Partagez| .

When we were young


Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


When we were young, le Mar 23 Mai - 11:14

Adrian ouvre les yeux et grogne lorsqu'il entend le réveil sonner. Il est 15 heures. Sa garde de nuit à l'hôpital a été particulièrement rude, et il est encore fatigué malgré sept heures de sommeil sans interruptions. Mais il sait que s'il reste au lit, ça ne fera qu'empirer les choses. Il attrape son téléphone portable sur la table de chevet sans même regarder, puis s'habille tranquillement avec un pantalon de jogging ample et un simple tee-shirt blanc. Il n'a nulle part où aller aujourd'hui, rien de spécial à faire, alors autant porter des vêtements confortables pour flâner à la maison.

Dans la cuisine, il glisse une dosette de café dans la machine que ses parents lui ont offert il y a deux ans pour son anniversaire (et ça peut paraître ridicule, mais ça lui a changé la vie!) avant de sortir récupérer le courrier dans sa boites aux lettres. Le ciel est nuageux mais il fait quand même sacrément chaud pour un mois de mai, et Adrian récupère machinalement toutes les enveloppes pour les ramener à l'intérieur. La première est une facture d'électricité, la seconde une quittance de loyer (sa propriétaire ne sait pas comment faire pour l'envoyer par e-mail) et la dernière... Il y a une photo et une carte à l'intérieur. Sur la photo, pas de doute possible, il s'agit de Neela plus jeune de quelques années avec un jeune homme qui est très certainement son compagnon, vu la manière dont ils sont enlacés. L'esprit encore embrumé par le sommeil, Adrian ne comprend pas qu'il s'agit d'une erreur et se demande pourquoi on lui a envoyé cette photo. Il lit alors la carte.

Carte de Liz a écrit:
Salut patate !

Je t’envoie une carte (un peu en retard) pour ton anniversaire, donc...

JOYEUX ANNIVERSAIRE !!

J’espère que ça va toujours au beau milieu du Texas, je vais essayer de venir bientôt.
J’ai retrouvé une photo de Noah et toi. Vous êtes trop mignon dessus… On va dire que c’est un cadeau en attendant que tu viennes chercher le vrai en chair et en os ou que je te l’apporte !
Tu me manques.
Bisous !

Liz

PS : J’ai enfin écouté « Tornado » : ❤❤❤

Il se sent extrêmement bête. Évidemment qu'il n'était pas le destinataire de cette photo et de cette carte. Le facteur s'est tout simplement trompé de maison pour on ne sait quelle raison. Et maintenant Adrian se sent aussi gêné, non seulement parce qu'il a ouvert le courrier de sa voisine mais aussi parce qu'il n'avait pas réalisé qu'il y avait quelqu'un dans sa vie. Mais Neela ne l'a pas mentionné, et Adrian ne l'a encore jamais vu. Peut-être qu'il habite toujours New-York? Ca expliquerait pourquoi elle y retourne aussi souvent. La cafetière fait un bruit strident, le tirant de ses pensées. Le café est prêt depuis un moment, maintenant. Il le boit à petite gorgées, faisant attention de ne pas se brûler la langue, en réfléchissant à la suite des évènements. Il ne peut pas remettre l'enveloppe en l'état dans la boite aux lettres de la jeune femme, il est évident qu'elle a déjà été ouverte, et ça ne serait pas honnête. Non, il faut qu'il aille la lui remettre en main propre et s'excuser. C'est une erreur de sa part, elle comprendra sûrement. Avant de pouvoir trop réfléchir et se dégonfler, il remet carte et photo dans l'enveloppe abimée et sort de la maison pour marcher les quelques mètres qui le sépare de celle de Neela, et frappe à la porte. Sa voiture se trouve dans l'allée, elle est sûrement là. Il attend une vingtaine de secondes, mais rien. Il s'apprête à frapper à nouveau lorsque la porte s'ouvre.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Mar 23 Mai - 20:16


C’était mon jour de repos. Pas de service à assurer ce soir. Tant mieux, celui de la veille avait été interminable et j’étais tombée sur un lourdaud de première qui ne m’avait pas lâché. Heureusement un collègue était intervenu et lui avait montré en toute délicatesse où se trouvait la sortie. Le seul point positif de la soirée avait été le passage sur scène avec les musiciens du bar. C’était ma petite parenthèse musicale à chaque fois, ma petite pause entre les cocktails et les scotchs, entre les vodkas et les jus de fruit.

Après une petite grasse matinée et être allée faire quelques courses, j’avais avalé vite fait le déjeuner sur la terrasse juste avant que le ciel ne se couvre. Il faisait lourd et je guettais l’orage qui éclaterait surement en fin d’après-midi pour mon plus grand bonheur. En début d’après-midi j’avais passé quelques coups de fils histoire d’être débarrassée et d’avoir le reste de la journée pour moi. Ainsi, j’avais tout le temps d’écrire et de composer et de faire de la musique.
Installée au piano, j’avais commencé par jouer certains morceaux de ma composition, déjà terminés, comme un échauffement. Sous mon nez, mon carnet ouvert à la page d’un texte qui pour le moment n’avait pas de mélodie pour le faire vibrer. J’observais les mots, recherchant l’esprit, le style et le rythme qui conviendrait. C’était un texte en français, je savais à qui je comptais le proposer en priorité et petit à petit, les mélodies connues laissaient la place à des tentatives d’accord et de mélodie.
Dès qu’une phrase trouvait son écrin musical, je l’annotais au-dessus du texte pour ne pas oublier. Parfois je trouvais une autre mélodie et inscrivait une ligne supplémentaire, pour ne rien laisser de côté, pour ne rien regretter. J’étais en train de noter une de ces phrases musicales quand on avait frappé à la porte. Je prenais le risque de faire attendre la personne qui venait de se manifester pour terminer de griffonner les accords. Je me glissais hors du banc et filais ouvrir, craignant avoir fait perdre patience à mon invité mystère.

En ouvrant la porte je tombais sur Adrian. J’avais souris aussitôt, ravie de recevoir sa visite. « Salut ! » On s’était croisés rapidement depuis notre rencontre le jour de son installation mais entre son métier et mes voyages de ces derniers temps, je n’avais pas vraiment eu le temps de le revoir. Je me décalais aussitôt et lui faisais signe d’entrer. « Entre, reste pas dehors… Désolée si je t’ai fait attendre… » Je lui adressais une petite moue désolée avant de reprendre. « Tu veux boire quelque chose ? Café ? Jus de fruit ? Autre chose ? »

J'étais déjà prête à me diriger vers la cuisine ouverte sur un salon spacieux ou trônait un piano à queue, deux guitares (une acoustique et une électrique), une basse, un étuis à violon et un à saxophone. Je n'avais pas eu assez de place pour la batterie et c'est au boulot que je me rattrapais pour pouvoir en jouer. Mon regard avait fini par se poser sur l’enveloppe qu’il avait entre les mains, curieuse. « C’est une invitation officielle pour venir goûter enfin à tes quesadillas ? » avais-je plaisanté.

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Mer 24 Mai - 22:33

Lui qui était justement en train de se dire que si personne ne venait ouvrir dans les dix prochaines secondes, il pourrait repartir chez lui, un peu comme un lycée qui essaye de se convaincre que le prof n'est pas là et qu'il va pouvoir profiter d'une heure de répit, c'est raté. Mais le sourire de Neela lui fait se dire que ce n'est peut-être pas si grave que ça, en fin de compte, et il sourit en retour. "Salut!" Il entre lorsqu'elle l'y invite, partagé entre la curiosité de découvrir la maison de sa voisine et une légère gêne qu'il éprouve toujours lorsqu'il arrive dans un lieu pour la toute première fois. "Non, c'est rien," répond-il un peu distrait, trop occupé à regarder partout autour de lui. "Oh, euh... Un café, je veux bien, merci." Il vient tout juste d'en finir un chez lui, mais un deuxième ne pourra pas lui faire de mal, bien au contraire. La maison de Neela n'est pas plus grande que la sienne, mais l'agencement des meubles, la décoration, la façon dont la lumière se reflète ici et là font qu'elle a l'air plus spacieux. Il y a de nombreux instruments de musique, et Adrian est vraiment impressionné. Comme s'il était dans un catalogue de décoration d'intérieur. En comparaison, son petit chez-lui a l'air d'un squat, avec ses murs toujours nus, un mimimum de mobilier, et les cartons qui traînent toujours à droite à gauche.

Il est tiré de sa rêverie lorsque Neela lui demande ce qui se trouve dans l'enveloppe. Heureusement qu'il a le teint halé, sinon il serait devenu tout rouge, mais son embarras est tout de même visible, dans sa posture, sa façon de se frotter la nuque avec sa main libre. "Euh... Pas vraiment. C'est quelque chose pour toi. C'était dans ma boite aux lettres et je l'ai ouverte sans faire exprès," essaye-t-il déjà de se justifier en lui tendant l'enveloppe déchirée en haut. Si Neela n'est pas trop fâchée, il l'invitera à manger des quesadillas le soir même. Bon, il lui faudra faire quelques courses, mais il y a un supermarché pas trop loin, il peut même y aller à pieds. "Je suis vraiment désolé, j'ai pas fait attention au nom avant de l'ouvrir, je sais pas pourquoi le facteur l'a déposée chez moi mais..." Il finit par se taire, conscient de son babillage incessant qu'il a beaucoup de mal à arrêter quand il est nerveux. Il observe sa voisine regarder le contenu de l'enveloppe en se mordant la lèvre inférieure.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Mer 24 Mai - 22:59

Et c’était parti pour un café. Je m’éloignais pour préparer la cafetière, dosais le café et mettais le tout en route. Je fronçais les sourcils, intriguée, d’autant plus qu’Adrian avait l’air soudainement gêné. C’était mon rôle d’habitude, d’être embarrassée et gênée. Et il m’expliquait enfin ce qu’était l’enveloppe qu’il tenait entre les mains. « Oh… » N’importe qui se serait moqué d’avoir eu son courrier ouvert par erreur mais je recevais souvent des choses pour mon boulot que je n’avais pas envie de voir atterrir entre les mains de n’importe qui. Même si Adrian était loin d’être n’importe qui. « Ce n’est pas grave, ça peut arriver à tout le monde. » avais-je tenté de dédramatiser, me convaincant par la même occasion que ce n’était pas quelque chose de grave.

J’attrapais l’enveloppe déchiré et ressentais un soulagement en reconnaissant aussitôt l’écriture au recto. « Ma meilleure amie… » Et vue la période, c’était surement une carte pour mon anniversaire, quelque chose de ce genre. Adrian n’avait pas dû lire grand-chose, Liz n’était pas du genre à s’étendre dans ses cartes, on le faisait surtout par téléphone. « Je te crois… » avais-je ajouté en voulant rassurer Adrian qui avait l’air particulièrement mal à l’aise. En découvrant le contenu, je déchantais assez vite. En parcourant les quelques lignes, si j’avais souris au « patate » j’avais perdu un peu de ma joie en lisant le prénom de Noah. Pour une fois je ne rougissais pas, j’étais devenue plus pâle. En découvrant la photo, un pincement au cœur s’était fait sentir. Je serrais les dents et tentais de prendre une grande inspiration discrètement pour faire passer l’émotion. Je remettais la photo derrière la carte que je terminais de lire, tentait d’analyser si le « PS : » pouvait être révélateur. A part le bruit de la cafetière, on n’entendait plus rien. Je rangeais la carte et la photo dans l’enveloppe, fixant mon regard dessus pour ne pas avoir à croiser celui de mon voisin, pour le moment.

Ce n’est que forcée par la situation devenue un peu bizarre, que j’avais relevé la tête. « Je suppose que tu l’as lue ? » Mon ton était neutre, un peu froid peut-être sans être accusateur. « Tu ne serais pas aussi gêné sinon… » C’est comme si d’un coup ma carapace s’était refermée et avait pris place autour de moi. J’avais beau avoir conscience que ce genre d’accident pouvait arriver, j’étais contrariée. Incapable de prendre du recul sur le moment. Après quelques secondes de silence, je reprenais la parole. « Le café doit être prêt… » C’était absolument débile comme réflexion mais j’avais été incapable de dire quoi que ce soit d’autre.

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Dim 28 Mai - 16:37

Adrian est un peu intimidé. Il sait que c'est idiot, mais pour lui, un piano à queue qui trône dans un salon, c'est un signe de faste et d'opulence, presque de luxe. Il n'y est clairement pas habitué. Non pas qu'il ait grandi dans la misère ou quoique ce soit mais chez lui, avec quatre enfants, c'était trop petit et mis à part la guitare de Marlon, pour passer le temps, on était plus Bonne Paye et Monopoly que clavecin et clarinette. Neela ne se formalise pas de sa boulette outre mesure et il en est soulagé. Malheureusement, ça ne dure pas bien longtemps. En lisant la carte, le visage de la jeune femme devient pâle et se ferme. Sa manière de se tenir change également, de manière subtile, se fait rigide comme si tous les muscles de son corps se tendaient sous le coup de l'émotion.

Adrian est complètement largué. Il admet avoir lu la lettre lorsqu'elle lui fait la remarque en hochant la tête, et oui, il est terriblement gêné. Ce n'est pas parce que la lettre est de nature personnelle, voire même très personnelle. Non, c'est plus que ça. Tout dans le comportement, la gestuelle et le ton de Neela indique qu'il s'agit de quelque chose qu'elle souhaitait garder secret. "Je suis vraiment désolé," dit-il avec un sourire triste. Il ne sait pas quoi dire d'autre, a peur d'avoir déjà perdu la seule amie qu'il s'est faite en ville en dehors du travail. Pourtant, rien dans la lettre ni sur la photo n'est de nature compromettante. A moins qu'il se soit passé quelque chose avec le fameux Noah? Même s'il est curieux, et ça peut se comprendre, ça ne le regarde en rien et il est hors de question d'aborder le sujet de lui-même. Le silence s'installe, implacable et presque douloureux. Le café est prêt, mais il est évident que Neela n'a pas envie de lui faire la causette, ni même de le voir encore chez elle, envahissant une nouvelle fois son intimité. "Je... Je vais y aller, je crois. Je suis vraiment désolé," répète-t-il. Dire qu'on est désolé est facile, et ne change rien à la situation la plupart du temps, mais Adrian ne peut pas s'en empêcher. Il s'en veut terriblement d'avoir imposé à sa voisine cette gêne et cette souffrance simplement parce qu'il est assez bête pour ne pas se rendre compte qu'un courrier ne lui est pas destiné. Incapable de la regarder dans les yeux, incapable de la regarder tout court, il baisse la tête, regarde ses pieds en se disant qu'il serait grand temps de s'acheter de nouvelles baskets.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Dim 28 Mai - 23:42

Je m’en voulais d’avoir été aussi fermée d’un coup. L’enveloppe entre les mains je restais figée sur place, ne cherchant pas à aller servir le café pour autant. J’étais contrariée. Noah… Sa perte… Ce n’était pas un secret mais être confrontée à des souvenirs et que quelqu’un d’autre y soit confronté sans savoir tout ce que ça représentait me contrariait. Mon métier lui, était un secret pour différentes raisons. Mais à bien y réfléchir, la dernière remarque de Liz au sujet de la chanson Tornado ne pouvait rien laisser deviner au sujet de mes activités professionnelles.
J’aurais du trouver quelque chose à dire mais rien ne venait. Je croyais Adrian quand il se disait désolé. J’avais vu son air, entendu le regret dans sa voix. Mon regard s’était porté sur l’enveloppe que j’avais toujours dans les mains. C’était une jolie attention de la part de Liz mais elle faisait remonter certaines émotions que je ne m’étais pas préparée à affronter sous le regard de quelqu’un d’autre. Ça aussi ça renforçait mon malaise.

Ce n’est qu’en l’entendant dire qu’il allait partir que je relevais la tête. Lui avait baissé les yeux et je l’observais sans savoir quoi dire. Je m’en voulais de le culpabiliser autant. Je m’en voulais de le faire se sentir si mal alors qu’il n’y était pour rien. Ouvrir le courrier de quelqu’un d’autre pouvait arriver à tout le monde quand le facteur avait commis l’erreur de se tromper de boite aux lettres. Je ne pouvais pas reprocher à Adrian sa curiosité pour une pauvre petite carte. Moi la curieuse de service j’aurais sans doute lu aussi…
« J’ai perdu mon fiancé. Noah. Ça fera deux ans cet été. » Je voulais lui faire comprendre que ce n’était pas lui, que ce n’était pas sa maladresse qui avait provoqué une telle réaction chez moi. « Je t’en veux pas vraiment d’avoir lu la carte et encore moins d’avoir ouvert l’enveloppe par erreur… C’est juste… » Je fronçais les sourcils pour essayer de trouver les mots justes. « Je m’attendais pas à son contenu… C’est encore parfois un peu vif. Comme une blessure presque cicatrisée qui fait un peu mal de temps en temps. » La métaphore n’était pas très habile mais bon. « J’ai pas envie que tu t’en ailles, je t’en veux pas. » Et comme pour confirmer mes propos, je tournais les talons pour déposer l’enveloppe sur un coin du comptoir et nous servir deux tasses de café. Je revenais aussitôt et lui en tendait une en espérant qu’il renonce à cette idée de repartir aussi vite qu’il était arrivé.

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Jeu 1 Juin - 23:19

Adrian est incroyablement mal à l'aise et pourtant, il est sûr que ce n'est rien comparé au raz-de-marée de sentiments qu'il semble avoir provoqué chez sa voisine, par sa maladresse et son manque de tact. Il est sur le point de s'en aller lorsque Neela commence à parler. Et soudain tout s'explique. Sa gêne se transforme en quelque chose de plus subtil, un mélange de tristesse, d'empathie et d'envie d'aider. C'est dans sa nature, et sa formation professionnelle ne fait que renforcer tout ça. Il hoche la tête, l'air compréhensif. Il a la chance inouïe de ne jamais avoir perdu de proche, ses quatre grand-parents sont toujours en vie, mais il a vécu assez de décès de patients à l'hôpital pour savoir comment ça fonctionne, pour comprendre les mécanismes du deuil. Maintenant qu'il sait, il n'a pas envie de s'en aller non plus, et accepte la tasse de café encore fumant qu'elle lui tend. "Merci. Je suis vraiment désolé, pour ton fiancé. Ton amie a raison, c'est une super photo, vous êtes beaux dessus. Mais je comprends pourquoi tu as réagi comme ça, tu aurais sûrement préféré être seule... Si tu..." Adrian s'arrête le temps de trouver les bons mots. "Je sais qu'on se connait pas encore beaucoup, mais si tu as envie d'en parler..." C'est pas exactement ce qu'il aurait aimé dire, mais c'est tout ce qu'il a réussi à sortir sur le moment. Annoncer la mort d'un patient à sa famille est une chose difficile, mais il a l'habitude, il sait comment s'y prendre. Discuter du fiancé mort de sa voisine, c'est une toute autre histoire, autrement plus difficile. Parce qu'il ne peut pas effacer tout ça de sa mémoire à la fin de la journée pour passer à autre chose. Non, il est amené à revoir Neela, c'est donc un deuil dont il sera le témoin jour après jour, ce qui rend les choses beaucoup plus personnelles. Il souffle doucement sur sa tasse avant d'en prendre une gorgée, faisant attention à ne pas se brûler.

"Et si tu n'as pas envie d'en parler, et bien je suis là quand même. On peut se prendre une cuite, regarder un film, aller faire du karting, je peux te chanter du Shakira aussi..." Pas sûr que massacrer les chansons de la belle colombienne soit une si bonne idée, en fait. Ni prendre une cuite au beau milieu de l'après-midi. Mais parfois, il faut savoir faire don de sa personne. Maintenant qu'il y réfléchit, chanter du Shakira après avoir pris une cuite, ça lui semble presque tentant. Mais ça ne dépend pas de lui. Tout dépend de Neela, en fait. Neela qui vient de lui dire qu'elle a perdu son fiancé, et lui qui s'imagine en train de faire la danse du ventre en chantant complètement ivre dans une cuillère en bois en guise de micro. Ouais, bon, Adrian est peut-être pas si calé que ça, niveau gestion du deuil...
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Ven 2 Juin - 0:30

Je n’avais pas imaginé parler de Noah à Adrian de cette façon. Au début, quand la mort de Noah était récente, j’en parlais assez rapidement. Comme si j’avais besoin que tout le monde sache qu’il avait existé et que sa disparition ne devait pas passer inaperçue. Je ne m’étendais pas sur le sujet mais il fallait que les gens sachent que j’avais connu un type incroyable. Pour pas qu’il soit oublié. Pour pas que je l’oubli. Et puis petit à petit, le deuil faisant son chemin, la nouvelle n’arrivait que plus tard, quand il fallait raconter son passé. Nous n’avions pas vraiment parlé de nos vies privées avec Adrian, le sujet ne s’était jamais présenté et je n’avais jamais eu à évoquer ma perte. Maintenant c’était fait.

Personne ne réagissait de la même manière quand j’en parlais. Il y avait les gênés, ceux qu’on sentait plein d’empathie mais à court de mot. Il y avait aussi les impassibles et qui ne semblaient pas vraiment réaliser ce dont je venais de leur parler. Et puis il y avait ceux qui se montraient sensibles, proposant facilement une écoute ou au contraire de se changer les idées. Je n’en voulais jamais aux gens, quelle que soit leur réaction. La mort était aussi universelle que personnelle et il n’y avait pas LA bonne réaction à avoir. Tout ce que j’espérais pour le moment, c’est qu’Adrian accepte la tasse de café. Je n’avais pas envie qu’il s’en aille. Et mon souhait fut exaucé.

J’avais souris doucement quand il avait commenté la photo, les yeux légèrement humides sans en venir aux larmes. C’était une jolie photo, c’est vrai. Elle rejoindrait les autres dans l’album photo qu’il m’arrivait parfois de regarder. Mais j’avais dépassé le stade où j’avais besoin de regarder et regarder encore les photos. Petit à petit j’avançais, c’était aussi rassurant qu’effrayant. Adrian se montrait délicat et sa réaction me touchait beaucoup. Quand il me faisait comprendre que je pouvais lui en parler j’avais souris, touchée. C’était parfois plus simple de parler à quelqu’un qu’on connaît à peine qu’à des proches. Encore plus si ces derniers avaient eux aussi connu la personne qu’on avait perdu. De la même manière je n’avais jamais trop parlé avec mon père de la perte de ma mère… Un de ces paradoxes dont la vie regorge. En réponse à l’offre d’Adrian, j’avais souris doucement. « Merci, c’est gentil… »

Mais je n’avais pas vraiment engagé la conversation à ce sujet. Après une gorgée de café, l’infirmier avait repris la parole et j’avais souris amusé avant même d’étouffer un rire quand il parlait de Shakira. « J’ai encore en mémoire ta performance de la dernière fois… » Et je posais une main sur mon cœur avant de reprendre, exagérant le ton. « Je rêve d’une autre démonstration de tes talents de chanteur… » Avec ses bêtises il avait désarmé une bulle de tristesse prête à me kidnapper. « Peut-être une autre fois pour en parler mais je n’oublies pas que tu es là si besoin. Merci encore. » Je baissais les yeux sur ma tasse de café avant de repenser à ses différentes propositions. « On pourrait presque tout faire en même temps ? » J’avais relevé les yeux avec un petit sourire. J’avais besoin de remettre un peu de gaité dans notre entrevue, je détestais attirer l’attention sur ma peine et quand ça arrivait, je cherchais toujours une façon de détourner la conversation. « J’ai de quoi boire… Mais ça fait un peu tôt non ? » J’avais jeté un coup d’œil à ma montre en haussant les épaules. Après tout, qui serait là pour nous juger ? Personne. « J’ai des films… Si on boit, le karting sera à éviter – boire ou conduire, il faut choisir - mais si on boit, je suis sûre que je pourrais te convaincre de me chanter du Shakira… Surtout si tu le proposes déjà à la base… » C’était n’importe quoi ce programme en plein milieu d’après-midi mais je crois que j’en étais capable. Tout était bon pour me rappeler que la vie continuait. « Cap ? »

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Mar 13 Juin - 14:33

HRP:
 

De par son métier, Adrian est quelqu'un qui sait écouter les autres. Que ce soit quelqu'un avec une simple envie de vider un peu son sac ou quelqu'un qui a besoin de réponse, il est là. Il a toujours été comme ça. Sociable, mais un peu en retrait. Plus dans l'analyse et l'observation. En même temps, avec un frère comme le sien qui parle tout le temps, c'était un peu obligé... Alors qu'il propose à Neela de parler, il est content de voir qu'elle n'est pas totalement fermée au dialogue. Et complètement surpris, voire même ébahi, lorsqu'elle se montre plus qu'enthousiaste pour une petite cuite en pleine après-midi.

Apparemment, elle veut vraiment l'entendre chanter à nouveau. Ce qui est vraiment étrange, parce qu'entre nous, qu'est-ce qu'une musicienne confirmée peut bien trouver à la performance d'un mec qui chante si mal qu'on pourrait presque le confondre avec un chat qu'on est en train d'étrangler? Non pas qu'il sache quel bruit fait un chat qu'on étrangle, parce qu'il n'est pas un psychopathe, mais bon... Mais peut-être qu'elle souhaite moins l'entendre chanter que le regarder se ridiculiser. Ce qui se comprend. Adrian a l'habitude des gens morts de rire quand il se lance au karaoké. C'est un peu sa marque de fabrique, il en est presque fier. "Oui, vaut mieux éviter le kart, c'est sûr." A moins qu'il s'agisse de Mario Kart, au quel cas jouer bourré pourrait se montrer très drôle. Elle finit par le mettre au défi, et le statut de petit dernier de la fratrie d'Adrian le conditionne à répondre positivement. Un défi ne se refuse jamais, aussi débile soit-il, chez les Ramirez. Surtout pour lui, le plus jeune, constamment obligé de faire ses preuves après les exploits de ses aînés."Cap? CAP? Si moi je suis cap?" il demande en prenant son air le plus indigné possible. Il vide sa tasse de café d'un trait et la repose un peu brusquement sur le comptoir de la cuisine. Heureusement elle ne se brise pas. N'est pas Thor qui veut. "Fais péter la tequila, Neenee!" Oui, Neenee. Adrian n'a jamais prétendu être doué pour trouver des surnoms sympas aux gens.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Mar 13 Juin - 19:55


Le problème quand on est Neela Sheppard, c’est que les coups de blues tournent souvent à la dépression totale et la bonne humeur à l’euphorie. Il existait quand même tout un éventail d’humeur plus mesurées et plus neutres, mais j’oscillais souvent d’un état à l’autre. Autrement dit, j’étais lunatique. La carte de ma meilleure amie m’avait fait plaisir, la photo aussi bien qu’elle avait réveillé une blessure encore en train de cicatriser. Je n’avais pas envie de me laisser aller à la tristesse. Le programme qu’Adrian proposait était atypique pour un milieu d’après-midi mais je m’en fichais. Autant avoir ce petit moment de folie si ça permettait de retrouver la bonne humeur et de penser à autre chose.

Même si c’était le beau brun qui avait proposer l’ensemble des activités, j’avais quand même décidé de le mettre au défi de tenir parole et de profiter de l’après-midi ensemble. En observant son air indigné, j’avais laissé échapper un rire. « Oui toi là ! » J’avais éclaté en le voyant claquer la tasse contre le comptoir d’un air décidé. Partageant le même enthousiasme, je m’exclamais de bon coeur « Ouaiii ! » avant de stopper brutalement dans une grimace d’incompréhension « Nooooon. » Je secouais la tête. « Non non non… Pas Neenee… (ndlr : Pas Neenee... Panini... je viens d'éclater de rire toute seule, je devais le partager. Je suis fatiguéééée) Si tu veux que ça le fasse entre nous Adrian, pas Neenee. Pitié ! » et après avoir pris un air menaçant. « Sinon je t’assomme ! » et j’agitais mes petits poings dans le vent. « Ou alors ok mais c’est bien parce que c’est toi, et pas en public. » Je continuais d’arborer mon petit air de tueuse avant de laisser apparaître un large sourire. « On a dit Tequila ? »

Je m’agitais pour aller nous chercher de quoi boire, rangeais nos tasses pour sortir des verres plus adéquats à la consommation de Tequila. « Je pense que ça devrait suffire… » J’avais sorti une bouteille pleine, montrant la deuxième au cas où mais n’étant pas habituée à boire souvent, je n’allais surement pas avoir besoin d’une grande quantité d’alcool pour être complètement cuite. « On a l’alcool… Il nous faut… De la musique ! » Et d’un pas sautillant, je filais droit vers la chaîne Hi-fi, enclenchant la radio. « Atteeeeeend ! » je plissais les yeux en l’observant. « Tu bosses pas hein ? Ni ce soir, ni tôt demain ? Je m’en voudrais si tu n’étais pas en forme pour sauver la vie des gens. » Soyons irresponsables de façon responsables ! Je nous servais deux verres et lui en tendait un. « On doit trinquer… » Je mordillais ma lèvre inférieure en pleine réflexion avant de trancher. « Aux voisins cool qui savent se déhancher sur Shakira ! » Et je levais mon verre en son honneur avant de le descendre d’une traite. J’affichais une grimace totalement ridicule et étouffait un rire. « Je bois jamais ! ça va être un désastre ! Je sais, c’est le comble pour une barmaid ! »

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Mer 21 Juin - 23:03

Comme on l'a déjà dit, Adrian est tout bonnement incapable de résister à un défi. Il ne dirait pas que c'est un trait inné mais ça fait tellement d'années qu'il est conditionné à faire tout et n'importe quoi pour 'prouver' sa valeur auprès de son frère et de ses sœurs (okay, d'accord, surtout auprès de son frère) que c'est tout comme. En temps normal, les choses finissent plutôt bien mais là, il s'est engagé à prendre une cuite et pour quelqu'un comme lui qui ne boit quasiment pas, il risque de finir bourré en moins de vingt minutes. Et quelque part, ça lui fait un peu peur. Mais comme c'est un bonhomme, un vrai, il ne dit rien et prend sur lui, fait comme si tout allait bien. Après tout, qu'est-ce qu'il peut se passer de si grave? "Pas Neenee?" demande-t-il avec un air malicieux devant la mine déconfite de sa voisine quand elle entend ce surnom ridicule, puis son sourire s'agrandit lorsqu'elle le menace de ses petits points comme une boxeuse du dimanche. "Lala, alors?" Oh, il va s'amuser avec ces surnoms...

Neela ramène une bouteille pleine de Tequila qu'Adrian observe attentivement alors qu'elle s'éloigne pour allumer la radio. Ce n'est pas une marque de grande distribution, mais une marque de qualité. 100% agave, origine Mexique. Adrian a une moue approbative mais après tout il n'est pas réellement surpris, Neela est barmaid et loin de lui l'idée qu'elle ne connaît pas son métier. Heureusement pour lui, et heureusement pour ses patients, il ne travaille pas ce jour-ci, ne reprend son service que le lendemain après-midi. "Ne t'inquiète pas, je suis en repos jusque demain 16 heures." Il attrape le shooter que Neela lui a servi et le cogne contre le sien pour trinquer. "Aux voisines super cools qui portent des cartons contre des Oreo!" Adrian descend son verre cul sec à son tour et fait la grimace, comme à son habitude. Ca lui brûle la gorge, ça anesthésie son palais et ça lui monte direct à la tête.  "Petite confession, je ne suis pas un grand buveur non plus," avoue-t-il en riant. L'alcool n'a pas vraiment le temps de faire effet sur son comportement mais il se sent déjà pousser des ailes et il fait un clin d'œil plein de malice à la jeune femme. "Mon frère peut faire rouler n'importe qui sous la table, mais moi... dans dix minutes je suis aussi bourré qu'un ado après sa première bière! Shakdrian va bientôt pointer le bout de son nez." Shakdrian... Oh purée, ça y est, il est déjà pompette.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Mer 21 Juin - 23:51

Je faisais mine de le fusiller du regard, plissant légèrement les yeux comme si ils avaient pu se transformer en mitraillette. Je me tapais le frond de désespoir en entendant « Lala. » « Adrian, tu es le pire donneur de surnom au monde ! » Et j’avais éclaté de rire en abandonnant la bataille. Qu’Adrian m’appelle Lala, je ne l’empêcherai pas, c’était peine perdue. « Faut que je te trouve un surnom au moins aussi pourri… je vais y réfléchir… » avais-je conclu avec un air bien décidé.

Et puisque nous avions décidé de picoler en plein après-midi, j’étais allée chercher le nécessaire entre bouteille de téquila et shooters. J’aurais peut-être dû nous faire des cocktails car je ne donnais pas cher de moi, j’étais sûre de craquer rapidement. Je ne tenais pas très bien l’alcool car je n’en buvais pas souvent. J’étais plutôt verre de vin au restaurant et cocktail pour la soirée mais je n’avais jamais été ivre. Je m’arrêtais toujours avant. « Bon alors nous pouvons boire sans problèmes. » Aucun risque, d’ici 24h on aurait décuvé dans tous les cas.
J’avais souris amusé en entendant sa raison de trinquer et avais descendu mon verre. Comme dans un miroir on avait grimacé et j’avais avoué mes faibles capacités à boire. Autant prévenir Adrian de ce qui l’attend. Sauf que moi qui pensait Adrian capable de tenir l’alcool, je découvrais qu’il était aussi doué que moi pour ça. « Oh mon dieu… Je sais pas comment ça va finir ! » Bien ? ça pouvait finir bien d’être ivre au bout de trois shooters ? J’avais littéralement explosé de rire en entendant « Shakdrian » il n’y avait absolument aucune raison de rire autant, peut-être était-ce la tequila mais j’étais incapable d’arrêter de rire. Je nous servais deux autres shooters et finissait enfin par me calmer. « Mon dieu, je crois que je vais garder ce surnom là… tu l’auras trouvé pour moi… Shakdrian ! » J’étouffais un rire avant d’avaler le petit shot de tequila dans une nouvelle grimace.

J’étais partie monter un peu le son de la radio, constatant que ma tête tournait déjà légèrement. Il en fallait peu, surtout pour un petit gabarit comme le mien. Je me dandinais en revenant et remplissais à nouveau les verres. J’aurais du ralentir le rythme mais j’avais déjà perdu le sens du raisonnable. « Jamais deux sans trois Shakdrian ! » Je lui tendais son shooter et avalais le mien d’une traite.

J’avais peut-être servi un ou deux autres shooters mais j’avais arrêté de compter. Les chansons défilaient à la radio et j’encourageais Adrian à chanter et danser, faisant des infidélités à Shakira. Soudain, je pointais la chaîne du doigt quand un nouveau morceau se faisait entendre ! « C’est ma chansooooon ! » Note à la Neela sobre : ne jamais boire si tu veux garder ton secret… Secret ! Je me dandinais au milieu du salon en chantant les paroles en y mettant tout mon cœur. « C’est moi qui l’ait écrite ! » Je lançais un regard à Adrian « D’ailleurs, Shakira est trèèèèèèèèès sympa ! » Et je reprenais ma danse, pas totalement ivre mais d'humeur particulièrement joyeuse.

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Lun 26 Juin - 22:47

Neela n'a pas la moindre idée, en affirmant qu'Adrian est le pire donneur de surnom du monde. Neenee ou Lala, c'est certes pas terrible, mais il est capable de bien, bien pire. Il ne sait pas trop si c'est la discussion précédente qui ramène ce souvenir à la surface, mais ça lui rappelle Emiliana, son ex, qu'il appelait 'ma petite brebis des Galapagos' et que ça rendait absolument dingue. Ils ne sont plus ensemble depuis six mois mais ça lui laisse un arrière-goût amer et la cuite diurne lui semble alors être une plus qu'excellente idée.

Heureusement la conversation repart sur des bases plus légères et les premiers shooters font leur apparition à la vitesse de l'éclair. Ce qui est à la fois drôle et inquiétant, c'est qu'ils disparaissent tout aussi rapidement. Comme la deuxième tournée, d'ailleurs, et si Adrian commence à avoir les idées un peu confuses ça ne l'empêche pas de rire avec Neela du surnom dont il s'est lui-même affublé et qu'il espère qu'elle oubliera dès qu'ils auront fini de décuver, le lendemain. Adrian grogne au troisième shooter mais le descend sans hésiter, tout comme ceux qui suivent. La musique défile à la radio, et ils chantent et dansent comme deux jeunes gens fortement imbibées en soirée, Dieu merci avec le public en moins, et quand Neela se met à crier que c'est sa chanson, il sourit bêtement, croyant tout simplement que c'est sa chanson préférée du moment. Il met quelques instant à comprendre le reste de la phrase, et quand le déclic se fait enfin dans son crâne, il s'imagine une ampoule qui s'allume au-dessus de sa tête comme dans les dessins animés de son enfance et ça le fait éclater de rire. "Tu écris des chansons? C'est pour ça que t'es riche alors!" s'exclame-t-il avec enthousiasme. Oui, c'est la première chose qui lui vient à l'esprit, et oui, c'est quelque chose qu'il n'aurait pas dit en étant sobre mais l'alcool est en train de détruire tout semblant d'inhibition dans son cerveau. "Et t'es pote avec Shakira en plus? Oh la la, je suis jaloux..." Quelque part, au fin fond de lui-même, il sait très bien que la Shakira de la vie de tous les jours n'est pas la Shakira qu'il voit dans les clips, mais quand même... Dans la vidéo de La Tortura... Il passe une main au coin de sa bouche et est soulagé de constater qu'il ne bave pas réellement. "Solo de errores se aprende. Y hoy se que es tuyo mi corazón," crie-t-il plus qu'il ne chante (même si ce n'est pas du tout la chanson qui passe à ce moment) en roulant des hanches dans un geste qui se veut sexy mais qui est plus comique qu'autre chose. Adrian n'est déjà pas très bon danseur en pleine possession de ses moyens, mais alors avec quelques verres dans le nez, c'est pire que tout.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Lun 26 Juin - 23:50


Je n’avais absolument pas réalisé ce que je venais de balancer ouvertement et que pourtant je gardais pour moi avec grand soin. C’était une raison de plus qui expliquait pourquoi je ne buvais pas souvent. A la question d’Adrian, je m’arrêtais de me dandiner et fronçais les sourcils comme si j’avais besoin de réfléchir à la réponse. « Ouuuuuuu… Non ! Non j’écris p… enfin si ! J’écris maiiiis je suis pas riche… Enfin pas tant que ça… » C’était compliqué de répondre à une question comme celle-là quand même, il exagérait un peu le beau brun... « Mais c’est un secret ! Alors faut le dire à personne… Je te fais confiance Shakdrian… » Et je le regardais avec un air très sérieux, presque trop, comme si je venais de lui confier les codes pour la bombe nucléaire.
« Pote… Peut-être pas hein… Mais j’ai écrit avec elle… Je lui demanderai un toto… un augro… Roooh ! Attend je refais ! » Sauf que je me marrais toute seule quelques secondes avant de reprendre, très concentrée « Un au-to...graphe ! Un autographe ! » J'affichais un sourire victorieux. Et voilà que je me mettais à bafouiller… En fait, quand je buvais, c’était comme quand j’étais timide, faire des phrases sans m’emmêler les pinceaux, c’était un vrai défi. « Elle est cool… Et belle… C’est même injuste d’être aussi belle, talentueuse et sympa… Je veux dire, elle pourrait en laisser un peu aux autres quand même. » Précisais-je avec une fausse moue boudeuse.

J’assistais à une nouvelle démonstration du déhanché d’Adrian, ne me gênant pas pour mater un peu même si c’était bien moins maîtrisé que quand c’était réalisé par la chanteuse colombienne. Je tiens à préciser que totalement sobre, je n’aurais pas regardé. Enfin pas autant. Et beaucoup plus discrètement. Oh mon dieu, j’étais vraiment en train de faire n’importe quoi. Je me mettais à éclater de rire, à retardement. Je partais vers la chaine hi-fi, fouillait dans l’une de mes tours CD – j’étais une de ces dernières personnes qui achetait encore les CD en version physique – et lançait la lecture de La tortura de Shakira. « Mais nooon faut faire comme ça ! » Et voilà que je commençais à essayer et j’insiste sur le mot « essayer » de me déhancher. Ce n’était pas franchement ça, sans être complètement raté mais c’était pas franchement ça… « Bon d’accord… Je vais me contenter d’écrire des chansons ! » Oui, effectivement, il valait mieux… Laissons à Shakira l’art du déhanché parfait.

D’un seul coup je m’arrêtais, cherchant du regard la bouteille qui n’avait pourtant pas bougé de place. Je décidais d’oublier les verres et de boire directement ce qui me faisait grimacer de plus belle. « A la tienne ! » Je tendais la bouteille à Adrian et chantais par-dessus la voix de Shakira qui envahissait le salon et lançais un regard coupable  avec une bouille trop choupinoue au beau brun. « Je m’excuse pour mon terrible accent espagnol… » Hé, je parlais déjà français et anglais sans aucun accent, c’était déjà bien. Je repartais de plus belle et en tourbillonnant je basculais dans le canapé ce qui me faisait partir en fou-rire. Il faut dire que la cascade avait été magnifique ! Digne d'une vidéo-gag. Je finissais par me calmer et observait la pièce et Adrian en fronçant doucement les sourcils. « Je crois que je suis soûle… » Je prenais ma tête entre mes mains comme si ça pouvait l’empêcher de tourner.

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Dim 2 Juil - 17:29

Ouiii? Non? Oui...? Le cerveau d'Adrian, quelque peu abruti par l'alcool, a du mal à comprendre la réponse finale, mais quand Neela lui demande de garder le secret, il penche quand même pour le oui. Garder le secret si ce n'était pas vrai, ça n'aurait pas de sens. N'est-ce pas? Adrian n'est pas très sûr, mais il hoche quand même la tête avec toute la bonne volonté du monde. "Croix de bois, croix de fer, si je mens, j'vais en enfer." Le genre de phrase qu'il sortait sans cesse quand il était gamin. Bon, à l'époque il le disait même quand il comptait mentir, mais maintenant il est grand, il est adulte, alors il ne fait plus ce genre de choses. Il aime bien Neela alors il le gardera, ce secret. Jusque dans la tombe s'il le faut. Enfin... S'il s'en souvient encore le lendemain. Encore quelques verres et c'est tout sauf garanti. Ca serait bien qu'il oublie, au moins il risquerait pas de le répéter accidentellement. Adrian est très prône aux accidents. Ca serait bien que Neela oublie ce surnom terriblement mauvais de Shakdrian, aussi. Mais bon. On peut pas tout avoir dans la vie, c'est bien connu.

Puis Neela lui promet (oui, promet) un autographe de Shakira et Adrian a des étoiles plein les yeux, comme un gamin qui découvre la montagne de cadeau sous le pied du sapin le 25 Décembre au matin. Un autographe. De Shakira. Rien que pour lui. Shakira. Sha. Kira. Sha. Ki. Ra? Waow. Il est vraiment bourré. Tellement bourré qu'il se déhanche comme un taré, et ça ressemble plus à un zombie de The Walking Dead qu'à un mouvement de danse de la belle Colombienne mais il s'en fout. Neela a l'air d'apprécier le spectacle même si elle essaye de lui montrer comment on fait vraiment avec plus ou moins de succès. "Faut que tu m'écrives une chanson! Ca s'appellerait 'Mon voisin top model aux yeux de braises', je suis sûr que ça ferait un carton!" sort-il en se bidonnant, n'y croyant pas une seule seconde même dans un état d'ébriété aussi avancé que le sien. Ils ont abandonné les verres, maintenant, et boivent directement à la bouteille. Bouteille qu'Adrian vient tout juste de terminer en écoutant Neela s'excuser de son accent espagnol. "Tu sais, je vais te dire un secret moi aussi. J'ai un peu honte mais bon. Je parle très mal espagnol. Tout le monde parlait anglais  à la maison, les parents voulaient qu'on soit les plus intégrés possible. Alors je comprends presque tout, mon accent est bon, mais je parle trèèèès mal." Adrian sait pas trop pourquoi il se lance dans cette confession à cet instant, mais bon, l'alcool délie les langues non? Il ne sait même pas si Neela a vraiment écouté ni même entendu puisqu'elle se lance dans une danse tourbillonnante qui lui donne le tournis rien que de regarder, avant qu'elle ne tombe dans le canapé comme une grosse patate. Elle est saoule, ça ne fait aucun doute. Mais c'est pas grave puisqu'Adrian est saoul également. Il est à peine 16 heures, et il vient de se prendre une cuite comme un ado qui profite de l'absence des parents pour taper dans la réserve pas si secrète de papa. Il titube plus qu'il ne marche vers le fauteuil à côté du canapé et s'affale dedans, à deux doigts de se louper et de finir par terre. "Bon ben... boire un peu et chanter du Shakira, c'est fait... C'était quoi le prochain truc sur la liste?" Le karting? Ouais, non, ils avaient dit non. Dans leur état, ça serait pas très sage. Et puis Adrian ne sait même pas où trouver une piste de karting, en vrai. Il faut qu'il se souvienne de la prochaine chose sur la liste,
sinon l'opération 'faire oublier Neela ma grosse boulette' sera un échec retentissant.
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Dim 2 Juil - 17:52

Heureusement que je suis trop ivre pour réaliser que je viens de balancer mon secret à Adrian. J’ignore encore si je vais m’en souvenir quand j’aurais éliminé tout l’alcool dans mon sang mais si jamais je réalisais, je risquais de traverser un petit moment de panique. Quoique, quelque chose faisait que j’avais relativement confiance en Adrian. En réalité si je ne parlais pas de mon vrai métier c’était parce que j’avais trop souffert des amitiés par intérêt et de la curiosité malsaine des gens alors j’avais préféré arrêter d’attirer l’attention. Le beau brun n’avait pas l’air d’être de ce genre-là alors qu’il sache, au fond, ça ne changeait pas grand-chose. Enfin je crois.

Ce que j’espérais ne pas oublier, c’était l’autographe pour Adrian mais ça, j’y avais déjà pensé quand j’étais sobre avant de me raviser parce que je m’étais demandée comment je pouvais expliquer que je lui avais obtenu la signature de la chanteuse. Et j’avais beau être très créative par moment, j’avais trouvé aucune explication valable. Alors finalement, qu’il connaisse ma double vie me permettrait sans problème de lui faire ce petit cadeau.
J’éclatais de rire quand il parlait d’une chanson pour lui. « Oui sans aucun doute ! mais moins que « mon voisin trop canon au déhanché sexy. » » et je repartais de plus belle dans mon rire avant de massacrer la chanson de Shakira sur laquelle je tentais de me déhancher.
J’écoutais avec attention – en tout cas l’attention d’une nana ivre qui s’applique vraiment à écouter – les confidences du bel infirmier et j’esquissais un petit sourire tout mignon. « C’est déjà mieux que moi, je parle pas un mot d’espagnol… » Et comme un petit échange, je me confiais à mon tour. « Par contre je parle français aussi bien qu’anglais… J’ai grandi à Paris jusqu’à mes 10 ans et ma maman était française. » Je souriais même si évoquer ma mère me faisait toujours un petit pincement au cœur. Elle me manquait. Autant que Noah. Je secouais la tête avant de laisser la mélancolie reprendre le dessus. « On va laisser l’espagnol à Shakira ! » avais-je conclu de façon terriblement sérieuse.

Et puis j’étais retournée tourbillonner avant de m’écraser dans le canapé. J’entendais Adrian se laisser tomber dans le fauteuil à côté et je me tournais pour pouvoir l’apercevoir alors qu’il reprenait la parole. « Du karting ? » Je fronçais les sourcils. « Nan c’est trop risqué pi on a pas de kart sous la main... » Mon regard balayait le salon jusqu’à tomber sur la console de jeu. Je me redressais et me tenais la tête à nouveau le temps que tout se stabilise plus ou moins. « Maiiiiis j’ai un jeu. Attend. » je titubais à mon tour jusqu’à la console, suivait avec une attention absurde mon doigt qui longeait les différentes boîtes de jeu jusqu’à tomber sur le jeu de mario kart. « ça va être drôle !!! » Je lançais le jeu, attrapais les manettes et revenait difficilement dans le canapé. Je tendais une des manettes à Adrian. « Je vais te faire bouffer des carapaces rouges pour mon pote ! » Tu parles d’une menace violente !

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 71
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: When we were young, le Jeu 20 Juil - 22:56

Adrian est peut-être ivre (et le mot est faible...) mais le fait est qu'il reconnaît le compliment de Neela pour ce qu'il est. Voisin trop canon au déhanché sexy. Trop la classe, quoi. Bon, d'accord, peut-être que Neela se paye gentiment sa tête mais il est de bonne humeur alors il décide d'outrepasser l'éventuelle moquerie pour prendre ces mots au premier degré. Neela explique ensuite qu'ayant grandi en France, elle maîtrise très bien le français. Ce qui est normal, après tout. Lui n'est pas né au Mexique, certes, mais avec toute sa famille paternelle qui parle espagnol, il devrait en toute logique maîtriser la langue lui aussi, comme Marlon et leurs sœurs. Ce n'est pas le cas et il s'est toujours senti un peu honteux, voire même fautif. Il est toujours temps de s'y mettre, c'est ce qu'il ne cesse de se répter en éternel optimiste, mais avec son boulot il ne trouve jamais le temps et l'énergie quand bien même il sait très bien que ce ne sont que des excuses. Il est pourtant d'accord pour laisser l'espagnol à Shakira, qui fait honneur à cette belle langue plus qu'il ne le pourra jamais.

Sans trop savoir comment ni pourquoi, Adrian se retrouve avec une manette dans la main en train d'essayer de faire la course avec un espèce de bonhomme champignon qui est de toute évidence plus mignon qu'il est rapide, et non seulement Neela lui met une raclée en bonne et due forme mais il se retrouve également dernier à chaque course, tombant dans à peu près chaque ravin et se prenant tous les pièges. Neela avait dit "Ca va être drôle"... Et ça l'est! Heureusement, Adrian n'est pas mauvais perdant, loin de là. Il en connaît un qui aurait tout envoyer valser en hurlant comme un sauvage. Indice: son prénom commence par M, et finit par arlon. "J'abandonne!" finit-il par dire dans un rire lorsqu'il voit la jolie blonde en haut du classement avec plus de 60 points, et lui tout en bas avec un zéro pointé. "On devrait... On devrait regarder un f-film," continue-t-il après ce qui pourrait être une seconde ou une minute, il ne sait pas trop, le temps passe bizarrement dans l'état où il se trouve. Ses jambes repliées contre son buste, un plaid sorti d'on ne sait où sur lui, il se sent bien. Ivre, mais bien. Il entend Neela plus qu'il ne la voit essayer de lancer un DVD mais il ne sait pas si elle réussit ou pas puisqu'il s'endort lamentablement en un temps record.

HRP:
 
Neela Sheppard
ADMINDanser sous la Pluie
avatar
Inscrit le : 09/02/2017
Messages : 916
Avatar : Kate Mara
Crédits : Avatar : Avengedinchains - Signa : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1988
Mes rps :


DISPONIBLE

Breath Me ♫ Adrian
Sauvetage Improvisé ♫ Barth
Guitare perdue ♫ Alexander
Agression ♫ Nathaniel
Incendie ♫ Nathaniel #2
Entretien d'embauche ♫ Acis
Percée à jour ♫ Aleksey
Détrempée ♫ Rose
Un dernier verre ♫ Jordan



Bloc notes :


EN BREF :
✒︎ Elle a perdu son fiancé il y a 23 mois
✒︎ Elle se ballade toujours avec sa guitare et son carnet
✒︎ Elle joue aussi du piano, du violon et de la batterie.
✒︎ Elle apprend le saxophone et aimerait passer au violoncelle
✒︎ Elle ne quitte jamais sa bague de fiançailles
✒︎ Elle parle aussi bien français qu'anglais
✒︎ Elle écrit et compose des tubes (français et anglais) mais personne ne le sait.

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


En ligne
Re: When we were young, le Hier à 18:51

HRP :
 

Une fois que j’avais réussi à lancer la course - ce qui entre nous avait déjà mis un certain temps à se faire – j’avais décidé de me battre comme une enragée. Il faut croire que même ivre je savais encore piloter puisque je parvenais à remporter chaque course, souvent sans trop savoir comment j’avais fait.
J’avais eu la victoire modeste – bras levé et déhanché de la victoire – avant de me laisser retomber dans le canapé. « Promis, je te laisserai avoir ta revanche… un jour… » Et je haussais un sourcil de défi.
Adrian évoquait la suite du programme, proposant de regarder un film. En équilibre précaire, j’avais rejoins le lecteur, pioché au pif un film dans ma collection, demandant à Adrian ce qu’il préférait entre tel et tel film mais il ne répondait qu’à moitié ou bien je n’entendais pas vraiment. Après avoir une fois de plus lutté avec la technologie pour arriver à mes fins, le film commençait. En me retournant, je découvrais Adrian lové dans le canapé et ça m’arrachait un sourire.
Je me relevais, attendait que la maison arrête de tanguer et filais m’installer à côté de lui. « Tu pourrais partager Shakdrian » Il semblait déjà dormir mais un petit grognement se faisait entendre quand je tirai un peu sur le plaid pour en profiter un peu. J’avais tenu quelques minutes de plus, le temps de suivre la première scène mais c’est tout ce dont je m’étais souvenue le lendemain. J’avais fini par sombrer moins aussi dans le sommeil qui allait précéder une bonne gueule de bois. C’était le prix à payer pour avoir passé un bon moment en compagnie d’Adrian. Il avait réussi à me remonter le moral et on s’était bien amusé. Même au réveil, contrainte à avaler une aspirine je n’avais aucun regret. J’avais seulement compatis pour Adrian en espérant qu’il aurait retrouvé la forme pour son service. On s’était juste promis avant qu’il parte de remettre ça, la tequila en moins ou avec beaucoup plus de modération.
THE END

___________________
I got this new beginning and I will fly

I know what I'm doing here, 20/20, crystal clear. Bring it on, bring it on, I'm ready. Fear can steal my every tear, Keep 'em as a souvenir. Bring it on, bring it on, I'm ready. Don't make no mistake Whatever comes my way, Let 'em know, I live for the tornado.

When we were young

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Les logements-