Partagez| .

[26 Mai] Suivez le guide


Invité
Invité
avatar
Afficher


[26 Mai] Suivez le guide, le Dim 14 Mai - 16:03

Je ferme les yeux, aspirant longuement une bouffée de nicotine au clou de girofle. L'arôme puissant de médicament emplit ma bouche tandis que les toxiques s'introduisent depuis ma gorge, jusqu'à l'intérieur de mon corps, puis dans mes poumons. Bientôt dans mon sang. Je n'ai pas besoin de beaucoup d'imagination pour me représenter le chemin de mon mélange spécial dans mes veines. Par jeu, je m'oblige à tenir en apnée le plus longtemps possible, jusqu'à ce que mon esprit s'affole un peu à l'idée de manquer d'air et expire dans un nuage de fumée gris/bleuté. Dieu est un fumeur de Gitanes chantait le Poète. J'ai essayé les paquets bleu mais même elle n'est pas assez forte pour moi à présent. J'ai besoin de sentir mes neurones fondre dans une bienheureuse indifférente afin qu'elles glissent et ne laissent que le Nemo de tous les jours, le sortable, celui que le monde arrive à comprendre.

Qu'est ce que c'est bon ! Pourquoi arrêter quelque chose qui vous fait autant de bien ? Pourquoi devrais-je me soumettre à la rigueur stupide des bien pensants, des fous de santé, de ceux dont le but est de vivre le plus longtemps possible en mangeant du carton sans sel et en faisant docilement leur course quotidienne sur un tapis roulant ? Je veux vivre. Je veux vivre bien, je veux vivre fort, je veux brûler par les deux bouts, je veux prendre tout ce qu'on peut me donner, je veux donner tout ce que j'ai pris, je veux inventer, briller et partir soudain dans une explosion de lumière, gagnant mon immortalité par mes découvertes. Que l'univers se souvienne de mon nom, que mes amis se souviennent de mon rire, que personne ne sache ce qu'il y a vraiment derrière les couches de drogue.

Le temps de terminer ma djarum revisité, le monde est redevenu cet endroit simple et insouciant que j'aime tellement. Une illusion de sens engourdis, une matrice dans laquelle les bienheureux et les ignorants passent sans artifice la plupart de leur temps. Plus de pensée à plusieurs niveaux, plus d'équations dans les nuages, plus rien que la terre sous mes pieds, la chaleur du printemps, les gens qui se baladent à moitié à poil et l'Université devant moi. Austin. Trou perdu du cul du monde si on en croit mes parents qui ne jurent que par l'Ivy League. Le purgatoire de mes fautes passées d'Harvard. Je me mis à rire bêtement. S'ils me croyaient honteux et repenti, ils se trompaient lourdement. Ils n'avaient jamais rien compris. Ils n'avaient pas cette intelligence là. Ils restaient coincé dans leur rêve terne, jauni par le temps, vieux film à la Autant en Emporte le Vent plein de délicieuses expressions obsolète et de l'accent traînant des sudistes. Moi je vis en technicolor. Je me perd dans des explosions de saveurs, je connais les couleurs du vent, les accords odorant de guitare et la sensation si particulière de l'esprit qui s'envole loin de la réalité et de l'étroitesse de ses cinq pauvres sens.

J'inspire et je passe encore une étape dans l'intoxication. Même ses pensées là se taisent. Je suis toujours debout devant Austin mais je me sens juste bien. Je suis prêt. Je remet le col de ma chemise et j'avance jusqu'à la sorte de placard à balai près de l'entrée où on m'a dit que je trouverais mon interlocuteur du jour. Un certain Surveillant Ramirez qui est sensé me faire faire un tour des lieux et locaux, me briefer rapidement sur l’université, bref, faire plaisir au doyen. Je n'ai pas vraiment besoin qu'on m'explique comment pisser debout mais si ça peut me permettre de rencontrer des futurs collègues, je vais pas faire la grimace ; J'aime bien rencontrer des gens et je ne connais personne ici. Je frappe un coup sur le bois peint en moche de l'endroit, recule d'un pas et penche la tête.

« Hey de la guérite, je cherche un M'sieur Ramirez ! »
Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4120
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: [26 Mai] Suivez le guide, le Ven 19 Mai - 20:31

Depuis que Marlon a obtenu le feu vert pour réintégrer la police, il se demande comment il a pu rester agent de sécurité ici aussi longtemps. C'est un peu comme sauter à nouveau dans l'océan après un passage forcé dans la pataugeoire de la piscine municipale. Du coup, son dernier jour à l'université lui parait interminable et horriblement ennuyeux. Cloîtré depuis le début de son service dans la "loge", qui est en vérité une minuscule cabane avec un minuscule bureau et une minuscule fenêtre qui donne sur le hall d'entrée, il s'occupe comme il peut, alternant parties de solitaire et de démineur entre deux tâches administratives qu'absolument personne ne contrôlera, mais qu'il est quand même obligé de faire parce que c'est comme ça. Son ventre gargouille, et il jette un coup d’œil à la barre de céréales à demi entamée juste devant lui avec une moue boudeuse. Ce truc a un goût de carton, mais il en a trois boites pleines à la maison alors il n'a pas d'autre choix que de les manger pour ne pas gaspiller. Ça lui apprendra à faire les courses avec Julian.  

Il est en train de supprimer les emails de son collègue Mike (sérieusement, qui envoie encore des chaînes écrites en comic sans ms bourrées de fautes, avec des pdfs absolument dégueulasses de nos jours? C'était déjà ringard en 1997...) lorsque quelqu'un frappe à la porte, le demandant. "C'est moi. Je peux vous aider?" C'est alors que ça lui revient. La demande du doyen, qui souhaite que le nouveau prof ("Un véritable génie!") bénéficie d'une visite guidée de l'université, mais pas par lui, non, parce qu'il est bien trop occupé, mais Marlon fera visiblement très bien l'affaire. "Vous êtes Vincent Brown." Marlon ne demande pas, il annonce. Il a vu une photo dans le trombinoscope, il est certain d'avoir affaire à la bonne personne. Ça a pas mal jasé en salle du personnel, à son sujet. Des rumeurs à peine murmurées sur son renvoi d'une fac prestigieuse (il ne sait plus laquelle, mais c'était une des Huit) et d'autres extravagants ragots qu'il n'a pas pris la peine d'écouter. Il se glisse avec quelques difficultés à l'extérieur de la loge, s'essuie la main sur son pantalon d'uniforme avant de la tendre au petit nouveau. "Bienvenue à UT Austin. Le parangon de l'éducation made in Texas." On pourrait croire que Marlon ironise, se moque, mais non. La fac d'Austin a plutôt bonne réputation, et n'ayant qu'un simple GED, il serait bien malvenu de critiquer quoi que ce soit.

[26 Mai] Suivez le guide

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-