Partagez| .

Soirée √ Feat Aimeeeee


Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Soirée √ Feat Aimeeeee, le Sam 29 Avr - 3:48



Spoiler:
 


« Aimee ? [ ... ] C'est Dorian ! Comment tu vas ? [ ... ] Pas trop mal moi non plus, juste un peu fatigué ... Mais ça va s'arranger maintenant que je suis officiellement rentré à Austin. D'ailleurs, je voulais savoir si tu avais un peu de temps libre cette fin de semaine ? J'ai été invité à une soirée, pas quelque chose de trop gros, je te rassure, mais j'aimerais beaucoup que tu m'y accompagne ... [ ... ] Samedi, oui. [ ... ] Évidemment, prends le temps de vérifier. » Dorian esquissa un petit sourire au bout du combiné. Il n'était que 20h, mais il était écrasé dans son lit, les jambes sous la couette, bien adossé à la tête de lit, son ordinateur sur ses genoux. Et Paria juste à côté, évidemment. C'est probablement ce qui lui donnait un ton de voix aussi léger et décontracté. Il n'avait pas tardé pour l'appeller; son avion avait atteri dans l'avant-midi. « Oui ? [ ... ] Oui, je suis toujours là. [ ... ] Génial, je suis vraiment content ! Ce sera une belle soirée, j'en suis convaincu. [ ... ] Je passerais te prendre vers 18h, si ça te conviens ? C'est sous la forme d'un cocktail dînatoire, alors pas besoin de manger avant, mais on pourra quand même aller prendre un verre après ... [ ... ] Parfait dans ce cas. Tu auras juste à m'envoyer ton adresse dans la semaine ... [ ... ] Oui, évidemment ! [ ... ] Bonne fin de soirée Aimee, on se voit samedi. » Et il raccrocha, un petit sourire satisfait sur les lèvres. Il tourna la tête vers Paria, haussa un sourcil. « Tu le vois pas vrai, que j'essaye vraiment ? » Il passa une main sur la tête poilue de l'animal, murmura, plus pour lui même cette fois. « J'essaye et on verra bien ... » Il poussa un léger soupir, resta figé ainsi un instant. Puis il ferma d'un coup le clapet de son ordinateur, qu'il repoussa sur l'autre côté du lit, jamais occupé. La lumière s'éteignit et il s'endormit, anormalement tôt. Il se réveilla à 2h du matin pour ne pas se rendormir aussi, mais c'est un détail dérangeant.

Samedi arriva. Dorian se pointa chez Aimee pile à l'heure, à trente secondes d'avance près, fidèle à son habitude. Il portait un costume sombre fraichement nettoyé, sans cravate, pour ne pas non plus avoir l'air d'être au travail. Même si il ne décrochait jamais vraiment du travail, surtout pas à ce genre d'événement, il avait l'intention d'essayer ce soir. Aimee serait avec lui; il voulait être un compagnon agréable. Mais la vérité c'est que, assez étonnement, il se sentait un brin nerveux. La dernière fois qu'il était sorti avec une femme à ce genre d'événement, ça commençait à dater; il craignait de ne pas suffisament bien maitriser le fragile équilibre entre la sortie publique et le rendez-vous, équilibre nécessaire pour que sa compagne passe également un bon moment. Mais tout irait bien. Dorian savait gérer ce genre de situation, il savait. Il sonna.
Un large sourire se dessina sur ses lèvres quand la porte s'ouvrit pour laisser apparaitre Aimee. Sans hésitation, il s'avança légèrement pour lui faire la bise. « Bonsoir mademoiselle Colman. » Il prit intentionnellement un ton faussement solennel avant que son sourire et ses yeux ne se teintent d'un peu d'amusement. D'un regard respectueux et flatteur, il la parcouru un instant du regard avant de relever les yeux vers ceux noisette de la jeune femme. « Tu est ravissante, évidemment. » Son sourire se fit plus subtil, de ceux qui complimentent en silence. Puis il releva un sourcil interrogateur. « Et prête à partir je crois ? »

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 30 Avr - 15:24

Lorsque le téléphone sonne, je vois apparaitre le nom de Dorian. Ce n’est pas la première fois qu’il m’appelle depuis son départ mais nos échanges sont restés plutôt brefs en général, nous contentant de prendre des nouvelles l’un de l’autre. Je l’apprécie de plus en plus mais malheureusement, avec la distance, il est bien difficile de prévoir quoi que ce soit, ne serait-ce qu’une prochaine entrevue. Sourire aux lèvres, je décroche et je ne tarde pas à mentir alors qu’il me demande si je vais bien. Que ce soit le moral ou la santé, rien des deux ne va mais comme à mon habitude, je donne le change, faisant croire que tout est correct dans ma vie. Je ne me vois pas annoncer mon cancer au téléphone et j’avoue que je ne sais pas si j’ai vraiment envie qu’il l’apprenne. Quoi de mieux pour le faire fuir alors qu’on ne se connait à peine ? Il a sûrement ses propres soucis à gérer et son métier lui prend tellement de temps que je doute que mes petits problèmes l’intéressent vraiment de toute façon. Puis, à ma surprise, il me propose de l’accompagner à une soirée. Si je m’y attendais… J’hésites un instant et afin de faire croire que moi aussi, j’ai beaucoup de choses de prévu dans mes weekends, je le fais patienter quelques instants, le temps de soi-disant, vérifier dans mon agenda. Le conversation se termine sur une note positive qui ne tarde pas cependant à me laisser une boule au creux de l’estomac qui ne partira pas jusqu’au jour J.

Le fameux jour J, c’est une forme d’appréhension et d’excitation qui m’envahit. J’ai pris mon après-midi afin de pouvoir me préparer comme il se doit mais le souci, c’est que face à ma garde robe, je suis complètement démuni. J’ai eu l’habitude pourtant, d’aller à des soirées mondaines dans le cadre des associations de commerçants, ou pour la promotion des boutiques, mais là, Dorian était resté bien vague quand au thème de la soirée. Est-ce qu’il faut que je m’habille de manière plutôt classe et décontractée ou bien est-ce que je dois sortir la belle robe de soirée ? Prise d’un soupir, je décide alors d’aller sur l’ordinateur afin de regarder sur google les événements du weekend. Avec un peu de chance, je trouverais des informations sur l’endroit où nous allons nous rendre. Malheureusement, après une demi-heure de recherche infructueuse, je dois me rendre à l’évidence. Cela doit être une soirée privée et donc plutôt sélecte… L’appréhension monte alors d’un cran, mais je finis par choisir une robe blanche, à la fois très sobre et classe, qui semble s’adapter à toutes circonstances. En guise de coiffure, il ne me faut pas très longtemps pour attacher mes cheveux à l’aide d’un petit ruban bleu que j’affectionne particulièrement, sur le côté de ma nuque. Un dernier regard dans la glace lorsque la sonnette de la maison retentit. Je file en direction de ma chambre, remarque la capharnaüm qu’a engendré cette préparation et me dit que je rangerais cela en rentrant. C’est pas de cette manière que je pourrais l’inviter à dormir en tout cas. Je me mets à penser de manière assez surprenante. J’ouvre enfin la porte, un énorme sourire aux lèvres. « Bonjour Monsieur Hayes. » Qu’est-ce qu’il est beau ! Au moins autant que dans mes souvenirs, comme ce jour où nous nous étions rencontrés, avec la cravate en moins. Son élégance me déstabilise, une fois de plus et j’ai un énorme doute sur ma tenue sur le coup. « Merci ! Je ne savais pas trop comment m’habiller, ne sachant pas à quel type de soirée on allait. » J’annonce, en baissant un peu les yeux. « Est-ce que ça ira ? » Il est toujours temps que j’enfile quelque chose de plus approprié si besoin. « Laisse-moi juste attraper mon sac. » Je conclus dans un sourire avant de m’absenter deux secondes le temps d’aller chercher le dit objet. « Tu sais, toi aussi tu es très élégant. » Je dis tout en rougissant. « J’ai été très étonnée de ton invitation. Personne ne m’a jamais convié à une soirée… » Je cherche le mot pour qualifier le fait que ce soit quelque chose avec des grandes personnes, du beau monde, mais sans pour autant que ce soit péjoratif… Mais je n’y parviens pas. « Enfin, j’ai l’impression d’être une VIP du coup. » Je me mets à rire doucement avant d’ajouter. « Ca fait limite un peu peur pour quelqu’un de la classe moyenne comme moi. » Un peu honteuse. J’ai beau m’en sortir convenablement et avoir une maison digne de riches personnes, je me sentirais toujours de la classe moyenne.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Mer 3 Mai - 0:22



Il s'empressa de la rassurer, posant brièvement une main sur le haut de son bras, le plus naturellement du monde. « Je t'assure que c'est exactement dans le bon ton. » Il lui sourit, charmé. Vraiment, ça l'était. C'était le genre de tenue qui tombait dans ses goûts; classique sans trop l'être, bien coupée, pas trop tape-à-l'oeil, qui laissait toute la place au visage, au sourire. Aimee en avait un ravissant. Dorian avait un peu plus hâte d'arriver à la soirée désormais, aussi bien accompagné. Il hocha légèrement la tête à sa demande. « Pas de soucis, je t'attends. »
Elle ne le fit pas attendre, le rejoint rapidement pour en plus se lancer à son tour dans les compliments. Et le penchant de Dorian pour les compliments a déjà été mentionné par le passé, je crois. Il ne répliqua rien, se contenta de d'étirer encore un peu son sourire en regardant Aimee dans les yeux, non sans remarquer ses charmantes joues légèrement colorées. Elle continua, expliqua avec cette mignonne gêne sa surprise et son appréhension face à cette soirée. À l'épélation du mot « VIP », Dorian ne put qu'imiter Aimee en affichant un sourire amusé. Mais il pouvait comprendre. Ça l'était parfois pour lui aussi, intimidant. Mais il avait gagné en expérience avec le temps, et c'est un stress qu'il maitrisait parfaitement. De nouveau, il posa une main rassurante sur le bras d'Aimee. « Je sais que ça rend un peu nerveux comme sortie ... Mais je suis vraiment content que tu m'y accompagne. » Il esquissa un sourire un peu plus taquin en haussant un sourcil. « La prochaine je me contenterai  d'une soirée au cinéma ou au restaurant, promis. » Ses pommettes se relevèrent encore un peu. Il savait qu'il avait tendance à en faire trop, trop rapidement. Mais il était ravie qu'Aimee ait accepté son invitation. Sans être un test, ce serait une soirée importante.
Prêts à partir, ils se dirigèrent vers la voiture de Dorian. Quelques enjambés un peu plus grandes lui permirent d'atteindre la porte passager le premier, porte qu'il ouvrit à l'attention de sa compagne du soir, tout naturellement. « Tient. » Peut-être que ça lui semblerait trop ? Dorian ne trouvait pas que ce l'était, mais il saurait s'adapter. Il prit place derrière le volant, démarra. La voiture lancée sur la route, il poussa un petit soupir, le genre de soupir heureux et satisfait. « Ça fait vraiment du bien d'être rentré en tout cas. » Sans tourner la tête, il haussa tout de même un sourcil avec un sourire en coin, à l'attention d'Aimee. « J'ai manqué beaucoup de chose pendant mes deux petits mois à l'étranger ? » Il afficha un air un peu blagueur, parce que Washington avait beau être un tout autre monde, ce n'était exotique comme un pays étranger. Il posait la question par soucis de curiosité. Austin était une ville qui n'arrêtait jamais de fourmiller, et il ne doutait pas du fait que la vie de la belle brune soit aussi bien chargée.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 7 Mai - 12:04

Ce contact de sa main sur mon bras, c’était comme lorsqu’il avait dû partir la dernière fois. Sans comprendre pourquoi, ce geste si anodin me donne quelques frissons, ainsi qu’un sourire qui s’agrandit sur mon visage. Je ne suis visiblement pas si à côté de la plaque, ce qui me rassure grandement. Je dois dire que j’appréhende tellement d’assister à cette soirée mondaine, même si je suis en charmante compagnie, que je suis presque certaine que le jeune homme doit le ressentir. Je file rapidement chercher mon sac à main avant de revenir, prête à partir cette fois-ci. « De mon côté, je suis vraiment ravie que tu ais pensé à moi en tout cas. » Phrase polie mais si honnête. S’il me choisit moi pour l’accompagner, c’est tout de même qu’il me pense à la hauteur de cette tache et j’ai toujours eu dans l’idée que tout le monde n’est pas fait pour se pavaner au bras d’un bel homme, sans lui faire honte. La parfaite dame de compagnie. J’ose bien sûr penser que je suis loin d’être uniquement cela mais le fait qu’il ait envie qu’on me voit en sa compagnie en public, dans une soirée aussi huppée, me donne une certaine fierté. « Et puis, ça a le mérite d’être original comme second rendez-vous. » Je me mets à sourire, hésitante à l’utilisation de ce dernier mot. Est-ce qu’il voyait également cela comme un rendez-vous lui aussi ou plutôt un diner d’affaire ou même une soirée entre amis ? Au moins, avec sa réponse, je serais fixée, même si j’aurais peut-être autant aimé rester dans l’ignorance.

Nous nous dirigeons vers sa voiture où, tel un gentleman, il m’ouvrit la portière. « Merci. » Je lui dis alors, charmée. « Mais tu sais, je n’ai pas besoin d’autant d’attention. » Je les aime pourtant ces attentions, mais je ne voudrais pas qu’il croit que je suis femme à avoir besoin d’autant. La simplicité me convient tout autant et je ne lui en voudrais pas s’il n’avait pas ce genre de geste. La voiture démarra quelques instants plus tard et nous voilà à parler de l’absence du jeune homme. « Ca ne doit pas être évident de s’absenter aussi longtemps. Je ne sais pas si je pourrais personnellement. J’aime bien trop Austin et mes petites habitudes. » Un sourire en coin amusé prend place sur mon visage. Oui, je suis routinière et je l’assume parfaitement. Je sais aussi briser cette routine mais j’avoue qu’il y a un certain confort à ne pas avoir peur de l’inconnu. « C’est ton chat qui va être content de te retrouver ! » Je souris de nouveau, ne sachant pas s’il l’avait emmené avec lui pendant son voyage ou non.

Je mis quelques instants avant de répondre à sa question suivante. La vérité c’est que mon monde entier s’était écroulé quelques semaines plus tôt lorsque j’ai appris avoir un cancer du sein mais je ne me vois pas lui avouer, ou en tout cas pas maintenant. J’ai bien trop peur qu’il s’éloigne de moi, avant même que notre histoire ait potentiellement pu aller plus loin. Pourtant, un beau jour, je ne pourrais plus le cacher lorsque mes cheveux tomberont à cause de la chimiothérapie… Profitons tout de même de cette soirée et plus tard, si nous avons l’occasion de nous revoir, peut-être que j’aborderais le sujet. « Je ne crois pas. Enfin, rien n’a vraiment changé à Austin je crois… » Je tente de réfléchir aux dernières actualités mais rien ne me vient vraiment en tête. « J’ai redécoré mon salon, mais je ne suis pas certaine que ce soit l’actualité à laquelle tu t’attendais. » Je me mets à rire doucement. « Chez toi il devait y avoir une poussière monumentale par contre. » Continuais-je à rire.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Sam 13 Mai - 22:29



« Ça me fait plaisir, je t'assure. » Il aimait l'image que ça renvoyait, aimait ces habitudes gentlemans pourtant un peu passées de mode. Ça faisait sourire les gens, ça charmait les femmes. Et c'était un peu l'état d'esprit de Dorian ce soir, plaire à Aimee, la séduire, la convaincre. Il savait également que vu le peu de temps qu'il avait généralement à consacrer à ses compagnes, oui, ce genre d'attentions devenaient plutôt importantes. Ce n'était pas un énorme effort pour lui, de toute façon.
Naturellement, ils engagèrent la conversation. Dorian haussa les épaules. « Ça dure rarement aussi longtemps, heureusement. » Il ajouta, avec un sourire en coin. « Mes petites habitudes me manquaient aussi, ma maison, mes affaires ... Une chambre d'hôtel, c'est tellement impersonnel ... » Il aimait les cadres sur les murs chez lui, et ses vêtements bien cordés dans son garde-robe. Ses armoires de cuisine et avoir suffisament d'espace pour cuisiner, quand il en avait le temps. La lumière qui filtrait par les rideaux du salon le matin. C'était une petite maison, mais avec un ordre et un caractère particulier. Il laissa échapper un léger rire au commentaire sur son chat avant d'arquer légèrement les sourcils, coupable au travers de son amusement. « Ça parait mal si j'avoue que je l'avais amené avec moi ? » Heureusement qu'il savait faire semblant de supporter le ridicule.
Il offrit un large sourire quand elle fit le tour du peu de nouveauté d'Austin, sinon son salon fraichement re-décoré. « Au contraire, c'est exactement à ce genre d'actualité que je m'intéresse ! » Il haussa un sourcil un peu amusé, poussa la curiosité. « C'est réussi ? Quel teinte de couleur ? Il parait que ce sont les couleur chaudes, qui passent le mieux dans un salon ... » Il y avait un petit côté théâtral et exagégé à son ton, pour souligner la légèreté de ce sujet. C'était une soirée qui se voulait décontracté, Dorian était prêt à s'amuser sur tous les sujets.
Il haussa les sourcils à la seconde affirmation d'Aimee, hocha légèrement la tête. « Ça oui ... » Il avait une femme de ménage en réalité, qui passait presque tous les jours. Mais ça ferait trop pompeux de le dire. Il fit un sourire en coin. « Beaucoup moins de poils de chat sur le plancher qu'à mon habitude par contre ... » Sans Paria dans l'appartement, les planchers avaient eu un vrai moment de répis.
Il sortirent du quartier résidentiel, tournèrent sur une rue principale. « On est presque arrivé. » Rapidement, ils trouvèrent un stationnement. À peine sortis de la voiture, Dorian alla rejoindre Aimee, lui offrit son bras, avec un sourire. Et alors qu'ils se mettaient en marche vers l'entrée, le blond inclina lègèrement la tête vers sa compagne de la soirée, parla sur le ton de la confidence. « Prions pour que la musique de fin de soirée ne soit pas trop mauvaise ... » Il tourna le regard vers le sien, avec un sourire en coin. « Ils ont la mauvaise habitude de mettre des morceaux particulièrement ennuyant dans ce genre de soirée ... Comme pour convaincre les gens de ne plus jamais y retourner. » Rien pour la rassurer ? Au contraire, Dorian parlait sur le ton de la plaisanterie. Et si en effet, la musique s'avérait mauvaise, comme le politicien en avait l'habitude, ils iraient ailleurs. Lui avait appris à le supporter, mais il ne l'imposerait certainement pas à Aimee. Pas ce soir du moins.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 21 Mai - 19:43

Ses absences sont donc souvent moins longues. J’avoue que j’apprécie qu’il le précise car même si je n’ai pas de grandes attentes envers cet homme que je ne connais que très peu au final, je ne suis pas à savoir ce que réserve l’avenir. Sa compagnie est loin d’être désagréable et malgré nos échanges téléphoniques, j’avoue m’être langui de sa personne. Je ne suis pas certaine que si les choses évoluaient entre nous, je saurais attendre son retour pendant plusieurs mois. Oui, je ne suis pas très patiente en règle générale, un de mes grands défauts d’ailleurs. « Heureusement. C’est qu’on aurait du mal à se passer de toi. » Je me mets à rire doucement. « J’aurais bien du mal, moi, en chambre d’Hôtel. Déjà, il n’y a même pas de cuisine en général et manger tous les jours au restaurant, très peu pour moi. » Qu’on ne se trompe pas, j’aime sortir et me faire servir en mangeant des repas que je n’ai pas préparé mais j’aime aussi être derrière les fourneaux et dévorer mes propres plats. Je souris en apprenant que je ne suis pas la seule à avoir mes petites manies. « Oh non ! Ca parait… » Je cherche mes mots avant de finalement reprendre. « C’est mignon un tel attachement envers les animaux. » Cela démontre une certaine sensibilité que j’apprécie tout particulièrement.

Je lui avoue bientôt avoir redécoré mon salon, à défaut de lui annoncer les véritables nouveautés qui ne feraient que gâcher cette sublime soirée. Sa réaction me fait rire et je rentre aussitôt dans son jeu. « J’ai opté pour la couleur taupe avec un sol très clair. » Je passe même ma main devant ma bouche pour cacher ce sourire malicieux. « J’espère que les voisins t’ont au moins remercier de moins tousser. » Là encore, mon ton se veut léger. Il est bien connu que le poil de chat peut faire éternuer et tousser certaines personnes lorsqu’ils sont en trop grands nombres, d’où ma petite blagounette.

A  l’annonce du fait qu’on arrive bientôt, mon cœur se serre alors que le stress remonte et je reste alors silencieuse quelques instants. Dorian gare la voiture et moi, je regarde par la fenêtre. J’essaye d’apercevoir la soirée, d’éventuels autres invités, tout ce qui pourrait me rassurer. Je descends de la voiture et attrape le bras de mon compagnon, le serrant légèrement pour me donner du courage. « J’avoue que ce serait un bon point. Il est de coutume de danser dans ce genre de soirée ? » Si je demande, c’est que je ne voudrais pas paraitre idiote en bougeant mon popotin devant tous ces gens huppés. Et en voyant le monde autour de nous, je fais une grimace à la fois stressée et amusée. « Ca ne doit pas déranger tant que ça les gens vu le monde qu’il y a. » Je regarde ma robe une nouvelle fois, scrutant les tenues des autres femmes qui ont l’air bien plus élégantes. « S’il y a un bon buffet, je devrais pouvoir supporter de la mauvaise musique. » Je finis par rire.

On avance et Dorian finit par donner son nom aux personnes de l’entrée. J’ai vraiment l’impression d’être une VIP ce soir. Et bientôt, pour reprendre la discussion, je lui demande toujours assez bas sur le ton de la confidence : « C’est pas une chanteuse connue là-bas ? » Tout en pointant cette personne sur laquelle je suis incapable de remettre un nom, bien que la chanson me reste en tête…
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Mer 24 Mai - 1:45



Il esquissa un sourire discret en sentant les mains d'Aimee se resserrer autour de son bras, baissa un instant le regard pour les observer. Probablement un peu de nervosité, mais il trouvait ça charmant. Dorian, il aimait les femmes avec de la personnalité et du caractère, forcément. Mais il aimait également pouvoir être un pilier rassurant dans ce genre de situation. Beaucoup pour se rassurer lui-même, savoir qu'il n'était pas le plus vulnérable des deux, chose qu'il avait toujours évité dans une relation. Et au delà de ça, c'était flatteur. Il releva la tête, tout sourire, déjà fier à l'idée de passer la porte avec Aimee à son bras.
Il haussa légèrement les épaules à la question de la brune. « Ça dépend ... » Un sourire amusé vint prendre place sur ses lèvres. « ... Ça dépend à quel point les invités apprécient l'alcool ... » Ce n'était qu'à moitié une plaisanterie. La majorité des gens assistants à ce genre d'événement soignait leur image publique au moins autant que Dorian le faisait - quoiqu'avec beaucoup de flexibilité et de talent que le beau blond. Lui savait également retirer son veston pour exécuter quelques pas de danse quand l'ambiance s'y prêtais. Il finit par adresser un large sourire à sa compagne, un sourcil relevé. « Qui sait, si nous on va enflammer la piste de danse, peut-être que d'autre oserons suivre ? » Il avait le regard un peu joyeux à cette idée. C'est qu'il savait que lui et Aimee auraient l'air parfaitement géniaux si ça arrivait. Et c'est ainsi qu'il en venait à espérer de la bonne musique.
« Oui, la majorité des invités ont répondus à l'appel apparemment ... » Ce devait être en raison du caractère de la soirée; un gala de remerciement, plutôt que de financement. Toujours plus simple de se libérer du temps quand on sait que ce n'est pas pour se faire quémander de l'argent. À savoir tout de même que tous les invités de ce soir avait donc déjà donné à l'organisation initiatrice de la soirée, d'une manière ou d'une autre. C'est ce qui leur donnait cet allure un peu pompeuse. Il joignis son rire à celui d'Aimee à sa dernière réplique. « Bonne idée; on aura qu'à s'installer à côté du buffet ! » Dorian aussi avait un côté un peu gourmand, lui qui mangeait de manière si ennuyante au quotidien, par manque de temps.
Il entrèrent finalement dans la salle. Dorian saluait déjà de quelques regards et signes de la tête des connaissances, entrevues au travers des personnes glissant doucement sur le plancher ciré. En entendant la voix d'Aimee, toute discrète dans sa question, il pencha un peu la tête vers elle. Du regard, il suivit la direction qu'elle lui pointait. Il fronça légèrement les sourcils. « Hummm, en effet ... » Il laissa planer un court silence. « Elle ressemble un peu à Céline Dion, non ? » Il tourna la tête vers Aimee, et ça se voyait dans son regard, qu'il avait essayé de la faire marcher, gentiment. Il ne tarda d'ailleurs pas à rire. Bon joueur, il ne tarda tout de même pas à préciser. « Je suis à peu près certain qu'il s'agit de Melissa Nevary. Elle vient d'Austin alors ses chansons passent beaucoup à la radio ici. Elle a participé au Austin Music Festival l'été dernier aussi, si je me rappelle bien. » Aimee réaliserait bien vite qu'il connaissait peut-être un peu trop tout ce qu'il y avait à savoir à propos d'Austin. Mais comme ce n'était pas forcément son sujet de conversation préféré, elle était sauve.
Un grand monsieur chauve les aborda dans les secondes qui suivirent. Dorian lui serra la main avec un sourire. « Mr. Foster, je ne m'attendais pas à vous croiser ici ! » Il aurait également préféré que ce ne soit pas le cas. Ça faisait des mois que ce dernier le relançais sur un dossier qui n'avançait pas. Et qui n'était pas du ressort du politicien, évidemment. « Je vous présente Aimee Coldman. Elle est propriétaire des pâtisserie Coldman partout à travers Austin. » Il se tourna vers la brune, tout sourire. Ils se serrèrent la main, échangèrent quelque paroles et Dorian, forcément, ne décrocha pas son regard de la belle. Ça pouvait sembler inconcevable, mais il adorait voir les femmes évoluer dans ce genre de concept. Ça les lui rendait attirante. L'échange se termina toutefois quand Mr. Foster décida de faire son insistant, une fois de plus. « Désolé de vous parler de ça ce soir Dorian, mais au sujet de la vieille usine de circuit - » Dorian l'interrompit avec un air désolé. « Pardon de devoir vous interrompre, mais j'ai promis d'aller saluer la femme de Mr. Allen au plus tôt. » Il ajouta, avec un sourire en coin, faussement complice. « Et puis nous n'avons pas encore pris le temps de nous servir à boire, ce que je trouve parfaitement innacceptable. » Il salua l'homme, s'éloigna avec Aimee. Rapidement, il inclina la tête vers elle, pour murmure, lui confier. « Je t'assure, si je ne trouvais pas une parade, on en avait pour une heure au moins ... » Il lui offrit un regard entendu avant de sourire, avec une réelle complicité cette fois.
L'instant d'après, il se trouvait devant la table de consommations, d'où Dorian souleva élégemment deux coupes avant d'en tendre une à Aimee. « Ça par contre, c'était parfaitement sincère ! » Il fit un sourire amusé avant de soulever un peu son verre. « Santé ! »


Spoiler:
 

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Jeu 1 Juin - 19:20

« Il faut espérer car je risque de m’évanouir de honte si je suis la seule à me dandiner et que tout le monde me regarde. » C’est mon côté timide qui ressort, bien qu’avec Dorian à mes côtés, j’aurais peut-être le courage nécessaire pour affronter tous les regards. Il suffirait que je me plonge dans ses yeux ténébreux et que je ne vois plus que lui. Cela ne devrait pas être si difficile après tout, je me mets à penser tout en rougissant légèrement. Il n’est pas encore temps de s’affoler au sujet de la danse donc calmons nous. Je regarde une nouvelle fois la foule autour de nous. Rien de mieux pour passer inaperçu, malgré ce côté un peu flippant de ne pas être à ma place. Et si je jouais le rôle de cette femme d’affaire sûre d’elle que je suis censée être ? Après tout, ma présence ici serait bien plus crédible et je ne serais alors pas juste cette petite inconnue venue au bras du célèbre politicien. Je me mets à sourire. Ma notoriété pourrait peut-être me servir pour me sentir plus à ma place au final. Je redresse les épaules, me tenant alors fièrement au bras de mon compagnon. Mes yeux s’illuminent dès que l’homme m’annonce qu’on va s’installer près de l’endroit où se tient toute la nourriture, évidemment. Je vois déjà les crevettes se diriger vers mon estomac et je serais prête à me lécher les babines si nous n’étions pas dans un endroit rempli.

Puis, je remarque une personne un peu plus loin, que je pense connaitre de vue. Etonnant et pourtant… « Ah oui, c’est vrai ! » Je m’exclame. C’est sans doute à elle que je pensais, mais sans arriver à faire la distinction puisqu’il ne s’agit pas de la grande chanteuse québécoise. Tout s’explique. Je prends un air intrigué alors que le blond m’explique de qui il s’agit en réalité. « Melissa Nevary ? T’es sérieux ? Y’a une fille qui s’appelait comme ça dans ma classe en primaire. » Et aux vues de la jeune femme, nous semblons avoir approximativement le même âge. « Je savais pas du tout qu’elle s’était fait connaitre dans la chanson ! » Il faut dire que j’écoute plus les chaines de radio nationales que les locales, même si je pourrais me faire huer pour cela. « T’imagines ? J’ai été à l’école avec une star. » Comment je suis toute excitée et que je me sens trop fière… Finalement, je suis rapidement ralentie dans mon élan puisqu’un homme vient nous aborder.

J’observe les deux hommes user des politesses habituelles, tout en me maintenant à l’écart pour ne pas les déranger. Je sais à quel point l’homme dont je tiens encore le bras est important et je ne voudrais surtout pas le déranger dans ses affaires. Finalement, c’est lui qui me présente, ce qui me surprend presque autant que cela me fait plaisir. « Bonjour. » Je dis alors tout en lui serrant à mon tour. « Enchantée. » Un sourire polie vient s’appuyer sur mes lèvres. J’échange quelques mots au sujet de la boutique. L’homme me complimente sur la qualité de mes pâtisseries et m’avoue être un client régulier. Mais rapidement, il semble urgent qu’il aborde un sujet important avec Dorian. Et je me serais presque éclipsée si le blond n’avait pas fait diversion. L’éventualité de cette discussion m’aurait guère intéressée mais ça aurait pu être fun de voir comment Dorian se conduit dans son métier. J’en avais eu un aperçu lors de notre première rencontre mais rapidement, nous étions venus sur des sujets plus basiques. Il a ce charisme qui m’attire tant et je me mordille la lèvre inférieure sans m’en rendre compte alors que mes yeux se posent sur lui. Sur le chemin du départ, je glisse à mon partenaire après qu’il m’indique qu’il était presque obligé d’agir ainsi : « Oh, c’est pas beau de mentir. Je comprends mieux d’où te vient ta vocation pour la politique. » Je me mets à rire avant d’ajouter. « Je devrais me méfier quand tu me dis certaines choses du coup. Moi aussi tu pourrais me duper. » Je ne m’en inquiète même pas pour tout dire. Je suis d’un naturel enjoué et j’estime que si le jeune homme m’apprécie, il saura être sincère et dans le cas contraire, je saurais sans doute m’en rendre compte bien assez tôt. Je l’espère en tout cas…

Puis, il m’offre une coupe de champagne que je me fais un plaisir d’accepter. « Tu veux pas m’en dire un peu plus sur le but de cette soirée ? » Parce que pour le coup, j’aime bien être là mais ce serait mieux si je savais pourquoi… Il m’avait bien dit que c’était une soirée de remerciement mais pour qui et pour quoi restent un mystère.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Sam 10 Juin - 22:24



« Je ne te laisserais jamais aller épater la galerie toute seule, voyons ! » Il lui rendit un large sourire un peu amusé. Dorian n'écoutait peut-être pratiquement jamais de musique, il aimait bien danser. Il aimait bien danser quand il était bien accompagné. Ce soir, ça lui semblait donc une option intéressante pour terminer la soirée en beauté. Mais il était encore trop tôt pour y songer.
Ils reconnurent Melissa Nevary, de loin. Et quand Dorian confirma son identité auprès d'Aimee, il se laissa surprendre de sa réaction, un court instant. Mais elle venait d'Austin, le politicien se le remémora rapidement. Ça lui plaisait, ça aussi. Il s'amusa gentimment de sa réaction, haussant un sourcil, souriant. « Vraiment ? » Elles avaient à peu près le même âge, c'était possible. Austin était une grande ville, mais énormément de ses habitants n'était pas originaires de la ville même en réalité. Ceux qui l'était se connaissaient relativement souvent. C'était cette ambiance de petite ville dans une grande capitale. « Connaitre ... C'est un grand mot. » Il leva légèrement les yeux au ciel, un peu ironique, avant de laisser échapper un léger rire. C'était le genre de blague un peu vilaine qui était totalement son genre d'humour, mais qu'il n'osait pratiquement jamais faire. Sinon avec sa famille, sa minuscule poignée d'amis proches. Il se sentait suffisamment à l'aise avec Aimee jusqu'ici. Mais il surveillait sa réaction, évidemment. Il s'approcha légèrement d'elle à sa dernière phrase, lui répondit en hochant doucement la tête d'un air entendu. « Si ça se trouve, elle se dit exactement la même chose chaque fois qu'elle va acheter les meilleurs chausson aux pommes en ville ... » Son sourire s'étira. Est-ce qu'il avait déjà été mentionné que Dorian excellait dans l'art du compliment ? Et que, par conséquent, il adorait en donner, forcément.
Ils croisent M. Foster. Mais Dorian met rapidement fin à l'échange; il n'a pas particulièrement envie de parler affaire ce soir. Contrairement à son habitude, il est accompagné. Et ça change un peu la donne. C'est ainsi qu'il ment habilement avant d'entrainer Aimee loin de cet homme et ses discussions ennuyantes. Il laisse échapper un léger rire à la fausse réprimande de la brune. « Je n'aide pas vraiment la réputation des politiciens là, pas vrai ? » Il secoue légèrement la tête, riant toujours légèrement. Cette réputation de menteurs n'était malheureusement pas complètement fondée sur du vent. Il prit un air faussement mystérieux quand elle mentionna qu'il pourrait lui mentir, à elle aussi. « En effet, je pourrais ... » Un mince sourire s'installa bien vite sur ses lèvres. « ... Si tu commençais à vouloir discuter relancement d'usine, financement de projet, création d'emploi et développement de programmes sociaux. » Il pencha légèrement le visage vers elle. « Autrement, tu n'as rien à craindre. » Son sourire s'étira un peu plus alors qu'il lui faisait un clin d'oeil malin.
En vérité, Dorian avait déjà menti à ses exs copines. Il était de ceux qui trouvait que toute vérité n'était pas bonne à dire et que les petites mensonges innofensifs, disséminés par-ci par-là, contribuait aux bien être des relations sociales. Ce n'était jamais rien de gros - ça Dorian se le gardait pour les gens qu'il n'aimait pas - mais il n'était pas toujours 100% honnête. Pas même avec sa famille. L'honnêteté absolue, il trouvait ça ridicule et inutile. Quand une femme lui demandait si sa nouvelle coupe de cheveux lui allait bien, un énorme sourire de fierté collé au visage; il répondait toujours oui. Savoir que ça ressemblait à un palmier aurait gâché sa journée et n'aurait franchement servi personne.
Ils se retrouvèrent très rapidement près de la table d'alcool, verres de champagne à la main. Dorian apprécia une première gorgée; il n'était pas de mauvaise qualité. Puis il glissa élégemment et naturellement sa main libre dans sa poche avant de répondre à la question d'Aimee. « C'est un petit gala de remerciement pour tous les donateurs à la dernière campagne de la fondation de l'Austin State Hospital. Ils ont fait une campagne en fin d'année dernière pour financer leur unité de recherche sur les maladies dégénératives. » Dorian s'en souvenait parfaitement. L'hôpital avait mené une campagne assez irréprochable. Il c'était assuré que l'organisation du partie démocrate au Texas fasse un don, au moins relativement généreux. Et il en avait lui-même fait un, mais bien trop modeste pour être invité au gala de ce soir, si ce n'était de son poste. Il fit un sourire à Aimee. « Nous représentons donc ce soir le don du partie démocrate. » Toujours souriant, il fronça légèrement les sourcils en hochant la tête, l'air faussement sérieux. « Et l'hôpital te remercie de ta générosité. » Il découvrit ses dents avant de prendre une nouvelle gorgée de champagne, fixant toujours les prunelles brunes d'Aimee.
Il lança un regard vers les tables d'amuse-bouches avant de hausser un sourcil à l'attention de la patissière. « On va goûter ? »

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Lun 19 Juin - 19:05

Qu’il m’accompagne sur la piste de danse, projet intéressant que je compte bien mettre en œuvre d’ici la fin de la soirée, mais en attendant, il semble surpris que je puisse connaitre la chanteuse. Je dois dire que j’en suis la première étonnée mais la vérité, c’est que je n’ai que de vagues souvenirs de mes années primaires et donc de cette femme, enfant à l’époque. Il n’y a que son nom qui m’est revenu à l’esprit alors que le blond l’a mentionné. Et je ris à ce que je prends pour une blague. « Je vois que je ne suis pas la seule à user de l’humour noir. » Je n’aime pas critiquer les personnes et je suis d’un naturel plutôt généreux et gentil je dirais mais tout de même, lorsque c’est en privé, je ne me prive pas de ce genre de commentaires, pas forcément méchant pour autant. « Tu veux dire qu’il y a plein d’invités, qu’ils ont récoltés des milliers, voir millions de dollars mais qu’ils n’ont pas les moyens de faire venir une star digne de ce nom ? » Je lui glisse pas trop fort pour que personne n’entende autour de nous, sur le même ton qu’il a usé précédemment. Oui, c’est une forme d’ironie qui me vient. « Sauf que moi, à part à Austin, je n’ai vraiment aucune notoriété et ce sont souvent mes parents que les gens associent aux pâtisseries. » Après tout, c’est eux qui ont lancé les boutiques il y a plus de quarante ans maintenant et moi, je n’en suis propriétaire que depuis quelques années. Pas de quoi me donner tout le mérite. « Mais je te remercie ! Je te réserverais pour le petit déjeuner, si un jour on a l’occasion d’en prendre un ensemble. » Je dis, accompagné d’un sourire malin qui signifie beaucoup. Est-ce une invitation de ma part ? Oui, je l’avoue puisqu’à cet instant, j’ai complètement occulté mon cancer et tout ce qui va avec. Je me retrouve en pleine santé, heureuse, prête à affronter l’avenir dans les meilleures conditions au bras de ce bel apollon si toutefois il le désire.

Après la discussion avec M Foster et une fois que nous avons réussi à s’échapper des griffes de ce vieil homme, me voilà à parler du côté mensonger que je suspecte chez mon partenaire. « Nan. » Je dis avec une grimace qui veut tout dire, suivi d’un petit sourire amusé. Il faut dire qu’en dehors de cet homme, j’ai vraiment une piètre opinion des gens de pouvoir et je ne lui ai jamais caché. « Mais bon, j’imagine que je dois être sauvée dans ce cas parce que ce ne sont pas mes sujets de discussion favori ! » Je fais mine de réfléchir avant d’ajouter. « Bien que je pensais te parler d’un projet qui me tient à cœur… La reconstruction du pont abandonné près de Bufflington… J’ai entendu dire que le maire était contre, ce qui me révolte complètement… » Et mon air sérieux se transforme rapidement en amusement étant donné que ce n’est qu’une taquinerie. Et je guette sa réaction avec impatience, même si je me trahis déjà. « Tu vois, moi aussi, je sais feindre un intérêt pour des choses qui ne m’intéressent pas. » J’ajoute avec mon sourire tout fier quelques secondes plus tard.

Et j’en viens à lui demander le but réel de cette soirée. « J’aurais su, j’aurais donné quelque chose. » Je ne peux pas vraiment me le permettre mais ne serait-ce qu’une centaine de dollars, ça aurait déjà été ça. Et me voilà à me pavaner, comme si j’étais une donatrice généreuse. Instantanément je m’en veux. « Tu penses qu’il est trop tard ? » Je pourrais toujours… Faire je ne sais trop quoi pour me rattraper non ? Ce n’est rien… Dorian a sans doute donné assez pour deux non ? Je reprends un peu d’aplomb. J’imagine que ses finances se portent mieux que les miennes. Un politicien c’est censé avoir un bon salaire… Ou pas, j’en sais rien en fait. Et puis, ce n’est pas son argent qui m’intéresse, c’est juste lui… J’essaye juste de me rassurer par rapport à l’image que je renvois… Cela n’a pas l’air de le chambouler en tout cas et il me propose d’aller manger un bout. « Oui. » J’avale aussitôt deux grosses gorgées de champagne, jusqu’à finir ma coupe, ce qui est loin d’être poli. « T’es plutôt poisson ? Viande ? Oh non, surtout, ne me dis pas que t’es végétarien !!! » Je lui sors avant même qu’il m’ait dit quoi que ce soit qui me laisserait penser ça.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 25 Juin - 2:20



Dorian hoche la tête d'un air entendu, amusé, complice. « J'en suis secrètement un grand fan ... » Un coin de ses lèvres se releva un peu plus, rassuré qu'il était de cette réaction. Le politicien n'était pas vraiment foncièrement méchant. Mais il n'était pas instinctivement gentil non plus, même si il cachait trop habilement cet aspect de sa personnalité. Et il avait évidemment souhaité qu'Aimee ne fasse pas partie de cette catégorie de gens choquée par les blagues passablement vilaines - parce qu'énonçant des vérités, bien souvent, et que la vérité est presque toujours vache.
Dorian esquissa un moue faussement déçue. « J'admet qu'ils auraient pu faire un petit effort, en apprennant que l'on allait être présents ... » Il laissa échapper un léger rire à cette nouvelle farce, faussement prétentieuse. Même si au fond, c'est vrai que le blond avait tendance à ne pas se considérer comme n'importe-qui, comme monsieur-madame tout-le-monde ... Et il classait Aimee dans cette même catégorie, avec lui. Malgré cette modestie dont elle faisait preuve, évoquant surtout le travail et la notoriété de ses parents. Dorian, il trouvait ce genre de réponse et de réaction parfaite. Mais il se disait aussi que la notoriété, ça se travaillait. Ils y travailleraient.
Le blond leva brièvement les yeux vers le plafond, l'air faussement rêveur. « Hmmmm, ça ferait un magnifique début de journée tout ça ... » Invitation sérieuse ou pas, Dorian se réjouissait de ce petit sourire charmeur qu'elle lui avait lancé. Et qu'il avait d'ailleurs retourné sans aucune hésitation.

Les sujets de politique, qui arrivaient toujours au moment où Dorian ne souhaitait pas parler politique, travail ... Ça arrivait dans les faits assez rarement, mais ça avait été le cas ce soir. Le pauvre M. Foster avait donc fait les frais de l'habile talent de menteur du blond. Rien de bien méchant, juste de quoi s'éclipser avec sa compagne, qui ne manqua tout de même pas de le blaguer sur le sujet. De le blaguer avant de prendre un ton un brin plus sérieux, pour aborder une histoire de vieux pont ... Dorian haussa légèrement un sourcil, les lèvres légèrement pincées, respectueusement. Sérieusement ? Heureusement, non. Le visage d'Aimee prit rapidement des airs de rires, enchanté et fier d'avoir sû si bien le piéger. Chacun son tour. Il laissa échappé un léger rire, leva les yeux vers le ciel, amusé. Mais ce n'est pas ce qui le charma le plus. « Tu vois, moi aussi, je sais feindre un intérêt pour des choses qui ne m’intéressent pas. » Voilà, là, à cet instant, il était vraiment parfaitement captivé. Son sourire s'étira doucement alors que ses yeux, ancrés aux pupilles d'Aimee, s'illuminaient d'un peu d'admiration. Il ne répliqua rien. C'était déjà parfait.

Il lui expliqua le but de la soirée. Et la rassura rapidement, quand elle exprima un brin de culpabilité, à l'idée de n'avoir rien donné. Il posa une main rassurante sur son bras. « Il n'y a vraiment pas de mal, ils n'ont même pas solicité directement la population, si je me souviens bien. » Plutôt les organisations de la ville, les entreprises, ou les riches familles ou individus reconnus. Le genre de recherches qu'ils cherchaient à financer coûtaient cher, et il n'était pas à la rechercher de quelques billets seulement, grapillés ici et là. Il se pencha légèrement vers elle, avoua, avec un sourire rassurant. « Si il ne s'agissait que de mon don à moi, je n'aurais pas été invité, je t'assure. » Il fit une petite moue de constatation en parcourant rapidement la salle du regard. « Comme probablement la majorité des gens présents ce soir ... » Ses pomettes se relevèrent alors qu'il souriait à l'attention d'Aimee, confiant. Tout le monde ici représentait quelque chose d'un peu plus gros. Et aucun des ces habitués au luxe et aux apparences ne se sentait coupable d'y être pour autant.

Ils se dirigèrent vers le buffet, et Dorian s'amusa un instant de voir la pâtissière terminer son champagne avec autant d'enthousiasme. Ou de stress ? Qu'importe, il trouvait ça mignon, quoique légèrement mal vu dans ce genre de soirée. Aimee avait une candeur qui semblait pardonner ce genre de légers faux pas. « Aaaah, c'est trop difficile comme question ! » Il secoua rapidement la tête tout de même, pour tout de suite mettre K.O ce malheureux choix de régime alimentaire. « Végétarien, jamais ! » Puis il adopta un air un peu songeur. « J'ai toujours eu un faible pour les fruits de mer je dirais ... » La proximité des ports à Seattle probablement. La fraicheur des produits, l'odeur de la mer. Ses sourcils se plissèrent dans un air de dilemme faussement douloureux. « D'un autre côté, une belle pièce de viande rouge grillée sur le barbecue ... » Il finit par lever légèrement les yeux au ciel, avec un air amusé. « Quel indécis je fais ... » Il se retourna vers Aimee, un sourcil relevé. « Et madame la pâtissière alors, qu'est-ce qu'elle préfère ? Je connais déjà sa dent sucrée, mais pas ses préférences pour le plat de résistance ... » Il esquissa un sourire en coin, malin, avant de pointer un petit plateau doigt. « Crevettes cajuns ? »

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Ven 7 Juil - 18:57

Ses réactions et réflexions sont tout ce que j’attends d’un homme dans son genre et je me mets à rire à la plupart d’entre elles, souvent d’une manière assez douce, comme je sais si bien le faire. Je suis notamment heureuse qu’il approuve mon humour et mon invitation à petit-déjeuner. Les prémices de cette soirée sont décidemment des plus encourageants, moi qui avais de sacrés appréhensions. Je finis même par l’avoir avec mon histoire de pont et je m’en félicite secrètement. S’il veut jouer à savoir lequel de nous deux est le plus malin et le meilleur comédien, je pense que je pourrais être une rivale de choix, bien que je perdrais sans aucun doute. Ca pourrait être fun mine de rien.

« Ah oui d’accord. » Je n’ai tellement pas l’habitude des demandes de fonds que la méthode dont ils peuvent d’y prendre m’échappe. Je ne devais pas être assez importante pour être sollicitée dans ce cas, s’ils ont choisi précieusement le nom des donateurs potentiels, donc pas de crainte à avoir finalement. Bon, oui, si j’avais su j’aurais quand même souhaité faire un geste mais il sera toujours temps d’aller visiter les malades de l’hôpital dès que j’aurais un peu de temps. « Monsieur n’est pas aussi généreux que ce qu’il laisse paraitre. » Là aussi je le taquine. Tout ceci n’est pas tellement une question de générosité car il y a plusieurs choses qui rentrent en ligne de compte : les moyens de chacun, l’équité pour toutes les causes que l’on soutient… Je suis le genre de femmes qui estime qu’il vaut mieux donner un peu à tout le monde que tout à une seule personne ou cause.

On s’approche du buffet et on commence à parler nourriture. « Oui s’il te plait. » Je réponds alors qu’il me propose des crevettes. Fruits de mer. Pièce de viande rouge grillée. J’en ai l’eau à la bouche immédiatement et mes yeux s’ouvrent, brillants de mille feux à l’évocation de tout ces mets. « Je dirais bien que j’aime tout ce qui se mange. » Je ris de bon cœur. « Fruits de mer et viande grillée, j’approuve ! J’adore aussi les légumes, les féculents… » Il va croire que je suis une femme facile à force ahah… « Je dois avouer avoir un petit faible pour la cuisine italienne quand même. » Une bonne pizza cuite au four, ou des pastas faites maison avec l’accompagnement qui convient bien, c’est juste divin. « Par contre, je suis moins friande de tout ce qui est hamburger frites. » Ouais, pour le coup, nous, les américains, nous ne savons pas vraiment cuisiner correctement… Bref, je ne suis pas si certaine que les détails l’intéressent.

Et puis, voilà qu’une femme vient nous déranger, ou plutôt, elle s’adresse à mon compagnon. « Doriannnnnnn » J’ai l’impression qu’elle insiste lourdement, comme si c’était une vieille connaissance qu’elle est heureuse de retrouver. « Quel plaisir de vous revoir. » Pas si sûr qu’ils se connaissent si bien que cela finalement mais qu’est-ce qu’elle lui veut celle-là ? « Que devenez-vous ? Votre projet… » C’est plus fort que moi, je la coupe dans son élan. « Excusez-moi madame. Aimée Coldman enchantée. Monsieur Hayes et moi avions une conversation passionnante au sujet des maladies dégénératives et les meilleures méthodes pour aider les gens qui en souffrent. On est là pour ça après tout… Alors si vous voulez bien, je vous le pique le temps de terminer notre discussion. » J’affiche mon plus beau sourire, incroyablement faux évidemment et je prends Dorian par le bras pour l’emmener quelques mètres plus loin. « J’espère que ce n’était personne d’important ?! » Parce que si c’est le cas, il y a quand même un risque qu’il ne soit pas content… « Je n’avais pas trop envie de te partager. » Je lui confies bientôt, sous un faux air d’excuses.
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 16 Juil - 23:43



Il joignit son rire au sien. Il avait toujours été gourmand, même si c'est quelque chose qui ne s'exprimait pas au quotidien. De la bonne nourriture, oui, mais en bonne compagnie. Ou alors dans le cadre d'une longue soirée libre, en voyage aussi, beaucoup. La détente, le rire, le plaisir. Ce n'était pas exactement des choses quotidiennes pour lui, alors il se nourrissait de banalités et appréciait ses rares moments gastronomiques. C'était plaisant de voir que c'était quelque chose qu'il partageait avec Aimee. Il avait déjà en tête le nom de certains restaurants où il souhaitait aller depuis longtemps ...
Il haussa des sourcils gourmands. « Ah oui, la cuisine italienne ... Toujours délicieux. » Il la regardait, elle, avec ses pomettes relevées et élégement maquillées, et ne pouvait s'empêcher de penser qu'à cet instant, c'était elle qui avait un petit quelque chose de délicieux. C'était laisser son esprit divaguer un peu de la discussion initiale, alors il n'en dit rien, se contentant d'étirer un sourire charmé avant de commenter sa dernière affirmation. « Je connais certains endroits où ils sauraient te plaire je crois ... » Il lui offrit un sourire un peu malin. Il pensait à ce petit resto de coin de rue au sud de la ville, où il n'était d'ailleurs pas allé depuis une éternité. Petit repère solitaire au cours de ses deux premières années d'université. Oui, ça pourrait être bien de l'amener là.
Il détourna la tête en sentant une main intrusive effleurer brièvement son bras. Et une voix trop perchée prononcer son prénom. Une jeune femme. Carter de son nom de famille, si sa mémoire était exacte ? Ils avaient eu à travailler ensemble l'espace de quelques rencontres à peine. L'aménagement d'un local que la ville avait racheté. Il força un sourire, tout de même parfaitement convainquant, accompagné d'un hochement de tête. « Mademoiselle Carter. » Elle enchainait les salutations et questions, et Dorian cherchait déjà dans sa tête la façon polie de couper court à cet entretient.
Il n'eut à mettre en pratique aucune de ses idées. Aimee intervint.
Il l'observa parler, un peu d'admiration dans les yeux face à ce mensonge énoncé d'un air si convaincu, doux malgré tout. Comme lors de leur première rencontre, elle brilla un peu plus par son audace. Il salua d'un semblant de signe de tête la pauvre ignorée et suivi Aimee un peu plus loin sans broncher. Il esquissa un sourire en coin à sa question. « Même si ça l'avait été ... » Il aurait fait comme avec son autre monsieur un peu plus tôt et aurait trouvé une raison de s'éclipser. Il La sortie publique, elle ne lui faisait plus tellement envie ... Il voulait simplement pouvoir continuer de discuter avec la brune. Il avait fait acte de présence, ce qui était le minimum, mais rien ne le contraignait à plus. C'est pourquoi il sauta sur l'occasion de son dernier commentaire - qu'il ne manqua pas de prendre comme un énorme compliment - pour répliquer. « Le mieux ce serait peut-être d'aller ailleurs alors ? » L'idée lui était venu spontanément. Il haussa un sourcil, avec un petit sourire, essaya de se montrer convainquant. « Il y a un petit café pas trop loin ... On s'installe et on prend un verre, tranquilles. » Il s'approcha un peu, ajouta comme une confidence. « Ça me permettra d'enlever mon veston, il est un peu trop chaud je trouve ... » Il lui offrit un regard amusé. La bonne excuse ... Oui, c'était sûrement un peu paradoxal de lui proposer de s'éclipser alors que c'est lui qui l'avait invité à ce gala, plutôt qu'à un rendez-vous privé. Mais il n'y aurait aucune conséquence à partir, et Dorian voulait se laisser porter par le fil de la soirée. « Alors ? » C'était à ses yeux une bonne idée. Ne plus se faire interrompre par monsieur ou madame untel. Et puis, Aimee lui avait déjà prouvé, par ses mots et ses gestes, qu'elle était parfaitement capable d'évoluer dans ce genre d'environnement. C'est tout ce qu'il avait voulu confirmer. Et maintenant ils pouvaient quitter et vraiment profiter de leur soirée.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Jeu 27 Juil - 13:20

« Faudra que tu me fasses découvrir ça ! » Je lui dis en réponse à son invitation implicite alors qu’ils mentionnent des endroits qui devraient me plaire. En tout cas, c’est ainsi que je prends les choses et s’il prévoyait de me donner uniquement la liste des lieux afin que j’y aille seule, tant pis. Il faut aussi savoir provoquer sa chance dans la vie et vu que je risque de ne pas être aussi séduisante pendant encore bien longtemps, je ne compte pas gaspiller une seule minute.

Puis, nous sommes interrompus par une femme que je m’empresse d’envoyer balader à ma manière afin de garder ce partenaire de soirée pour moi seule. Je ne suis pas très partageuse parfois… Je suis soulagée de voir que l’homme ne m’en veut pas. Ce style de geste est souvent à double tranchants, même si je n’ai pas tellement réfléchi avant d’intervenir. Du coup, je lui souris, une manière de lui indiquée que je ne suis pas tellement désolée de ma manière d’agir. Je sais prendre les devants quand il le faut et ce soir, clairement, j’ai envie d’un moment privilégié avec ce jeune homme. Nous ne serons pas coupés par sa secrétaire ce coup-ci, et il n’est pas censé s’envoler pour un voyage d’affaires donc c’est l’occasion ou jamais depuis plusieurs semaines, voir mois que j’attends ça. Oui oui, je m’accorde le droit d’être égoïste pour une fois. Aimée Coldman aussi a le droit au bonheur, même si tout le monde semble vouloir interrompre.

« Et louper la danse à la fin ? Ce serait bien dommage. » Ironique, je fais mine d’être triste de louper la suite des festivités alors qu’évidemment, il n’en est rien. Sa remarque sur son veston me fait rire. Comme s’il avait besoin de cette excuse. « Vous êtes mon chauffeur pour la soirée, je vous rappelle, Monsieur le futur président, donc je n’ai pas vraiment d’autres choix que de vous suivre. » Je lui dis d’une voix pompeuse à l’extrême, parfaitement imitée avant de laisser échapper un petit rire. Je n’ai plus envie de le persuader de rester, ou même de lui demander s’il est sûr de vouloir s’en aller parce que clairement, je me sentirais mieux ailleurs. Le café dont il parle me semble parfait alors je le prends par la main avant de filer en direction du parking, tout en faisant mine d’être discrète pour que personne nous voit partir. « T’avais personne à saluer avant de partir j’espère ? » Je lui glisse, tout en lui jetant un regard espiégle, en cours de route avant qu’il ne soit trop tard pour faire demi-tour.

Une demi-heure plus tard environ, nous arrivons dans le fameux café. J’ai laissé le bel apollon conduire, évidemment. Je m’installe et je suis prise d’un léger frisson, la climatisation étant mise un peu trop fort à mon goût après la forte chaleur de l’autre soirée. Mais rapidement, j’attrape le menu afin de voir ce que je vais bien pouvoir déguster. « Ils font du chocolat viennois. » Je remonte bientôt mon regard pétillant vers Dorian. « Ca fait juste une éternité que j’en ai pas bu. » Je me mets à sourire. Je sais que je peux être d’une banalité déconcertante quand je m’y mets. « Ca te géne si je prends une barquette de frites avec ça ? Les crevettes étaient bonnes mais c’est pas ce qui nourrit vraiment. » Je me mets à sourire. La vérité, c’est que je commence à me sentir faible et que j’ai besoin de quelque chose de bien gras pour reprendre des forces. J’ai trop peu mangé aujourd’hui à cause des médicaments alors pour une fois que l’appétit s’ouvre…


Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 13 Aoû - 17:17



Dorian fit mine de se souvenir, avec un air faussement déçu. « Ah oui, cette fameuse danse … » Il eu un petit sourire en coin. « C’est vrai que ce serait dommage pour tous les autres invités, de ne pas avoir le plaisir de nous voir voler la vedette sur cette piste … » Il avait cru comprendre qu’Aimee n’éprouvait pas de malaise face à son ego pour le moins bien alimenté. Si jamais ça changeait, Dorian maitrisait également parfaitement la fausse modestie, mais il l’a trouvait beaucoup moins divertissante. La brune savait de toute manière s’amuser, ça se voyait quand elle souriait. Il y avait la malice au coin de ses lèvres et ce magnifique pétillement rieur dans ses pupilles.
Son sourire s’étira en l’entendant l’appeler « Monsieur le futur Président ». C’est qu’elle avait déjà parfaitement saisis l’ampleur de ses ambitions ? Ça sonnait dans tout les cas flatteur et doux à ses oreilles. Et Aimee lui apparut à cet instant comme une parfaite première dame. Mais il préféra blaguer un peu, plutôt que de trop exposer l’étendue de sa prétention. « Pas d’autre choix que de me suivre ? Je n’avais pas réalisé que j’avais autant d’emprise … » Il s’approcha légèrement, ajouta en murmurant, toujours blagueur. Quoique. « C’est que ça me donnerait presque des idées ... » Il se recula, haussa un sourcil, mais laissa rapidement échapper un rire amusé. Ils devaient être drôlement beaux à voir, riant ensemble tous les deux.
Aimee s’empara rapidement de sa main, l’entraina vers l’extérieur. Dorian ne put s’empêcher de jeter quelques coups d’oeil à la salle sur son chemin vers la sortie. Regarder une dernière fois les invités, offrir quelques rapides signes de tête. Évidemment, d’un point de vu politique, il aurait pu mieux optimiser sa présence à cet événement. Mais reporter son regard vers la chevelure brune qui le trainait avec audace vers le stationnement suffisait à le convaincre que le politique pouvait attendre. Face à l’air espiègle d’Aimee, il se permit de plaisanter. « Le secrétaire à la Santé risque de m’en vouloir un peu, mais … Je ne manquerai pas de lui transmettre le nom de la coupable. » Son sourire s’étira un peu. Impossible sûrement, de dire s'il était vraiment sérieux.
Ils arrivèrent rapidement au café. C’était un joli petit endroit, suffisamment calme à cette heure. Seulement un petit groupe d’amis jouant aux cartes, quelques couples autour d’un chocolat chaud, une petite famille en pleine retrouvaille. Ils se posèrent dans un coin tranquille. Voyant la chaire de poule sur les bras d’Aimee, Dorian retira son veston, ne lui donna pas vraiment le choix. Il alla le poser sur les épaules de la pâtissière, déjà assise. « Tient, ce sera plus confortable avec ça. » Il lui offrit un chaleureux sourire. Et roula légèrement les manches de sa chemise, parce que lui n’avait pas froid du tout. Puis il s’installa face à elle, heureux de la sentir nettement plus à l’aise que précédemment, charmé de voir ses pommettes se redresser à la simple évocation d’un chocolat viennois. Dorian découvrit ses dents. « Chocolat Viennois ce sera. » Ça lui manquait à lui, l’émerveillement pour les petites choses. C’était beau à voir.
Il laissa échapper un léger rire quand elle demanda la permission pour des frites. Il s’empressa de lui confirmer. « C’est moi qui offre, alors tu prends tout ce que tu veux ! » Il se pencha légèrement au dessus de la table, l’air malin. « Tant que tu accepte de partager avec quelqu’un d’aussi affamé que toi. » Son sourire s’étira un peu.
Le serveur vint prendre leur commande. Dorian se laissa lui aussi tenter par un chocolat viennois, par lequel sa dent sucrée serait probablement satisfaite. Quoique, en plus de la barquette de frites, il commanda des amandes enrobées de chocolat. Et face à l’expression d’Aimee, il trouva utile de lui faire part tout de suite de ce petit détail. « J’ai une petite addiction au sucre … » Il se recula un peu sur sa chaise, se désigna élégamment. « Je le cache bien, pas vrai ? » Il haussa un sourcil, esquissa un sourire amusé. Puis il se re-pencha sur la table. « Heureusement que tout le monde n’a pas entendu nos discussions de ce soir; on passe pour deux accros à la nourriture toi et moi. » Et ça l’amusait beaucoup à vrai dire. Lui qui adorait manger mais qui n’avait jamais vraiment personne avec qui en parler, sauf quand ses soeurs étaient là, aussi gourmandes que lui. Aimee lui permettait vraiment de penser à autre chose qu’au boulot. Ça faisait tellement de bien à vrai dire. Paria l’aimerait sûrement beaucoup aussi …

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Lun 21 Aoû - 21:05

Comment ne pas rire à chacune des paroles du jeune homme. Je me demande bien quelles idées ça peut lui donner quand même, même si j’ose espérer que ce sont les mêmes qui me viennent en tête. A ce moment là, je ne pense plus à rien d’autre qu’au moment présent et autant dire que ça fait un bien fou. Aux côtés du politicien, je me sens pousser des ailes et j’ai une confiance en moi, pourtant presque inexistante le reste du temps. C’est étrange tout de même, de rencontrer quelqu’un qui nous fait nous dépasser et pourtant, ça semble si naturel. « Je ne vois pas du tout de quoi tu parles. » J’enchaine alors, faisant ma petite innocente.

« Tant pis ! Je suis sûre qu’il ne m’en voudra pas. » Je souris alors, bien qu’en moi monte un tourbillon de pensées négatives. Avec tout l’argent que je vais dépenser en soins dans les prochains mois, non, il ne pourra pas m’en vouloir. Et puis, qui peut en vouloir à une femme atteinte d’un cancer ? Ce serait un brin inhumain quand même ! Allez hop, on chasse ces vilaines pensées et on continue à sourire et à oublier, parce que c’est bien mieux !

Je n’étais pas si mal dans son veston et je dois dire que j’apprécie particulièrement le geste. Je lui souris et me noies dans ses yeux. Il n’aurait aucun mal à faire chavirer mon cœur, si seulement je n’avais pas cette épée de Damoclès au dessus de la tête. « Merci. » Je lui dis alors sur un ton des plus doux. Puis, je me penche sur l’idée d’un chocolat viennois, ce qui ne tarde pas à ramener mon sourire. « J’vais prendre double dose dans ce cas ! » J’ajoute, maline, lorsqu’il me parle de partager. Manquerait plus que je n’ai que quelques bouts de patates à me mettre sous la dent.

« J’aurais pas deviner ! » Pourtant, je suis aussi fine, voir même anorexique selon les dires de certains. Depuis ma plus tendre enfance, je mange sans grossir. « Je vois pas le mal. » Je dis encore un fois avec un petit air innocent. « Moi aussi je le cache très bien. » Mais le sourire qui suivit s’en alla très rapidement alors qu’une crampe me prend à l’estomac : résultat d’une semaine sans vraiment manger. Une grimace le remplace mais je tente de rapidement reprendre mes esprits. Décidemment, les crises sont de plus en plus fréquentes et bientôt, je ne pourrais plus cacher la vérité à qui que ce soit. « Désolée… Ca a dû passer de travers tout à l’heure. » Je tente de le rassurer bien que j’ai peur de ne pas être vraiment crédible.

Désormais, il va falloir changer de sujet et très rapidement si je ne veux pas qu’il me propose de rentrer illico presto. « Tu vois le jukebox là-bas ? Tu penses qu’ils ont une de ces vieilles chansons qu’on voit dans les films ? » Je me lèverais bien pour aller voir mais je sens que je n’irais pas bien loin tellement mes jambes sont frêles. « Tu veux pas aller nous choisir un morceau et m’impressionner par tes gouts musicaux ? » Je lance alors dans un énième élan pour faire diversion.

Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 1124
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Daylight
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Lily √ A good night
Braeden √ Fausse tranquilité


SHIP DU MOMENT
Spoiler:
 


FANTASME ULTIME
Spoiler:
 


Bloc notes : EN CE MOMENT :
- C'est un bel été
- Il aime bien Aimee
- Samuel l'impressionne
- Ses soeurs sont en visite
- Il profite du festival

PRÉSENCE RÉDUITE
Pour des raisons personnelles, merci de votre patience les loulous, vous êtes beaux et je vous oublie pas
π Que la force soit avec moi π

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Dim 3 Sep - 5:11



« Et pourtant il n’y a sûrement pas plus grand amateur de pop-tarts que moi à Austin ! » Il avait ouvert de grands yeux amusés, un peu gourmand, avant de se pencher au dessus de la table de nouveau. « Mais ça, ça peut rester entre nous. » Il esquissa un petit sourire en coin, passablement amusé. Même si c’était vrai; il préférait décider lui-même de ceux qui possédait les détails de sa vie. Quels détails partager surtout.
Avec certains, parler de son chat lui faisait gagner des points. Avec d’autres, ça lui donnait l’air niais. Pour certains, son goût pour le sucre était un joli soupçon d’innocence. Pour d’autres, un sérieux manque de contrôle et de discipline. Et donc savaient seulement ceux à qui il était certain que ça plairaient.
Il allait lui répondre, après qu’elle ait elle-même affirmé savoir bien le cacher. Il avait l’intention de poursuivre le ton léger de la discussion, mais le visage d’Aimee se crispa subtilement alors qu’une petite grimace prenait place sur ses lèvres. Les sourcils de Dorian se froncèrent alors qu’il s’avançait un peu au dessus de la table. « Est-ce que ça va ? » Elle remit la faute sur les quelques hors-d’oeuvres qu’ils avaient ingérés plus tôt dans la soirée. Il se recula un peu contre son dossier, mécontent de cette tournure d’événement. « J’espère vraiment qu’il ne nous on pas servi des aliments pas frais … » Un rictus un peu agacé avait brièvement pris place sur ses lèvres. Il s’était retint de dire à voix haute Ils en entendront parler. Dorian avait parfois cette attitude de personne importante qui se sait importante qui se sent insulté quand on ne le traite pas comme tel. Il la savait désagréable, tentait au mieux de la masquer.
C’est pourquoi il ne tarda pas à retrouver son sourire le plus complet à l’observation d’Aimee. « Probablement ! Les jukebox sont toujours remplis de vieux classiques … » Il esquissa un sourire en coin. Heureusement d’ailleurs, parce que c’était à peu près tout ce que je Dorian connaissait. Ça et les succès actuel jouant à la radio. Il n’était pas vraiment mélomane. Pas du tout, sinon dans les événements où était diffusé de la musique. Ou quand on lui proposait d’en écouter et qu’il n’osait pas dire non. Pour les obligations de travail. Seul chez lui, il repassait toujours les mêmes deux playlists, et seulement en de rares occasions. Le silence lui convenait bien au quotidien.
« Oula, c’est un test important ça … » Il fit un sourire amusé avant de se lever. « Voyons voir ce que je peux nous trouver … » Quelque chose qu’il connaissait, déjà, s’il-vous-plait ? Il se dirigea vers le jukebox, commença à faire défiler la liste de titre. Qu’est-ce qui pourrait lui plaire ? Dorian ne possédait pas non plus le talent suffisant pour deviner les goûts musicaux de quelqu’un en aussi peu de temps. Et surtout en n’en ayant jamais discuté. Il pigea un peu au hasard franchement, dans ce qu'il connaissait. Et après avoir mis les quelques pièces nécessaires dans la machine, elle se mit à faire résonner les premières notes de la Pina Colada Song. Celle-là, il l’avait connu dans un film. Il se retourna vers Aimee, les mains ouvertes, l’air coupable. « Tu peux être honnête; ça n’a rien d’impressionnant. » Et il laissa échapper un rire sincère alors que le refrain commençait.
Mais sa partenaire de la soirée n'avait définitivement pas la même énergie qu’un peu plus tôt. Le teint un peu blême, l’air fatigué. Il n’osa pas l’inviter à se lever avec lui, s’approcha plutôt d’elle, les traits un peu inquiet. « Tu est sûre que ça va aller ? » Au même instant, leur commande arriva. Il poussa doucement la barquette de frites dans sa direction, un mince sourire rassurant aux lèvres. « Ça te feras peut-être du bien. » Puis il proposa, malgré ses envies à lui de prolonger encore un peu la soirée. « Si tu préfères, on mange et je te raccompagne juste après. » C’était peut-être mieux si elle ne se sentait pas bien. Si elle faisait une intoxication alimentaire ou une indigestion. Foutue crevettes cajuns …

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. ©️ signature by anaëlle.
Aimee Coldman
ADMIN ∎ Femme aussi douce
que ses patisseries
avatar
Inscrit le : 22/04/2016
Messages : 358
Avatar : Phoebe Tonkin
Date de naissance : 12/12/1989
Mes rps : Heather

Bloc notes : /

Afficher


Re: Soirée √ Feat Aimeeeee, le Sam 16 Sep - 12:56

Ca me plait qu’il se confie de la sorte, même si nous sommes encore loin de partager nos grands secrets. Je me rends bien compte que chaque mot qu’il dit est soigneusement préparé à l’avance et choisit avec une grande précaution. Il n’y a jamais un mot de travers, un véritable boulot de politicien. Ce rôle lui va à ravir et c’est loin de me déplaire. Certaines femmes sont attirés par les hommes en uniforme, d’autres craqueront sur la gente masculine qui s’intéresse aux animaux et moi, je commence à craquer sur cet homme bien sous toute couture dont l’apparence semble être le cœur de la vie. Je ne m’y serais pas vraiment attendu et je ne saurais expliquer ce que je lui trouve mais le moindre trait de son caractère me plait. J’aime cette prudence dont il fait preuve face à chaque situation. J’aime aussi l’autre facette de sa personnalité, celle qu’il cache mais qu’il me laisse entrevoir à quelques rares occasions. Ce qui est sûr, c’est qu’il est loin d’être comme tout le monde et même si dans un premier temps, j’aurais eu tendance à garder mes réserves face à cet individu bien mystérieux, aujourd’hui, c’est justement cela qui me fait me prendre dans ses filets. Il fait ressortir une facette chez moi que je ne connaissais que trop peu, la femme d’affaire que je cache si souvent d’habitude, ayant bien trop peur qu’on me juge ou qu’on m’apprécie uniquement pour la valeur de mon patrimoine. Voilà, je peux être naturelle. C’est ça la clé. Malgré quelques secrets encore non dits que je me tiens de garder pour moi, à moins que je trouve le moment propice au cours de la soirée pour tout lui dévoiler, ce qui ne serait pas si mal au fond.

« T’en fais pas. Je pense que c’est juste moi. »

Mettre sur le dos des organisateurs de la soirée ce que je sais ne pas être une intoxication alimentaire, ce n’est pas très glorieux de ma part, j’en conviens. Pourtant, je ne ressens aucune culpabilité et je me contente de tenter de sourire pour lui assurer que ça va aller et qu’il n’a rien  à craindre. Bientôt, je l’envoie vers le jukebox, en espérant que ma douleur se dissipera sous peu et que dès qu’il reviendra, nous pourrons reprendre le cours de cette superbe soirée. Au fond, j’ai tellement envie de poursuivre cette connaissance de l’autre. Dorian, il serait capable de me faire voler, même sans ailes, je crois. Et lorsque j’entends la chanson qu’il a choisie, je ne peux m’empêcher de pouffer de rire, même si cela n’est pas sans déclencher quelques douleurs supplémentaires. « J’avoue que je n’aurais pas choisi ça. » Mais ce n’est pas si mal, j’aime bien dans le fond. Ca me donne très envie de danser, vraiment. Si seulement j’en avais la force. Cette fichue maladie me gâche de précieux moments de bonheur. Je me serais blottie la tête dans le creux de son cou et j’aurais apprécié la douce odeur de son parfum d’homme que j’ai pu constater dans la voiture.

La nourriture arrive et j’essaye de chasser ces idées de ma tête. Ce sera pour une prochaine fois, sous réserve qu’il accepte de continuer à me voir même dans les moments difficiles qui risquent d’arriver dans les mois à venir. On verra. Je ne me fais pas d’illusions. Ce ne serait pas la première fois qu’un homme ne se sent pas de taille à accompagner une femme dans ces moments là. Et dans le sens inverse, je suis bien incapable de savoir comment je réagirais moi-même alors comment blâmer ces personnes ?

« Je te rassure, t’as réussi le test quand même. » Je mentionne alors la musique, tout en piquant une frite que je croque aussitôt. J’ai vraiment besoin de manger quelque chose. « Oui, t’en fais pas. » Un de ces beaux mensonges, puisque je suis bien incapable de savoir comment je me sentirais dans la prochaine heure, ou même dans cinq minutes. « Ca se trouve, c’est juste de l’hypoglycémie. Je n’ai pas avalé grand-chose aujourd’hui. » Ca plus la fausse indigestion que j’ai mentionné plus tôt, ça devrait suffire à expliquer mes faiblesses. Ce qui est sûr, c’est que lorsqu’il s’agit de dévorer des frites avec du ketchup, je m’en donne à cœur joie. « Je te conseille quand même de te ruer dessus sans quoi il ne va plus t’en rester. » Je finis par le taquiner alors que je reprends un peu de force.

Lorsque je commence enfin à sentir mon ventre se rassasier, je fais une petite pause avant d’enchainer avec une question. « Tu sais, je crois que tu m’as jamais dit pourquoi t’es toujours seul ?! » Ou peut-être que si, j’avoue ne plus me souvenir. Notre dernier échange a été si vite écourté. « Enfin… en dehors de ton chat évidemment. » Il l’a évoqué plusieurs fois, notamment lors de nos échanges téléphoniques. Au final, je me doute bien qu’il a consacré sa vie à sa carrière, tout comme je l’ai moi-même fait pendant des années, mais c’est tout de même étonnant, un politicien sans jolie femme à ses côtés. « Même si Paria doit combler pas mal de ton temps libre pour le coup. » Je me mets doucement à rire alors que la douleur s’estompe petit à petit et que mon teint devient un tout petit peu mon blême.

Spoiler:
 

Soirée √ Feat Aimeeeee

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Austin North :: Autres lieux-