Partagez| .

The writing on the wall


Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


The writing on the wall, le Ven 24 Fév - 23:22

Marlon s'est toujours demandé pourquoi l'université a une patinoire. Le hockey n'est pas vraiment un sport très populaire, au Texas, et le patinage artistique non plus... Quoique ça doit être sympa, l'été, pour se rafraîchir quand la canicule fait rage.

Toujours est-il que la patinoire n'est pas souvent fréquentée, alors l'attroupement d'étudiants devant les portes lui paraît immédiatement suspect. Même de loin, il s'aperçoit que certains ont l'air choqué, d'autres sont en colère. Quelques uns ont leur téléphone à la main, pour prendre des photos ou filmer. C'est pas bon signe du tout. Il s'approche d'un pas rapide et se fraye un passage entre les étudiants, qui s'écartent vite quand ils réalisent qu'il s'agit d'un agent de sécurité. Et puis il le voit. Le tag géant sur le mur.

Citation :
Make America Great Again!
Les étrangers dehors!

Bien sûr, Marlon sait que le racisme est toujours présent, surtout depuis les dernières élections, mais il pensait vraiment qu'à l'université, lieu d'échange, de culture et d'intelligence, on était au-dessus de tout ça. La preuve du contraire se trouve juste devant lui, répugnante et irréfutable. Il se retourne alors vers les étudiants, et demande si quelqu'un a vu quelque chose. Personne n'a rien vu. "Vous allez trouver le responsable?" lui demande-t-on.

"Je vais tout faire pour," répond-il, la voix qui tremble un peu. C'est qu'il se sent directement concerné... La foule se disperse à sa demande, non sans rechigner, et Marlon sort son téléphone de sa poche. Il prend une photo également, pour avoir une 'preuve', puis appelle un collègue pour expliquer la situation et demander à ce qu'un agent d'entretien le rejoigne pour nettoyer tout ça.

"Bordel..." Il se demande alors s'il doit appeler la police ou si le doyen voudra le faire lui-même, une fois au courant de cet acte inqualifiable.
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Ven 24 Fév - 23:48





Agent d'entretien polyvalent. Intérimaire pour mission de s'occuper du sale boulot dans l'université de Austin. Il connaît les lieux, à force de les traverser mille fois dans la journée pendant qu'il fait son travail. Jahan connaît un jour des plus ordinaires. Il passe le balai dans les escaliers du gymnase. Les étudiants. N'importe qui, même, tant que les choses ne leur appartiennent pas, ne font pas attention. Les lieux sont sont crades alors que le ménage est fait chaque jour. Bref. C'est son gagne-pain et il faut faire avec.

La montre qui affiche son heure de pause. Le jeune musicien esquisse un sourire et commence à rassembler les affaires de nettoyage pour les ranger dans la pièce adéquate aux produits d'entretien. Enfin fini, le voilà qui traverse le complexe quand du bruit s'étend jusqu'à son ouïe. Quelqu'un le hâte et c'est bel et bien le cas. Il se retourne. Un type, en costume propre aux agents de sécurité, vient l'interpeller. Ce dernier lui demande ses services et Jahan n'a pas le cran de refuser.

Suivre l'agent de sécurité jusqu'à la patinoire, voir la masse de personnes rassembler et le raffut que cela fait. Jahan s'approche tandis que le type qui l'escorte pousse les gens pour lui créer un passage à travers la foule. Arriver devant la scène de crime, Jahan ne se rend pas compte du problème sur le coup. « Que se passe-t-il ? » Il demande cela au deuxième agent de sécurité, qui était resté sur place. La question devient rhétorique quand son regard rejoint le tag peint sur le mur... « Putain mais... c'est quoi cette merde ? »



___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Sam 25 Fév - 17:01


Les étudiants se dispersent, petit à petit, mais quelques récalcitrants traînent la patte. Marlon n'a pas vraiment le cœur à les chasser, mais il aimerait autant éviter que d'autres élèves, attirés par l’attroupement inhabituels, ne rappliquent. "Mesdemoiselles, Messieurs, s'il vous plait," dit-il, en forçant sur sa voix. C'est là qu'il aperçoit son collègue Mike, ainsi qu'un jeune homme qu'il n'a jamais vu, se faufiler à travers la foule. Quelle rapidité! D'habitude, quand on demande quelque chose à Mike, faut pas s'attendre à obtenir un coup de main avant une bonne demi-heure.

Le jeune homme, qu'il devine être agent d'entretien, demande alors quel est le problème, avant de s'en rendre compte de lui-même. "Je sais," répond-il sombrement, puis il laisse échapper un long soupir. Sa vie n'est déjà pas super marrante ces derniers temps, et ça suffit à la rendre encore plus moche. "Mike, tu peux prévenir le doyen, ou au moins son secrétaire s'il te plaît?" Mike, d'ordinaire toujours enclin à discuter pour essayer d'en faire le moins possible, hoche la tête l'air grave avant de s'éclipser et de laisser Marlon avec le mec de l'entretien.

Marlon s'approche de son collègue et tend la main. "Marlon Ramirez. J'ai découvert le tag y'a 5, 10 minutes. Vous avez de quoi effacer cette merde?" En tant que membre du personnel de la fac, Marlon n'est pas censé employer ce genre de langage en public, mais on lui pardonnera certainement cette infraction au règlement, étant donné les circonstances.
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Dim 26 Fév - 20:03






Un texte à caractère discriminatoire. Un tag qui fait monter la colère chez Jahan. Il ne le montre pas, mais cela le touche. En ce moment, les choses sont compliquées dans ce pays et il faut qu'un petit malin en rajoute avec de la peinture et sa stupidité. Il soupire tout en s'avançant vers l'agent de sécurité. Directement, il se sent visé. Etant lui-même un étranger, ce genre de message le remet à sa place. En plus, il vient d'un pays qui n'est pas très bien vu actuellement, mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même lot. Il pense à sa petite sœur dont il espère qu'elle le rejoindra bientôt, mais serait-ce toujours possible dans un futur proche ?

Il s'égare dans ses pensées. Il se rend compte qu'il a serré les poings. Il les desserre quand l'agent de sécurité se présente et lui demande s'il a quelque chose pour enlever ce tag. Il ne mesure pas non plus son langage, donc il n'est pas choqué par celui qui sort de ce dénommé Marlon. D'ailleurs Marlon Ramirez, cela ne sonne pas américain. Bref, Jahan n'aime pas être jugé donc il ne posera aucun jugement à l'égard d'autrui. « Jahan. Jahan Zargari. Il se présente à son tour en lui tendant son bras pour une poignée de mains comme rituel de salutation. Sa concentration retourne sur le mur.

« Mh.. J'ai rien sur moi. Il faudrait de la peinture blanche pour masquer et attendre de retoucher la totalité du mur. » Les dents serrées, toujours touché par l'attention de ce message, il regarde la foule qui s'est déjà dispersée. « Enfin, on devrait attendre le doyen pour savoir ce qu'on fait. » Ses yeux reviennent sur Marlon. « Sinon, vous avez vu personne ? Le tag a l'air récent... »


___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Dim 26 Fév - 22:13


Jahan Zargari. Marlon ne sait pas trop d'où il vient, ça sonne vaguement moyen-oriental à ses oreilles, mais il n'y connaît pas grand chose. Une chose est sûre, il se sent certainement aussi choqué et blessé que lui par ce message sans équivoque. Sérieusement, en 2017, ça devrait plus exister, ce genre de mentalités. D'autant plus sur le campus d'une université.

"Non non, on attend pas le doyen. Assez de personnes l'ont vu, et j'ai pris une photo alors autant le recouvrir au plus vite." Mais peut-être que Jahan ne veut pas prendre ce genre d'initiative sans l'autorisation directe de quelqu'un de l'administration, ce que Marlon peut comprendre. "J'en prends l'entière responsabilité. Le tag est tout récent, mais je suis arrivé après les étudiants, qui n'ont rien vu... Cela dit, je me demande si..." Marlon lève la tête pour regarder en l'air. Ce n'est pas lui qui gère les caméras de surveillances, donc il ne connait pas leurs emplacements, mais il devrait y en avoir au moins une dans les environs. Bingo!

Il pointe du doigt vers la caméra au-dessus des portes d'entrée de la patinoire. "Je vais voir avec mes collègues si on voit quelques choses sur les enregistrements, même si ça m'étonnerait que le connard qui a fait ça soit assez stupide pour se laisser filmer à visage découvert..." Quoique. Quand on est assez débile pour taguer des trucs pareils... Et puis, sait-on jamais, avec un peu de chance.
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Lun 27 Fév - 0:50






Il faut croire que le racisme est intemporel. Même s'il n'y a plus de guerre, d'esclavagisme, etc, il reste quand même quelques aspects discriminatoires dans les mœurs de certains. Jahan regarde le tag. Il se sent mal d'avoir opté pour attendre le doyen. Marlon a entièrement raison, il faut recouvrir cette horreur le plus rapidement possible. « Il est assez stupide pour faire ce genre de tag, en tout cas. » Jahan reprend la dernière phrase de Marlon. Il cracherait à la gueule du petit morveux qui aurait fait ça.

« Attendez-moi là, je vais chercher de quoi masquer le tag. » Et Jahan traverse le complexe sportif pour rejoindre son local où les produits d'entretien sont rangés. Il cherche la peinture blanche qui sert à recouvrir les tâches faites souvent par l'usure. Il la trouve et repart dans l'autre sens pour revenir à la scène du crime. Tout le long du chemin, le cerveau de Jahan tourne à grande vitesse.

Comment un connard peut chambouler l'esprit de quelqu'un en l'espace d'un instant avec un seul message ? "Les étrangers dehors !" Qu'est-ce que cela veut dire ? Il se demande s'il a sa place ici. Il regarde sa tenue et remarque que niveau insertion, il n'est pas dans le top. Néanmoins, l'habit ne fait pas le moine. Des questions qui se posent. Il se rend compte qu'il a terminé de traverser le complexe et vient d'arriver à la patinoire. « Vous auriez du temps pour m'aider à recouvrir cette merde ? » Il s'adresse à Marlon. Il ne voit pas comment qualifier ce message autrement que cette merde.

___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Lun 27 Fév - 20:00


C'est sûr que pour taguer ce genre de chose, faut pas être très brillant, et c'est pour Marlon un rappel assez choquant qu'éducation ne rime pas toujours avec intelligence. "Je vous le faire pas dire," il répond à Jahan, les yeux sur le tag qui doit bien faire 5 mètres de long et 1 de haut. Plus il le regarde, plus ça le rend malade. Il est à moitié Mexicain de par son père, et a la nationalité américaine, mais il fait partie de ces étrangers, ça ne fait aucun doute.

Jahan s'en va chercher de la peinture pour recouvrir tout ça, laissant Marlon à ses sombres pensées. Les Etats-Unis d'Amérique, terres de liberté... Mon cul, ouais. Seulement quand t'es blanc, riche, hétéro et que tu crois en Jesus Christ. Marlon marque 0.5 point sur 4, il est vraiment loin du compte. Heureusement, son collègue n'est pas très long et est de retour très rapidement. Il demande si Marlon peut donner un coup de main. "Donnez-moi un pinceau et je m'y mets." Il ne bougera pas de là avant que tout soit recouvert, à moins d'un cas d'urgence majeure. "Si on trouve le coupable..." Il va passer un mauvais quart d'heure, c'est certain.
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Mar 28 Fév - 0:10






Le coupable n'a pas intérêt à se montrer car Jahan, ou bien Marlon, voire les deux, ne le laisseront pas passer une belle journée ; carrément pas. Cela a assombri l'humeur de Jahan. Il repense à beaucoup de choses, s'il a bien fait de quitter ses terres natales pour rejoindre les Etats-Unis. Son père a bien réussi à s'intégrer ici, mais ce n'est pas le cas pour le jeune musicien. Il ne faut pas qu'il trouve le gamin qui a osé écrire ce message, il ne lui crachera pas seulement à la gueule tout plein de propos, mais il fera bien plus. Il n'est pas violent, il a le sang-froid mais il y a une limite à toute tolérance. Et là, cela a été atteint.

Marlon saisit le pinceau et les deux employés se mettent au travail pour recouvrir le tag. Chaque coup de blanc pour effacer une partie de la phrase donne la nausée à Jahan. « On régresse dans la société... » Malgré le progrès, il y aura toujours des personnes qui font faire à un pays, un très grand bon en arrière. Cela se voit que Jahan est énervé puisque sa main qui tient le pinceau, est blanche à force de le serrer. « Marlon, c'est pas d'ici. Tu viens d'où ? » Parler pour détendre l'atmosphère. « Enfin, si tu veux bien discuter.. » Il préfère préciser cela surtout avec le contexte dans lequel les deux hommes se trouvent.

___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Mar 28 Fév - 16:34


Marlon prend un grand pinceau et commence à travailler. Il n'a jamais été le roi du bricolage, et encore moins de la peinture, mais il cherche pas à ce que ce soit beau ou artistique, juste que ça recouvre le message immonde sur le mur. "Ouais, on va droit dans le mur. J'en arrive parfois à me dire qu'un astéroïde géant ça serait pas plus mal." Ou une pandémie, genre peste noire, histoire de purger la Terre de la race humaine. Il a toujours été pessimiste, et c'est encore pire depuis sa dispute avec Keaton, qui l'a laissé complètement chamboulé.

Marlon veut bien discuter. Ça aide à ne pas se focaliser sur le message raciste qu'ils sont en train de repeindre. Et puis il aime ça, discuter. Avec des amis ou de nouvelles connaissances comme Jahan. "Pour être franc, je sais pas trop d'où ça vient, Marlon. Ma mère a voulu m'appeler comme ça à cause de Marlon Brando donc je dirais que c'est quand même bien américain. C'est plutôt Ramirez qui fait 'exotique'. Mon père est mexicain pur souche. Et Jahan Zar... Zargari?" Il n'est plus certain du nom de famille de son collègue. "Ça vient d'où, ce nom?"
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Mar 28 Fév - 20:57






Les coups de pinceau sont rapides et brusques. Il est dur de mettre en colère Jahan, mais ce message l'a bien mis en rogne. Poussant un soupir, la tournure que prend sa journée le laisse dans un dégoût les plus total pour l'espèce humaine. Un astéroïde ? Radical mais ce serait un excellent moyen pour décimer une population, surtout celle qui peuple actuellement la planète Terre.

Marlon répond à sa question et il n'a pas l'air de l'avoir mal pris. Tant mieux car il ne veut pas demeurer dans le silence dans une telle situation. Cela permet de faire passer le temps plus vite et ainsi cette tâche qu'il doit faire. « C'est iranien. » Jahan devait s'attendre à avoir un retour de question. Il ne rentre pas dans les détails, n'étant pas à l'aise. Il ne juge pas Marlon. Vu sa réaction face au tag, il ne prendra pas Jahan pour un terroriste mais il a toujours eu un blocage sur cela.

« Après le boulot, on pourrait aller se boire un verre, si ça te dit ? » Comme cela, ils pourront discuter plus facilement et dans un meilleur environnement. Jahan ne connaît pas grand-monde parmi Austin. Il ne crachera pas pour avoir un peu de compagnie.


___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Mer 1 Mar - 0:56


Marlon ne peut s'empêcher d’observer son collègue, qui tremble d'indignation et de la colère du juste. Et Marlon comprend tout à fait. Il comprend même trop bien. Mais sa propre colère a déjà fait place à une sorte de résignation désemparée. Le monde ne changera pas pour eux, quoiqu'ils fassent, quoiqu'ils disent. C'est la lassitude qui s'empare de lui, après ces deux dernières semaines à bosser comme un dingue, sa dispute avec son mec, et maintenant ça. Il sait que s'il ne fait pas attention, c'est la dépression qui le guette à nouveau.

Alors il parle à Jahan, parce que l'isolement est précisément ce qu'il doit éviter en ce moment. Ils échangent sur leurs origines. L'un est considéré comme un violeur, un profiteur et/ou un trafiquant de drogues, l'autre est considéré comme un terroriste. Et pourtant, l'un comme l'autre parlent très bien anglais, ont un boulot honnête, sont des gens très corrects. "Je suis quasiment sûr que celui ou celle qui a écrit ça ne saurait même pas placer l'Iran sur une carte, ne soupçonne pas une seule seconde la richesse de l'histoire et de la culture de ce pays..." Parce que si les Américains savent évidemment placer le Mexique, c'est l'ignorance totale quant au reste.

Jahan lui propose d'aller boire un verre après le boulot, et Marlon n'a pas besoin de réfléchir bien longtemps avant d'accepter. Ça lui changera un peu les idées, tiens. "Ouais, bien sûr. T'as une idée de bar? A part le BB Nixes?" Il n'a pas franchement gardé un très bon souvenir de sa dernière soirée là-bas, et il n'a pas forcément envie d'amener Jahan dans un bar gay pour simplement discuter. Il plonge à nouveau son pinceau dans le pot, et badigeonne le mur sans ménagement. Ils avancent bien, et certes, ça fait pas très esthétique mais si l'université veut du meilleur boulot, ils feront appel à des peintres en bâtiment.
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Jeu 2 Mar - 0:10






Non cela est sûr, le monde ne changera pas pour eux. Malheureusement, peuplé de cons et l'incapacité de trouver un virus qui pourrait massacrer seulement ce panel de population dite stupide. Dans tous les cas, il faut savoir avancer et passer outre les discriminations. Parfois, cela est dur surtout devant un tel message. Jahan n'aurait jamais imaginé trouver un tag de la sorte sur un mur d'une patinoire, dans un complexe sportif dépendant à une université publique. La mixité de cette université prouvait qu'elle n'avait pas à faire de ségrégation mais ces mots démontrent le contraire. Comme quoi, les apparences sont souvent trompeuses.

Marlon arrive à décrocher un sourire à Jahan. Sa main se détend, il a moins de pression sur le pinceau. Cela est vrai. Si une enquête est faite pour voir combien de personnes savent situer l'Iran, peu sortiraient du lot. « C'est ça. À part leur petite Amérique, ils ne savent pas grand-chose du reste. » Donc, à part leur nombril, ils ne s'intéressent à rien d'autre. Il soupire, terminant de passer la peinture blanche sur la dernière lettre. Il recule. Le travail est bâclé mais tant que cette atrocité ne se voit plus, c'est le principal. Et puis Jahan n'a pas envie de passer toute sa journée à réparer la connerie d'un gamin populaire.

Marlon accepte sa proposition d'aller boire un verre et Jahan est satisfait. Ils pourront mieux discuter et surtout décompresser après cette après-midi de merde. « Pour être franc, je ne connais aucun bar dans les environs. » Il venait de revenir d'Iran et pour dire, il ne s'est pas encore familiarisé avec les alentours. « Du coup, je te laisse choisir ! »


___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Jeu 2 Mar - 21:27


Marlon et Jahan se rassurent comme ils peuvent, préfèrent invoquer une ignorance crasse plutôt qu'une véritable haine. C'est peut-être mieux ainsi. Mieux pour leur santé mentale, en tout cas. Ensemble, ils finissent de recouvrir le message que Marlon souhaite oublier au plus vite, et il espère que le bel espace tout blanc n'incitera pas d'autres tagueurs en herbe à se lancer. Ou alors, si le mur doit être tagué à nouveau, qu'il s'agisse de street art plutôt que de propagande xénophobe. Ca pourrait être une bonne idée, ça. De l'art pour remplacer la haine. Il fera la demande à l'administration, sait-on jamais.

Jahan ne connaît pas les bars du coin. Peut-être qu'il est nouveau ici. Ou peut-être qu'il est musulman et ne boit pas d'alcool. Il serait peut-être utile de s'en assurer. "Y'a bien le Mean Eyed Cat, dans les quartiers sud, qui est assez sympa. Mais si tu bois pas d'alcool ou que ça te dérange, on peut aller ailleurs, genre un Starbucks." Marlon s'en moque de ne pas boire. C'est peut-être pas plus mal, dans l'état psychologique dans lequel il se trouve. Il a vu l'histoire se répéter assez de fois pendant ses années dans la police: ça commence par un verre, puis deux, et ça finit par une bouteille par jour. Et ça, il en est hors de question.  

Enfin, de toute façon, c'est pas pour tout de suite. Faut déjà finir la journée de boulot. En temps normal, Marlon serait déjà parti, mais vu qu'il remplace plusieurs de ses collègues, il enchaîne les heures supp'. "Tu finis à quelle heure?" demande-t-il. "Je finis à 17 heures mais j'aimerais passer chez moi avant de sortir boire un verre."
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 2346
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Mes rps :
DISPONIBLE !
10 sujets en cours.

Pour plus de détails, redirigez-vous vers ma fiche de suivi.


Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


En ligne
Re: The writing on the wall, le Mer 8 Mar - 0:22






Se rassurer dans une telle situation, c'est un acte tout à fait justifié. Jahan n'est pas dans son assiette depuis qu'il est rentré de ces vacances, s'il peut appeler cela des vacances, en Iran. Il s'inquiète énormément et ses pensées sont tournées pour sa sœur qui filent sur le mauvais chemin. Cela est une toute autre histoire, mais ce message sur ce mur fait vaguer son esprit vers celle qui reste sa seule famille. Marlon l'extirpe de ses pensées. Jahan se rend compte que ses yeux n'ont pas quitté le mur recouvert de peinture blanche par leur soin. Il les tourne ainsi vers l'agent de sécurité.

« Le Mean Eyed Cat, ça me convient. » Depuis que sa mère est morte, Jahan a rayé la religion de ses convictions. Pour lui, sa mère a été arrachée de ce monde bien trop tôt donc Dieu ne mérite pas sa fidélité. Il doute de son existence. Enfin, s'il part dans ce débat, le jeune musicien n'en aurait pas fini. À la question de Marlon, il regarde son portable pour justement voir l'heure qu'il est. Il n'aurait jamais pensé empiéter sur son temps libre, mais c'était pour une bonne cause. « J'aurais dû finir depuis une bonne demi-heure, mais tant pis. » Il sourit à Marlon comme geste rassurant. Ce n'est pas la faute de l'agent, loin de là.

« On se dit 21 heures, au Mean Eyed Cat ? » Cela devrait suffire aux deux hommes de rentrer chez eux. Ils pourront ainsi se poser avant de se revoir et boire ce fameux verre.


___________________


Love is a ticking time bomb
I come alive when i'm falling down. i let myself go until i hit the ground. when i'm there, at the edge, in this moment i feel it i know. come alive when i'm falling down. (✩)

Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4049
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: The writing on the wall, le Mer 8 Mar - 19:04


Le Mean Eyed Cat, alors. Parfait. Une petite bière, ça pourra pas lui faire de mal. Ca pourrait même lui faire du bien, en fait. Histoire de se détendre un peu. Il pourrait fumer, mais bizarrement il ne fume qu'avec Jules. Comme si fumer avec quelqu'un d'autre, ça le faisait se sentir moins coupable. Enfin bref, après les quelques semaines pourries qu'il vient de passer, Marlon se dit qu'il a bien mérité d'aller boire un coup avec un collègue, à défaut d'aller boire un verre avec son copain, qui n'est peut-être plus son copain.

"Ah merde, désolé," il laisse échapper quand Jahan lui explique qu'il aurait déjà dû avoir fini sa journée. Il a pas l'air trop contrarié, mais quand même. "Si j'avais su, je me serais débrouillé tout seul." Mais au final, cet 'incident' les a fait se rencontrer, donc c'est un mal pour un bien. "21 heures, c'est très bien." Parfait, même. Ça lui laisse le temps de se reposer un peu, de manger un truc et de prendre une douche avant de sortir. Bon, ils louperont l'happy hour mais c'est pas grave.

Leur travail ici est terminé, et Marlon ne veut pas retenir Jahan plus longtemps que nécessaire. Il regarde sa montre, puis soupire. Sa journée à lui n'est pas encore terminée, malheureusement, et il se demande combien de paperasse il va devoir remplir à cause de ce putain de message. "A tout à l'heure!" Un signe de la main, un dernier regard vers le mur fraîchement repeint, et il s'éloigne pour retourner au bureau de la sécurité.

Spoiler:
 

The writing on the wall

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-