Partagez| .

Let's talk about earth ♒︎ thomas ford


Invité
Invité
avatar
Afficher


Let's talk about earth ♒︎ thomas ford, le Jeu 16 Mar - 22:44


La politique était un sujet vaste auquel s’intéressait beaucoup Marnie autant dans le cadre de sa profession que de ses activités de militante. Elle distinguait la chose selon deux angles distincts, le système politique en lui-même, et ceux qui en tiraient les ficelles ; elle considérait le premier comme nécessaire, autant qu’elle haïssait les seconds. Un système démocratique était effectivement une voie sage de représentation d’état et des citoyens, des questions d’ensembles et communautaires étaient en jeu. Mais les requins qui constituaient le-dit système écœuraient Marnie, et la conscience qu’elle avait du piège avec lesquels les Etats s’étaient fourrés. Les industries et les entreprises faisaient la pluie et le beau temps, tandis que les gouvernements ployaient face aux sommes astronomiques en jeu. Les loups pactisaient avec les loups, laissant les restes au peuple.

Quand tout ce pétrole s’était déversé sur les rivages de son village d’enfance, personne n’avait bougé le petit doigt, laissant livrer à eux-mêmes tous ces pêcheurs noyés de mazout. Les autorités faisaient la sourde oreille, autant que le député du comté et son entourage. Pas de commentaire sur le sujet, était une réponse expéditive radicale. Et rapidement, on finit par oublier Stone Harbor et toute sa bande de bougres qui n’a qu’à aller s’installer cent kilomètres plus au Nord comme en avait rigolé le sheriff du comté. Mais Marnie n’avait pas oublié et de fait c’était forgé une opinion très tranchée sur ceux qu’elle considérait comme des nantis opportunistes.

Si elle voulait du changement, toujours était-il qu’il fallait déjà commencer par négocier ce fameux éveil des consciences. Et pour cela, Marnie avait été forcée d’admettre qu’il fallait se résoudre à rencontrer cette caste politique qu’elle méprisait tant. Il y avait bien monsieur le maire, ce Thomas Ford. La jeune femme avait déjà assisté à des débats et interviews en sa présence, et dans l’absolu il n’était pas garantie de prime abord qu’ils trouvent tout deux matière à se mettre d’accord. Même sa secrétaire l’avait passablement irrité rien qu’en notant ce rendez-vous à la va-vite au téléphone d’un ton présomptueux. Marnie avait dû lourdement insisté. Il n’aura que peu de temps à vous accorder, mais soit c’est noté pour mardi prochain.

Et le fameux mardi, c’est aujourd’hui. La blonde incendiaire s’est présentée à la mairie avec quelques minutes d’avance sur l’heure du rendez-vous. Habillée sobrement, une mallette en cuir avec elle, son attitude est aussi pudique que son visage est impénétrable. Elle est rapidement conduite en salle d’attente, et priée de s’installer sur l’une des chaises. Elle s’exécute tout en balayant la pièce du regard avant de s’arrêter sur un magazine ouvert à côté d’elle, précisément sur l’horoscope du jour. Vous aurez l'art de simplifier les choses tout en vous affirmant davantage, prenez des initiatives, elles seront favorables. Marnie eut un sourire sceptique à cet égard refermant le magazine d’un coup sec. Elle semblait entendre du mouvement dans le bureau voisin, nul doute qu’elle ne tarderait pas à être accueillie.

Thomas Ford
avatar
Inscrit le : 12/03/2017
Messages : 48
Avatar : Ben Affleck
Crédits : -----
Date de naissance : 15/08/1975
Mes rps : /

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Sam
• ÂGE : 25
• BLOC NOTE :


Re: Let's talk about earth ♒︎ thomas ford, le Sam 18 Mar - 22:49


Bien que faisant partir du système politique américain, Thomas ne le pensait pas parfait non plus. Au contraire, beaucoup de failles existaient et en ce qui concerne l'espère l'humaine, elle a toujours été très maligne pour profiter des failles d'un système. Celui dont nous parlons n'est d'autres que le capitalisme. Le principe est simple, rendre heureux les membres de ce système par le biais d'un amassement de richesses et d'argent qui garantie une vie prospère. Le problème survient quand cet amassement n'est plus répartie de façon équitable et dès lors la machine s'emballe.

Parce qu'en soi, le capitalisme peut être utile. Comme après une guerre par exemple, quand le pays a besoin d'être reconstruit et que cette richesse est bénéfique à tout le monde. C'est peut-être aussi pour cela que beaucoup se demandaient pourquoi le capitalisme continue d'être notre système économique et politique alors que nous sommes en temps de paix, je veux dire par là, à l'intérieur de nos frontières. Mais l'économie ne devrait pas être un ennemi, mais un allié.

Là-dessus, Marnie et Thomas pouvaient sembler d'accord. Cependant, leurs opinions divergeaient sur le rôle de chacun dans ce système. Thomas pensait que les politiques étaient nécessaires. Sans eux, le système ne pourrait exister, puisqu'ils en étaient les créateurs. Vous ne demanderiez pas à votre boucher de préparer votre dessert pour Thanksgiving ou votre mariage. La politique, c'était pareil.

Le rendez-vous s'annonçait donc très intéressant. Si seulement la secrétaire de Thomas n'était pas venu mettre son grain de sel. Puisqu'en plus de n'être pas très agréable à l'accueil du bureau de Maire, elle avait présenté cet entretien à Thomas comme une: "Petite interview pour un blog écologiste, apparemment très content de son travail en Mairie." Pensant y aller en conquérant, Thomas n'avait rien préparer et s'attendait à répondre à quelques questions avantageuses et éventuellement un petit selfie pour soutenir leur blog.

Il se présenta à la Mairie tout de même habillé convenablement, comme à son habitude, costume de maire et tout l'attirail au service de l'élégance. Un coup d’œil à son agenda comme tout les jours et le voilà qu'il sortit de son bureau pour commencer le-dit rendez-vous. Il chercha celle qu'il devait rencontrer, pas difficile, il n'y avait qu'une personne. Bonjour, vous devez être mon rendez-vous de ce matin. dit-il en s'avançant vers la demoiselle, les mains dans les poches de son pantalon avec son sourire de meneur, persuadé d'avoir à faire à une sorte de groupie. Installons-nous dans mon bureau. proposa-t-il en retournant dans ce dernier en prenant soin de bien être suivi par la jeune femme. Il s'installa derrière son bureau en l'invitant à prendre place en face de lui d'un geste de la main. Vous désirez boire quelque chose, un café ? Bio, évidemment. plaisanta-t-il en rigolant doucement. Par pour se moquer juste qu'il était un peu trop décontracté.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Let's talk about earth ♒︎ thomas ford, le Lun 20 Mar - 22:33


Et effectivement, Marnie n’eut pas à patienter bien longtemps. La poignée s’actionna, et la porte s’ouvrit sur monsieur le maire. Thomas Ford en personne vint accueillir la jeune femme qui se leva sans attendre, serrant sa main droite sur sa mallette contenant à peu près tous les sujets réduits en dossiers qu’elle voulait aborder. Son but ? Développer un maximum, en un minimum de temps ; en somme lui prendre la tête comme il faut. Si cela fonctionnait, il concéderait peut-être sur certains points. Et si à l’inverse il ne se montrait pas réceptif, Marnie voulait au moins lui faire comprendre qu’elle ne se laisserait pas faire. C’était son acte de citoyenne de veiller à la politique écologique de la ville. Et beaucoup de choses pouvaient être améliorer simplement et intelligemment. La militante était parfaitement consciente des coûts en jeu, mais elle mesurait surtout à quel point miser sur des énergies propres par exemple était un investissement d’avenir. Ce qui n’était pas au goût des industries, évidemment.

Marnie aimait à observer les attitudes de ses interlocuteurs, le langage corporel étant encore le plus révélateur. En l’occurrence, lorsqu’elle regardait Thomas Ford, la jeune femme pouvait surtout convenir de l’assurance de cet homme. Il avait de la prestance et de l’aplomb dans son costume sur mesure, et la mine joviale du conquérant. A son côté, la jeune femme se montrait beaucoup plus mesurée et stoïque, le sourire quelque peu grimacier. Toute cette cordialité de bien-pensants n’était décidément pas sa came, mais il fallait s’atteler à la tâche. Marnie veillait donc à rester la plus cordiale possible, et cela lui coutait véritablement un effort de conscience. Le petit volcan en était réduit à se contenir avec civilité et diligence.

« Bonjour, je suis effectivement le rendez-vous matinal. Je m’appelle Marnie Mereuta, et je vous remercie de m’accorder votre attention. » Répondit-elle finalement en pénétrant dans le bureau où elle fut invitée à rentrer. C’était une grande pièce lumineuse d’un luxe sobre et imposant. Marnie prit donc place face au bureau du maitre des lieux, qui s’affairait avec beaucoup d’empressement. Si ce comportement était appréciable, cela n’empêchait pas Marnie de rester focaliser sur les raisons de sa venue.

« Un verre d’eau suffira, je vous remercie. » Lança finalement Marnie à son interlocuteur avant de marquer un silence. Son regard balaya la pièce, finissant à nouveau par se poser sur le maire. Ses yeux étaient malicieux, à la limite du narquois. « Il est curieux que vous possédiez du café bio monsieur Ford. Alors que la moitié des écoles publiques de notre ville sert à la cantine des fruits et légumes bourrés d’OGM. » Glissa-t-elle finalement avec sa franchise et son espièglerie habituelle. D’aucuns diront que c’est de l’insolence mal placée ; on ne peut en tout cas pas lui reprocher de faire dans les courbettes hypocrites.

Thomas Ford
avatar
Inscrit le : 12/03/2017
Messages : 48
Avatar : Ben Affleck
Crédits : -----
Date de naissance : 15/08/1975
Mes rps : /

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Sam
• ÂGE : 25
• BLOC NOTE :


Re: Let's talk about earth ♒︎ thomas ford, le Jeu 23 Mar - 23:12


L'assurance était tout pour Thomas. Il se cachait derrière pour ne pas montrer que son passé politique était chaotique et qu'il craignait à chaque rencontre que celui-ci ne ressorte et lui explose au visage. Donc oui, il jouait des épaules comme un dandy pour paraître ce qu'il n'était pas vraiment en réalité, une personne trop sérieuse limite stricte. Il laissa échapper un léger sourire quand elle se présenta. Enchanté, Melle Mereuta. Il n'avait pas répété son propre nom, il savait qu'elle devait sans aucun doute le connaître.

Une fois qu'il l'avait fait rentré dans son bureau qu'il n'avait pas eu le temps de remettre à son gout. Lui préférait le moderne et tout ce bois verni lui donnait le tournis, bien que son imposant bureau était très pratique avec toute cette place dessus. La demoiselle semblait très taquine et lui lançait un premier pique en lui reprochant que les cantines de la ville étaient très fournies en OGM.

Assis derrière son bureau, il jetait un coup d'œil à plusieurs papiers le temps qu'elle finisse de s'installer. Vous ne perdez pas de temps, vous. Il réfléchit. Vous savez, des études récentes montrent qu'aucun désagrément de la santé ne peut être imputé aux OGM. Que ce soit à court ou à long terme. Et cela, il en était certain et ne mentait pas. Il avait lui-même lus ses études. Il se leva et alla vers un guéridon qui se trouvait dans un coin de la pièce. Il tira un verre d'eau de la fontaine à eau et se servit un gobelet de café de la cafetière qui devait lui faire la journée et qui restait sur son socle chauffant. Il revint vers elle et posa le verre devant elle. En vrai, ce n'est pas du café bio. Quoique je n'en sais rien, ce n'est pas moi qui le prépare. dit-il en se rasseyant derrière son bureau.

Let's talk about earth ♒︎ thomas ford

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-