Partagez| .

#11 Le jour du Retour (Maxine)


Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 3473
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


#11 Le jour du Retour (Maxine), le Mer 22 Fév - 21:46


avec Maxine T. Hamilton


Ceinture bouclée, l'avion perce le ciel de sa carcasse d'acier. Il descend sur la piste d'atterrissage. En douceur, à la grande joie de Jahan qui n'est pas très turbulence. Sous la pression des hôtesses de l'air, il peine à prendre sa valise et descendre de l'oiseau mécanique. Le ciel est bleu. Il est parti dans la nuit, en Iran. Le voilà déjà en journée, aux Etats-Unis. Il soupire. Il devra se réhabituer à l'heure de décalage.

Portable en main, Jahan laisse ses doigts glissés sur l'écran tactile. Un regard dans son répertoire, cherchant sa destinataire. Maxine. Un coup dans le cœur, une infime douleur qu'il évacue rapidement avant qu'il l'empêche de bouger. Drôle de sensation, comme s'il avait le mal du pays. Il le doit aux klaxons qui le sortent de ses pensées. Monsieur s'est engagé sur le passage piéton à l'allure folle d'un escargot manchot.

Main serrée sur la poignée de sa valise, il se trouve sur le palier devant la porte dont le onze aborde sa jolie couleur bordeaux. Un stress qui se dégage de lui. Une telle angoisse sans raison. Elle se dissipe dans l'air quand il appuie enfin sur la sonnette pour indiquer son arrivée. Le bruit anodin s'étendant dans le couloir, piquant son ouïe. Jahan attend que Maxine daigne ouvrir, en espérant qu'elle réponde.

___________________


so lately, been wondering who will be there to take my place. When I'm gone you'll need love to light the shadows on your face. If a great wave shall fall and fall upon us all then between the sand and stone, could you make it on your own? (☯)

Maxine T. Hamilton
♛ THERE LIES A KINGDOM IN MY HEART.
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 214
Avatar : Lily Collins.
Crédits : © Angel Dust.
Mes rps :
PRESENCE REDUITE !
04 sujets en cours.
•••

JULESJAHANBARTHELEMYMARLON




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Omega.
• ÂGE : Vingt-deux ans.
• BLOC NOTE : Graou, j'ai dit !


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Ven 3 Mar - 20:38

Douce caresse qu'un rayon de soleil. Il se pose sur ma joue, me réveillant en douceur. Je ne suis pas reveillée par Jules. Oui, vous avez bien lu. Tout roule avec lui, on passe vraiment de superbe moment ensemble. Le tout se construit doucement, on prend notre temps, on ne se presse pas. Il a dormi la nuit dernière avec moi. Je m'étire sous ma couette. Délicieux craquements de mes articulations relatant les folies que j'ai pu faire avec Jules. J'esquisse un léger sourire ensommeillé à cette pensée. Je me tourne et trouve un petit mot sur l'oreiller à côté de moi.
Petit mot:
 

Je secoue doucement la tête avec un large sourire. « Compte là-dessus, Strugatsky.» marmonnai-je avant de me lever.

Après m'être préparé, je me suis demandé ce que j'allais pouvoir bien faire de ma journée de repos. Sincèrement, je n'ai mis longtemps à trouver. La chambre de libre est un caveau depuis que la soeur de Jules est partie sans raison de l'appartement. Il faudrait que je parle à Jules pour qu'il m'explique le pourquoi du comment d'ailleurs. Enfin, depuis son départ, la chambre aurait bien besoin d'un coup de frais. Je suis alors aller au magasin de bricolage, où j'ai acheté de la peinture blanche pour remettre la chambre à neuf. Bon, moi et le bricolage, ça fait dix donc j'ai eu les conseils du vendeur pour m'aider. Jules allait peut-être m'aider, nous verrons cela.

Une fois rentrée, j'ai enfilé un vieux jogging et un t-shirt à bretelle dix fois trop grand pour moi. Mes cheveux négligemment remonté, j'ai mis un peu de musique et j'ai commencé à regrouper tous les meubles au centre la pièce. Des bâches sur le sol, j'ai essayé d'ouvrir le pot de peinture. Bordel, j'vous jure que j'ai forcé. Il n'a pas cédé le vilain ! Quand soudain, il s'est ouvert sauf qu'une coulure de peinture m'est arrivé sur la joue. J'ai fait un bond. « C'est pas possible ! » dis-je en soufflant. Je porte la main à mon visage en allant chercher un chiffon dans la cuisine. C'est pas du possible d'être aussi gourde ! Je râle dans mon coin quand soudain j'entends la sonnette. Je fulmine. Ce n'est pas le moment ! Je peste en marchant vers la porte, toujours avec du blanc sur la joue. J'ouvre la porte. Mon visage s'illumine aussitôt. C'est Jahan, le gens ! Un grand sourire se dessine sur mes lèvres. « JAHAN ! » hurlai-je en lui sautant au cou, oubliant la peinture sur mon visage. « J'suis tellement contente de te voir, mon Canard, tu peux pas savoir ! » Depuis son départ pour l'Iran, l'appartement était bien vide. Je claque un baiser sur sa joue avant de me détacher de lui. Je lui attrape le poignet doucement pour l'inviter à entrer. « Je veux tout savoir ! Comment tu vas, ton voyage, tout ça ! » Doucement, lui saute pas dessus comme ça ! J'y peux rien, il s'est rapidement imposé comme mon ami le plus proche et je suis tellement contente de l'avoir près de moi. Vous ne pouvez pas savoir.

___________________
Sans toi, les émotions d’aujourd’hui ne sont que la peau morte des émotions d’autrefois trois allumettes une à une allumées dans la nuit. la première pour voir ton visage tout entier. la seconde pour voir tes yeux. la dernière pour voir ta bouche et l'obscurité toute entière pour me rappeler tout cela en te serrant dans mes bras. JULES & MAXINE
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 3473
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Lun 6 Mar - 20:54




Jules et Maxine. Non, Jahan ignore tout. Des choses se sont passées quand il était en Iran, mais il verra au fur et à mesure ce qu'il a manqué. Des broutilles comme des événements importants. La vie tourne et le sable du grand sablier ne cesse jamais de se déverser. Ses pensées divisées en plusieurs parties, le jeune musicien se laisse emporter dans les couloirs que tracent son esprit. Ses yeux dégagent cette électricité de joie quand la porte finit par s'ouvrir.

Maxine est bien là, présente en chair et en os. Un sourire, peu expressif mais bien réel, vient tirer les traits de son visage qui était embrumé jusqu'à présent. Il l'étreigne sans forcément avoir le choix, sceptique et réticent aux premiers abords. Puis, ses mains l'encerclent et il devient plus ouvert dans ce geste amical. Il ne s'attendait pas à un tel accueil, mais Jahan est ravi. « T'as reçu mon message ? » Il demande cela tout en la suivant dans l'appartement. Il regarde autour de lui pour reprendre ses repères.

« Je.. en fait je viens récupérer mes affaires.. » Sa voix montre qu'il essaie de fuir toute explication sur son voyage. « Mais d'abord, tu me fais un café ? » Il ne veut pas être le gars qui échappe à toute sociabilité. Et puis, le jeune homme apprécie Maxine et il a quelque chose pour elle.

___________________


so lately, been wondering who will be there to take my place. When I'm gone you'll need love to light the shadows on your face. If a great wave shall fall and fall upon us all then between the sand and stone, could you make it on your own? (☯)

Maxine T. Hamilton
♛ THERE LIES A KINGDOM IN MY HEART.
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 214
Avatar : Lily Collins.
Crédits : © Angel Dust.
Mes rps :
PRESENCE REDUITE !
04 sujets en cours.
•••

JULESJAHANBARTHELEMYMARLON




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Omega.
• ÂGE : Vingt-deux ans.
• BLOC NOTE : Graou, j'ai dit !


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Mer 8 Mar - 8:57

Moi, qui entreprend de faire des travaux d’intérieurs ? Je ne sais pas ce qu’il va tomber mais ça va être violent. Ma tentative pitoyable s’est soldée par un longue coulure de peinture sur la joue. Bonjour pour l’enlever.. Il me fallait un homme pour ce genre de travaux, sinon il va y avoir du dégât. J’ai soudainement entendu la sonnette. Je ne m’attendais pas à la personne qui se trouver derrière si bien que ça me faisait tellement plaisir que je lui ai sauter au cou. Sauf que je déchante rapidement. Il semble froid, distant. Bonjour, comment tu vas ? Moi aussi je vais bien.. Je me détache rapidement de lui tandis qu’il me demande si j’ai reçu son message. Je fronce les sourcils pendant que nous rentrons dans l’appartement. « Non, mon portable doit être perdu dans les méandres de l’appartement. Pourquoi, tu voulais me dire quelque chose en particulier ? » dis-je d’un ton un peu suspicieux. Je trouve son comportement vraiment étrange.

Par la suite, il évite clairement ma tentative d’engager la discussion sur son voyage en me disant qu’il vient chercher ses affaires. Oui, après le départ de la cousine de Jules, je l’ai hébergé un petit temps, avant son départ pour l’Iran justement. Je fronce les sourcils une nouvelle car je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il enchaîne sur le fait que je lui fasse couler un café. Là, c’est définitif, il n’est pas le Jahan que je connais. Je prends presque mal ces paroles. J’ai fait la résolution en 2017 de ne pas être en colère pour rien donc je vais m’y tenir. « A peine arrivé, il prend ses aises, ce cher Jahan. » dis-je d’un ton presque neutre en me dirigeant vers la cuisine ouverte. Je veux lui faire passer en douceur. Je sors deux tasses, les posent sur l’îlot central et mets la bouilloire en route. Je prépare la cafetière à piston avant d’attraper le white spirit, sous l’évier. « Alors ? Tu ne m’as pas dit pour ton voyage. » dis-je en le diluant à de l’eau. Je vais retenter tout de même ma chance, il va peut-être changer ce comportement qui commence à m'irriter légèrement. Je prends un mouchoir et commence doucement à enlever la peinture de ma joue.  Mon maquillage est foutu, tant pis. J’ai plus important devant moi à m’occuper.

___________________
Sans toi, les émotions d’aujourd’hui ne sont que la peau morte des émotions d’autrefois trois allumettes une à une allumées dans la nuit. la première pour voir ton visage tout entier. la seconde pour voir tes yeux. la dernière pour voir ta bouche et l'obscurité toute entière pour me rappeler tout cela en te serrant dans mes bras. JULES & MAXINE
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 3473
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Sam 6 Mai - 16:41




Il s'en veut. La culpabilité le gagne, mais demeure discrète à l'intérieur de sa boîte charnelle. Il ne veut pas être froid, pourtant il ne le choisit pas. Jahan devrait faire des efforts sur son manque d'expression et sa froideur habituelle. Transformer tout cela en montrant ses émotions quoi qu'il arrive, pour éviter de paraître être une statue en pierre ; froide et inexpressive. Il finira par perdre le peu de personnes qu'il connaît. Et pis, perdre Maxine, ce n'est pas imaginable.

Alors que la réflexion de Maxine tape dans son esprit évasif, Jahan regarde autour de lui pour ramener ses yeux sur la jeune femme. Un sourire crispé vient étirer les commissures de ses lèvres. Un effort, faut-il pour chasser ses pensées corrosives, destructrices de toute joie alors qu'il n'a qu'une envie. Néanmoins, il reste de marbre et une indifférence de maître longe ses yeux marrons. « Tu fais des travaux ? » Il a pris conscience des pots de peinture ainsi que du chantier qui noie l'appartement.

En s'approchant de la cuisine, il sait pertinemment qu'il doit laisser tomber le masque et être le jeune homme comme Maxine l'a rencontré pour la première fois ; au parc. Jahan se saisit du bras de la jeune femme pour la stopper dans sa tâche de servir le café. Il se rend compte de son geste précipité et détourne rapidement les yeux, fuyant le contact possible avec le regard de Maxine. « Excuse-moi... » Il avale sa salive. Elle a toujours été source de tourments dans la tête de Jahan. Il cherche à dissiper tout cela alors qu'il s'imagine lui enlever la peinture sur le visage ; chose qui ne fait pas.

« J'ai failli ne pas revenir. » L'Amérique, les Etats-Unis ont changé depuis son départ. Indirectement touché par ces changements. Il a l'impression d'être parti des années alors qu'il est question de plusieurs mois. Il a raté des choses, il devrait rattraper le temps perdu si l'occasion se présente. Pour en revenir au moment présent, ses yeux se plantent sur Maxine, bravant ses réflexions agitées. « Tu m'as manqué... » Il hésite mais il finit par conclure avec toute la sincérité que son regard dégage.

En attendant que la cafetière finisse de faire couler le café, Jahan se rappelle du présent qu'il veut donner à Maxine. Il espère détendre l'atmosphère sachant qu'il a foiré leurs retrouvailles par son manque de joie. « Je te raconte tout ça, mais d'abord j'ai quelque chose pour toi ! » Et le jeune musicien se dirige vers sa valise laissée vers la porte. Ses mains se mettent en quête de dénicher l'étoffe qu'il a ramenée d'Iran. En suite, il se hâte vers Maxine et tend l'écharpe dans sa direction. « Tiens, en souvenir de notre première rencontre. » Finalement, son visage se détend et un sourire, timide mais empli d'émotions véritables, vient sculpter son visage.

___________________


so lately, been wondering who will be there to take my place. When I'm gone you'll need love to light the shadows on your face. If a great wave shall fall and fall upon us all then between the sand and stone, could you make it on your own? (☯)

Maxine T. Hamilton
♛ THERE LIES A KINGDOM IN MY HEART.
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 214
Avatar : Lily Collins.
Crédits : © Angel Dust.
Mes rps :
PRESENCE REDUITE !
04 sujets en cours.
•••

JULESJAHANBARTHELEMYMARLON




Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Omega.
• ÂGE : Vingt-deux ans.
• BLOC NOTE : Graou, j'ai dit !


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Lun 22 Mai - 23:13

Je dois avouer que je m'attendais mieux pour nos retrouvailles. Un peu plus d'entrain n'aurait fait de mal à personne. Plus d'un mois qu'il était parti, Jahan. Je prends quelque peu de recul sur la situation. Je réfléchis, j'm'interroge. Peut-être qu'il s'est passé quelque chose. Cela me paraît tellement, ce n'est pas le Jahan que je connais. Il va falloir que je creuse un peu plus pour savoir.

Pendant que je suis dans la cuisine à préparer le café qu'il m'a demandé, je le vois tourner un peu dans le salon, non loin de la chambre dont j'ai commencé la peinture juste avant qu'il arrive. Il me demande si je fais des travaux. Un rire nerveux s'échappe d'entre mes lèvres. C'est encore froid entre nous. « La cousine de Jules est partie sans explication, j'ai besoin d'un nouveau colocataire rapidement. » dis-je, assez fermement sans le vouloir. Je suis trop focaliser sur son attitude pour passer au-dessus.

Il vient alors dans la cuisine. J'allais porté ce mouchoir imbibé de white spirit sur mon visage quand je suis soudain stoppée. Je pose le regard sur mon bras, puis sur Jahan, soudainement proche. Mon souffle se coupe un instant avant qu'il ne baisse les yeux. Il s'excuse. Je reste un instant interdite, pas certaine de comprendre ce qu'il se passe. Jahan ne s'excuse pas souvent, c'est qu'il en a gros sur le coeur. Mon regard s'adoucit tandis que je lâche ce que j'ai dans les mains pour le prendre dans mes bras. Un câlin amical qui me fait du bien. « Oublie ça. » murmurai-je en fermant les yeux, profitant de l'étreinte avec mon ami.

Une fois que nous nous sommes séparé, j'ai enfin pris le temps d'effacer cette trace de peinture. Il m'avoue alors qu'il n'a failli jamais remettre un pied aux Etats-Unis. Ma gorge se serre alors. Je ne me vois pas vivre sans Jahan, il est mon fidèle ami, franchement. Cela me déchirerait de le voir partir. Je n'arrive à rien répondre, partie bien loin dans mes pensées. « Tu m'as manqué... » Ses paroles me ramènent à la réalité et je croise son regard avant d'esquisser un sourire sincère. « Toi aussi, c'est trop long un mois sans toi. » dis-je en riant nerveusement.

Le café est presque terminé mais Jahan refuse de me dire quoi que ce soit sur son séjour. Je décide de ne pas insister plus, surtout qu'apparemment, il a une surprise pour moi ! Je suis interloquée. « Pour moi ? » Seulement, il est déjà parti dans la salle. Je pouffe, aussi rapide que l'éclair celui-là. Puis le revoilà. « Tiens, en souvenir de notre première rencontre. » Un sourire orne son visage tandis qu'il me tend quelque chose. Je le prend très délicatement et déplie le tissu. Je suis estomaquée. Une sèche turquoise. Les détails de la broderie sont magnifiques, précis, fin. Je lève le regard ers lui, les yeux ronds. « Tu es fou ! »  dis-je avant de déglutir. « Je ne sais pas quoi dire, Jahan, elle est incroyable, merci. » Je la regarde encore une fois. Le geste est incroyablement touchant. Je dois paraître malpolie mais je n'arrive pas à bouger, bouleversée par ce cadeau.

___________________
Sans toi, les émotions d’aujourd’hui ne sont que la peau morte des émotions d’autrefois trois allumettes une à une allumées dans la nuit. la première pour voir ton visage tout entier. la seconde pour voir tes yeux. la dernière pour voir ta bouche et l'obscurité toute entière pour me rappeler tout cela en te serrant dans mes bras. JULES & MAXINE
Jahan B. Zargari
I know I could never forget.
avatar
Inscrit le : 20/02/2017
Messages : 3473
Avatar : Tyler Joseph
Crédits : © avatar: deathmetal; signature-gif: tumblr.
Date de naissance : 16/12/1991
Bloc notes :




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: deathmetal ♆
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : messagerie ouverte


Re: #11 Le jour du Retour (Maxine), le Mar 23 Mai - 16:48




Elle doit certainement le remarquer que quelque chose cloche chez Jahan. Chaque séjour en Iran lui rappelle à quel point il est chanceux d'être ici. Il ne peut pas revenir sur les images de personnes en difficulté dans un tel pays. Malgré le frein qu'il impose à son esprit, certains cauchemars viennent le perturber la nuit et des pensées agitent son cerveau la journée. Il ne se sent pas en paix, mais cela est une histoire dont il ne préfère pas mettre l'accent dessus. Le jeune homme doit apprécier ce qu'il a obtenu et non avoir des regrets. Quand elle parle de la cousine de son meilleur ami, qui l'a lâchée, Jahan a une lumière sur une issue possible. « Tu recherches une autre colocation ? »Il ne veut pas s'imposer, mais son manque cruel d'argent le pousse à proposer cette idée. Et puis, partager un appartement avec Maxine, c'est envisageable. D'ailleurs il ignore pour elle et Jules puisqu'il était déjà parti quand leur couple s'est formé.

Gêné par l'ampleur qu'a pris les retrouvailles à cause de sa froideur, il accepte l'étreinte de Maxine avec une réticence à l'encercler de ses bras pour lui rendre son câlin. Il n'ose pas, il n'a jamais été doué pour montrer ses sentiments alors il décide de fuir, mettant fin au contact amical qui les a liés un bref instant. Il commence à penser que c'est un connard à réagir comme cela, mais le geste était fait, maintenant il faut passer à autre chose. C'est sûr qu'il va réparer ses agissements par le présent qu'il part chercher dans sa valise. Quand Maxine évoque qu'un mois sans lui, c'était long. Il ne lui répond pas, mais cela lui a semblé aussi une éternité loin d'elle. Il espère que l'étoffe lui plaira car c'est important pour lui, ce cadeau symbolique.

Le foulard donné, Jahan guette la réaction de Maxine qui le remercie. « Ça me fait plaisir qu'elle te plaise. » Un sourire sincère se dessine sur son visage et ses yeux viennent croiser le regard de la jeune femme. Pour cette fois, il ne fuit pas ses yeux comme s'ils avaient été pris au piège. Il avance même d'un pas vers elle, posant sa main sur son épaule. Il ne sait pas comment choisir ses actions face à elle. Il reste maladroit quand il apprécie la personne, ne sachant pas sur quel pied danser. Il demeure stoïque, toujours la main sur son épaule avant de l'enlever. Ses yeux rompent le lien avec les iris de Maxine, fixant la cuisine où le café a certainement fini de couler en se fiant au bruit qui s'échappe de la pièce.

Cependant, il ne semble pas amener à bouger. Il reste planter là, retournant son regard vers elle. Il décide de faire tomber le masque un bref instant en laissant ses yeux pétiller d'une soudaine émotion, faisant s'échapper la noirceur qui imposait une sorte de barrière. « J'ai eu du mal à choisir l'étoffe. On peut dire "merci" à ma sœur. » Il lui avoue cela pour relancer la discussion, même si évoquer sa famille a toujours été quelque chose de douloureux chez lui.

___________________


so lately, been wondering who will be there to take my place. When I'm gone you'll need love to light the shadows on your face. If a great wave shall fall and fall upon us all then between the sand and stone, could you make it on your own? (☯)

#11 Le jour du Retour (Maxine)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-