Partagez| .

Un morceau, une histoire ≡ Matthew


Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2178
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : killer from a gang (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

INTRIGUE
RaphaelMatthew
JahanSidonie
ShanleighLullaby
Sandra


Bloc notes :

○ ○ ○ ○ ○

○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours

○ ○ ○ ○ ○



○ ○ ○ ○ ○



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : Oh, sweet sixteen
• BLOC NOTE :


Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Jeu 6 Avr - 21:43

Un morceau, une histoire.
ft. Matthew


L’université semble dormir le soir venu, engoncée dans une chape de silence étonnante. Si vivats de la vie estudiantine résonnent encore quelques rues plus loin, ni l’empressement habituel ni les conversations amicales ne viennent m’accompagner. J’ai un peu l’impression d’être une intruse dans ces couloirs déserts, toute seule avec ma canne qui bat le sol à intervalle régulier. Je suis dans les entrailles d’un monstre endormi, une bête retournée dans sa tanière le temps que le jour se lève. C’est, il me semble, la première fois que je me retrouve ici aussi tard. À vrai dire, je n’en n’aurais pas eu besoin si la fin de mon dernier cours n’avait pas sonné si vite, si je n’avais pas laissé dans la salle ces fichues partitions. En braille, oui. J’ose espérer que personne ne les aura reprises, parce que c’est toujours galère de s’en retrouver. Si ça se trouve en fait, la salle ne sera même pas ouverte vu l’heure tardive, mais mieux vaut toujours essayer non ?
Il ne me faut pas longtemps pour me retrouver à une trentaine de mètres de ma destination. Et c’est là que je l’entends. Le bourdonnement continu, la mélodie distordue, la plainte chantante d’un instrument de bois. Les sons s’amplifient à mesure que je me rapproche et se discernent petit à petit. Quand j’arrive à l’entrée de la salle de musique, pas de doute : il s’agit bien d’un violoncelliste, retardataire lui-aussi. Et que dire de sa pièce ? Que dire de cette interprétation du Cygne ? Les notes s’envolent avec une délicatesse déchirante, la mélancolie nous prend la main et nous emmène loin, loin… C’est à en oublier pourquoi je suis là, et il me faut bien quelques secondes pour me remettre en branle, encore collée au battant de bois.  J’essaie de rentrer discrètement, mais soyons honnêtes : la porte se trouve au beau milieu du mur, ma canne et ses chocs ne passent pas inaperçus, la lumière est probablement allumée et le musicien, seul. Peu de chances qu’il ne me remarque pas, sauf s’il est vraiment concentré. Ou aveugle également. Mais j’en doute.
Rapidement, j’atteins la place à laquelle j’avais déposé mes affaires tout à l’heure – une table esseulée facile à retrouver. À mon grand soulagement, les feuillets sont là, je parcours leur surface constellée de bosses infimes. Le temps que je m'en saisisse, la musique s’est tue. Je me retourne, surprise.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 123
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Lun 10 Avr - 13:24


Dans ma vie, j'ai toujours eu trois constantes : les études, la musique et le sport. Alors que le Coach Maisonneuve vient de m'annoncer qu'on me retire le titre de capitaine de l'équipe universitaire de crosse, j'ai l'impression qu'on vient de m'arracher une partie de moi. Oh, bien sûr, je peux toujours jouer, là n'est pas le problème. C'est juste qu'on vient à peu de choses prêt de me dire que mes efforts constants, l'énergie et le temps dépensés ne valent absolument rien. Après deux ans de loyaux services, on me met de côté comme si de rien n'était.

Alors je me rabats sur la musique. Mon violoncelle, lui, ne me trahira jamais. Il est tard et la salle de musique est censée être fermée, mais j'ai les clés, privilège accordé à quelques rares personnes, donc j'en profite. Je m'installe à ma place habituelle, sors mon cahier de partitions, et le feuillette machinalement jusqu'à ce que je tombe sur Le Cygne de Camille Saint Saëns. Je sais pas trop pourquoi je suis tout de suite attiré par ce morceau. Peut-être que c'est parce que je me sens comme le vilain petit canard, et que j'ai hâte de me métamorphoser en magnifique cygne pour prouver à tout le monde qui je suis vraiment. Je commence à jouer, et normalement je devrais être accompagné au piano, mais j'entends les notes dans ma tête et ça me suffit. Seule la musique compte, désormais, et je déverse mon trop plein d'émotions dans mon jeu. Ce n'est pas techniquement parfait, et je le sais, mais ce n'est pas le but recherché. Non, tout ce que je veux, c'est la catharsis.

Je remarque quelqu'un entrer dans la salle, mais je l'ignore, trop concentré. Ce n'est qu'une fois mon morceau terminé que je m'autorise à faire attention à la nouvelle arrivante. Aveugle, si l'on se fie à la canne entre ses mains. Elle se retourne vers moi, l'air surpris, comme si elle ne s'attendait pas à ce que je la remarque, et je l'observe quelques secondes sans rien dire. "Je peux t'aider?" je demande enfin, curieux de savoir la raison de sa présence.
Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2178
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : killer from a gang (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

INTRIGUE
RaphaelMatthew
JahanSidonie
ShanleighLullaby
Sandra


Bloc notes :

○ ○ ○ ○ ○

○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours

○ ○ ○ ○ ○



○ ○ ○ ○ ○



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : Oh, sweet sixteen
• BLOC NOTE :


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Mer 19 Avr - 1:32

Un morceau, une histoire.
ft. Matthew


La dernière note se meurt encore pendant une seconde en vibrant avant de s’éteindre totalement, et il n’y a plus que ma respiration pour combler le vide. Je suppose que l’autre est trop loin pour que je l’entende, et puis la salle est conçue pour éviter les échos – très pénibles au demeurant lorsqu’on parle de musique. Je suis là, avec les partitions dans une main et la canne dans l’autre, dans un mouvement crispé involontaire. Je commence à me dire qu’il ne m’a finalement peut-être pas remarquée, ou juste ignorée, qu’il n’y a rien à appréhender. Mais finalement, la voix du violoncelliste se fait enfin entendre, une simple question posée. Heureusement, je ne décèle aucun agacement dans son timbre, juste une curiosité toute naturelle. J’ai un petit sourire poli qui me vient sur les lèvres. « Merci, j’ai récupéré ce qu’il me fallait. » Et je surélève légèrement les feuillets dans ma main. Je pars bien sûr du principe qu’il s’est tourné vers moi et que, par conséquent, il va voir ce que je lui montre. Il doit sûrement voir des pages blanches de là où il est cependant, parce que même si je lui montre la bonne face, le braille doit être fichtrement difficile à distinguer. « La faute à la précipitation du dernier cours de la journée, sans doute. Une chance que tu aies été là ! » Ce qui m’amène à penser à quelque chose d’autre, une petite considération pratique qui au final m’aide bien, mais qui est assez étrange. « La salle ne devait pas être fermée à cette heure-ci ? Enfin pas que je ne m'en plaigne, cela dit... » Parfois je pense, les professeurs laissent la porte ouverte quand des étudiants ont un examen, un concert ou que sais-je d’important qui va bientôt arriver. Et même si je n’ai pas eu vent de pareil évènement dans le mois à suivre, ça m’ennuierait un peu de le déranger pour si peu.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 123
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Dim 23 Avr - 14:53

Au début, je ne comprends pas. Elle me montre un paquet de feuilles blanches, et je me demande si elle ne s'est pas trompée, si elle a vraiment récupéré ce qu'elle est venue chercher ici. J'avoue que ça me prend du temps avant de faire la connexion. Elle est aveugle ou mal voyante, nous sommes dans une salle de musique... Il s'agit sûrement de partitions en braille. Je ne distingue pas les minuscules points à cette distance, mais ça fait sens. Je me sens royalement idiot, parce que je n'avais jamais ne serait-ce qu'imaginé que ça puisse exister jusqu'à maintenant. Il y a beaucoup de choses que j'ignore, à l'évidence, et un million de questions me viennent à l'esprit, mais je ne sais pas s'il serait convenable de les poser. Je me prends peut-être la tête pour rien, mais j'ai toujours peur d'être grossier ou de paraître malpoli. Plus politiquement correct que moi, tu meurs. Je pense pas que ce soit une mauvaise chose, cela dit. "Oh, tu sais, tu les aurais sûrement retrouvées demain. Une fois j'ai oublié mon archet ici, personne n'y avait touché." Les musiciens savent, à quel point le matériel est précieux, et la plupart d'entre nous ont beaucoup de respect pour tout ce qui touche à la musique.

Elle m'interroge alors sur le fait que la salle soit encore ouverte. "J'ai les clés. J'avais envie de jouer. Envie de... m'isoler un peu," j'explique sans toutefois trop en dire. Je sais que pas tout le monde ne réagit ou ne fonctionne de la même manière, mais j'aime à penser qu'elle comprend sûrement. Après tout, la musique comme échappatoire, ça n'a rien d'un concept compliqué ou révolutionnaire. "Tu joues de quel instrument?" Je sais pas pourquoi, j'imagine tout de suite le piano. Sûrement à cause de Ray Charles et Stevie Wonder, et j'ai envie de me mettre des baffes, de penser de manière si étriquée.
Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2178
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : killer from a gang (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

INTRIGUE
RaphaelMatthew
JahanSidonie
ShanleighLullaby
Sandra


Bloc notes :

○ ○ ○ ○ ○

○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours

○ ○ ○ ○ ○



○ ○ ○ ○ ○



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : Oh, sweet sixteen
• BLOC NOTE :


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Dim 30 Avr - 11:27

Un morceau, une histoire.
ft. Matthew


Je me sens sourire, pas autant que ces mannequins photoshopés qui passent à la télévision pour des pubs de dentifrice, mais suffisamment pour qu’il paraisse sincère. « Oh. Dans ce cas je n’aurais pas dû m’inquiéter tant alors. » À vrai dire, je suis d’habitude assez consciencieuse pour me rappeler de tout reprendre avec moi, pour justement éviter de me retrouver dans pareille situation. Enfin.
On continue de parler. « On ne peut pas toujours avoir la banane. » je dis en reprenant cette expression que je n’ai plus entendue depuis Mathusalem. Mais je vois où il veut venir, parfaitement même. Le va-et-vient étouffant des personnes, la rumeur des conversations, l’impression d’imploser… Je hoche vaguement la tête, un peu plus pour moi-même que pour lui. D’un autre côté, je me sens vraiment gênée de l’avoir interrompu dans ce cas et m’apprête à partir, quand il me demande de quel instrument je joue. Ma compagnie, semble-t-il, ne le gênerait pas plus que ça. Je n’aurais pas vraiment aimé paraître collante, comme un koala qui ne se détache plus de son arbre. « Quoi, tu n’as pas vu mes partitions ? » Question rhétorique. Je lui souris et m’explique. « Violon. Et piano, même si j’ai plus facile avec le premier. » Il peut aisément comprendre, je pense, même si les tailles respectives du violoncelle et de son petit frère sont diamétralement opposées. Ces instruments à cordes sont plus faciles à manipuler à l’aveugle (sans mauvais jeu de mot) et leur manche, plus commode que le clavier d’un piano. Il m’a fallu quelques temps pour le dompter, même si maintenant cela ne me dérange pas plus que ça. « Le morceau de tout à l’heure… Le Cygne, c’est ça ? » Je ne peux pas m'empêcher de demander. J'avais déjà appris l’accompagnement au piano de cette pièce, il y a quelques années, mais pour être sûre...
« Tu es étudiant en musique ? » Je n’en sais absolument rien, mais puisqu’il a les clés de la salle il y a de fortes chances. Ou pas en fait, à bien y réfléchir je ne l’ai jamais croisé.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 123
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Dim 7 Mai - 17:32

Quand elle me sourit, je souris à mon tour, d'autant plus quand elle utilise une expression tellement désuète que même ma grand-mère ne l'a sûrement plus utilisée depuis 1984. Avoir la banane... C'est à la fois mignon et hilarant. Une bonne vieille expression comme on les aime, tirée de... derrière les fagots. Et puis je me calme d'un coup, parce que mon sourire, elle le voit pas. Comment on fait savoir à une personne aveugle qu'on lui sourit? C'est chaud, quand même.

Ça me fait presque oublier la raison de ma présence ici, toute cette histoire de dingues avec le coach Maisonneuve (je sais toujours pas quoi en penser... va falloir que j'y réfléchisse sérieusement) et mon embarras continue de plus belle lorsqu'elle me lance une vanne, genre c'est moi l'aveugle parce que j'ai pas vu la nature de ses partitions. Je laisse échapper un petit rire et heureusement elle répond à ma question. Violon ET piano. Mon rire se transforme en sifflement admiratif. Balèze, la nana. Forcément, elle a un instrument qu'elle maîtrise mieux que l'autre, mais ça force quand même l'admiration. Je peux pas m'empêcher de penser 'surtout pour une personne aveugle' avant de me rendre compte que c'est tout à fait réducteur comme façon de penser. Je connais pas encore son nom, mais la jeune femme remet complètement en question ma vision du monde, et je sais pas si je trouve ça absolument géniale ou complètement effrayant. Un peu des deux à la fois, je crois bien. "Oui, oui, c'était bien le Cygne!" je lui réponds avec beaucoup d'enthousiasme. Je suis un grand admirateur de Camille Saint-Saëns, entre autres. Ce que je ne manque pas de lui dire. "Saint-Saëns est un véritable génie!" Enfin, était. Mais l’œuvre est immortelle, alors c'est un peu comme s'il était toujours vivant, non?

Elle me demande ensuite si je suis étudiant en musique, et je secoue la tête avant de me rendre compte que ça ne sert à rien. Je me sens une nouvelle fois idiot. "Non, non, je suis étudiant en biologie et chimie. J'intègre l'école de médecine à la rentrée prochaine. Mais je fais partie  de l'orchestre de l'université. J'ai les clés de la salle pour pouvoir venir m'entraîner un peu quand je veux. Et toi? Je m'appelle Matthew, au fait." Ouais, j'aurais peut-être dû commencer par ça, comme une personne normale. Mais bon, on peut pas trop en demander à un mec introverti comme moi, hein.
Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2178
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : killer from a gang (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

INTRIGUE
RaphaelMatthew
JahanSidonie
ShanleighLullaby
Sandra


Bloc notes :

○ ○ ○ ○ ○

○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours

○ ○ ○ ○ ○



○ ○ ○ ○ ○



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : Oh, sweet sixteen
• BLOC NOTE :


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Mar 9 Mai - 1:02

Un morceau, une histoire.
ft. Matthew


Ma supposition est récompensée par son approbation très enthousiaste, ainsi qu’un petit commentaire sur le compositeur du morceau. Je souris, un luxe que ne peuvent s’offrir mes interlocuteurs s’ils souhaitent quelconque réponse de ma part. « Pas faux ! Personnellement je lui préfère d’autres auteurs, mais le Cygne est une vraie merveille. » Oserais-je lui avouer que j’ignore tout de ses autres œuvres, hormis le reste du Carnaval des animaux ? Honte à moi, je sais.
Je lui demande ensuite s’il est étudiant en musique. Un tout petit temps s’écoule, trop long cependant pour me faire croire que la réponse qui suit est automatique. Je siffle doucement dans mes dents. Biologiste, chimiste, violoncelliste et médecin, hein ? Cet homme ne manque pas de talent. Mais comme après tout, comme je ne le connais depuis qu’approximativement deux minutes quarante-trois secondes, je ne me permets pas de lui faire quelconque commentaire. De toute manière il continue sur sa lancée et j’apprends son nom. « Albane. » je fais en retour, à titre d’information. « Je suis étudiante en musique. Et… et en rien d’autre, en fait. Ça n’a pas autant d’allure que ton parcours mais bon. » C’est sûr qu’à côté, mes études peuvent paraître bien dérisoires. C’est à ce moment-là que je commence à faire le compte de toute les années d’études qu’il va potentiellement devoir encaisser encore, et ça me donne encore une fois envie de siffler d’admiration. Je n’en fais rien pourtant. Au lieu de quoi je reconcentre à nouveau la conversation sur la musique. « Tu es à l’orchestre depuis quand ? Ca ne te prend pas beaucoup de temps, avec les répètes, les réunions, les représentations ? » J’ignore s’il a une vie sociale bien développée à côté, mais personnellement c’est une des principales raisons pour lesquelles je ne me suis pas proposée pour intégrer ce groupe. Le temps, le temps, toujours le temps. Ça, et ma cécité bien entendu. On oublie trop souvent de me le dire.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 123
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Dim 14 Mai - 20:12

J'adore Saint-Saëns, son Carnaval des Animaux, sa Danse Macabre... mais je ne sais pas si je peux vraiment dire qu'il s'agit de mon compositeur préféré. Comment choisir, entre tous ces gens bourrés de talent? Comment départager de véritables légendes de la musique, chacun responsable d'innombrables chef d’œuvres? Mozart et son requiem, Verdi et son Dies Irae, Beethoven et sa septième symphonie... Sans parler de Chopin, de Bach, de Wagner et de Schumann? C'est tout simplement impossible. En même temps... pourquoi choisir? Ce serait dommage de se mettre des œillets et de se priver de découvrir de nouvelles choses. Enfin bref, ne nous emballons pas, on ne m'a pas demandé de rédiger une dissertation sur la beauté de la musique.

La demoiselle se présente, et son nom m'est familier sans que je sache pourquoi. C'est pourtant singulier, comme prénom, Albane. Je devrais me souvenir d'où et quand je l'ai entendu, mais rien ne me vient. Elle m'explique son parcours, et a presque l'air de s'excuser de ne faire "que" musique. C'est tout bonnement insensé. "Si je n'avais pas toujours rêvé d'être médecin, j'aurais sûrement fait pareil que toi. D'un autre côté, la musique reste une passion et c'est pas plus mal. J'aurais trop peur d'en être écœuré si je devais en faire mon métier..." Ça me paraît improbable, mais je me connais. Mon côté obsessionnel serait capable de tout gâcher. "Je suis entré dans l'orchestre il y a... 3 ans, maintenant. Et oui, ça me prend beaucoup de temps mais j'arrive à gérer pour le moment. Mais je devrais faire un choix, à la rentrée prochaine... Le sport ou la musique." Ça sera sûrement la musique. Surtout après ce qui s'est passé avec mes coachs. Mais on en est pas encore là, j'ai le temps de voir venir. Pas beaucoup de temps, mais suffisamment pour prendre une décision éclairée. Et là, ça me revient d'un coup. Une conversation avec Aloy. "Oh, mais! Tu es la colocataire d'Aloy, non? C'est ma sœur!" Je serais curieux de savoir si elle lui a parlé de moi ou non, et une petite voix dans ma tête me dit assez vicieusement qu'elle a sûrement dû parler de Jules...
Albane W. Hollander
Tumbling through an endless diamond sky
avatar
Inscrit le : 04/03/2017
Messages : 2178
Avatar : Chloë Moretz
Crédits : killer from a gang (avatar) ○ Beerus (signa)
Date de naissance : 07/07/1996
Mes rps :

INTRIGUE
RaphaelMatthew
JahanSidonie
ShanleighLullaby
Sandra


Bloc notes :

○ ○ ○ ○ ○

○ Aveugle dans une mer houleuse
○ Musicienne à la dérive sur son violon
○ Confidente à ses heures perdues
○ Mélancolique de toujours

○ ○ ○ ○ ○



○ ○ ○ ○ ○



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Tris
• ÂGE : Oh, sweet sixteen
• BLOC NOTE :


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Ven 23 Juin - 12:52

Un morceau, une histoire.
ft. Matthew


Il me dit qu’il aurait trop peur d’être dégoûté de la musique s’il en faisait son métier, et ça me fait sourire.  « Pas faux ! » je rigole un peu, parce que ce n’est pas le premier à me dire ça. Certains même dans le cursus ne sont pas enchantés de l’avoir entamé, mais ils sont relativement peu nombreux. Je pense. Je n’en connais pas assez pour juger.  « Je suis plutôt de ces personnes qui sont ravis de pouvoir vivre de ça. Enfin, qui pourront, parce que ce n’est pas encore gagné. » D’un autre côté, avec mon handicap c’était une des voies les plus aisées. Non pas que je cherche la facilité et me cache derrière ma cécité, mais c’était le choix le plus juste entre mes capacités et mes envies. Je lui demande ensuite des détails sur l’orchestre, et il finit par m’avouer un choix qu’il a encore à faire. Sport ou musique, musique ou sport ? Telle est la question.  « Tu pratiques quoi, comme sport ? » Pour ne pas m’y être beaucoup essayée depuis mon enfance, voire pas du tout, j’ai assez peu idée de l’importance que ça peut prendre dans une vie. Je sais que Lullaby va plusieurs fois par semaine à la patinoire quand elle le peut, mais je suppose que sauf à haut niveau ça ne doit pas demander une pratique journalière et intensive.
Matthew laisse passer un commentaire, et je fronce légèrement les sourcils par surprise. Pour une fois que ce n’est pas moi qui change le sujet brutalement. Mais le lien se fait et je souris. Oui, à y réfléchir elle  a parlé quelques fois de sa famille.  « Oui, c’est moi ! » Je penche la tête de côté, légèrement.  « L’Albane qui leur complique nettement la tâche. » Il me faut une seconde pour creuser dans mon esprit et retrouver nos quelques conversations sur sœurs, frères et tutti quanti. Matthew, donc, et… Jules ?  « Tu es son jumeau, toi ? » D’accord, dis comme ça, ça fait très réducteur, comme s’il se bornait à être le clone d’Aloy, même si pour le peu qu’elle m’en a dit leurs caractères n’ont rien en commun. Enfin bon. Mon sourire s’élargit un peu.  « Du coup, tu n’habiterais pas dans la résidence aussi ? » Genre. S’il habite en colocation à trois… Voisin de palier et aucun de nous deux pour s’en rendre compte avant ici. Genius.

___________________
i'm wishing i could see that music lives. forever. that it's stronger than death. stronguer than time. and that it strength holds us together when nothing else can.
let us live
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 123
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Un morceau, une histoire ≡ Matthew, le Dim 9 Juil - 15:51

C'est vrai que vivre de sa musique, ça doit être drôlement sympa quand même. Un travail qui n'en est pas vraiment un puisqu'il s'agit d'une passion avant tout, et si t'es pas trop mauvais y'a moyen de gagner sa vie de manière assez confortable, en plus d'avoir la chance de voyager à droite à gauche. Si jamais il s'avère que je suis nul dans mes études médicales (Mon Dieu, j'espère pas, mais on sait jamais) je pourrais toujours envisager une reconversion en tant que musicien. Mon père en deviendrait fou, il penserait que je me transforme en Jules 2.0 et blâmerait sûrement mon frère pour ça, mais ça serait une éventuelle solution de repli. Prions pour qu'on n'en arrive pas là quand même. "Je suis, enfin... j'étais capitaine de l'équipe de crosse de la fac. C'est une longue histoire. Je cours un peu, aussi, pis je fais de la muscu." Comme tous les sportifs, en gros. Rien de bien extraordinaire.

C'est seulement maintenant que je réagis qu'il s'agit de la coloc' de ma sœur. Elle n'a pas pu faire le rapprochement parce que même si Aloy lui a parlé de moi, des Matthew, doit y en avoir des centaines rien qu'à Austin, mais moi j'ai aucune excuse. Albane, c'est pas un prénom courant. En tout cas, je l'avais jamais entendu avant. "Oui, c'est bien moi!" je réponds presque triomphal. Même si en temps normal j'aime pas spécialement être réduit au statut de jumeau, je suis juste super content qu'Aloy ait parlé de moi. Pathétique, je sais. Elle demande alors si je n'habite pas la résidence, et je me sens un peu idiot (ça commence à être récurrent, cette sensation, j'aime pas trop ça) parce que oui, ça veut dire qu'on habite au même étage, sur le même pallier. "Euh... ouais. La porte d'à côté, en fait." Bon, c'est récent et tout, avant j'habitais l'étage d'en-dessous avec un mec chelou. Mais quand même, putain. Le grosse loose. "Au moins on se sera enfin rencontrés?" Voir le verre à moitié plein, tout ça... C'est bien, Matt, tu fais des progrès.

Un morceau, une histoire ≡ Matthew

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Washington Hall :: Salles de classe-