Partagez| .

When in doubt, go to the library


Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 119
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


When in doubt, go to the library, le Lun 6 Mar - 18:53


La plupart des gens sautent de joie lorsqu'un de leur cours est annulé, et ils élaborent des plans pour aller boire un coup, rendre visite à Machine ou Bidule, ou regarder le dernier épisode the Walking Dead. Je suis pas la plupart des gens. Quand j'ai appris que la prof pour mon TP de microbiologie était absente, ma première idée a été d'aller à la bibliothèque pour pouvoir avancer sur mon dossier 'Déduire les zones de stabilité d'une suspension colloïdale' parce que c'est comme ça, plus rock & roll que moi tu meurs.

Comme je travaille mieux en musique et que Hilda le pitbull n'est pas là aujourd'hui, je sors mon iPod (une vraie antiquité, le machin, mais il fonctionne toujours), et je lance le concerto pour violoncelle n°1 en la mineur de Camille Saint Saens, casque vissé sur les oreilles, parce que, je vous l'ai déjà dit, je suis rock & roll. J'avance tellement bien que je remarque à peine quand la batterie de mon mp3 rend l'âme, et je continue mon boulot, lancé comme une locomotive à toute vapeur. Ouais, même mes expressions sont... ouais, vous avez deviné, rock &... wait for it... roll. Mick Jagger, le vieux le plus fripé du monde après Iggy Pop, peut se rhabiller. J'ai environ une demi-douzaine de bouquins étalés devant moi, mon ordinateur portable avec un total de 27 onglets ouverts sur Chrome et 44 sur Firefox, quand je me rends réellement compte de l'heure qu'il est parce que les lumières s'éteignent unes à unes. Ouais, il est bien 20 heures. Je retire mon casque et je beugle comme un putois pour qu'on rallume, parce que ranger autant de livres dans le noir, c'est encore moins crédible que Tom Cruise qui saute d'un avion dans Mission Impossible avec un chewing gum en guise de parachute. Mais personne ne me répond, et j'entends le bruit sourd de la grande porte que l'on referme au rez-de-chaussée. Super...

Je fais une pile bien nettes avec les livres et me promettant de venir les ranger demain matin à la première heure, et j'allume la lampe torche de mon téléphone pour réunir mes affaires dans mon sac à dos et me diriger vers l'accueil. C'est comme ça que je réalise qu'on ne capte pas dans la bibliothèque à cause des brouilleurs, et je me demande comment je vais sortir de là sans devoir péter une fenêtre et me retrouver à devoir rembourser une facture rocambolesque.

J'avance doucement dans le noir, et les ombres créées par la lumière de mon téléphone sur les étagères me foutent un peu la trouille, lorsque j'entends un gros boom et quelqu'un qui râle plus loin. "Hé oh, y'a quelqu'un?" j'appelle, même si la réponse est plus qu'évidente. "Je crois qu'on s'est fait enfermer dans la bibliothèque!"
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Lun 6 Mar - 22:33

Je me sens angoissé. L'examen approche et je ne me sens pas du tout préparé. Bien que je connais tous les manuels par coeur, je suis certain que ce ne sera pas suffisant puisque les questions sont toujours très difficile. Jusqu'à présent, je m'en sors mais j'ai peur du jour où je finirai par échouer. J'espère que ça n'arrivera jamais. Ce serait mon pire cauchemar. Voilà pourquoi je suis encore ici alors que j'y ai passer presque toute la journée. D'ailleurs quelle heure est-il déjà ? Je regarde mon portable mais quand je vois l'heure dans le bas de l'écran, je commence à paniquer. C'est impossible car la bibliothèque devrait être fermée.

Je ferme mon ordinateur. J'étais tellement concentré que je remarque qu'il fait noir. Je me sens apeuré, je n'ai jamais aimer être seul dans la noirceur. Je ne sais pas pourquoi, c'est une phobie stupide que j'ai depuis que je suis enfant. J'imagine que je dois avoir vécu quelque chose de traumatisant par rapport à ça mais je ne me souviens plus de ce que c'est.

Je ne me sens pas à l'aise. Il fait trop sombre. Je n'ai rien pour m'éclairer car je n'ai pas de téléphone. Je n'en ai jamais voulu. J'ai toujours trouvé que c'était inutile mais en ce moment, je ferais tout pour pouvoir en avoir un qui me servirait à m'éclairer..

J'avance tranquillement en ne sachant pas du tout où je vais alors je me cogne assez fortement sur le coin d'un meuble. Puis, je sens que des livres me tombent dessus alors je m'écroule sur le sol en prenant soin de bien jurer parce que bordel que ça fait mal d'être enseveli par une tonne de bouquin qui semble tous plus lourds les uns que les autres.

Puis, j'entends quelqu'un. Un sauveur j'espère ? Non, seulement une personne qui vient m'annoncer que l'on est enfermé ici.. Merde.. Les battements de mon coeur accélère, l'air me semble difficile à atteindre et je ne remarque même pas que je dois avoir l'air d'un pauvre con car je suis encore étendu sur le sol.

- Ouais je suis là.. T'en es certain.. Dis, tu pourrais m'aider à me relever stp ? Je suis habitué avec les serrures, crois moi, on ne restera pas là bien longtemps mais pour que je nous sorte d'ici, il faudrait que j'arrive à me relever.

J'espère que cette personne m'aidera. Je ne mens pas, j'ai déjà fais des vols à l'étalage et à domicile dans ma jeunesse. Je n'avais rien d'un ange auparavant. Je me suis juste assagi avec le temps. Mais disons que pour sortir de cet endroit de malheur, je n'hésiterai pas à utiliser ce que j'ai appris car après tout, je ne compte pas passer la nuit ici.
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 119
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Mar 7 Mar - 16:46


Une voix de mec me répond, et quelques plus secondes plus tard, le faisceau lumineux qui sort de mon téléphone le fait apparaître par terre, enseveli sous une tonne de livres. Le pauvre s'est pris à peu près la moitié de l'étagère sur la tronche, et ça doit pas faire du bien, vu la taille de certains bouquins. J'ai presque envie de rire, mais il me demande de l'aider à se relever et j'ai peur qu'il soit blessé. Je veux être médecin, mais je le suis pas encore, alors s'il a plus qu'un petit bobo, j'ai bien peur de ne rien pouvoir faire pour lui. "Ouais, je vais t'aider, t'inquiète," je réponds alors en attrapant son bras et en tirant de toutes mes forces pour le sortir de sa prison de papier et le redresser. Bon, il a l'air entier. Plus de peur que de mal.

Il me dit alors qu'il sait forcer les serrures, et je fronce un peu les sourcils. J'espère que c'est pas un voleur qui s'est volontairement laissé enfermé dans la bibliothèque pour... Je secoue ma tête en me traitant mentalement d'idiot. Faut que j'arrête de me faire des films. Si tu veux vraiment sortir un livre d'ici, c'est pas bien compliqué, et il serait vraiment le pire des voleurs en se prenant une étagère sur la tronche.  "Je veux bien te croire, mais vu la taille de la porte principale, je suis pas certain que t'y arriveras si facilement. Et puis, faut pas du matériel spécifique, genre des épingles ou des trucs comme ça?" J'y connais rien en crochetage de serrure. Je sais juste que dans les livres et dans les films, les mecs ont toujours l'air de faire ça les doigts dans le nez mais ça m'étonnerait que ce soit si simple. Et puis y'a aussi le problème de l'alarme qu'on risque de déclencher.

"Je m'appelle Matt, au fait." C'est toujours plus sympa de connaître le nom de la personne avec qui tu t'apprêtes à jouer à Prison Break. Et puis si c'est vraiment un voleur et que la police vient m'interroger, au moins j'aurais un nom à donner. J'ai franchement hâte de raconter tout ça à Amelia et Jules. Pour une fois qu'il m'arrive un truc qui sort de l'ordinaire, ils vont pas en croire leurs oreilles.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Mar 7 Mar - 17:05

Il m'aide à me relever. Finalement, j'ai paniqué pour rien car ce n'était pas si compliquer que ça. Alors, je lui souris avec un air reconnaissant. Je suis content de ne pas avoir été seul. J'aurais eu l'air bien con si l'on m'avait trouvé sous cette pile de bouquin demain matin.

- Merci.

Lorsque je suis mieux installer, je ramasse la pîle de bouquin qui traîne encore sur le sol pour les remettre sur l'étagère. Je ne vois pas grand chose mais je me dis qu'il est préférable de ne pas les laisser traîner sur le sol et pendant ce temps, j'écoute ce que l'inconnu me dit. Il semble sceptique face à l'idée que l'on peut se sortir d'ici et je crois qu'il n'est pas très enchanté de la manière que j'emploierai. Je ne comprends pas car j'aurais juré qu'il voulait savoir comment on pouvait sortir mais décidément, il semblerait qu'encore une fois, je me suis trompé. Décidément, je ne comprendrai jamais l'humanité.

- On peut pas savoir tant que l'on a pas essayer.  

Je me dirige vers cette porte une fois que j'ai fini de ramasser mon bordel. Puis, quand j'arrive, je comprends ce qu'il voulait dire. Cette porte est immense, je ne crois même pas que mes outils pour crocheter des serrures fonctionnent. Je crois que nous sommes dans la merde finalement. Mais je ne peux pas me permettre de paniquer parce que ce n'est pas ce qui nous fera sortir d'ici.

- Bon alors on a le choix.. On prends le risque que le système d'alarme se déclenche parce que je force cette fichue serrure mais vaut mieux pas car je ne compte pas me faire renvoyer tout de suite, j'ai encore des trucs à faire ici avant de m'en foutre ou bien on essaie de trouver un échappatoire, sûrement que je peux m'arranger avec les fenêtres ou bien sinon on attends que quelqu'un vienne nous chercher demain matin. Qu'est-ce que t'en dis  ? À moins que tu aies une meilleure idée ?


J'essaie de réfléchir à une idée mais rien ne me vient en tête. Pourtant, j'ai l'habitude de ce genre de situation. J'ai déjà forcé des serrures, j'ai déjà fais bien des conneries dans ma jeunesse. Mais dans ces moments là, j'étais tout seul ou bien avec des potes de confiance. Cette fois, je suis avec un inconnu, je ne veux pas prendre le risque d'être dans la merde.

- Moi c'est Gab. En passant. Enchanté.
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 119
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Mer 8 Mar - 18:11


Bon, en fin de compte, il aurait pu se relever tout seul mais j'imagine qu'il est un peu comme moi, toujours à se faire des films et exagérer les choses. Et le mec commence à ranger les bouquins, tranquille Emile. Si je venais de me prendre une étagère sur la gueule, tu peux être sûr que je les laisserais par terre et que je reviendrais le lendemain engueuler les bibliothécaires. D'ailleurs je compte bien le faire, juste par principe. C'est vrai, quoi... On ferme pas un lieu public sans s'assurer que tout le monde soit bien sorti. Ça aurait pu être grave. Et d'ailleurs, on est pas encore sortis de ce merdier. Faut encore que McGyver crochète la serrure, et il a raison, faut essayer avant de s'avoue vaincu.

Jusqu'à ce qu'on arrive devant la porte en question, en tout cas. J'ai pas envie que le service de sécurité croit qu'on a forcé la porte pour s'introduire dans la bibliothèque (le Ramirez, il fait un peu peur, quand même) et j'ai encore moins envie de rester là jusqu'au lendemain. J'aimerais autant dormir dans mon lit, bien au chaud, et manger un morceau, quoi. "Euh, je reste pas la nuit ici, y'a pas moyen. C'est con, j'ai jamais fait gaffe où sont placées les caméras, on aurait pu faire signe pour que quelqu'un nous voit... Mais sinon, les bibliothécaires doivent bien avoir un téléphone fixe, au bureau d'accueil ou ailleurs, non?" Ça me paraît être le ticket gagnant pour sortir d'ici.

"Enchanté aussi," je réponds quand il se présente à son tour. Gab et Matt, duo de choc. Ou alors duo de cas sociaux qui arrivent à se faire enfermer dans une bibliothèque. Mais duo de choc, ça sonne mieux, et c'est meilleur pour l'ego. "Faut juste qu'on trouve un téléphone, qu'on joigne le service de sécurité, et qu'on attende qu'ils viennent nous libérer. Ça devrait être facile." Devrait, hein. Mais avec moi, jamais rien n'est facile.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Jeu 9 Mar - 4:33

Ouais, ce n'était pas si pire être écraser en dessous de tous ces livres mais certains étaient tellement gros que je n'avais même pas penser à les écarter de ma personne pour pouvoir me relever. Des fois, je suis vraiment con, j'agis souvent de façon impulsive, puis après je réfléchis. Je devrais faire le contraire mais il faut dire que je ne peux pas être parfait non plus même si je suis à un cheveu de la perfection. Non, je déconne là-dessus.

- tu crois vraiment que quelqu'un a assez de temps à perdre pour se poster devant les caméras la nuit ? Ca m'étonnerait, on est dans une bibliothèque, pas dans un truc chelou où ils cachent du fric comme dans les films..

Je soupire. J'en ai déjà marre de cette situation. Je n'en veux pas à ce mec, ce n'est pas de sa faute mais je suis à court de solution en ce moment. J'essaie de réfléchir mais rien ne me vient en tête. Dans tous les cas, nous sommes dans la merde parce qu'ils ne nous croiront jamais.. Non, mais quand même.. Même moi je n'y croirais pas si on me sortait une histoire comme celle qui nous arrive en ce moment. Je prendrais les gens qui me la raconteraient pour des fous..

Génial, on dirait que les emmerdes me cherchent depuis que je suis ici.. bon inutile de m'apitoyer sur mon sort. Je me remets à marcher tranquillement jusqu'à ce que j'entende Matt parler d'un téléphone. Là voilà la solution. Nous n'avons qu'à appeller quelqu'un pour que l'on vienne nous chercher. Malheureusement, je n'ai pas le numéro de la direction.

- bonne idée mais t'en as pas un téléphone toi ? c'est pas avec ça qu'on s'éclairait ?

Malgré tout, je me mets à la recherche d'un téléphone et lorsque j'en trouve un , j'appuie sur le bouton de sécurité. Dans quelques instants, quelqu'un viendra sans doute nous chercher. Enfin, si le téléphone fonctionne et j'espère franchement que c'est le cas.
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 119
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Jeu 9 Mar - 23:37


Le garçon n'a pas tort. Qui sait si quelqu'un regarde vraiment les caméras en temps réel, surtout à la bibliothèque? J'ai pas envie d'essayer d'attirer l'attention d'un garde en faisant le con dans le vent. Il faut trouver une autre solution, c'est clair. C'est pour ça que je propose de trouver un téléphone. Il a l'air d'accord, et me demande si on peut pas utiliser mon portable. Je le regarde comme s'il avait deux têtes. "On capte pas dans la bibliothèque, tout le monde sait ça." Tout le monde sauf lui, apparemment. C'est bizarre. Peut-être qu'il est nouveau.

Enfin bref, on se met à la recherche d'un téléphone, et on en trouve un au bureau, comme prévu. Il appuie sur un bouton et... Rien. "Euh... tu prends pas le combiné? Quelqu'un va sûrement décrocher, ils vont pas débarquer comme ça." Je saisis le téléphone moi-même et écoute la tonalité qui indique que l'appel est en train de passer. Mais personne ne décroche pour l'instant. Est-ce que la personne de nuit à la sécurité est aux toilettes? En train de dormir? Mater un porno, peut-être? Bon Dieu, j'espère pas. Je suis en train de me mettre des images horribles dans la tête, et je fais une grimace. Bon sang, qu'est-ce qui tourne pas rond chez moi? Et puis, enfin, quelqu'un au bout du fil! "On est coincés dans la bibliothèque!" je m'exclame avant qu'il ait le temps de parler, et ça le fait rire, le salaud. Apparemment c'est pas la première fois que ça arrive, loin de là. On dirait qu'on est pas si uniques que ça après tout, Gab et moi. C'est pas plus mal, au moins on nous accusera de rien.

Le mec m'assure qu'il peut pas quitter son poste, mais que quelqu'un devrait arriver au plus vite. Espérons que ce soit vrai, parce que je commence à avoir la dalle, moi. "Quelqu'un va venir," j'explique avec un sourire en raccrochant."Je sais pas quand, mais quelqu'un va venir."  
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Dim 12 Mar - 7:21

Ouais. C'est pas de ma faute si j'ignorais le fait qu'on ne capte pas le réseau dans la bibliothèque, j'y peux rien si je n'ai même pas de téléphone. Je me disais juste que si l'on pouvait aller sur les ordinateurs, il devait sûrement y avoir une ligne téléphonique également. Je dois être complètement à côté de la plaque parce que je me fais carrément dévisager comme si j'étais un extraterrestre. Génial. Moi qui croyait avoir trouver une solution, il faut croire que je me suis trompé.

Je commence à en avoir marre. Mon ventre gargouille, j'ai faim. J'ai envie de sortir. Mais je ne dis rien parce que je n'ai pas l'intention de me plaindre devant lui. Des plans pour qu'il me trouve con et je n'ai pas envie que ça arrive. Même si ça doit déjà être le cas puisque je suis enfermer dans cette pièce avec lui alors n'empirons pas les choses.

Je soupire de soulagement quand il dit que quelqu'un va venir nous chercher.

- il était temps, j'espère que la personne arrivera vite..

Je lui souris et me mets à rigoler. Finalement cette situation est beaucoup plus marrante qu'autres choses parce qu'il y a eu plus de peur que de mal et qu'au final tout est bien qui finit bien.

- la prochaine fois, je prendrai un livre moins passionnant pour être sûr que ça n'arrive pas.. merci à toi.

Quelques minutes plus tard, quelqu'un arrive et nous ouvre la porte pour que l'on puisse partir alors je remercie cette personne et je sors de cette pièce de malheur. Je ne déconnais pas quand j'ai dis à matt que j'allais prendre de la lecture moins passionnante si je revenais ici.
Matthew Strugatsky
Don't be mad cause I'm doing me better than you doing you
avatar
Inscrit le : 08/01/2017
Messages : 119
Avatar : Trevor Stines
Date de naissance : 19/05/1994
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: When in doubt, go to the library, le Lun 3 Avr - 9:50


Gabriel est visiblement soulagé quand je lui annonce qu'on va venir nous chercher, et je dois avouer que je me sens plus léger aussi. Plus sérieusement, heureusement que j'étais pas tout seul, sinon j'aurais peut-être paniqué. Il se met à rire, et je ris avec lui, c'est presque nerveux. Et puis ça fait du bien. "Moi j'étais là pour bosser, mais pareil, tu peux être sûr que la prochaine fois je ferais plus attention." Il me dit merci et je hausse les épaules. Y'a pas de quoi fouetter un chat, et encore moins de quoi me remercier. J'ai fait ça autant pour moi que pour lui. On discute de tout et de rien quand un vigile vient finalement nous délivrer de notre prison de papier, et comme un gros cliché géant, la première chose que je fais une fois dehors, c'est lever la tête et prendre une grande bouffée d'air, comme un mec qui sort de taule après 20 ans dans un film.

Je remercie chaleureusement l'agent de sécurité, même s'il nous regarde toujours avec un sourire goguenard, et je tends ma main à Gabriel pour lui dire au revoir. "C'était sympa, mais j'espère qu'on se reverra bientôt dans de meilleures conditions!" Genre, pour une bouffe. Ou un match. Il a pas un physique de grand sportif, mais ça veut rien dire, parce que moi non plus, et pourtant... "A la prochaine!"

When in doubt, go to the library

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-