Partagez| .

La promesse ft. Ae-Sook


Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


La promesse ft. Ae-Sook, le Ven 5 Mai - 0:53

Sidonie n'allait plus en cours. Il en avait ni l'envie, ni le temps. Depuis la mort de sa mère, tout s'était un peu enchaîné dans sa vie. Son père lui avait rendu plusieurs visites, histoire de préparer les funérailles (et lui convaincre de s'y rendre.). Il passait également du temps avec Abril, sa demi-soeur, qu'il apprenait tant bien que mal à connaître, même si il ne pourra jamais véritablement l'apprécier.

Le reste de son temps, il le passait à s'imaginer. S'imaginer un passé où sa mère aurait été présente. Des repas à table, en famille, ou-ù son père et sa mère se disputeraient à propos des conneries insignifiantes qui rythment le quotidien d'une famille normale américaine. Ce sont des moments qu'il aurait aimé vivre.

Il se sent tellement coupable. Les thérapeutes qu'il allait voir, plus jeune, en compagnie de son père, lui répétaient sans cesse que le temps ne se rattrapait pas. Il en a maintenant la confirmation. Cette vie passée sans connaître sa mère, c'est en partie de sa faute, il n'aura jamais trouvé le courage de lui pardonner son départ.

Alors, lorsqu'on sonne à la porte, Sidonie prie intérieurement pour que ce ne soit pas un membre de sa famille. Il abandonne la guitare sur laquelle il grattait un peu déconnecté et ouvre la porte. « Ae... ?  » Il savait que l'asiatique était de retour en ville, mais il ne s'attendait pas vraiment à la revoir si vite. Ses prunelles viennent croiser celles d'Ae-Sook. Comment réagir ? Si il y a bien une leçon à tirer de leur séparation momentanée, c'est qu'il avait besoin d'elle. Encore plus pour l'instant. Comment il peut réagir, maintenant que ce dont il est persuadé avoir besoin depuis tout ce temps se retrouve finalement devant lui ?

Sidonie relâche la pression de cette dernière semaine, laissant tomber sa tête sur l'épaule d'Ae-Sook après s'en être rapproché. Elle porte toujours le même parfum, et Sidonie arrive à y trouver une forme de réconfort. Quelques larmes perlent sur sa joue, il les essuie aussi vite qu'elles arrivent.  « Tu as choisi le bon moment pour revenir, tu m'as manqué. » Il relâche son étreinte et s'empare des mains d'Ae-Sook, les yeux rougis. Et sa mélancolie laisse place à un léger rire. Il replace une mèche rebelle des cheveux d'Ae-Sook, pour mieux capter son regard.  « On s'quitte plus maintenant, pas vrai ?   » Cette question est bien plus significative qu'il n'y paraît. Il a eu tout le temps d'y réfléchir, ça lui semblait nécessaire. Poser un acte concret, lui qui n'est pas vraiment coutumier du fait. Il a envie de voir le visage de la femme qu'il aime le matin en se levant et le soir en rentrant. Il veut s'habituer à entendre Ae-Sook calculer tout haut, et la voir répéter minutieusement les chorégraphies de K-Pop qu'elle aime tant.

Il a envie d'être avec elle, tout simplement.  

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mar 9 Mai - 4:36



Spoiler:
 


Ae-Sook, elle ressent des sentiments partagés en apercevant les premiers bâtiments de l'université. Parce qu'ils évoquent trop de choses. Et qu'ils sont, par un premier réflexe toujours difficile à contrôler, un aveux d'échec. Celui de ces études amorcées et qui resteront, l'asiatique le sait désormais, incomplètes. Elle n'a pas l'intention de reprendre les cours. Elle n'est pas rentré à Austin pour ça.
Elle accélère le pas. Il commence à être un peu tard, mais, signe du printemps bien amorcé, il y a encore cette clartée incertaine qui persiste. Elle traine un peu difficilement sa grosse valise derrière elle, en plus de son sac à dos sombre sur le dos, de son sac à main au travers de tout ça. Elle a bien fait le tri pourtant, pour ce retour, n'emportant que l'essentiel, ce qui ne pouvait pas attendre. Et un cadeau, qui prend un tout petit peu trop de place dans son sac à dos déjà pas si grand, c'est bien vrai. Elle récupérera le reste plus tard, quand elle saura où elle s'en va. L'ancien appartement à été vidé tellement rapidement.
Elle pénètre dans le bâtiment des résidences. Elle est nerveuse désormais, fébrile, avec ce petit sourire aux lèvres. Elle sait pourtant qu'elle risque d'arriver à un mauvais moment. Elle n'a pas eu de nouvelles de Sidonie pendant trop longtemps. Celles qu'elle a eu n'était pas très bonnes, quoiqu'assez vagues. Ce serait faux de dire que ce n'est pas ce qui a précipité son retour.
Elle roule sa valise jusqu'au devant de l'appartement de Sidonie. Ce n'est pas dans ses habitudes de débarquer sans prévenir, elle ne l'avait même jamais fait auparavant. Par soucis d'équité, puisqu'elle même déteste les visites surprises. Mais elle s'était retrouvé, cette fois, un peu coincée, par le temps, les circonstances. Ce départ avait été étrange dès le départ, de toute façon. Sa parenthèse en Géorgie également; il tombait sous le sens que ce retour le soit.
Ae-Sook sonne, non sans avoir pris soin d'enlever de poids de son sac à dos de ses épaules au préalable. Et quand la porte s'ouvre, un large sourire étire ses lèvres, qu'elle finit même par pincer un peu pour retenir la joie. Comme ça lui avait manqué, ce regard, ces yeux bleu, cet air de rêve et d'infini. Qu'elle constate tout de même teinté de fatigue. Il prononce son nom et elle arque les sourcils, l'air un peu coupable.

J'arrive sans prévenir, je sais ...

C'était un détail pourtant, vraiment.
Le jeune étudiant ne tarde pas à s'approcher d'elle et Ae-Sook arque un peu plus les sourcils, d'inquiétude cette fois. Elle le sent épuisé, las, l'esprit occupé d'autre chose que ses mélodies et questionnements habituels. Et alors qu'il pose la tête sur son épaule, elle l'entoure doucement de ses bras. Elle le serre un peu contre lui, et c'est une chaleur rassurante, de laquelle elle se rappelait parfaitement en réalité. Elle répond, en un murmure.

Tu m'as manqué aussi ...

Quand il s'éloigne pour la regarder dans les yeux, pour lui poser cette question, Ae-Sook n'a même pas d'hésitation, elle secoue légèrement la tête, avec un mince sourire.

Non, promis.

Elle n'aurait jamais pensé, deux, trois ans auparavant, prendre une décision en fonction de quelqu'un, pour quelqu'un. Elle avait été élevé comme une femme indépendante, sinon en ce qui concernait sa famille. Ça avait été important pour ses parents, qu'elle ne s'attache pas trop aux gens. Mais voilà, elle était revenu pour lui. Rien de très concret n'était ressorti de sa période de réflexion, sinon deux choses; elle avait besoin de plus de temps pour bien trouver sa voie, mais cette voie là devait forcément être aux côtés de Sidonie. Si il était à Austin, elle y était aussi. Voilà tout. Elle solutionnerais le reste en cours de route.
Elle serre un peu plus les mains de Sidonie, en repensant à tout ça. À ses bagages dans l'entrée, dénonciation évidente de son absence de logement, des lacunes de son absence de plan. Mais le regard plongé dans celui de Sidonie, elle se sent bien, elle se sent sereine. Elle penche un peu la tête, adopte un sourire moitié-amusé, moitié-gêné, toujours avec ce petit air de culpabilité.

Je peux rester ici ce soir ?

Et si la question semble simple, Ae-Sook se doute bien que Sidonie comprendra, que cette demande s'étend pour plus d'un seul soir. C'est pour ça qu'elle demande. Pour ne pas présumer, pour ne pas s'imposer. Ça ne lui ressemble tellement pas, de dépendre de quelqu'un pour un logement. Remarquez, même si elle en avait eu un, elle aurait sans doute voulu passer la nuit avec Sidonie, de toute façon.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mar 9 Mai - 11:56

Les mots sont trop faibles pour exprimer le sentiment de plénitude qui a envahit Sidonie. Les larmes qu'il avait vite réprimés quelques secondes plus tôt, étaient synonymes autant de toute la merde qu'il avait pu vivre que de son bonheur intense à l'idée de retrouver Ae-Sook. Il ne sait plus vraiment combien de temps elle est partie, Sidonie, il a un peu perdu notion du temps, c'était simplement trop longtemps, ça l'a toujours été, et ce dès le soir où le brun a vu cette porte se refermer devant lui.
Il mentirait en disant qu'il n'en a pas voulu à l'asiatique. Une remise en question était inévitable pour lui aussi. Il restait souvent réveiller tard la nuit, à se remémorer cette dicussion au lac, ce moment hyper mal choisit pour s'exprimer très clairement sur ses sentiments. Il en a conclu que c'était peut-être un peu de sa faute, tout ce qui est arrivé, même si Ae-Sook en restait la première responsable.

Non, promis. Le sourire de Sidonie s'élargit encore plus. Parce qu'il est du genre à accorder une importance toute particulière aux promesses qu'il formule, et que du temps qu'Ae-Sook s'y tiendra aussi, ce dont il ne doute pas réellement, rien ni personne ne pourra les séparer. Ce sera comme il l'a toujours rêvé: eux contre le reste du monde. Alors Sidonie ne rajoute rien, il reste totalement silencieux, détaillant le visage de sa copine: Ses belles lèvres, son regard innocent. Tant de choses qu'il n'avait pas pu admirer ces derniers temps.
« Rentre, je m'occupe de ta valise. » Dit-il, en réponse à la question de l'asiatique, ouvrant totalement la porte à Ae-Sook. Il la débarrasse de sa veste et emporte ensuite la valise d'Ae-Sook jusqu'à leur chambre.

En revenant dans le salon, il recentre son attention sur son appartement, dans un bordel monstre. Il se sent un peu coupable et se dirige vers Ae-Sook dans de petits pas feutrés, se plaçant derrière elle pour l'envelopper de ses bras rassurants. « Bienvenue chez toi. » Il rit doucement avant de continuer. « Désolé pour le bordel, je m'attendais pas à te voir. On... rangera. »  Disons que pour sa défense, il n'a jamais eu une mère complètement hystérique pour lui demander de ranger sa chambre toutes les semaines.
Sidonie retourne délicatement Ae-Sook vers lui. Il tente de percer à jour son état actuel, savoir si ce voyage en Géorgie lui a été bénéfique ou non. Mais le mieux est encore de lui demander directement. « Comment tu te sens ? »

Spoiler:
 

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Dim 14 Mai - 4:01



Cette porte qui s'ouvre, ce sourire, c'est Sidonie qui lui renvoie cette promesse. Celle qu'ils resteraient ensemble à partir de maintenant. Ae-Sook, elle avait ce sentiment qu'ils avaient déjà parcouru le pire, à deux et individuellement. Que les possibles jugements qu'ils pourraient recevoir, de ses parents les premiers, mais également de tant d'autres, ne pouvait plus vraiment avoir d'impact sur eux. Évidemment, l'asiatique ressentirait toujours ce petit pincement face aux commentaires méprisants, parce qu'elle avait l'habitude de se soucier de l'opinion des gens. Mais sa relation avec Sidonie, elle ne permettrait à personne de la remettre en question. Même si son retour à Austin semblait irréfléchi, même si elle dépendait désormais un peu de lui. Ae-Sook, elle savait pourquoi et à quel point elle aimait Sidonie. Fin de la réflexion.
Elle le laisse tirer la grosse valise à l'intérieur de l'appartement, s'occupant elle de son sac à dos, qu'elle se contente de déposer à ses pieds alors que Sidonie disparait un instant dans le couloir menant à sa chambre. Elle ferme doucement la porte, se recule pour regarder un peu autour d'elle, avec un petit sourire. C'est le bordel. Un appartement d'étudiants, définitivement. Mais ça ne la dérange pas. C'est vivant, plus vivant au final que chez ses parents. Ils avaient également ce soucis de l'ordre parfait, tout comme la jeune asiatique. Ça donnait un bel aspect aux lieux, mais Ae-Sook savait désormais, pour avoir comparé, que c'était un peu ... Froid.
Elle se laisse surprendre par les bras de Sidonie, l'entourant délicatement. Ça la fait sourire, elle pose ses mains sur les siennes. À son commentaire, elle prend un air un peu amusé.

Je ne m'attendais pas à autre chose ... Elle laisse échapper un léger rire, avant d'ajouter, douce. Je ferai ça demain.

Parce que Sidonie ne le savait peut-être pas encore, ou alors il s'en doutait, ou alors il s'en fichait, mais Ae-Sook était rentré à Austin sans travail déjà trouvé ou prévu. Hors de question de retourner à son ancienne compagnie. Elle se donnait de toute manière un peu de temps pour trouver. Cette semaine, elle voulait surtout profiter d'être de nouveau avec Sidonie. Faire un peu de ménage sans tout chambouler, préparer quelques petits plats, laisser son odeur un peu partout.
Elle suit le mouvement initié par Sidonie, se retourne pour le regarder dans les yeux. Sa question, c'est lui tout craché, à se soucier des états d'âme des autres en premier, même quand, visiblement, c'est lui qui n'allait pas trop bien. Ça avait été son premier réflexe ce jour là, sur la barque, sur le lac. Elle s'en était sentie coupable. C'est en même temps l'une des choses qu'elle aime chez lui. Elle pose affectueusement une main sur sa joue, avec un sourire, pour le rassurer.

Mieux, vraiment mieux. Avec un peu plus d'excitation dans la voix et dans l'humeur, elle s'empare de ses mains, pour mieux ajouter. Je vais avoir tellement de chose à te raconter !

Ce soir probablement, quand ils auraient tous les deux la tête sur l'oreiller.
Elle le sonde du regard à son tour, serre ses mains, encore.

Toi ?

Il y a un brin d'inquiétude dans sa voix. Si son retour le fait sourire comme ça, ça n'estompe que momentanément les soucis qu'il a probablement de coincé au fond de l'esprit. Ae-Sook, elle veut juste être là pour lui, sans tenter de minimiser quoique ce soit, sans tenter de l'effacer par son excitation de le retrouver. Si ce doit être quelques mois axés sur lui, ce le sera. Elle fait d'ailleurs bien vite un sourire fier, enjoué, amoureux, mystérieux.

J'ai un cadeau pour toi tu sais.

Ce n'était pas grand chose, mais elle était contente de l'avoir trouvé, d'avoir pensé à lui, de l'avoir à proximité, dans son petit sac à dos. Il lui semblait que c'était l'une de ses bonnes idées, meilleures que bien d'autre cadeaux plus «pratiques» qu'elle ait pus donner par le passé.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mar 16 Mai - 0:10

« Comment ça, tu t'attendais pas à autre chose ? C'est blessant, tu sais ! » Il rit tout seul de sa bêtise, même pas sûr que ce soit vraiment drôle en faite. « On se refait pas, hein. » Puis, il l'aime bien son bordel. En l'absence d'Ae-Sook, Sidonie n'avait aucune raison de ranger le squat, surtout que son colocataire semblait très bien le vivre aussi. Je ferai ça demain. Sidonie fronce légèrement les sourcils. Un appartement parfaitement rangé, ça va lui faire bizarre, dans le bon sens.
Il se sent un peu comme dans un vieux couple, ce qui est loin d'être péjoratif. Que du contraire, il apprécie ce sentiment d'éternité que lui évoque sa relation avec Ae-Sook, y'a rien de plus beau que l'éternité.

Sidonie en vient très vite à demander à sa copine si la Floride lui a été bénéfique. Il le demande par intérêt, parce qu'il est évident que tout ce qu'il souhaite, c'est de voir à Ae-Sook heureuse, mais aussi un peu par intérêt personnel. Il veut savoir si ça a vraiment été nécessaire tout ça, même si ça changera pas grand chose.
Ae-Sook reste assez vague, Sidonie n'en demande pas plus. Elle va bien, le reste est secondaire.

Elle lui retourne la question et Sidonie ne sait pas trop quoi répondre. Il n'a jamais trouvé le temps de faire part à Ae-Sook du décès de sa mère. Déjà parce qu'il avait l'impression de devoir porter ce deuil seul, puis parce qu'il connaît l'asiatique sur le bout des doigts. Il sait qu'elle aurait raccourci son voyage sans hésiter en apprenant la nouvelle, et Sidonie n'avait pas le droit de l'infliger ça. De toute évidence, là, tout de suite, il s'agissait du bon moment pour tout lui expliquer. « Je... J'ai appris une mauvaise nouvelle en ton absence. Enfin, je crois qu'elle est mauvaise. J'en sais rien... » Il ne sait pas trop si il se sent soulagé ou triste. Et c'est ce qu'il l'a poussé dans tout ces questionnements dernièrement. « Ma mère... elle est morte. Sa fille, Abril, est venue me l'annoncer il y a une semaine. » Il élucide bien évidemment son envie de ne pas participer à l'enterrement. Pour Sidonie, c'est clair, il n'a pas à faire l'effort que sa mère n'a jamais fait. « T'en fais pas, je vais bien. Tout ce qui importe pour l'instant, c'est que tu sois là. »

Son regard se vide momentanément de toute substance. C'est d'évoquer sa mère qui le rend totalement paralysé. Ae-Sook, c'est bien la seule personne avec laquelle il peut en parler pourtant. Un sourire amoureux/heureux vient chasser Sidonie de ses pensées à l'évocation d'une surprise. « C'est vrai ? Je veux trop savoir ce que c'est ! » Pour ça, Sidonie a gardé son âme d'enfant. Il a jamais été très patient au niveau des cadeaux. D'ailleurs, il s'amusait souvent à retourner les paquets cadeaux dans tout les sens à Noël.

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Jeu 18 Mai - 1:09


Spoiler:
 


Elle a pleins de chose à lui raconter, c'est vrai. Elle est souvent discrète Ae-Sook, plus que nécessaire. Elle tait pleins de choses, parce qu'elle ne veut pas ennuyer avec ça, parce que ça ne lui semble pas vraiment intéressant. Parce que sa mère le lui a tellement répété, pendant tellement longtemps; ne parle pas pour rien dire. Elle s'est fait au silence et aux voix des autres. Mais ce soir, vraiment, elle ne se sent pas avare de mots. Elle attend seulement le bon moment. Et ce n'est pas celui-là, debout au milieu du salon. Et ce ne le sera pas tant qu'elle n'aura pas l'heure juste sur ce qui tracasse l'esprit de Sidonie.
Et ça tombe. Ae-Sook arque légèrement les sourcils. Elle ne peut pas bien s'imaginer ce que Sidonie ressent vraiment face à tout ça. Mais elle se doute qu'il copie l'une de ses propres habitudes à elle; il élude. Ça n'a jamais été simple pour lui. Avec ses parents, son père, sa mère inconnue. Elle cherche un instant à lire au fond de ses yeux, une réponse plus exacte - pour elle qui aime toujours autant l'exactitude. Il n'y en a pas. Alors elle l'entoure simplement de ses bras, sa tête contre son épaule, et elle le serre fort contre elle, d'une étreinte bien différente de celle de tout à l'heure. Elle a envie de lui dire qu'elle va être là, mais ça lui semble abusé, après ces mois d'absence. Et puis, elle se doute bien qu'elle n'est pas la solution à tout. Elle était partie d'Austin justement parce qu'elle avait réalisé que, malgré sa volonté et son amour, Sidonie n'était pas sa solution unique à elle. Il y a de tristes réalités plus difficiles à accepter que d'autres.
Mais elle lui montreras tout de même, à Sidonie, qu'elle est là, l'oreille attentive, la bouche conseillère, s'il le veut bien.
Et les petits cadeaux occasionnels. Comme celui qu'elle lui a rapporté. Son sourire s'étire un peu en l'évoquant. Elle sait que ça lui changera les idées aussi. Qu'ils pourront ensuite aller s'installer, collés collés, le coeur plus léger. Ae-Sook s'éloigne un instant, pour aller récupérer son sac à dos posé tout près. Et elle ne fait pas languir plus longtemps, elle en sort la surprise tout en s'expliquant, un sourire désormais un peu gêné au visage, plus si certaine que ce soit une bonne idée en fait.

C'est peut-être pas ton favori mais heu ... Une peluche jaune s'extirpe du sac. J'ai cru comprendre qu'il était difficile à attraper, alors voilà ... Elle tend doucement vers Sidonie, cette petite peluche de Pikachu qu'elle avait trouvé et qui lui avait tellement fait penser à lui. Elle fait un petit sourire en coin. Ça te portera peut-être chance dans ta chasse ...

Elle le trouvait enfantin désormais, ce cadeau.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Jeu 18 Mai - 10:53

Ae-Sook, elle ne rajoute rien au sujet de la mère de Sidonie. On parle d'une personne morte deux fois de toute façon. Puis, elle a pas besoin de parler. Les silences, les gestes sont souvent plus éloquents. C'est leur petite touche de magie à eux, Un regard suffit à dire je t'aime, les plaintes silencieuses de l'un font écho dans le coeur de l'autre... C'est pas une science infuse, ni quelque chose d'acquis, parfois ça marche pas, mais c'est bien plus pratique que d'utiliser des mots: ils sont pas assez forts, trop communs.
Sidonie en parlera, sûrement assez vite, plus en détail du décès de sa mère. Mais même pour lui, ce serait hypocrite de lui donner plus d'importance maintenant qu'elle a passé l'arme à gauche. Alors le brun profite des caresses d'Ae-Sook, de ses gestes emplis de douceurs, sans se soucier du reste.

Il redevient même ce gamin aux yeux brillants, en apprenant qu'Ae-Sook lui avait rapporté un cadeau de la Géorgie. Par réflèxe, il ferme les yeux, même si on lui demande pas et ne les ouvrent que bien après, en sentant la présence de sa copine à ses côtés. Un pikachuuuu !!! Sidonie s'empare doucement de la peluche dans un sourire nostalgique.  « Putain, t'es tellement parfaite ! » Ouais, ça s'apparente à un mélange de merci/je t'aime. Sidonie dépose le Pikachu sur le fauteuil et se rapproche d'Ae-Sook pour venir déposer ses lèvres sur les siennes. Franchement, quand une femme vous offre un pikachu, vous savez que c'est la femme de votre vie non ? Ses baisers sont langoureux, intenses, éternels. Il y a toujours un goût de trop peu qui oblige presque Sidonie à recroiser les lèvres de sa copine. « Quand j'étais petit, j'avais un sac pikachu. Je te jure,  j'avais trop la classe avec ! Après, j'étais aussi du genre à me prendre des poteaux en marchant, parce que je regardais jamais devant moi. Du coup, je prenais - 30 000 en charisme. » Et pourquoi il parle de ça maintenant ? Il accompagne cette révélation dans un moment tellement mal choisi par un petit rire gêné et plonge son regard amoureux dans celui d'Ae-Sook.

Et il l'embrasse à nouveau, profitant de chaque parcelle de ses lèvres, de la proximité de leurs corps, des sentiments qui s'en dégagent, de cette tension amoureuse.
Tant de choses avec lesquelles il veut continuer à composer, parce que sans, la mélodie serait moins belle, sa vie un peu plus vide de sens. Il le sait maintenant, sa raison d'avancer, son porte bonheur, c'est elle, leur relation, l'amour qu'ils se portent.

Spoiler:
 

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Dim 21 Mai - 22:11



Spoiler:
 


C'est vrai, c'est un peu enfantin comme cadeau. Elle avait tout de même eu l'impression, en l'achetant, que c'était une bonne idée. Puis au moment de le lui donner, le doute. Elle ne devrait pas; Sidonie, elle le connait. Ça se confirme quand un sourire prend place sur les lèvres du garçon, en générant automatiquement un sur celles de l'asiatique. Ce qu'il dit ensuite étire encore plus ce sourire. Elle ressent une soudaine vague de chaleur, une vague d'amour. C'est ce qu'elle trouve tellement beau chez Sidonie, sa manière de dire les choses. Vraiment, ça lui gonflait le coeur. Il n'y avait pas de bonne manière de le dire; quand il lui parlait comme ça, elle fondait littéralement pour lui.
Comment avait-elle pu s'en passer aussi longtemps, laisser les doutes de son esprit risquer de gâcher tout ça ?
Ils se retrouvent bien vite dans les bras l'un de l'autre. Ae-Sook, elle se sent bien. C'est très différents des dernières semaines avant qu'elle ne quitte Austin. Ça lui fait oublier son erreur de l'autre été, ça l'a ramène aux tous débuts, ceux desquels la majorité des couples se sentent souvent nostalgique sans savoir exactement pourquoi. Une main accrochée à son t-shirt, elle profite de son odeur, du goût de ses lèvres. Et malgré le souffle court, c'est une bouffée d'oxygène.
Elle relève le regard vers lui quand il reprend la parole, déjà captivée par les mots qu'ils n'a pas encore prononcés. Elle join son rire au sien, pose un instant son front contre l'épaule du garçon. Ce soir, tout ça, ça a une allure d'irréelle. Et Ae-Sook, avec ses pieds trop résolumment au sol, elle ne peut s'empêcher de se demander un court instant combien de temps ça durera. Et forcément, c'est Sidonie, avec sa douceur, qui la rassure en silence. Sans le savoir, peut-être, mais c'est ce qu'il a toujours fait. Inutile de se projeter aussi loin. Pas plus loin que sa main, qui va doucement attraper celle de son copain pour y entremêler un peu maladroitement ses doigts.
Et ils seraient probablement restés plantés très longtemps au milieu de ce salon, si ce n'avait été du téléphone de l'asiatique, qui s'était désagréablement mis à sonner. Et détache son torse de celui du garçon avec une petite moue.

Je dois répondre ...

Sans avoir eu à regarder l'afficheur, elle sait qui l'appelle.
Elle décroche, et c'est sa mère au bout du combiné. Elles échangent quelques mots en coréens. Ça ne sonne pas très apaisé, ça sent la petite tension. Elle raccroche bien vite, en laissant échapper un léger soupir. Elle se retourne vers Sidonie, esquisse un petit sourire, presque gêné.

C'est ma maman ... Elle voulait s'assurer que je ne dormirais pas sous les ponts cette nuit ...

Ils étaient comme ça ses parents. Ils lui en voulaient terriblement d'avoir tout arrêté. Ils lui avaient coupés les vivres, avaient décidés qu'elle ne méritait pas d'être encouragé dans ce qu'ils considéraient comme une inutile quête personnelle avec comme objectif final un grand gaspillage de potentiel. Mais ils s'inquiétaient tout de même de savoir si elle était bien arrivé, avait trouvé des gens pour l'héberger. Leur déception ne saurait jamais tuer leur attachement. Même si ils le montraient désormais sur un ton assez sec et froid, cet attachement. Déjà qu'ils n'avaient pas l'habitude d'être particulièrement chaleureux.
Elle fait quelques pas vers son sac, en sort un fond de sac de noix, qu'elle regarde avec un peu de déception. Elle relève un petit regard d'enfant vers Sidonie.

On pourrait grignoter un petit truc ? Le trajet d'autobus avait été long, et elle avait épuisé tout ce qu'elle s'était apporté à manger. La nervosité, ça grugeait de l'énergie.
Sidonie répond positivement et alors qu'ils préparent un snack improvisée, Ae-Sook avoue, en soupirant. Tu sais ... Mes parents t'en veulent un peu ... Elle relève un regard coupable vers lui. Ils ont l'impression que c'est à cause de toi, un peu, mon décrochage et tout le reste ...

Ce qui était un paradoxe total. Tout ça, c'est sa faute à elle. Mais ce devait être plus facile pour ses parents, de penser que c'était à cause de la mauvaise influence d'un garçon, plutôt que du surplus de pression et du manque d'identité profond qu'elle avait ressenti. Elle peut comprendre, elle comprend. C'est à elle de réparer les pots cassés. Ae-Sook, elle est d'ailleurs bien résolue à racheter l'étudiant auprès de ses parents. À se racheter elle aussi, en leur prouvant qu'elle n'est pas en train de perdre son temps. Mais en attendant tout ça, elle veut que Sidonie sache. Elle lui doit bien ça.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mar 23 Mai - 13:03

Sidonie, il entoure ses bras protecteurs autour d'Ae-Sook. Il y a cette impression d'être enfin complet, de ne plus être ce jouet qui traîne au fond du tiroir, parce qu'il est défectueux. Il a retrouvé sa partie manquante.
C'est le signe que rien n'a cassé. Sidonie a cru à un certain moment que ça ne pourrait plus être pareil, mais finalement peu importe ce qui se passe, il y a un pacte silencieux qui s'est fait depuis ce soir où ils s'étaient croisés à une fête: celui de s'aimer envers et contre tout.

Le téléphone d'Ae-Sook sonne, sortant Sidonie de son p'tit nuage. Il a du mal à lâcher la main d'Ae-Sook, le fait finalement pour aller voir son pikachu. Sans vraiment comprendre ce qu'il se dit, il pense savoir qui appelle et le ton de la discussion n'a rien de rassurant. Lorsqu'elle raccorche, Sidonie ne sait pas trop si il doit la questionner sur tout ça. « Tu lui as dis que tu dormais ici ? » Même si cette discussion semblait n'avoir rien du tout de cordial, c'est déjà rassurant de savoir que les parents d'Ae-Sook s'inquiètent pour elle. On peut dire que Sidonie s'y connaît un p'tit peu en querelle familiale, et lui avait déjà dépassé le stade de l'inquiétude. « Mmh, bien sûr, j'peux sûrement te préparer un petit truc. » Il se lève du fauteuil pour aller fouiller son frigo, dans les armoires

Ils étaient un peu... vides? Sidonie fait une légère moue, gratifiant Ae-Sook d'un regard. « Je peux te faire des pâtes au ketchup. Ouais j'sais, trop original !   » Il rit doucement et met déjà l'eau pour cuire les pâtes, écoutant Ae. Ses parents lui en voulaient... C'était pas illogique. Sans vraiment le vouloir, il a influencé Ae-Sook dans sa façon de vivre, de concevoir son avenir et le changement, ça fait peur. « Et toi, tu penses que c'est le cas ? » C'est plausible en soi. Sidonie n'a jamais réfléchi à la possibilité d'être une mauvaise influence pour Ae-Sook, mais ça se tient. « Si ça peut te permettre de trouver ta voie, j'suis prêt à ramasser pour deux auprès de tes parents.   » C'était tout sauf un problème. Viendra un moment où ses parents comprendront, ça prendre simplement du temps.  « Comment tu gères leur déception ?   » Décevoir ses parents, c'est relativement nouveau pour Ae. Ilimagine bien que ça doit pas être simple à vivre.

Spoiler:
 

 

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Ven 26 Mai - 23:20



Spoiler:
 

Elle hoche doucement la tête. Ae-Sook, même si elle se doute qu'une autre réponse aurait mieux passé auprès de sa mère, elle n'aime pas lui mentir. Et puis, elle ne vit pas bien, avec un secret sur le coeur. La dernière année pouvait en témoigner pour elle. Alors elle lui avait dit où elle se trouvait, avait entendu ça mère grogner au bout du fil. Grogner avant de se rassurer qu'elle soit au moins au chaud.
Ae-Sook suit Sidonie du regard, alors qu'il va jeter un oeil dans les armoires. Elle fait quelques pas dans la même direction que lui, en attente du verdict. Et quand il tombe, elle esquisse un petit sourire. Elle fait oui de la tête, avec un peu d'enthousiasme, faisant subtilement s'agiter ses cheveux un instant. Puis elle sourit plus largement.

Ta gastronomie m'avait manqué.

Elle a le ton un peu amusé, mais également le regard sincère. Ça avait un goût de confort désormais, les pâtes au ketchup.
Elle tire une des chaises en plastique entourant la table, pour faire face à la cuisinière où une casserole d'eau vient tout juste d'être posée. Pour faire face à Sidonie. Elle s'y assoit, dans un petit élan de fatigue qui la rattrape. Qui passera très certainement avec leur petit repas. Son copain l'interroge, et elle prend réellement un petit moment pour répondre à la question. Une moue un peu songeuse, elle soulève le regard en l'air. Elle finit par le redescendre vers celui de Sidonie, posé sur elle. Elle secoue un peu la tête.

Non. Ses sourcils se froncent un peu avant qu'elle ne rajoute. Ou un peu alors, mais je partage pas la vision négative qu'ils en ont. Elle lui fait un sourire, un peu gêné, un peu fier, très reconnaissant, c'est partagé. Ça venait de moi, tu m'as juste encouragé à m'écouter. Et il n'y a pas de bonne façon de le remercier pour ça.

Sidonie, il parle de prendre le blâme pour deux, forcément. Ça ne surprend pas la coréenne, elle a comprit avec le temps, que c'était le premier réflexe du brun. Et elle sait l'apprécier d'ailleurs. C'est sa sensibilité à lui, sa générosité à lui. Mais elle ne veut pas en abuser. Et puis dans tout ce qui se passe, elle sait qu'elle doit assumer seule ses actions et ses décisions. Ça lui apparait comme quelque chose de particulièrement important. Alors elle secoue la tête.

Non, ils savent ce que j'en pense. Elle fait une moue un peu triste. Je ... Je crois que c'est le temps pour eux d'accepter certaines choses.

D'accepter les quelques failles de leur éducation axées sur les résultats et l'optimisation du potentiel. D'accepter qu'Ae-Sook, elle ne prendrait pas la voie qu'ils auraient voulu pour elle. D'accepter que ça venait d'elle tout ça, surtout. Sa propre remise en question en avait imposée une monumentale à ses parents. Et elle était parti au bon moment; ça allait relâcher les tensions dans la maison.
Alors non, Sidonie ne devait pas prendre le blâme. Ce serait une claque pour eux, mais un grand pas dans l'amélioration de leur relation. Ae-Sook, elle ne voulait plus être lâche.
À la nouvelle question de Sidonie, elle pousse un léger soupir. Elle hausse doucement les épaules.

Ce n'est pas si mal ... Elle repense à cette soirée où elle est arrivée. Là, ça avait été vraiment difficile. Sa gorge se serre un peu, elle relève le regard vers Sidonie. Ce sont les premières semaines, qui ont été ... vraiment difficiles. Elle pousse un nouveau soupir, évacue la tristesse et l'eau qui aurait pus envahir ses yeux par la même occasion. Pouuf, partie, il ne faut plus y penser. Elle fait un petit sourire, les pupilles toujours accrochées à celle de l'étudiant. Ça ne peut aller qu'en s'améliorant maintenant, je vais me rattraper. Son sourire s'étire un peu. En regardant Sidonie dans les yeux comme ça, vraiment, elle y croit.

C'est l'eau bouillante, éclaboussant subtilement la cuisinière en un pshhhht dérangeant dans le silence qui s'était installé, qui amène Ae-Sook à détourner les yeux. Ce n'est pas plus mal. L'asiatique, elle ne veut pas sombrer dans trop de nostalgie ou de tristesse avec Sidonie. Elle ne veut pas verser de larme, sauf si s'en est de joie ou de beauté en se remémorant certains instants. Cette eau bouillante brise un peu le voile de tristesse. Ae-Sook se lève, son sourire découvrant ses dents, pour aller rejoindre Sidonie à la cuisinière.

On se rapproche du repas ! Elle frotte un peu ses mains ensemble avant de s'emparer du sac de pâtes que Sidonie avait déjà sorti. Elle fait une petite moue incertaine. C'est quelle quantité pour deux ? Elle en verse, un peu maladroitement et aléatoirement dans la casserole, réussissant malgré tout à limiter les éclaboussures. Elle fronce légèrement les sourcils, avec un petit sourire. Un peu plus, pour la chance ...

Ça aussi, c'était l'une des nouvelles choses en quoi elle croyait. La chance, la magie, l'intuition, le destin.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Sam 27 Mai - 0:44

Sidonie s'arme d'un p'tit sourire idiot. Comment réagir autrement quand un pâtes-ketchup prend de telles proportions. C'est sa spécialité à Sidonie, il peut au moins dire qu'il fait ce plat à la perfection. (Et que c'est l'un des seuls qu'il gère plutôt bien.) Ae-Sook, elle est habituée à ça, et ça l'amuse plus qu'autre chose. Malgré son air satisfaite, Sidonie imagine bien que l'asiatique fera tout ce qui est en son pouvoir pour l'éloigner de la cuisinière maintenant qu'ils ont promis de plus se quitter, histoire de pouvoir manger correctement le plus souvent possible. «  Attends de voir la cuisson de mes pâtes avant de dire ça. » Oui parce qu'avec le jeune brun, il est possible de rater une cuisson de pâtes.

Pendant que l'eau chauffe, Sidonie l'interroge sur la possibilité d'avoir été une mauvaise influence pour elle. Au fond, il en sait rien. Sidonie, il a tellement voulu pouvoir être une source d'inspiration pour Ae-Sook, parce qu'il a toujours perçu les belles choses qu'elle avait à raconter, toutes ses émotions qu'elle s'obligeait à contenir au plus profond de son coeur, que finalement, peut être qu'il en a un peu trop abusé. Mais sa copine le rassure sur tout ça. Ça venait de moi, tu m'as juste encouragé à m'écouter. Sidonie baisse légèrement le regard, c'est l'une des plus belles choses qu'elle pouvait lui dire. Il ressent une petite chaleur en bas du ventre, quelque chose de vraiment niais mais de pur. Sincèrement, il a que très rarement pu être aussi fier et satisfait de lui qu'à cet instant. Il sait pas trop quoi rajouter Sidonie, il fait semblant de se concentrer sur ses pâtes, alors qu'il y a rien à faire, pour pas montrer son p'tit air gêné.

« Ils peuvent se montrer durs, mais au fond, ils t'aiment. C'est évident, ça se voit comme le nez au milieu du visage. » L'étudiant en chimie se souvient de la drôle d'impression que ça lui avait laissé d'ailleurs. Cette famille aussi unie et soudée. La dureté de la mère d'Ae-Sook ne lui avait jamais semblé déplacée. Ni même les quelques regards réprobateurs que son père lui avait lançé ce soir là. « Ils comprendront avec le temps et quand ce sera moins flou dans ta tête » Au fond, ce qu'ils apprécient eux, c'est le concret.
Sidonie se demande quand même comment elle gère la déception de ses parents. Parce que c'est clair que c'est autant un nouveau sentiment pour ses parents que pour elle. Et il est pas étonné de voir qu'elle s'en sort plutôt bien. Il lui semble tout de même desceller un signe de tristesse, quelque chose de pas vraiment perceptible par le commun des mortels, mais Sidonie, il est tout sauf ça pour Ae-Sook. Alors il croise le regard de l'asiatique, l'accroche puis il retourne finalement à ses pâtes, satisfait de voir un sourire sur le visage de sa copine.

Il hausse les épaules concernant la dose de pâtes. « Je sais pas... Je suppose que ça dépends d'à quel point tu as faim. » Elle prend les devants et verse une grande portion de pâtes. Et elle en rajoute même un peu plus, pour la chance. Sidonie sourit vaguement, il pense directement à cette fois où il avait préparé ce cadeau avec Béatriz, pour Ae-Sook.  « C'est pas très mathématique tout ça. » Plaisante-t-il en lançant un regard pétillant en direction d'Ae-Sook.
Les pâtes sont finalement prêtes et Sidonie s'occupe de préparer les assiettes. Après les avoir servi, il les amène à la table et se pose en face d'Ae-Sook. « T'as bien fait d'invoquer la chance, j'crois que j'ai pas raté la cuisson des pâtes pour une fois. » Une grande réussite. « Bon appétit ! » Il voyait bien qu'elle attendait, malgré sa faim, pour dévorer son assiette. Le voyage a dû être long, Sidonie s'imagine pas trop la distance entre la Géorgie et Austin.
Comme si il sentait que c'était le bon moment, Sidonie relève le regard en la direction de sa copine et soupire doucement.  « J'ai été étonné de voir à quel point ma demi-soeur me ressemblait. Que ce soit physiquement ou caractériellement.   » C'est vrai, ça l'avait choqué. Sidonie a beaucoup prit des traits de sa mère, et Abril ne dérogeait pas la règle. « Elle est arrivée à Austin, totalement désespérée, en espérant que je pourrais l'aider, mais je l'ai traité comme une inconnue. C'est con, j'ai beau essayer de relativiser, de retourner la situation dans tout les sens, j'en retire qu'une certaine forme de jalousie. Je m'en veux de l'avoir rembarrée comme ça.   » Sans trop montrer ses émotions, dans un calme olympien et déconcertant. Sans vraiment essayer de comprendre, et sans vouloir en savoir plus sur Abril. Sidonie, il avait mal agi, et il le sait.

Spoiler:
 


___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mer 31 Mai - 22:14



Oui, quand j'aurai un vrai plan, ça les rassurera.

Elle le sait Ae-Sook, que c'est cette absence de structure qui ne les rassure pas. Elle le sait parce qu'à elle aussi, ça fait un peu peur. Son retour à Austin, ce n'était pas un coup de tête. Mais sa planification s'arrêtait sur le pas de cet appartement, à se demander si Sidonie la laisserait entrer ou pas. Elle n'avait pas trop douté de ce dernier point. Mais c'était tout. Demain matin, elle ne sait pas pourquoi elle sortira du lit. Ni le jour suivant. La semaine suivante, elle ne sait pas si elle aura un emploi ou pas. C'est une première dans sa vie, autant d'inconnu. C'est terrifiant. Et c'est en même temps exactement ce dont son esprit a besoin. Pour laisser tout l'espace à ses envies et son instinct. Et puis, Sidonie est là.
Ils reportent bien vite leur attention sur l'eau des pâtes à bouillir. On rempli le chaudront, mais pas trop. Ae-Sook relève le regard vers Sidonie, à sa petite blague. Ça l'amuse vraiment, son sourire s'étire, amusé, laissant tomber quelques pâtes ailleurs que dans le chaudron, par manque d'attention. Il est beau comme ça, le regard blagueur. Il est beau tout le temps, mais cette étincelle, c'est particulier.
Les pâtes cuisent. Ae-Sook, elle en profite pour filer dans la chambre un instant, sortir quelques trucs pour plus tard, déjà. Sa brosse à dent, son peigne, son pyjama. Elle n'ose pas trop étendre tout ça, alors elle en fait simplement une petite pile soignée, tout juste à côté de son sac. Les bruits de vaisselle dans la cuisine la préviennent que le repas est prêt. Elle noue rapidement ses cheveux, en une queue de cheval soignée par l'habitude du geste. Et elle file rejoindre Sidonie, s'installer à la petite table avec un sourire impatient. Elle a faim oui, carrément.

Ça sent trop bon le ketchup ! Elle découvre ses dents, en un sourire trahissant un peu trop de joie. Elle n'attends pas, pique sa fourchette dans l'assiette et prend une première bouchée, sans souffler. Ça lui brûle un peu la bouche et elle doit souffler ridiculement, la main devant sa bouche. On croirait voir Sidonie, quel empressement. Tout de même, les bonnes manière demeurent et elle termine d'avaler sa bouchée avant de commenter, avec un air un peu coupable et la langue engourdie. Un peu chaud, mais cuisson réussit. C'était le repas idéal.

Ils commencent à manger, quelques bouchées, plus lentement cette fois, en prenant le temps de bien souffler. Ae-Sook a retrouvé son énergie, dès le moment où elle a vu l'assiette remplie en réalité. Alors quand Sidonie commence à se confier, elle est toute écoute. Elle laisse délicatement sa fourchette reposer dans sa main, et elle relève le regard vers lui, la tête un peu inclinée. Elle est concentrée sur ses mots.
Elle aurait voulu être là quand c'est arrivé. Pour pouvoir mieux le comprendre maintenant, être avec lui, vraiment. Elle sait qu'elle se rattrapera, à partir de maintenant. Mais il est déjà trop tard pour certaines choses, et ça donne un air un peu triste à ses yeux.
Et puis, elle aurait voulu la rencontrer sa soeur. Elle sait que c'est compliqué pour Sidonie. Mais la famille ... La famille, ça lui semble tellement important. Même quand on lui en veut ou qu'on ne la connait que vaguement. Il y a quelque chose qui se créer à la naissance et qui ne meurt jamais. Ae-Sook, elle sait que Sidonie éprouve plus que de l'amertume ou de l'indifférence envers sa mère. Elle l'avait senti, quand ils en avaient parlés. Mais il ne faut pas forcer les choses, et il y a un moment pour tout. L'arrivée de sa demi-soeur à Austin, c'était peut-être signe que c'était le moment.
Ae-Sook interroge son copain du regard, lui demande d'une voix douce.

Elle est toujours à Austin ? Elle redescend le regard vers son assiette, y pique distraitement quelques pâtes. Je ... Je voudrais bien la rencontrer aussi. Si tu est d'accord. Elle releva ses prunelles vers lui. Elle ne savait pas si elle pouvait se permettre un commentaire, ne savait pas si c'était approprié, mais elle osa. Il ne faut pas trop t'en vouloir tu sais, la famille ça ... Ça demande du temps, de la patience ... C'est rarement simple ... Elle fit un mince sourire en coin, pas joyeux, plutôt complice dans ce tourbillon qu'était les histoires de famille. Elle souffla un peu sur sa future bouchée avant d'ajouter. Mais peut-être que ... Que de te donner une chance de la revoir te permettra de constater si, vraiment, tu ne veux rien de tout ça dans ta vie.

Il n'avait pas eu le choix, Sidonie, quand il était tout petit. C'était quelque chose que sa mère lui avait imposé. Forcément, ça restait coincé au creux de la gorge. Mais il l'avait aujourd'hui avec Abril, cette liberté de choix. Ae-Sook, elle espérait, pour lui, qu'il prenne un peu de temps pour y songer. Elle respectait son choix, qu'importe soit-il. Elle avait confiance en lui. Mais la famille, même si ça rappelait parfois à Ae-Sook le ton froid de sa mère, les conflits et les cris, ça lui amenait aussi en mémoire le sourire de son père, la chaleur des mains de sa mère, le réconfort de leur cuisine et l'inquiétude de leurs yeux. Tout ça, avec le temps, ça devenait terriblement précieux.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mer 31 Mai - 23:20

Un peu chaud, mais cuisson réussit. Sidonie tape dans ses mains de manière beaucoup trop enjouée, avec cette lueur si particulière. C'est dingue comme il se sent bien. En repensant à ces dernières semaines, ça pourrait même être qualifié d'indécent. Mais voilà, il s'y fera très vite, à ce sentiment de plénitude, d'être surpuissant, que rien d'autre a vraiment d'importance... En y accordant encore plus de valeur, parce qu'il sait maintenant que c'est pas forcément acquis d'avance.
Sidonie mange assez vite aussi dans l'euphorie du moment. Puis, sur un coup de tête, sans vraiment enrober ou trouver un moyen de faire la transition, il parle de la visite de sa demi-soeur en espérant que ça ne vienne pas trop casser l'ambiance. Le brun assume pas encore totalement tout ça, il a encore parfois du mal à relativiser, à pas broyer du noir quand il en parle. Et dans le pire des cas, c'est aussi ce qu'il veut montrer à Ae-Sook. Il sent inutile de préciser que ça va pas trop pour lui, qu'il gère pas forcément bien toute cette affaire, parce qu'elle a le don pour ressentir ce genre de choses.

Sans vraiment fournir d'efforts, il écoute ce que sa copine pense de tout ça. D'habitude, quand on parle de famille, Sidonie se renferme, reste buté sur sa pensée. « Oui, elle compte rester à Austin pendant un certain temps... Parce qu'elle souhaite retrouver son père. » Sidonie en rit, tellement la fatalité peut se montrer tordante parfois. Il n'extrapolait même pas un poil quand il prétendait que lui et Abril se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Et rien que de souvenir de l'autre but de l'arrivée d'Abril à Austin, Sidonie s'en veut encore un peu plus de l'avoir laissé partir sans lui proposer son aide. Les paroles d'Ae-Sook font échos en Sidonie. Elle connait la véritable définition du mot famille, ce qu'elle a d'essentiel, ce que Sidonie lui, n'a jamais compris. Et elle aussi, elle semble penser que l'étudiant en chimie doit lui donner une chance de pouvoir rentrer dans sa vie. Parce que même si il y a de l'amertume, rejeter les autres dans cette indifférence cruelle, ça ressemble pas du tout à Sidonie.
Ils en arrivent à un moment où Ae-Sook connait mieux Sidonie que lui-même ne se connait. A ce genre de moments que Sidonie a toujours dû gérer seul habituellement. Les crises d'identités, les questions importantes. Mais pour la première fois, il peut se reposer sur quelqu'un. Il relève alors le regard de son assiette à laquelle il n'a pas touché depuis qu'on a abordé le sujet de sa demi-soeur et le plante dans celui de l'asiatique. Elle est tellement belle, quand elle aborde des sujets sérieux. Le jeune brun en arrive même à penser qu'en haussant les sourcils, comme elle sait bien le faire tout en récitant une formule hyper complexe d'un de ses livres de mathématiques, elle pourrait rendre les mathématiques plus beaux qu'ils ne le sont. « Tu as raison. Je dois l'appeler, sinon je vais m'en vouloir pendant le reste de ma vie. » Et les problèmes non-résolus, Sidonie commence à les enchaîner. « Le truc... C'est qu'elle me rappelle tellement... » Il n'arrive même à prononcer le mot ''mère'' tellement il est encore plus lourd de sens que d'habitude pour lui. Sidonie la ressent. Cette noirceur déprimante, cette impression de marcher sur un fil suspendu au dessus du vide. Alors il se réfugie dans les prunelles d'Ae-Sook, qui brillent tellement. Dans sa vie actuelle, il n'y rien de plus réconfortant. « Tu m'accompagneras à son enterrement, hein ? J'aurais pas la force de m'y rendre seul. »  C'est le strict minimum de s'y rendre. Un dernier moyen de savoir quelle genre de femme était sa mère.

Et voilà, malgré ses efforts, cette discussion avait réussi à corrompre la bonne humeur manifeste de cette soirée. Sidonie mange ses pâtes sans trop vraiment de conviction, ne sait pas trop quoi dire pour changer de sujet au plus vite. « Je viens d'y penser. Il faut que je te laisse un peu de place dans mon armoire... T'inquiète, je vais me débarrasser de ma collection de magazines Playboy. » Devant l'air crédule de sa copine, Sidonie précise. « Je déconne,c'est une collection de figurines Dragon Ball. Ouais, c'est moins subversif d'un coup... » Sidonie n'avait plus vraiment faim de toute manière, et Ae-Sook semblait avoir fini.
Du coup, l'étudiant se lève et jette le reste de ses pâtes à la poubelle avant de reporter son attention  sur Ae-Sook. « Tu viens ? On va te faire de la place. »

En rentrant dans la chambre, Sidonie aperçoit qu'Ae-Sook y déjà timidement pris ses aises. Il en est amusé plus qu'autre chose. Après avoir ouvert son armoire, il lance un regard nostalgique à sa collection de figurines. Elles n'en n'ont pas l'air, mais elles représentent beaucoup pour lui. Hop ! Adios les nuls, les figurines se retrouvent très vite dans un carton. « Voilà, au pire, si tu manques de place, tu peux déborder chez moi ! » Sidonie et son éternel sens du sacrifice !

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Lun 5 Juin - 2:17



Ae-Sook, elle hoche subtilement la tête à la réponse de Sidonie. C'est ce qu'elle pense aussi. Il est tiraillé par tout ça depuis tellement longtemps. Il se pose des questions malgré lui, n'a jamais du voir de voie facile pour obtenir des réponses. Aucune qui n'inclut pas de l'amertume et, possiblement, de la déception. Mais il a cette fois accès à quelqu'un pour l'aider. Et si Abril est vraiment comme lui, elle comprendra, saura combler au moins une partie des vides qui subsistent dans l'histoire de sa mère, le début de son histoire à lui. Forcément, il y en aura peut-être quand même, de la déception. Mais au moins il n'y aura plus le doute. Ae-Sook, elle sait ce que ça fait comme sentiment. Ça gruge, c'est terriblement malsain.
Alors elle va doucement s'emparer de la main de Sidonie qui repose sur la table. Elle la serre un peu plus quand il lui demande si elle l'accompagnera. Elle hoche doucement la tête.

Évidemment. Elle lui fait un petit sourire, rassurant, serrant toujours sa main du bout de ses doigts. Évidemment qu'elle sera à ses côtés. C'est ce qu'elle veut, c'est pourquoi elle est revenue.

Un petit silence s'installe, troublé seulement par le frottement de la fourchette d'Ae-Sook au fond de l'assiette. Forcément, c'est un peu moins joyeux comme sujet de conversation. Mais Ae-Sook, elle est contente que Sidonie lui en ai parlé. Elle est contente de finalement pouvoir l'aider, de savoir qu'il n'est plus seul dans tout ça. Elle n'a pas le coeur léger, parce que ce n'est pas un sujet joyeux, mais un peu de leste est tout de même tombée. Alors ce silence ne la dérange pas. Ça lui avait même manqué, les silences aux côtés de Sidonie.
Elle relève des yeux surpris quand son copain relance finalement un semblant de conversation. Ses cils clignent un court instant, ne sachant pas trop quoi répondre, essayant de deviner l'étincelle de plaisanterie dans les yeux de Sidonie. Il l'a rassure bien vite. Et elle laisse échapper un léger rire, la main devant sa bouche où subsiste encore un peu de pâtes au ketchup. Et alors qu'elle termine sa bouchée, elle donne un minuscule et innofensif coup de pied à sa jambe à lui, sous la table.

T'es bête, je t'ai presque cru !

Ça ne lui aurait pas vraiment ressemblé. Mais d'un autre côté, ils avaient tellement changés, l'un comme l'autre. Ae-Sook, elle y pensait parfois, à leur rencontre, cette première soirée. C'était déstabilisant de réaliser tout ce que ça avait engendré. Ils n'étaient plus vraiment les mêmes personnes.

Ae-Sook hoche la tête avec enthousiasme à la question de l'étudiant, avant de se lever à son tour. Elle pose son assiette dans l'évier, par dessus celle de Sidonie, et elle le suit.
La chambre, elle a tout de suite l'air mieux quand son copain est dedans avec elle. Ça lui donne de la grandeur et de l'éclairage. L'asiatique réalise seulement vraiment à cet instant qu'elle va vivre avec Sidonie. Elle ne sait pas vraiment pour combien de temps, elle ne veut pas abuser, elle n'a même pas le droit d'être ici, techniquement. Mais l'idée d'habiter avec lui, ça lui fait tout drôle au coeur. Vraiment, ça l'emballe. Elle sourit largement en parcourant la pièce du regard. Définitivement, ce sera parfait.
Elle regarde Sidonie débarasser quelques tablettes de ses figurines. Elle sait qu'elle est privilégiée. Elle connait son copain, il ne ferait sûrement pas un tel sacrifice pour n'importe qui. Alors quand il a terminé, elle s'approche de lui, pour aller coller un bisou sur sa joue, pour l'entourer de ses bras un court instant. Elle plante son regard amoureux dans ses pupilles à lui et elle lui sourit.

Merci. Elle hausse les sourcils, hoche la tête, convaincue. On leur trouvera un nouvel endroit bientôt. Ae-Sook, elle n'avait pas de figurines, mais elle placerait son trophée de tournoi mathématique et son porte-clé de BTS au travers de tout ça.

Elle ouvre sa valise et réalise; elle a beaucoup de chose à ranger. Elle pousse un petit soupir, passe une main dans ses cheveux. Au travail. Elle commence à sortir des vêtements, méthodiquement. Au travers de tout ça, pleins de petites chose, rangés par catégorie, dans des boites métalliques à l'apparence soit très sobre, soit très colorées. Tout dépend si ce sont ses parents ou ses amies fan de K-Pop qui les lui ont acheté. Elle aligne les boites au sol, empile les vêtements stratégiquement. Par petits voyages, elle va poser sa sur les étagères, sous la supervision de Sidonie, assit sur le lit.

Tu pourrais faire une ambiance musicale ? Elle relève le regard de sa valise un instant, pour observer l'étudiant. Elle esquisse un petit sourire. Ça fait vraiment longtemps que je ne t'ai pas entendu jouer.

Trop longtemps, et ça lui manquait.
Il y a la pile de pantalon, la pile de chandail, la pile de jupe, la pile de pyjama. Dans celle-là, il y en a quelques uns, certains plus jolis que d'autres, plus mignons ou colorés. Ae-Sook, elle songe un instant au fait qu'elle pourrait lui demander à Sidonie, lequel il préférerait pour la nuit. C'est anodin, mais ça lui semble être une belle attention. Mais une petite vague de chaleur l'envahie quand elle redresse le regard vers lui. Ses joues rougissent et elle n'ose pas, avec son éternelle timidité. Ça fait longtemps aussi, qu'ils n'ont pas dormi dans le même lit. Le visage un peu chaud, l'esprit ailleurs, elle retourne à ses vêtements pendant que Sidonie se prépare à jouer, la vibration des cordes qu'elle peut déjà presque deviner.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Mer 14 Juin - 16:12

Sidonie se sent très idiot. Pour la première fois de sa vie, il avait trouvé en Abril une personne de sa famille capable de comprendre ce qu'il a vécu. Le pire dans tout ça, et c'est sans doute ce qui fait le plus mal, c'est qu'il ne peut qu'imaginer à quelle point la mort de sa mère a pu affecter sa demi-soeur. Sidonie, lui, ne l'a jamais réellement connu, et il ressent quand même ce grand vide, à l'idée de savoir qu'il ne pourra plus jamais voir sa mère. Peu importe, à présent, l'étudiant en chimie va faire en sorte de réparer l'injustice qu'il a lui même créé, coûte que coûte, avec l'aide d'Ae-Sook. C'est comme ça depuis qu'il a recroisé le regard de la belle asiatique. Tout lui semble plus léger, plus facile à affronter. Il se sent invincible.

Ne voulant pas rester trop longtemps sur cette note négative, Sidonie propose à Ae-Sook de lui faire de la place dans son armoire. C'est provisoire de toute façon, Sidonie imagine bien que cette endroit sera très vite trop étroit pour eux deux, mais il est fier de sa petite attention, ça lui semble important comme démarche. Puis son sourire s'élargit un peu plus au contact d'Ae-Sook, d'autant plus fier. « Ils sont très bien où ils sont ! C'est à toi de prendre leur place maintenant. » Dit-il en croisant le regard d'Ae-Sook. Il se mord instinctivement la lèvre inférieure. Les figurines, c'est un souvenir important de son enfance, il se voit encore s'enfermer dans sa chambre pour jouer avec, fuyant les réunions de famille ou les dîners avec son père. Elles peuvent partir en retraite l'esprit tranquille à présent, dormir paisiblement dans leur carton.

Sidonie se laisse tomber sur son lit, ne proposant même pas son aide à sa copine pour ranger ses affaires. Elle a une façon bien à elle de faire ça, et il sait qu'il dérangerait plus qu'autre chose en lui apportant son aide. Alors il observe silencieusement, dans un grand sourire amusé. C'est à se demander comment elle a fait pour ne pas encore se taper une crise cardiaque, avec tout le bordel qui règne dans le loft de Sidonie et Ezekiel.

Elle demande à Sidonie de jouer un morceau. Le brun fronce les sourcils, se rendant compte que cela faisait bien longtemps qu'il n'avait plus touché à sa guitare. « Moi aussi, ça fait longtemps que je ne me suis pas entendu jouer. » Est-ce que c'est anodin ? Ou serait-ce le signe précurseur d'une crise artistique plus profonde qu'il n'y paraît ? Bonne question... Il s'empare de sa guitare, parce qu'il est évident qu'il ne pouvait pas refuser cette requête. « Sois indulgente, hein... Je risque d'être un peu rouillé ! » Il accorde ma guitare dans un sentiment de plénitude indescriptible. Franchement, ça lui faisait du bien de retrouver son instrument. Puis il se met à jouer la ballade qu'il avait apprise pour le dernier anniversaire d'Ae-Sook, partageant son regard entre les accords et Ae-Sook, occupée à ranger ses affaires. La fin de sa chanson concorde avec le moment où l'asiatique range sa dernière pile de vêtement. Sidonie dépose sa guitare et reste silencieux à long moment, se contentant d'observer Ae-Sook, au seuil de son lit, en s'étonnant toujours un peu plus d'à quel point elle est belle. « Quand t'étais adolescente et qu'on te demandait comment tu te voyais dans dix ans... Qu'est ce que tu répondais ? » Sidonie, lui, n'arrivait jamais à trouver une réponse.

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Sam 17 Juin - 17:44



Ae-Sook relève le regard vers son copain, la tête légèrement penchée, les sourcils faiblement arqués d'une douce interrogation. La musique, ça avait pourtant longtemps été important pour Sidonie. Ça avait représenté un moyen d'expression, un moment de liberté, une source d'inspiration. Une évasion. Ae-Sook, elle sait bien qu'elle s'est absenté longtemps. Elle sait qu'avec tout ce qui s'est passé, son esprit a peut-être changé. Elle n'est convaincue de rien, elle sait qu'elle le découvrira, tranquillement, en laissant couler le temps. Alors toute interrogation quitte rapidement son visage pour laisser place à un sourire amoureux. Il jouerait peut-être moins souvent Sidonie, maintenant. Mais le voir, sa guitare dans les mains, ça arracherait toujours un petit frisson aimant à l'asiatique.
Elle lui offre en sourire faussement malin, pas convaincant dans son commentaire, trop teinté de rire, déjà.

Je m'attends à ta meilleure prestation !

En réalité, simplement de l'entendre accorder sa guitare, sa la comble déjà. Ses petites affaires à ranger et classer prennent, le temps d'un moment, beaucoup moins d'importance. Elle s'arrête dans ses mouvements pour observer Sidonie, discrètement. Il a cet air un peu concentré, ses yeux un peu plissés sans qu'il ne s'en rende compte, très certainement. Et ses beaux doigts qui font vibrer les cordes avec souplesses, avec délicatesse et discrétion, puisqu'il ne s'agit que de la préparation. Ae-Sook s'est découvert un goût pour les sons éclectiques; ça lui apparait presque comme une mélodie, déjà.
Mais quand la vraie mélodie débute, là, elle s'illumine. Ses dents se découvre d'admiration, de surprise heureuse, de tendresse. Il s'en souvenait. De cette mélodie d'anniversaire, qui semblait pourtant remonter à tellement loin. Il s'en souvenait et même les petits accrocs dans les accords semblait faire partie de la chanson. Ae-Sook reporte son attention à ses vêtements. Mais sa légèreté flotte dans la pièce.

La dernière pile est précautionneusement posée sur la plus haute des tablettes. Et la dernière note de la chanson acceuille un nouveau silence dans la pièce, comme pour souligner l'aspect un peu solonnel du moment. Ae-Sook se recule de quelques pas, observe l'espace qu'elle occupe désormais, les choses de Sidonie juste à côté. Un petit sorire s'installe sur ses lèvres. Et, la fatigue la rattrapant, elle ne tarde pas trop à aller s'écraser sur le lit, elle aussi. Juste à côté de Sidonie.
Elle pousse un petit soupir à sa question, va doucement déposer sa tête sur son épaule.

Je ... La réponse prend forme dans sa tête, un peu déplaisante. Je reprenais beaucoup des mots de mes parents. Elle fronce légèrement les sourcils. Je parlais de mon potentiel en mathématique et de ma volonté de poursuivre sur cette voie. Les hautes études statistiques m'intéressaient, je disais aux gens que j'allais travailler fort pour me rendre jusque là ... Elle souleva un peu son menton, de manière mignonne pour éviter que sa tête ne quitte l'épaule de Sidonie, mais pour aller tout de même accrocher le regard de ce dernier. Quand ma mère était là, elle ne pouvait pas s'empêcher d'ajouter quelques mots à propos du mari idéal, de la famille ... Ae-Sook, elle ne peut pas s'empêcher d'esquisser un petit sourire, presque amusée. Elle s'en sentait tellement loin, de la vision de sa mère. Mais rapidement, elle soupire de nouveau, reporte son regard vers le sol. Le coeur ne suit pas toujours l'esprit au final, peu importe à quel point on essaye de le convaincre que notre plan était le bon. Et elle quitte l'épaule de Sidonie pour se laisser tomber sur le lit. Allongée là, le regard vers le plafond. Sa main se soulève un peu, pour se tendre vers son copain, pour qu'il se rapproche, la rejoigne. Toi, en ce moment, tu répondrais quoi à cette question ? Ses réponses à elle étaient peut-être copiées sur les ambitions de ses parents, à l'époque de son adolescence, mais au moins, elle répondait quelque chose. Aujourd'hui, elle ne saurait quoi décrire comme futur. Peut-être celui de Sidonie saura-t-il l'inspirer. Il l'a toujours fait, après tout.

___________________

Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 703
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : malbe aka jk rowling d'ams
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Lun 19 Juin - 22:35

Finalement, il est pas vraiment persuadé d'avoir livré sa meilleure prestation, en tout cas l'émotion y était. Sidonie, il a eu l'impression de retrouver un vieil ami qu'il a perdu de vue. Beaucoup de nostalgie, donc autant de bienfaits que de points moins positifs. Pendant la ballade, il est passé du bonheur pur à la mélancolie. C'est une évidence, il attendra moins longtemps avant d'à nouveau agripper sa guitare cette fois.
Jouer de son instrument ramène Sidonie évidemment en enfance. Et de cause à effet, il en arrive à poser une question à Ae-Sook. Le brun ne quitte pas le plafond du regard alors que l'asiatique pose sa tête sur son épaule, mais il écoute très attentivement. Il n'a pas vraiment à cacher son étonnement quand il apprend que son discours était plus ou moins calqué sur celui de ses parents. Le coeur ne suit pas toujours l'esprit. Cette phrase seule fait rire Sidonie... Il se mord doucement la lèvre inférieure et soupire légèrement. Elle a vraiment changé Ae-Sook...

Elle lui retourne ensuite la question, et l'esprit de Sidonie fait un black-out. Totalement incapable de répondre à la question, il se contente de se rapprocher d'Ae-Sook et de déposer sa tête sur elle, le visage impassible, bien que son silence soit de toute façon assez éloquent. C'est vrai ça, Sidonie... Qu'est-ce que tu veux faire toi maintenant ? Pour être honnête, il apprécie de plus en plus les cours de chimie, et a même déjà réfléchi à la possibilité de continuer dans ce domaine. Puis y'a toujours cette petit voix adolescente, qui rêve de jouer de la guitare, de vivre de rien d'autre que ce que Sidonie créé. « J'en sais rien. » Avoue-t-il en fronçant les sourcils. « Mes certitudes d'hier sont mes doutes d'aujourd'hui. Tout ce que j'ai compris c'est que... » Sidonie ravale un peu sa salive, s'arme de courage pour aborder le sujet. « C'est que le temps ne se rattrape pas. Le seul moyen de l'arrêter, de le faire durer un peu plus longtemps, c'est de trouver la bonne personne pour y arriver. » Et au moins pour ça, Sidonie n'est pas dans le flou. Il a trouvé et il s'appuiera là-dessus pour avancer. « On verra bien. Deux paumés ensemble, c'est assez pour retrouver son chemin. »

___________________

Ae-Sook Shin
ADMIN ∎ We can calculate life, can we ?
avatar
Inscrit le : 22/06/2015
Messages : 3472
Avatar : Bae Suji
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 16/11/1994
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Sidonie - La promesse
Levy - Musique de la nuit
Sandra - Deux rouges à lèvres

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Elle reste chez Sidonie
- Elle n'a pas de plan
- Elle fait de la musique, souvent
- Elle cherche un emploi

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: La promesse ft. Ae-Sook, le Lun 26 Juin - 18:18



Spoiler:
 


Il ne répond rien. Il s'allonge avec elle, pose sa tête tout près. Ae-Sook, elle va doucement emmêler ses doigts dans ses cheveux, les caresse tendrement. Elle ne se rappelle pas avoir déjà entendu de plan précis de la part de Sidonie, en réalité. Et ça doit être encore plus flou pour lui, avec tout ce qui lui est arrivé au cours de l'année. Pas vraiment du genre à planifier sur le long terme, tentant plutôt de se laisser porter, autant qu'il le pouvait, au travers des ambitions et idées de son père, des siennes à lui. Ae-Sook, elle sait que c'est temporaire dans son cas. Bientôt elle se fixera, trouvera. Et elle travaillera sur ce nouveau but avec acharnement. Elle espère, du moins, que ce sera bientôt.
Il n'en sait rien. L'asiatique le comprend trop bien. Elle pousse un léger soupir. Il devait être fatigué aussi Sidonie, de douter. Ae-Sook, elle a pensé à lui autant qu'à elle pendant ses mois en Géorgie. Elle se sent inutilement rassurée de pouvoir être là pour lui maintenant. Sans savoir si vraiment elle saura faire une différence. Les mots de l'étudiant lui laisse croire que oui, un peu, peut-être. Elle se retourne pour l'entourer de son bras, câler elle aussi sa tête contre lui, allongés tous les deux dans ce lit.
Elle répond d'une petite voix, dans laquelle perce malgré tout la même conviction que quand elle démontre des théorèmes mathématique. Démontrait.

Oui, on trouvera.

Elle relève le regard vers lui, esquisse un petit sourire. Elle en a finit, de pleurer et de s'apitoyer. Elle est de retour. Et sans avoir de plan précis, elle a au moins plein d'idées en tête. Beaucoup les concernant tous les deux ensemble plutôt qu'elle toute seule. Si il le veut bien. Elle pousse un mince soupir serein, ferme les yeux. Elle avait rendu tout ça compliqué quelques mois plus tôt, quand en réalité, il n'y avait jamais rien eu d'aussi simple dans sa vie. Elle le sait maintenant.

___________________

La promesse ft. Ae-Sook

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Résidence :: Etage n°1-