Partagez| .

That one book [Raphannah]


Hannah O'Neill
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 45
Avatar : Dakota Johnson
Crédits : Avatar by Arwene
Date de naissance : 23/10/1987
Mes rps : Disponible (3/4)
Lullaby ¤ Raphael ¤ Kyllian ¤ Toi ?

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lalou
• ÂGE : 29 ans
• BLOC NOTE :


That one book [Raphannah], le Mer 3 Mai - 18:33

Bientôt une semaine que je vis à Austin, et je commence à m'y faire. Bien sûr, il va encore me falloir du temps pour trouver mes repères, mais je n'ai pas de doute sur le fait que je vais y trouver ma place. Ma grand-mère est un amour, et même si elle est parfois un peu trop protectrice avec moi, la cohabitation est plutôt facile. Je l'aide pour les repas notamment, et pour le ménage, pour qu'elle ne se fatigue pas trop, mais elle refuse que je m'occupe d'elle moi-même. Pour ça, elle préfère faire venir des infirmières. Quelque part je préfère. Je n'ai jamais été l'auxiliaire de vie d'une personne âgée, et je ne voudrais pas commencer par ma grand-mère.

Bref, pour la toute première fois depuis que je suis arrivée, j'ai une après-midi de libre. Toute une demi journée pour découvrir la ville, et pour enfin aller visiter une bibliothèque et m'y inscrire. C'est d'ailleurs la première chose que je fais, tout en profitant de ma présence pour emprunter mon premier livre : Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos, un roman épistolaire qui m'a été conseillé par une amie proche restée en Irlande. Elle sait que j'apprécie ce type de lecture sur les amours passionnels, et je pense qu'avec celui-ci, elle a tapé dans le mille. Je verrai bien. Je sors finalement du bâtiment pour me balader un peu, et je tombe rapidement sur un bar d'où émane en sourdine de la musique jazz, un style musical que je trouve particulièrement appréciable. Ni une ni deux, j'en passe la porte et un sourire vient illuminer mon visage. Un groupe se produit en live sur une petite scène, et quelques personnes dansent en rythme tout près. Je parcours la salle des yeux et finit par m'installer à une table, attendant que l'on vienne prendre ma commande.
Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 84
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: That one book [Raphannah], le Ven 5 Mai - 13:07

Elle est là, juste devant l’étagère que je convoite et sans comprendre pourquoi, mon regard ne peut pas la quitter. Si, elle a ce livre dans les mains, mon préféré. Je comptais l’emprunter alors j’attends patiemment qu’elle le remette parmi les autres livres. Mais, à mon grand regret, il n’en est rien. Je l’observe se rendre au bureau des emprunts et il n’en faut pas plus pour que je commence à la suivre. Elle dégage ce quelque chose, comme des hormones qui me pousseraient à vouloir faire sa connaissance. Moi, qui aie d’ordinaire l’esprit si rationnel, je me surprends. Je marche loin derrière elle car je n’ai aucune envie de l’importuner. D’ailleurs, je me rends compte à quel point mon geste est malpoli. Si ce n’est pour passer pour un stalker, il n’y a pas grand intérêt à ma démarche.
J’entre dans le bar à mon tour. Cette douce sonorité de jazz. C’est bien différent de la musique classique que j’écoute habituellement mais il y a une forme de mélancolie et de douceur que j’apprécie particulièrement dans ce style. Un sourire nait alors, complétement innocent, juste heureux. Elle a un certain charme, bien qu’elle doive être bien jeune. Qu’est-ce qui m’a pris de la suivre ainsi sérieusement ? Je crois qu’il est malheureusement trop tard pour reculer. Je m’avance vers elle, un certain aplomb dans les gestes et dans la voix. « Est-ce que vous m’autoriseriez à vous payer un verre ? » Il est bien rare que je fasse ce genre de proposition de manière aussi directe. J’ai toujours été un gentleman un brin séducteur mais là, je me surprends. « J’étais à la bibliothèque tout à l’heure et je n’ai pas pu m’empêcher de noter que vous avez emprunté mon livre préféré. » J’explique d’une voix douce. « Alors comme le hasard nous réunit ici… » Oui, je ne vais quand même pas lui avouer que je la suivais, vous imaginez bien. « Vous croyez aux signes ? Parce que moi non à la base. » Mais qu’est-ce qui me prend sérieusement ?
Hannah O'Neill
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 45
Avatar : Dakota Johnson
Crédits : Avatar by Arwene
Date de naissance : 23/10/1987
Mes rps : Disponible (3/4)
Lullaby ¤ Raphael ¤ Kyllian ¤ Toi ?

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lalou
• ÂGE : 29 ans
• BLOC NOTE :


Re: That one book [Raphannah], le Sam 3 Juin - 18:47

Pour mon premier après-midi de libre à Austin, j'ai décidé d'aller m'inscrire à la bibliothèque, d'y emprunter un livre conseillé par une amie, puis d'aller flâner dans les rues, pour découvrir la ville qui m'est encore inconnue. Mais je décide d'entrer dans un bar qui accueille un groupe de musique jazz qui se produit avec entrain sur scène. Tout sourire, je m'installe à une table dans l'attente de quelqu'un qui viendra prendre ma commande. Je n'ai cependant pas le temps d'attendre jusque là puisqu'un homme vient me parler. Sur le moment, je ne réalise pas vraiment qu'il souhaite m'offrir un verre. Je ne suis généralement pas de celles qu'on remarque. Je n'irai pas jusqu'à dire que je suis transparente, mais cette homme me paraît si attirant que j'ai l'impression que j'ai mal entendu sa demande. Seulement, malgré ses deux magnifiques yeux verts qui me fixent, je comprends qu'il m'a vue à la bibliothèque, et que j'ai emprunté son livre préféré. Sur le coup, je suis particulièrement gênée alors je réponds, en me tournant vers mon sac :

Oh je suis désolée, je ne savais pas.

Mais alors que j'allais l'attraper, je comprends qu'il n'est pas venu me voir pour que je lui rende le livre, mais bel et bien pour parler avec moi. Pour m'offrir un verre. Je rougis un peu mais je montre le siège devant moi pour l'inviter à s'asseoir.

Si je... Si je crois aux signes ? Euh, non pas vraiment, mais si ça peut vous faire plaisir, je peux répondre oui. Dis-je maladroitement mais en souriant malgré tout. Cet homme me fait clairement du rentre dedans. J'imagine qu'il doit faire cela souvent, mais son regard, son sourire, j'avoue que tout me plaît en lui. Peut-être que ce côté séducteur me plaît lui aussi, je ne saurais pas le dire. Un serveur vient finalement nous demander ce que l'on souhaite commander et naturellement, je demande une eau gazeuse. Je ne bois de l'alcool que rarement, lors d'occasions par exemple. Quand, finalement, le serveur repart, j'attrape le livre dont m'a parlé l'inconnu et le pose entre nous deux. Dans un sourire, et toujours intimidée, je dis :

On me l'a conseillé. Vous pouvez m'en parler sans tout raconter ?
Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 84
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: That one book [Raphannah], le Sam 10 Juin - 0:42

Mon souhait n’était pas de la mettre mal à l’aise, loin de là. C’est moi qui devrais être gêné d’ailleurs, mais j’assume mon geste. J’assume toujours. Lorsque je fais des erreurs, je les assume également, cherchant à les comprendre et à les corriger. Il n’y a que cela qui permet d’avancer correctement dans la vie. Je lui adresse un sourire poli. « Il n’y a pas de quoi être désolée mademoiselle. Vous n’auriez pas pu savoir ! » Même la phrase qui s’en suit est polie. Et alors qu’elle m’y invite, je prends place près d’elle tout en lui demandant si elle croit aux signes. « L’idée n’est pas de me faire plaisir. Je ne cherche pas un consentement mais à avoir votre opinion, la vraie. » Je souris davantage. Je suis un homme de logique et me dire les choses que je souhaite entendre, ce n’est absolument pas quelque chose que j’aime ou que je recherche. Comment pourrait-on apprendre à connaitre quelqu’un qui ne dit pas la vérité ? D’ailleurs, c’est comme mentir, même si dans le cas présent, elle a donné son avis avant, donc ça ne s’applique pas. Lorsque le serveur arrive, je lui commande un café avant de répondre à la question de la brune. « Je pourrais en parler pendant des heures à vrai dire. Il s’agit de mon roman favori. Un roman épistolaire. Un échange de lettres passionnées, quelque peu sexuelle aussi mais ce n’est pas cela qui m’attire le plus. Je dirais un amour interdit, une forme de pari avec un côté d’un autre temps où les interdits étaient encore plus présents. » Je m’interromps. Je ne lui dis rien sur l’intrigue, je m’en aperçois, mais autre chose me vient en tête. « Que pensez-vous des interdits pour votre part ? » Est-ce que c’est ce qui a pu la séduire dans ce livre ? Je ne saurais dire si la quatrième de couverture laisse présager ce genre de choses… Je me plonge dans ses yeux et je me revois dix ans en arrière, lorsque j’ai croisé ceux de Jiya pour la première fois. Elle a le même regard. C’est étrange. Déstabilisant. « Pardonnez moi, je suis impoli. Je suis Raphael. » Je dis dans un mouvement de recul, pris d’un éclair de lucidité.
Hannah O'Neill
avatar
Inscrit le : 30/04/2017
Messages : 45
Avatar : Dakota Johnson
Crédits : Avatar by Arwene
Date de naissance : 23/10/1987
Mes rps : Disponible (3/4)
Lullaby ¤ Raphael ¤ Kyllian ¤ Toi ?

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lalou
• ÂGE : 29 ans
• BLOC NOTE :


Re: That one book [Raphannah], le Sam 10 Juin - 22:49

Je ne sais pas pourquoi j'ai dit à cet homme que je mentirais pour lui faire plaisir. Ça n'est absolument pas mon genre de dire aux hommes ce qu'ils souhaitent entendre. Je suis une personne sincère, même si je souhaite parfois garder quelques informations pour moi. Mais là, ça n'est pas le cas. Du coup, quand il me répond qu'il souhaite mon opinion et non pas une approbation, je lui souris. Il a vraiment l'air honnête et bien élevé. Sa manière de parler me charme tout autant que son regard envoûtant, je l'avoue. De nos jours, bien trop d'hommes ne savent plus s'exprimer, ou font tout pour se rendre intéressants, quitte à passer pour des imbéciles ou à faire preuve d'incivilité. Mais ça ne semble pas être le cas de l'inconnu qui me fait face. Bien au contraire il se conduit en parfait gentleman et c'est tout à fait charmant.

Du coup, puisqu'il m'a avoué que Les liaison dangereuses est son livre préféré, je pose le livre entre nous et lui demande de m'en parler, sans pour autant m'en révéler le contenu. Sa réponse me prouve qu'il ne m'a pas menti. Il semble vraiment aimer ce roman et je comprends vite qu'au delà de sa prestance et de son comportement respectueux, il existe en lui une passion et une fougue qui me plaisent d'autant plus. Qui est cet homme qui sort de nulle part ? Comment se fait-il que ça soit à moi qu'il parle ? Je n'ai pas la réponse à ces questions, et finalement, ça n'est pas très important. Notre conversation l'est bien plus. D'ailleurs, je réponds sans attendre à sa question sur les interdits.

Les amours interdits doivent être vraiment passionnants à vivre, une sorte d'excitation mentale et physique à la fois. J'imagine que cela doit vraiment être merveilleux pour que certaines personnes s'y risquent malgré les conséquences qui pourraient s'en suivre. Mais je pense aussi que la frustration liée à la nécessité de se cacher doit être une torture par moment. Devoir se taire alors que l'on vit dans une exaltation fabuleuse me parait être vraiment difficile.

J'ai l'impression de m'ouvrir à cet homme sans retenue, de me révéler à lui en prononçant ces mots, et pourtant, je n'ai pas peur. Est-ce son regard si envoûtant ? Ce côté gentleman si parfait qui me met en confiance ? Je sais que je devrais me méfier. Je devrais faire attention et ne pas me mettre en danger de la sorte, mais tout cela arrive malgré moi. Ses yeux semblent lire en moi pendant un instant, et je ressens une douce chaleur m'envahir à cette idée. Gênée, je détourne un instant le regard en replaçant nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille. Quand, finalement, il se présente, je repose à nouveau les yeux sur lui et répond en souriant :

Enchantée Raphaël. Je m'appelle Hannah.

Le serveur arrive alors avec nos boissons, et je le remercie avant de boire une petite gorgée de mon eau pétillante. J'observe un instant le groupe de jazz qui se produit sur scène, non sans oublier la présence perturbante de cet homme si attirant tout près de moi. Je prends une profonde inspiration pour me détendre et expire lentement et silencieusement avant de poser une nouvelle question :

Vous venez souvent ici ?
Raphael Blaxtone
ADMIN ∎ Le Gentleman Célibataire
avatar
Inscrit le : 02/03/2017
Messages : 84
Avatar : Jesse Williams
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 05/08/1981
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: That one book [Raphannah], le Mar 20 Juin - 12:03

Je souris, approuvant ses propos d’un signe de tête. « Je dois dire que je suis plutôt d’accord avec vous. Je ne sais pas si je serais capable de garder un tel secret pour ma part je dois dire. » Je reprends avant de me mettre à rire doucement. Je n’y ai jamais vraiment songé, même si je me suis de nombreuses fois imaginé à la place du protagoniste masculin de mes romans préférés. Mais bon, tout ceci restant une simple illusion romancée, je me plais à croire que je ferais plein de choses alors que la réalité serait toute autre, j’en ai bien conscience. Je n’ai jamais vraiment eu l’âme d’un aventurier, préférant me cantonner à ma petite vie bien rangée qui aurait pourtant besoin d’un peu de piquant parfois, selon mes amis et collègues.

Et me voilà qui m’excuse de mon impolitesse absolue. Je parle comme si de rien n’était, ne m’étant même pas présenté. « De même, c’est un plaisir de faire votre connaissance. » Je souris, d’un large sourire laissant apparaitre mes dents parfaitement rangées. J’ai cette assurance que je n’avais pas retrouvée depuis bien longtemps, à croire que ce moment avec Lily m’a changé. Je savais qu’elle ne voudrait pas plus qu’un moment à deux, sexuellement parlant et je m’y suis refusé pendant bien longtemps, refreinant mes ardeurs. Mais la voir dans sa robe de mariée, me rendre compte que une semaine plus tard, elle ne pourrait plus jamais être mienne, m’a fait craquer. Au final, je ne regrette pas. J’ai même l’impression que cela m’a débloqué. Je me sens plus libre. Je n’ai même pas pensé à Jiya une seule fois cette semaine d’ailleurs… Et me voilà, à draguer tel un gentleman, comme si c’était naturel pour moi.

J’aime la réflexion de cette femme et ce que je lis dans son regard si profond. Il y a une forme de naïveté, ou plutôt de pureté. Même son nom, si parfaitement symétrique, a tout pour me plaire. « J’aimerais vous faire croire que oui, mais en fait non… A mon grand regret car je dois dire que c’est vraiment sympathique ! » Oui, le lieu a tout pour me faire vibrer et les gens ici ont l’air très… posés, sympathiques. « Je suis plus musique classique que jazz pour être honnête. » Un nouvel éclat de rire m’échappe. « Vous allez me prendre pour un vieux. » Oui, j’ai des goûts de vieux, même si je n’en ai pas encore l’apparence, et cela me fait rire de l’admettre.

That one book [Raphannah]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Elephant Room-