Partagez| .

Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh


Tony Maxwell
BE BOLD or Italic
never regular.
avatar
Inscrit le : 16/03/2017
Messages : 982
Avatar : Milo Ventimiglia
Crédits : Avatar (foolish blondie) & Gifs (Tumblr)
Date de naissance : 04/02/1982
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SHANLEIGHESMERALDALEAHZARA



Bloc notes : EN CE MOMENT...

─ Il vit au Motel
─ Il est témoin d'un hold up avec Shanleigh
─ Il accompagne Leah à l'hôpital
─ Il fait passer un entretien à Esme

TO DO LIST ↓

• Embaucher un vendeur
• Répondre à la lettre de sa mère
• Trouver une belle maison
• Contrôler son addiction au café



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Dim 19 Mar - 17:39

« Les mains en l'air ! »
∞ Shanleigh Carmody
« QUE PERSONNE NE BOUGE ! » Un petit gars d'un mètre soixante pointe son flingue sur les clients d'une épicerie ouverte de nuit. Il est plus de vingt-trois heures, on est seulement quatre personnes à traîner dans les rayons, en plus du caissier complètement effrayé derrière son comptoir. « Tu fais ce qu'on te dit et tout se passera bien ! » Son complice, un mec bien plus imposant et cagoulé également, montre son arme au vendeur pour lui mettre la pression. Je sais exactement comment ça va se passer. Ils vont lui vider la caisse et partir en courant, probablement dans la voiture d'un troisième mec prêt à démarrer. Personne ne sera blessé. Sauf si ce sont des malades mentaux, mais en général ce ne sont que des gens désespérés. Si je le sais, c'est parce que j'ai déjà vécu cette situation. Une uniquement fois, dans ma propre supérette. J'avais quinze ans et je ne travaillais pas encore. Je réclamais seulement mon argent de poche à mon père, lorsqu'un sauvage nous a agressé et volé. Je l'ai très mal vécu, je n'étais qu'un gamin encore, mal dans sa peau et déjà très anxieux. Je n'ai plus voulu mettre les pieds au Country's Market pendant les deux semaines qui ont suivi.

Ce soir, je ne m'attendais pas à ce que ça recommence. Tout ce que je voulais, c'était un paquet de chips à grignoter devant la télé dans ma chambre au motel. Je ne sais pas pourquoi je me retrouve toujours dans des galères pareilles. L'homme nous demande de lever nos mains et on s'exécute. Cette fois-ci je ne panique pas. Bien sûr, il y a toujours cette montée d'adrénaline, l'impression d'avoir un creux dans l'estomac et ce sentiment d'être impuissant face à la détresse du caissier. Néanmoins, j'arrive à garder mon calme. Je suis moi-même impressionné de ne pas m'affoler. Ce n'est pourtant pas le cas de la personne qui se trouve juste à côté de moi. Je remarque ses mains tremblantes et son regard apeuré. C'est probablement sa première fois... En même temps ce n'est pas une situation qui se produit très souvent. « PLUS VITE QUE ÇA ! » Hurle soudainement le voleur. Le vendeur semble faire exprès de prendre son temps pour remplir le sac qu'on lui a tendu, c'est limite suspect. Quelques personnes sursautent et je profite d'un moment d'inattention de son collègue pour m'adresser à l'individu qui se trouve à mes côtés. « Hey... Ça va aller. Ils seront vite partis. » Je chuchote pour être le plus discret possible. Le malfaiteur se trouve à plusieurs mètres de nous et regarde partout autour de lui, sans vraiment nous prêter une réelle attention. Il sait très bien que les clients ne tenteront rien. Personne n'est aussi bête pour affronter deux hommes armés. Du moins j'ose l'espérer...

___________________
« I want to be alone… with someone else who wants to be alone. » • Stupid is as stupid does.
What’s normal anyways?
Shanleigh Carmody
We're here and then we're gone
avatar
Inscrit le : 11/07/2016
Messages : 2384
Avatar : Sophie Turner
Crédits : eilyam (av) | ceriztoxic (sign)
Mes rps : [DISPONIBLE] [n'hésitez pas à me mpotter]
JahanAlbaneTony




Bloc notes : PROJET EN COURS :
"Traumatismes", une série photographie destinée à une exposition quand elle sera achevée. Entamée depuis bientôt un an, trois séances en tout ont été réalisées.
« Tout ce qui naît porte la mort en germe »



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Eilyam
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Dim 19 Mar - 18:29


les mains en l'air - tony & shanleigh

Flemmarde à souhaits. Voilà ce que Shanleigh était depuis quelques semaines. Elle se concentrait beaucoup sur son projet "Traumatismes" ainsi que sur les révisions des cours théoriques qui allaient être passés en examens dans moins de deux mois. Dans sa tête commençait à germer l'idée d'arrêter l'université et de se concentrer uniquement sur un autoentreprenariat (ce qui impliquerait qu'elle quitte aussi son travail de serveuse à l'Irish Pub), aussi cela la déprimait pas mal et elle en oubliait ses responsabilités de jeune étudiante habitant seule dans une grande ville.
Ce soir-là, plutôt que de commander une pizza tardivement, elle décida de descendre à l'épicerie qui se trouvait à deux pas de l'immeuble dans lequel elle habitait depuis bientôt deux ans. Le temps était encore clément malgré l'heure, aussi la rousse enfila simplement la paire de ballerines qui étaient restées près de la porte dans l'entrée de son appartement. Sa petite robe blanche à fleurs ferait l'affaire. Avant de quitter son logement, elle se saisit quand même du petit gilet en laine beige qui traînait sur la même chaise que là où se trouvait son sac à main, dans lequel elle saisit sa carte de crédit. Elle avait une folle envie de grignoter de délicieuses petites choses tout en retouchant sa dernière séance. Elle n'avait même pas cours le lendemain, aussi elle pourrait passer une partie de la nuit à faire cela sans même se sentir coupable.
La petite épicerie était encore ouverte. Shanleigh ne savait pas si elle fermait la nuit, même y venait assez souvent, le commerce alimentaire de proximité étant plutôt pratique pour les paresseux des courses comme elle. Elle entra et salua le caissier qu'elle commençait à connaître de vue. A petits pas, elle se dirigea directement vers le petit rayon des sucreries, chocolats et autres gourmandises. Elle aperçut ses barres chocolatées préférées et tendit le bras pour en attraper une ou deux, mais avant qu'elle ait pu attendre le produit un cri provenant de l'entrée de l'épicerie la fit sursauter. "Que personne ne bouge !" entendit-elle. Haussant ses sourcils et se demandant ce qu'il se passait, elle fit quelques pas en arrière afin d'avoir un visuel, mais ce qu'elle aperçut la fit porter ses deux mains à sa bouche, dans une expression de surprise non feinte. Un homme était en train de pointer une arme à feu sur les deux clients qui attendaient pour payer leurs achats. Shanleigh eut envie de partir vers le fond du magasin mais son regard croisa celui de l'homme armé. La méchanceté dans ses yeux la tétanisa. Il lui fit signe avec la main de venir rejoindre les autres, et Shanleigh s'exécuta sans même tenter de protester. S'avançant doucement, elle serra un peu plus sa carte de crédit dans sa main en levant les bras.
A la sortie du petit rayon elle se retrouva tout à côté d'un autre homme captif comme elle. Entre temps, un autre homme plus imposant avait rejoint celui qui était armé. Shanleigh sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle n'avait jamais imaginé qu'une telle chose pourrait un jour lui arriver, même si elle savait que les armes étaient légales aux Etats-Unis. L'Irlande lui manqua tout à coup beaucoup plus. La rousse tremblait sans même s'en retenir, tentant de ne pas exploser en larmes. Ce qu'elle ressentait frôlait la crise cardiaque tellement son coeur battait fort dans sa poitrine. Dans sa tête, elle tentait de réciter l'une des seules prières qu'elle connaissait, mais sans grand succès car elle n'était pas spécialement branchée religion. Dans une toute autre situation, elle aurait trouvé ça furieusement stupide, mais sur l'instant cela lui fit du bien de penser qu'il y avait peut-être une chance qu'elle s'en sorte vivante et en bonne santé si elle pouvait prier tous les saints qu'elle connaissait.
"Hey, ça va aller... ils seront vite partis" entendit-elle dans un souffle juste à côté d'elle. Shanleigh tourna légèrement son visage apeuré vers l'homme trentenaire qui devait certainement encore parcourir comme elle les rayons quand le premier homme était entré. La rousse se fichait complètement que l'homme la voie de près avec ses yeux larmoyants et sa bouche entrouverte sous l'effet de la peur et à la recherche d'oxygène supplémentaire pour se calmer. Rassemblant toutes ses forces, l'irlandaise réussit à articuler très doucement :

- Vous semblez bien calme pour une telle situation...
©LULEABY

___________________
WON'T YOU SAIL OUT TO ME ?
if i'm anchored in the deep, and maybe i'm just chasing shadows, sailing through the mist, into the abyss... if you knew, would you sail out to me ? i've been there before , all the while these ships go sailing by... i'm calling out for you.
Tony Maxwell
BE BOLD or Italic
never regular.
avatar
Inscrit le : 16/03/2017
Messages : 982
Avatar : Milo Ventimiglia
Crédits : Avatar (foolish blondie) & Gifs (Tumblr)
Date de naissance : 04/02/1982
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SHANLEIGHESMERALDALEAHZARA



Bloc notes : EN CE MOMENT...

─ Il vit au Motel
─ Il est témoin d'un hold up avec Shanleigh
─ Il accompagne Leah à l'hôpital
─ Il fait passer un entretien à Esme

TO DO LIST ↓

• Embaucher un vendeur
• Répondre à la lettre de sa mère
• Trouver une belle maison
• Contrôler son addiction au café



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


Re: Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Dim 19 Mar - 20:40

Les mains en l'air, mais avec les poings serrés très forts. C'est ainsi que je tente de garder le contrôle de mon corps. Ce n'est pas le moment de perdre mon sang froid. C'est ce que je me dis tout le temps lorsque je sens que je vais faire une crise d'angoisse. Ça marche seulement une fois sur dix. Ce n'est pas un problème qu'on peut gérer facilement, mais aujourd'hui j'ai réussi à ne pas tomber dans la panique totale. Mon père serait très fier de moi. Je laisse ma tête tournée vers la demoiselle qui m'accompagne dans ce braquage pour la surveiller. Elle est si jeune qu'une part en moi se sent responsable. J'aimerais trouver les mots pour la rassurer, mais il n'y a pas grand-chose à dire. Surtout que je ne suis pas du genre bavard. « Vous semblez bien calme pour une telle situation...  » Elle me répond avec une voix ébranlée. La demoiselle donne l'impression d'être une pauvre gamine innocente et son air terrifié me bouleverse. J'ai toujours eu une énorme empathie, je suis sensible aux autres et je me sens terriblement faible face à son chagrin. Pour un homme, c'est honteux de ne rien pouvoir faire pour protéger une jeune fille apeurée. Je m'apprête à lui répondre que c'est très rare qu'un braquage tourne mal, mais à peine ai-je ouvert la bouche, que le plus petit des deux hommes avance d'un pas rapide vers nous. « Tu vas fermer ta gueule la rouquine ?! » Dit-il en plaçant son visage juste devant le sien pour l'impressionner. Le stress m'envahit, mes jambes commencent à s'affaiblir. Mes doigts se desserrent et je baisse l'une de mes mains pour la placer entre eux deux. Je ne réfléchis pas sur le moment, je ne peux tout simplement pas le laisser traumatiser la cliente. « C'est de ma faute. Laisse... » Je tente de la défendre, mais le braqueur ne me laisse pas le temps de terminer ma phrase. Il m'interrompt en me donnant un coup violent dans les dents. « QUI T'A DEMANDÉ DE L'OUVRIR TOI, HEIN ? » C'est à moi qu'il s'adresse maintenant, toujours avec un regard menaçant et son flingue pointer vers mon front. Je sens mon corps prêt à lâcher, je commence à respirer fortement et a haleter comme-ci ma vie en dépendait. Instinctivement, je relève les mains sans attendre. Je peux sentir ma lèvre inférieur gonfler après son coup, mais dans le feu de l'action je ne ressens absolument aucune douleur. Il me regarde longuement avec un sourire arrogant. Même sa cagoule noire ne cache pas le fait qu'il se sente satisfait d'être le dominant. Je me sens terriblement minable. « ARRÊTE TES CONNERIES ! » Son complice scelle la fermeture du sac à peine rempli de quelques billets et ordonne à mon agresseur de s'en aller. Ils s'enfuient tous les deux comme prévu et le caissier, malgré son état de choc, ferme immédiatement la porte d'entrée avant d'attraper son téléphone.

C'est la procédure dans ce genre de cas. Même si les victimes ont envie de rentrer chez eux, il faut s'assurer de les garder en sécurité en attendant l'arrivée de la police. Évidemment que la plupart des gens ont envie de fuir après une attaque, mais les témoignages sont toujours très importants pour les forces de l'ordre. La tête baissée vers le sol, je relâche les bras sans oser affronter le regard de la jeune fille. En voulant l'aider, j'ai aggravé la situation. Un gros échec comme j'ai l'habitude de collectionner. En croyant jouer le héro, je me suis humilié devant les quatre autres victimes. « Désolé. » Dis-je entre deux respirations rapprochées. Mes nerfs lâchent subitement, alors pour éviter de m'humilier encore plus, je m'éloigne dans un coin assez isolé de l'épicerie. Une fois seul, je m'assois sur le carrelage froid, le dos appuyé contre un mur et le visage caché dans les pommes de mes mains. Tout mon corps tremble, j'ai chaud et je n'arrive plus à respirer. Il est à présent trop tard pour tenter de tenir le coup et j'ignore quand est-ce que je vais réussir à me calmer. On ne peut jamais le savoir, parfois les crises durent seulement une dizaine de minutes, d'autres fois des heures.

___________________
« I want to be alone… with someone else who wants to be alone. » • Stupid is as stupid does.
What’s normal anyways?
Shanleigh Carmody
We're here and then we're gone
avatar
Inscrit le : 11/07/2016
Messages : 2384
Avatar : Sophie Turner
Crédits : eilyam (av) | ceriztoxic (sign)
Mes rps : [DISPONIBLE] [n'hésitez pas à me mpotter]
JahanAlbaneTony




Bloc notes : PROJET EN COURS :
"Traumatismes", une série photographie destinée à une exposition quand elle sera achevée. Entamée depuis bientôt un an, trois séances en tout ont été réalisées.
« Tout ce qui naît porte la mort en germe »



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Eilyam
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Sam 25 Mar - 3:15


les mains en l'air - tony & shanleigh

A peine Shanleigh eut-elle murmuré ces quelques mots en direction de l'homme à côté d'elle que l'homme qui ne s'occupait pas de récupérer le butin de la caisse s'approcha d'elle. Elle le vit grâce à sa vision périphérique et tourna immédiatement les yeux, faisant mine de n'avoir jamais parlé au trentenaire. Tentant de masquer ses tremblements et de ne pas se mettre à hurler, Shanleigh respirait plutôt fort par le nez. Le braqueur s'approcha de son visage et lui hurla de se taire. Ne s'y étant pas attendue, la rousse sursauta et laissa échapper un gémissement de ses lèvres entrouvertes. Deux larmes coulèrent de ses yeux sans même qu'elle ne sanglote. Elle n'en avait pas besoin, elle était déjà assez effrayée comme ça. Elle ferma les yeux, dans une moue de peur non feinte, et sentit quelque chose passer juste devant son visage. Elle pensait qu'il s'agissait du braqueur qui voulait s'amuser avec elle en l'effrayant encore plus, mais en ouvrant les yeux Shan vit que c'était l'homme à côté d'elle qui venait de tenter de s'interposer. "C'est de ma faute, laisse...", l'entendit-elle dire. Elle mima un "Non !" des lèvres à son intention, mais le braqueur changea de cible et mit un coup de poing en plein dans le visage du trentenaire. Un nouveau léger gémissement sortit de la gorge de Shanleigh, qui déglutit vite pour ne pas faire encore plus de bruit. Elle ne sentait quasiment plus ses jambes tant son corps était en état d'hyper-vigilance.
Grimaçant pour ne pas laisser éclater les sanglots qui lui nouaient la gorge depuis le début du braquage, la rousse avait tourné tout le haut de son corps en direction du trentenaire. Le braqueur avait son pistolet appuyé fermement sur son front. "Ca va aller..." se rappela-t-elle. D'ordinaire, elle aurait trouvé cela plutôt risible, mais sur l'instant elle n'avait vraiment aucune envie de se marrer. Le braqueur retira soudain son pistolet et suivit son collègue qui venait de quitter le magasin. Le corps de Shanleigh se détendit légèrement, et elle regarda le caissier sortir de derrière le comptoir pour aller fermer la porte à clef. Le silence était total dans le petit magasin. L'on entendait que les respirations saccadées et les froissements de tissu du caissier en train de composer un numéro sur son téléphone. Sûrement la police. Shanleigh se doutait bien qu'il allait porter plainte... Elle n'était pas prête de retourner retoucher ses photos en tête à tête avec quelques gourmandises, si la police arrivait pour prendre leur déposition à tous...
So coeur battait encore à tout rompre, et elle peinait à respirer correctement, mais elle n'était pas la plus touchée par ce drame. "Désolé", entendit-elle dans un souffle juste à côté d'elle. La rousse en avait oublié le trentenaire qui avait essayé de s'imposer entre elle et le braqueur qui l'avait agressée après qu'elle a osé ouvrir la bouche. Elle tourna la tête, prête à remercier son presque sauveur, mais ses yeux ne rencontrèrent qu'une fin de rayon vide de toute âme qui vive. Shanleigh se retourna et vit l'homme qui marchait précipitamment en direction du fond du magasin. Elle jeta un oeil à tout le petit peuple qui se trouvait près de la caisse. Rien à signaler. Tout le monde reprenait doucement ses esprits en attendant l'arrivée de la police. La rousse décida de suivre le trentenaire qui devait avoir été assez amoché par le coup du braqueur.
Elle le vit assis à-même le sol contre un bout de mur dépourvu d'étagère ou de congélateur et le rejoignit. Elle eut un léger frisson lorsque ses fesses nues entrèrent en contact avec le carrelage froid et fit un mouvement pour mettre tant bien que mal le tissu de sa robe en-dessous. Elle allongea ses jambes et tourna son visage vers le trentenaire.

- Merci... souffla-t-elle simplement.

Shanleigh ne savait pas vraiment quoi dire. Elle-même était sous le choc et remerciait tout ce qu'elle connaissait d'être en vie et sans avoir été blessée. Du moins pas au-delà de son ego.


©LULEABY

___________________
WON'T YOU SAIL OUT TO ME ?
if i'm anchored in the deep, and maybe i'm just chasing shadows, sailing through the mist, into the abyss... if you knew, would you sail out to me ? i've been there before , all the while these ships go sailing by... i'm calling out for you.
Tony Maxwell
BE BOLD or Italic
never regular.
avatar
Inscrit le : 16/03/2017
Messages : 982
Avatar : Milo Ventimiglia
Crédits : Avatar (foolish blondie) & Gifs (Tumblr)
Date de naissance : 04/02/1982
Mes rps :
[PAS DISPONIBLE]

SHANLEIGHESMERALDALEAHZARA



Bloc notes : EN CE MOMENT...

─ Il vit au Motel
─ Il est témoin d'un hold up avec Shanleigh
─ Il accompagne Leah à l'hôpital
─ Il fait passer un entretien à Esme

TO DO LIST ↓

• Embaucher un vendeur
• Répondre à la lettre de sa mère
• Trouver une belle maison
• Contrôler son addiction au café



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Puckessa
• ÂGE :
• BLOC NOTE : Je préfère privilégier les réponses courtes et rapides. Vous êtes prévenus ! ♡


Re: Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Jeu 8 Juin - 17:37

En fermant les yeux et en les cachant derrière mes dix doigts, ça me permet de m'isoler à ma façon et de reprendre mon calme sans être perturbé par les autres. Je commence à compter dans ma tête jusqu'à dix, comme on me l'a souvent répété. Je me sens idiot. Les super-héros, ça existe seulement dans les films d'action. Le jour où un homme comme moi sauvera le monde n'est pas prêt d'arriver. J'ai enfin l'impression que le temps s'est arrêté, à part quelques souffles et murmures lointains, l'agitation autour de moi semble être plus apaisée. Je me sens mieux dans ma bulle. « Merci... » Une voix basse se fait entendre tout juste à côté de mon oreille. Je l'ai entendu s'approcher, mais je n'ai pas eu le courage d'affronter son regard. J'espérais qu'elle ne me parle pas. Instinctivement, je tourne ma tête dans sa direction, même si je voudrais pouvoir éviter cette situation gênante. J'imagine qu'elle peut lire l'angoisse dans mes yeux, la faiblesse que je ressens à ce moment précis. Pourtant, je sais au fond de moi que je ne devrais pas me sentir responsable et ne pas me laisser emporter par mes émotions. « Merci de quoi ? Il aurait pu vous frapper à cause de moi ! » Je réponds d'un ton sec et je m'en veux immédiatement lorsque j'aperçois que les joues de la rousse sont encore humides. Je ne suis pas le seul à avoir été terrifié par cette agression et je n'ai aucune raison d'être hostile envers elle. C'est contre moi-même que je suis en colère, mais réussir à former une phrase dans cet état me demande déjà beaucoup d'efforts. Je baisse à nouveau mon regard pour éviter le sien et je me remarque que du sang se trouve sur mes mains. Automatiquement, je passe ma langue sur ma lèvre blessée et je frotte mes poings sur mon pantalon pour les essuyer. L'ouverture pique un peu au contact de ma salive, mais franchement, je m'en sors très bien après ce risque débile et inutile.

Alors, qu'habituellement je tenterais de fuir à nouveau, cette fois-ci, je rassemble tout mon courage pour ne pas ignorer la demoiselle. Je ne suis pas quelqu'un de très sociable, encore moins lorsque je fais une crise d'angoisse. J'ai juste l'impression que tout le monde est contre-moi dans ces moments et je ne dis pas toujours ce que je pense. Il m'est arrivé d'être blessant et de le regretter. Pour le coup, je devrais m'estimer heureux, car j'arrive rapidement à retrouver une respiration presque normale. J'inspire et expire très fort par le nez et dans un rythme plus soutenu. « Vous allez bien ? Je suis sincèrement désolé... Je voulais vous aider... » Je suis sûr qu'elle ne doute pas de mes bonnes attentions, mais je ne peux pas m'empêcher de m'expliquer. Mes mains tremblent encore et je ne sens plus mes jambes. Je ne suis pas prêt de bouger d'ici, alors autant essayer de garder les pieds sur terre et de ne pas m'humilier encore plus.

___________________
« I want to be alone… with someone else who wants to be alone. » • Stupid is as stupid does.
What’s normal anyways?
Shanleigh Carmody
We're here and then we're gone
avatar
Inscrit le : 11/07/2016
Messages : 2384
Avatar : Sophie Turner
Crédits : eilyam (av) | ceriztoxic (sign)
Mes rps : [DISPONIBLE] [n'hésitez pas à me mpotter]
JahanAlbaneTony




Bloc notes : PROJET EN COURS :
"Traumatismes", une série photographie destinée à une exposition quand elle sera achevée. Entamée depuis bientôt un an, trois séances en tout ont été réalisées.
« Tout ce qui naît porte la mort en germe »



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Eilyam
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh, le Lun 3 Juil - 19:06


les mains en l'air - tony & shanleigh

Quand Shanleigh remercia l'homme qui l'avait défendue face au braqueur, ce dernier lui répondit d'un ton sec. Elle eut un léger mouvement de recul. Elle était complètement sous le choc, et lui aussi, probablement. C'était sûrement sa manière de réagir, il ne faudrait pas qu'elle lui en tienne rigueur. Il baissa les yeux, et Shanleigh fit de même, regardant ses jambes nues allongées sur le carrelage. Encore sous le coup de l'adrénaline, elle n'avait pas remarqué la froideur du sol, mais elle le sentait plus clairement désormais.

Elle tourna de nouveau la tête vers l'homme quand ce dernier lui demanda si elle allait bien. Shanleigh lui adressa un sourire qu'elle voulut rassurant, et hocha la tête.

- Mieux qu'avant. Merci.

Elle soupira avant d'ajouter, d'une voix douce :

- Ne vous excusez pas, vous n'avez rien fait de mal.

Avec tout ça, Shanleigh avait totalement oublié sa fringale, et la raison pour laquelle elle était descendue à l'épicerie. D'où ils se trouvaient tous les deux, elle ne pouvait pas voir si la vie avait repris son cours à l'entrée du magasin après le départ des malfrats, mais elle ne pouvait décemment pas laisse l'homme tout seul. Il avait l'air encore plus mal qu'elle.

- Ca va aller ? demanda-t-elle en laissant s'échouer l'une de ses mains sur l'épaule de l'homme, juste à côté d'elle.
©LULEABY

___________________
WON'T YOU SAIL OUT TO ME ?
if i'm anchored in the deep, and maybe i'm just chasing shadows, sailing through the mist, into the abyss... if you knew, would you sail out to me ? i've been there before , all the while these ships go sailing by... i'm calling out for you.

Les mains en l'air ! ∞ Shanleigh

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: South Austin :: Autres lieux-