. God knows that I tried seeing the bright side but I'm not blind anymore... I'm wide awake.
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 227
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Jeu 6 Juil - 14:30

J’étais revenue dans la salle de conférence un peu changé, on voyait sur mon visage l’indifférence de cette situation. Une différence superficielle qui cachait plutôt un certain mépris, une colère inexplicable dont aucun mot ne pouvait exprimer assez bien. Je tentais de me montrer digne, de rester de marbre. La notaire, un coup que je m’installai sur ma chaise, continua à nous lire le testament. Un coup la lecture terminée, je me levai pour la signatures des divers documents. Je soupirai lorsque j’atteignis la dernière page à signer. Je remis le stylo à la gentille dame en la remerciant malgré tout pour ce qu’elle avait fait pour nous. Elle nous souhaita bonne chance et compris que nous avions besoin de temps pour digérer tout ce qui avait été discuté aujourd’hui. Je me tournai vers la fenêtre qui donnait une magnifique sur la ville. Soudainement, Erin prononça mon nom. Le son de sa voix me fit comme une sensation d’un énorme frisson glacial d’Alaska. Elle prit ensuite la peine de s’excuser auprès de moi. Je me tournai et croisai les bras, le regard glacial. « Désolée de quoi au juste?! » Si elle pensait racheter le temps perdu à me disant qu’elle était désolée pour tout ce que j’avais vécu, pour une séparation qui m’aurait fait tant souffrir, je ne comptais pas lui montrer une onze de vulnérabilité. Je ne pouvais pas être celle que j’étais sans avoir vécu toute cette merde. J’étais tout de même fière de moi, de m’en être sortie. « Quand même que tu dirais mille fois que tu es désolée, la situation est la même… » je soupirai et retourna mon regard vide vers la fenêtre.

J’avais passé tellement d’années à m’imaginer que je retrouverais ma famille un jour, mais la vie a fait en sorte que je n’y croyais plus du tout, que j’avais fait une croix sur ce rêve, cette envie de chercher ma sœur. Ce n’était pas un testament qui allait nous rapprocher.. Et même si les dernières volontés d’une tante que j’ai longtemps jamais soupçonnée voulait que je me rapproche de cette fille, cela n’allait pas être si simple. Je la regardais avec ses longs cheveux, ce visage angélique, ce regard fonceur… Comment je pouvais faire le poids à côté de cette détermination, ce charisme qui se dégageait d’elle. Déjà qu’elle se sente désolée de cette situation, ce passé, me témoignait qu’en plus…elle se savait compatissante envers les gens. Elle ajouta d’ailleurs qu’elle ne savait pas notre existence; ni la mienne, ni celle de James. Je roulai des yeux… elle n’était pas obligée d’en faire autant. Je m’approchai d’elle en posant mes deux mains sur la table. « Si tu avais su… ouais… » Elle aurait fait quoi? Elle aurait demandé à sa famille de nous héberger? Elle aurait eu pitié de nous voir mendier tous les jours pour un morceau de pain? Elle aurait été dégouté de voir James se prendre un shoot chaque fois qu’il angoissait ne serait-ce qu’un tout petit peu. Je voyais bien qu’elle ne savait pas trop comment réagir face à moi, face à tout ce que nous avions appris aujourd’hui. Je soupirai et la regarda en daignant un mince sourire. « Parfois… c’est mieux de ne pas savoir… » dis-je doucement. Valait mieux qu’elle ait grandit dans une famille heureuse et en sécurité sans s’être préoccupée de ses origines. Je repris mon siège calmement à côté d’elle et croisai les bras. Je ne pouvais pas m’empêcher de la regarder et de me trouver nulle, tarée. Elle provoquait en moi ce sentiment d’infériorité avec lequel je combattais tous les jours. Ce sentiment qui me faisait prendre la goûte qui changeait en un flot de chagrin, un venin insidieux qui faisait naître la honte en moi à force de le boire soir après soir.

J’avais rêvé de cet instant tellement souvent et maintenant que ce jour était venu de retrouver ma sœur… c’était plutôt la colère qui prenait le dessus. Cette tante savait à quel point nous en avions bavé alors qu’Erin avait la belle vie. J’étais d’ailleurs intriguée à l’idée qu’elle ne sache rien… Je me retenu cependant de commentaire. J’étais tellement ambivalente vis-à-vis d’elle, tiraillée entre diverses émotions que je ne faisais que la regarder. Cela pouvait sembler presqu’intimidant pour elle… « Tu connaissais Evangeline ou pas?… » dis-je sur un ton accusateur.

___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©️endlesslove.
Erin Vaughan
Castle Of Glass
avatar
Inscrit le : 09/05/2017
Messages : 116
Avatar : Shantel Vansanten
Crédits : Avatar : Cranberry
Date de naissance : 10/01/1987
Mes rps :


DISPONIBLE

Need a Hero ♔ Ismaël
Croche-pied ♔ Anastasia
Fête foraine ♔ Jahan
Violence ♔ Alex

Bloc notes :

❧ EN BREF ❧

✗ Elle est fiancé à un homme violent dont elle est sous l'emprise. Raison pour laquelle elle ne le quitte pas en plus de la peur des représailles.
✗ Ismaël lui a sans doute sauvé la vie. Leur rencontre la trouble beaucoup.
✗ Elle est venue à Austin sous le prétexte du boulot pour retrouver ses origines.
✗ Elle vient d'apprendre qu'elle a un frère (décédé) et une soeur, Alex Parker. Elle vit mal le fait que cette dernière l'ait repoussée



Afficher


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Dim 9 Juil - 16:45

J’avais beau avoir cette petite voix dans ma tête qui me hurlait qu’il fallait comprendre Alex et sa colère, je la trouvais dure. Moi aussi je venais de découvrir tout ça. Pire même, j’ignorais que j’avais un frère et une sœur alors qu’elle, elle savait que j’existais quelque part. Certes, je n’avais pas eu le même vécu qu’elle mais je n’y étais pour rien. Ce n’était pas ma faute. Je me sentais tout de même coupable d’avoir eu une vie bien plus facile que la leur mais ce n’était pas moi qui avait choisi d’être adoptée par des parents aimants, présents et qui ne manquaient de rien. « Je sais. » je sais que ça ne changerait rien mais au moins je voulais qu’elle sache que j’étais désolée pour eux, désolée de n’avoir rien pu faire et de ne pouvoir rien faire.

Si j’avais su, oui, j’aurais parlé de ça à mes parents, ils auraient sans doute essayé de faire quelque chose. Je me demandais maintenant s’ils savaient qu’Alex et James existaient mais en repensant à la réaction de ma mère quand je lui avais parlé de mes cauchemars, je supposais que oui. Je pourrais leur reprocher de ne pas avoir cherché à adopter le reste de la fratrie mais je supposais que trois d’un coup, ça aurait fait beaucoup. Il était évident que j’allais avoir besoin de leur parler de tout ça.

Je restais silencieuse d’un coup avant qu’elle ne dise qu’il valait mieux ne pas savoir. Peut-être… Mais si j’avais su, tous ces cauchemars que j’avais fait pendant des mois auraient eu une explication. J’aurais compris pourquoi je me sentais si coupable au moment du réveil. Je sentais le regard d’Alex sur moi et de temps en temps, j’osais relever les yeux vers elle, le temps de quelques secondes. J’avais l’impression qu’elle me détestait. Je ne savais plus où me mettre, j’envisageais de m’en aller mais je ne voulais pas qu’elle puisse me traiter de lâche alors je la laissais me détailler, sans rien dire. Jusqu’à ce qu’elle pose une question sur un ton accusateur.

« Bien sûr que non ! » Je fronçais les sourcils, vexée qu’elle puisse croire que je savais tout ça avant qu’on se retrouve dans ce bureau. « J’ai été adoptée et tout ce que je savais c’est que je venais d’ici, d’Austin… Je suis arrivée il y a quelques semaines et j’espérais retrouver une trace de ma famille mais j’avais même pas mon nom de naissance… alors non Alex ! Non je ne connaissais pas Evangeline. » Mon ton avait été un peu trop haut, traduisant surtout le sentiment d’injustice en me sentant accusée d’avoir menti. « T’as le droit d’être en colère contre cette tante qui de toute évidence savait tout. Je peux même comprendre que tu me détestes parce que j’ai été adoptée et que j’ai pas eu à subir ce que toi et James avez visiblement enduré. Mais je suis désolée d’accord ? J’ai pas choisis tout ça, je savais rien de tout ça… T’es pas la seule que ça chamboule, pas la seule que cela met en colère. » J’avais perdu mon sang froid mais j’avais dis ce que j’avais sur le cœur. Au moins, maintenant, elle avait de vraies raisons de me détester.

___________________
Gravity hurts. You made it so sweet 'till I woke up on the concrete. Falling from cloud nine. Crashing from the high. I'm letting go tonight. I'm Falling from cloud nine. Thunder rumbling. Castles crumbling. I am trying to hold on. God knows that I tried seeing the bright side but I'm not blind anymore... I'm wide awake.
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 227
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Sam 29 Juil - 17:09

La tension montait. J’avais posé la question qui tue, qui l’avait fait sortir de ses gonds. Comment pouvait-elle savoir qu’elle avait été adopté sans se douter d’une moindre trace de sa famille. Elle était pourtant pas si jeune lorsqu’elle nous avait été arraché. J’avoue que je ne l’avais moi-même pas reconnu. Cette journée était sans doute la plus difficile de toute ma vie.. Cet appel qui allait changer ma vie, je l’avais eu et maintenant.. comment faire pour vivre avec ce que je savais. Je savais bien qu’elle ne méritait pas que je lui en veuille autant, que je l’envie à ce point que la colère s’emparait de mon cœur à chaque fois. J’aurais pu dire n’importe quoi sur le coup de la colère, mais en voyant son visage, je savais bien qu’elle n’était pour rien dans toutes ses années que nous avions perdu l’une et l’autre. Je respirais fortement. C’était plus fort que moi, je préférais la détester plutôt que d’avoir à jongler avec toutes sortes de sentiments plus ambiguë les uns que les autres. Comment faire une place à une personne si importante pour nous, quand le passé refait surface et qu’il ne reste que de l’amertume.

Je repris les documents pour scruter un peu les détails que j’avais oublié. J’avais quelque chose derrière la tête. Pas que je voulais tout savoir, mais je préférais tout lui laisser plutôt que de ramasser les restes. J’avais vécut assez de misère, je n’allais pas piler sur la force que j’avais développé pour une somme d’argent volumineuse. « Pour sa maison… tu peux la garder si tu veux, j’en ai rien à faire! Elle n’avait qu’à y penser au lieu de me laisser moisir dans la rue! » dis-je sèchement. Je n’osais pas la regarder, son air désolé allait me faire baisser ma garde. Je voulais tenir mon bout, par orgueil ou parce que je m’obstinais à ne pas faire face à la musique. Je sortais de cure, j’allais bien… Cette journée allait-elle me faire abandonner tout l’effort que j’avais mis à me reconstruire? « Et pour l’argent… je te ferai un chèque, je n’en veux pas! » ajoutai-je sur un ton d’arrogance. Comme si j’avais nécessairement besoin de marteler le clou si bien enfoncé.

Si j’avais été la jeune femme heureuse de retrouver sa sœur et touchée de la revoir et tout et tout, je lui aurais proposé une sorte de pèlerinage vers la maison d’Evangeline, cumulant des traces de notre vie, de nos origines… Ma colère m’empêchait d’avoir une once d’espoir.

___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©️endlesslove.
Erin Vaughan
Castle Of Glass
avatar
Inscrit le : 09/05/2017
Messages : 116
Avatar : Shantel Vansanten
Crédits : Avatar : Cranberry
Date de naissance : 10/01/1987
Mes rps :


DISPONIBLE

Need a Hero ♔ Ismaël
Croche-pied ♔ Anastasia
Fête foraine ♔ Jahan
Violence ♔ Alex

Bloc notes :

❧ EN BREF ❧

✗ Elle est fiancé à un homme violent dont elle est sous l'emprise. Raison pour laquelle elle ne le quitte pas en plus de la peur des représailles.
✗ Ismaël lui a sans doute sauvé la vie. Leur rencontre la trouble beaucoup.
✗ Elle est venue à Austin sous le prétexte du boulot pour retrouver ses origines.
✗ Elle vient d'apprendre qu'elle a un frère (décédé) et une soeur, Alex Parker. Elle vit mal le fait que cette dernière l'ait repoussée



Afficher


Re: Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN, le Dim 6 Aoû - 20:47


J’avais 6 ans quand j’ai été adoptée mais avant ce jour-là je n’ai pas de souvenirs. Les psy qu’on m’a emmené voir on toujours dit que mon cerveau avait tout bloqué pour éviter de me remémorer des évènements traumatisants. Alex et James étaient apparu dans mes cauchemars il y a peu de temps mais maintenant je savais que le petit garçon et la petite fille qui me hantaient étaient mon frère et ma sœur. J’aurais aimé pouvoir demander à Alex ce qui était arrivé à nos parents, pourquoi on avait été séparés, mais ce n’était pas le moment. Je me demandais même s’il y aurait même un moment pour ça. Au moins j’avais un nom de famille et quelques renseignements, je pouvais toujours faire des recherches de mon côté mais j’aurais préféré découvrir mon passé grâce à quelqu’un de proche.

Je m’étais sentie attaquée avec la question d’Alex et encore bouleversée, j’avais répondu avec un peu trop de colère. Je m’en voulais déjà. J’aurais aimé qu’Alex comprenne que même si je n’avais pas vécu ce qu’elle et James avaient traversé, c’était tout de même compliqué. J’étais perdue. Des tas de questions se posaient, des tas de pièces du puzzle manquait. Mais Alex ne m’aiderait surement pas, y’avait qu’à voir le regard qu’elle me lançait. Elle me détestait.

Elle se penchait sur les papiers et sa colère se dirigeait en plus vers cette tante qui nous avait tout légué. « On a le temps d’y réfléchir… Ne refuse pas sur un coup de tête. » Je n’avais pas besoin de cet argent, de ces propriétés. Je vivais très bien, plus que très bien même, à la tête d’un petit empire de la décoration et de l’architecture d’intérieur. Je n’avais pas pitié d’Alex, j’admirais même la force dont elle semblait avoir fait preuve toutes ces années, mais elle méritait vraiment tout ça. « Je n’en veux pas Alex. » J’étais réellement désolée. J’aurais aimé me souvenir d’elle, de James, de ce qui s’était passé. J’étais perdue, comme parachutée au milieu de nulle part.

« Je mérite rien de tout ça et je n’en veux pas… Je comprends ta colère… » Je haussais les épaules avant de me lever. « Je suis désolée Alex. De ne pas me souvenir. Je sais même pas pourquoi on s’est retrouvés séparés, je ne sais même pas de quel drame parle cette tante… » J’affichais un air désolé, c’est tout ce dont j’étais capable. « Peut-être que tu as raison, il vaut mieux ne pas savoir… » Je lui adressais un dernier regard et quittait la pièce. Ça faisait trop d’un coup à encaisser. J’avais besoin de prendre l’air. De prendre de la distance. Et puis le regard plein de colère et presque de haine d’Alex me mettait mal à l’aise.

___________________
Gravity hurts. You made it so sweet 'till I woke up on the concrete. Falling from cloud nine. Crashing from the high. I'm letting go tonight. I'm Falling from cloud nine. Thunder rumbling. Castles crumbling. I am trying to hold on. God knows that I tried seeing the bright side but I'm not blind anymore... I'm wide awake.

Don't judge my story by the chapter you walked on} ERIN

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les bureaux-