Partagez| .

When a past ghost smile • ft Fynn


Invité
Invité
avatar
Afficher


When a past ghost smile • ft Fynn, le Jeu 20 Avr - 14:30


When a past ghost smiles

ft. Fynn

Riley poussa un long soupir avant de porter son verre à ses lèvres. Encore une longue journée dont elle avait de pouvoir parler au passé. Elle aurait dut rentrer directement à la maison après le travail pour retrouver ses enfants et libérer ainsi sa baby-sitter de mère.  Sauf qu’elle avait besoin d’un break. Juste une heure pour se vider la tête avant de reprendre le rythme effréné de sa  vie ces derniers temps.

1 semaine. Voilà 7 jours que le père de ses enfants, son mari depuis 8 ans, avait mis les voiles sans la moindre explication. Elle se rappellera toujours de la douleur et du vide qu’elle avait ressenti ce soir-là en rentrant chez elle, un nouveau travail en poche. Oui, on peut parler d’ascenseur émotionnel. Elle était heureuse de pouvoir lui annoncer qu’il n’avait plus besoin de se prendre autant la tête avec l’argent, que les choses allaient s’arranger, elle avait enfin l’impression de voir le bout du tunnel. Sauf que lui, il avait visiblement cessé de se battre. Un fois à la maison, elle le chercha. Disparu. Un simple bout de papier sur lequel était écrit « Désolé… » trônait sur le comptoir de la cuisine. Elle avait couru jusque dans la chambre et ouvert le placard pour voir de ces propres yeux l’absence de toutes ses affaires. Comme si il n’avait jamais été là. Elle pleura, hurla, le détesta, supplia puis elle dut se rendre à l’évidence et se bouger pour aller chercher ses enfants à l’école. L’explication aux « Il est ou Papa ? » fut vite trouvé. Elle raconta qu’il était soit disant partir travailler sur un chantier à Houston pour ramener plus d’argent à la maison. La seule personne au courant de la vérité fut sa mère Lynette et c’était déjà largement suffisant.

Et donc, après une semaine comme celle qu’elle venait de passer, avec son nouveau job, ses devoirs de mère et sa recherche pour retrouver son époux, elle était exténué. C’était donc cette fatigue psychologique et même physique qui la poussa, après le travail, à s’arrêter dans ce bar qui était sur son chemin. Depuis qu’elle était mariée, elle ne sortait plus vraiment autant, et rarement sans Kyle, et remettre les pieds dans ce bar qu’elle avait fréquenté étant plus jeune était un peu étrange. L’ambiance était folle. Les lumières jaunis donnaient un côté agréable et reposant illuminant parfaitement tout le bois qui ornait la pièce. La musique country n’était pas forcément trop son style mais elle rendait tout de même l’endroit encore plus authentique. Tout le monde parlait, riait. Des amis jouaient au billard sur l’estrade, les serveurs courraient un peu dans tous les sens, et les sourires pouvaient se lire sur quasiment tous les visages. Riley se tourna alors vers le bar en lui-même. Dans ce genre d’établissement, quand vous voulez trouver les âmes perdues, il faut les chercher assis au comptoir, histoire de ne jamais trop s’éloigner du barman et de ses boissons apaisantes. Des dizaines et des dizaines de bouteilles ornait le mur du fond, des photos et de souvenirs en tout genre décoraient le tout, rendant à ce lieu son côté familial.

La brunette s’installa sur l’un des tabourets qui longeait le bar en baissant la tête, aussi discrète que possible. Elle savait très bien que certaines mères de familles qui était à l’époque au lycée avec elle se ferait un plaisir de jaser sur le fait qu’elle aille boire un verre seule dans un bar alors que son mari n’a pas été vu en ville depuis une semaine. Le barman lui adressa un grand sourire et s’approcha pour prendre sa commande. Un alcool fort mais qui ne fait pas d’elle une femme désespérée. Donc pas de whisky, pas de vodka. Et puis il était trop tôt pour ça. Tequila ? Aller. Tequila. Juste ce qu’il fallait pour lui redonner la force de continuer, de se lever de ce tabouret et reprendre sa vie là où elle s’en était arrêté en passant cette porte. Au moment où le brun au grand sourire lui déposa son verre, elle sentit que quelqu’un s’installait à sa droite. Par reflexe, elle posa son regard sur son nouveau voisin et leurs regards se croisèrent. Merde. Il lui disait quelque chose. Elle afficha un fin sourire pour paraitre poli. Oui mais d’où ? Lycée. Artiste. Oh. « Fynn ! » dit-elle doucement en souriant, contente d’avoir retrouvé le prénom de cet ancien camarade de cours. « Ca fais un bail ! » Au moins depuis la remise de diplôme. Ils n’avaient jamais été amis, ni proche, mais ils s’étaient déjà croisé à plusieurs reprises. Quasiment tout le monde connaissait tout le monde dans leur lycée. Surtout quand il s’agissait de personnes populaires comme pour la plupart mais Riley avait une plutôt bonne mémoire et se souvenait facilement des personnes qu’elle avait croisé par le passé.



EXORDIUM.

When a past ghost smile • ft Fynn

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-