Partagez| .

En apesanteur ♒︎ libre


Invité
Invité
avatar
Afficher


En apesanteur ♒︎ libre, le Lun 13 Mar - 22:15


Se mettre en retard est une compétence savante. Car il faut savoir combattre son sens abstrait de la ponctualité pour rester dans le politiquement correct, à l’image de la lutte quotidienne de Marnie Mereuta. Cet oiseau d’aventure était fâchée avec sa montre et comme un matin qui a un gout de déjà vu, elle se lève en retard ce jour-là. La machine à café l’accueille avec un vrombissement sordide signifiant sa panne soudaine. L’extinction de la sainte cafetière ne peut que signifier une journée difficile que pourtant il va falloir affronter. Marnie traverse actuellement une période de chômage, sorte de moment léthargique qu’elle vit depuis deux mois. Et les factures s’accumulent et la situation ne peut plus durer. Mais la période d’embauche est creuse, faisant toute la mauvaise fortune de Marnie. Cette dernière écumait les bureaux d’avocats sans succès, sortant découragée et vidée de tous ces échecs successifs.

A l’image de l’activité des derniers jours, Marnie s’était cependant démenée à décrocher un nouvel entretien. Le cabinet était à l’autre bout de la ville et un coup d’œil à sa montre lui apprit qu’elle devrait faire fit des économies : au diable les transports en commun, pour être à l’heure il allait lui falloir un pilote de course. Celui-ci s’était matérialisé sous les traits d’un chauffeur de taxi bedonnant dont la voix gutturale faisait imaginer à Marnie qu’elle conversait avec une sorte de troll taciturne. De quelque nature qu’il soit, l’homme brava les feux rouges et embouteillages avec une minutie insoupçonnée pour finalement s’arrêter dans le quartier d’affaires de la ville. Marnie entreprend de payer le taxi avant de s’avancer à pas mesurés vers l’immense building qui lui fait face. Ce colosse d’acier abrite les bureaux d’une enseigne prestigieuse et l’une des dernières sur sa liste de possibilités. La jeune femme n’a plus le droit à l’erreur et elle le sait.

Si elle vit avec l’amertume de n’avoir jamais pu réussir le concours du barreau, elle n’en reste pas moins une personnalité dévouée à son travail et compétente malgré tout. Marnie a pris du recul et s’est en quelque sorte résignée à cette fatalité afin de ne plus y penser avec aigreur. Peut-être aurait-elle dû accompagner son précédent employeur à New-York, mais elle n’avait pu se résoudre à laisser sa sœur seule en ville. Toujours est-il que tu n’en serais pas là si tu l’avais suivi ma vieille, tempêta un instant Marnie avant de déclencher le bouton d’appel de l’ascenseur afin de se diriger vers les étages supérieurs du bâtiment.

Lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, Marnie s’était replongée dans ses notes, vérifiant d’un œil concentré chaque ligne de ses écrits. Elle laissa distraitement sortir les quelques bureaucrates et visiteurs de la cage exiguë avant de s’introduire à son tour seule dedans, toujours plongée dans ses papiers et appuyant rapidement sur le bouton de l’étage désiré. L’ascenseur entama sa course avant de s’arrêter prendre un visiteur au second étage, auquel Marnie n’accorda pas d’attention. Mais alors que l’ascenseur démarrait à nouveau, un bruit mat se fit entendre, et l’engin s’immobilisa soudain tandis que les lumières grésillaient.

Marnie manqua un battement de cœur. Le silence se fit pesant dans l’ascenseur alors qu’elle toisait les lieux d’un air hâtif. S’avançant jusqu’au tableau de bord, la jeune femme entreprit d’actionner le bouton d’appel d’urgence qui grésilla sans autre forme de procès. Irritée, la jeune femme appuya son poing sur le pictogramme. « Fonctionne objet de malheur ou je te fais la peau… » Se marmonna-t-elle à elle-même, ulcérée, oubliant passablement qu’elle n’était pas seule.

Alexander B. O'Connord
avatar
Inscrit le : 14/01/2017
Messages : 184
Avatar : Daniel Gillies
Crédits : Quebecoise1990
Date de naissance : 05/06/1982
Mes rps : /

Bloc notes :
• Marié de 2010 à 2017 à la plus belle femme
• Son fils meurt en 2014 à l'âge de 2 ans
• Février 2017, presque trois ans après la mort de leur fils, Alexander et son épouse décident de divorcer, non pas parce qu'ils ne s'aiment plus, mais parce qu'ils ne sont plus capables d'être ensemble.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: En apesanteur ♒︎ libre, le Dim 19 Mar - 1:38

En apesanteur

Marnie & Alexander

Aujourd'hui, c'est une journée de congé bien méritée pour Alexander qui a encore quelques petites choses à régler dans sa vie personnelle. Comme tous les êtres humains de ce monde, Alexander a ses petits problèmes qu'il aiment régler lui-même sans en parler à personne. Il ne veut pas mêler les gens à ses histoires. Il ne veut pas être le centre de l'attention. Il veut juste pouvoir vivre comme bon lui semble sans avoir à toujours se justifier sur ses faits et gestes. De toute manière, à son âge, il y a longtemps qu'il n'a plus à expliquer ce qu'il fait et à dire où est-ce qu'il va.

Alexander a décidé d'aller voir l'un de ses amis ce matin. Il l'a averti avant pour éviter de le déranger advenant qu'il ait une réunion ou quelque d'autre d'important en ce beau matin. Comme il a la permission de son ami, il s'est rendu à l'immeuble, prenant soin d'aller chercher deux cafés à la cantine du deuxième étage. Bref, comme cet ami travaille au douzième étage, Alexander a appelé l'ascenseur qui est presque arrivé tout de suite. Il est entré à l'intérieur et il a appuyé sur le bouton du douzième étage.

Bien droit, plateau de cafés dans sa main droite, il regarde les lumières défiler au-dessus de la porte lorsque l'ascenseur s'arrête. Eh merde, voilà ce qu'il se dit dans sa tête. Il n'a à peine le temps de bouger que la dame qui est à ses côtés s'empresse d'appuyer sur le bouton d'urgence. Il se recule pour avoir le dos contre le mur de l'ascenseur. C'est bien la première fois de sa vie qu'il est pris dans un ascenseur, ça ne lui était jamais arrivé auparavant.

C'est en voyant que la dame semble un peu paniquée qu'Alexander dépose ses cafés au sol et qu'il s'approche d'elle doucement pour appuyé à son tour sur le bouton de secours avec son pouce.

ALEXANDER : « J'espère que vous n'êtes pas claustrophobe. »  

copyright acidbrain

___________________
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: En apesanteur ♒︎ libre, le Lun 20 Mar - 18:27


Marnie ne croyait pas au karma. Mais il y avait de ces journées qui lui tombaient dessus en ce moment, à tel point qu’elle commençait à croire qu’une force supérieure était déterminée à lui en faire baver. Elle ne pouvait se permettre de louper cet entretien, son compte en banque et sa tranquillité personnelle étaient en jeu. Alors que tout se goupille si mal était vraiment comble de malchance. Elle appuyait avec une frénésie maladroite sur ce fichu bouton rouge luminescent qui semblait la toiser avec insolence et qui ne daignait pas marcher. Maudite technologie capricieuse. Mais tandis qu’elle pestait dans son coin, une voix masculine s’éleva dans son dos et Marnie fut rapidement rejointe par un homme qui vint à son tour actionner l’appel de secours calmement, sa stature paisible contrastant nettement avec le volcan blond à ses côtés.

La jeune femme l’observa un instant, tandis que le panneau de contrôle se mettait à grésiller. Finalement une voix se fit entendre. Bonjour messieurs, dames. Nous sommes navrés de ce dérangement et appelons sur le champ un dépanneur qui sera là dans les meilleurs délais. En vous remerciant de votre compréhension et patience, nous vous contacterons au plus vite. Nouveau crépitement dans l’interphone, puis plus rien. La jeune femme était encore interloquée de ce qu’elle venait d’entendre et passablement plus irritée d’entendre cette voix fantomatique la remercier de sa patience, si tant est qu’elle en est en réserve. Ce qui était sûr c’est qu’elle prendrait le temps de descendre les vingt-deux étages à pied sur le chemin du retour, l’escalier valait mieux que cet appareil. « Visiblement vous murmurez à l’oreille des procédés technologiques. » Souffla-t-elle en regardant toujours d’un air mauvais ce maudit panneau de contrôle. La jeune femme s’adossa à un mur, la mine revêche. Finalement elle posa son regard perçant dans celui de son compagnon de galère. « Je ne pense pas tomber dans l’hystérie. Mais j’espère surtout que vous êtes sympathique, parce que je crains que nous ne restions bloqués ici un moment. » Répondit-elle avec sa franchise habituelle et caractéristique. Elle était à fleur de peau et prête à pousser les murs de la cabine s’il le fallait à l’aide de sa carrure de brindille.

La jeune femme détaillait silencieusement l’inconnu qui lui faisait face, prenant la forme d’un beau brun ténébreux élégant dont l’allure stoïque était parfaitement admirable en pareil cas, à côté de la jeune femme qui piaffait d’impatience. Elle avisa le plateau de café et ce détail attisa sa curiosité. Elle était d’un naturel sociable et quitte à être bloquée ici, autant passer le temps agréablement dans une prison d’acier. « Vous travaillez ici ? » Finit-elle par demander avant d’esquisser un sourire. « Je m’appelle Marnie Mereuta. Ou celle qui va bientôt être franchement en retard pour son entretien d’embauche. » Ajouta-t-elle d’un ton théâtral en tapotant sa sacoche en cuir d’un geste nerveux.


Alexander B. O'Connord
avatar
Inscrit le : 14/01/2017
Messages : 184
Avatar : Daniel Gillies
Crédits : Quebecoise1990
Date de naissance : 05/06/1982
Mes rps : /

Bloc notes :
• Marié de 2010 à 2017 à la plus belle femme
• Son fils meurt en 2014 à l'âge de 2 ans
• Février 2017, presque trois ans après la mort de leur fils, Alexander et son épouse décident de divorcer, non pas parce qu'ils ne s'aiment plus, mais parce qu'ils ne sont plus capables d'être ensemble.


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: En apesanteur ♒︎ libre, le Mer 22 Mar - 22:51

En apesanteur

Marnie & Alexander

D'un calme exemplaire, Alexander regarde la jeune dame qui s'énerve beaucoup trop et qui doit avoir la pression très haute présentement. Elle ne devrait pas s'énerver de la sorte puisque ce n'est pas bon pour son coeur. De toute manière, même si elle insulte l'ascenseur, il doute que celui-ci se remette en marche suite aux insultes dont il est victime. Le bon Alexander aurait bien envie de rigoler un peu en voyage la blonde agir, mais il ne le fera pas pour éviter qu'elle se mette encore plus en colère.

Suite au message qui leur demande d'être patients, que le réparateur est en route, Alexander soupire doucement et appuie sa tête contre le mur de l'ascenseur. Ça pourrait prendre du temps, alors aussi bien se relaxer un minimum et éviter tous les ennuis possibles.

ALEXANDER : « Entre vous et moi, je pense qu'il est évident que la personne à qui ça dérange le plus c'est fou. Assoyez-vous un peu, calmez-vous et respirez par le nez. Vous auriez beau vous mettre dans tous les états, mais ça ne changera rien à la situation. Il faut être patient dans ce genre de moments. »  

Lui dit-il pour la calmer un peu en espérant qu'elle ne le prenne pas mal et qu'elle ne lui saute pas à la gorge pour lui arracher la tête. Cette femme est peut-être en SPM, ce qui expliquerait son comportement de feu présentement. Tout le monde sait qu'un homme ne doit jamais taquiner une femme en SPM.

ALEXANDER : « Non, je ne travaille pas ici, je viens voir un ami. »  

Il lui tend un café, tant pis pour son ami, de toute manière, il risque d'être froid lorsqu'ils seront enfin libérés de cette cage métallique.

ALEXANDER : « Alexander. Qui allez-vous voir pour votre entretient d'embauche? James McArthur? Si oui, je lui parlerai en bien de vous, ne vous en faites pas. »  

copyright acidbrain

___________________

En apesanteur ♒︎ libre

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-