Partagez| .

Don't let me fall. | ft. Adrian


Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Don't let me fall. | ft. Adrian, le Jeu 11 Mai - 16:12

Je courrais à en perdre haleine, ne sachant pas vraiment où j’allais. Je n’avais qu’une idée en tête, mettre le plus de distance possible entre mes assaillants et moi. Me faufilant dans les ruelles, je vérifiais qu’il y avait encore des munitions dans mon arme, je n’avais pas prévu de rejoindre mes ancêtres ce soir et je comptais bien profiter de ma vie encore quelques temps. Enfin, je devais réussir à m’échapper et à me cacher. La soirée avait pourtant bien commencé, la simple filature d’un pauvre petit dealer qui semblait n’avoir qu’un pois chiche en guise de cervelle mais, c’était sans compter les amis avec qui il avait rendez-vous. Et comme si j’étais une débutante, j’avais foncé la tête la première sans même réfléchir et voilà le résultat. Une seconde d’inattention, le bruit d’une détonation et avant de comprendre ce qui se passait, une balle se logeait dans mon épaule tandis qu’un cri de douleur s’échappait d’entre mes lèvres. Je me maudissais plus que je ne les maudissais eux, ça aurait dû être une soirée calme, sans trop de problèmes et au lieu de cela, je me retrouvais à arpenter les rues d’Austin à la recherche d’une bonne planque. La douleur à l’épaule devenait insupportable et je n’aurais bientôt plus la force de mettre un pied devant l’autre, il me fallait trouver une solution le plus vite possible. C’est à ce moment là qu’une idée traversa mon esprit, je n’avais plus le choix, je devais frapper à la première maison qui se présentait devant moi. Ce n’était surement pas la meilleure idée du siècle, j’aurais pu trouver mieux mais, ma vision commençait à s’embrouiller et mon esprit réagissait au ralenti. M’arrêtant devant une maison, je me mise à cogner contre la porte plus que je ne frappais, me contrefichant de réveiller les propriétaires, oubliant que les voisins pourraient appeler la police et ainsi me retrouver dans une situation encore plus périlleuse. « S’il vous plait, ouvrez...J’ai besoin d’aide… » Ma tête commençait à tourner et je ne savais pas si mes jambes allaient pouvoir me porter encore longtemps.
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 72
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: Don't let me fall. | ft. Adrian, le Sam 13 Mai - 13:57

Adrian est allongé dans son lit, la fenêtre de sa chambre entrouverte, et il écoute le silence parfait qui règne dans le quartier. Pour un homme habitué au bruit incessant de la ville, c'est assez déstabilisant et il a beaucoup de mal à s'endormir malgré les heures innombrables passées à courir dans tous les sens à l'hôpital un peu plus tôt. Et comme il n'y a aucun bruit à l'extérieur, il entend tous les sons étranges, presque effrayants, produits par la maison qui commence à se faire vieille. Poutres du toit qui grincent, tuyaux d'eau qui gargouillent... Il en a touché un mot à sa propriétaire le lendemain de son emménagement, propriétaire qui a fait une blague tellement obscène sur sa tuyauterie qu'Adrian en est toujours scandalisé. C'est bien sa veine, d'être la proie pure et innocente d'une cougar qui n'a froid ni aux yeux, ni ailleurs...

Alors quand il entend frapper à sa porte (quoique marteler serait un mot plus juste), il sursaute et son cœur fait un bon dans sa poitrine. Le citadin en lui se dit qu'il serait imprudent d'aller ouvrir en pleine nuit et qu'il devrait plutôt appeler la police, mais la voix définitivement féminine qui appelle le décide à quitter son lit et descendre les escaliers pieds nus, uniquement vêtu d'un pantalon de pyjama et d'un t-shirt Captain America. Lorsqu'il tourne la clé dans la serrure, il espère seulement que son frère n'aura pas à venir identifier son corps ensanglanté à la morgue le lendemain matin. De l'autre côté de la porte, une femme qu'il estime être de son âge environ, aux traits figés par la douleur, légèrement vacillante. Dans l'obscurité, il ne distingue pas la blessure à son épaule, ou le sang qui imprègne le tissu de ses vêtements. "Qu'est-ce qui vous est arrivé?" demande-t-il en l'attrapant par la taille pour éviter qu'elle ne tombe, parfaitement éveillé désormais. "Entrez, je vais appeler les secours." Lui qui a été ambulancier pendant des années, ça lui fait tout drôle de devoir appeler les collègues pour intervenir chez lui.
Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Don't let me fall. | ft. Adrian, le Sam 15 Juil - 18:33

Chacun de mes mouvements intensifiait la douleur lancinante de mon épaule et tambouriner sur cette pauvre porte n’arrangeait pas mon cas. Je craignais de tomber dans les pommes avant qu’on vienne m’ouvrir et que mes poursuivants me retrouvent. Mes prières furent exaucées puisque la porte s’ouvrit et qu’un jeune homme apparu devant moi. « Disons que je suis maladroite ! » Répondis-je en tentant de lui sourire avant que mes lèvres ne se transforment en un rictus de douleur. Je ne pouvais sciemment pas lui dire la vérité. Dans les meilleurs des cas, il prendrait peur et me claquerait la porte au nez. Dans le pire des cas, il téléphonerait à la police et je me retrouverais à répondre à une multitude de questions. Je me retenais tant bien que mal à lui alors qu’il m’aidait à entrer dans la maison. « NOOOOOON ! » Criais-je presque lorsqu’il évoqua les secours, ça revenait au même. Ils me poseraient des questions sur l’origine de ma blessure et je ne pouvais pas me le permettre. Je me rendis aussitôt compte que je n’étais pas vraiment en droit d’exiger quoi que ce soit et que cet inconnu avait été assez gentil de m’accueillir chez lui. Je me reprenais et pris une voix plus douce. « Je n’aime pas les hôpitaux…et puis, la blessure est superficielle... » Je devais le convaincre de m’aider sans prévenir personne. « J’ai juste besoin de quoi nettoyer la blessure et…de passer un coup de fil… » Bien sûr, mon téléphone avait fini en mille morceau à même le sol pendant que je tentais de m’enfuir. « Mon ami doit m’attendre et je n’ai pas de quoi le contacter… » Fermant les yeux quelques instants pour faire taire le mal de tête qui s’intensifiait, je me  demandais si j’aillais sortir indemne de cette histoire ou si la nuit ne faisait que prendre une tournure encore plus mauvaise. « S’il vous plait ! » Le suppliais-je en rouvrant les yeux, espérant au fond de moi qu’il oublie son idée et qu’il se décide à m’aider.[/b][/color]

___________________
Santa diabla

Ella es dueña de un pasado más oscuro que su pelo, de un pañuelo empapado, de desaliento y venganza. Ella camina y no avanza, ella no sube del suelo, solo sabe que el silencio sabe mal.
© FRIMELDA
Adrian Ramirez
I'm no Superman
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 72
Avatar : Steven Strait
Date de naissance : 06/08/1985
Mes rps : Désolé, je suis déjà overbooké /o\ Un peu plus tard, peut-être?

Bloc notes : /

Afficher


Re: Don't let me fall. | ft. Adrian, le Jeu 20 Juil - 17:21

Maintenant que l'inconnue est à l'intérieur, Adrian remarque son épaule en sang. Maladroite. Oui, c'est ça. Et lui, c'est le Prince de Galles. Version sexy, parce que merde, Charles il est quand même bien laid...  Enfin bref, là n'est pas la question. Adrian commence presque à regretter, parce qu'une blessure par balle, ça n'implique jamais rien de bon. Alors une blessure par balle PLUS une victime qui ment et refuse catégoriquement d'appeler les secours, comment dire... Ca sent plus que mauvais. "Je vais voir ce que je peux faire," répond-il plus sèchement qu'il ne s'en serait cru capable en la dirigeant vers la cuisine. Au moins, si elle continue de saigner, ce sera plus facile à nettoyer sur le carrelage. Même au milieu de la nuit, dans une situation digne d'un téléfilm policier à budget très limité, Adrian est le roi du pragmatisme. "Si j'arrive pas à stopper l'hémorragie, on aura peut-être pas le choix." Parce que la blessure n'est pas si superficielle que ça, et que Adrian n'a pas exactement le même matériel qu'à l'hôpital, même s'il est quand même plus équipé que le citoyen lamba. Le coup de fil attendra un peu.

Il est un peu hésitant à laisser une inconnue plus que douteuse toute seule dans sa cuisine mais il n'a pas le choix. Il court jusqu'à la salle de bain pour récupérer sa trousse de premier secours ainsi qu'une serviette propre et redescend les escaliers au plus vite. Il met de l'eau à bouillir sur sa plaque chauffante et s'installe sur une chaise en face de celle qui pourrait être une membre d'un gang (quoique vu son brushing impeccable, ça semble peu probable). "Je vais devoir retirer votre veste, ça risque de faire mal." Dire que ça risque de faire mal, c'est comme dire qu'il risque de faire un peu frais en plein hiver en Alaska. Elle va douiller, c'est sûr, mais autant ne pas le lui dire tout de suite. "Quoique... je peux essayer de découper, ça sera plus simple." De toute façon, entre le trou par où la balle est passée et le sang, la veste est complètement foutue. "Bon, avant de commencer... Soyez honnête. Est-ce que je risque de voir des gens débarquer chez moi avec des armes?" Parce que si c'est le cas... Adrian appelle son frère sur le champ.

Don't let me fall. | ft. Adrian

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Les logements-