Partagez| .

Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire


Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1349
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Dancing on my own ❥ Libre
To leave or not to leave? ❥ Libre
Ta maison est ma maison ❥ Fred
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● On lui offre un job en or à New York.
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle cherche un nouvel appartement, une nouvelle maison.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Mar 28 Fév - 3:53




New York, le 5 mars 2017


Mon Le Mon Pianiste,

J’ai essayé plusieurs fois d’écrire cette fameuse lettre que tu m’as proposé de t’écrire mais je n’y arrivais pas jusque-là. Et si tu lis ces lignes c’est que cette tentative est enfin couronnée de succès.
Comme un besoin de prendre du recul psychologiquement et physiquement, je me retrouve à t’écrire depuis un banc de Central Park avec Orange Blossom dans les oreilles. "Souffrance" connais-tu ?
J’ai l’impression d’avoir voyagé dans le temps en retournant à New York pour quelques jours, sauf que je suis bien différente de celle que j’étais à l’époque où je vivais ici et de celle que j’étais au moment de quitter la Grosse Pomme.

J’ai essayé d’écrire en ne parlant que de ce rendez-vous dans le noir et de ses conséquences mais il me fallait toujours revenir à ce "quelqu’un" dont je t’ai parlé. Et pour parler de lui, je dois parler de ce qui s’est passé un peu avant.
Si je dois être honnête, pour te dire ce que je n’arrive pas à te dire quand tu es là, près de moi, je dois te raconter certaines choses du passé qui jouent un rôle dans mon présent.

Si nous nous étions rencontrés quelque part entre septembre 2013 et l’été 2016, c’est une ballerine brisée, coincée dans un fauteuil dont tu aurais croisé la route. J’ai connu la gloire, la reconnaissance. Le soir de mon sacre comme "Ballerine" j’ai cherché à quitter un homme qui ne pouvait pas l’accepter et qui n’a trouvé d’autres réponse à ma fuite que l’usage de la violence. Colonne brisée. Je suis devenue une poupée brisée et je suis devenue un fantôme.
Te rappelles-tu le conte que je t’ai raconté dans le noir ? J’étais devenu cet homme mort et qui errait dans le désert. Mais contrairement à lui, j'avais conscience d'être morte. Plus rien n’avait d’intérêt et sans Lily, je serai sans doute encore coincée quelque part dans une bulle ou la réalité n’a pas d’emprise. J’ai passé des mois sans parler, sans ressentir le moindre bonheur, la moindre colère. Tout passait. Tout glissait. Je n’étais qu’une coquille vide, indifférente à la vie qui continuait autour d’elle...
Les chirurgiens avaient fait du bon boulot, physiologiquement tout était réparé et après tout un tas de tests, ils en ont conclu que c’était dans ma tête. Et ça l’était surement. À ma sortie de l’hôpital j’ai préféré quitter New York pour rentrer chez moi, à Austin. Lily a suivi et s’est occupé de tout.

Un jour, j’ai rencontré Frederic. Je ne pourrais sans doute jamais expliquer pourquoi mais il a provoqué des émotions chez moi dès les premières minutes de notre rencontre. Ce n’était pas le coup de foudre, loin de là, c’était juste des émotions, ce qui était assez étonnant pour le spectre que j’étais devenu. Il est ensuite devenu mon ami, mon meilleur ami. Il se moquait de mon fauteuil, de mes jambes et ça choquait les gens autour de nous quand moi, ça me faisait rire. Puis l’amitié s’est parée de teintes un peu plus passionnées mais je n’ai rien dit, parce qu’il était mon ami et que je ne voulais pas le perdre.
Entre temps, j’ai réappris à marcher quand mes jambes se sont rappelées enfin qu’elles existaient. La discipline et le perfectionnisme de la ballerine sont revenus avec elles et j’ai travaillé jusqu’à pouvoir me tenir debout à nouveau.

Fred n’a pas tes mots, il faut le pousser dans ses retranchements pour obtenir de lui ne serait-ce que la moitié de l’expression d’un sentiment. Ce n’est qu’à la veille de la soirée de speed-dating qu’on s’est enfin jetés à l’eau, que l’on s’est promis d’essayer.


Je n’arrêtais pas de repenser à notre entrevue dans le noir et j’ai cru qu’en te rencontrant le soir de notre soirée inachevée, j’arriverais à mettre des barrières et à dire les choses pour chasser l’ambiguïté dans laquelle je me perdais. Mais je n’y suis pas arrivée. Parce que quand tu es là je n’arrive pas à penser, à raisonner correctement. Je ressens.
Si j’avais trouvé la force, si j’avais pu garder la tête froide, je t’aurais dit que si c’était à refaire, je n’irai sans doute pas à cette soirée, même si ça veut dire ne pas vivre les sept minutes que nous avons partagé. J’ai toujours pris soin d’être droite et honnête avec les gens, de ne jamais trahir et de m’excuser si cela arrivait. Dans cette petite salle obscure j’ai été incapable de rester sage, de ne pas m’égarer dans les rêveries que tu faisais naître avec tes jolis mots. Ce n’est sans doute pas grand-chose pour beaucoup de gens mais pour moi, j’avais déjà trahi Frederic d'une certaine façon.
C’est ce que j’avais envie de te dire avec toute ma raison. J’avais envie de te dire que c’était un joli moment mais qu’il n’aurait jamais dû arriver, que nos mains n’auraient jamais dû se rencontrer, que je n’aurais jamais dû me laisser embarquer pour ce tour du monde à ton bras rien qu’en fermant les yeux, que je n’aurais jamais dû souhaiter en silence que les 7 minutes ne s’écoulent jamais pour rester là-bas encore et encore.
Quand tu m’as demandé où j’irais si je pouvais voyager dans le temps tu as dû croire que je me dérobais en répondant comme je l’ai fait mais en réalité j’étais sincère. Si je t’avais rencontré de la même façon mais juste un peu plus tôt, tout aurait été sans doute différent. Du moins, je crois, mais nous ne le saurons jamais vraiment.
J’ai l’impression d’être tiraillée entre le cœur et la raison. Mon cœur tient énormément à Fred mais il ne peut s’empêcher de s’emballer quand tu es à proximité. Ma raison tente de remettre un peu d’ordre dans tout ça. Elle me souffle d’arrêter de te voir, de reprendre mes distances, d’arrêter de jouer avec le feu avant de me brûler. Et si j’avais eu assez de courage ce soir-là, je t’aurais dit qu’il valait mieux qu’on ne se voit plus.

Le pire dans tout ça c’est que je me dis que je me suis peut-être mis toutes ces idées en tête toute seule. Cela rendrait les choses plus simples. A partir du moment où toi tu ne ressentirais rien, tout serait plus simple à contrôler, à gérer. Est-ce que je me suis trompée ? Est-ce que tu pourrais me dire que le contact de nos doigts ne t’as rien fait ? Que tu n’as jamais ressenti un étrange mais agréable flottement entre nous ? Si ce n’est pas le cas, s’il n’y a jamais eu aucun doute de ton côté alors dis-le moi. Finalement peut-être peux-tu m’aider à retrouver mes esprits et à voir les choses simplement en me disant que tout a été toujours clair ? Blanc ou noir. Lumière ou obscurité. Amitié ou … ? Il faudrait un mot un peu plus fort que l’amitié mais moins que l’Amour que l’on ne peut pas déclarer comme ça à tout bout de champ.

Je vais rentrer de New York, bientôt. Pendant mon séjour, j’ai pris le temps de songer à la meilleure façon d’agir. A ce que je dois faire et pas forcément à ce que je veux égoïstement et qui finirait par blesser certaines personnes.
Je vais éviter le conservatoire pour que ta musique en passant dans le couloir ne m’attire pas comme un papillon à une lumière. Je ne regrette pas, néanmoins, d’avoir croisé ta route, d’avoir partagé un banc de piano et de t’avoir écouté me jouer le Lac des Cygnes. Je garde les souvenirs des soirées où tu m’as amenée avec toi, j’ai renoué avec la musique et même avec la danse, de fil en aiguille. Je garderai précieusement les deux roses de papier dont tu m’as fait cadeau. Ces sept minutes resteront également dans un coin de mon esprit et j’éviterai de trop y penser si je ne veux pas avoir le vertige.

Merci monsieur Le Pianiste, merci d’avoir été un lion capable d’apprivoiser un cygne, d’avoir été capable de me bousculer pour m’encourager à exprimer des idées et des émotions que je gardais pour moi depuis trop longtemps. Merci aussi pour tes notes et tes mots qui ont su tellement me toucher.

Je te souhaite d’autres notes de musique, de parvenir un jour à créer l’œuvre qui te survivra, de trouver une jolie demoiselle qui saura apprécier ta délicatesse, ton esprit vif et intelligent et tes silences même si je la jalouserai en silence. Je te souhaite une fin façon Disney, les contes de Grimm je les garde pour moi...



Swann

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Mar 28 Fév - 17:38




Austin, le 10 Mars 2017


Il était une fois,

Beaucoup d'histoires commencent par ces mots. Et pourtant, ils en closent peu. Tu trouveras, je suppose, ironique de me savoir bien moins à l'aise à l'écrit qu'à l'oral. Je vais essayer de garder un fil conducteur solide à mes pensées et, pour une fois, de ne pas laisser mes doigts divaguer sur le papier comme ils ont tendance à le faire lorsqu'ils touchent un piano.

La première chose que j'aimerais te dire c'est Merci. Merci pour ta confidence et ta confiance. Il y a dans tes mots des non-dits que je devine. La violence physique quand elle vient de quelqu'un que l'on aime est dévastatrice autant pour le corps que l'esprit. Ce n'est pas un sujet sur lequel je peux vraiment m'étendre mais je suis touché que tu aies pu me parler, à moi, de cet épisode dans ta vie. Cela n'a pas dû t'être facile et j'en apprécie l'effort. J'ai bien tenté de mettre quelques mots là dessus, sur mon brouillon, mais tous étaient vides, creux et insipide. Il n'y a rien à dire aussi je vais les accueillir en silence, pas par indifférence mais par respect.

Comment continuer après un pareil début n'est-ce pas ? Quel sujet ne paraîtrait pas trivial ? Tu es quelqu'un de très fort. Je m'en doutais, ton histoire le confirme. Lily et Frédéric, de ce que tu en écris ont été là pour toi, pour t'encadrer, te consolider d'affection et d'attention lorsque tu en avais besoin. Tu as raison de les considérer comme des amis et je comprends que leur soutient te soit toujours précieux. Et si cet homme a du mal à mettre des mots sur ses sentiments, tu ne dois pas lui en tenir rigueur. Il y a, dans notre société occidentale, une pression très forte chez nous les « mâles » pour ressentir le moins possible et ne l'exprimer que rarement. Ce conditionnement est très difficile à outrepasser et si je n'avais pas eu la musique pour maîtresse, je serais probablement comme les autres. Ce n'est pas parce qu'il ne parle pas qu'il ne ressent pas, sache le. Je suppose que tu te l'es dit, je te sais intelligente mais je sais aussi que l'entendre – le lire dans notre cas – est différent.

Swann, je ne suis pas jaloux de nature. Mes anciennes amies m'ont bien assez souvent reproché mon indifférence à leurs tentatives pour éveiller chez moi ce genre de sentiment. Je ne peux que te renvoyer à ce cœur dont tu parles. Pour ma part, je veux surtout que tu sois heureuse parce que tu es quelqu'un auquel je tiens, parce qu'aucun de nous ne peut nier cette électricité qui passe entre nos esprits. Si pour cela tu penses que Frédéric t'es indispensable, alors tu sais ce que tu dois faire. Sache cependant que tu n'as rien fait d'inconvenant dont qui que ce soit puisse avoir honte ou te reprocher. J'imagine que ta précédente aventure t'a rendue un peu frileuse face aux confrontations mais si cet homme est un homme bien, alors il sera simplement soulagé que tu lui explique ce qu'il s'est passé. Si ce n'est pas un homme bien, prend Lily avec toi. Protège-toi surtout. N'hésite pas à m'appeler s'il y a quoi que ce soit ou si tu veux simplement me revoir, en toute amitié ou même autrement.

Tu dois me trouver soudain bien froid. Je te l'avais dit, les mots ne sauraient jamais remplacer un soupir, un battement de cœur, un regard. J'aimerais que tu comprennes ce que je n'arrive pas à te dire. Je ne peux pas, je ne veux pas nier cette attirance entre nous. Je ne peux pas, je ne veux pas non plus parler d'amour. J'ai l'impression de déjà te perdre et je n'apprécie pas vraiment le sentiment. Ce que je veux dire, ce qu'il est important pour moi de te dire là, c'est que tu dois arrêter de penser aux autres dans cette histoire. A trop penser aux autres, tu vas te blesser. En te blessant, tu blesseras inexorablement ceux qui tiennent à toi. Et ce sont les seuls qui importent. Tu dis être tiraillée entre le cœur et la raison mais de ce que je lis entre les lignes, tu es tiraillée entre ton cœur et ton cœur. Entre ce que Frédéric fait naître en toi et la confusion que je t'inspire.

Parle à ton ami. Il le mérite. Tu le mérites aussi. Quoi qu'il puisse arriver à votre relation par la suite, vous en sortirez grandis, individuellement. Soit aussi honnête et sincère avec lui que tu l'as été avec moi. Et à partir de là, voit ce que ton cœur te dicte, suit le et essaie d'être heureuse. Tu le mérites.

Une dernière chose qui me tient à cœur. N'arrête pas de venir au conservatoire. Ce serait un horrible gâchis. Si tu as peur de m'y croiser, chose que je conçois et que je comprends, sache que je n'y suis jamais, ni le lundi, ni le mercredi, ni le jeudi. Aucun risque donc que, ces jours-là, ma musique t'attire et te brûle les ailes. S'il te plaît. Je t'en prie. Vas-y ces jours-là. Plonge toi dans ces atmosphères musicales dont tu as besoin. Danse ou ne danse pas selon ton bon vouloir mais ne te prive pas de la musique pour moi ou je m'en voudrais terriblement.

Au revoir Swann. Sache que, quant à moi, je ne regretterais jamais les minutes sombres que nous avons partagées. Que cette aventure et ce sentiment font à présent partie de moi et m'ont enrichis. Que j'ai apprécié chacune de nos sorties, même la dernière, et que si tu veux un jour me revoir, si les tourments de ton cœur se sont assez apaisés pour supporter l'orage entre nous, ou même si tu décides de t'y abandonner, ma porte t'es ouverte. Je ne sais pas où j'en serais à ce moment là sur le chemin de mon existence mais ce que je sais c'est qu'il y aura toujours là une place pour toi, d'une façon ou d'une autre, qui j'espère, te conviendra.

Au revoir Swann mais pas adieu parce qu'étant ce que je suis, je ne peux m'empêcher de me dire qu'on se reverra un jour, lorsque la tempête qui secoue ta vie t'aura laissée en paix. Che serra, serra.


Logan R. Faulkner


Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:19



Swann
Swann,
Désolé de ne pas avoir appelé à l'heure habituelle. J'ai eu un accident. Je suis à l'hôpital d'Austin. Les médecins disent qu'il n'y aura pas de séquelles, aussi je ne veux pas que tu t'inquiètes. Je devrais pouvoir sortir dans pas trop longtemps. Je garde mon téléphone près de moi. Sinon, si tu veux me joindre ou venir me voir pendant les heures de visite, je suis chambre 317. Désolé pour le concert de demain. Vas-y sans moi.
Bises
Logan





© didoum
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1349
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Dancing on my own ❥ Libre
To leave or not to leave? ❥ Libre
Ta maison est ma maison ❥ Fred
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● On lui offre un job en or à New York.
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle cherche un nouvel appartement, une nouvelle maison.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:27



Logan
Qu'est-ce qui s'est passé? Quand est-ce que c'est arrivé?
Je serai là dès que j'en aurais le droit. On s'en fiche du concert, ce qui compte c'est toi.





© didoum

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:39



Swann
Je ne sais pas trop, c'est assez flou tout ça. J'ai du perdre des neurones dans l'histoire.


Oh. Je n'avais pas vu l'heure ? Je t'ai réveillée ? Du coup, ça a du se passer dans l'après-midi d'hier/aujourd'hui, quelque chose comme ça.





© didoum
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1349
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Dancing on my own ❥ Libre
To leave or not to leave? ❥ Libre
Ta maison est ma maison ❥ Fred
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● On lui offre un job en or à New York.
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle cherche un nouvel appartement, une nouvelle maison.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:44



Logan
Je ne dormais pas très bien de toute façon.
T'aurais du m'appeler tout de suite, je serai venue.
Tu as besoin que je t'apporte des affaires? Autre chose?
Tu es sûr que ça va aller? Je suis désolée, je suis obligée de m'inquiéter pour toi...





© didoum

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:50



Swann
Si j'ai laissé des T-shirts propres chez toi, ce serait agréable de porter quelque chose qui ne soit pas couleur layette.


Et de la musique ? Mon lecteur MP3 est mort.


S'il te plait.





© didoum
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1349
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Dancing on my own ❥ Libre
To leave or not to leave? ❥ Libre
Ta maison est ma maison ❥ Fred
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● On lui offre un job en or à New York.
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle cherche un nouvel appartement, une nouvelle maison.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 20:56



Logan
Bien sûr, je t'apporte tout ça. Et de quoi écouter de la musique aussi...
Je voudrais pouvoir venir tout de suite...





© didoum

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Invité
Invité
avatar
Afficher


Re: Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire, le Ven 5 Mai - 21:09



Swann
Dort. Le temps passera plus vite.
A demain.





© didoum

Swann - Logan ✒︎ Échange épistolaire

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-