Partagez| .

Skogsvåg, nymö & hjälmaren


Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 124
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Dim 12 Mar - 21:32


Les parents ne sont pas censés avoir de préférés parmi leurs enfants, mais je suis le petit préféré de mon père. Je le sais, il le sait. Tout le monde le sait. Jules et Amelia se moquent parfois de moi, en m'appelant 'le fifils à son papa' mais en attendant, être le chouchou, ça a parfois du bon. Parce que moi, quand je demande les clés de la voiture du vieux, un SUV Chevrolet flambant neuf, on me les donne sans rechigner. Pas besoin de négocier, pas besoin de supplier. Non, on me les tend avec un grand sourire, sans me répéter d'être prudent, de faire attention, de ramener la voiture avant la nuit. Et ça, ça n'a pas de prix. Jules le sait bien, et ça le fait bien rager. Ben ouais, c'est la vie, mon p'tit hobbit joufflu.

Mais je suis pas un chien pour autant. Cet après-midi, j'ai emprunté la voiture pour aller acheter quelques trucs chez Ikea, histoire de meubler et décorer un peu ma nouvelle chambre. En bon frère, j'ai demandé au frangin et à la frangine de m'accompagner. Amelia peut pas, elle a un entraînement de basket, mais Jules est libre, du coup je passe le prendre en bas de la résidence universitaire. Rayban sur le nez, bras qui prend le soleil par la fenêtre ouverte, je klaxonne comme un malade pour signaler à Jules mon arrivée. Cinq minutes plus tard, je le vois enfin arriver, la gueule enfarinée. "Bon allez Eliott, bouge ton cul, j'ai pas envie de tomber dans les bouchons!" Je l'entends grommeler un truc, mais j'entends pas quoi. Par principe, je réponds avec un doigt d'honneur. Une fois qu'il est dans la voiture et qu'il a mis sa ceinture (la sécurité, c'est important, je rigole pas avec ça), je démarre et m'engouffre dans le trafic d'Austin, Childish Gambino à fond. "Tu vas acheter des bougies parfumées pour ta copine? Une orchidée? Un loofah?" je demande en battant des cils, la bouche en cul de poule. Parce que mon frère amoureux, c'est une première, et c'est vraiment marrant.
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 778
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Mar 18 Avr - 11:19

Dans la vie, on ne peut pas plaire à tout le monde. C'est un principe que j'ai largement vécu et assimilé puisque je suis le vilain petit canard aux yeux de mon père. Oui bon, j'exagère, parce qu'il m'aime quand même mon vieux, mais bien moins qu'il n'aime Matthew. Alors lui, dans le genre fils parfait, c'est difficile de faire mieux. Il est intelligent, réfléchi et raisonnable. Tout ce que mon géniteur aime. Moi j'suis plus le foufou, gamin et turbulent. Mais bon, j'm'y suis fais et j'dois dire que dans la famille Strugatsky, chacun y trouve sa place et son compte. Et cela n'empêche en rien de vivre en harmonie. Mon frère, même s'il est un peu rabat-joie, j'l'aime bien quand même. D'ailleurs, il doit passer me prendre tout à l'heure pour aller faire un tour à Ikea. Le temple des couples qui s'engueulent et des gamins qui courent partout. Mais bon, j'aime bien y aller quand même et puis surtout, j'voudrais pas que mon frère achète n'importe quoi pour meubler son appartement. Il s'rait capable d'acheter des trucs moches. J'débarque dans la rue à sa rencontre. Juré, j'ai pris une cuite hier et mes yeux sont tellement défoncés que j'les cache derrière une paire de lunettes de soleil. Matt, lui, est tout pimpant, comme d'habitude. Il m'appelle Elliot, alors ça c'est pas cool. J'le regarde et j'm'arrête dedans la porte. J'l'ouvre et j'me penche à l'intérieur. "Commence pas tes conneries Strugatsky, sinon j'te laisse aller tout seul à Ikea, comme une pauvre victime!" J'rentre quand même et j'm'affale dans le siège. "T'as ciré combien de pompes à papa pour qu'il te prête sa caisse?" Une pointe de jalousie ? Oui certainement. Jamais mon père ne me ferait assez confiance pour me prêter sa nouvelle voiture. Matt démarre et la musique tambourine dans ma boite crânienne douloureuse. Il attaque sur ma nouvelle relation avec Maxine."Va te faire foutre Matthew!" J'souris parce que oui, c'est vrai j'ai une copine. Enfin, j'déteste dire ça, le concept de couple est encore nouveau pour moi. Et j'suis pas encore au stade d'acheter des trucs romantiques pour Maxine. Faut pas exagérer. "Si Ikea pouvait vendre des dolipranes, ça m'irait mieux!" J'rigole, j'sais que Matt va encore me prendre pour un alcoolique drogué fêtard mais j'assume.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 124
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Dim 23 Avr - 14:22

Evidemment, Jules joue le gros dur et me menace de me laisser aller tout seul à Ikea. Mais comme on dit, chien qui aboie ne mord pas, et il grimpe dans la voiture même pas deux secondes plus tard. Mon frère, il est au moins aussi intimidant qu'un petit chihuahua hargneux à sa mémère. Genre, même s'il est vraiment en colère (et je crois pas l'avoir déjà vu en colère), t'as envie de lui pincer les joues et de lui ébouriffer les cheveux comme à un enfant trop mignon. Il me lance une pique, insinuant que j'ai dû faire ma pleureuse pour avoir la voiture, alors je lui fais mon sourire le plus angélique. "J'ai juste demandé." Bon, je précise pas qu'il a essayé de me convaincre de prendre la voiture de Maman en premier, et qu'il a accepté seulement quand j'ai fait remarquer qu'elle est trop petite pour transporter une bibliothèque en kit. Ça, Jules n'a pas besoin de le savoir.

Je me moque un peu de lui en amoureux transis et il me dit d'aller me faire foutre, mais avec le sourire. Bon, j'avoue, je dois être un extraterrestre et pour moi le concept des couples reste un peu abstrait, mais voir mon frère heureux, ben ça me fait plaisir. Tout comme le fait qu'il m'accompagne quand même, après une soirée à l'évidence un peu trop arrosée. Bon, c'est sûr, j'ai toujours un peu peur qu'il finisse alcoolique/drogué/SDF/les trois à la fois, mais j'essaye de pas trop le montrer. Je passe déjà assez pour un rabat-joie comme ça. "Regarde voir dans la boite à gants, y'en a peut-être..." je suggère, et j'ai horreur de la manière dont ma voix se fait toute petite. C'est plus fort que moi, tout ce qui alcool, drogue et fêtes, ça me met mal à l'aise. Je peux pas m'empêcher de m'inquiéter et de m'imaginer des scénarios catastrophes. Mais bon, au moins Jules profites de sa vie et de sa jeunesse. Moi, je suis toujours le nez dans mes bouquins, toujours à la salle de musique pour jouer, ou à m'entraîner. Ça m'a pas empêché d'être destitué du titre de capitaine de mon équipe de crosse, alors je me demande pourquoi je me prends autant la tête. Plus d'efforts ne veut pas forcément dire plus de reconnaissance, au final. C'est une leçon que j'ai apprise de la manière la plus violente. Ça me fait penser que je l'ai toujours pas annoncé à la famille... "Jules? Tu crois que... Tu crois que Papa le prendra mal si j'arrête le sport?" La décision n'est pas encore définitive, le coach Maisonneuve essaye toujours de me persuader de rester, mais je sais pas trop. Jules pourra peut-être m'aider. Ça serait cool, si je pouvais mettre ça derrière moi. Un truc en moins pour me tracasser.
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 778
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Jeu 4 Mai - 19:49

Mon frère, même s'il m'agace parfois, avec ses aires de jeune premier, j'peux pas m'empêcher de l'admirer. Genre, ce gars, il est tout le temps au top, jamais un faux pas, il a gagné le respect d'notre père et il est tout le temps citer lorsqu'il s'agit de parler de réussite. Moi, j'suis un peu le vilain canard, j'ai toujours été turbulent, un peu rebelle et si j'en crois les paroles de mon père :"j'ai jamais rien fait pour améliorer ça". En fait, c'est ça, j'ai préféré donner à mon frère la dure tâche d'être parlait et moi, j'fais le mariole à côté, comme ça il brille encore plus. J'suis malin vous savez! J'sais que Matthew, parfois, il a du mal à me comprendre, à suivre ma vie de patachon. Lorsqu'il débarque avec la voiture du géniteur, pour le coup, j'salue l'exploit. C'est pas à moi qu'il l'aurait prêter. Mais sa réponse, juré, elle m'a buté. J'fais les grands yeux et j'reste bouche bée. "QUOI? Tu déconnes? Tu m'laisseras la conduire au retour?" Je connais déjà la réponse, mais j'tente. J'imagine que mon père a du lui faire promettre, jurer et cracher que jamais il m'laisserait la toucher. L'espoir fait vivre.

Il m'charrie avec Maxine. J'réponds un peu agressivement mais il l'prend bien. Il est habitué Matthew, il sait qu'une vingtaine de gros mots et injures sortent de ma bouche en dix minutes. Alors il passe outre et finit par me proposer des dolipranes qui seraient dans la boite à gant. Il prend sa voix mielleuse et j'souris. "Merci maman, j'vais regarder ça." Tout en fouillant, j'rigole à ma propre connerie. Mais au fond, j'ai bien quand Matthew il est attentionné comme ça avec moi. Ca prouve tout un tas de choses et c'est pas désagréable. D'autant plus que j'finis par trouver le saint Graal et j'le brandis tel un trophée. Le doliprane c'est mon meilleur pote en lendemain de soirée. J'en prends un et j'me concentre sur ce que me dit mon frère. Il parle assez sérieusement et m'demande un peu hésitant si papa allait être en colère qu'il arrête le sport. J'réponds pas tout de suite. Notre père, il réagit pas de la même façon quand il s'agit de Matt ou de moi. Il a engagé tellement d'espoir et de fierté chez mon petit frère qu'il est difficile d'anticiper sa réaction. Je hausse les épaules et j'tente une bribe de réponse. "Tu sais, même si papa n'est pas content, j'crois qu'il faut que tu penses à toi avant tout. Genre, si t'as plus envie, si t'es plus bien à faire ça, tu devrais arrêter. Peut-être que papa t'feras une remarque, mais tu sais, ça tue pas. Sinon j'serais déjà mort depuis longtemps." J'souris doucement. C'est vrai que Matt n'avait jamais eu de remarques négatives de la part de notre père et j'comprends que ça puisse le déstabiliser. Mais notre père, aussi froid soit-il avec moi, nous aime profondément tous les trois et souhaite le meilleur pour nous. Matt devait apprendre à vivre sans la contrainte paternelle, et pour ça, j'pouvais devenir officiellement son guide spirituel.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 124
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Dim 7 Mai - 18:25

Bon, d'accord, c'est Jules qui a commencé, au sujet de la voiture, mais du coup je me sens un peu mal de lui mettre sous le nez le fait que notre père me laisse la voiture sans trop de soucis. C'est un peu dégueulasse, et même s'il est pas du genre à se vexer pour rien c'est pas sympa de ma part. Vous me direz, je suis pas forcément quelqu'un de sympa de manière générale. La question est, est-ce que je me sens suffisamment coupable pour le laisser conduire la voiture au retour? N'importe qui d'autre, je l'aurais envoyé chier. Mais bon, c'est Jules. "Euh... Si Papa le découvre, je suis cuit." Jules le sait très bien. Mais bon, y'a pas de raison que le paternel vienne à l'apprendre. N'est-ce pas?

Jules trouve des dolipranes dans la boite à gants, comme prévu, et je lève mes yeux au ciel quand il fait comme si c'était un objet béni des Dieux. Enfin, j'ai jamais été ivre ou défoncé donc peut-être qu'il en a vraiment besoin, mais est-ce qu'il a besoin d'en faire des tonnes comme ça? Enfin, Jules pas théâtral, ça serait pas Jules, je suppose. Je ne relève pas quand il m'appelle Maman, parce que oui, j'ai tendance à être maman poule, et non, c'est pas quelque chose que je trouve honteux. Si je m'inquiète pas pour Jules et Amelia, c'est pas eux qui le feront, hein. J'aborde alors le sujet qui me préoccupe en ce moment, parce que... parce que ça me travaille, et que j'ai un peu personne d'autre à qui en parler, en vrai. J'écoute ce que me dit mon frère, et c'est qu'il dit pas que des conneries, quand il a envie. "J'ai juste pas envie de le décevoir," je lâche avant même de pouvoir m'en empêcher et je sens mes joues qui s'empourprent. "Mais si je rentre à l'école de médecine à la rentrée prochaine, j'aurais juste plus le temps de faire tout ce que je fais, va falloir que je fasse un choix." Et puis, sa dernière phrase me met un peu en colère parce que Jules, il blague, mais c'est pas faux ce qu'il dit. "Il est un peu trop dur avec toi. T'es pas SI nul que ça." C'était censé être un compliment, un élan de solidarité contre la tyrannie paternelle, genre je fais ma crise d'ado à 22 ans. Bon, euh... Jules, il a un décodeur matthewesque, il comprendra sûrement ce que j'ai maladroitement essayé de lui dire.
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 778
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Lun 22 Mai - 19:10

Juré, la réponse de Matthew, elle me fait exploser de joie. Parque je sais pertinemment que quand Matt répond de cette manière, cela veut dire qu'il a déjà dit oui. S'il avait voulu me dire non, il l'aurait fait d'une manière catégorique. J'souris comme si j'étais un enfant à qui on venait d'offrir le bateau pirate playmobil. Mes yeux brillent. "Il découvrira rien parce que je serais extrêmement PRU-DENT!" J'insiste bien ce sur mot avec une pointe de dérision car tout le monde le sait, le mot prudent sorti de ma bouche n'a aucun sens. Mais je sais que si Matt venait vraiment à me laisser le volant, j'ferais pas le con, j'voudrais pas le mettre dans l'embarras. Mon père ne supporterait pas une frasque de son petit fils parfait.

Passé cette touche de légèreté, Matt se confie. Même si on ne se ressemble pas tellement, on arrive facilement à se confier l'un à l'autre. On est des frères, proches malgré nos différences. J'essaye de lui faire ouvrir les yeux sur une chose : c'est sa vie, pas celle de notre père. Ce dernier à fonder tant d'espoir en Matt qu'il l'empêche de vivre sa propre vie, de faire ses propres choix. J'ai toujours été habitué à être à contre-courant mais je peux comprendre que Matthew appréhende l'affront qu'il devra avoir avec notre père. Je souris tendrement à ce qu'il dit, parce qu'il me fait un peu rire Matt, il est tellement soucieux de ce que pense papa qu'il en oublie les choses essentielles. "Hé Matt, comment tu veux qu'il soit déçu alors que tu entame des études de médecine ? Il est carriériste certes, mais il est pas fou. Il sera ravi de voir que tu te consacres à tes études." Je sais que j'ai raison. Et je sais d'ailleurs que notre père accorde une importance fondamentale aux études. C'est pour cette raison d'ailleurs que j'ai largement omis de lui révéler que je fais des études théâtres. Il me croit en physique et c'est parfait. Encore une fois, Matt semble bien plus sage et sérieux que moi. Je rigole quand il me dit que je suis pas si nul que ça. J'le regarde, amusé. "T'as le don du compliment toi!" J'le taquine, j'ai bien évidemment compris ce qu'il voulait dire. Je réplique, assez détaché, l'avis de notre père m'importe peu finalement. "Il pense que la comédie et le théâtre c'est pour les nuls, même si j'devenais un putain d'acteur il trouverait le moyen d'me rabaisser. C'est pour ça qu'il m'croit en physique d'ailleurs." J'souris, j'imagine l'état dans lequel serait mon frère s'il était dans mon cas, à mentir ainsi à notre père. J'me renfonce dans mon siège et j'regarde la route. J'songe un instant à mon mal de crâne qui est en train d'passer doucement. "Quand tu seras médecin, si tu pouvais faire ta thèse sur un remède miracle contre la gueule de bois, j'te serais éternellement reconnaissant." J'souris à ma connerie. Comme d'habitude.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 124
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Mar 30 Mai - 11:12

Je crois que je viens de faire une bêtise. Une bonne grosse boulette. Possiblement la connerie du siècle. Je m'en rends compte au visage rayonnant de mon frère, et je déchante à moitié quand il promet d'être PRU-DENT. Je suis censé le prendre au sérieux, moi? Ça y est, j'ai des nœuds dans le ventre, limites de sueurs froides. "Oui, euh... on s'enflamme pas trop, d'accord?" je tente de calmer la situation, de diffuser son excitation. Un Jules excité, c'est jamais bon signe. Jamais. "On verra si ton mal de crâne se calme un peu, déjà."

J'enchaîne vite sur autre chose, et je pensais vraiment pas me laisser aller aux confessions, comme ça. Ca m'arrive que rarement, mais faut croire que j'avais besoin de parler un peu, d'être rassuré. Et mon frère, c'est peut-être un ado attardé qui prend pas grand chose au sérieux, mais il assure grave quand même, et je me sens un peu plus tranquille. "Oui, vu comme ça... Si j'explique bien l'angle 'les études d'abord' il trouvera rien à redire..." Un plan se forme tout doucement dans ma tête. Si je quitte vraiment l'équipe de crosse de la fac, je l'annoncerais aux parents quand toute la famille sera réunie. Si le vieux trouve quelque chose à redire, je suis presque certains que Jules et Aloy prendront ma défense. Ouais, c'est une bonne idée, ça. Ca me fait tout bizarre, de prévoir un espèce de putsch anti-paternel avec le frangin et la frangine. Comme si je me découvrais un mini élan révolutionnaire du dimanche. J'ai encore rien fait que j'ai l'impression de faire partie du gang des gens cool. Je suis trop un loser en fait. "Nan mais je comprends vraiment pas. Que ce soit la comédie ou la musique, c'est de l'art. C'est tellement bête de penser que l'un vaut mieux que l'autre. Je joue du violoncelle, c'est bien, tu fais du théâtre, et c'est le drame. C'est... Je sais pas. Idiot. Injuste." Bon, c'est sûr qu'être majeur en théâtre, si tu perces pas après, c'est pas ça qui va te payer ton loyer et remplir ton frigo, mais Jules il a de la ressource, il s'en sortira, je me fais pas trop de soucis là-dessus. A moins qu'il finisse alcoolique et drogué, mais je ferai en sorte que ça n'arrive pas. Je suis un bon frère. Tellement bon frère qu'il me revient la tâche ardue de créer un remède miracle contre la gueule de bois. Je souris. "Mais Jules, le remède miracle il existe déjà!" Je me tourne vers lui et je prends l'air de quelqu'un qui s'apprête à révéler un secret bien gardé depuis des millénaires. "Bois de l'eau." Putain, j'aurais trop dû faire carrière dans l'humour, moi.
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 778
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Sam 3 Juin - 16:05

Je souris. Je m'imagine déjà au volant de la grosse voiture de mon père. Qu'est ce que je serais fier. Mon frère lui semble soudain un peu paniqué. C'est vrai que j'aurais du mal à résister, rien que pour voir jusqu'où elle peut aller, j'serais capable d'appuyer à fond sur l'accélérateur. Mais ça, j'vais pas lui dire à Matt, sinon c'est sûr, il ne me laisserait pas m'asseoir au volant. J'souris et j'secoue la tête. "T'inquiète, je m'enflamme jamais." Beau mensonge auquel mon frère ne va pas croire. Il sait très bien qu'j'suis du genre à m'enflammer, à partir au quart de tour et à être inarrêtable. J'essaye de contenir mon excitation mais c'est impossible. "Mais naaan, c'est bon, j'ai presque plus mal!" Mensonge encore. Cela dit, j'aimerais bien qu'ça passe.

Finalement, on enchaîne sur les doutes de Matthew. Ce gars là, il m'épate. Il s'angoisse pour pas grand chose, mais lorsque c'est en relation directe avec notre père, alors là, il perd pied. J'lui fais bien comprendre que j'serais là, pour le défendre, si notre père en venait à lui faire des reproches. Je souris lorsque je parviens à le convaincre que tout va bien se passer. "Et puis, de toute façon, c'est ta vie, tu fais c'que tu veux." Je sais que nous n'envisageons pas ça de la même manière mais il serait temps que Matt arrête de vivre sa vie par procuration. J'crois que mon frère a vraiment pris conscience à quel point mon père avait été rude avec moi. Quand j'avais effleuré l'idée de faire des études de comédie, il m'avait ri au nez en me disant la phrase qui bute : mais acteur, ça n'est pas un métier. Ces quelques mots m'avaient fait comprendre à tout jamais que le combat pour devenir acteur se ferait sans mon père. Et c'était mieux ainsi. C'était cordial entre nous, rien de plus. J'écoute mon frère, bien évidemment qu'il a raison, mais il oublie un petit détail. "Toi, la musique, tu veux pas en faire ton métier. C'est ça qu'papa n'a pas accepté, c'est que j'veuille faire acteur, tu vois? C'était pas l'plan qu'il avait prévu." Mais j'reste entièrement d'accord avec lui, il est injuste avec moi. Lui sera médecin et moi je serais comédien - de pacotille peut-être. Mais comédien quand même. J'en profite d'ailleurs au près du futur médecin pour lui commander un remède contre la gueule de bois. Il ne tarde pas à me dire qu'il existe déjà. Je le regarde avec beaucoup d'espoir, mais finalement il casse le mythe en me parlant d'eau. Mon regard emprunte immédiatement un air déçu. "L'eau c'est pour les faibles." Faut combattre le mal par le mal. J'ai d'ailleurs prévu d'me re-boire une bière ce soir avec un pote, mais ça j'vais pas le dire à Matt, d'peur qu'il me catégorise définitivement au rang d'alcoolique. Vis ma vis de patachon, avec Jules Strugatsky. Juré, mon frère n'y survivrait pas. "Dis moi Matt, tu t'es déjà pris une vraie bonne grosse race ?" De mémoire, je n'avais jamais vu mon frère dans le mal. C'est une certitude, lui et moi, sommes les opposés.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 124
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Skogsvåg, nymö & hjälmaren, le Mar 20 Juin - 10:42

Jules ne s'enflamme jamais... Mais bien sûr. Et la marmotte... Mon frère est un putain de menteur. Il le sait, je le sais, et il sait que je le sais. Je l'imagine déjà pousser la voiture à 180 sur l'autoroute juste pour faire rugir le moteur, et ça va pas le faire. Non, vraiment. Je peux toujours refuser de lui donner les clés au retour. Ou l'abandonner lâchement à Ikea. Ça serait presque marrant, mais je sais que sa vengeance serait absolument terrible. Bon, on verra ça plus tard.

Je lui parle alors de mon petit problème du moment, à savoir abandonner l'équipe de crosse ou pas en rentrant à l'école de médecine, et Jules parvient à calmer mes doutes. Enfin, sur le moment en tout cas. Je sais que plus tard, la question va revenir me hanter et que je vais à nouveau me mettre à flipper en anticipant la réaction du vieux. Mais il trouve les mots pour désamorcer la tension, pour me détendre un peu. C'était pas gagné d'avance, je suis tendu comme un string la plupart du temps alors ça relève presque du miracle ce qu'il vient de faire. "Faut juste que t'arrive à décrocher un rôle dans une grosse production, et il changera vite de discours. Genre, 'J'ai toujours su qu'il y arriverait un jour le brave petit, je l'ai toujours encouragé à suivre ses rêves' ou un truc comme ça." Le pire, c'est que c'est vraiment le style du daron. Il est pas méchant ni rien, c'est juste qu'il fonctionne un peu bizarrement, et il arrive à se convaincre de trucs qui sont parfois très loin de la réalité, et nous on le regarde en hochant poliment la tête, histoire de jouer le jeu parce que le contredire ne servirait strictement à rien tellement il est têtu.

Jules me rappelle alors son penchant très développé pour l'alcool et la décadence et je lève mes yeux au ciel. Est-ce qu'il me demande sérieusement, à MOI, si j'ai déjà pris une cuite? "Tu sais bien que non." Je n'aime pas quand je ne contrôle pas la situation. Si j'étais ivre, je ne contrôlerais certainement plus rien, et l'idée même me terrifie. Non, c'est tout bonnement impossible. "Je vois juste pas l'intérêt. Risquer sa santé, risquer sa vie et celle des autres..." J'ai vu assez de mec déchirés faire n'importe quoi pour ne pas avoir envie de faire pareil. Et imaginer Jules dans cet état, j'avoue, ça me rend un peu triste.

Skogsvåg, nymö & hjälmaren

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Autres quartiers & reste du monde :-