Partagez| .

Ana & Jazz


Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 60
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Ana & Jazz, le Dim 7 Mai - 11:42


19 juin 2017

Mes recherches durent depuis des semaines maintenant et pourtant, je n’ai rien lâché. Je loge au motel, celui que Keaton m’a montré le lendemain de mon arrivée. J’aurais pu essayer de trouver un logement mais la vérité, c’est que je ne sais pas si je vais rester en ville. Je suivrais les indices qui me conduiront à elle, à Ana. Et puis, avec mon passé, si on me demande quelconques références, il sera difficile de justifier avec quel argent je paye mon loyer. Et puis, j’ai cette forme d’appréhension que si on sait que je suis dans le coin, si la police apprend à mon sujet, on viendra me chercher pour me renvoyer dans le périmètre de sécurité. J’ai bien du mal à me dire que ma conditionnelle est terminée, ou en tout cas que je suis sous simple surveillance et que je peux désormais me déplacer dans tout le pays, du moment que je ne le quitte pas. C’est pas évident de se dire que les années de galère sont terminées, de reprendre une vie normale, et surtout de se l’autoriser…

J’arrive devant l’appartement qu’on m’a indiqué. La veille, alors que comme d’habitude, je montrais la photo de ma femme – ou ex-femme, je ne sais pas vraiment quel terme employer étant donné les circonstances – j’ai eu une touche. En effet, un voisin m’a indiqué qu’il s’agissait peut-être de la femme de cet appartement. J’ai eu le même genre de cas, deux fois, dans les semaines précédentes, qui ont mené sur des impasses. Espérons que la troisième fois sera la bonne… Prenant sur moi pour obtenir le courage nécessaire, je toque enfin à la porte, priant le tout puissant pour ne pas me tromper.
Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Ana & Jazz, le Lun 8 Mai - 23:37


19 juin 2017.

Je regardais l’heure pour la énième fois avant de poser mes prunelles sur la porte d’entrée comme si cela suffirait à faire retentir la sonnette de la porte. Je ne comprenais pas pourquoi Victor était en retard et il ne répondait toujours pas à mes coups de fil. Ayant convenu qu’on travaillerait chez moi aujourd’hui, j’avais éparpillé tous les papiers sur le sol du salon ainsi que sur la table basse. Un vrai bordel, en somme. J’étais bordélique, je le savais, Jazz me l’avait assez répété lorsqu’on vivait ensemble mais, je me retrouvais lorsque les choses étaient sens dessus-dessous et c’était un trait de ma personnalité que je n’avais pas réussi à changer bien que j’avais essayé à maintes reprises avant de me rendre à l’évidence. Ca ne servait à rien. Habillée d’une simple robe couleur émeraude, les cheveux négligemment relevé en chignon d’où s’échapper des mèches rebelles, je parcourais le dossier devant moi tout en étudiant les photos qui allaient avec. J’aimais ce travail d’enquêtrice, le goût du risque et le danger que je côtoyais me faisaient sentir vivante comme si rien d’autre n’avait d’importance à part ces sensations. Je m’apprêtais à prendre une autre cuillère de céréales qui trônait sur la table lorsque j’entendis la sonnette. Prenant mon bol d’une main, j’allais ouvrir la porte. « J’espère pour toi Vic’ que tu as ramenais les croiss… » Ma phrase resta en suspens lorsque mon regard se posa sur la personne en face de moi. Ma main lâcha le bol qui se brisa sur le sol en un fracas tandis que son contenu s’éparpillait. « Jazz ! » Soufflais-je comme pour me convaincre que je ne rêvais pas et qu’il était bel et bien devant moi. « Comment… »
Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 60
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Ana & Jazz, le Mer 10 Mai - 19:27

« Je ne me suis donc pas trompé. » C’est le premier constat que je fais lorsque sa tête apparait dans l’entrebâillement de la porte. Je m’attendais à avoir n’importe quelle réaction, mais pas cet étonnement extrême. Pourtant, c’est presque logique puisqu’on m’a dit il y a plusieurs années maintenant qu’elle était décédée… Et je me mets à me demander ce que je fais réellement ici, même si au fond, je sais les raisons. Le bol qui tombe au sol ne fait même pas vriller mes yeux qui restent fixés sur le visage de ma bien-aimée. « Je t’ai cherché partout. » Je lui dis alors tout en lui montrant l’extrait de journal que je tiens encore dans les mains. Je ne sais pas si elle se reconnaitra sur la photo, où si elle comprendra où je veux en venir. « Ils m’ont dit que tu étais morte ! » Mes mots sortent sans que je n’en comprenne le sens, comme des informations qui ont besoin d’être assimilées. Je fais un pas en avant mais je me heurte au bruit des débris du bol en dessous de mes chaussures. Je les regarde alors, enfin, avant de reporter mon attention sur Ana. « Tu n’as pas changé. Tu es toujours aussi belle. » J’ai juste envie de la prendre dans mes bras, de l’embrasser langoureusement pour enfin oublier toutes ces années de séparation. La retrouver est sans doute la meilleure chose qui m’est arrivée en ces quelques dernières années. C’est ce que je pense à cet instant où je suis encore sur le perron en tout cas. Et comme dans un souffle irréel, son prénom sort de ma bouche. « Anastasia. »
Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Ana & Jazz, le Jeu 11 Mai - 22:17

Je fermais les yeux quelques secondes en me disant que le manque de sommeil y était pour beaucoup dans les hallucinations que je semblais avoir. « Je t’ai cherché partout. » Sa phrase retentit dans mon esprit comme pour me convaincre de la réalité de la situation et j’ouvre les yeux pour m’apercevoir que tout est réel. Jazz est devant moi, en chair et en ose. Mon mari, l’homme de ma vie, celui que j’avais trahi en quittant Los Angeles. Mes yeux allaient de la feuille de journal à son visage tandis que mon cerveau tentait d’assimiler ce qui était en train de se produire. « Je sais. » Furent les seules paroles que je réussis à prononcer, mon regard toujours concentré sur lui. Ma pseudo-mort avait fait le tour de ma famille et mon mari n’y avait pas échappé. Mon cœur se brisa encore plus qu’il ne l’était déjà à cet instant. J’aurais tant aimé revenir en arrière, ne pas lui faire vivre tout cela, ne pas nous imposer un tel enfer mais, il était trop tard, ne restait plus qu’à savoir s’il me pardonnerait une fois de plus ma maladresse. Sa remarque me fait sourire et je sors enfin de ma torpeur et sans que je n’y réfléchisse, j’attrape sa main  pour l’attirer à l’intérieur de la maison. « Entre, ne reste pas dehors ! » Me décalant légèrement pour le laisser entrer, je referme la porte avant de me retourner vers lui et comme si mon corps ne me répondait plus, je me jette dans ses bras pour le serrer contre moi. « Tu m’as tellement manqué. » Mes mots n’étaient qu’un murmure. Je fermais les yeux pour empêcher les larmes qui s’y étaient accumulées de couler, ne voulant pas perdre le contrôle. « Je suis désolée, si tu savais… » Pour tout et encore plus pour le secret qui me rongeait chaque jour depuis des années maintenant.
Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 60
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Ana & Jazz, le Jeu 11 Mai - 22:52

Si quelqu’un analysait la situation de l’extérieur, il se rendrait sans doute compte que nous avons l’air tout deux, des âmes esseulées, perdues dans un flot d’émotions grandissants. Il se rendrait compte aussi que chacun de nous n’a pas oublié le passé et que celui-ci est ancré au plus profond de nos âmes, jaillissant telle une fontaine qui retrouverait un gisement. Mes yeux cherchent ceux de la belle blonde qui se tient devant moi. Elle n’a pas changé, pas pris une ride. La dernière fois que je l’ai vu, ses cheveux ne devaient pas être de la même longueur cependant. Plus court il me semble, mais peut-être est-ce que je me trompe ? Ma mémoire a tendance à me faire défaut à force d’avoir rêvé de ce moment bon nombre de fois. Ces rêves, l’espoir, mes songes, tout s’est mélangé à la réalité, au point que mes souvenirs sont devenus une sorte de réalité alternative, améliorée… Difficile de faire la part des choses désormais et de se rappeler ce qui est vrai de ce qui est pure fiction. Sa voix me fait trembler. Une chair de poule qui parcourt tout mon corps des pieds à la tête. Alors qu’elle semble reprendre conscience plus vite que moi, elle attrape mon bras et ce contact m’électrise. Voilà sept ans que je n’ai touché personne, ni de près, ni de loin et j’aurais presque un geste de recul naturel s’il ne s’agissait pas de la main d’Ana sur mon bras. C’est dans ce genre de moments que je me rends compte à quel point je suis brisé. C’est après quelques instants immobiles que je finis par poser mes mains autour d’elle, l’enlaçant de mes grands bras. Puis, je la serre, peut-être un peu trop fort, mais sans aucune envie de lui faire du mal bien entendu. Je blottis ma tête dans son coup et je respire son odeur. Je n’y crois pas. J’ai besoin de me pincer mais je ne le fais pas. Une larme se met à couler le long de ma joue alors qu’elle prononce des excuses. Pourquoi s’excuse-t-elle ? Elle n’a rien à se reprocher. C’est moi qui me suis fait arrêter, qui l’ait abandonné… « C’est moi qui suis désolé ! Si j’avais pas fait toutes ces conneries… » Rien de tout ceci ne serait jamais arrivé. Nous aurions vécu comme nous l’avions prévu, la petite famille dans la maison en banlieue. Deux enfants, peut-être trois. « Ma vie s’est écroulée lorsqu’ils m’ont dit que tu étais morte… » J’ai eu envie de mourir aussi. « J’ai pas pensé une seule seconde qu’ils me racontaient des conneries… Ils avaient l’air tellement sincère. » Et puis, qui ment sur un décès d’ailleurs ! « Le principal c’est que tu sois là… Que je sois là… J’aurais jamais dû ! » Je laisse un instant le silence flotté dans l’appartement avant de répéter une dernière fois, la voix pleine de larmes, saccadée : « J’aurais jamais dû ! »


Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Ana & Jazz, le Ven 12 Mai - 1:23

De tous les scénarios possibles et inimaginables, la venue de Jazz n’en faisait pas partie. Si sa présence devant ma porte m’avait stupéfaite, je me sentais néanmoins plus vivante que je ne l’ai été ces dernières années, loin de lui. Une part de moi se maudissait de lui avoir fait subir tout cela, de m’être éloignée de lui et je ne voulais qu’une chose, reprendre notre histoire comme avant. Cependant, une autre partie de moi m’hurlait de le renvoyer et de couper les ponts avec lui, pour notre bien à tout les deux. La femme amoureuse en moi trancha comme à chaque fois lorsqu’il s’agissait de lui. La question ne se posait jamais lorsqu’il s’agissait de Jazz, mon cœur prenant le pas sur ma raison et j’en oubliais tout, les dangers, le monde qui nous entourait, absolument tout. Je sentis ses bras m’enlacer à leur tour et mon corps buter encore plus contre le sien et je compris enfin. Rien ne pouvait me faire sentir plus vivante que sa présence à mes côtés. Ses mots d’excuses finissent par achever les dernières barrières et les larmes se mettent à couler le long de mes joues. « C’est fini, c’est du passé maintenant…Tu es là à présent, c’est tout qui compte… » Mon cœur se brise un peu plus si ce n’est possible en l’entendant parler de ‘mort’. Je devais lui dire, je ne pouvais pas lui mentir plus longtemps, il méritait de connaitre la vérité. Mais, la vérité était que j’étais égoïste et lâche. Egoïste de ne pas vouloir le perdre à nouveau en lui avouant mes crimes et lâche de ne pas avoir la force de l’affronter par crainte qu’il ne reparte aussi vite qu’il est venu. Alors, je me tais, je garde le silence en priant pour qu’il ne le découvre jamais. « Ne dis pas ça, je t’en prie… » Je me sépare légèrement de lui sans pour autant quitter son étreinte et je pose l’une de mes mains sur sa joue, essuyant de mon pouce l’une de ses larmes. « Tu n’es pas le seul responsable…Moi aussi je n’aurais jamais dû partir et te laisser seul face à tout ça…J’aurais dû être là à chaque seconde…Pardonne-moi… » Comment avais-je pu croire que la distance et les années auraient pu changer quoi que ce soit à mes sentiments ? Comment avais-je pu penser que je m’habituerais à son absence ? Il n’en était rien et aujourd’hui, je me rendais compte que ces heures passées à travailler comme une malade n’était que ma façon à moi de faire taire cette voix qui me répétait inlassablement que j’étais morte le jour où je l’avais quitté. « On est là maintenant, tous les deux et on ne va plus jamais se quitter…n’est-ce pas ?! » J’avais besoin de lui plus que l’air que je respirais et plus que tout, j’avais besoin de l’entendre me dire qu’à présent, tout irait pour le mieux.

___________________
Santa diabla

Ella es dueña de un pasado más oscuro que su pelo, de un pañuelo empapado, de desaliento y venganza. Ella camina y no avanza, ella no sube del suelo, solo sabe que el silencio sabe mal.
© FRIMELDA
Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 60
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Ana & Jazz, le Mar 16 Mai - 12:58

Je n’ai pas envie de la faire pleurer et pourtant… J’espère que ce sont des larmes de joie qui coulent le long de ses joues, ou bien le trop plein d’émotions qui fait lâcher les nerfs tout à coup. Notre présence à tous les deux, nos retrouvailles, oui c’est le plus important mais il y a toutes ces années sur lesquelles il n’est plus possible de revenir. Du temps perdu, ni plus ni moins. Il va falloir profiter doublement, afin d’effacer cette triste séparation.  Cependant, cela ne m’empêche pas de culpabiliser, car même si sans comprendre comment, elle ne m’en veut pas, je m’en veux pour deux. « Mais si, je suis l’unique responsable. C’est de ma faute si nous avons été séparés en premier lieu. Il est normal que tu ne m’ais pas attendu. » Surtout que sans le bon comportement dont j’ai fait preuve, je serais resté une dizaine d’années supplémentaires enfermées en prison. Au lieu de cela, j’ai eu le droit à l’affectation à domicile avec le bracelet électronique. Lorsqu’ils m’ont demandé où est-ce que je souhaitais être assigné, j’avais pensé à notre ancien logement mais la jeune femme était déjà morte – supposée – alors à quoi bon retourner là-bas pour ne faire que ressasser de vieux souvenirs ? J’avais fait le choix d’aller chez mes parents, car c’était bien plus pratique au final, même s’ils n’avaient aucune envie d’avoir à faire à leur fils. Bref, les souvenirs me remontent encore et encore et je visualise de nouveau, tous les choix que j’ai fait au cours des dernières années. Et puis, personne n’aurait inventé ce mensonge au sujet de la mort d’Ana, nous aurions pu nous retrouver bien plus tôt. Pourquoi m’ont-ils fait ça ? Et dans quel but si ce n’est me faire souffrir inutilement ? Comme si l’enfermement ne suffisait pas… « Oui, je te le promets ! » Je suis capable de faire cette promesse sans savoir de quoi sera fait demain parce que c’est sans doute ce que je veux le plus au monde à cet instant. « C’est ce que font un mari et sa femme. » Un sourire nait sur mon visage ému. Cela fait des années que je n’ai plus utilisé ces mots et ils me font un bien fou. Je prends son visage dans mes mains et l’embrasse une nouvelle fois, avant de lui faire signe pour qu’on s’asseye. Je ne connais pas son logement mais je ferais presque comme chez moi. Sans lâcher ses mains une seule seconde, je prends place dans le canapé. Je me plonge dans ses yeux et lui demande. « Alors, raconte-moi. Qu’est-ce que tu fais maintenant ? » Ma manière à moi de lui demander ce qu’elle devient après toutes ces années. Est-ce que des choses ont changé ?
Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Ana & Jazz, le Ven 23 Juin - 13:19

Je sens mon cœur saigner encore plus dans ma poitrine lorsque j’entends les mots de Jazz. Il se croit le seul responsable de notre situation et même si j’avais envie de lui hurler que ce n’était pas vrai, qu’il était à côté de la plaque, je n’en fis rien. Je ne voulais pas gâcher nos retrouvailles et c’était surement ce qui allait se produire si je parlais. Je tentais de chasser toutes ces idées noires de mon esprit et de me concentrer sur le moment présent, sur la promesse de Jazz de ne plus jamais se séparer. J’étais exactement là où je voulais être, dans ses bras et mes lèvres s’étirent en un sourire sincère, le premier depuis tant d’années. Je le suis vers le canapé et me cale confortablement dans ses bras comme pour me convaincre que ce n’est pas un rêve et m’assurer qu’il ne parte pas. « Tu es à présent marié à un détective privé…Tu me connais, je ne peux pas rester assise à ne rien faire et je ne me voyais pas retourner dans la police… » J’étais consciente que je lui disais la vérité qu’à moitié mais, ça m’étais égale à cet instant. Je ne voulais que profiter de lui, de ses bras autour de moi, de son sourire réconfortant et de sa présence qui m’était plus que vitale. « Je passe le plus clair de mon temps au bureau ou dehors à enquêter, je préfère passer le moins de temps possible à la maison pour ne pas penser…Sans toi, c’était pas pareil et me retrouver seule dans cette grande maison me mine le moral… » Une larme s’échappe de ma vigilance pour venir s’échouer sur ma joue. La femme forte que je réussissais à être devant le monde entier perdait tous ses moyens devant l’homme qu’elle aimait. Jazz était mon point faible et je le reconnaissais volontiers. Ces dernières années, sans lui, avaient été un véritable enfer et je me demande encore aujourd’hui comment j’avais fait pour survivre aussi longtemps sans lui. « Oh et je dois te prévenir que nous avons un chat maintenant ! » Repris-je sur un ton plus enjoué pour détendre l’atmosphère.

HRP:
 

___________________
Santa diabla

Ella es dueña de un pasado más oscuro que su pelo, de un pañuelo empapado, de desaliento y venganza. Ella camina y no avanza, ella no sube del suelo, solo sabe que el silencio sabe mal.
© FRIMELDA
Jazz A. Lockwart
avatar
Inscrit le : 25/04/2017
Messages : 60
Avatar : James Franco
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Ana & Jazz, le Mar 27 Juin - 19:25

Détective privé, ça lui va plutôt bien. L’idée me traverse l’esprit qu’elle aurait pu me retrouver si elle l’avait voulu mais sans doute me pensait-elle encore en prison. Je me dis que quelque chose ne va pas, que quelque chose cloche mais je ne cherche pas spécialement à savoir quoi, préférant ignorer ces pensées négatives pour le moment. Je me connais, ça me travaillera plus tard, quand je m’y attendrais le moins. Mais je ne peux m’empêcher de faire une remarque de manière assez ironique. « N’empêche, un policier marié avec un criminel… Tu as dû t’en prendre des vertes et des pas mûres dans la figure lorsque je me suis fait arrêté. » Au final, ce n’est pas si ironique que ça et je me rends compte de ce qu’elle a dû endurer par ma faute. Elle ne le savait pas que j’étais un criminel, un type pas net car tout ce que j’ai fait, c’était pour elle dans mon esprit, mais je voulais qu’elle ait une image que moi parfaite. L’image d’un homme pur et irréprochable, tout ce que je n’étais pas. « C’est de ma faute si tu as dû quitter la police ? » Je demande, en ayant gros sur le cœur. Elle aimait ce métier, ou tout du moins, c’est ce que j’ai toujours crû et pour qu’aujourd’hui elle mène encore l’enquête, c’est que ce doit être le cas. Est-ce qu’elle s’est fait virer par ma faute, peut-être même l’ont-ils crû coupable ? Elle n’a pas l’air de se plaindre de sa nouvelle vie en tout cas. « Je comprends. Si nos rêves s’étaient réalisés, on aurait déjà nos quatre enfants et notre chien Ralph pour combler cette maison. » Cette maison ou un autre, mais je me rends compte de tout ce que j’ai perdu avec mes histoires. Si seulement j’avais pu rester ce mec lambda. Je n’aurais pas gagné beaucoup d’argent et nous aurions sans doute eu du mal à boucler les fins de mois mais au moins, nous aurions été heureux et ensemble. « Un chat ? » Je suis étonné mais pas tant que ça. J’imagine que ça comble le vide. « Je ne t’imaginais pas tellement comme une femme à chats. » Je souris. L’entendre utiliser le ‘nous’, comme si de rien n’était me fait un bien fou. « Comment s’appelle-t-il ? » Je tente d’apercevoir le félin du regard mais il ne semble pas être dans la pièce. Je finis par reprendre les mains de la jeune femme dans les miennes, et de capter son regard. Ce que je m’apprête à lui demander n’est pas facile, mais je ne me vois pas faire autrement maintenant que je l’ai retrouvé. « Je sais que c’est sans doute un peu tôt de te demander ça mais si la solitude te pèse tant… Je peux venir… Enfin je veux dire… Je veux pas m’imposer et tout… Mais comme on habitait ensemble avant… » Je ne me suis pas posé la question mais si ça se trouve, elle a quelqu’un d’autre dans sa vie…
Anastasia L. Sandoval
avatar
Inscrit le : 24/04/2017
Messages : 31
Avatar : Stana Katic
Crédits : (c)
Date de naissance : 05/02/1987
Mes rps : Rencontre impromptue ❧ Alex
Ana&Jazz ❧ Jazz
L'heure du dessin ❧ Gaëlle
Croche-pied ❧ Erin
Don't let me fall ❧ Adrian

Bloc notes :
❧Elle est née au Mexique et y passée les premières années de sa vie avant d'emménager à Los Angeles avec toute la famille.
❧Elle est l'aînée d'une famille de 4 enfants.
❧Son père est son héros.
❧Sa famille la croit morte.
❧Elle a rencontré l'amour de sa vie, Jazz, à LA avant de l'épouser quelques années plus tard.
❧Elle a fait une fausse couche quelques jours après l'arrestation de Jazz mais, elle n'en a parlait à personne, pas même à son mari.
❧Elle a tué un homme ce qu'il l'a poussé à fuir LA et venir s'installer à Austin.
❧Quelques années qu'elle vit à Austin sous une fausse identité.


Afficher


Re: Ana & Jazz, le Dim 16 Juil - 0:48

« Ne redis plus jamais ça ! Tu n’es pas un criminel, tu as fais de mauvais choix…ça peut arriver à tout le monde. » Je ne savais pas si c’est lui que j’essayais de convaincre ou si c’est mes propres choix et erreurs que j’essayais de faire pardonner. Le fait est que je n’aimais pas l’entendre parler de lui-même ainsi. J’en avais côtoyé des criminels tout au long de ma vie et Jazz n’en était pas un. J’aurais tout donné pour revenir en arrière, pour prendre d’autres décisions et surtout pour changer notre passé à tous les deux. Si seulement j’avais su qu’on en arriverait là un jour, j’aurais surement fait les choses autrement. J’avais moi aussi ma part d’ombre et je priais pour que jamais il ne la connaisse. « Bien sûr que non, tu n’y es pour rien. Quand je suis arrivée à Austin, j’ai voulu changer de vie, j’avais envie d’oublier mais comme je ne sais rien faire d’autre qu’enquêter…détective semblait être la meilleure solution…ça me permettait de faire ce que je savais faire sans les mauvais côtés de la police, tu sais, devoir annoncer une mauvaise nouvelle aux familles des victimes et tout ce que ça engendre…c’est déjà ça en moins… » J’étais la seule à blâmer pour avoir quitté la police, je m’étais associée aux mauvaises personnes, j’avais fait confiance à des personnes qui ne le méritaient pas et pire que tout, je m’étais laissée aveugler par l’argent au point d’en oublier le plus important. Jazz évoque ce qu’aurait pu être nos vies, les enfants qu’on aurait pu avoir et mon cœur se serre un peu plus dans ma poitrine en repensant que j’avais été enceinte. Notre fils ou notre fille aurait eu l’âge d’entrer à l’école, de se faire des amis. J’y repensais souvent, je m’imaginais que notre enfant aurait eu les yeux de Jazz et la tristesse m’accablait davantage. « Moi non plus, pour tout te dire, je n’aurais jamais cru que je cohabiterais un jour avec un chat… » J’éclatais de rire devant le comique de la situation, on aurait dit une vieille fille qui n’avait pas eu de chance en amour et qui s’occupait de ces quatre-vingt dix-neuf chats pour tuer le temps. « Il s’appelle Chaton…je sais ce n’est pas très original mais, il n’a pas l’air de s’en plaindre… » Je fais le tour de la pièce des yeux pour voir s’il était dans les parages, en vain. « Je te le présenterais plus tard, il est surement allé faire un tour. » Je sens Jazz me prendre les mains et je relève la tête pour croiser son regard, écoutant attentivement ce qu’il a à me dire. « Rien ne me ferait plus plaisir que de t’avoir à la maison à nouveau…Tu es ici chez toi. D’ailleurs, si tu ne me l’avais pas proposé, je l’aurais fais…Maintenant qu’on s’est retrouvé, je ne vais pas risquer de te perdre une nouvelle fois. » Je lui saute au cou, m’accrochant à lui de toutes mes forces comme s’il était une bouée de sauvetage qui m’éviterait de me noyer parce que c’était ce qu’il était : ma bouée de sauvetage.

___________________
Santa diabla

Ella es dueña de un pasado más oscuro que su pelo, de un pañuelo empapado, de desaliento y venganza. Ella camina y no avanza, ella no sube del suelo, solo sabe que el silencio sabe mal.
© FRIMELDA

Ana & Jazz

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Les logements-