Partagez| .

Où es-tu? [Alex]


Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Où es-tu? [Alex], le Lun 20 Fév - 20:46

Alex vivait chez moi depuis quelques jours. Je n’avais pas encore repris le boulot, c’était prévu pour bientôt. Ma meilleure amie quant à elle avait été affectée à la criminelle en guise de punition. Elle m’avait raconté travailler avec un type gentil, capable de beaucoup mais un peu maladroit. Ça avait l’air malgré tout de bien se passer entre eux. Côté alcool, elle avait eu des moments difficiles mais à deux, nous avions réussi à les surmonter. Jusque-là elle avait réussi à rester sobre. Une première victoire.

J'étais rentrée un peu plus tôt une fois n'est pas coutume. J'avais profité de ce moment toute seule pour jouer un peu de piano mais surtout pour sortir mon violon de son étui. Et j'avais joué. D'abord doucement comme pour un échauffement avant de m'atteler à des morceaux plus compliqués plus exigeant techniquement. Ses challenges musicaux en somme.
On avait prévu une soirée entre filles. Plateau repas, sucrerie et pop-corn, chantons sous la pluie pour le film et des plaids tout doux pour nous enrouler dedans. Ne manquait plus qu'Alex alors qu'il était déjà 20h et qu'elle aurait du être rentrée. Je l'avais appelée mais sans réponse. Comme dans nos métiers les horaires relevaient plus de la théorie que de la pratique je ne m'inquiétais pas trop même si dans un coin de ma tête une petite graine d'inquiétude était en train de germer. Pourvu que ce soit bien le boulot qui la retienne.
A 21h j'avais appelé le commissariat. Alex n'y était pas. Alors comme promis a sa sortie d'hôpital j'avais abandonné film et sucreries pour me lancer à sa recherche. Tout en parcourant les rues d’Austin je continuer d'appeler Alex. "Répond répond répond" j'étais presque certaine malheureusement qu'elle avait craqué et qu'elle était sans doute dans un bar en train de boire. Chaque appel finissait de la même façon : son répondeur.
C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin mais tant pis. S'il fallait passer la nuit à faire tous les bars pour la retrouver, je n'allais pas me défiler.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Mar 28 Fév - 2:49

Où es-tu?
Lily & Alex



Je séjournais chez Lily depuis quelques temps déjà et nous étions plus proches que jamais. Mon chef m’avait affecté aux homicides, mon équipe ne voulait plus de moi, ou du moins si elle voulait de moi, c’était sous certaines conditions. Mon partenaire était Jacky, j’avais bien aimé travailler avec lui finalement, il me plaisait beaucoup dans ses méthodes et tout. Bien qu’il m’avait un peu gonflé par moment, je lui avais tout de même trouver un charme. Sinon, beaucoup de trucs s’étaient passés et je ne savais forcément pas comment gérer. J’avais revu Oliver, ce type électrisant qui me bouleversait le cœur à chaque fois. Je ne connaissais pas ce que pouvait être l’amour, du coup, je ne savais pas si je pouvais dire que je l’aimais ou si ce n’était que purement physique. La dernière fois que nous nous étions vus, la discussion avait été si profonde que j’en fus intimidée, mais j’avais vu en lui une vulnérabilité qui s’accordait à la mienne.

Nous nous étions entendus moi et Lily qu’après le boulot, on se rejoignait à la maison pour une soirée doudou, films et pop corn. Elle m’attendait pour 20h. J’étais aux homicides cette journée-là pour une affaire en lien avec le crime organisé. Une prostituée avait été assassinée par un client et le proxénète l’avait retrouvé pour l’abattre à son tour. Le corps du client avec été retrouvé dans l’eau. De retour au commissariat, j’avais fait un compte rendu au commandant et remplissait les rapports pour finaliser les dossiers. Une rude journée à rencontrer les familles des victimes, les membres du crime organisé tous arrogants les uns que les autres. Vers 17h, certains collègues m’invitèrent à aller prendre un verre. Je refusai sachant où cela pouvait me mener. Me mentionnant le fait qu’ils adoraient ma compagnie, ils insistèrent en me disant que nous allions souper et qu’ensuite on arrêtait au bar. J’hésitai un peu et finalement leur souriais avant d’accepter.

Le repas était un vrai délice; filet mignon coté AAA, servis avec une brochette de crevette grillée, accompagné de riz et pommes de terre grecque. Il était maintenant tant d’aller au bar. J’avais énormément de plaisir avec eux et je ne voulais pas que la soirée s’arrête. 19h30, une demi heure avant d’aller rejoindre Lily chez elle. Malheureusement, ma voix diabolique essayait de me convaincre qu’un verre n’était pas si grave et que je pouvais rentrer tout de suite après. Ceci dit, en arrivant au bar, je commandai une bière blonde. Je sentis l’odeur de l’alcool et déjà mon corps tremblait. Comme je me doutais, je callais mon verre d’une traite. Puis un collègue commanda des shots… puis d’autres et encore d’autres. Je commençais à m’enivrer de plus en plus, le temps s’arrêta, le vide disparaissait. Je rigolais, mais une partie de moi devenait honteuse à chaque shot que j’avalais. Mon téléphone sonnait, je n’osais pas regarder.

Il était maintenant rendu 21h, les copains étaient parties depuis quelques minutes, j’étais seule avec moi-même, fixant le fond de mon enième verre de bierre. Les yeux regardaient le néan, tout était flou autour de moi. Ma tête vascillait, de plus en plus lourde. Puis, je la vis entrer dans le bar… ma meilleure amie. Celle que j’avais trahie. Je secouai la tête de gauche à droite, réalisant que je decevais tout le monde encore une fois. Comme j’étais assise sur un banc accosté au bar, je fis comme si rien n’était. J’essayai de m’approcher d’elle, mais étourdie, je tombais un peu sur les gens qui se trouvaient autour de moi. « Heeeeeeey! Si… ! si… ! Si c’est pas ma meilleure! » Je tombai dans ses bras. « Tu sais que je t’aime toi! Tu viens me sauver? » C’était sortie toute seule, je voyais bien qu’elle semblait peut-être découragée… « Tu peux le dire, je suis une idiote… Tu m’héberges et moi à la première occasion, je te défis et je sors dès qu’on me l’offre. » Bah ouais, c’était la faute des copains, ils m’avaient poussés et tout. Je retournai devant mon verre vide, avec un sourire un peu ironique en ajoutant : « Tu peux me laisser là, je ne vaux pas plus que ça. Je ne mérite pas ta bonté, ta générosité. Demain je plie bagage et je retourne dans la rue. C’est là qu’est ma place.. » dis-je toujours aussi vascillante, prête à tomber au sol. Au même moment, un mec s'approcha de moi, l'air de vouloir me consoler. Il commanda un verre pour moi et commença à toucher mon cou de ses lèvres. Je le repoussai, mais il ne comprenait pas... J'étais désemparée, si j'avais pu, j'aurais foutue une baffe à ce mec, mais j'étais trop ivre, trop vulnérable... trop pathétique...






___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Ven 3 Mar - 15:44

J’avais fini par trouver le bar où Alex s’était rendue. Ça avait demandé de la persévérance et surtout beaucoup de chance. A peine entrée, mon regard avait balayé l’assistance pour se poser sur Alex. En un quart de seconde j’avais compris que ce que je redoutais tant était arrivé. Elle m’avait repérée et s’était mis en tête de venir à ma rencontre mais elle titubait trop pour tenir debout et s’appuyait sur les gens situés sur son passage. Je serrais les dents pour ne pas exploser parce que ça servait à rien. Je prenais une grande inspiration avant de parcourir les derniers mètres dans sa direction. Elle était complètement ivre et je l’entendais parler un peu trop fort à travers le bar. Je la rattrapais avec une grimace, elle empestait l’alcool. Je l’aidais à se redresser et je tentais de capter son regard, en vain. « Je viens te ramener à la maison… » Le ton était froid, incisif mais pas agressif pour autant. J’étais en réalité en train de baisser les bras, de réaliser que je ne pouvais pas sauver Alex d’elle-même, même si je le voulais plus que tout.
« Allez… on rentre. » Mais elle retournait trouver son verre vide et je la suivais du regard comme si ça suffisait à éviter qu’elle ne se casse la figure sur le trajet. « Alex… On rentre… » Je n’allais quand même pas devoir la traîner hors d’ici en utilisant la manière forte, non ? Elle parlait de la laisser tomber et je levais les yeux au ciel. Bien sûr que je n’allais pas la laisser tomber. « Arrête de dire n’importe quoi ! Allez viens. » Un type me bousculais et renversais son verre sur mes chaussures. J’avais gagné ma soirée. Le temps que mon regard quitte Alex, un type s’était approché d’elle et venait de lui payer un verre. « Ok… ça suffit les conneries maintenant… »
Alex tentait de le repousser mais le type ne comprenait pas. Il avait peut-être besoin de la manière forte lui aussi. Je rejoignais le bar, attrapais le bras que le taré avait passé autour des épaules d’Alex et le tordais dans son dos. « T’as pas compris ? Elle t’a dit non… Elle ne veut pas de tes sales pattes sur elle. » « Mais t’es qui toi ? » « Ton futur cauchemar si tu ne te tiens pas à carreau… » Je relâchais son bras alors qu’un autre abruti approchait pour prendre la défense de son pote. Je sortais ma carte de police même si je détestais faire ça. « Approche et je te coffre… » Le type faisait un pas en arrière et j’attrapais Alex par le bras. « Maintenant, on rentre ! » et ce n’était pas discutable. Je ramassais ses affaires et l’entraînait avec moi à travers le bar où la plupart des clients nous regardaient bizarrement. Une fois dehors je la faisais enfiler sa veste pour qu’elle ne prenne pas froid dans la fraîcheur de la nuit. Je n’avais pas envie de parler sinon j’allais lui hurler dessus et une fois encore, ça ne servirait à rien.
Je me contentais de me mettre en route tout en la soutenant pour qu’elle marche un minimum droit. Ma voiture n’était qu’à quelques mètres heureusement. Je la faisais monter dans la voiture et me mettais au volant direction chez nous. Et je restais toujours silencieuse ce qui n’était franchement pas bon signe…

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Lun 6 Mar - 20:33

Où es-tu?
Lily & Alex



Lily était en furie, elle ne parlait pas, mais je la connaissais suffisamment pour me douter qu’elle avait envie de me faire la morale. Elle accosta le type qui me collait un peu trop tout en montrant sa badge pour faire fuir quiconque voulant s’interposer. Je hurlai en applaudissant : « Ouais!!!! Allez, un verre pour ma copine » dis-je en titubant sur mon siège. Le barman me fit signe qu’il ne pouvait pas faire cela, que j’avais déjà suffisamment bu et fait de dégats comme cela et que de toute manière, mon amie ne semblait pas avoir envie que l’on s’éternise. Je payai ma note un peu trop salée au barman et fila avec ma veste à l’extérieur en me tenant sur les épaules de Lily.

Arrivée dans la rue, je remis ma veste en faisant attention de ne pas tomber en mettant un de mes bras dans la manche. Lily ne disait pas un mot. Je lui souriai un peu bêtement, coupable de ma faute. « Lily je… » J’allais lui dire n’importe quoi, je me tue sur le champ. Elle me guida jusqu’à sa voiture, alors que je rigolais un peu comme une idiote. Au lieu de prendre le siège passager, je préférais m’allonger sur la banquette arrière. « Alors, tu m’amènes à ma cellule agent W.? » J’éclatai de rire, alors que je savais fort bien qu’il n’y avait rien de drôle. Je fus pris d’un vertige soudainement alors que la voiture démarrait. Couchée, je regardais défiler les lampadaires sous mes yeux en regardant par la fenêtre. « Mais dis quelque chose merde! » Son silence me sonnait comme une énorme gifle en plein visage. Je crois que je ne pouvais pas me sentir aussi mal que si elle m’avait fait un sermon. Je savais que j’avais gâché la soirée, mais je pouvais nier que ce n’était pas ma faute, comme à toute les fois que j’avais essayé de me justifier. Toujours étourdie, je ne me sentais bien. « Lily…. » Ma bouche commençait à devenir de plus en plus acide, j’avais de plus en plus de salive dans ma bouche. « Ranges-toi s’il te plait, je vais être malade!!!! » La voiture maintenant garée, j’ouvris la portière et me laissai tomber au sol. À quatre patte, j’évacuai le contenu de mon foie sur l’asphalte. Je détestais me voir dans un tel état, c’était toujours mieux que de me voir dans les ordures. J’avais honte, énormément. Je voulais qu’elle me laisse ici, dans ma merde sur la route sombre et sans passant. « Je ne mérite pas que tu sois ma meilleure amie. » Je ne savais pas si elle avait entendu, si elle était pour m’ignorer ou bien si elle allait me répondre. Ce soir, je trouvais le comportement de ma meilleure amie pas comme à l’habitude. Elle ne disait pratiquement rien et je savais que je l’avais déçue.

Elle s’était efforcée de m’héberger chez elle, de tenter de m’aider avec mon problème d’alcool. Ce soir, c’était la soirée ciné et bonbons. J’aurais passé une meilleure soirée si j’étais rentrée comme prévue après le boulot.. « Lily, ce sont les copains qui m’ont invité, j’y suis pour rien… » Erreur… comme si je prenais ma meilleure amie pour une idiote. Vraiment, je ne pouvais pas descendre aussi bas. Toujours couchées sur la banquette arrière, des larmes coulaient sur mes joues, alors que j’étais demeurée silencieuse. Le silence était cassant… essayant de blaguer un peu, je m’exclamai toujours énormément ivre : « Bah vous n’avez pas de service de musique dans votre taxi? »Je soupirai et cachai mon visage avec mon avant-bras. Le noir était aussi réconfortant que malaisant. Je ne pouvais pas supporter avoir fait autant de ravage. Je redoutais bien que je devais prendre la décision qui était pour être la pire de toute ma vie, la plus difficile. Au risque de tout perdre, est-ce que j’allais vraiment continuer comme cela?







___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Mar 14 Mar - 23:36

Je détestais voir Alex dans cet état. Je sentais la colère bouillir mais au lieu de l’extérioriser je restais silencieuse. Et non, ce n’était pas bon signe et oui, Alex s’en rendrait assez rapidement compte. Je m’étais contentée de l’aider à remettre sa veste et à l’entraîner jusqu’à ma voiture. Elle pouffait de rire toute seule et si parfois, dans nos soirées arrosées, je trouvais ça drôle, l’euphorie de l’alcool avait perdu de son charme à présent. Elle s’allongeait sur la banquette arrière et après avoir refermé la porte sur elle je passais mes mains sur mon visage. Je savais ce qui m’attendait et je n’avais pas envie d’en arriver là. Mais avant ça, j’allais la ramener à la maison. Je filais alors me glisser au volant avant de démarrer sans un mot.

Elle me criait de dire quelque chose mais à part un regard dans le rétroviseur, je n’avais pas réagi. Je n’avais pas envie de dire des choses que je pourrais regretter. J’étais entre colère et déception de ne pas avoir pu empêcher Alex de replonger. Finalement c’était peut-être contre moi que j’étais plus fâchée et non contre ma meilleure amie.
Elle me demandait de me ranger sur le côté et je m’exécutais. J’entendais la porte s’ouvrir et Alex vomir. Cette soirée entre fille qui aurait dû être géniale était un vrai fiasco. Je vérifiais que la voie était libre avant de sortir de la voiture pour faire le tour et m’assurer que ça allait quand même. Je l’avais entendu parler de mérite mais il n’était pas question de mériter ou non mon amitié. « Tiens… » Je lui tendais un mouchoir tout en l’aidant à se redresser et à se remettre sur la banquette.

De retour sur la route, Alex accusait ses collègues. Certains devaient connaître son problème d’alcool et j’avais envie de leur éclater la tronche. J’espérais m’être calmée avant de les recroiser. « Arrête de pleurer Alex… » Je ne supportais pas de la voir pleurer, ça me donnait envie de faire de même. Le silence était retombé à nouveau et elle tentait une plaisanterie maladroite, toujours sous l’influence de l’alcool mais je n’avais pas envie de parler.

Arrivées devant la maison, je ne perdais pas de temps et sortait de la voiture. Je prenais une grande bouffée d’air frais. J’allais avoir besoin de courage et de patience. J’ouvrais la porte arrière et aidait Alex à sortir de la voiture. « T’as besoin de dormir… Et de prendre une douche… » Elle empestait l’alcool. Je nous faisais entrer et l’entrainais jusqu’à la salle de bain. « Je vais te faire un café. » En réalité il était pour moi mais je n’avais pas envie de rentrer dans les détails. Elle avalerait quelque chose et irait se coucher. J’allais avoir besoin de lui parler mais ce n’était pas dans son état que je le ferai. Ça n’amènerait que du négatif.

Je la laissais dans la salle de bain, guettant quand même le moindre bruit anormal tout en préparant du café. J’avais beau retourné la situation dans tous les sens, je savais très bien ce que je lui dirais le lendemain matin. Je me perdais dans mes pensées et n’entendait presque pas arriver Alex tout de suite. « ça va mieux ? » La douche avait peut-être fait du bien. Je lui servais une tasse et la lui tendait. D’ici, je pouvais voir le canapé, la couette et le saladier de pop-corn. L’image même de la soirée qui était tombée à l’eau.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Mer 22 Mar - 21:44

Où es-tu?
Lily & Alex



Alors que je terminais de me vider les tripes comme une pauvre fille pathétique, je me relevais tranquillement, difficilement et m’appuyai contre la voiture pour retrouver l’équilibre. Lily me tendit un mouchoir que je pris afin de nettoyer ma bouche. J’étais désemparée, gênée, honteuse. De retour sur la banquette, je ne faisais que pleurer. Lily me demandait d’ailleurs d’arrêter. Je savais que cela ne servait à rien que mes larmes coulent ainsi, mais c’était plus fort que moi. J’avais deçue la personne qui croyait encore en moi, qui m’estimait toujours et qui me donnait son amour inconditionnellement. Je ne prenais pas soin des trésors que m’offrait la vie dont l’un d’eux était ma meilleure amie. Toujours sans un mot, nous continuâmes le trajet jusqu’à la maison de Lily.

Arrivée devant chez elle, je sortis de la voiture la mine basse toujours un peu branlante de toute côté. Ma meilleure amie m’aida en me disant que j’avais besoin d’une bonne douche et de sommeil. Je secouai la tête : « Ça va aller, on peut la faire cette soirée… ça va aller… » Dis-je en arrivant de peine et de misère devant la porte. Je laissai ma meilleure amie me conduire jusqu’à la salle de bain. Je m’appuyai contre elle pour être certaine de ne pas tomber jusqu’à ce qu’elle me fit m’assoir sur le bord du bain. Je me frottai les yeux quelques secondes tout en me passant la main dans les cheveux. Je soupirai, découragée. Lily quitta la salle de bain pour aller me faire un café. Je me tus n’ayant rien de pertinent à rajouter.

Tranquillement je me deshabillai après avoir ouvert les robinets pour laisser échapper l’eau. Au lieu d’un bain, j’optai plutôt pour prendre une douche chaude dans laquelle je prévoyais rester quelques temps pour réfléchir. Je réglai la température et lorsque je mis tous mes vêtements au sol, j’entrai à travers l’eau qui coulait dans la baignoire. Je pris quelques minutes pour me mettre sous l’eau tout en fermant les yeux. Je pleurais en gros sanglot. Je n’en pouvais plus, j’étais au bout du rouleau. Chaque fois que je voulais devenir meilleure, je m’enfonçais encore plus. Les deux mains au mur je laissai les larmes se mêlé à l’eau chaude qui fumait tellement elle était brûlante. Ensuite, je parcourais mes mains sur mon visage pour le libérer de mes cheveux qui s’y était collé en cours de route. Je pris finalement le gel douche qui était déposé sur un coin de la baignoire et me nettoyai le corps.

Je sortis de la douche en m’entourant d’une serviette et me retrouva devant la glace embuée par la chaleur de l’eau. Je passai ma main sur tout l’aire du miroir et me regarda. Je soupirai en ayant maintenant réalisé le gâchis réel que j’avais occasionné. Je pris une brosse à cheveux que je fis parcourir sur tout mon cuir chevelu pour démêler le tout. Je me nettoyai ensuite les dents pour les rafraîchir et enlever la mauvaise haleine reliée à l’alcool et au vomissement qui avait contribué. Je sortis ensuite de la salle de bain pour me diriger vers ma chambre où j’enfila un pyjamas confortable et une robe de chambre confortable. J’arrivai à la cuisine timidement, la mine basse pour rejoindre ma meilleure amie. Elle me tendit une tasse que je pris et la remercia : « Oui ça va mieux… » Je pris une gorgée du café qu’elle avait fait. Il était un peu fort, mais c’était bien dans mon cas si je voulais me dessouler. De toute manière, depuis que j’étais entrée dans le véhicule de mon amie, j’étais déjà un peu moins ivre. « Il… il n’est peut-être pas trop tard pour notre soirée? » Je demeurai silencieuse réalisant qu’elle avait tout préparé et qu’elle m’avait attendu si longtemps pour me dévoiler la surprise. Ce silence tellement lourd me poussa à parler à nouveau pour calmer la tension : « Je ne sais pas quoi te dire d’autres que désolée Lily… parles-moi.. je suis capable de t’entendre… » Mes yeux s’embrumèrent à nouveau, mais je me retenais de verser une larme, en ayant déjà trop verser plutôt. « Tu es la seule qui peut m’aider Lily, je n’ai plus personne sinon… » C’était typique des alcooliques… ils blessaient les gens pour ensuite se plaindre, les supplier, les aimer à nouveau, leur offrir une lune de miel, les laisser croire que tout va s’arranger, que l’on va changer pour de bon. Mais je refusais d’en arriver là…






___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Jeu 23 Mar - 22:06

Si je restais aussi silencieuse c’est que j’avais peur de dire des choses qui dépassaient ma pensée. Mais le temps qu’Alex se douche et revienne, j’étais déjà redescendue en pression. En réalité, c’est une vague de déception et de tristesse qui m’avait envahie. Je ne pouvais pas aider Alex et j’étais en colère contre moi à cause de ça. Elle, elle s’était battue pour qu’on ne me débranche pas quand j’étais dans le coma. Elle, elle avait réussi avec Nonno à convaincre mes parents d’attendre… Et moi, je n’étais pas capable de l’aider à s’en sortir et ça me faisait mal au cœur.
Je lui avais tendu une tasse de café quand elle m’avait rejoint dans la cuisine ouverte. Je me hissais sur un tabouret en réchauffant mes mains autour de la tasse. Je n’avais toujours rien dit et Alex tentait une dernière fois de sauver la soirée. « C’est trop tard Alex. » Le ton n’avait même pas été glacial. Il avait été plutôt résigné. Je l’encourageais par la même occasion à laisser tomber le projet pour de bon. Le silence était revenu s’installer et avec lui la tension et le poids de la tristesse. Je fixais le breuvage noir et fumant sans dire un mot. Alex brisa à nouveau le silence. Je soupirais doucement. « Je sais que tu es désolée Alex… Je le sais… » Je haussais les épaules, impuissante, avant de me replonger dans le silence, ce que la flic ne faisait pas.
« Malheureusement Alex, je crois que je ne peux plus t’aider… Toute seule, je ne peux pas… » Je relevais les yeux du café pour les poser sur mon amie. « Et je suis désolée de ne pas pouvoir t’aider à te sortir de là… » Je serrais les dents, en colère contre moi, en colère de me sentir si impuissante. Je baissais les yeux et finissais enfin par dire ce qui devait être dit. « Je crois que tu ne peux pas rester ici et qu’il faut que tu ailles en cours Alex. En fait, je ne le crois pas, je suis certaine que c’est la seule solution… » Je ne lui laissais pas le temps de m’interrompre et je sentais les larmes monter, moi qui pleurait pourtant rarement. « Je t’aime. Plus que tout. Tu es ma meilleure amie, tu es celle qui se rapproche le plus d’une petite sœur mais ça ne suffit pas pour t’aider… Tu as besoin d’aide et je ne peux pas te l’apporter. » Je relevais le regard vers elle. « ça ne veut pas dire que je te tourne le dos, tu pourras encore compter sur moi, mais ça ne peut pas continuer comme ça… Je ne peux pas te regarder te détruire et réussir seulement de temps en temps à te tirer la tête hors de l’eau. T’as besoin de plus que ça… » J’appréhendais sa réaction. Je savais qu’elle ne voulait pas aller en cure. Je savais que ça pouvait la faire paniquer comme quand je l’avais retrouvée à l’hôpital. J’étais prête à encaisser mais je n’allais pas céder cette fois. Alex avait besoin d’aide. D’une aide spécialisée.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Sam 25 Mar - 0:21

Où es-tu?
Lily & Alex



Je ne me doutais pas que la discussion allait prendre un tournant plus ravageur encore que la quantité d’alcool que j’avais avalé plus tôt. Pour la soirée, je compris rapidement que je n’aurai pas l’occasion de me racheter, en tout cas, pas ce soir. Je comprenais également qu’il aurait mieux fait que je me dirige vers mon lit plutôt que d’essayer de me justifier auprès de ma meilleure amie. Je pris une gorgée de café alors qu’elle commençait royalement à me faire peur. « Lily… » dis-je lorsqu’elle avoua ne plus être en mesure de m’aider pour mon problème. Je sentais mon cœur battre de plus en plus. « Mais qu’est-ce que tu racontes, ça va! Ce soir c’est juste… » Elle ajouta être désolée de ne pas être en mesure de m’aider davantage. Je secouai la tête, elle ne devait pas s’en faire. D’une main tremblotante, je déposai ma tasse de café sur le comptoir. Et voilà que je fus poignardée sans merci par les mots les plus affreux de la terre. J’avançai la tête, comme pour savoir si j’avais bien compris. C’était ridicule puisque j’avais très bien compris, mais l’avais-je seulement entendu? Je ne dis point mot. Calmement, je me retournai vers ma tasse, la vida tout comme mon regard dans le lavabo de la cuisine. J’allais retourner vers ma chambre sans dire un mot quand ma meilleure amie me disait qu’elle m’aimait. « Tu m’aimes? » Mes yeux s’emplirent de larmes : « Mais comment peux-tu faire pour m’aimer? Je te gâche la vie… je t’inquiète pour rien, je te fais un tas de problème. » Je faisais fis de ses dernières paroles, celles qui disaient que j’avais besoin d’aide. Elle ajouta cependant que je pourrais toujours compter sur elle. Sur un ton plutôt culpabilisant, je la coupai : « Et tu veux que je parte d’ici? » C’est ce que j’avais trouvé pour me défendre, la culpabiliser, la faire sentir responsable de la situation, comme si je ne me rendais pas compte moi-même que j’étais l’auteure de ma merde. « Tu peux être sûr que cela ne continuera pas comme cela. Tu ne veux plus me voir, bien tu as gagné, je me barre! » La colère s’emparait de moi sournoisement, diaboliquement. Ma colère que je projetais sur Lily en lâche que j’étais. « À la moindre difficulté, tu me lâches! C’est la première fois que je rechute depuis que tu m’as accueilli chez toi… et voilà que tu veux me foutre à la porte? » Je m’emportais, je le savais bien. D’ailleurs, je me doutais qu’elle savait pour mes petites réserves que je m’étais fait dans mes tiroirs, des petites bouteilles miniatures de vodka, tequila et d’autres nectars tous aussi bon les uns que les autres.

Je me précipitai aussitôt dans la chambre pour faire mes valises avec deux grands sacs à poubelle que j’avais pris dans la cuisine. Intensément, je réussis à rassembler l’ensemble de mes effets personnels. Deux larmes coulaient sur mes joues… Je tentais t’attacher mes sacs, mais il y avait toujours un des deux côtés du sacs qui relâchaient. « Saleté de machin! » En réussissant à les refermer, je me dirigeai ensuite fermement vers la salle de bain pour récupérer ma brosse à dents, à cheveux et mon gel douche. J’échappai le tout en tentant de revenir vers la chambre. Mes mains devant le visage, je m’effondrai au sol. Agenouillée et penchée vers l’avant, je relâchai le tout. « Je suis tellement désolée, pour tout ce que je viens de te dire, ce que j’ai fait ce soir, ce que je t’ai caché… » C’est tout ce qui me sortait de la bouche… J’étais désarmée, pour de bon. Je devais faire face, je ne pouvais plus me sauver. Je ne pouvais risquer de perdre Lily, la personne qui m’a redonné espoir en la vie, la personne qui ne m’a jamais abandonné, qui est revenu après des mois d’absence, elle ne m’a pas abandonné. « Je ne serai jamais capable Lily! » dis-je en faisant référence au centre de désintoxication… Passer des semaines à parler de mes démons, à aller au plus profond de moi-même, dans le plus noir des ténèbres… J’en étais effrayée, tétanisée. Je me tenais le ventre pour éviter de vomir, je pleurais de plus en plus. J’avais l’impression de voir le plus noir de ma vie me repasser, comme le film de ma vie, mais les pires moments. Le temps dans la rue où j’avais froid, en manque de nourriture et d’amour. Le jour où je mis le pied sur une scène de crime où la victime était mon frère, mort dans un règlement de compte. La mort de Joey qui me faisait encore mal aujourd’hui, même si je ne voulais pas l’admettre. La rencontre de ma sœur, celle d’Oliver qui me chavirait comme un navire abandonné dans une pluie torrentielle. Je perdais le gouvernail, je naviguais à l’aveugle à travers vents et marée, sans pouvoir trouver mes repères. Rien pour m’amener vers le rivage… « J’en ai tellement marre! » Il y a quelques jours, je me croyais retourné sur mes pattes, je me voilais la face.







___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Dim 26 Mar - 18:11

Ça avait été l’explosion. C’était comme observer une cocotte-minute et la voir, au ralenti, arriver à un surplus de pression avant d’exploser. La tasse de café finissais dans l’évier et comme je m’y attendais, Alex était en train de se braquer. De toute façon ça n’aurait jamais pu se passer en douceur. Elle remettait en cause mon amour pour elle mais c’était justement parce que je l’aimais que je voulais la mettre face à ses problèmes, que je voulais qu’elle aille chercher l’aide nécessaire pour s’en sortir puisque moi seule, je ne pouvais pas l’aider. « Alex, j’ai jamais dit ça… » Et voilà qu’elle m’accusait de vouloir la voir partir. Non, j’aurais préféré qu’elle reste mais ça devenait trop compliqué. Je refusais de culpabiliser comme elle cherchait à me faire faire. Elle serait toujours la bienvenue dans cette maison, quoi qu’il arrive mais elle avait besoin d’aide. Je ne la mettais pas à la porte, je tentais de lui faire entendre raison. En vain. « Alex… » je soupirais et encaissais difficilement ses dernières accusations même si je les savais fausses, motivées par la colère et la panique de se voir contrainte à entamer le plus grand combat de sa vie. Je décidais de ne pas répondre à ses questions, secouant seulement la tête en silence. Elle pouvait chercher la dispute, je n’allais pas rentrer dans son petit jeu. Depuis son arrivée ici, j’avais fouillé la maison à plusieurs reprises, vidant ses cachettes, en trouvant d’autres au fur et à mesure. J’avais laissé passer, pensant qu’à jouer les flics comme ça, cela suffirait. L’amour rendait aveugle, ça ne suffisait pas.

Je l’observais attraper deux grands sacs poubelles avant de disparaître en direction de sa chambre. Je restais calmement dans la cuisine, soupirant, impuissante devant une telle situation. Je la laissais faire ses « valises » mais je n’allais bien évidemment pas la laisser sortir de la maison si elle allait jusqu’au bout de sa démarche. Je finissais par quitter la cuisine pour me rapprocher du couloir. Au même moment, Alex surgissait hors de la salle de bain alors que ses sacs cédaient. Elle tombait à terre et mon cœur se fendait en deux. C’était difficile de voir quelqu’un qu’on aime aussi mal. Je détestais la regarder de haut et très vite, je venais m’accroupir près d’elle pur me mettre à son niveau. « Tu peux le faire Alex… ça sera difficile, mais tu peux vraiment le faire… » Je frottais doucement son dos dans un geste de réconfort. « Je sais… » Je la prenais dans mes bras et me laissais tomber pour m’asseoir à même le sol, dos contre le mur et Alex dans mes bras. « Tu as vécu tellement d’épreuve Alex, tu la surmonteras aussi… Mais je ne peux pas t’aider davantage… » Je repensais à mon coma. « Quand j’étais dans le coma et que les médecins ont proposé à ma famille de me débrancher, tu ne m’as pas lâchée mais c’était à moi de revenir de là où j’étais. Tu as eu le soutien de Nonno. Cette fois c’est moi qui suis là, je ne t’abandonne pas mais c’est toi qui doit affronter le combat et au lieu de Nonno, ce sont des médecins qui pourront t’aider… » Je me détachais doucement d’elle pour la regarder dans les yeux. « Je ne te met pas dehors… Je ne t’abandonne pas. Jamais. »

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Mer 12 Avr - 18:50

Où es-tu?
Lily & Alex



J’avais la nausée, je commençais à avoir le coup de barre. Je ne savais pas si c’était la gueule de bois qui commençait à apparaître ou si c’était toute cette nouvelle qui me rendait aussi anxieuse. J’avais passé tellement d’années à noyer mes angoisses, mes changrins, que je ne pouvais pas m’imaginer faire face à tout ce que j’avais accumulé. C’était devenu tellement un automatisme, que je ne me rappelais plus de la première fois que j’avais fait une cuite sans avoir quelque chose à cacher en-dessous du tapis. C’était trop. Je savais que je ne tenais plus… Je ne me ressemblais plus. Mes sacs étaient éparpillés alors que je pleurais à chaudes larmes. Je sentais la température de mon corps augmenter à force d’évacuer le méchant. Lily me disait que j’étais forte, que j’arriverais à surmonter cette épreuve. « Comment tu peux en être aussi sûr! » Elle me rappela alors le moment où les médecins ont suggéré aux parents de Lily de la débranché alors qu’elle était dans le coma. Je secouai la tête : « Mais… ce n’est pas la même chose! » Je n’avais pas eu à faire face à mes démons, je voulais simplement que mon amie revienne. J’étais convaincue qu’elle reviendrait et c’était pour cette raison que je m’étais autant entêté. D’ailleurs, je ne pouvais vivre sans elle, c’était ma siamoise, collée à mon cœur pour la vie, nous ne pouvions pas être séparées l’une de l’autre. C’était trop cruel. Puis, elle me regarda dans les yeux. J’avais peine à soutenir son regard, je voulais fondre dans le plancher d’avoir été aussi méchante. Elle me signifiait qu’elle ne me mettait pas à la porte, qu’elle ne voulait pas m’abandonner. « Je suis tellement désolée… je sais que je t’ai fait vivre toute sorte d’émotion, que tu es déçue de moi, je ne suis pas aussi forte que toi. Je ne suis pas un phoenix qui renait de ses cendres comme toi. » Les larmes continuèrent de couler, je ne pouvais pas me résoudre à passer cette étape seule. « Pendant que je serai au centre… tu ne seras pas avec moi… comment je vais faire!? » Elle pouvait voir que je commençais à me résigner peu à peu à cette réalité de consulter un spécialiste pour me sortir de mon addiction. Plus jamais je ne pourrai sentir l’odeur du fort, plus jamais je ne pourrai prendre un shot avec un citron… Je ne pourrai plus fréquenter les bars, ni les gens qui m’entraînaient vers le bas et que je croyais être mes amis. Comme si je devais me préparer à renaître une deuxième fois, à m’apprivoiser tranquillement… à revoir les bons côtés que je ne me trouvais plus. Je ne pouvais pas croire que, moi aussi, j’avais du bon en moi… je me suis laissée tellement porter par le courant, je subissais tout… Je n’agissais pas sur mes choix, les décisions prises par n’importe qui pour moi. Je me suis toujours fiée sur mes proches sans être en mesure de leur remettre en retour ne serait-ce qu’un gramme de reconnaissance. Je ne pouvais pas réfléchir davantage, je me dégonflerais. D’ailleurs, je tentais une nouvelle fois le coup pour convaincre ma meilleure amie que j’étais capable sans le centre : « Tu es certaine que tu ne peux plus rien pour moi? Je pourrais rester ici 24/7, tu gères mon porte feuille, je te donnerai tout mon argent pour éviter d’aller m’acheter une bouteille… je ferai le ménage de toute la maison, je serai sage… je te promets! »

Rien à faire… C’était l’évidence… Elle me connaissait trop bien pour savoir que si j’avais le moyen de me procurer quelque chose sous l’impulsion du manque, je me débrouillais assez bien pour arriver à mes fins. Je secouai la tête, la mine basse. « Tu te rends compte… si je vais là, c’est raconter l’enfer que j’ai vécu, la perte de toute ma famille… Comment je suis continuellement en train de me détruire, alors que les autres tentent de m’aider à me construire et reconstruire. Je suis vraiment la bousilleuse de ma vie… Comment je vais pouvoir parler de tout ça… j’ai tellement honte… » Je la regardai de nouveau : « Et quand j’ai honte tu sais ce que je fais… Là-bas, je ne pourrai pas rien faire… » à part confronter tout cela. J’avais tellement tenté d’étouffer mes démons, de mettre la poussière sous le tapis au lieu d’aspirer le tout une bonne fois pour toute. Il y a sans doute des résidus tellement enfouis en moi que je ne me doute pas qu’ils m’affectent encore aujourd’hui. J’avais un travail à faire… étais-je prête? Non pas vraiment… Suis-je en mesure d’assumer toute ma vie, mes mauvais choix, mes comportements, mes sentiments les plus profonds…? Assurément pas. Au loin, je voyais le téléphone… le moteur qui déclencherait le processus… La première vraie décision que je prendrais pour moi pour une fois. La seule action que je n’aurais jamais fait pour arrêter de subir la vie au lieu d’agir dessus.. Je n’écoutais plus trop Lily… je ne faisais que fixer ce fichu combiné. J’en avais peur tout à coup, mon cœur palpitait, mes yeux s’embrûmèrent à nous… je ne voulais plus pleurer… Cela suffit! Je me pris la tête entre mes mains, je sentais la pression au niveau des tempes et des yeux… C’était trop d’émotions… Est-ce que je devais prendre une décision maintenant encore un peu intoxiquée? Déprimée? Ou si je devais réfléchir tranquillement dans ma chambre et appeler plutôt demain à tête reposée au risque que finalement, je fuis une nouvelle fois face à mes problèmes? Je déposai ma tête sur les jambes de ma meilleure amie, complètement épuisée.







___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Dim 16 Avr - 22:42

Je le savais. Je savais Alex plus forte qu’elle ne le pensait. Je savais que dans la bonne structure, entourée par des gens compétents et par ses proches, elle arriverait à mener le combat de sa vie. Ce n’était pas parce que je ne pouvais pas venir avec elle en cure que j’allais la laisser tomber. « Je le sais, c’est tout… » Je n’avais pas d’argument à lui détailler, c’était mon instinct qui me criait qu’Alex pouvait tout surmonter. « Tu as du te battre avec Nonno contre mes parents, contre les médecins qui pensaient que je n’étais plus là… Je suis même certaine que t’aurais été capable de me kidnapper si jamais ilss avaient décidé de me débrancher. » J’avais tenté de plaisanter mais si ça se trouve elle l’aurait vraiment fait comme Arthur dans « et si c’était vrai ? » de Marc Levy. Je posais mes mains sur ses joues pour capter son regard tout en essuyant ses larmes du bout des pouces. J’avais mal au cœur de la voir comme ça, à bout, si épuisée mentalement et physiquement. « Tu te trompes… Tu es forte. Tu as déjà surmonté tellement de chose Alex. Tellement. Tu es capable de surmonter encore un dernier obstacle. Ça sera le plus grand, le plus difficile surement mais tu en es capable. Et tu n’es pas seule. » J’avais envie de lui dire que je n’avais rien d’un Phoenix, que j’avais encore tout un tas de souvenirs qui me hantaient, que parfois je me réveillais la nuit, essoufflée d’un cauchemar où je me retrouvais à nouveau prisonnière de mon cœur sans personne pour m’entendre et me parler. Reprendre le boulot bientôt était pour moi une façon de continuer à avancer mais non, je n’avais pas encore réussi à renaître totalement de mes cendres. Seulement ce n’était pas le moment de la décourager.

« Tu sais très bien que ça ne fonctionnera pas… T’es trop maline, tu trouverai une parade… Tu le sais. » Je le voyais dans son regard qu’elle avait conscience de tout ça. D’ailleurs, elle finissait par déjà évoquer ce que serait d’aller en cure et d’affronter ses démons. Tout en la gardant dans mes bras, la câlinant en cherchant à l’apaiser, je l’écoutais sans l’interrompre. « ça va être difficile. Tu vas devoir affronter tes démons… Mais c’est nécessaire. Tu ne pourras jamais te reconstruire si les fondations sont abîmées et pourries. En entrant là-bas, ce sera difficile, peut-être qu’il y aura même des jours où tu auras l’impression de retomber plus bas avant de remonter à nouveau la pente mais tu pourras affronter tout ça. Ça ne te hantera plus même si ça continuera de faire partie de ton passé… Mais si tu essayes continuellement de construire ta vie sur des sables mouvants tu ne feras que te débattre en t’enfonçant… »
Je suivais son regard qui fixait le téléphone et après un moment de silence, je reprenais la parole. « Peut-être qu’au début on ne pourra pas communiquer mais je penserai à toi. Tout le temps. Et ensuite on pourra surement s’appeler et dès que je pourrais, je viendrais te voir. Pendant ce temps, j’apprendrai à faire des cocktails sans alcool pour quand tu sortiras et qu’on fêtera ça. » Je déposais un baiser sur sa tempe et me détachait légèrement d’elle. « Tu n’es pas obligée d’appeler maintenant, il est tard de toute façon mais demain, on pourra le faire ensemble. Je serai à tes côtés. » J’espérais juste qu’elle ne changerait pas d’avis, que la nuit achèverait de la convaincre de franchir ce pas.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Ven 28 Avr - 19:32

Où es-tu?
Lily & Alex



Ma meilleure amie croyait plus en moi que moi-même. L’alcool m’avait possédé, évidemment je ne suis plus la même. La vie ne m’a pas ménagée non plus. C’était typique d’un alcoolique que de jeter le blâme sur les autres, sur la vie. À cet instant par contre, je le croyait… Si je buvais autant, c’était parce que la vie avait été vache avec moi. Je savais bien que je n’avais pas déçue seulement Lily, mais aussi mon chef et mon équipe. J’étais réputée avant pour faire des interrogatoires extra, pour coincer les pires criminels. J’avais du front, j’avais du caractère malgré tout. Il y a quelques mois, mon problème d’alcool n’était pas un problème, ou du moins il était bien caché. Je n’avais jamais bu avant le boulot, alors que maintenant, je pouvais avoir une bouteille cachée dans un tiroir de mon bureau au poste. J’avais bien changé. Et depuis… ma réputation s’était répandue comme une traînée de poudre… aux homicides on s’était moquée de moi et je n’avais plus la confiance de mes collègues des stup’. Si je n’avais plus la police, je n’avais plus rien évidemment. Je n’avais déjà pas de famille, plus d’estime … mon boulot était tout ce qui me motivait. Évidemment, mon chef ne voulait plus rien savoir, il avait tout ce qu’il avait pu lui aussi. J’ignorais s’il parlait avec Lily, mais il ne prenait pas de mes nouvelles du tout. Le portable avait longtemps cesser de sonner. D’ailleurs, même moi, je n’y répondais plus. Donc, encore là… c’est la faute des autres qui ne m’appelle plus si je me sens seule … alors que de nombreuses fois, j’ai laissé sonner sachant fort bien la leçon de morale qui pouvait m’attendre à l’autre bout du fil.

Je me doutais bien que Lily savait toutes les combines que je pourrais faire si j’avais envie d’alcool. Les besoins fondamentaux comme la faim ou la soif amène l’individu à faire tout ce qui est en son pouvoir pour s’alimenter et tout. L’alcool c’était pareille pour moi. Chaque fois que la boisson me chuchotait à l’oreille qu’elle voulait me bercer, je n’étais plus en mesure de faire quoi que ce soit. Moins concentrée, plus déprimée, incapable de réfléchir, j’allais au premier dépanneur du coin et acheta plus qu’il en fallait réellement. Pourtant, à la fin de la soirée, tout était bu. C’était incontrôlable… je ne contrôlais plus rien, ni moi… ni ma vie. Lily me faisait comprendre que si je m’efforçais de rebâtir les murs sur du solage pourrie, cela ne servirait à rien… quand c’est pourri, c’est pourri et tout s’affaisse. Je prenais conscience que c’était ce que j’avais toujours fait. Même que, j’avais clairement contribué à pourrir mes fondations. C’était insidieux, je n’avais rien vu venir. « Tu as tellement raison… » Plus ça allait, plus j’avais peine à parler.. le chagrin me nouait la gorge. J’avais tellement prit d’énergie à protéger mes démons, à nourrir mon vice que je pouvais bien être épuisée maintenant. Déjà, admettre que j’avais un problème n’était pas sans difficulté. Je l’avais nié tellement de fois. D’ailleurs, ce n’était pas parce que je m’enfonçais que j’y voyais un problème. J’ai eu une claque au moment où j’ai croisé le regard de ma meilleure amie dans le bar plus tôt. J’avais fait la folle, mais j’avais clairement tout compris. Je risquais de perdre ma siamoise, ma douce moitié, une amitié tellement précieuse que seule la mort pouvait nous séparer. Il y a bien d’elle que je pouvais entendre tout cela, parce qu’autrement, la personne aurait avalée les pires insultes de la terre. Mes joues étaient mouillées par mes larmes, mon regard s’était fixé sur le téléphone alors que ma meilleure amie reprit la parole de plus belle pour me dire qu’elle penserait à moi dans les moments où je n’aurais pas le droit d’avoir de contacts.. Je secouai la tête, je n’étais vraiment pas persuadée que je pouvais tenir sans elle. Cependant, en la laissant terminer, j’échappai un rire sincère lorsqu’elle ajouta l’intention d’apprendre à faire des cocktails sans alcool juste pour moi. « Tu es extraordinaire. Tu ne te fâches jamais…. Tu ne prends rien de méchant à cœur … tu me comprends… tu me prends comme je suis! J’ai vraiment de la chance! Je crois que je ferais tout cela juste pour ne pas te perdre… Tu es nuancée, je peux te dire tout ce que je veux sans que tu te fâches. Tu es unique et c’est pour cela que je t’aime.. c’est simple avec toi et je crois que c’est cela que j’ai besoin dans ma vie. » Je reniflai un peu par le nez alors qu’elle déposa par la suite un baiser amical sur ma tempe. Je passai mes mains sur mon visage pour revenir à moi. Et sans que je n’ai ajouté quoi que ce soit, ma meilleure amie lu dans mes pensées en mentionnant que je n’étais pas obligée d’appeler maintenant, mais qu’elle serait présente à mes côtés pour appeler… J’acquiesçai de la tête et me releva tranquillement. Je pris une bonne respiration et lui souriai timidement constatant les ravages que j’avais fait. Je ramassai un peu mon bordel, les sacs, mes vêtements et pris soin de remettre chaque chose à sa place. J’avais l’air d’un zombie tellement fatiguée d’avoir autant pleuré. « Je crois que je vais aller me coucher… » Je lui souriai avant de me diriger dans la salle de bain pour me rafraîchir. J’étais complètement désoulée. Je me passai de l’eau dans la figure et alla vers ma chambre. « Bonne nuit Lily… encore désolée pour tout cela… » dis-je en lui faisant un énorme calin. J’avais l’impression d’être la petite sœur qui fait des mauvais coups et qu’on tente de protéger malgré tout.
Je me couchai sur les couvertures, les bras derrière ma nuque en fixant le plafond. Le lampadaire de la rue amenait un brin de lumière dans la pièce. Je pensais à demain, un signe que ma nouvelle vie pouvait commencer si je le voulais vraiment. À vrai dire, ce n’était pas une question de volonté…de courage peut-être? Enfin, je pris une autre respiration, laissant couler deux petites larmes sur mes joues. Je pris mon portable et texta mon chef au passage en lui laissant un énorme mot d’excuses pour tout. Il n’allait probablement pas le croire et d’ailleurs je ne lui avais pas dit que le lendemain j’allais appeler au centre de désintox’…peut-être que moi-même je n’y croyais pas…








___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Sam 6 Mai - 23:06

Garder son sang froid était une qualité dans notre métier. C’était même l’une des premières à avoir si on ne voulait pas devenir un de ces flics incontrôlables qui finissent par commettre une bavure. Et puis dans le cas d’Alex, lui gueuler dessus n’apporterait rien. Ça ne ferait que la braquer et elle se sentait déjà assez mal comme ça. Alors je préférais encaisser, ravaler ma colère quand j’avais envie d’exploser. Mais à présent, maintenant que Alex revenait à elle, que l’alcool semblait quelque peu se dissiper et que la conversation était redevenue plus calme bien que pleine d’émotion, je n’avais même plus à forcer mon caractère pour rester calme. « Je suis loin d’être aussi parfaite que tu le dis mais dans ce cas-là, ça ne servirait à rien que je m’énerve… » Mais ses mots m’avaient touché et je la prenais dans mes bras. « Tu vas me faire pleurer andouille. » Et j’avais souris toute émue. Alex était ma meilleure amie, j’étais prête à tout pour elle et j’avais autant besoin d’elle qu’elle de moi. Pas étonnant qu’on soit si inséparables.

Je l’aidais à se relever et à ranger ses affaires. Elle avait l’air tellement fatiguée mais je n’avais pas eu à lui conseiller d’aller se coucher puisqu’elle prenait les devants. J’étais fatiguée aussi d’avoir vécu tant d’émotions ce soir. « C’est une bonne idée. » Je lui faisais un dernier calin avant de la regarder disparaître derrière la porte de sa chambre. « Bonne nuit. »

Je n’avais pas mis longtemps à m’endormir mais au réveil le lendemain, j’avas du mal à émerger. Je repensais à la soirée de la veille et à la terrible décision qu’Alex avait dû prendre et qu’elle allait devoir mettre en application ce matin si elle voulait s’en sortir. J’avais fini par sortir du lit pour rejoindre la cuisine. Alex semblait ne pas être encore réveillée et je faisais couler du café le temps de préparer le petit déjeuner. Je me demandais dans quel état d’esprit la brunette allait se réveiller. Est-ce qu’elle serait toujours décidée ? Est-ce qu’elle se défilerait ? J’avais levé les yeux vers le couloir où se trouvait la chambre d’Alex : elle s’était peut-être enfuie pendant la nuit en réalisant ce qui l’attendait ? Honnêtement, le comportement de ma meilleure amie avait été si imprévisible ces derniers temps que je m’attendais à tout.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Mar 9 Mai - 18:36

Où es-tu?
Lily & Alex



J’avais passé le reste de la nuit à essayer de dormir, tournant sur moi-même de gauche à droite. J’avais pleuré à l’idée de devoir m’enfermer pendant des semaines, toute seule à confronter mes démons. J’avais finalement fermé les yeux jusqu’au petit matin. J’avais même rêvé. Rêvé que je n’avais jamais eu de problème d’alcool, que j’avais revu Oliver, que je n’avais jamais revu ma sœur. Dans mon rêve, même Joey était là, nous formions le duo que nous avions toujours été. Il me répétait que tout irait bien, que j’allais m’en sortir. Un psy pourrait me dire que c’est l’inconscient qui essaye de me rassurer, un médium me dirait que Joey chercherait en entrer en contact avec moi. Je ne savais pas trop ce que ce rêve voulait dire, n’empêche que je me suis réveillée particulièrement bien vu les circonstances.

Les yeux s’étaient entreouverts, les rayons du soleil pénétraient la petite fenêtre de la chambre. Je regardai le plafond puis les murs de la pièce. Je me levai tranquillement, assise sur le bout du lit. Je frottai mes yeux et passa ma main dans mes cheveux pour les ébouriffer. Je m’étirai de tous mes membres avant de me levai pour de bon et de choisir mes vêtements pour la journée. Je me contentai d’un jeans et d’un t-shirt bien simple. Je pris également un pull à capuche gris. Je sortis de la chambre en direction de la salle de bain pour aller aux toilettes et me rafraîchir le visage. Je me passai de l’eau froide dans la figure et prit une énorme respiration.

Je sortis de la salle de bain pour me diriger finalement vers la cuisine. Ma meilleure amie y était déjà, le déjeuner était prêt. « Tu es déjà debout! » Je ne m’étais pas trop attardée à l’heure qu’il pouvait être, donc peut-être qu’il était déjà tard et que c’était moi qui avait fait la grasse matinée. Je pris une tasse de café bien chaud et m’installa à table pour manger. « J’ai réfléchis… » J’avais commencé comme cela, sec et net. Je pris une gorgée avant de poursuivre : « Je vais appeler Lily… » Je la regardai dans les yeux, elle pouvait lire dans mes yeux la détermination… « Je ne veux plus te faire souffrir, je veux retrouver confiance en moi et que les autres aient confiance en moi. Je veux retrouver mon boulot, mon équipe… » Je lui souriai. Je savais bien que cela annonçait et je gardais la réalité bien présente : « J’ai conscience que ce ne sera pas facile. Je vais trouver cela difficile, mais… je… je suis prête… » On me connaissait comme une femme forte, qui ne se laisse pas impressionner, je voulais me regarder dans le miroir et être fière de ma personne, ne plus avoir honte. « On déjeune et on appelle? » dis-je en souriant timidement.








___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Jeu 18 Mai - 0:57


J’étais encore en pyjama, avalant la première tasse de café de la journée quand Alex fit son apparition. Le petit déjeuner était prêt et l’attendait même si je me demandais si elle aurait faim. Avec tout ce qu’elle avait bu elle aurait surement la gueule de bois. « Oui ! J’ai pas vraiment réussi à me rendormir… Tu as pu dormir ? » Elle avait peut-être fini par céder à la fatigue et au contre coup des émotions, comme je l’avais fait.
Je lui servais une grande tasse de café et poussais vers elle les toasts tout juste grillés. Je n’avais pas osé l’interroger sur ses projets, préférant la laisser petit déjeuner tranquillement mais c’est Alex qui lança le sujet. Silencieuse, j’avais reposé ma tasse et cramponnée au mug, je l’observais en silence. Je devais avouer que l’entendre me dire qu’elle appellerait me soulageait. Ça allait être dur, j’allais m’inquiéter pour elle comme je le faisais déjà mais j’étais soulagée qu’elle prenne cette décision là et que la nuit ne l’ait pas fait changer d’avis.
Silencieuse, respectueuse, je restais muette comme une carpe jusqu’à ce qu’elle ait terminé de parler. Je me contentais de petit hochement de tête pour abonder dans son sens et l’observait avec beaucoup de fierté. A sa question, je souriais. « oui, on déjeune et on appelle. »
Un court silence s’était installé et j’avais repris la parole. « Je suis fière de toi Alex tu sais… Je suis fière de ta décision et de tes résolutions… Et je sais que tu y arriveras… » J’attrapais sa main et la serrais doucement dans la sienne avant de lui rendre sa liberté pour qu’on puisse déjeuner. Pendant cette parenthèse on avait évité de parler de cure, d’alcool ou de boulot. On avait plutôt évoqué des sujets légers pour que ce petit moment reste positif et agréable.

Après avoir débarrassé et rangé, j’avais abandonné Alex le temps de prendre une douche et de m’habiller. Lorsque j’étais revenue à côté d’elle, j’avais la carte du centre de désintox qu’on nous avait conseillé après l’incendie de son appartement. Je lui tendais le petit morceau de carton avant de lui passer le combiné du téléphone. « Quand tu veux… Je reste là de toute façon. » Même si elle devait prendre de longues minutes avant d’oser composer le numéro, je comptais rester à ses côtés. Elle serait seule là-bas mais en attendant, elle m’avait moi.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Ven 19 Mai - 17:28

Où es-tu?
Lily & Alex



Lily m’avait préparé une tasse de café et des toasts grillés comme je les aimais. Je l’invitai à s’assoir à table avec moi alors que je tartinais mon petit déj avec le beurre de cacahuet. Je lui avais proposé d’appeler au centre après avoir mangé. Elle avait acquiescé et alors que le silence planait un peu, elle ajouta qu’elle était fière de moi et qu’elle savait que j’y arriverait. Je lui souriai sans trop savoir quoi répondre. Je lui pris la main comme pour chercher de quoi m’accrocher. « Merci… je n’y aurais pas réfléchi sans toi tu sais… » Oui, la veille avait été la situation pour me réveiller. J’avais déçue ma meilleure, limite je l’avais trahie, trahie ma parole. Il faisait tout de même beau dehors, le temps s’annonçait léger et je voulais que ma journée fasse de même.

Nous avions terminées notre petit déjeuner. J’aidai Lily à débarrasser la table et elle se dirigea ensuite vers la douche. En son absence, je m’étais installée sur le sofa, la tête dans mes mains. La démarche était difficile, mais nécessaire. Je pris une énorme respiration. Je savais que ma décision allait changer ma vie, la changer pour le mieux. J’allais guérir de mon vice, j’allais faire le point sur mes tourments, mon passé. Le processus était long, j’avais déjà été prévenue. Quelques minutes s’écoulèrent alors que je regardais par la fenêtre, le regard un peu vide. Tout à coup, je sentis une présence rassurante à mes côtés. Ma meilleure était revenue fraîchement habillée et coiffée en me tendant la carte d’information du centre de désintoxication. Je pouvais prendre tout le temps que je voulais pour appeler, Lily resterait là. Mon regard vascillait entre celui de ma meilleure amie et le téléphone : « Tu viendras me porter à la porte? » elle acquiesça… « Et… tu seras là quand tout sera fini?! » Elle acquiesça une nouvelle fois. Je les savais les réponses, mais pourtant… j’avais besoin qu’elle me rassure, qu’elle soit forte si jamais je ne savais l’être. Je lui souriai un peu désemparée et finalement je lui fis signe de la tête que j’étais prête. Je pris le combiné qu’elle me tendit et composa le numéro qui était inscrit sur la carte. Je laissai sonner quelques secondes et une voix masculine me répondit. « Bonjour… eum.. je m’appelle… » Mes yeux s’embrûmèrent. Je regardais le plafond et pris instinctivement la main de Lily. Je repris : « Je m’appelle Alex Parker, j’ai un problème et je voudrais m’inscrire pour un séjour chez vous… » ma voix coupait à cause de la boule que j’avais dans la gorge. La voix à l’autre bout du fil se voulait rassurante, m’expliquait que j’étais entourée, que j’allais rencontré un intervenant, que j’allais pouvoir avoir une chambre bien à moi et que tout irait selon mon rythme. Le jeune homme terminait en me disant que je n’étais pas seule et que je pouvais venir quand je le voudrais bien. J’avais déjà franchi une grosse étape que d’admettre mon problème et surtout que j’appelais de moi-même. C’était signe que je me prenais en main. Je souriai entre deux larmes qui coulaient sur mes joues. « Merci beaucoup, oui… oui parfait. » Je raccrochai et pris ma meilleure dans mes bras. « Je suis fière de moi aussi… » Je sanglottai un peu avant de me retirer de son étreinte. « Ils sont prêts à m’accueillir dès que je suis prête. » À ce moment précis, j’étais persuadée que je m’étais donnée la plus belle preuve d’amour que je ne m’étais jamais donnée. Je me levai et la regardai droit dans les yeux : « Je… je vais aller faire mon sac. » Je me dirigeai d’un pied ferme dans ma chambre pour y rasssembler mes effets personnels. Je n’avais que deux sacs et mon sac à main. J’allais quitter la chambre que m’avait fait Lily pour celle que le centre me préparerait. Je soupirai en scrutant la pièce comme si je n’y reviendrai jamais. J’espérais qu’après mon séjour au centre je pourrais me trouver un appartement décent. J’étais anxieuse mais emballée, triste mais remplie d’espoir. J’allais me retrouver. « On… on y va!? » dis-je maladroitement en retournant au salon avec mes sacs. Tout semblait aller à une vitesse folle, mais si je le faisais pas maintenant, je le ferais jamais.









___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.
Lily Wetherhold
ADMIN ∎ ☼ We keep this love in a photograph
avatar
Inscrit le : 19/05/2015
Messages : 1239
Avatar : Mélanie Laurent
Crédits : Avatar : Schizophrenic - Signature : Mag' - Gif : tumblr
Date de naissance : 28/05/1987
Mes rps :
DISPONIBLE

Basketball ★ Libre
Canards ★ Jack McD.
Déjeuner ★ Marlon
Confrontation ★ Nell
Duo de choc ? ★ Jacky
Sous la pluie ★ Esmeralda
SMS ★ Alex P.

Bloc notes :
EN BREF :
✒︎ Elle a passé 11 mois dans le coma
✒︎ Son ouïe et son odorat sont hyper-développés
✒︎ Elle a découvert la véritable identité de Nell et le croit innocent
✒︎ Elle adore son coéquipier Jacky avec qui elle forme un duo d'enfer au grand dam de leur supérieur
✒︎ Elle aime se réfugier dans la boutique de fleur de son grand-père
✒︎ Elle est montée en grade, appelez là : lieutenant





Mes p'tites récompenses:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28
• BLOC NOTE :


Re: Où es-tu? [Alex], le Ven 19 Mai - 23:37

J’avais serré sa main dans la mienne sans rien ajouter. Elle lirait tout dans mon regard. J’étais certaine que si ça n’avait pas été moi, quelqu’un d’autre aurait su trouver les mots pour l’aider mais j’étais malgré tout heureuse d’avoir pu déclencher un déclic chez Alex.

Je m’étais installée à côté d’Alex, prête à la soutenir du mieux que je pouvais. Je l’observais et à chacune de ses questions, je répondais avec assurance. « Promis. » avais-je répondu à chaque interrogation. Dans mon regard elle pouvait y lire la sincérité de mon engagement envers elle. C’était ma meilleure amie, elle allait livrer l’un des combats de sa vie, je n’allais pas la laisser tomber.
Elle composa le numéro et je l’observais, tendant l’oreille pour entendre la conversation. Une chance d’avoir l’ouïe fine dans un cas comme celui-là. J’entendais la voix de l’homme de l’autre côté. Douce, rassurante. Je pensais que Alex aurait besoin d’attendre avant de pouvoir y aller mais ils avaient de la place et la flic pouvait y aller dès maintenant. Cette fois c’est moi qui n’était pas prête même si je ne laissais rien paraître. Je ne pensais pas que tout irait si vite.

C’était un grand pas, difficile à franchir mais Alex tenait bon. Je caressais son dos doucement alors qu’elle raccrochait. Je la serrai fort contre moi et me retenait de pleurer à mon tour. « Tu peux l’être Alex. Tu peux… » Je reculais un peu et avant même d’avoir pu dire quelque chose, Alex s’était levée pour aller faire son sac.
Seule dans le salon je laissais couler une larme que j’essuyais d’un revers de main. Je réalisais que j’allais emmener Alex vers une nouvelle vie mais je ne m’étais pas attendue à ce qu’elle parte maintenant, tout de suite. L’appartement allait avoir l’air bien vide sans elle. Je réalisais que sans Alex, j’étais complètement seule. Mon coma m’avait isolée. J’allais reprendre le boulot et ça allait m’occuper, j’espérais bien m’entendre avec mon coéquipier mais la vérité c’est que j’étais seule. Peut-être que pendant qu’Alex allait combattre ses addictions je devais me forcer à me reprendre en main et à rencontrer des gens.

Ce n’était pas le moment de m’apitoyer sur mon sort. Je ne voulais pas inquiéter Alex et je me reprenais, me levant du canapé au moment pù Alex revenait avec ses sacs. « On y va ! » J’attrapais mes clés de voiture et m’approchait pour lui prendre un sac pour la décharger un peu.
Dans la voiture, on avait tenté de faire la conversation mais la tension ne nous aidait pas vraiment à être bavardes. Le trajet m’avait paru presque trop court au moment où je me garais sur le parking du centre. Je sortais de la voiture avec Alex et l’observais. « Tu veux que j’entre avec toi ? » Je m’adaptais à ce qu’elle voulait. Je n’avais pas envie de lui dire au revoir mais je savais que c’était pour un avenir meilleur. Il le fallait.

___________________
☼ We keep this love in a photograph... ☾

♫ I know you have never felt so alone. But hold on, head up, be strong.Take an angel by the wings. Beg her now for anything. Beg her now for one more day. Take an angel by the wings. Time to tell her everything. Ask her for the strength to stay. ♫
Alex D. Parker
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 205
Avatar : Sophia Bush
Crédits : RIDDERMARK
Date de naissance : 19/10/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Jouaanie
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE : The show must go on


Re: Où es-tu? [Alex], le Mar 23 Mai - 14:03

Où es-tu?
Lily & Alex



J’étais revenue au salon avec mes sacs fin prête à partir. Je ne voulais pas prendre le temps de réfléchir, ils étaient prêts à me recevoir et donc, je ne pouvais pas rebrousser chemin. Lily attrapa ses clefs et nous quittâmes la maison en direction du centre. Le trajet me paru filer à une vitesse folle, comme si je n’étais pas en mesure de retrouver mon souffle. Je n’avais pas trop de conversation, préoccupée à me montrer forte en allant dans cette grande maison pour toxico. « Je ne sais pas à quoi m’attendre… » Comment je serais accueillis, comment serait ma relation avec les autres résidents, les intervenants. Comment j’allais m’en sortir? Je fus prise d’une angoisse, mais je tentais de la contenir. J’avais fait le pas, il n’était pas temps de lâcher. J’accotai ma tête contre la vitre de ma porte de voiture.

Lorsque nous arrivâmes dans le stationnement du centre, je pris une grande respiration. Lily m’offrit d’entrer avec moi à l’intérieur pour m’inscrire. J’acquiesçai. J’ouvris la portière pour mes sacs de la voiture, Lily en prit un sur la banquette arrière de son côté de la voiture. Je me tournai vers la porte blanche qui posait devant moi. Je pris la main de ma meilleure amie et parcourut le petit chemin de petites roches. Avant que je n’ai pu cogné à la porte, celle-ci s’ouvrit sur un jeune homme d’à peu près mon âge, tout sourire. On fit les présentations et il nous laissa entrer. Je fis entrer Lily en premier, comme pour m’assurer qu’elle serait vraiment là jusqu’à la fin. On me donna un formulaire à remplir sur mon entourage, ma consommation, mon bilan de santé. Quelques pages plus tard, me voila rendu à la dernière. Je regardai Lily, je devais signer. Son regard me donnait du courage et de la dignité, ce dont pourquoi j’étais devenue le fantôme de ma vie. Je signai au bas de la dernière page et redonnai le formulaire au jeune homme qui prépara mon dossier. J’apprenais plus tard qu’il serait mon intervenant responsable.

On m’expliqua que je devais passer les trois prochaines semaines en cure fermée sans avoir de contact avec le monde extérieur. Je regardai ma meilleure amie, soudainement paniquée. Je lui pris les mains angoissées. Puis, venait le temps de se dire au revoir. J’avais les larmes aux yeux. Je soupirai et la gorge nouée je dis : « Allez, c’est le moment! Je te supplie de penser à moi pendant ces trois prochaines semaines! Donnes-moi ton courage pour passer ces journées seules… » Je la serrai dans mes bras et l’intervenant me demanda de le suivre pour me montrer ma chambre. Je saluai ma meilleure amie à contre cœur et la laissa regagner la porte de l’accueil. Une larme coula sur ma joue, mais l’intervenant se montra rassurant. Il était temps que je prenne ma vie en main…









___________________

Watching for comets
Say my name, I'll be there. I didn't know, you should've said that you cared. It's not too late for broken hearts. Take my hand, make a wish on a star ©endlesslove.

Où es-tu? [Alex]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-